Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Vision Philosophique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Vision Philosophique   Dim 15 Fév 2009 - 12:37

Extrait d’une rage d’enfant de André Glucksmann

« Qu’en est-il aujourd’hui d’une connaissance de soi à guise socratique ? Où trouver le miroir qu’on doit interroger ? Existe-t-il une adversité au regard de laquelle nous devrions rassembler des idées éparses et faire front ? Ou bien ne nous reste-t-il qu’à parcourir les paysages paisibles d’une histoire réconciliée, où le bonheur est promis à qui ne se met pas martel en tête ? La guerre est finie, dit-on. Pour tous ? Pour toujours ? Depuis ma colère d’enfant juif jusqu’au malheur solitaire des Tchétchènes ces dernières années, le conseil réitéré de regarder ailleurs m’insupporte. »

A vos commentaires
Où trouver le miroir qu’on doit interroger ?
La guerre est finie, dit-on. Pour tous ? Pour toujours ?
le conseil réitéré de regarder ailleurs m’insupporte.

Philosophe contemporain, André Glucksmann,

nous invite à mesurer le fragile équilibre de la paix en rassemblant les informations actuelles et de nous interroger sur le conseil qui nous est fait, de ne pas se faire de soucis, d'être heureux, de regarder ailleurs et d'ignorer la résurgence possible de la guerre avec le cortège de toutes ses horreurs.


Dernière édition par Gérard de l'Extrême le Dim 15 Fév 2009 - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Dim 15 Fév 2009 - 13:30

Hum... Peut-être peux-tu dégager l'idée principale dont tu veux que l'on parle, Gérard ? Je ne suis pas sûr de bien la saisir. Ton extrait pose beaucoup de questions. Et le titre n'a pas aiguillé mon pauvre cerveau... Wink

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
sombretoile
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1132
Age : 42
Localisation : Dans ch'nord.
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Dim 15 Fév 2009 - 15:09

J'avais le même problème que toi, mais je n'osais pas le dire.

_________________
Membre de la ligue révolutionnaire, contre les bisounours, les calinours, et tout ce qui se termine en ours.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Dim 15 Fév 2009 - 15:39

C'est bon, Gérard a édité. ::rolling::

Si je comprends bien, la discussion porterait donc sur notre volonté de paraître plus ou moins aveugle à la paix très relative qui règne (ou pas) dans le monde.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Mar 17 Fév 2009 - 19:26

La bande dessiné Mafalda illustre bien ce propos. Evahé t'as fumé la moquette me direz-vous. Mais non, je vous rassure c'est une pratique désuète. Mafalda a l'innocence de son âge mais porte la sagesse de plusieurs générations. Exemple concret pour ceux qui la fume, la moquette. Première vignette la maman de Mafalda donne à une oeuvre de charité pour un pays africain. Deuxième vignette sa maman donne pour les rescapé d'un tsunami. Troisième vignette sa mère refuse de donner à l'équivalent de notre resto du coeur. Quatrième vignette, Mafalda demande à sa mère pourquoi elle n'a pas donné pour ceux là. Sa mère répond : il y a bien plus de misère en Afrique.
On est aveugle et sourd à toutes ces détresses qui ne nous touchent pas. On est devenu des moutons que l'on abreuve de fausses nouvelles, société où le tailleur de la première dame est devenu plus important que la guerre en Irak ou en Afghanistan. [/url]
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Jeu 19 Fév 2009 - 10:00

Je vais vous faire part de mes réflexions sur le sujet.

Enfant en colère, cet homme devenu philosophe – pense-t-il – a cultivé sa colère. Epargné par les atrocités de la dernière guerre où il vécut dans la peur et l’angoisse : sa peur exacerbée l’a conduit vers la révolte. Cette révolte est devenue motivation pour gérer ses phobies. Cet extrait qui résume la personnalité de Glucksmann exprime sa pensée générale qui énonce – à ses yeux – l’impérative nécessité de rester vigilants, de se mobiliser activement, de manifester collectivement pour dénoncer tous les foyers où la violence des hommes sévit. Cette culture de la révolte est une véritable phobie qui, l’entraîne dans des excès verbaux. (Il fut toute sa vie à la tête de tous les mouvements contestataires ou révolutionnaires)

Faut-il donc admettre qu’il serait sage de le suivre, que nous devrions réagir plus bruyamment, lorsque nous avons connaissance de génocides, de barbaries, (les chars russes, le Rwanda, la Serbie, la Tchétchénie, le Cambodge, etc.) devrions-nous considérer que ces braises puissent, alimentées par je ne sais quel carburant, embraser la planète ou nous concerner directement.
La réponse qu’il propose aurait un sens s’il était prouvé que ce soit efficace. Ce dont je doute. Et puis enfin qui seraient ceux qui nous conseillent de regarder ailleurs ?
Dans un deuxième temps je m’interroge sur les causes de ces exactions qui généralement sont aussi violentes que spontanées. Elles sont celles qui sont le terme d’une longue oppression qui libèrent une énergie contenue collectivement, conjuguées avec la répression violente des oppresseurs surpris. D’autres sont les conséquences d’un conflit territorial qui offre une opportunité à l’un des deux belligérants de se perdre dans des crimes de guerre. Les derniers enfin, qui trouvent une origine dans l’idéologie religieuse ou doctrinale.
Mon idée est qu’il y a un point commun à toutes ces causes citées : elles sont collectives et spirituelles. Les hommes qui organisent les génocides, comme ceux qui les perpétuent sont entrainés dans une spirale hystérique, comme poussés par la perte de conscience de leurs actes ou de leurs décisions. Démence, folies collectives, acceptation de l’inacceptable.

En final, je pense que cultiver la peur, rester focalisé sur les foyers de violences, le hurler à la face du monde est inutile et vain. Sans être fataliste, je suis de ceux qui font le choix de vivre le présent, de jouir de la vie, et de regarder ailleurs. Je le fais car je sais que l’inéluctable s’accomplira et qu’il sera temps de le subir, de s’en protéger, d’y réchapper si possible.
L’homme est un barbare, un animal violent qui possède une arme de destruction massive : son intelligence lorsqu’il la met au service du mal.

« Les transports modernes tuent par centaines de milliers des innocents, souvent dans des conditions horribles, devrais-je pour autant ne jamais sortir de ma maison ?


Dernière édition par Gérard de l'Extrême le Lun 23 Fév 2009 - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Dim 22 Fév 2009 - 13:51

très interessant... je mets ce topic dans mes favoris... et lorsque les vacances seront terminées je m'y mets (difficile de philosopher avec la marmaille qui piaille)
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Féminin Nombre de messages : 2065
Age : 59
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Lun 23 Fév 2009 - 11:53

C'est en fait à cela, et à rien d'autre, que tu voulais en venir :

Te permettre de critiquer ainsi un auteur et philosophe connu pour son engagement, ce, en nous posant une question qui, selon moi n'est pas pertinente.
Je vois que tes positions sont même l'exacte contre-pied de cet homme de talent, ta réponse à cette question d'André Gluksmann , qui est pour moi très intelligente, et même fort à propos pour l'amélioration de notre monde,et, je comprends parfaitement cet homme qui dit que:
le conseil réitéré de regarder ailleurs m’insupporte . »
ta réponse donc, ne me satisfait pas , elle me déplaît même fortement , car ta réponse n'en est pas une, tu ne fais ainsi qu'approuver le désengagement face à la misère , à l'injustice, et, d'une certaine façon tu te fais le bras droit de cette injustice...
Ta phrase ci-dessous est la preuve de ce que j'avance, tu te désengages de ces malheurs, en toute bonne conscience , voulant faire croire à l'absurdité de l'engagement.

Citation :
La réponse qu’il propose aurait un sens s’il était prouvé que ce soit efficace. Ce dont je doute. Et puis enfin qui seraient ceux qui nous conseillent de regarder ailleurs ?

Ceux qui conseillent de regarder ailleurs sont légion, je ne comprends même pas que tu puisses poser une question semblable...
c'est une image que je trouve bien formulée, elle est très simple, et pourtant, très compréhensible, je trouve qu'elle est très "parlante"pour moi, en tout cas, il ne fait pas de doute que les positions doivent restées fermes par rapport à l'engagement, je comprends ainsi, très bien André Gluksmann .

Par contre ta dernière phrase:

« Les transports modernes tuent par centaines de milliers des innocents, souvent dans des conditions horribles, devrais-je pour autant ne jamais sortir de ma maison ?

ne tente qu'à faire passer un message porteur d'un désenchantement absurde que je ne peux pas aimer, c'est certain. study
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Lun 23 Fév 2009 - 18:28

La vie m'a appris que des discussions phylosophiques de ce genre pousse l'individu à prendre des positions qui peuvent devenir inaceptables pour l'autre.
Les tensions qui se créent peuvent devenir irreversibles.

Est ce bien un sujet à aborder sur ce forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Mar 24 Fév 2009 - 4:06

Pour répondre au post de Mike. Il n'y a pas que les discussions philosophiques qui mènent les individus à s'opposer. Par définition, une discussion signifie toujours deux avis différents. S'il paraît inutile d'essayer de convaincre l'autre (qui restera le plus souvent sur ses positions), je trouve pour ma part qu'il est intéressant d'échanger des opinions.
Et ma foi, il me semble que nous sommes des gens civilisés sur ce forum, donc cela ne devrait pas finir en combat à mains nues...

Gérard, je suis plus ou moins d'accord sur un point : l'homme ne connaîtra jamais la paix universelle, c'est certain, et il y aura toujours des conflits.

Néanmoins, je trouve ton point de vue très égoïste. En fait, je pense surtout qu'il manque d'humanité...détrompe-moi s'il le faut.

Mais comment rester passif, "regarder ailleurs" ? "l'inéluctable s'accomplira", tu dis, alors il faut se contenter de le subir ? Je n'arrive pas à concevoir l'idée que l'on puisse avoir se comportement sans se sentir profondément honteux. On n'en fera jamais trop pour prévenir les horreurs qui peuvent se produire à l'avenir, déjà qu'on n'en a pas tout à fait fini avec les anciennes...

"l'avenir est une promesse", dis-tu dans ta signature. Alors pour protéger cet avenir, je ne pense pas que la solution soit de rester les bras croisés en souriant béâtement à la vie.
"L'homme est un barbare". Certes, je ne pousserai pas ma naïveté jusqu'à dire que c'est faux. Mais ne crois-tu pas que l'homme puisse être autre chose ?
Si tout le monde se contentait d'être pessimiste comme ça, il est certain que l'avenir serait à subir et non à jouir.

Je ne suis pas particulièrement optimiste, bien au contraire, mais rester amorphe ne ferait rien progresser. Alors autant faire un effort. On peut très bien profiter de la vie, et faire en sorte de la défendre comme on peut.

J'espère ne pas m'être trompée et avoir bien saisi tes propos ; n'hésite pas à me le faire remarquer autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Mar 24 Fév 2009 - 7:23

Restons calmes, les gens, hein ? ::rolling::

Chacun a le droit d'exprimer son point de vue, ne soyez pas trop virulents dans vos réponses quand vous expliquez vos divergences. On est là pour discuter et échanger des idées avant tout.

Comme l'a dit Mike, certains sujets philosophiques sont "brûlants" et touchent aux convictions. Moi, je suis toujours partant pour qu'on débatte, mais essayons de rester calmes. Wink

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
sombretoile
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1132
Age : 42
Localisation : Dans ch'nord.
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Mar 24 Fév 2009 - 7:45

Sombretoile mode modo.

Hakkrat et Mike ont déjà tout dit. Je ne dirais qu'un seul mot: tolérance.

Exprimez votre opinion, sans trouver celle de l'autre abjecte.

Merci.

_________________
Membre de la ligue révolutionnaire, contre les bisounours, les calinours, et tout ce qui se termine en ours.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: Vision Philosophique   Mar 24 Fév 2009 - 11:10

Citation :
Gérard, je suis plus ou moins d'accord sur un point : l'homme ne connaîtra jamais la paix universelle, c'est certain, et il y aura toujours des conflits.

Néanmoins, je trouve ton point de vue très égoïste. En fait, je pense surtout qu'il manque d'humanité...détrompe-moi s'il le faut.

Mon point de vue n’est pas égoïste il est pragmatique et conscient. Il n’y a pas d’indifférence de ma part. Il existe même une souffrance de constater que l’homme est ce qu’il est. La véritable question est de savoir si les agitateurs sont allés une seule fois à la victoire et que leurs actions, souvent idéologiques, aient abouties. A ma connaissance aucune. Faut-il se taire ? Non, si ce que nous avons à dire peut changer efficacement le cours de l’histoire.

Citation :
Mais comment rester passif, "regarder ailleurs" ? "l'inéluctable s'accomplira", tu dis, alors il faut se contenter de le subir ? Je n'arrive pas à concevoir l'idée que l'on puisse avoir se comportement sans se sentir profondément honteux. On n'en fera jamais trop pour prévenir les horreurs qui peuvent se produire à l'avenir, déjà qu'on n'en a pas tout à fait fini avec les anciennes...

Lorsque je subis la tempête, un cyclone, un tsunami, un tremblement de terre, je n’ai pas honte : j’ai peur. Je sais que je ne peux pas faire autre chose que de me protéger et d’essayer de m’en sortir vivant.
Les horreurs dont l’homme est responsable : guerre, génocide, etc. sont des faits qu’aucun cris, coups de gueule, colères, écrits, paroles, chansons, argents ne peuvent empêcher, car la genèse de ces barbaries est l’idéologie, la spiritualité ou pire, la certitude que le barbare a, que ce qu’il fait est bien et nécessaire. Le fléau de l’énergie collective des hommes à faire le mal est un séisme idéologique qu’aucune colère ne peut arrêter, à moins d’être Dieu.
L’erreur serait de ne pas admettre notre impuissance et ceux qui manifestent le plus, ils s’agitent plus par intérêt que par conviction. Devant ces agitateurs, les terroriste rient et se motivent.
Les intellectuels semble-t-il, ont de tout temps, tenté d’influencer les puissants pour les causes qu'ils pensent justes. Ont-ils eu raisons ? OUI.
Malheureusement, rarement avec efficacité lorsqu’ils le font bruyamment. Les politiques n’aiment pas les agitateurs qui inconsciemment nuisent à leurs actions politiques.
Pour André : agitations médiatiques qui le discréditent et lui font perdre son efficacité.
Que faudrait-il faire pour se prémunir contre les éventuelles horreurs ? Il faudrait un livre pour en parler, mais ce qui est certain « les dénoncer : il est trop tard » - « espérer que la connaissance de ceux du passé nous protège de ceux à venir : une aberration historiquement prouvée »
Ai-je tort de dire que les combats perdus d’avance, ne sont jamais gagnés ? Certainement.

Citation :
"L’avenir est une promesse", dis-tu dans ta signature. Alors pour protéger cet avenir, je ne pense pas que la solution soit de rester les bras croisés en souriant béâtement à la vie.

L’avenir est une promesse est un cri d’espoir plus qu’une certitude. L’espoir que toutes les actions conjuguées de l’homme, dans le temps, nous mènera vers la vérité et que cette vérité sera belle.

Rester les bras croisés dites-vous ? Il est quelquefois plus efficace de ne rien dire ou faire que de mener une action qui permette d’avoir bonne conscience, et qui en fait, nuit, en exaltant les belligérants. Le pire est quand l’action se trouve être encore plus idéologique que celle qui est dénoncée et que le seul intérêt est médiatique et financier. Alors là je dis : qu’ils se taisent !

Citation :
"L'homme est un barbare". Certes, je ne pousserai pas ma naïveté jusqu'à dire que c'est faux. Mais ne crois-tu pas que l'homme puisse être autre chose ?
Si tout le monde se contentait d'être pessimiste comme ça, il est certain que l'avenir serait à subir et non à jouir.

L’homme est l’animal le plus apte à la cruauté. S’il se déshumanise, il dispose d’une arme de destruction massive : son intelligence à utiliser les forces idéologiques collectives qui génèrent les barbaries que nous avons connues et que nous allons connaître. Je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste et conscient. J’ai simplement le courage d’avouer notre inaptitude à agir efficacement.

Je ne suis pas particulièrement opposé à faire un effort, je suis même ouvert à sortir de ma léthargie, mais voilà que faire d’efficace ? On peut très bien profiter de la vie, et faire en sorte de la défendre comme on peut.
La question reste de savoir quel effort pourrais-je faire qui soit efficace ? Hurler dans le désert ? Jeter ma chaussure ? Manifester bruyamment pour me donner bonne conscience ? Prendre les armes ? Qui peut me donner un seul exemple d’action qui empêchât un crime de guerre ou un génocide ?
Un simple constat : les dirigeants des hommes, ceux qui conduisent le destin des peuples restent impuissants. Devrais-je penser qu’ils soient complices ? Non, ils sont impuissants. Est-il nécessaire d’exacerber les éventuels dictateurs ou dirigeants criminels en les fustigeant ? De ruiner les efforts de ceux qui, dans l’ombre, avec efficacité agissent ? Non, je suis même certain que ces manifestations stimulent les assassins qui confortent leur conviction de la nécessité de mener leur crime.

Citation :
J'espère ne pas m'être trompée et avoir bien saisi tes propos ; n'hésite pas à me le faire remarquer autrement.

Après avoir consacré trente années de ma vie à côtoyer les victimes, j’ai acquis une conviction :
Alors que nous sommes tous certains que l’humain est bon et généreux, nous feignons d’ignorer qu’il est hypocrite et d’une violence inouïe, et que, si nous devions tous tomber les masques, nous découvririons l’enfer.

En conclusion : ce n’est pas parce qu’on à une conviction que l’on est dans la vérité, même si, cette conviction s’est construite par l’expérience et une assez bonne connaissance d’un sujet. Ce que je dis je le pense, ce que je pense m’appartient, je n’ai pas l’ambition de le partager ni surtout de convaincre quiconque. Il est une seule raison à cela : j’ai un immense respect de la pensée des autres car elle s’est construite sur leurs expériences propres. Non seulement je les respecte, mais je les écoute car ce qu’ils disent est une parcelle de savoir. Les donneurs de leçons ne sont pas mes amis, mais j’ai le plus grand respect de leurs idées, mais je dois avouer que ce n’est pas chez-eux que je trouve matière à réviser mes pensées philosophiques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vision Philosophique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vision Philosophique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme une philosophie de la pipe.
» Vision Philosophique
» Doumai Vision - Blog Photo
» Les services de télévision payante au cœur des téléviseurs..
» Prévision REVELL 2010

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: