Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Onzième concours - votes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Quels textes préférez-vous (2 votes par personne)
Texte n°1
4%
 4% [ 2 ]
Texte n°2
6%
 6% [ 3 ]
Texte n°3
4%
 4% [ 2 ]
Texte n°4
9%
 9% [ 4 ]
Texte n°5
13%
 13% [ 6 ]
Texte n°6
9%
 9% [ 4 ]
Texte n°7
6%
 6% [ 3 ]
Texte n°8
13%
 13% [ 6 ]
Texte n°9
23%
 23% [ 11 ]
Texte n°10
11%
 11% [ 5 ]
Texte n°11
2%
 2% [ 1 ]
Total des votes : 47
 

AuteurMessage
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Onzième concours - votes   Sam 18 Oct 2008 - 17:56

Bonjour à tous :pirat:

Voici venu le moment d'élire le gagnant du 11e concours organisé sur l'Atelier.

Vous avez le droit à deux votes par personne.

Les votes seront clos le samedi 1er novembre 2008, aux alentours des 20 heures.


Bonne chance à tous les participants et merci de votre participation ::rolling::
-----------------


Texte n°1

C'était en juillet, le 15 pour être précis. Je me souviens encore du magnifique soleil qu'il faisait, de la fraîcheur de la brise, du chant des oiseaux dans le parc municipal. Je me souviens surtout de sa robe, de son sourire et de sa déclaration.
Alors que je m'attendais à une après-midi calme et enjouée, il a fallut qu'elle me dise que c'était fini. Qu'elle ne voulait plus me revoir. Ça m'a fait un véritable choc. Mais plus encore, ça a été sa façon de procéder qui m'a marqué. Elle qui n'avait jamais eu que des mots doux et regards attentionnés s'était subitement durcie.
—Sérieusement Seb, que m'offres-tu ? Une vie banale, métro-boulot-dodo, une sortie un week-end sur deux … Je veux plus que ça. Il fallait bien que je te le dise un jour, mais, je ne t'ai jamais vraiment aimé.
Et elle était partie, me plantant là comme un imbécile, pleurant toute la semaine suivante et vivant comme un ermite pendant un bon mois. Elle décéda quatre mois plus tard.
Deux jours plus tôt, soit dix ans après cette histoire, j'ai reçu une lettre anonyme déclarant avoir des révélations à me faire sur la mort de Sarah. Il était seize heures trente lorsqu'on frappa à la porte. La gorge sèche, j'ouvris le battant.
— Julie ? C'est bien toi ?

---------------------------

Texte n°2

-Je ne veux plus jouer. Courir ventre à terre n'est pas un jeu, et la poussière vole.
-Mais de quoi tu parles ?
-Tais toi. Regarde ma main sur ton visage, tes yeux verts qui interrogent, si fixement, les miens, bleus de ton reflet. Regarde moi. Tu as peut etre tout compris depuis longtemps.
Garde le silence, n'interdis rien, laisse moi enfin te toucher. Ne fais qu'observer mes gestes, comprends les. Comprends que le jeu doit s'arreter, qu'il s'est dèjà arreté. Aucun retour à la case départ, juste une interruption, un court laps de temps, que tu es obligé d'écouter. Ne dénigre rien, bois mes paroles, nourris toi des sensations que je provoque en toi. Jamais quelqu'un d'autre que moi ne t'aimera autant que je le fais là, en ce moment précis, décisif. Dis moi que tu le sais.
-Je ...
-Chut. Laisse moi te murmurer les mots que chacun attend une vie entière. Sois fier du privilège que je t'accorde. Regarde. Regarde mes mains qui te désirent, qui doucement, déboutonnent ta chemise, ton dernier rempart. Si blanche ... Ta peau s'exprime sous mes doigts, mon souffle, mon regard. N'aies pas honte. Vis tout cela intensément, sans rien regretter. Vis cela comme si c'était la dernière fois.
Sens-tu les vibrations de ma voix, que seule ta peau, sépare de ton ceur ? Ton odeur, tes battements qui rytment mon sang. Je ne supporte pas.
Enlace moi, serre moi. Serre moi, encore et encore. Etouffe moi si tu peux. Je ne supporte rien, je ne supporterai rien. Tues moi d'un baiser.
Et maintenant les sens-tu elles ? Mes larmes, les perles que laissent échapper mes yeux tristes, celles qui nettoient ton corps nu ?
Savoures les jusqu'au dernier instant, car là est, l'empreinte que mon amour t'offre. Souffre de la morsure que te laisse mon dernier espoir, et vis heureux avec ce fardeau.
Sache seulement, que le mutisme n'aide pas.
-Je m'en souviendrai

--------------------------

Texte n°3

7h30, l’heure de partir pour le bureau. Rapide regard vers le miroir de l’entrée : cheveux tirés en arrière, maquillage léger et tailleur pantalon gris perle. Je suis parfaite, parfaitement fade et insipide dans le rôle de la working girl épanouie. Quelle hypocrisie ! Est-on épanouie à 29 ans, célibataire, payée à pianoter sur mon ordinateur des rapports et à coller des jolies gommettes colorées dessus une fois imprimés ?
Je sors finalement de chez moi parce qu’il paraît que c’est pas mal d’avoir deux/trois sous si on veut manger à sa faim. Je prends les escaliers, plaisir de petite fille que d’entendre claquer mes talons plats sur le béton des marches. Direction le métro puis chez Messelier et associés, le cabinet d’avocats dans lequel je travaille. Sur mon bureau, une pile de dossier m’implore de m’occuper enfin d’elle mais, pour me donner du courage, je consulte ma messagerie électronique, comme tous les matins. Alors, pub et courriers du service des archives (« Rapports en retard ! »). énième soupir, mon ami le pingouin de l’Antarctique doit en tomber de son iceberg… La porte du bureau de mon patron s’ouvre, j’ai juste le temps d’ouvrir un dossier et de faire mine de l’étudier. Mais il ne me jette pas un regard. Il va jusqu’au bout du couloir puis fait demi-tour et se redirige vers moi.

-------------------------

Texte n°4

" - Splendide objet ! s'exclama le bijoutier, Mr Smibo, en examinant la bague de rubis avec une loupe. Quel est son origine ?
- Je l'ai acheté à un prêteur sur gages, répondit Edouard. Vous devez le connaître, sa mort dans un incendie a fait la une des journaux.
- Il y a une inscription à l'intérieur de l'anneau. Cela risque malheureusement de faire chuter sa valeur. On dirait du grec, ou peut-être du latin, pour ce que j'en connais.
Le bijoutier s'approcha d'une étagère débordante de livres et, après une légère hésitation, en retira un volumineux dictionnaire. Après avoir tourné quelques feuilles du lexique, il le reposa et en attrapa un autre. Edouard attendait, tapotant le comptoir de ses doigts.
- Alors ?
Le bijoutier parcouru rapidement plusieurs pages.
- Ah ! Voilà ! Cela dit : « Propriété de Fimaren ». Dommage qu'il ait laissé cette inscription.
- Merci, répondit Edouard avec peu d'enthousiasme en reprenant la bague.

Le lendemain le journal annonçait : « Incendie dans la bijouterie Smibo ! Quand finira le massacre ? »
L'homme d'affaires ouvrit de grands yeux, une goutte de sueur lui parcourant le front. Est-ce une coïncidence tous ces incendies ? Ont-ils un rapport avec cette bague ? Il devait retrouver ce Fimaren au plus vite pour avoir des explications."

----------------------

Texte n°5

Le renégat

L’espace d’un regard, elle fut submergée par un foisonnement d’images et d’odeurs. Elle sentit sa peau cuivrée contre la sienne et son odeur musquée enflammait ses sens. Elle l’entendit gémir lui demandant d’assouvir la tension insoutenable qu’elle sentait contre sa cuisse alors qu’elle lui infligeait de petites morsures à la base du cou. Quel délice de monter une telle créature et en recevoir la précieuse semence avant de la dévorer.
Ses pupilles s’élargirent sous la terreur quand son esprit fut brutalement refoulé dans son corps.
L’inconnu l’avait laissé jouer avec ses pensées mais, maintenant, il était temps qu’elle se soumette a à sa volonté. La lueur écarlate qui s’était allumée dans ses yeux ne laissait aucun doute sur sa puissance, elle n’avait aucune chance au combat. Mais elle possédait d’autres armes, sa beauté surréaliste et son intelligence intuitive par exemple, qui l’avaient sauvée de situations les plus rocambolesques.
Au milieu de la foule de la rue pavée de Montmartre, leurs corps se rapprochèrent inexorablement comme deux aimants. Un léger sourire narquois flottait sur les lèvres de Roanne alors qu’elle avançait à contre cœur. Il lui remit sa carte qu’il avait pris soin de lécher subrepticement avant de la lui tendre.
Elle échangea la courtoisie à regret, Carola devenait ainsi sa servante.

-----------------------

Texte n°6

La forêt tout entière criait sa colère. Pour sauver Melinda, la belle sylphe, Finnvara venait de dérober le cœur vivant du royaume sylvestre ; la perle de lune.
A présent, il courait à en perdre haleine. Sur sa hanche gauche la perle de lune soigneusement rangée dans sa besace, rebondissait au rythme de sa cavalcade, et commençait à le meurtrir sévèrement. Mais Finnvarra n’en avait cure. Il fallait qu’il quitte au plus tôt la grande cathédrale végétale avant que ne le repère les monteurs de frelons chargés de surveiller le sanctuaire. Et il y en avait 4 essaims. C’est dire ce que les lieux étaient protégés. S’il se faisait rattraper ce ne serrait pas son casque en noisette ni même son plastron taillé dans l’exosquelette chitineux d’un lucane qui ferait la différence. Les monteurs de frelons étaient vraiment terribles. Un vrombissement sourd donna soudain corps à ses pensées. Sa piste avait sans doute été identifiée. Il fallait à tout prix qu’il rejoigne sa libellule qui l’attendait cachée dans les replis moussus d’une branche médiane. Une fois sur sont dos et munis de sa serpe-lance il serait en mesure de riposter contre les terribles gardiens de l’arbre.

----------------------

Texte n°7


Le pays du soleil levant frappe à l’aube, songé-je. L’océan et le ciel me sont masqués par les cent quatre-vingts appareils autour de moi. Bombardiers, chasseurs, torpilleurs. Deathbringers from the sky, tel sera bientôt leur nom, ainsi que le mien... Ce ne sera plus le pays du soleil levant mais celui des cendres. Nous aurons au moins gardé une trace des samouraïs dont nous nous apprêtons à insulter la mémoire : nous mourrons finalement au combat.
Nous ne pouvons vaincre ainsi, en tranchant la gorge d’hommes pendant leur sommeil. Je vais larguer mes bombes sur des guerriers endormis, les piéger dans les flammes…
L’envie me prend, me démange, de déchaîner une tempête de feu sur ces porteurs de morts, de les emporter dans les abysses. Tuer mes frères pour préserver leur gloire. Afin que je ne sois pas mêlé au début de notre fin et qu’on sache que des personnes refusent d’être de simples assassins.
Car Pearl Harbor sera sur toutes les lèvres, et les morts sur ma conscience.

--------------------

Texte n°8

vérengző

Le réveil sonne comme un taré… Ma tête ressemble au tambour d'une purée de machine à laver. L'affichage digital de mon réveil indique 21H05, je me réveille d'un seul coup : j'ai cours dans moins de trente minutes!!!

Par pur réflexe, je jette un coup d'œil dans la glace fendue… Bien sûr, je ne vois rien… Foutue habitude!
Dans le frigo, je sors une brique et laisse glisser le liquide rougeâtre dans mon bol que j'engloutis à toute allure.

Les rues de la ville sont sombres et humides, je marche tranquillement sans me soucier des bouseux qui me suivent en tirant la langue comme autant de chiens qu'ils sont…
Soudain, je sens un regard peser sur ma nuque… Je connais cette aura féroce et amicale, avide de sang et de meurtres…Je me retourne et aperçois un visage familier.
"Micha ! fis-je avec un sourire carnassier.
−Impossible de te surprendre, Akril… Je me suis toujours demandé si ta défunte mère, paix à ses cendres, n'a pas fait un pacte avec le Diable pour t'offrir des yeux derrière la tête."
Je préfère en sourire…

La grande école de Buhkril apparaît enfin dans le brouillard…
L'odeur du sang… Elle m'emplit les narines et fait presque bouillir de plaisir mon cerveau. Mes yeux si ternes commencent à se teindre en un bleu soyeux lumineux...

-------------------

Texte n°9

Vous savez, il existe de ces moments où vraiment – mais alors vraiment – vous voulez pisser dans votre froc juste par effroi.
Moi c’est cette foutue porte qui me donne envie, là. Elle me nargue, la vicieuse ! J’ai souvent eu peur dans ma vie : je suis un trouillard doublé d’une vraie carpe, alors je décampe au moindre problème. Mais là c’est encore différent. C’est une autre peur qui m’arrache mes tripes de gonzesses. Une vraie peur, quoi.
Et les bruits qui parviennent à mes oreilles n’arrangent rien ! Je sais que bientôt je vais devoir y aller moi aussi, mais je n’ai qu’une envie, c’est foutre le camp ! Satanée porte et satanés bruits ! Je peux déjà imaginer comment ça va se passer une fois que je serai là-dedans. Enfin, ne vous en faites pas, vous le découvrirez rapidement…
Je sens que mon tour approche. Mes yeux sont fixés à la poignée qui, lentement, tourne dans un grincement affreux et aussi strident que le braillement d’une gamine.
Foutue porte. Elle s’ouvre.
Et moi je fais un pas en avant.
– B... bonjour, fis-je.
– Bonjour.

---------------

Texte n°10


Ô toi qui retransmettras ce message ! Ne pâlis pas, ne te froisse pas, ne laisse pas couler l’encre en vain ! Ô toi, lecteur ! Héritier ou vilain, descendant ou mendiant, j’ignore où tu trouveras ces pages. Peut-être seront-elles mon l’linceul, pauvres feuilles recouvrant mon visage jeune. Peut-être seront-elles rassemblées, reliées et enfermées, oubliées …
Ô Toi qui ne savais pas encore ce que tu te tenais entre les mains, je te mets en garde ! Celui qui lit ces pages ne reste pas indemne à moins que ce ne soit un fou. Car ma personne n’est pas folle. Nous souhaiterions tous le contraire. Moi-même je souhaite être folle ! La vérité est dure à entendre et celle-ci l’est : je ne suis pas folle mais prophétesse.
Dans les histoires que les mères de famille racontent à leurs enfants, il s’agit d’un don. Parfois encore quand je erre seule dans les rues, je les entends murmurer à leurs jeunes oreilles : « Suis la les yeux fermés, la reine sait où elle nous mène ! ». Mais la vérité est autre… je sais que, quoique je fasse, le destin sera funeste.
Alors Toi, écoute attentivement et retiens !

--------------------------


Texte n°11


Il était trop tard pour un petit bonhomme de seize ans de se promener dans la forêt. Ce dernier s'engouffrait au fin fond des bois, au centre de la végétation. La pluie s'abattait d'une violence mortelle sur l'environnement et l'eau qui coulait dans les petits chemins venait se réfugier dans ses chaussettes Les arbres qui formaient la forêt avaient leurs branches affaiblies, prêtes à céder sous le poids intense de l'eau. C'était une nuit très particulière, une atmosphère étrange régnait au dessus de la tête du jeune homme. Alors qu'il continuait son avancé dans le noir, la foudre rugissait de plus belle, accompagné d'éclairs qui illuminaient le ciel étoilé. Sa vitesse n'était guère ralentit à cause du mauvais temps, au contraire, il se battait contre l'intempérie avec force. Sa bouche était grande ouverte et des gouttes de sueurs surplombés son front. La météo ne changeait pas lorsque son pied s'entrevit dans les racines d'un grand pins. Ses réflexes n'ayant pas empêché la chute pour se protéger avec ses mains, sa tête cogna violemment le sol parsemé de cailloux. Des goutes des sang venaient se confondre avec les flaques. Une couleur rouge s'en distingua. Ses yeux fermés faisaient naître un état d'inconscience au petit. Mais cela n'était point. Il se releva lentement, fixa une étoile. Il semblait réfléchir. Des larmes coulaient sur ses fines joues et venaient se déposer sur ses tendres lèvres. Ses yeux se crispèrent, comme si une colère soudaine faisait son apparition. Il repartit dans un train d'enfer


Dernière édition par Iron le Dim 19 Oct 2008 - 12:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 29
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Sam 18 Oct 2008 - 20:25

Heu... , juste détail technique
On peut pas sélectionner deux textes dans le vote

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Sam 18 Oct 2008 - 20:48

Tu dis n'importe quoi :;J:

Merci, problème réglé Razz

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Sam 18 Oct 2008 - 20:54

Hum, difficile de voter. j'ai beau relire les textes je ne sais pas quel texte choisir. Ils ont tous des qualités et les défauts de leur qualité j'imagine.
Demain je me décide. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Sam 18 Oct 2008 - 21:17

Bon... Bon, bon, bon...

*Met les mains dans le dos, baisse la tête, l'air penaud, et dessine des cercles avec le bout de son pied sur le sol*

Je suis un peu déçu. Arrivé au bout de la plupart des textes, je n'ai pas spécialement été fébrile, haletant, impatient de connaître la suite. Certes, il y avait des idées originales assez souvent, un brin de mystère parfois... Mais je n'ai pas eu le petit frisson de plaisir, l'étincelle de curiosité, la pique qui fait sursauter. Peut-être que 200 mots, c'était vraiment trop court ? Ou peut-être en attendais-je trop ? Je me remets en question. :|

Pour se la jouer à la Sombretoile, un petit commentaire pour chaque texte ! (et comme il dirait aussi, je ne vais pas me faire des amis XD)

Texte 1 ---> Ce n'est pas mal. Je m'attendais à ce que le suspens porte sur les sentiments de la petite amie du narrateur (allait-elle lui annonce quelque chose de grave ?) mais pas vraiment... donc petite surprise positive en voyant qu'elle décède. Seulement, le mystère d'une mort, c'est un peu déjà vu. Mais c'est pas mal, je répète.

Texte 2 ---> C'est un beau texte, émouvant, tout ça, tout ça. Bien écrit, en plus. Donc sur la forme, le fond, c'est bon... Seulement, je n'ai pas vraiment ressenti l'envie de lire la suite. Pour moi, le texte aurait pu s'arrêter là où il s'est arrêté, je ne me suis pas posé de questions. J'ai certes partagé un beau moment avec les protagonistes, mais je n'ai pas été curieux d'en savoir plus.

Texte 3 ---> J'aime bien le style. La narration est dynamique, agréable à lire. Mais malheureusement, elle traîne un peu. L'objectif du concours était d'intriguer le plus rapidement possible. Or, là, il n'y a que la situation initiale qui est posée, pas un seul élément perturbateur, ni d'originalité suffisamment frappante ; il fallait entrer plus vite dans quelque chose d'intriguant.

Texte 4 ---> Là, il y a du mystère... mais seulement les trois dernières lignes. La grosse partie porte sur un dialogue pas spécialement mystérieux ou frappant, la conversation est assez banale (on discute d'un bijou...). Il aurait été bien de mettre du mystère en plus grande quantité, et de réduire les banalités.

Texte 5 ---> Ce texte se débrouille bien dans le cadre du concours. Un style intéressant, une scène intriguante (parce qu'à caractère sexuel ? ça doit certainement jouer, et c'était bien joué en effet), une fin étrange. Oui, pas mal du tout !

Texte 6 ---> Ici, je pense que l'auteur a misé sur l'originalité pour accrocher le lecteur. J'avais l'impression que le héros était une sorte d'écureuil. Mais du coup, j'y ai vu un texte un peu burlesque bizarre, absurde, et comme chacun sait, ma folie est très limitée (certains diront : mon esprit est trop étroit), alors, question goût, j'ai été moyennement séduit. Je note toutefois l'effort d'originalité.

Texte 7 ---> Je ne sais pas trop quoi dire... Je n'ai pas été très intrigué. Comme pour le texte 2, il y avait des sentiments, des belles images, tout ça... Mais ça ne m'a pas trop accroché, je ne me suis pas posé de questions, en arrivant à la fin du texte, je n'étais pas spécialement frustré de m'arrêter.

Texte 8 ---> Un texte intéressant ! De par le côté humoristique, original aussi. Peut-être qu'un peu tôt, j'ai deviné qu'on parlait de vampires (dès que le liquide rouge est sorti du frigo, en fait), mais ça n'a rien fait, parce qu'en comprenant cela, je voulais en savoir plus sur ce qui allait se passer. Le style est plutôt bon en plus, et j'aime l'idée d'une école de vampires. Bravo.

Texte 9 ---> Voilà le genre de textes que j'attendais. J'avais l'idée de la porte interdite, qu'il ne faut pas ouvrir, derrière laquelle il se passe des choses, mais quoi, QUOI ? C'est le bon suspens ! J'ai aussi aimé l'interpellation au lecteur (le "Vous savez" d'entrée), le ton... Pour moi, ce texte a le mieux rempli les contraintes du concours.

Texte 10 ---> Original. Il y avait une bonne idée, celle du "faites attention, le livre que vous êtes en train de lire est dangereux", mais j'ai trouvé le ton un peu lourd, le "ô toi" était pesant notamment. Un problème de style, donc, ici.


Bon, vous voyez, dans l'ensemble, j'ai trouvé pas mal d'originalité dans vos textes... Mais d'une manière assez générale, beaucoup ont un peu raté l'objectif du concours, qui était de captiver très vite le lecteur et le frustrer lorsqu'il arrive au bout des 200 mots. ::rolling::

(C'est facile de critiquer, j'ai pas participé ! geek)

J'hésite donc, pour voter, entre les textes 5, 8 et 9. Le 9 remportera certainement une voix, mais je n'arrive pas à me décider entre le 5 et le 8.

*Réfléchit*

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Sam 18 Oct 2008 - 22:18

Je pense en effet que 200 mots était un peu juste et ça m'a obligé à supprimer beaucoup de choses.
Mais, ça reste un exercice intéressante.

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 0:49

Je confirme, c'est vraiment dur d'entrer dans une histoire en 200 mots. On a le choix entre placer le contexte ou placer l'intrigue, pas facile donc.

J'hésite encore pour mes votes alors deuxième relecture demain dans un autre état d'esprit (début de fatigue ce soir).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 9:01

Ce qui est amusant c'est d'essayer de deviner qui a écris quoi. Je pense deviner trois ou quatre textes. C'est rigolo de constater comme chacun a un style qui lui est propre.
A la énième lecture ma foi je reconnais ne pas être super intriguée par un texte. La porte n'est pas une idée suffisemment nouvelle. Je me suis imaginée passant les épreuves du bac devant la porte de l'examinateur. Du coup pas trop de suspens... Mais j'aime bien le style.
L'école de vampires est alléchante mais pas d'intrigue posée ni de suspens.
Bon, votons puisqu'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 9:33

Oui, oui, ce n'était pas facile (mais c'est plus rigolo quand c'est un peu dur, nan ? ^^)

En tout cas, bravo quand même à tous les participants ! Wink

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 12:28

Ajout du texte n°11.

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 12:59

IRON, (cris fort pour ce faire entendre dans l'hyperespace du forum) tu ne peux faire ça ou bien annule les votes déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 14:09

Iron peut tout faire, c'est l'admin du forum. devil

Le texte 11 a dû lui être envoyé en retard ; de ce fait, la "punition", c'est qu'il ne peut pas tenter sa chance pour récolter les premiers votes qui ont eu lieu. Iron est d'ailleurs assez indulgent pour le proposer... Normalement, dans un concours, il y a un délai à respecter, ça fait partie du jeu.

Bon, pour le commentaire de ce texte... En plus du retard et de la foule de fautes d'orthographe, il n'y pas respect des 200 mots (la limite était 220 maximum, et il y en a 250 selon mon outil statistiques word), puis la description a pris trop de place selon moi. L'idée de la fuite était bonne, cela dit, mais elle a été étouffée à mon avis... :|

Merci à l'auteur d'avoir participé quand même ! Very Happy

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 17:26

evahe a écrit:
IRON, (cris fort pour ce faire entendre dans l'hyperespace du forum) tu ne peux faire ça ou bien annule les votes déjà fait.

Coucou evahe,

Effectivement, comme l'a dit Hakkrat, envoyer son texte en retard c'est prendre le risque que d'autres auront déjà votés, et donc être potentiellement moins compétitif que les autres. S'il avait envoyé son texte à temps, il aurait récolté ton vote. Il ne l'a pas fait, tant pis pour lui. C'est à ça que servent les délais. ::rolling::

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 19:15

Vu comme cela ... J'abdique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 19:46

Muhaaha!:


Voté! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 21:00

Voté itou !
dur de se décider au final (bravo à tout le monde d'abord ^^) surtout pour la raison qu'a donné Hakkrat : la situation de présentation est trop longue la plupart du temps, alors le suspens est amoindri ...
m'enfin il y en a de vraiment sympas Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 21:05

Moi aussi j'ai voté ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Dim 19 Oct 2008 - 21:48

Je vais voter mais pas avec autant d'enthousiasme que je croyais. Aucuns textes ne m'a vraiment plu, mais cependant, je vote pour mes deux préférés Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Féminin Nombre de messages : 2065
Age : 59
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Lun 20 Oct 2008 - 11:59

Zut,alors!

Ben,je n'ai pu voter qu'une fois...je n'ai peut-être pas été assez vite ?
Dommage ,le 2ème me plaisait autant que le seul pour lequel j'ai pu
voter.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Féminin Nombre de messages : 2065
Age : 59
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Lun 20 Oct 2008 - 12:04

Mais ,je dois certainement me faire des idées! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Lun 20 Oct 2008 - 17:01

J'ai pu voter deux fois : mais le choix fut difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Lun 20 Oct 2008 - 17:05

Hélène a écrit:
Mais ,je dois certainement me faire des idées! Embarassed

Envoie moi ton second choix par MP, je voterai pour toi génial

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Lun 20 Oct 2008 - 19:52

c'est bien : tout le monde, à part le retardataire, a au moins une voix

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Lun 20 Oct 2008 - 20:38

Bon je les ai tous lu , je voterai demain.

Je n'ai pas lu vos commentaire pour ne pas être influencée.
A première vue, j'ai aimé les originalités de chacun des textes et en même temps peu d'entre eux ont suscité mon envie d'aller plus loin dans l'histoire....

Je les reprends demain, je vote.
Revenir en haut Aller en bas
ced9500
Je commence à m'habituer


Masculin Nombre de messages : 167
Age : 40
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Mar 21 Oct 2008 - 13:45

A voté....

heu... et si on disait que le gagnant doit écrire la suite ? non ? bon d'accord...

ce doit être ma curiosité maladive mais y en a un ou deux dont j'aurais bien aimé lire la suite... j'irais pas jusqu'à dire que c'est frustrant... mais c'est frustrant !
Revenir en haut Aller en bas
http://gregoblog.canalblog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   Mar 21 Oct 2008 - 15:22

En fait je me demandais si tous les concurrents avaient en tête une réelle histoire et donc une trame ou si c'ètait un texte dépourvu de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Onzième concours - votes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Onzième concours - votes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Besoin de vos votes SVP - SAMEDI 29 oct !
» Consignes n° 70 : Votes
» Template 107 : les votes
» Aurélien Molas - La Onzième plaie
» [ 21/08/10 ] Ajout de Boutons de Votes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Concours :: Les AEfficiels-
Sauter vers: