Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Souffrances et réflexions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Souffrances et réflexions.   Mer 22 Juil 2009 - 19:11

Introduction :

Je me pose une question qui, une fois débattue, pourra peut-être éclairer quelque peu ma vision des choses.

Au risque de me répéter, il y a un moment, alors que je discutais, une personne m'a fait la remarque suivante : "de toute façon, j'ai remarqué que les personnes intéressantes avaient tous un problème quelque part".

Cette phrase au demeurant simple m'a chamboulé, puisque j'y ai pas mal réfléchi depuis.

Il est vrai que de toutes les personnes que je connais, il y a deux catégories :

Ceux qui n'ont aucun problèmes, et qui semblent vivre au jour le jour, mais sans se poser vraiment de question. Dès lors qu'on userait du mot "philosophie" en leur présence, la réponse pourrait être "roh, tu es trop prise de tête toi !".

Les autres sont ouverts à toutes sortes de discours, et discutent volontiers de choses abstraites. Il se trouve que leurs études sont d'ailleurs d'observer des phénomènes particulièrement abstraits, que ce soit scientifique ou littéraire. Je veux dire par là qu'ils vont loin dans ce qu'ils font.

L'un d'entre eux est d'une timidité à toute épreuve, et seul en le "connaissant bien" on peut rompre cela. L'autre est gras et a subi les moqueries de tous. L'autre encore est petit et assez rejeté. Un autre de mes amis est musulman très pratiquant et intello, ce qui le met à l'écart des cercles que d'autres de ses amis fréquentent. Enfin, la personne qui me disait cela venait de perdre une dizaine de kilos et subissait chaque jour le regard des autres.

Par ailleurs, j'ai connu très bien une personne qui était très spéciale, mais aussi une des plus intelligentes que j'ai côtoyées : elle se sentait mal dans sa peau croyant avoir des kilos à perdre alors même que son poids était normal... Cette personne était étonnamment loquace et fine en analyses.

C'est en particulier l'étude de cette personne qui m'a fait me poser une question.

Problématique :
Citation :
La propension à la réflexion ainsi que l'ouverture à la philosophie sont elles des quantités croissantes avec la distance qu'une personne peut avoir ou a pu avoir avec le monde et les autres. ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Souffrances et réflexions.   Mer 22 Juil 2009 - 19:29

eu... deja personelement j'inverserais ta phrase de départ : "j'ai remarqué que les personne qui avaient un probleme etaient interessantes"
Maintenant la personne qui a dit ça avait un probleme (de poid si j'ai bien compris), mais maintenant demmande toi : esque cete personne a réellement eu l'occasion de conversé avec des personne n'ayant pas de probleme ?
Parcequ'en general ceux qui sont rejeté vont se regroupper sans reellement s'interesser a ceux qui les rejetent donc que savent ils reellement de ceux qui les ont rejetés ?

Je trouve ce genre de reflexion tres sectaire

Enfin, puisque ce que j'ai dit precedemment ne repondait pas a ta problematique voici ma réponse :

C'est possible, mais pas obligatoire, il y a nombre de personne rejeté qui n'ont jamais pris la peine de se demmander pourquoi et n'ont donc aucune propension à la reflexion.
mais oui, je ne serais pas étonné qu'en moyenne tu ai raison (la distance n'est elle pas obligatoire pour avoir une reflexion)
D'un autre coté, ceux qui ont cette distance ne l'ont en general par par choix, sont ils dont réellement objectifs dans leurs reflexions ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Souffrances et réflexions.   Mer 22 Juil 2009 - 19:37

Pour répondre, mes réflexions personnelles ne servaient qu'à illustrer Smile

Mais sinon, la personne je l'ai rencontrée par hasard, donc ça n'est pas sectaire.

Par ailleurs qu'est-ce qui te pousse à penser que j'ai un problème ? Smile (ça serait sectaire si j'en avais un aussi Smile )

Et en dernier : j'ai parlé des personnes que je connaissais, et j'y ai dit que certaines n'avaient réellement AUCUN problème. Celles là semblaient repousser toute réflexion. Pour autant, puisque c'est moi qui ai fait l'analyse initiale, j'ai vu deux choses et j'essaie de me demander pourquoi il y a des liens entre les personnes qui réfléchissent et ceux qui semblent trouver ça "trop galère" ou "trop prise de tête".

Ma dernière réflexion était censée répondre à la phrase : "esque cete personne a réellement eu l'occasion de conversé avec des personne n'ayant pas de probleme". En fait, ici et maintenant, c'est comme si c'était moi qui disait cette phrase, et je réponds : moi en tout cas j'ai conversé avec autant de personnes qui avaient certains problèmes de personnalité ou de rapport aux autres que de personnes qui n'en ont pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Souffrances et réflexions.   Mer 22 Juil 2009 - 19:47

hein ? quesqu'y te fais penser que je pense que tu as un probleme ?

Enfait je crois que le vrai probleme c'est : qu'elle est ta définition de probleme ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Souffrances et réflexions.   Mer 22 Juil 2009 - 19:54

Heu tu as dit que cette réflexion était sectaire. Puisque c'est moi qui discute de cela, je pensais que j'appartenais à la secte selon toi ! Smile

Sinon, heu... On a un problème lorsque si on faisait un vote mondial, la majorité des gens diraient qu'on a un problème ? Heu je sais pas de toute façon la "normalité" est une notion inventée par les humains. Être "pas normal" c'est un truc que je ne peux définir a moi tout seul...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Souffrances et réflexions.   Mer 22 Juil 2009 - 19:58

donc avoir un probleme serait ne pas etre normale ?

Et non, je ne t'incluait pas forcement dans la secte, mais reconnais que ça fait quand meme sectaire de dire : ceux qui ont un probleme y relfechissent et ceux qu'en ont pas c'est que des superficiel ! (j'ai fais expres d'exagerer pour mieux illustrer mes propos)

bon en partant de cette définition, ba c'est de celle la que j'etais partie donc je garde ce que j'avais dit (mon dernier paragraphe)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Souffrances et réflexions.   Mer 22 Juil 2009 - 20:01

Lol oui je comprends. Cela dit, j'observe seulement, pour l'instant je n'ai pas réfléchi du pourquoi du comment.

EDIT : et pour la définition de "avoir un problème", heu... Bien sûr c'est à nuancer, mais j'imagine qu'on peut raisonner par double implication : quand on a un problème, on doit pas être "normal" et quand on est pas normal, c'est sûrement parce qu'on a un problème Smile
Revenir en haut Aller en bas
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 23
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Souffrances et réflexions.   Jeu 30 Aoû 2012 - 4:29

Sincèrement, oui. J'en suis même sur. Prenons le coté de l'intelligence ( qui entraîne tout de même une propension plus poussée à la réflexion. C'est très facile de remarquer que plus on est intelligent, plus les problèmes sociaux augmentent, sans compter les névroses et les possibles maladies mentales.

Si tu ne souffres pas, c'est que tu ne vois plus ou moins rien de ce qui se passe autour de toi, et donc que pour moi tu es d'un chiant incroyable.

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souffrances et réflexions.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souffrances et réflexions.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comics d'Hier et d'aujourd'hui réflexions.
» Courtes réflexions sur Chostakovich
» [Jouhandeau, Marcel] Réflexions sur la vie et le bonheur
» Parution : "Les réflexions d'une hôtesse de caisse"
» Fumage et autres réflexions pour un nouveau fumeur de pipe.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: