Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Où allons-nous, et pourquoi nous y allons ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard de l'Extrême
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?


Masculin Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Où allons-nous, et pourquoi nous y allons ?   Lun 7 Sep 2009 - 19:04

Etes-vous prêts à accepter l'idée que nous pourrions être dans l'obligation de revenir sur les orientations de progrès permanents et sans fin. Ne vous semblerait-il pas raisonnable de faire une pause, s'asseoir et s'interroger ! avant de poursuivre.

Exemples :

En quoi le TGV est une avancée si l'on calcule le coup en énergie et financier de la minute gagnée, n'est-ce pas anormal de gaspiller autant d'argent et d'énergie pour aller plus vite sans véritable raison ?

En quoi, la recherche spatiale, "aller sur Mars" présente un intérêt pour les humains ? Ou est-ce une utopie ?

En quoi, une société construite sur le tout automobile est un progrès ?

Y aurait-il une force supérieure qui nous impose ces choix ? Qui ? Pourquoi ? Ou, au contraire, il nous manque un maître qui guide nos pas.

Vous avez bien un avis !


Dernière édition par Gérard de l'Extrême le Mar 8 Sep 2009 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où allons-nous, et pourquoi nous y allons ?   Lun 7 Sep 2009 - 19:43

"En quoi le TGV est une avancée si l'on calcul le coup en énergie et financier de la minute gagnée, n'est-ce pas anormal de gaspiller autant d'argent et d'énergie pour aller plus vite sans véritable raison ?"
Je l'ai toujours dit : "rien de mieu qu'un bon bourin et une ptite carriole" Razz Non, j'immagine que tu faisait plus allusion au fait qu'on tente de grappiler toujours quelques heures de plus alors qu'on va deja relativement vite... Ba si je ne me trompe pas, la difference de temps entre le train normal et le tgv suffit à justifier son utilité, ceci dit il ne faut pas pousser non plus, je doute de l'interet de claquer je ne sais combien de million pour faire une ligne paris/nice alors qu'on peut deja faire ça en passant par marseille... (mais bon, faut comprendre : les presidents c'est l'élite de la société, il semble donc normale que l'etat fasse ce qu'il peut pour rendre leurs voyages les plus agreables possibles Razz (ironie)).

Enfin, sinon pour le fait d'aller sur Mars : évidemment que ça coute des milliards qui pourraient servir à d'autres choses comme... la lutte contre la faim dans le monde etc...
Mais je pense tout de meme que ce genre de projet est important, pourquoi ? Premièrement parceque reussir à aller sur Mars c'est un bon début si on espere aller plus loin un jour, ensuite parceque je pense que la curiosité n'est pas un vilain défault et que c'est grace à ce genre de projets qui peux sembler farfelue que la science avance.


"En quoi, une société construite sur le tout automobile est un progrès ?"
A... tu m'excusera, mais ce genre de truc ça me rapelle la taxe carbonne et tout les autres lubies de pseudo ecolo au revenu dépassant de loin le revenue moyen des francais (je ne te vise pas, je tiens bien à le preciser) ; évidemment que rouler en voiture c'est mauvais pour la planete, mais à part les citadin, personne ne peut aller au boulot à velo, personne ne peut prendre le metro (il n'y en à pas.... évidemment), et on ne parle pas du car : si tenté qu'il passe (et c'est loin d'être le cas partout), c'est pour passé a 6h et à 20 h... super.
Donc non evidemment les voitures ne sont peut être pas la solution parfaite, mais je ne vois rien de mieux.


Et pour la derniere question... Bien sur, les illuminatie !!!!! non, je vais eviter d'en parler, ça vexerais ce qui y croient (idem pour un certain dieu).
Donc pour te repondre : non pas de force et non je ne veux personnellement pas de maitre pour guider mes pas ; enfin en fait je suis pas sur d'avoir compris : tu veux parler d'un maitre spirituelle ou bien d'un... president de la terre ?
Revenir en haut Aller en bas
surya
Je commence à m'habituer
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 25
Localisation : Très loin au-dessus des nuages
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Où allons-nous, et pourquoi nous y allons ?   Mar 8 Sep 2009 - 2:04

La question posée sur "la force supérieure" me tente bien. ^^

Avec toutes les découvertes actuelles, et cette sorte de "croyance" en ce que l'on appel "le progrès", je trouve difficile de croire en l'existence d'un être supérieur qui nous guiderais. Pourtant l'idée n'est pas à exclure, elle n'est même en rien absurde puisqu'elle répond simplement au besoin que nous avons de nous décharger sur une entité dont l'existence ne peut-être démentie : ça nous allège en quelque sorte, d'être persuadé que quelqu'un là-haut détermine à l'avance de nos actions et de leurs conséquences, que les évènements ont été voulu. Mais alors, nous ne serions rien de plus que des pantins privés de libre arbitre (idée tout à fait déplaisante :s ).

Qui sait, peut-être y a-t-il vraiment un "dieu" qui nous impose des choix... Personnellement, j'ai plutôt tendance à croire que s'il existait réellement, même s'il avait la possibilité de se manifester, il n'aurait pas d'impact sur nos actes et nos décisions. Il nous observerait tout au plus. Mais bon, on ne peut quand même pas s'empêcher de trouver réconfortante l'idée que l'on veille sur nous.

Mais, de nos jours, les nouvelles connaissances qu'on acquière donnent l'illusion que les hommes peuvent prétendre à une plus haute condition. Je pense que l'on se croît de plus en plus capable d'accomplir des choses incroyables qui sont envisageables pour l'avenir: je veux parler du clonage par exemple, de la colonisation d'autres planètes (je m'avance un peu, mais bon, c'est pour faire saisir l'idée générale). En fait, le seul "maître" à nous guider, c'est nous-même : l'homme a les moyens de faire, il peut les utiliser, les améliorer, augmenter ses performances. Il ne tient qu'à lui d'avancer.

Et c'est, je pense, ce qui nous fait plonger dans la démesure. Il faut tout faire, très vite. Le rendement doit pouvoir être spectaculaire et immédiat. D'où l'idée obsédante d'aller plus vite, pour réaliser un maximum en un minimum de temps qu'est la vie de l'homme par rapport au nombre incalculable d'objectifs que l'on veut remplir à tout prix. On en revient au TGV, aux projets spatiaux, aux interconnexions de toutes sortes qui relient la planète entière et qui font perdre de vue combien la vie peut être agréable sans tout ce stress que l'on s'impose. Car en ayant conscience qu'il est possible d'aller toujours plus vite, on envisage de plus en plus notre vie comme un parcours à très courte durée qu'il faut explorer de peur de louper quelque chose d'important. C'est comme ça que l'on passe à côté de l'essentiel, même si je reste convaincue que le progrès n'est pas fondamentalement mauvais et peut également stimuler nos esprits de manière positive (sinon, qu'est-ce qui ferait le sel de la vie??)

J'en ai peut-être dit trop ou pas assez (c'est la première fois que je me lance dans ce genre de topic, donc voilà, si vous y avez compris quelque chose ::rolling:: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où allons-nous, et pourquoi nous y allons ?   Mar 8 Sep 2009 - 13:30

Encore un sujet que je suis incapable de dévelloper..

L'Homme à besoin d'avoir un but.
Naaan... Ce soir, j'y réflechit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où allons-nous, et pourquoi nous y allons ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où allons-nous, et pourquoi nous y allons ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi nous sommes ici?
» "Nous n'irons pas à l'enterrement de... "
» tu veux nous rejoindre ?
» pourquoi le manga ne m'attire pas
» 1, 2 ,3 ... nous irons au bois :)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: