Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Ne plus être soi pour s'amuser...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alfred
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 379
Age : 38
Localisation : Norvège
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Ven 31 Oct 2008 - 23:33

Aller juste pour faire un peu de mauvais esprit: "Ne plus être soi pour s'amuser....." Tiens, mais c'est un peu le principe du RP ça aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Ven 31 Oct 2008 - 23:47

Hou hou hoouuuu (cri du mauvais esprit).

Pour répondre : en faisant un RP, il n'y a aucune altération de la prudence, aucune substance chimique qui fait baisser des barrières pour s'évader.
C'est une évasion complètement saine de l'esprit. Un travail d'imagination positif. Very Happy

Mais ta remarque rentre parfaitement dans le (mauvais) titre que j'ai donné à ce topic.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Mer 19 Nov 2008 - 18:42

Bon, je vais juste donner mon avis comme sa bien qu'il ne soit pas tres interessent :

Personelement je n'ai rien contre les gens qui boivent ou qui se droguent tant que :
-deja il viennent pas me chercher des noise (pour etre polie)
-ensuite qu'il ne tente pas d'entrainer les autre dans leur mouvement
-et surtout que sa ne sois pas juste pour dire : -moi je bois donc je suis un homme, moi je fumme donc que je suis un grand, ce qui est helas souvent le cas (chez les jeunes) je me souvient dans mon college je voyait souvent a la sortit des sixieme en train de fumer et tres franchement je trouve sa triste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Mar 15 Juin 2010 - 23:51

sombretoile a écrit:
Maintenant ce qui me chagrine le plus, c'est de voir une partie de notre jeunesse qui commence à boire trés tôt.
Le but de leur week end et de commencer la soirée sur un parking miteux, avec de bière bon marché achetée en cachette des parents. Boire jusquà l'excès, pour prouver aux copains que l'on tient mieux l'alcool qu'eux. Fumer de cigarettes magiques ou non parceque ça le fait.

Voir des gamines de 15 ans habillées comme des ....et ivrent au point de se laisser toucher par un mec qui en profite bien content de raconter ça ensuite aux copains guère plus malins que lui. Voir des mineurs connaitre leur première relation sexuelle dans un contexte pareil. Ca, me rend triste. Et là, je ne comprend pas cette forme d'amusement.

Quelle généralité... Je pense que je pourrais parler au nom de ceux que tu vise, étant donné qu'il m'est déjà arrivé de finir ivre morte sur le trottoir. (une seule fois, je vous rassure) Mais ce n'est pas pour prouver aux autres que l'on tient mieux l'alcool. Non, juste pour s'échapper, devenir quelqu'un d'autre. Ce qui est, je le sais, quelque chose de complètement immature et ridicule, mais c'est comme ça. Certaines personnes ont besoin de s'échapper, d'être quelqu'un d'autre, et pour certains, l'alcool ou la drogue sont le seul moyen.
Ensuite, pour ton dernier paragraphe, les "gamines de 15 ans habillées comme des ..." comme tu dis, n'auraient pas été comme cela si elles avaient eu une éducation et une prévention adéquate. Du moins, cela aurait minimiser les dégâts. Mais n'allez pas blâmer les adolescents qui agissent comme cela, l'adolescence est une période où on se cherche, où on teste tout. On se prend une cuite, personne ne nous dit d'arrêter, alors comment savoir qu'il ne faut pas le faire ? Qu'est-ce qu'on risque à le faire puisque personne ne nous dit rien ? Il ne faut pas rejeter la faute sur les ados, c'est tout ce que je demande.


Hakkrat a écrit:
Et oui, dans l'absolu (et c'est ce qui fait que parfois, je doute), si l'on regarde qui a été le plus heureux avec ou sans alcool, c'est l'alcool qui gagne. Alors ?

La personne que nous sommes lorsque nous buvons est une illusion. Donc pourquoi vouloir associer deux personnes qui n'ont rien en commun ?


Hakkrat a écrit:
Ensuite, je pense quand même que boire et fumer, c'est pour imiter les autres. Inconsciemment. Si tu avais vécu ton enfance et tes années fac avec des gens qui ne boivent ni ne fument pas, je ne pense pas que si un jour, un joint était tombé dans une soirée, et que personne n'avait tiré dessus, tu l'aurais fait (c'est théorique ; je pense qu'un faible pourcentage de gens aurait tiré dessus). Ou alors tu l'aurais fait par curiosité. Donc je pense qu'on fume parce qu'on en a envie, mais dans un premier temps, c'est par imitation. C'est dans la nature humaine que d'imiter ses semblables.


Là je ne suis pas d'accord. Désolée. Après je suis peut être trop jeune pour réfléchir convenablement, mais j'ai tout de même un point de vue différent.
Personnellement, la cigarette, je ne l'ai pas fais pour imiter les autres. Au contraire, je savais très bien que ça nous bousillait la santé, que c'était mal et que nous pouvions devenir dépendant. Pourtant j'ai commencé. Pourquoi ? Justement parce ça détend. Sur les sites contre la cigarette, c'est bien, ils expliquent que c'est mal, mais aussi que ça détend. Il suffit d'être un minimum stupide (comme moi lol) pour vouloir fumer lorsqu'on veut se détendre. Et je sais que je ne suis pas la seule à avoir commencé pour ça. Je sais juste que tout le monde ne fume pas pour ressembler aux autres, j'en suis certaine. Moi même, je regrettais de fumer, je le cachais à mes amis qui pourtant fumaient. Je ne voulais pas faire quelque chose de mal, d'interdit, je voulais me détendre.



Phylla Vell a écrit:
C'est un sujet difficile à aborder pour un jeune parce qu'il ne sait pas forcement expliquer pourquoi il fait ci ou ça.
Certes...

Phylla Vell a écrit:
Il y a une attitude chez une partie des jeunes qui ne fument et ne boivent que j'exècre vraiment. Souvent, ces personnes là se permettent de vous prendre de haut et de se montrer supérieure parce qu'elles n'"ont pas succombé". Avant de fumer, j'avais un peu cette image d'élève modèle, bonnes notes,qui reste sain etc etc ...
Maintenant que je fume et que je sors, on me reproche souvent de m'etre pourri, d'avoir perdu de la culture et l'estime de quelques personnes. Que ces personnes gardnet leur estime.
Je fume. Ok. Mais je lis beaucoup, j'écris et je continue à avoir de bonnes notes. Le fait que je fume et que je sorte avec mes amis n'influencent pas ma personnalité, idée que beaucoup gens ont du mal à accepter.
Comme si le fait de fumer des cigarettes ou des joints m'avez complètement changer, qu'aprés ça, on était quelqu'un de moins bien et qu'on ne pensait qu'à ça.

C'est tout simplement parce que la plupart des personnes qui commencent à fumer deviennent comme ça... Fumer devient un style de vie, et dans ce style de vie, on trouve la fête, l'alcool et la drogue. Donc bien sûr, comme les humains sont forts pour les préjugés, ben on met tous les fumeurs dans le même sac.


Ensuite, pour éviter que vous croyiez que je suis absolument POUR l'alcool et la cigarette, je vous explique mon point de vue.

Je suis contre la cigarette et l'excès d'alcool. Pourtant, je fume et il m'arrive de boire (rarement, mais tout de même). Alors pourquoi je dis que je suis contre si je fume ? Tout simplement parce que fumer tue, et que personne ne mérite de se gacher la santé. Moi j'ai droit, c'est ma vie, mon choix. Personne ne m'a forcé et je suis la seule responsable, alors pourquoi arrêter ?!
Revenir en haut Aller en bas
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 23
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 4:26

Ah le mimétisme social. Que c'est beau, sublime. Moi aussi j'ai eu droit au "boit pour t'amuser un peu!"

J'ai été sauvé de ce comportement pathétique, en quelque sorte parce que personne ne voulait de moi. Au collège, j'étais rejeté. Trop chiant, trop énervant, trop différent. Au final, ce fut une bénédiction. C'est au moins un bon point par rapport au fait que quasiment tout le monde un jour où l'autre se met à me détester.

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
fosiliaz
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1162
Age : 22
Localisation : Pas loin du pôle nord, au milieu des cartons
Loisirs : judo, tennis de table, lire et bien entendu écrire
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 9:36

Ah... le fameux cas de l'alcool et de la cigarette "pour faire comme tout le monde" ^^

Personnellement je n'ai jamais fumé, un bon nombre de mes amis fument autour de moi, il m'ont proposé d'essayé plusieurs fois. J'ai refusé. Et quand ils attendent à l'arrêt de bus ils éteignent leur clope, point barre... (je suis pas un tyran je suis asthmatique, comment ça c'est pareil ?) Pourtant des fumeurs dans ma famille j'en ai ...

Pour ce qui est de l'alcool... Je suis un peu dans ton cas, Hardkey. Depuis le collège je suis "celui qui aime lire" "celui qui écrit" "celui qui est timide" parfois même "celui qui n'a pas d'amis". Bref différent...
J'ai eu la chance de trouver un excellent copain (issu d'une famille super catho) dans le même cas que moi, mais ce n'est pas lui qui allait m'inviter à une soirée beuverie...
Finalement, un ami (je fais la distinction copain/ami...) m'a invité au nouvel an. j'ai dis oui. J'ai passé la soirée à regarder les autres "s'amuser", en étant le seul sobre. Sobre, pour la raison très simple que justement, ma santé compte plus pour moi que ma "popularité"...



Hakkrat a écrit:
Si tu avais vécu ton enfance et tes années fac avec des gens qui ne boivent ni ne fument pas, je ne pense pas que si un jour, un joint était tombé dans une soirée, et que personne n'avait tiré dessus, tu l'aurais fait (c'est théorique ; je pense qu'un faible pourcentage de gens aurait tiré dessus).

Au même nouvel an, un de mes meilleurs amis a voulu " tout goûter", donc boire un peu de chaque bouteille d'alcool... --> cocktail explosif --> cuite. (C'est moi qui ai du tenir la bassine Crying or Very sad ) Pendant qu'il était complètement ivre une cigarette a circulé. Il l'a prise. Ce n'était pas par curiosité, pourtant il l'a prise et il a tiré... Ce n'était pas pour faire comme tout le monde, non, c'est seulement qu'il ne se rendait plus compte de ce qu'il faisait.
Bon pour raconter la fin de l'histoire, c'est la seule fois où je l'ai baffé et je lui ai arraché la clope des mains... ça valait mieux pour lui. (d'ailleurs il m'a remercié Razz )


hardkey a écrit:
Trop chiant, trop énervant, trop différent
Tiens un mot grossier... Bon je vais répondre avec un autre pire alors.
Les gens sont cons. Je ne parle pas de tous, ni même de certains en particulier, non, c'est une généralité... Trop chiant , Vrai Very Happy Trop énervant ? Vrai Very Happy Trop différent ? Very Happy Tout dépend par rapport à qui mais, là encore, Vrai Very Happy
Mais justement n'est-ce pas trois raisons de plus de venir te parler, faire connaissance etc... ? Que peuvent nous apporter des personnes semblables à nous au T-shirt près ? C'est justement ça qui est intéressant chez l'autre : sa différence ! bref, moi j'ai souvent été dans ton cas, et dans cette situation... et bah je maudissait la connerie des autres. Razz Je sais c'est pas très efficace mais ça fait du bien ::lol:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 10:37

Elle est marrante votre réflexion une nouvelle fois. Et on sent très bien les geeks accro à la PS3 et au joueur du grenier.

Bon, premièrement, fumer, boire est avant tout un plaisir. Vous aimez peut être la charcuterie vous, alors que vous savez très bien que c'est mauvais pour la santé ? Et bien fumer, c'est pareil. C'est une coupure dans la journée, une pause. Le temps s'arrête, et on regarde simplement le monde défiler pendant une poignée de minutes.
J'aime m'arrêter dans ma voiture, sur une aire ou un parking, et m'allumer une petite clope. Comme vous peut être aimez lire les aventures de Nono le chevalier enflammé, tueurs d'orcs et de démons pour vous évader ?

Arrêtez de tout diaboliser. L'autre, c'est le mal. Moi je suis le bien, je ne fume pas, je ne bois pas, et je cherche le sens de la vie dans un épisode de One Piece.
Pourquoi quand on parle d'alcool, on pense directement à beuveries ? Ça n'a rien à voir ! Boire un petit verre de whisky le soir en regardant le soleil se coucher fait de nous un être démoniaque, et nous prive du paradis ?

Il y a des abus, oui. Comme partout. Les Mmos, le McDo, les jeux de rôles, la vitesse, le sexe, le fromage... l'excès nuit à la santé !
Votre réflexion est fragile. Vous vous basez sur des exemples de vie d'adolescents. Mais l'adolescence est une période à part. C'est le moment où on se rebelle, où on tente diverses expériences, ou on essaye de savoir où sont nos limites... Si vous saviez ce que j'ai fait sous le coup de mes 15-20 ans ! Mais ça m'a permis d'évoluer, c'est un passage à traverser pour devenir adulte. On est jeune et con, oui, mais c'est tout à fait normal !
On se pose des questions aussi, on est tous tourmenté (oui même Achmed, le type qui vous racket au lycée).
Et le reste... Vous êtes heureux sans rien prendre, c'est bien. D'autres ont besoin d'un plus. De Valium, de Xanax, d'un Lectopam ou d'un Halcion. Pourquoi ? Parce qu'ils réfléchissent trop justement, et on besoin de quelque chose qui ferait disparaitre leurs peurs. De la lâcheté ? Non, mais quelque chose que vous ne pouvez comprendre, dans votre petite vie de geek dans un monde imaginaire.
Des gens souffrent, vous vous rendez compte de ça ? On ne se gave pas d’antidépresseurs pour frimer devant les copains ! C'est juste qu'à un moment la vie est trop dur. Et Donjons et Dragons ne suffit plus...

Je sais que la plupart ici, vous lisez de la Fantasy, parlez de vos chats, sont fils de cadres moyens et êtes plus ou moins heureux... mais pensez qu'il y a un monde au delà de votre univers, un monde de ténèbres aussi, d'ombres et de tristesse.
Chacun vit comme il l'entend. Mangez 5 fruits et légumes par jour, fumer tue, à consommer avec modération, la prostitution est de l'esclavagisme... dans notre société trop propre, c'est normal de penser comme ça. Malheureusement, le monde est plus compliqué que 2-3 slogans.
Je le répète, sortez dehors. Vivez de multiples expériences. Ne restez pas figés sur vos convictions, et votre idée d'un mode de vie unique et absolu.

Et puis aussi... je bois, je fume, je vais aux putes. Je suis le maaaaaaal, attention !
Revenir en haut Aller en bas
fosiliaz
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1162
Age : 22
Localisation : Pas loin du pôle nord, au milieu des cartons
Loisirs : judo, tennis de table, lire et bien entendu écrire
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 11:21

Bon là je vais faire mon chieur mais j'aime pas qu'on me prenne pour ce que je ne suis pas...

Citation :
Il ne faut pas rejeter la faute sur les ados, c'est tout ce que je demande.

Citation :
Votre réflexion est fragile. Vous vous basez sur des exemples de vie d'adolescents. Mais l'adolescence est une période à part. C'est le moment où on se rebelle, où on tente diverses expériences, ou on essaye de savoir où sont nos limites... Si vous saviez ce que j'ai fait sous le coup de mes 15-20 ans ! Mais ça m'a permis d'évoluer, c'est un passage à traverser pour devenir adulte. On est jeune et con, oui, mais c'est tout à fait normal !

Euh C'était un peu le sujet sur le quel je répondais : l'alcool chez les ados... Donc normal que je prennent un exemple de ma vie d'ADO ...


Citation :
Et on sent très bien les geeks accro à la PS3 et au joueur du grenier.
Hardkey peut-être... C'est lui qui jugera...
Moi je n'ai ni PS3 ni Xbox, je ne joue à aucun jeux vidéo (j'ai fini final fantasy 3 sur DS et c'est le seul jeu auquel j'ai joué en dix-sept ans de vie, si on ne compte pas les rares séances de jeux avec les potes...). le joueur du grenier ? je connais le nom mais j'ai jamais été voir...
Donc niveau geek... t'as tout faux.

Citation :
Arrêtez de tout diaboliser
je ne diabolise rien du tout, désolé si ça en donnait l'impression..., mes amis fument, boivent, payent des fortunes pour s’offrir un join etc Pourtant je traine avec eux. Ils font ce qu'ils veulent, moi aussi.

Citation :
Bon, premièrement, fumer, boire est avant tout un plaisir
donc quand t'as la gastro t'es heureux et ça te fait plaisir , Désolé ce n'est pas mon cas... Me faire vomir et y trouver un quelconque plaisir pour moi c'est juste inconcevable ! Donc oui; pour moi, ceux qui sortent le vendredi en se disant "tiens ce soir je prend une cuite" sont des abrutis...

Citation :
Et bien fumer, c'est pareil. C'est une coupure dans la journée, une pause.
Quand on se retrouve a fumer trois paquets de clope par jour sinon on est malade ? Vive la pause !


Citation :
Moi je suis le bien, je ne fume pas, je ne bois pas, et je cherche le sens de la vie dans un épisode de One Piece.
Pourquoi quand on parle d'alcool, on pense directement à beuveries ?
1- j'aime pas One Piece et je ne lis pas de mangas...
2- Alcool = beuverie ? C'était juste la discussion au dessus... Je ne fais aucun raccourcis je réponds juste au sujet...

Citation :
oui même Achmed, le type qui vous racket au lycée
Je ne sais pas ce que tu insinue mais je n'ai jamais été racketté et ce n'est pas près d'arrivé pour une raison très simple : le Achmed (d'ailleurs pourquoi Achmed ? Raciste ?) qui vient à la sortie du bahut me racketter il se prend une beigne et il y réfléchis à deux fois la fois suivante...



Citation :
Non, mais quelque chose que vous ne pouvez comprendre, dans votre petite vie de geek dans un monde imaginaire.
Ni geek ni vie imaginaire... et qui a dis que je ne comprenais pas...

le mec qui as des pulsions qu'il ne contrôle pas et qui tue un gosse, je "comprend" qu'il a pas choisi de le faire, il ne pouvait pas faire autrement. Mais pour rien au monde je ne pourrais jamais l'"accepter" !!!


Citation :
Des gens souffrent, vous vous rendez compte de ça ? On ne se gave pas d’antidépresseurs pour frimer devant les copains ! C'est juste qu'à un moment la vie est trop dur. Et Donjons et Dragons ne suffit plus...
Ok... Deux choses : les jeux de rôles je déteste ça !
Ensuite. Ma mère est dépressive, donc ...


Citation :
Je sais que la plupart ici, vous lisez de la Fantasy, parlez de vos chats, sont fils de cadres moyens et êtes plus ou moins heureux... mais pensez qu'il y a un monde au delà de votre univers, un monde de ténèbres aussi, d'ombres et de tristesse.
La fantasy ? J'en lis franchement peu...
Un monde que je ne connais pas ? Ah bon ? Né à Buenos Aires les bidonvilles je connais. Après, j'ai passé trois ans dans une banlieue pourrie... Alors s'il te plait, parle pas sans savoir !

Citation :
Et puis aussi... je bois, je fume, je vais aux putes. Je suis le maaaaaaal, attention !
J'en rajoute un autre "je dis n'importe quoi au sujet des autres".
Bien sur que tu n'es pas le mal ^^ mais tu as ton mode de vie moi j'ai le mien. Chacun vie comme il veut, j'ai choisi de vivre sans vomir à chaque soirée et me bousiller les poumons. C'est mon choix. et ce choix n'a rien à voir avec le fait que je sois étroit d'esprit, fils de cadres, lecteur de fantasy, geek, asocial ni quoi que ce soit d'autre (je ne suis absolument rien de tout ça !), c'est juste une décision personnelle.

En conclusion, tu fais bien sur ce que tu veux. Ton avis est respectable et je le respecte donc, bien entendu. Mais s'il y a une chose qui me révulse c'est les gens qui parlent sans savoir...
Quand on ne sais pas on se tait. C'est tout. On ne tire pas des suppositions bien trop hâtives !

Voilà ! J'ai mes convictions, mon mode de vie, ma façon d'agir et une chose est sure : dire n'importe quoi des autres n'en fais pas partie.
Revenir en haut Aller en bas
Galb
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 204
Age : 24
Localisation : Le Cannet
Loisirs : Ecrire, jouer, lire. écrire d'abord, jouer après !
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 11:28

Ben, je passe juste pour dire qu'on peut boire une bière de temps en temps sans avoir le foie en l'air. Voilà, c'est tout. Smile
Tout est question de modération, et tant qu'on boit pas trop, il suffit d'un peu pour en avoir les indéniables effets euphorisants. Comme toutes les bonnes choses de la vie, c'est bête de ne pas y gouter. Razz

_________________
"Le flot du temps vous porte et vous n'en détournerez pas le cours"
Revenir en haut Aller en bas
fosiliaz
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1162
Age : 22
Localisation : Pas loin du pôle nord, au milieu des cartons
Loisirs : judo, tennis de table, lire et bien entendu écrire
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 11:35

Citation :
Ben, je passe juste pour dire qu'on peut boire une bière de temps en temps sans avoir le foie en l'air. Voilà, c'est tout.
Tout est question de modération, et tant qu'on boit pas trop, il suffit d'un peu pour en avoir les indéniables effets euphorisants. Comme toutes les bonnes choses de la vie, c'est bête de ne pas y gouter.

J'y goûte Galb, j'y goûte aussi ^^ C'est juste que je ne vide pas deux cubis de despé juste pour le "plaisir" de me prendre une cuite et de repeindre le sol... (mais si tel était mon cas, je crois que j'irais rapidement soulager ma vessie Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 11:41

Euh je parlais pas de toi, mec. Si c'était le cas, j'aurai dit :"tu". Tout ça, c'est une généralité. Mon meilleur pote est un geek de 32 ans, et pense trouver la vérité dans Flowers ou Journey, des jeux achetés 2 euros sur le PsStore, tandis que sa copine est une mère de 25 ans qui se prend pour une adulte, est contre le préservatif (parce que ce n'est pas naturel) et se croit trop bien pour aller bosser. J'en connais des cas extrêmes aussi...

Et une nouvelle fois, tu exagères mon garçon. Quand je dis boire est un plaisir, tu penses tout de suite à cuite, comme avec la clope. Personnellement, je dois me fumer 5 clopes par semaine à tout casser, et ne m'être plus bourré la gueule depuis mes 19 ans.
Un verre le soir, après une intense réflexion sur un roman. Tu ouvres la fenêtres, tu regardes le soleil se coucher, les enfants des voisins qui s'amusent dehors...
Mon père lui aime manger du saucisson avec du beurre sur une tranche de pain dans ces moments. Chacun ses envies.

Le titre ne parlait pas d'ados d'ailleurs mais ne plus être soi pour s'amuser ? Bon déjà, ça ne veut rien dire... ensuite, le mec a une qualité de réflexion égale à moi quand, à 15 ans, je tentais d'expliquer à mon père que tout ceci était mal, et qu'il fallait vraiment rétablir la prohibition.
On ne peut pas discuter ici de toute façon, apporter un avis contraire, mais juste applaudir quand les autres parlent de leur chat.
Revenir en haut Aller en bas
Galb
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 204
Age : 24
Localisation : Le Cannet
Loisirs : Ecrire, jouer, lire. écrire d'abord, jouer après !
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 11:49


Tu me donnes envie d'aller manger du saucisson avec du beurre.

Voilà, sur ce commentaire très utile, je vais chercher du saucisson ::dehors::


_________________
"Le flot du temps vous porte et vous n'en détournerez pas le cours"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 11:53

Papa ! Mais... mais tu n'es pas en train de lire l’Équipe ???
Revenir en haut Aller en bas
Galb
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 204
Age : 24
Localisation : Le Cannet
Loisirs : Ecrire, jouer, lire. écrire d'abord, jouer après !
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 12:05


_________________
"Le flot du temps vous porte et vous n'en détournerez pas le cours"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 12:16

La scène la plus ridicule de l'histoire du cinéma !
Mais ouais, ça dérive, désolé, toussa... C'est la drogue, désolé, on a abusé de porchetta. Même si le petit Lambrusco que tu m'as servi à côté était pas mauvais franchement.
Revenir en haut Aller en bas
fosiliaz
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1162
Age : 22
Localisation : Pas loin du pôle nord, au milieu des cartons
Loisirs : judo, tennis de table, lire et bien entendu écrire
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 13:42

Citation :
On ne peut pas discuter ici de toute façon, apporter un avis contraire, mais juste applaudir quand les autres parlent de leur chat.
C'est pas complètement faux ^^

Galb a écrit:
Tu me donnes envie d'aller manger du saucisson avec du beurre.

Voilà, sur ce commentaire très utile, je vais chercher du saucisson

Tu partages ?

Et Ilaan, je précise, ne voit pas d'agressivité dans mon post... Je me défends un peu c'est tout Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 23
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 14:20

Oh fos. Ilàan préfère largement quand on est agressif. Comme moi d'ailleurs. Sinon le débat est un peu chiant. ^^

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 14:50

Tout à fait. Et puis, on a mangé de la bonne porchetta !
Revenir en haut Aller en bas
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 23
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 14:51

Tain, en fait je viens de lire le commentaire d'Ilàan, et c'est vraiment un pamphlet anti geek. ^^

J'aime bien le troll, mais je relève juste un petit point.

Citation :
Et le reste... Vous êtes heureux sans rien prendre, c'est bien. D'autres ont besoin d'un plus. De Valium, de Xanax, d'un Lectopam ou d'un Halcion. Pourquoi ? Parce qu'ils réfléchissent trop justement, et on besoin de quelque chose qui ferait disparaitre leurs peurs. De la lâcheté ? Non, mais quelque chose que vous ne pouvez comprendre, dans votre petite vie de geek dans un monde imaginaire.

Si, moi j'appelle cela de la lâcheté. Parce que tu es bien placé pour savoir que je réfléchis bien trop, que je suis foutrement angoissé, et pourtant je ne me drogue pas. Donc ne va pas faire de la morale, en disant "nan mais c'est trop dur de vivre".

Et puis justement, pour une partie des joueurs, Donjons et Dragons a le même effet.

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 14:53

Y a réfléchir et réfléchir. Tu n'as pas Brandon qui te trompe avec Kevin qui attend un bébé de Jennyfer toi !
Revenir en haut Aller en bas
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 23
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 14:56

C'est vrai que faire des crises d'angoisses à chaque fois qu'on parle de la mort, c'est rien par rapport aux feux de l'amour.

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 15:07

Et pour finir en beauté... Tiens, prend un peu de beuh mec, ça va te calmer !

Tous les grands penseurs ont connu de telles crises d'angoisse, le tourment, la peur, le mal-être, et ont dû devenir accro à quelque chose pour continuer à vivre dans notre monde. L'alcool, les femmes, l'opium, la cocaïne... et combien se sont suicidés car un jour ou l'autre tout cela ne suffit plus ?
On est écrivains, tous nos illustres prédécesseurs (enfin sauf les types qui font de la Fantasy, eux ils ont rien à dire, et ça a toujours été poney-land) étaient des drogués en puissance, on devrait pouvoir en parler sans diaboliser tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 15:56

Ilàan a écrit:
Et pour finir en beauté... Tiens, prend un peu de beuh mec, ça va te calmer !

Tous les grands penseurs ont connu de telles crises d'angoisse, le tourment, la peur, le mal-être, et ont dû devenir accro à quelque chose pour continuer à vivre dans notre monde. L'alcool, les femmes, l'opium, la cocaïne... et combien se sont suicidés car un jour ou l'autre tout cela ne suffit plus ?
On est écrivains, tous nos illustres prédécesseurs (enfin sauf les types qui font de la Fantasy, eux ils ont rien à dire, et ça a toujours été poney-land) étaient des drogués en puissance, on devrait pouvoir en parler sans diaboliser tout ça.

Ne pas diaboliser ok...
Ne pas sacraliser, c'est mieux...

Il y a eut aussi des écrivains sans drogue...
Et quoi qu'on en dise, c'est mauvais pour la santé (certaines même sans excès).
Revenir en haut Aller en bas
Elann
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1037
Age : 22
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 16:09

Si je dis que je suis un peu d'accord avec les deux "camps", tout le monde va savoir que je suis Suisse d'esprit, non ?
Pfff d'façon, y sont déjà au courant pour la plupart ^^

Ilàan a écrit:
Bon, premièrement, fumer, boire est avant tout un plaisir.
je dirais, "dois rester un plaisir", le problème, et ce, bien plus souvent qu'on ne le croit, c'est qu'on ne commence pas avec une réelle envie. Un mouvement de foule, une tentative d'intégration, c'est pratiquement du chantage affectif "tu ne tires pas ce joint alors que tout le monde le fait, mais que fous-tu là ?"
Par contre, je suis d'accord, on peut fumer, boire (et à la limite se droguer) par plaisir, le principal problème reste quand même la dépendance qui PEUT conduire à l'excès (et là, tout le monde est d'accord, l'excès, c'est mal....)

Ilàan a écrit:
Et le reste... Vous êtes heureux sans rien prendre, c'est bien. D'autres ont besoin d'un plus. De Valium, de Xanax, d'un Lectopam ou d'un Halcion. Pourquoi ? Parce qu'ils réfléchissent trop justement, et on besoin de quelque chose qui ferait disparaitre leurs peurs. De la lâcheté ? Non, mais quelque chose que vous ne pouvez comprendre, dans votre petite vie de geek dans un monde imaginaire. Des gens souffrent, vous vous rendez compte de ça ? On ne se gave pas d’antidépresseurs pour frimer devant les copains ! C'est juste qu'à un moment la vie est trop dur. Et Donjons et Dragons ne suffit plus...
Je rejoins Hardkey sur ce point, c'est de la lâcheté, plus ou moins justifiée, certes, mais de la lâcheté.
Quoi qu'il en soit, se cacher derrière des illusions (et en plus, par choix), c'est lâche.
Je ne juge pas les gens qui boivent/fument/se droguent pour oublier leurs souffrances mais ils se planquent. Je comprends parfaitement qu'il y a un moment où les souffrances accumulées sont telles qu'oublier pendant quelques instants est la solution, mais ça reste de la lâcheté.

Ilàan a écrit:
Je sais que la plupart ici, vous lisez de la Fantasy, parlez de vos chats, sont fils de cadres moyens et êtes plus ou moins heureux... mais pensez qu'il y a un monde au delà de votre univers, un monde de ténèbres aussi, d'ombres et de tristesse.
Ah bon ? les pauvres, les suicidés, les terroristes et tout ça, ça existe vraiment ?

Ilàan a écrit:
Et puis aussi... je bois, je fume, je vais aux putes. Je suis le maaaaaaal, attention !
Bien sûr que tu représentes le mal dans notre société, mais c'est ce que tu veux, tu aimes ça. Tu ne veux pas devenir ces vieux cadres, chauves, bedonnants avec des idées arrêtées. Alors tu expérimentes la """force obscure""" et tu aimes ça. Normal.
Parce que la vie est vide de sens ? peut-être, oui, sûrement, pourquoi ne pas en profiter ?
(ouh la, c'pas un jugement, ni rien, tu es beaucoup plus que ça, largement, c'est juste un morceau de ta personnalité qui se dégage ici)

Ilàan a écrit:
On ne peut pas discuter ici de toute façon, apporter un avis contraire, mais juste applaudir quand les autres parlent de leur chat.
En fait tu râles parce que Fos a exprimé un avis contraire au tien qui était déjà contraire au sien. Je ne vois donc pas où est le problème...

Ilàan a écrit:
Tous les grands penseurs ont connu de telles crises d'angoisse, le tourment, la peur, le mal-être, et ont dû devenir accro à quelque chose pour continuer à vivre dans notre monde. L'alcool, les femmes, l'opium, la cocaïne... et combien se sont suicidés car un jour ou l'autre tout cela ne suffit plus ?
On est écrivains, tous nos illustres prédécesseurs (enfin sauf les types qui font de la Fantasy, eux ils ont rien à dire, et ça a toujours été poney-land) étaient des drogués en puissance, on devrait pouvoir en parler sans diaboliser tout ça.
Donc en fait, vu qu'ils l'ont fait et qu'ils sont devenus des "grands" de ce monde, on doit le faire \o/ Chouette ! On explique absolument tout comme ça.
Par contre, je suis d'accord, on peut en parler sans diaboliser.

Ouh la, j'ai dit que j'étais d'accord avec les deux "camps" et je ne me suis "opposé" qu'à Ilàan.
Rétablissons, l'équilibre, je suis d'accord avec lui dans le sens où
- il ne faut pas diaboliser
- et surtout, où est le mal ? Dans le cas extrême ou l'abus entraîne des dommages à quelqu'un d'autres(matériaux ou physiques), je suis d'accord, ça ne va pas.
Mais sinon, qu'y-a-t-il de mal à fumer, boire, se droguer ? Qu'y-a-t-il de mal à décider de tout oublier quelques instants (du moment qu'on fait pas passer ça pour du courage) ? Si quelqu'un veut se foutre en l'air, qu'il le fasse, c'est sa vie.
C'est bien de dire "fumer nuit gravement à la santé" ou "boire avec modération" mais c'est infantilisant. Si un être humain, conscient décide de se bousiller la santé, ça ne me pose aucun souci Chacun est libre et je ne comprends même pas où est le problème.
- Il n'y a pas non plus que l'excès, hein, on peut boire, fumer, se droguer modérément aussi.

_________________
Je suis né pour te  connaître, pour te nommer, liberté.  Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   Jeu 30 Aoû 2012 - 16:11

"Mais sinon, qu'y-a-t-il de mal à fumer, boire, se droguer ? Qu'y-a-t-il de mal à décider de tout oublier quelques instants"

Rien sauf que très rarement ça n'engage que toi...
Que ce soit par ton comportement, ta probable addiction ou les réseaux que tu utilises... tu as des responsabilités à tous les niveaux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne plus être soi pour s'amuser...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne plus être soi pour s'amuser...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Des musiques pour s'amuser
» Un quizz pour s amuser
» Idée de défi-photos pour s'amuser...
» c'était juste pour m'amuser
» Blaguounettes pour rire et s'amuser ^^

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: