Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le cercle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Le cercle   Dim 10 Mai 2009 - 12:41

Le cercle.

Existe-t-il ? Pour vous que symbolise-t-il ?

L’unité, l’éternité, une référence, la liberté, l’enfermement, l’infinité, tout, rien.

La perfection peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le cercle   Dim 10 Mai 2009 - 16:40

Euh... En tant que matheux, oui, le cercle existe. Il est défini par son centre et son rayon. C'est l'ensemble des points à égale distance du centre. ::rolling::

Je ne comprends vraiment pas la question philosophique qui se cache derrière ton sujet, Gérard. Peux-tu être plus explicite ? scratch

J'entends par là qu'il n'y a pas de problématique ou d'enjeu particulier. La question est-elle "à quoi vous fait penser le cercle ?" ? Si oui, l'intérêt me semble trop maigre pour faire un sujet...

Tu peux peut-être tenter de poser quelque chose de plus précis. Par exemple, pensez-vous que la socialité inhérente à chaque homme l'oblige à rentrer dans un cercle (communauté, association, ...) ? Et qu'est-ce qui, selon vous, provoque ce désir d'appartenir à quelque chose de plus grand et de commun ? N'y a-t-il que cette sorte d'instinct animal qui nous pousse à nous rassembler pour survivre mieux ?

Si tu n'avais pas d'idées précises, on peut partir sur ce que je viens de proposer... Rolling Eyes

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cercle   Dim 10 Mai 2009 - 20:24

C'est vrai que ça me paraît un peu vague même si j'ai aussitôt pensé (vu que la formulation de Gérard m'a amener à un raisonnement plus abstrait) à ce symbole, je ne me souviens plus de son nom... Vous savez, le serpent qui avale sa propre queue ?
Pour moi, à cause de cette image (et aussi des reflections philosophiques dans la trilogie Loredan et autres), le cercle symbolise une sorte de renouvellement perpétuel, une constante qui se répète toujours.
Mais bon, c'est vrai que c'est vague...
Revenir en haut Aller en bas
Elios
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 24
Localisation : Paris
Loisirs : Penser...
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Le cercle   Dim 10 Mai 2009 - 21:02

Je suppose que cette question d'existence repose sur la probabilité qu'un cercle parfait puisse exister.

Ma foi, j'ignore si l'exact, le parfait existe. Personnellement, j'aurais tendance à penser que non. Cependant, si l'imaginaire peut-être compris comme étant "réel", un cercle parfait peut exister. Pour les plus pragmatiques, j'émets de forts doutes à ce sujet...

Au premier abord, je pense qu'un cercle représente un cycle. C'est là qu'entre en compte mon étude décrite plus haut. En effet, si aucun cercle n'est parfait, si de cercle il n'y a point, en ce cas chaque cycle est différent, même imperceptiblement, du précédent. Ainsi, il est en évolution constante, et change avec le temps. Si les mêmes évènements se reproduisent, ils varient, bifurquent, et l'on asiste à une sorte de synchronisation avec le présent, une adaptation nécessaire et fournie par le temps.

Enfin, le cercle pourrait ne pas exister dans la mesure où l'on prétendrait que l'identique n'existe pas, que tout est unique, et que cela est inéluctable. Mais alors il existerait un cercle en ce monde, un et un seul exemplaire de cercle parfait. Qui sait, peut-être certains intrépides recherchent-ils ce cercle...

Le cercle alors, n'est plus qu'un idéa, voire une utopie...

Je vous souhaite une agréable continuation...

_________________
Je vous souhaite une plaisante évolution.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le cercle   Dim 10 Mai 2009 - 22:35

Ellias a écrit:
Vous savez, le serpent qui avale sa propre queue ?

L'ouroboros. Rolling Eyes

Apparemment, un petit lézard qui existe vraiment se mord la queue à la façon de l'animal soi-disant "mythologique".
Voir : http://www.lilela.net/2008/02/22/louroboros-existe-leternite-dans-le-creux-de-la-main/

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 11 Mai 2009 - 19:14

Je me rapprocherai aussi de l'idée de cycle, comme l'a dit Elios.
J'ai de suite pensé au Ragnarok de la mythologie nordique. Un cycle perpétuel qui comprenait ses hauts et ses bas, et qui se répétait sans cesse (aujourd'hui encore peut être, qui sait ?).

Pour moi cette idée s'apparente à un certain équilibre que l'on pourrait trouver dans une vie. Le gain de bonheur équivaut à celui de malheur. Pas d'injustice en quelque sorte, mais ça, je n'y crois pas vraiment (n prof de philo me rabachait cela à chaque fois que je le croisais).

Le cerlce m'a toujours fait penser au conformisme. Un éternel retour aux choses passées, au vécu et à ce que l'on est dans le présent. Le cercle parfait parce qu'il passe toujours par les mêmes évènements.

Bref, je sens que je divague à fond là bounce
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: Le cercle   Mar 12 Mai 2009 - 8:09

.


Dernière édition par Gérard de l'Extrême le Sam 10 Avr 2010 - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 13 Mai 2009 - 10:00

Gérard de l'Extrême a écrit:
Mon analyse est la suivante : avant que je trace un cercle, il n’existe pas – je dis bien « UN » cercle car LE cercle, lui, n’existe pas.
Sans vouloir contredire, ceux qui disent que le cercle existe, je leur fait remarquer qu’avant qu’il ne soit matérialisé en traçant tous les points qui se trouvent à équidistance du centre, il n’y a rien.
il est un fait, le cercle n’existe pas de par lui-même, en tant que tel : c’est l’application mathématique et sa matérialisation visuelle (un tracé sur un plan) qui permet d’en faire exister UN ; Hors cela, il n’existe pas.
Il est la représentation d’un axiome généré par l’esprit de l’homme.

Tu viens de prononcer le mot-clé : représentation. En fait, je pense que nous avons simplement des définitions différentes de ce qu'est l'existence d'un objet, mais je vais tenter de t'expliquer pourquoi je pense que la tienne n'est pas, selon moi, très correcte.

C'est là que je rejoins Elios. Pour moi, LE cercle existe : c'est un objet mathématique abstrait qui répond à une définition précise, et qui n'est pas matériel mais qui se conçoit, qui est idéal. Lorsqu'on trace un cercle, on ne fait que représenter LE cercle, mais ce cercle existe bien (en revanche, le cercle que l'on dessine n'en est pas un, si l'on suit la définition mathématiques). Par exemple, l'intelligence existe-t-elle ? Intelligence un mot employé pour désigner une chose abstraite qui répond à une définition précise ; jamais on ne pourra la matérialiser. N'existe-t-elle pas pour autant ? Moi je dis que si. Pour donner un autre exemple, le chiffre 3 existe-t-il ? Quand j'écris 3, ou III, ou "trois", je désigne un objet complètement abstrait. C'est un concept que l'on arrive à dégager, même tôt dans l'enfance. "Regarde, il y a trois chaises, trois pommes, trois voitures." Peu à peu, on comprend que "trois" est indépendant des objets qui lui sont associés ; c'est une entité qui vit quelque part au-dessus de nous et qui désigne "un et un et un" objets ; en aucun cas, on ne pourra un jour dessiner LE vrai 3. Mais diriez-vous qu'il n'existe pas ?

Exister = faire partie de la réalité. On en vient à donner une définition de la réalité... Mais en fait, nous n'avons pas besoin de le faire pour raisonner, je pense. LA réalité, c'est aussi un concept abstrait, au même titre que LE cercle ou L'intelligence ; sous ce prétexte, si l'on dit que ça n'existe pas, alors rien n'est réel, rien n'existe ; pas même le cercle que tu dessines. Contradiction avec le fait que tu aies dit qu'en en dessinant un, tu le fais exister, puisque rien n'existe. Et si LA réalité existe, alors on peut appliquer le même raisonnement à "trois", à "intelligence", et AU cercle. Contradiction avec le fait que tu aies dit que LE cercle n'existe pas hors de sa conception ou de sa matérialisation. Bilan : je pense qu'il faut bel et bien dire que LE cercle existe, même si l'on ne le dessine pas.

Mais peut-être ai-je mal interprété tes dires (ce qui est fort probable). Ou que j'ai moi-même écrit une contradiction dans mon raisonnement (fort probable également). Wink

Gérard de l'extrême a écrit:
A moins que… cette construction géométrique, – que l’homme a imaginée –, soit un élément de base de notre perception mentale du monde réel limitée au cercle de nos connaissances, de notre capacité à voir, ou à notre perception des cycles.

Cette figure de géométrie plane ne serait-elle pas un sujet philosophique ? Possible. Mais, quand je regarde le monde, la terre est ronde, les planètes tournent, je vis des cycles, des saisons, les ondes aquatiques forment des cercles, les propagations sont circulaires, la roue est un cercle, etc.
Le cercle, matérialisation du cycle ne serait-il pas le symbole du vivant et de l’énergie ?

Pour exprimer une remarque d’ordre générale, je ne pense pas que la philosophie se limite à des problématiques ou des enjeux, car limiter la symbolisation du cercle à son sens associatif me semble un peu court, mais pourquoi pas. Ce qui est certain, c’est que l’humain est fortement influencé par le cercle et toutes ses déclinaisons
Pour ma part, il symbolise tellement de choses que j’avais craintes d’avoir posé une question trop vaste.

« Le cercle existe-t-il ? » Est un sujet qui a été proposé au Bac terminales T et S.

Je suis d'accord quant à ta réflexion sur la philosophie ; comme tu l'as dit, le sujet semble trop vaste, et de ce fait, tes questions posées telles quelles m'ont amené à dire que l'intérêt risquait d'être maigre, puisqu'on risquait de ne finalement parler que de ce que nous évoque un cercle. Je craignais que le sujet ne soit qu'une succession de visions, ce que je trouve peut-être moins "vivant" que des débats (à tort ?).

Mais finalement, les débats sont arrivés. Wink

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 13 Mai 2009 - 12:33

.


Dernière édition par Gérard de l'Extrême le Sam 10 Avr 2010 - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 13 Mai 2009 - 16:03

J'ai compris ; finalement, nous sommes d'accord. LE cercle existe dans le monde abstrait, mais pas dans le monde concret, monde où l'on ne peut que le représenter (et ces représentations, que nous appelons également "cercles", existent bien, elles).

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Féminin Nombre de messages : 2065
Age : 59
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Le cercle   Sam 16 Mai 2009 - 9:37

L'auréole( lat.aureola, corona [couronne]d'or] ). 1. Cercle dont les peintres et les sculpteurs entouraient la tête des saints.Syn: nimbe.2.fig.Gloire, prestige. L'auréole du martyre. 3. Cercle lumineux autour d'un astre , d'un objet; halo. 4.Tache en anneau laissée par un liquide un corps sur du papier, du tissu, etc.

Qu'il fut plaisant de vous lire, chers amis éclairés ; en votre cercle, je me sens bien entourée... Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cercle   Jeu 21 Mai 2009 - 2:24

Ben, d'un point de vue purement philosophique le cercle c'est un peu comme la longueur des côtes de la Bretagne : on ne peut la mesurer, c'est une infinité de droites.
C'est dans ce genre de situation que l'on se rend compte de la théorisation des sciences et du monde par les maths. Le cercle est créé par une illusion qui veut que notre œil interprète ce que l'on voit en fonction de ce que l'on veut voir.
On voit comme une courbe ce qui n'est au final qu'une succession de courbes et de points mis bout à bout.
La perfection n'étant pas de ce bas-monde, et heureusement, le cercle n'existe que dans les rêves les plus fous des matheux.

Symboliquement, pour moi, le cercle représente l'union, la réunion. Donc, la force par l'unité et l'amitié.
C'est le symbole du cycle de la vie : en perpétuel boucle de génération en génération. Et par extension, le symbole de l'accomplissement, que ce soit d'une vie ou d'une œuvre.

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
akira
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 5466
Age : 27
Localisation : dans les plaines ou la suisse normande ...
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le cercle   Jeu 21 Mai 2009 - 18:22

Hakkrat a écrit:
J'ai compris ; finalement, nous sommes d'accord. LE cercle existe dans le monde abstrait, mais pas dans le monde concret, monde où l'on ne peut que le représenter (et ces représentations, que nous appelons également "cercles", existent bien, elles).

Ohhhh voilà un descendant de Platon.
De nouveau on fait la distinction entre le monde des idées (eidos) et le monde sensible Very Happy

_________________
Les arbres timides et forts
La nuit parlent à haute voix
Mais si simple est leur langage
Qu'il n'effraie pas les oiseaux... . . . . ./\. . . . .Marcel Béalu, L'air de la vie
Revenir en haut Aller en bas
http://peinture-noire.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cercle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cercle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ecriture en arc de cercle
» La quadrature du cercle
» [collection] Cercle romanesque (Tallandier)
» les arcs de cercle
» Le cercle de feu

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: