Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Amour : peut-on aimer sans souffrir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Dim 1 Fév 2009 - 14:15

Suite au lancement du concours de St-Valentin, je m'étonnais presque de ne trouver que des textes au goût de souffrance et de mélancolie. Après quoi :
evahe a écrit:
L'amour n'est qu'absence, le reste n'est qu'erzatz je pense" Sapho

Alors, pensez-vous que l'amour sans souffrance n'existe pas ? Que le manque est nécessaire à toute bonne relation amoureuse ? Que la souffrance s'ensuit inévitablement ? Doit-on souffler le chaud et le froid pour entretenir l'amour ? Se manquer, se retrouver, se manquer à nouveau, pour que toujours brûle la flamme ? Le sentiment de vide et d'absence est-il crucial pour faire le contraste avec ces moments de bonheur partagés à deux ?

(Autant de questions qui disent toutes un peu la même chose, au fond...)

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Dim 1 Fév 2009 - 14:24

On ne reconnait le bonheur qu'au bruit qu'il fait quand il s'en va."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Dim 1 Fév 2009 - 14:47

Personnellement, j'aime et je ne souffre pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Dim 1 Fév 2009 - 15:08

Pour mon compte, j'ai 43 ans de vie commune et toujours le même amour pour ma dulcinée.

Bien sur il y a eu des hauts et des bas, mais toujours du bonheur.
Les soufrances, quand il y en a sont souvent dues à des incompréhensions, très vites réglées quand on se parle.
C'est le maître mot : se parler.
Revenir en haut Aller en bas
sombretoile
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1132
Age : 42
Localisation : Dans ch'nord.
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Dim 1 Fév 2009 - 17:53

evahe a écrit:
On ne reconnait le bonheur qu'au bruit qu'il fait quand il s'en va."

J'ai déjà lu ça quelque part. Very Happy

J'ai lu ta remarque sur le concours et je me suis dit que tu avais parfaitement raison Hakkrat. Je ne sais pas pourquoi nous sommes tous partis dans un amour douloureux. Comme si amour ne pouvait pas rimer avec humour. Si cela était à refaire je changerai pas vision des choses, car il est vrai qu'aimer c'est aussi beaucoup de joie.

Mais poursuoi les plus belles chansons d'amour sont toujours si tristes: Ne me quitte pas, je suis malade, d'aventure en aventure...?

_________________
Membre de la ligue révolutionnaire, contre les bisounours, les calinours, et tout ce qui se termine en ours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Lun 2 Fév 2009 - 18:54

Je crois en l'équilibre de la chose : aimer, c'est souffir, mais en même temps, c'est beaucoup de bonheur.
Pour répondre à la remarque d'Hakkrat, je dirai qu'on se souvient toujours plus de ce pourquoi on a souffert, ca marque plus.
On émeut plus avec de tristes histoires.
C'est un avis personnel, je suis jeune en même temps, je ne parle pas avec beaucoup d'expérience, mais c'est comme que je le vis.
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7385
Age : 30
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Lun 2 Fév 2009 - 20:35

Tout dépend dans la question jusqu'où va l'amour.
On peut aimer sans souffrir comme la majorité des gens dans ce bas monde, mais il arrive que l'amour d'une personne ou d'une chose atteigne un certain point que la victime souffrira énormément mentalement ou physiquement.



Edité par Iron : Atta Niko, t'as oublié ton smiley, fais gaffe hein, y a un manque de sérieux là. Je te le rajoute.



::crazy::
wala.

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Lun 2 Fév 2009 - 21:35

Je peux ? Rolling Eyes
(Non, ça sent pas le vécu, d'abord, même pas vrai !)

Je dirais oui et non. Oui, parce qu'en effet, il existe des personnes capables d'aimer de la même façon, sans jamais se lasser de leur moitié (que je respecte beaucoup d'ailleurs, je ne sais pas si j'en serai capable un jour, lorsque l'on pourra me définir comme étant une femme) et qui n'ont pas besoin de se plonger plus ou moins volontairement dans des états de souffrance.
Mais je suis d'accord sur le fait qu'être séparé pendant un temps peut contribuer à l'enrichissement du sentiment amoureux. Je n'ai pas besoin de le développer, je crois. ^^

Comme pour dans la plupart des cas, la réponse à cette question existentielle dépendra sûrement de la personne concernée. Je suis certaine que certains ne considèrent pas l'amour comme une souffrance, la preuve, regardez au dessus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Lun 2 Fév 2009 - 22:23

Hé bien,toutes les (rares)expériences que j'ai pu avoir, ont toujours eu une part de souffrance.
A présent c'est tout le contraire. Je suis quasiment constamment sur un petit nuage depuis près d'un an ^^ par contre,avant d'être là,ce fut une période très difficile.
Donc je pense qu'il y a une parcelle dans l'etre humain qui a besoin de cette souffrance pour se sublimer et transformer ça en amour ; parce qu'il faut aller chercher ce sentiment profond quelque part ...

Mais ceci dit, il n'y a pas forcément besoin de ça .. bien au contraire,et c'est meme heureux !
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Jeu 5 Fév 2009 - 17:45

Nous parlons de la relation amoureuse, entre deux personnes, celles qui s’aiment alors que rien ne les destinait à le faire.

Citation :
« L'attachement est un ensemble d'habitudes, de connexions multiples et inconscientes Nous relient très étroitement à l'autre. On peut le comparer à une sorte de réflexe émotionnel qui se construit progressivement, par le simple fait de vivre depuis longtemps émotionnel qui se construit progressivement, par le simple fait de vivre depuis longtemps avec quelqu'un. Cet attachement n'a rien à voir avec l'amour, bien que, très souvent, on fasse la confusion entre les deux. L'attachement n'est pas l'amour, certes, mais il lui ressemble diablement ! »

Le manque de présence n’est pas nécessaire aux bonnes relations amoureuses, il est le révélateur d’un amour quotidien qui se fait oublier. Un amour non simulé est indestructible, la séparation est souffrance. Un amour non partagé ou construit sur le mensonge a peu de chance de se raviver lors des séparations, bien au contraire.

Le sentiment amoureux est particulier, il est tout aussi complexe et mystérieux que nos origines. Est-ce que pour aimer, il est nécessaire de souffrir ? Pour certain peut-être, mais je pense que c’est rare. Est-ce que souffrir rend amoureux ? Pas à ce que je sache. Mais, alors ! D’où viendrait cette idée, que ce soit, le manque, la séparation, l’absence, qui permettent de prendre conscience avec force, du sentiment que l’on a pour l’autre ?
Originelle, la rupture, la coupure du cordon à la naissance resterait en mémoire.
La peur de la mort, de la séparation définitive associée à celle de ne pas avoir assez aimé
Une cause biologique, un manque de contacts, comme un manque de nourritures ou de drogues et qu’aimer soit une consommation additive.

Mon avis :
L’amour est la construction de fantasmes, qui lors des séparations deviennent irréalisables, entraînent la souffrance, mais, comme au premier jour, ils rallument la flamme et embrasent tout. Oui, le plus fort de l’amour est ressenti au moment où l’on à peur de mourir (à la guerre) car le feu d'amour est grand, chaque jour l’incendie s’étend, les fantasmes non-assouvis font souffrir, et, la mort guette ? Le conflit des violences, c’est là où s’exprime le paroxysme de l’amour.
Citation :
« Pour conclure je dirais que si l’on veut parler du feu (de l’amour), on parle mieux des grands incendies que l’on a connus, pas d’un feu de poubelle. » (J’ai honte ! c’est de moi)
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Féminin Nombre de messages : 2065
Age : 59
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Jeu 5 Fév 2009 - 22:11

A la réflexion,je me demande si cette phrase de Sapho :
"L'amour n'est qu'absence ,le reste n'est qu'erzatz je pense"
n'est pas pleinement vrai;à sa lecture,en la découvrant sur l'atelier,il y a quelques jours lorsque Evahé l'y avait laissé ,je m'étais interrogé, car je lui trouvais cet air de simplicité qu'on les vérités parfois.
Comment se rend -t-on compte que l'on est amoureux?
Cette question là n'est-t-elle pas présente en demi-teinte derrière l' affirmation de Sapho qui porte en elle-même une terrible réflexion ?
En lisant entre les lignes de Sapho,vais-je y trouver ce qui n'est
autre que la prise de conscience de l'état amoureux?
Pour ma part,j'ai ce sentiment là: que l'amour ne peut prendre conscience de lui-même qu'en souffrant de l'abscence de l'être aimer.
Ce sentiment qui est l'amour , pourrait sembler être le plus merveilleux d'entre tous parce qu'il s'appuie sur le désir de bonheur avec en filigrane l'espérance d'une "communion d'esprit et de corps"
avec l'être aimé,et,pourtant il prend naissance dans la fragilité dès son apparition...les soupirs sont le lot de bien des amoureux...
C'est vrai que la phrase :
On ne reconnait le bonheur qu'au bruit qu'il fait quand il s'en va."
me semble pleine de bon sens ;ce qu'a écrit Gérard aussi:


Un amour non simulé est indestructible, la séparation est souffrance. Un amour non partagé ou construit sur le mensonge a peu de chance de se raviver lors des séparations, bien au contraire.

Il m'en est venu une autre d'un poète? il me semble que Georges Brassens la chantait ?(je ne suis pas sûre ,vous me direz?)
Il n'y a pas d'amour heureux...

Alors,peut-on aimer sans souffrir?
Non,et,à mon avis,c'est un sentiment qui est teinté de joie et de peine,il fait donc souffrir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Ven 6 Fév 2009 - 20:36

L’amour est-il nécessairement accompagné de souffrance ?

Personnellement, cette question m’a hanté pendant plusieurs nuits étant jeune. Mon esprit cartésien croit que dans notre vie, tout s’équilibre. Si tu reçois une part de bonheur, tu devras manger un morceau égal de malheur (tout en gardant à l’esprit que bonheur et malheur sont relatifs selon chaque personne). Je sais aussi que tout ce qui a début, a une fin.
Alors, pour moi la réponse logique était, et est toujours, oui, amour et souffrance se côtoie et s’équilibre. Mais plus encore, je pense que plus nous nous ouvrons au bonheur et ressentons du plaisir, plus nous serons sensibles à la souffrance. Un effet proportionnel des émotions. Tout cela était bien sûr confirmer par mes premières expériences, qui m’ont apporté beaucoup de chagrin à l’époque.Sorry

Alors à la question de l’amour/souffrance est rapidement et logiquement venue se substituer celle-ci : Suis-je prêt à souffrir pour ma part de bonheur ?
Cette question-là m’a occupé plusieurs années, et finalement, j’ai décidé il y a quelques années que non, je n’étais pas prêt à m’ouvrir à la souffrance, et que je préférais sacrifier le bonheur. Ca peut paraître un peu « dingue », parce que généralement l’amour nous tombe dessus, on ne choisi pas d’être ou ne pas être amoureux. Mais j’ai quand même fait ce choix à l’époque.
Bien sûr, cette décision était motivée par mes expériences. Car quand on parle d’amour généralement, on voit l’amour vécu et partagé. Mais ma vie a plutôt été rempli d’amour étouffé ou secret, et souvent écrasé alors qu’ils arrivaient à leur paroxysme.
Oh, bien sûr j’ai déjà vécu quelques amours partagés, mais la chute était trop dure, et à chaque fois on se demande si on relèvera.

Depuis que j’ai pris cette décision, je n’ai plus souffert comme avant. Sauf au début, mais parce que j’étais en décalage avec le monde où je vivais, mais le passage à la vie adulte m’a habitué à penser différemment.

Aujourd’hui ? Peu de chose ont changé, mais parfois l’idée d’éprouver des sentiments amoureux revient avec douceur, et je ferme moins la porte à la recherche du bonheur. Peut-être un jour… ou peut-être pas…

P.S. : Je viens de me relire, et je pense que je devrais vous payer le prix d’une séance de psy pour me lire Very Happy ! Mais bon, je vais bien quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Ven 26 Juin 2009 - 1:05

L'amour est souffrance. De part mon experience, l'amour est douloureux. Peut-être exite t-il vraiment mais qui sait...ce qu'est l'amour. Evidemment, pour avoir déjà eut le coeur saigné à vif au moins une fois dans sa vie. Peut-être est-il comme le bonheur...éphémère ?
Beurk ! quelle idée j'ai de l'amour, jai soudain mal au coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Ven 26 Juin 2009 - 9:44

Du haut de mes 11 ans je vais pas me la ramener non ?

Bah si, quand même ...
Pour du vécu, au collège, on voit pas mal de gamines qui "aime" des garçons. OK, normal.
Enfin, à cette âge là je crois pas qu'on puisse vraiment parler d'amour, ils n'empêchent que ces personnes ne souffrent pas Very Happy (c'est qu'ils se séparent et se remettent ensemble tous les jours ces enfants !). Ouais, question d'habitude.
Je dis pas que les enfants sont incapables d'aimer vraiment quelqu'un mais vu leur âge mental j'aurais tendance à dire que si.

On ne souffre que lors d'un véritable amour, très long, très fort ... (en cas de séparation bien sûr)

Mais si iln'y a vraiment aucun problème dans le couple, il n'y a pas de raison ::copain::


Bon, je sais, je raconte que des bétises -_-'
::dehors::
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Mar 15 Juin 2010 - 22:36

Pour avoir de l'amour, il faut de la souffrance. C'est mon avis. Prenons l'exemple du bonheur, est il possible d'être heureux toute sa vie, si on a eu tout ce dont on rêvait... Je ne pense pas non. Sans bas, il ne peut pas y avoir de hauts. L'amour, c'est pareil, si tout est toujours rose, où est le plaisir ? Il faut que la courbe redescende pour remonter plus haut.

Et puis, personnellement, toutes les fois où j'ai connu l'amour, ça s'est finit en cris et larmes (et très récemment encore)... Alors je suis sans doute influencée par mon passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Mar 15 Juin 2010 - 23:04

Je ne sais pas si c'est commun à l'être hummain ou si c'est français (notre coté latin), mais pourquoi est-ce que quand on ne parle pas de bohneur, vous y voyez tout le temps le malheur ? On a pas besoin d'être malheureux pour ne pas être heureux et donc pour créer le contraste qui serait propice à la mise en place de ce bonheur...

Et encore, même entre malheurs et souffrance y a une grande différence, donc c'est encore pire que ce que je pensais (bande de manichéens...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Mer 16 Juin 2010 - 14:50

Je ne vois pas trop quoi te répondre, même si je reste sur mon avis. Je ne comprends pas vraiment ce que tu veux dire en faites. Tu pense que nous pouvons être ET heureux ET malheureux ? Enfin, je vois pas trop, pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Mer 16 Juin 2010 - 14:57

Nonnon, en fait je contredis ton argument comme quoi sans malheure pas de bohneur, donc pour qu'il y est de l'amour il faut qu'il y ai du malheur car le contrast permettrait le bonheur... Ce à quoi je répond qu'il n'y a pas besoin d'aller jusqu'au malheur pour avoir une émotion contrastant avec le bonheur... Je sais pas si je suis clair...

D'ailleurs j'étais fatigué, parce que sinon j'aurais pensé à répondre qu'on traitait de l'amour et non du bonheur et que donc, même en admettant que l'amour ne puisse être heureux sans souffrance (ce que je viens de contredire), et bien ça ne nous avance pas, car la question est de savoir si l'amour peut exister sans souffrance, pas si il peut être heureux ou non...
Apres évidemment on pourrait disserter sur le lien entre amour et bonheur (peut-il y avoir amour sans bonheur ?)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Mer 16 Juin 2010 - 18:16

Je comprends, tu es très clair ne t'inquiète pas. Je l'avoue, je me suis un peu égarée du sujet, je voulais le prendre comme exemple et finalement je me suis trompée dans la thèse, pardonne moi.

Pourtant, en me trompant de sujet j'ai tout de même répondu, mais d'un angle différent. Si je me souviens bien, j'ai dis que il fallait des hauts et des bas (ce que tu as contredis), donc la souffrance prend le rôle des bas. Pour moi, je pense qu'il faut obligatoirement de la souffrance, du malheur (excuse moi, dans ce contexte je trouve que le mot malheur correspond à la souffrance) pour que l'amour existe. Je ne sais pas vraiment comment te l'expliquer, et me connaissant, je risque de très mal le faire mais... je vais prendre la chose différemment. Connais-tu une seule relation où il n'y ai pas eu de disputes à un moment ou un autre ? C'est une preuve non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Mer 16 Juin 2010 - 20:53

Citation :
peut-il y avoir amour sans bonheur ?

Si amour était synonyme de bonheur, ça se saurait.
J'vais pas vous relater toutes les histoires d'amour destructeur, etc... Cela ne démontre pas l'universalité de la souffrance liée à l'amour, mais c'est bel et bien la preuve que l'amour n'apporte pas nécessairment le bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Mer 16 Juin 2010 - 21:04

Mais justement, est-ce que quand ça tourne mal, c'est encore l'amour ? (et j'avais pas l'intention de disserter la dessus hein)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Mer 16 Juin 2010 - 21:44

Eh bien moi je dis que oui, quand ça tourne mal, les sentiments ne s'éteignent pas forcément. C'est pas comme une lampe qu'on éteint, l'amour est quelque chose de fort, de puissant. Je ne pense pas que ce soit possible de perdre l'amour dès que ça tourne mal. Ou bien alors ce n'est pas un vrai amour ! Enfin bref, ce n'est pas le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Jeu 17 Juin 2010 - 17:25

Le problème de l'autrodestruction amoureuse réside là Tek : aimer mais mépriser cet amour, aimer sans réciprocité etc... C'est justement parce qu'on aime et que ce n'est pas parallèlement conforme à nos désirs que c'est si ravageur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Jeu 17 Juin 2010 - 17:32

Non, mais j'aurais plutôt tendance à être d'accord avec toi, j'avais juste poser la question comme ça, à la suite de ce que javais dit avant... J'avais absolument pas l'intention de l'étudier... ^^
De toute façon la philo de l'amour c'est trop casse-gueule...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Jeu 17 Juin 2010 - 17:39

On ne contrôle pas l'amour, c'est fatidique.
Puis la philo là, y'en a un peu marre hein... ::wall::
Revenir en haut Aller en bas
barla
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 499
Age : 38
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   Ven 18 Juin 2010 - 8:36

Pour être bassement scientifique et matérialiste, l'amour (l'amour passion, l'amour coup de foudre) met en fonction les zones du cerveaux en rapport à la dépendance (à l'addiction pour les adeptes des anglicismes). L'absence de l'être aimé donne donc un effet de manque, exactement comme l'absence de drogue chez une personne dépendante. Donc souffrance.

Sinon, n'y a-t-il pas aussi une différence (une marge, un fossé, un gouffre?) entre "vraie" vie et littérature ou cinéma. Beaucoup d'amour sont paisibles et durables dans la réalité, mais ce genre d'amour intéresse-t-il les auteurs d'histoire? La paix, la douceur et le train train quotidien dans la joie et la bonne humeur n'est pas ce qui attire dans un livre ou sur l'écran. Peut-être est-ce là la raison de la teneur des textes. On trouve belle une histoire parlant d'amour impossible ou de mort inévitable. Une "beauté" qu'on se garderait bien de voir si la même aventure arrivait dans la réalité, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour : peut-on aimer sans souffrir ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour : peut-on aimer sans souffrir ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Amour : peut-on aimer sans souffrir ?
» [OS] "Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant" ^
» Aimer sans réfléchir.
» [Laferriere, Dany] Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer
» On ne peut pas vivre sans soleil...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: