Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La vie est un équilibre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La vie est un équilibre.   Lun 6 Avr 2009 - 15:25

Certains disent et je le pense aussi, que notre vie est un équilibre parfait. La nature est ainsi faite. Il me semble donc que dans ma vie entre ma naissance et ma mort tout sera en équilibre parfait :

Autant de bonheurs que de malheurs.
Autant de joies que de chagrins.
Autant d'agréments que de désagréments.
Autant de réussites que de déboires.

Mais cette règle, si elle est vraie, ne me dit pas quand les choses arriveront.
(Il ne me reste peut être que du bonheur à vivre ?)
Un grand-oncle me disait : "Tu sais je suis né aveugle, c'est un grand malheur, mais mon grand bonheur, c'est de ne pas être mort en camp de concentration comme ton père"....... à méditer.

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Lun 6 Avr 2009 - 17:27

Je trouve le sujet intéressant parce que je suis curieux de connaître vos réponses. ^^

Personnellement, je n'y crois pas du tout (car il s'agit bien de croyance, hm ?).
Il est vrai que la nature a tendance à rééquilibrer les forces, mais je ne suis pas sûr qu'elle y parvienne tout le temps. Pour toutes les espèces animales et végétales disparues, pour toutes les ressources énergétiques perdues, pour toutes les forêts dévastées et la fonte polaire, la nature a-t-elle réussi à combler ? Non. Y parviendra-t-elle ? J'ai de gros doutes...
Mais je m'éloigne un peu de la vraie question, et j'en reviens au fait que je ne crois pas que ma vie soit parfaitement équilibrée. Je pense qu'il est tout à fait possible que je ressente plus de bonheurs que de malheurs, ou vice versa. D'ailleurs, en tant que pseudo-mathématicien, je suis sûr à 99.99% que ma vie ne sera pas équilibrée parfaitement.
Enfin, tout cela touche à des domaines bien relatifs ; qu'est-ce qui pourrait compenser mon bonheur actuel ? Je m'estime pourvu d'un bonheur incommensurable. J'ai une maison, une famille, des amis, de quoi boire, manger, me vêtir, et, luxe suprême, de quoi me divertir. Pour compenser tout cela, il faudrait, selon moi, que je termine ma vie dans la rue, dans la crasse, la peur constante, souffrant d'une maladie incurable et qui me ferait mourir à petit feu, très, très lentement. En bref, que mon bonheur jusqu'à présent est tel que je doute qu'un malheur sera suffisamment grand pour rééquilibrer le tout et faire qu'au total, j'aie éprouvé autant de joie que de chagrin.
Je ne crois pas non plus à une justice au-dessus de tout cela ; je ne crois pas que, quelqu'un, quelque part, est autant malheureux que je suis heureux. Je ne crois pas que le bonheur d'une partie de la population est compensé par le malheur de l'autre partie.
Mais bon... Qui peut juger de cela réellement ? Nous ne pouvons pas tellement mesurer le bonheur, et donner, scientifiquement du moins, une échelle qui nous permettrait de dire "ah, voilà, actuellement, vous êtes autant chagriné que le mois dernier vous étiez heureux, selon le bonheuromètre".

::rolling::

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Lun 6 Avr 2009 - 18:58

C’est une idée intéressante que je ne connaissais pas. Elle est originale et me séduit.
Quelle merveilleuse pensée que de croire qu’il existerait un « équilibre parfait » entre les aspects positifs et les aspects négatifs de la vie. Tout cela me semble bien subjectif. Enfin ! Retenons l’hypothèse comme juste.
Pour qu’elle se vérifie, il faut en premier lieu, sur le plan spirituel, définir dans quel plateau de la balance, je vais mettre un événement (heureux ou malheureux), puis s’inquiéter de trouver un événement de valeur égal à placer sur l’autre, et cela, difficulté extrême, sans notion de temps.

Comme cette question m’interpelle, je me dis que, peut-être, ce que Paul mettrait dans le plateau de gauche, Pierre le mettrait à droite, car bien sûr nous parlons de notion relative : la réussite professionnelle de Paul est un malheur pour Pierre qui convoitait cette promotion.
Equilibre, je suis d’accord, parfait je ne pense pas, réel non plus, intellectuel surtout. C’est cela ! Psychologiquement, c’est un besoin.
Mon avis : – que tout le monde ne partagera pas –, est que spirituellement parlant, l’homme détient cette originale capacité de virtuellement rétablir les équilibres des balances.
Quand j’ai mal à la tête, je me dis, que je pourrais avoir un cancer.
Quand j’ai un cancer, je voudrais bien avoir un mal de tête, même insupportable.
La vérité, c’est que personne n’est capable de tenir une telle comptabilité sur la durée de sa vie, et que, NOTRE recherche de justice, celle qui nous apaise, nous rassure, nous incite à croire que l’équilibre parfait existe, tout en sachant bien que nous nous mentons, est une vue de l’esprit.
Le bonheur que la vie ne nous donne pas, nous le trouvons ailleurs.
Les malheurs que la vie nous donne, nous faisons tout pour les oublier.
Globalement, chacun équilibre dans son imaginaire le contenu de sa vie par rapport à ses souvenirs mémoriels personnels en s’inventant du bonheur ou du malheur, pour se dire que tout compte fait cela n’est pas si mal que cela.
Tout est affaire de «mental »

L’autre interrogation est de ce dire puisqu’équilibre il y a, et qu’il est parfait, ai-je consommé ma part de bonheur, aïe, aïe, aïe ! Il devrait bien m’en rester encore.
Je pense que tout cela est chimère, peut-être un peu construit sur la peur des lendemains qui chantent. Cela va si bien en ce moment que je me demande qu’est-ce qu’il va me tomber sur la tête ? Ou : ce n’est pas possible, cela ne va pas durer, quelle série noire !

Connaître la qualité des jours à venir nous est interdit, même pas pour la minute qui vient. Et si c’était cela, notre plus grand bonheur : ignorer l’avenir pour l’imaginer merveilleux pour soi et pour ceux qu’on aime.
De toute façon au terme de notre vie, le seul comptable étant nous-mêmes : nous tricherons tous pour que l’équilibre parfait nous satisfasse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mar 7 Avr 2009 - 8:27

Juste pour alimenter le débat :
Hakkrat tu dis, à la 3 ème ligne :

" pour toutes les espèces animales perdues ", je ne crois pas qu'elles sont perdues, elles se sont transformées, on connait la capacité de la nature à modifier sa structure pour résister au temps. A ce jour 1 500 000 espéces animales sont répertoriées et chaque années on en perd quelques dizaines, peut-être centaines, mais on en décrit plusieurs milliers d'autres.
Y a t-il réellement un déficit d'espèce ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mar 7 Avr 2009 - 10:29

Oui, Mike, je suis d'accord avec toi, enfin presque.

le vie sur terre est un véritable bouillon de culture, où chaque seconde, naissent et meurent des milliards de vies. Nos connaissances dans le domaine animal (doté d'une vie animée) nous ne sommes pas certains de toutes les connaitres.
Celles qui sont perdues, je ne pense pas qu'elles se soient transformées (il n'y a plus d'animaux de la préhistoire) ils ont disparu.
le rythme de modification de la nature ou du vivant est si lent qu'il n'est pas perceptible par l'homme (à la vie éphémère)
La découverte d'animaux nouveaux est liée au fait qu'ils soient rares et non-observés avant.
Enfin, si nous en découvrons plus que ceux qui disparaissent, n'indique pas que le réel existant (celui que nous ne connaissons pas, varie positivement.)
La fameuse disparission des loups est-elle une réalité ou bien les loups ont-ils migrés sur une partie de la planète qui leur convient mieux (steppes ou autres)
les hommes, les animaux, les arbres, les fleurs, les guèpes migrent, tout s'agite dans tous les sens, mais malheureusement, je pense que certaines espèces disparaissent à jamais.
l'homme ! c'est pour quand ?
Revenir en haut Aller en bas
akira
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 5466
Age : 27
Localisation : dans les plaines ou la suisse normande ...
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mar 7 Avr 2009 - 11:20

Je suis certaine qu'il y a une sorte d'équilibre dans la vie... mais concerne-t-elle le bonheur ? C'est tellement relatif la notion de bonheur déjà.

Et puis si on croit que l'on a forcément autant de bonheur que de malheur cela revient à croire à une sorte de prédétermination.
"j'ai eu mon cotas de souffrance maintenant on m'a promis de la joie !"
On pourrait presque dire après : "mince j'ai encore eu une tuile ! Avantage de la situation je ne vais pas mourir demain parce que sinon ce ne sera pas équilibré !"
Bizarre !

Par contre on peut trouver un équilibre "bonheur/malheur" à chaque situation. Ne pas voir que le mauvais côté des choses c'est tout de même mieux que se morfondre en attendant un bonheur intense !

_________________
Les arbres timides et forts
La nuit parlent à haute voix
Mais si simple est leur langage
Qu'il n'effraie pas les oiseaux... . . . . ./\. . . . .Marcel Béalu, L'air de la vie
Revenir en haut Aller en bas
http://peinture-noire.over-blog.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mar 7 Avr 2009 - 12:45

Gérard de l'Extrême a écrit:

Celles qui sont perdues, je ne pense pas qu'elles se soient transformées (il n'y a plus d'animaux de la préhistoire) ils ont disparu.

Et pourtant : Les oiseaux sont les descendants de certains dinosaures ( mutation pas disparition)
Les serpents sont aussi les descendants des lezards eux même descendants de certains dinosaures. ( Mutation et non disparition.)
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mar 7 Avr 2009 - 13:10

C'est vrai, c'est une hypothèse qui semble l'emporter dans le monde scientifique.
Mais est-elle exacte ? Pour le moment personne ne peut le dire, ce n'est, comme beaucoup d'hypothèse, qu'une projection logique de la même nature que l'homme est une mutation du singe.

Ce que je trouve curieux, soit qu'il n'y ait pas eu de découverte entre ceux de la préhistoire et les oiseaux d'aujourd'hui.

faut-il croire que la mutation fut si rapide ?

Nous ne savons pas pourquoi la disparition des grands animaux eut lieu, mais sans ceritude, nous pouvons penser que ce fût un événement planètaire considérable.
La nature n'acceptant pas le vide, il est probable que les animaux qui avaient comme prédateurs ceux de la préhistoire se développèrent en grand nombre.

sur la base des projections, nous pourrions dire que les derniers animaux qui survivraient seraient les insectes. Mais en fait, dans leur monde, nos abeilles se font bouffer par de guèpes qui viennent de Chine. Alors ! qui sera le prédateur des hommes ? Lui-même ? Un petit virus ?
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mer 8 Avr 2009 - 9:46

Nous dérivons un peu, mais puisqu'on y est...

L'homme ne descend pas du singe, mais d'un ancêtre hypothétique, qui est commun à l'homme et au singe, ancêtre dont nous n'avons pour l'instant pas de traces, me semble-t-il.

Et pour ce qui est des derniers animaux qui survivraient, ce ne seraient pas les insectes, mais les bactéries, si on les considère comme des animaux (un animal étant, par définition, un être vivant généralement capable de se mouvoir, qui se nourrit de matières organiques, ce qui est, je crois, le cas des bactéries). Certaines bactéries peuvent survivre dans des conditions effroyables de température, pression et radioactivité, là où tous les insectes périraient inévitablement.

Sinon, concernant le "comblage" des espèces disparues par la nature, je ne sais pas s'il y a un déficit d'espèces (je suppose que non, d'ailleurs) ; je pense toutefois que la nature a été ralentie dans son rythme et qu'elle n'a pas rattrapé le tempo qu'elle aurait eu sans tous les désagréments que nous lui avons causés. Cela demeure quand même une supposition invérifiable, et je suis en grande partie d'accord avec le fait que la nature tente toujours de tendre vers un équilibre côté animal.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mer 8 Avr 2009 - 12:44

Pour les bactéries, je suis d'accord, se serait la phase ultime.
Mais si nous y réfléchissons c'est par là que tout a commencé et que tout pourra recommencer.

Quel cycle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mer 8 Avr 2009 - 12:53

Hakkrat a écrit :

"grande partie d'accord avec le fait que la nature tente toujours de tendre vers un équilibre côté animal."

Nous sommes des animaux, d'ou ma question philosophique du départ.
Revenir en haut Aller en bas
akira
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 5466
Age : 27
Localisation : dans les plaines ou la suisse normande ...
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mer 8 Avr 2009 - 15:35

équilibre côté végétal aussi... et soyons moins sectaire ...
équilibre moléculaire !!!

Le bonheur est-il moléculaire ?

_________________
Les arbres timides et forts
La nuit parlent à haute voix
Mais si simple est leur langage
Qu'il n'effraie pas les oiseaux... . . . . ./\. . . . .Marcel Béalu, L'air de la vie
Revenir en haut Aller en bas
http://peinture-noire.over-blog.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mer 8 Avr 2009 - 16:42

L'équilibre est dure quand on devient désiquilibré !
Revenir en haut Aller en bas
Alfred
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 379
Age : 38
Localisation : Norvège
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Mer 8 Avr 2009 - 21:01

Ouh la la, mais il y en a des choses à dire la dessus !

Alors pour répondre à la question initiale je ne pense pas non plus qu’il y a un équilibre bonheur malheur dans la vie. D’ailleurs la notion de paradis a sans doute été créée pour adoucir les injustices flagrantes de la vie.
Il est malheureusement tout à fait possible de naitre pauvre handicapé dans un pays en guerre et de voir mourir toute sa famille pour finalement mourir soit même de faim.

Pour ce qui est de la question soulevé par Hakkrat, à savoir y a-t-il un rééquilibrage au niveau de la nature ?
Si l’on considère qu’être en équilibre c’est retourner a une situation stable et fixe quelques soit la perturbation absorbée, alors je pense que l’on peut dire que la nature n’est pas en équilibre, elle évolue, et ce qui est perdu est remplacé par autres chose. Cette autre chose peut être très différent de ce que l’on a en tête.

Pour ceux qui sont intéressé par la question je vous conseil de lire La théorie de Gaïa de James Lovelock. Ca parle du principe d’homéostasie, capacité de la nature à maintenir un équilibre favorable à la vie.


En ce qui concerne les espèces disparues, certes elles évoluent mais je ne crois pas que l’on puisse dire « qu’elles n’ont pas disparue mais qu’elles se sont transformer ». Pour exemple, si le loup venait à disparaître, serait il juste de dire qu’en faite les loups se sont transformés en chien ?

Pour Hakkrat, C’est peut être une question de définition, mais il me semble que des déficits d’espèce ça existe et que cela s’appelle des extinctions massives. Il y en eu six sur terre dont celle des dinosaures qui ne fut pas la pire. Ainsi la disparition des dinosaures s’est accompagné d’une disparition de 50% des espèces sur terre, tandis que l’extinction du Dévonien correspond à une extinction de 95% des espèces marines et 70% des espèces terrestres. (Les chiffres donnés ne sont que des estimations, le fait qu’il y ait eu une extinction n’est cependant pas remis en question)

Quant à savoir si nous sommes à l’aube d’une nouvelle extinction de masse. Et bien même si chaque jour nous continuons à recenser des espèces inconnues, on ne peut pas nier que la quantité d’espèce recensée il y a un siècle diminue. Il doit donc être possible de considérer que cette quantité d’espèce est un échantillon représentatif de la biodiversité sur terre. Ce qui permet sans doute d’estimer qu’il y a actuellement une diminution de la biodiversité.

Gérard dit : le rythme de modification de la nature ou du vivant est si lent qu'il n'est pas perceptible par l'homme (à la vie éphémère).
Ceci est faux en parti. On a des exemples de sélection naturelle perceptible à l’échelle de vie humaine. Il y a un exemple assez connue dans les manuels de biologie du lycée, qui met en scène un papillon blanc de Grande-Bretagne qui avaient l’habitude de se poser sur l’écorce des bouleaux pour échapper à ses prédateurs. Avec le début de l’industrialisation, la pollution à noircie l’écorce des bouleaux et les papillons blanc ce sont fait manger, sélectionnant en même temps les papillons de la même espèce qu’une mutation avait rendu noir.

Quand à l’interrogation de Gérard qui se demande si les disparitions observée ne sont pas en fait du à la migration des espèces. Je pense que les scientifique ne sont pas idiots et que dans la plus part des cas, ils essayent de vérifier cela avant de dire qu’une espèce à disparue. On est certain que l’ours des Pyrénées à disparue. Difficile pour lui de ce rendre en Slovénie incognito.

Pour Hakkrat : La définition de la vie n’inclue pas la capacité à se nourrir de matière organique. Les plantes produisent leur propre matière organique par photosynthèse.

Enfin pour Gérard qui semble être créationniste (puisqu’il reprend leurs arguments), il est vrai que la théorie de l’évolution n’est pas prouvée. Elle permet cependant d’expliquer tout un tas de phénomènes et ne contredit jamais les faits observés. Ce n’est en effet qu’un simple échafaudage de logique mais c’est celons moi bien plus acceptable que l’explication celons laquelle dieu est à l’origine de l’apparition de la vie sous toutes ses formes sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 0:05

Ce n'est pas la vie que j'ai définie, mais l'animal. Wink
Vie = qui se nourrit, qui croît et qui se reproduit, je crois.

Oui, le règne animal a connu des périodes de forte extinction, suivies d'une repopulation ; je n'aurais peut-être pas dû l'inclure dans ma phrase, car il a fait "couler beaucoup d'encre" ^^ (mais c'est bien aussi, car nous avons pu discuter !). L'idée de base était que nous avons à mon avis abîmé la nature de façon irréversible sous bien des aspects ; peut-être que pour ce qui est du vivant, elle parviendra à toujours créer d'autres espèces, mais dans un environnement "dégradé".

Mais après tout, ne sera-ce pas là un équilibre ? Des espèces plus fortes... pour survivre dans un environnement plus hostile. ::rolling::

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Alfred
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 379
Age : 38
Localisation : Norvège
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 1:11

Citation :
Ce n'est pas la vie que j'ai définie, mais l'animal.

Autant pour moi Hakkrat! Sorry Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 8:29

Je vous ai bien lu et vous remercie, de vos longs commentaires.
Je suis d'accord avec vous, pour dire que l'homme a peut-être crée des conditions de déséquilibre et abîmé la nature, mais je suis tenté de penser qu'à l'échelle de le vie de la terre, c'est "peanuts".
Je suis aussi persuadé qu'au moment du bing bang il n'y avait pas de vie sur terre et que depuis il y a "globalement" une progression des espèces et non d'une régression. Cette progression n'est certe pas linéaire, mais plutôt sinusoïdale progressive. Notre période se trouve peut-être dans le bas de cette sinusoïde.

Pour revenir à la question de départ que vous éludez tous avec des arguments du type : "Il est possible de naître pauvre handicapé dans un pays en guerre ou tous meurent de faim" Nous ne mesurons (si c'est le bon terme) les bonheurs et le malheurs, les joies et les chagrins de celui qui serait né ainsi qu'avec nos propres critères, qui ne sont pas les siens.
Il éprouve lui aussi de bonheurs et des malheurs, des joies et des chagrins, des réussites et des déboires.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 8:39

Citation :
Enfin pour Gérard qui semble être créationniste (puisqu’il reprend leurs arguments), il est vrai que la théorie de l’évolution n’est pas prouvée. Elle permet cependant d’expliquer tout un tas de phénomènes et ne contredit jamais les faits observés. Ce n’est en effet qu’un simple échafaudage de logique mais c’est celons moi bien plus acceptable que l’explication celons laquelle dieu est à l’origine de l’apparition de la vie sous toutes ses formes sur terre.

Merci Alfred pour cette magistrale démonstration complète et intéressante pour l'ignare que je suis en ces domaines.

Je suis enclin à penser en effet que la création est une réalité, mais je réfute qu'il y ait un divin qui en soit la cause. Contradiction probablement mais il y a bien fallu un commencement à la vie, à moins qu'elle soit éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 9:04

J'aimerai beaucoup que cette discussion se poursuivre, sans affrontements. je trouve très interessants les points de vue des uns et des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 12:53

Eh bien !

Qu'est-ce que j'ai encore dit de choquant ?

J'ignore beaucoup dans le domaine de la biologiie et je suis heureux qu'Alfred nous apprenne plein de choses intéressantes.

Et, je précise que pour moi la création oui, mais que se soit le fait de Dieu Non.

Précisions qui n'ont pas une grande importance, par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 13:48

Juste le mot "ignare" qui m'a peut-être choqué à tord.

Excuses Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Féminin Nombre de messages : 2065
Age : 59
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 16:23

Certains disent et je le pense aussi, que notre vie est un équilibre parfait. La nature est ainsi faite. Il me semble donc que dans ma vie entre ma naissance et ma mort tout sera en équilibre parfait :

Autant de bonheurs que de malheurs.
Autant de joies que de chagrins.
Autant d'agréments que de désagréments.
Autant de réussites que de déboires.





Et bien Mike, on peut dire que tu as lancé un sujet fort intéressant; à vrai dire, j'attendais un peu de voir où cela nous mènerait, et, je vois que chacun y trouve son compte, c'est la preuve que le sujet est passionnant.

A la lecture du sujet, j'ai immédiatement pensé au livre du Yijing ( ou Yi-king) qui est nommé" le livre des mutations", faisant parti des cinq"classiques"chinois, constituant essentiellement une cosmologie.

Sa création provient de l'école philosophique chinoise ( IV-IIIs av.JC) qui établissait une opposition dialectique entre deux principes de la réalité:
le yin (femme, passivité,ombre,absorption,Terre)
et le yang (mâle,activité,lumière,pénétration, Ciel ).

Mes souvenirs étaient un peu brumeux ( je me" tirais le Yijing" dans les années 70 ...) alors j'ai pris mes références tout simplement ... dans le dico !

Ce dont je me souvenais parfaitement, par contre, c'est, que "le livre des mutations" est aussi" le bien-nommé", puisque son principe philosophique se base sur un équilibre des forces de l'existence, en perpétuel changement.

Quand le malheur semble incommensurable, c'est à ce moment là que le bonheur commencerait à poindre, et, à l'inverse, ce serait quand la victoire semble établie que le désastre se préparerait ...à méditer Very Happy

Il est bien dommage que je n'ai plus ce livre merveilleux entre les mains...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Jeu 9 Avr 2009 - 16:40

Ah ! Une référence à la cosmologie chinoise, inattendu, intêressant.
Revenir en haut Aller en bas
Alfred
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 379
Age : 38
Localisation : Norvège
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Ven 10 Avr 2009 - 3:56

Pas de problème en ce qui me concerne.

Citation :
Je suis enclin à penser en effet que la création est une réalité, mais je réfute qu'il y ait un divin qui en soit la cause. Contradiction probablement mais il y a bien fallu un commencement à la vie, à moins qu'elle soit éternelle.


Oui c'est vrai que j'ai du mal à imaginer la création sans l'intervention d'une force superieure. Moi personelement je suis partisant d'une apparition spontanée de la vie du à l'aparition aléatoire de molecule organique auto-replicative (qui peuvent se repoduire identique à elle même). Les experiences de Miller ont montrées qu'il était possible de produire les briques de base de ces molecules dans un environement totalement abiotique soumis à des décharges éléctriques.
Si dans certaines conditions des décharges electriques peuvent produire des molecules organiques abscente de l'univers à l'origine, alors pour moi l'apparition de la vie peu bien procéder d'un même phénomène.

En revanche, en utilisant l'argument des créationists qui consiste à dire qu'on a pas retrouvé de fossiles intermediaire entre les dynosaures et les oiseaux, alors pour expliquer l'existance des oiseaux il n'y a pas d'autre solution que d'imaginer qu'ils sont apparue tels quels. Ces organismes sont tellement complexe que pour moi leur apparition spontané relève de la magie ou du divin.

Je ne comprend pas comment ils auraient pu apparaitre sans cela (Mis à part l'evolution bien entendu). Tout ça pour dire que le concept de création sans dieu defis ma logique.

En faite, plus je lis ce que tu écris plus j'ai l'impression que tu pratique la remise en question systématique de nos connaissances actuelles juste par principe. Tu es une sorte de penseur libre qui essaie de trouver des théories alternatives à ce qui es déjà connu ou accepté. Honnêtement la démarche est louable, mais statistiquement voué à l'echec. Il faut être capable de remettre en question la somme des connaissances accumulée depuis l'apparition de l'homme par toute une comunauté de personne qui ne faisaient par partie des plus idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Ven 10 Avr 2009 - 9:38

Un pseudo philosophe m'a dit une fois qu'il ne savait pas comment était apparu le monde, que la bonne réponse à cette question est justement qu'on ne sait pas, et que c'est la seule réponse sage à apporter.

C'est sûr que c'est une réponse vraie, mais bon...

Sinon, je viens juste de me faire la réflexion qu'on part tous du principe qu'il y a eu un jour, très lointain, à un instant zéro, une sorte de déclic où tout a commencé (que ce soit Dieu ou une décharge électrique avec une molécule qui se réplique identiquement), et qu'avant, il n'y avait rien ; mais à l'inverse, pourquoi ne pas imaginer qu'il y a toujours eu quelque chose ? Jusqu'à l'infini, dans le temps et l'espace, lorsqu'on tend asymptotiquement vers cet instant zéro hypothétique, qu'on ne peut jamais atteindre, il y a toujours eu ce quelque chose... qui, un jour, s'est brusquement étendu. Dès lors, ce n'est plus tellement la peine de se demander comment tout est apparu, car rien n'est apparu, tout a toujours été là, enfermé dans ce quelque chose. Ca peut être un axiome comme un autre... et qui a sa logique. Nous savons que rien ne se crée à partir de rien (car même pour produire les briques de base des molécules d'Alfred, il faut des décharges électriques), donc logiquement, il n'y a pas eu d'instant zéro où l'on est passé de rien à quelque chose, il y a toujours eu quelque chose qui a créé toutes les autres choses.

Bon, c'était mon délire du matin. ::rolling::

En plus, hors-sujet.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
sombretoile
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1132
Age : 42
Localisation : Dans ch'nord.
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   Ven 10 Avr 2009 - 10:40

J'ai l'impression que l'on s'égare du sujet initial, mais bon...
Moi je m'arrache les cheveux sur ce genre de question. Comment le monde a t'il été créé.
Alors si on part du principe que Dieu a créé toute chose. Qui a créé DIEU? Et qui a créé celui qui a créé DIEU? Et qui a crée celui qui...ok je m'arrête là.

Bref pour ce qui est de l'équilibre d'une vie. Il est temps que je connaisse un peu plus de bonheur. J'ai pas une vie vraiment facile, même si je ne garde que les bons côtés de ce qu'il m'est arrivé. Alors j'espère que ta théorie est bonne Mike.

_________________
Membre de la ligue révolutionnaire, contre les bisounours, les calinours, et tout ce qui se termine en ours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie est un équilibre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie est un équilibre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [JEU] BOXFACESTACKER : Jeu d'équilibre [Gratuit]
» Répartition et équilibre des masses.
» "L'équilibre du monde"
» recherche de l'équilibre
» *Tout n'est qu'équilibre*

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: