Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Solitude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
elgringo
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 2279
Age : 33
Localisation : Nice/Bordeaux/pays des merveilles...
Loisirs : Machouiller une prise électrique.
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 1 Déc 2010 - 18:54

une citation que j'aime beaucoup : La solitude vivifie ; l'isolement tue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 1 Déc 2010 - 19:55

Oui peut-être , elle est pas mal la citation! A méditer ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude.   Sam 18 Déc 2010 - 22:45

L'homme est un animal social. Il a besoin de ses semblables, être avec des gens le ramène à une époque où le groupe était tout. Autrefois alors que nous n'étions que des grands singes, seul la meute protégeait l'homme seul. C'était le nombre qui assurait sécurité, chaleur et soutien. Plus on était nombreux, plus on était fort et plus on pouvait s'attaquer à de grosses proies.
Nos gènes ont gardé en mémoire ce comportement. En groupe, on a tous tendance à faire le fier, à rouler des épaules, à parler plus fort, à se prendre pour des caïds ( à être des cons...).
La solitude est à cultiver. Il faut savoir se passer de la meute, se sentir fort par ses propres moyens. La sagesse, la force ne s'obtiennent pas dans le brouhaha. L'objectif de l'existence est avant tout d'apprendre à se connaitre.

C'est bête à dire, mais je ne supporte plus le groupe. J'ai l'impression d'y jouer un rôle, de revêtir un masque qui me dégoute. Je vis seul, pour moi. Je pense, je réfléchis, je suis moi et je regarde les autres de loin.
Quand je vois les autres humains qui rigolent entre eux, qui parlent du dernier match, de leur dernière prouesse sexuelle, qui racontent des blagues stupides, qui parlent, qui parlent encore et encore pour passer le temps, qui rigolent, je me rend compte que tout ça n'est pas fait pour moi. Je me sens bien quand je n'ai pas besoin de faire la conversation. Peu importe le monde autour, juste moi.

On veut tous pouvoir se débrouiller seul, n'avoir de compte à rendre à personne, être libre de corps et de pensée. On a tous en tête l'image du cow boy solitaire, du rôdeur, du fier guerrier solitaire. On voudrait tous être un Aragorn. La solitude rend fort. N'avoir besoin de personne, se sentir au dessus de ses semblables, pauvres humains prisonniers du groupe, être indépendants, se connaître soi même et ainsi entrevoir l'univers...

" Les hommes de ce monde rient et s'amusent,
Seul, je parais triste.
Les hommes de ce monde semblent tout savoir,
Seul, je parais ignorant.
Tous sont affairés,
Seul, je parais calme.
Mon esprit est changeant comme la mer,
Léger comme le vent, libre comme l'air.
Seul, je reste l'esprit vide,
Errant dans ce monde comme une âme solitaire.
Paraissant malhabile et distrait aux yeux des autres,
Seul, je suis différent."



Les plus belles œuvres d'arts ont été crées par des hommes (ou des femmes) qui étaient seuls. C'est dans la solitude que tu trouves le calme, l'harmonie nécessaire à la Création. Dans ce monde où elle est mal vue, où la solitude est considérée comme un isolement et férocement combattue, il est bon de la retrouver. En tout cas, c'est ce que je pense. Vivre pour être seul, vivre pour être fort...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude.   Dim 19 Déc 2010 - 13:38

Juste pour répondre au dernier paragraphe : ouai pas mal de très belles œuvres viennent de personnages dans la solitude, mais justement : la création ne vient pas du bonheur ou de la plénitude, la création ça puise sa force dans la souffrance, la douleur, l'envie de s'exprimer, la frustration... La création ça nait du conflit, pas de l'harmonie... Donc, en fait pour moi, le fait que beaucoup de chefs d'œuvres aient pour origine des personnes solitaires, prouve que la solitude c'est très loin d'être le pied (apres chacun ces gouts hein, si toi tu apprécie la solitude, ba t'as de la chance, alors profites en^^)

Et la plupart des œuvres d'art sont avant tout le moyen de prouver aux autres sa valeur, de chercher la reconnaissance, de chercher à se distinguer, à se faire remarquer dans un monde où tout le monde nous ignore... Donc, pour quitter la solitude.

Ps : oui, je dois être un de ses pauvres humains prisonniers du groupe
Revenir en haut Aller en bas
Alfred
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 379
Age : 38
Localisation : Norvège
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Solitude.   Dim 19 Déc 2010 - 16:20

Tout ces solitaires convaincus qui viennent chercher de la compagnie et échanger des idées sur un Forum moi ca me fait une peu bizarre.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude.   Dim 19 Déc 2010 - 16:26

Je ne peux qu'approuver
Revenir en haut Aller en bas
Feher
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 728
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 22 Déc 2010 - 2:10

Bon...
(attention, romantisme douteux)
Etre tout seul dans un cimetière plein de neige, c'est tout simplement magnifique. Avoir l'impression d'être seul, d'être LE seul, d'être irremplaçable. Le seul à être vivant, protégé dans une bulle de calme où tout est froid et blanc. On est tout seul et personne ne viendra nous déranger, de toute façon personne d'autre ne peut avoir envie de venir ici, les gens sont bien trop minables pour comprendre.
(ça y est c'est fini)
Enfin bon. Je pense que oui, on a parfois besoin d'être seul. Ne serait-ce que pour se replier un peu sur soi-même. Personnellement, je ne pourrais pas rester en contact avec les gens en permanence, tout le temps que je passe éveillé (et ça fait pas mal de temps). Je finirais par devenir dingue, mordre quelqu'un ou je ne sais quoi. Mais bon, c'est vrai aussi que je suis un ado en crise. Je suppose tout de même que la plupart des gens ont quelquefois besoin de s'arrêter et de se concentrer sur eux-mêmes, leurs problèmes, leurs sentiments, leur imagination.
Ecrire, par exemple, est généralement une activité solitaire. Bien sûr, on peutrecevoir des conseils, des appréciations, des informations de la part d'autres personnes; mais ce n'est qu'une fois seul que l'on peut s'installer pour assembler tranquillement ces matériaux.

Et puis heu... J'aime pas les gens, j'en ai plein le dos de vivre avec des gens et de leur parler! Nan mais...
Mais les gens, quelquefois, ils sont intéressants, vouivoui. Parfois, il faut parler aux gens, pour avoir des choses à quoi penser une fois qu'on est tout seul. Voilà.

C'était la minute philosophique de tonton Feher, qui aime bien parler tout seul la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
anne
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 564
Age : 53
Loisirs : peinture, écriture, nourrir mes chats,photos
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: la solitude   Mer 5 Jan 2011 - 9:08

la solitude nous aide a faire des efforts desespérés pour comminiquer, trouver un lien avec l'autre.
elle nous impose une rigidée de vie, de mode de vie, de programe pour ne pas se perdre, se diluer.
parfois a bout nous créons ou recréons des autres, un monde imaginaire.
la solitude peut devenir folie lorsque l'esprit ne sait plus reconnaitre sa propre ombre sur le sol ou la présence d'un ami mort depuis longtemps
la solitude imposée par l'exterieur, la vie est une épreuve.Pour ma part, il faut l'éviter absolument, tant elle est dure a vivre et les gens guettent la moindre parcelle d'affection, comme des affamés.Il y a des affamés du ventre et des affamés du coeur.
la solitude mystique, choisie reste un discour avec dieu et le monde.

anne.
Revenir en haut Aller en bas
http://album-club-internet.fr/abfont
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 23
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Solitude.   Jeu 30 Aoû 2012 - 4:17

Je ne sais pas si la solitude c'est mieux. Je sais juste que j'en ai besoin. Je dois passer au moins 80% de mon temps seul pour être vraiment heureux.

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
1000-hours
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Féminin Nombre de messages : 28
Age : 18
Localisation : Je l'ignore.
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Solitude.   Mar 5 Mar 2013 - 23:11

Comme une personne l'a dit plus haut "La solitude vivifie ; l'isolement tue". Et nous avons chacun une conception bien différente de ces deux états.

Personnellement, je ressens souvent le besoin d'être seule. Je ne peux supporter la foule ou une compagnie constante, ce qui est bien difficile à gérer au quotidien.
Auparavant, je me forçais à être en compagnie de plusieurs personnes pour essayer de m'y accoutumer mais je n'y arrivais pas. Je ne me suis jamais aussi sentie mieux que seule, ce qui inquiète mes proches qui considèrent "que je me renferme sur moi-même".

Je m'égare. Revenons à nos moutons.

Je pense que la solitude nous permet de prendre un recul sur le monde qui nous entoure et de se centrer sur nous-même. Cela peut avoir un aspect aussi bien positif que négatif.
L'Homme a-t-il besoin de l'autre pour vivre ? Encore une fois, tout dépend de chacun. Certains ne peuvent rester sans compagnie alors que d'autres s'enferment volontiers chez eux, à l'abri de tout contact social.


_________________
" Le beau est toujours bizarre " - Charles Baudelaire.

" Il n’y a que les ennemis qui se disent la vérité ; les amis et les amants mentent sans cesse, pris au piège dans la toile du devoir. " Stephen King.

" Un marin sans couteau, c'est comme une femme sans con : Ca ne sert à rien ".

***********************
Revenir en haut Aller en bas
rallyebaba
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3658
Loisirs : rater, rater et pour changer échouer
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re: Solitude.   Mar 5 Mar 2013 - 23:28

Tout est question de dosage aussi peut-être. Quand tu vis depuis des années dans l'isolement et la solitude, tu as beau y être habitué, faire avec, il y a des moments ou tu n'en peux plus. Mais en effet, des moments de solitudes, pour soi, sont nécessaires... deviendrait dingue sinon.

_________________
Il meurt lentement; celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre, celui qui ne se laisse jamais aider[...] Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère. Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements. Ou qui ne parle jamais à un inconnu.  Il meurt lentement; celui qui ne change pas de cap lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n'a fui les conseils sensés. Vis maintenant! Risque-toi aujourd'hui! Agis tout de suite! Ne te laisse pas mourir lentement! Ne te prive pas d'être heureux! Pablo Neruda.

Lis un millier de livres et tes mots couleront comme une eau de source. Lisa See - Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
1000-hours
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Féminin Nombre de messages : 28
Age : 18
Localisation : Je l'ignore.
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 6 Mar 2013 - 5:59

Oui, tout est question de dosage mais aussi de la faculté à s'y habituer.

_________________
" Le beau est toujours bizarre " - Charles Baudelaire.

" Il n’y a que les ennemis qui se disent la vérité ; les amis et les amants mentent sans cesse, pris au piège dans la toile du devoir. " Stephen King.

" Un marin sans couteau, c'est comme une femme sans con : Ca ne sert à rien ".

***********************
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 6 Mar 2013 - 11:40

La solitude rend fou.
Revenir en haut Aller en bas
rallyebaba
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3658
Loisirs : rater, rater et pour changer échouer
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 6 Mar 2013 - 11:49

à force oui...

_________________
Il meurt lentement; celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre, celui qui ne se laisse jamais aider[...] Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère. Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements. Ou qui ne parle jamais à un inconnu.  Il meurt lentement; celui qui ne change pas de cap lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n'a fui les conseils sensés. Vis maintenant! Risque-toi aujourd'hui! Agis tout de suite! Ne te laisse pas mourir lentement! Ne te prive pas d'être heureux! Pablo Neruda.

Lis un millier de livres et tes mots couleront comme une eau de source. Lisa See - Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Plumage
Chébérienne
avatar

Féminin Nombre de messages : 802
Age : 14
Localisation : Vous voyez le Groenland ? Ben c'est pas là bas, y fait trop froid...
Loisirs : M'instruire dans l'art et la sagesse des archevêques d'antan...c'est une blague, j'aime bien faire chier ma sœur. Et manger des tomates.
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Mar 4 Avr 2017 - 17:46

Je ne suis pas trop d'accord avec vous.
Je suis de nature solitaire et ce trait de caractère ne me gène absolument pas, ou ne me rends pas folle.
Bien au contraire, j'ai besoin de ces instants de solitude pour me retrouver avec moi même, faire face à mes problèmes ou encore tout simplement me calmer.
Je n'ai jamais trop aimée être entourée de trop de monde. J'ai besoin d'être seule, parfois. D'ailleurs, j'ai souvent tendance à "éviter" les personnes, puisque je ne me sens pas à l'aise avec eux; je ne sais jamais quoi dire, quoi faire, j'ai souvent l'impression de ne faire que des gaffes !

_________________
plum2 


Je pose ici la plus grande énigme jamais résolue au monde :


Mais quel est donc le prénom de Salut ??  Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://lespetiteslecturesdethallia.blogspot.fr/
Rin
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 343
Age : 20
Loisirs : Dormir
Date d'inscription : 03/02/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Mar 4 Avr 2017 - 18:13

Aaah Plumage, tu me donnes envie de réagir là ^^ (j'ai pas vraiment lu ce qu'il y avait au dessus pardon :/)

Pour te dire, je suis comme toi, j'aime beaucoup la solitude, le fait de pouvoir faire juste ce que j'ai envie, toute seule et je suis une grande adepte du "mieux vaut être seul que mal accompagné" car je déteste la mauvaise compagnie

Mais il faut différencier la solitude qu'on a choisi, et la solitude qui nous est imposée. Pour les gens comme toi et moi (et pour beaucoup en fait), la solitude n'est pas gênante, puisque cela vient d'une décision qu'on a pris nous même, car on n'aime pas être avec certaines personnes. (On a simplement une tolérance à la solitude plus élevée, surtout quand je vois certaines personnes qui ne supportent pas d'être seules)
Pourtant, si je réponds ici c'est parce que c'est un sujet qui me tient énormément à coeur, vu que je suis en plein dedans. J'ai beau vivre avec quelqu'un chez moi, je ne vois plus mes amis depuis que je suis partie faire mes études ailleurs (idem pour ma famille), et je leur parle à peine (ma meilleure amie est dans le même cursus que moi dans une autre fac, pour te dire on s'est vu 3 fois en deux ans depuis le bac), et j'ai beaucoup de difficultés pour me faire des amis dans ma fac, vu que 6 jours sur 7, je suis chez moi. Et franchement, même pour moi qui suis extrêmement solitaire, j'en viens à faire de grosses déprimes, car je ne parle plus à personne, et que plus personne ne s'intéresse vraiment à moi de toute façon (désolée si c'est déprimant xD)
Du coup, ça fait deux ans que je suis vraiment très isolée, et j'ai carrément hâte de sortir de là, parce que quand la solitude nous est imposée, on a beau vouloir parler à quelqu'un, se changer les idées en parlant de trucs qu'on aime, ou avoir envie de se remonter le moral, et bien on ne peut même pas.

(En espérant ne pas vous avoir fait déprimer hein x) )

_________________
"If you can't fly, then run. If you can't run, then walk. If you can't walk, then crawl. But whatever you do, you have to keep moving forward."

Martin Luther King Jr
Revenir en haut Aller en bas
Plumage
Chébérienne
avatar

Féminin Nombre de messages : 802
Age : 14
Localisation : Vous voyez le Groenland ? Ben c'est pas là bas, y fait trop froid...
Loisirs : M'instruire dans l'art et la sagesse des archevêques d'antan...c'est une blague, j'aime bien faire chier ma sœur. Et manger des tomates.
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Mar 4 Avr 2017 - 18:19

Je n'avais pas vu également la solitude de ce point là et tu m'as fait ouvrir les yeux, Rin (merci !).
C'est vrai que la solitude peut également nous être imposée alors qu'on n'est pas forcément consentant !

~ La solitude a deux facettes : Volontaire, elle élève et purifie. Obligatoire, elle étouffe et détruit. ~




Je suis sûre en tout cas que tu sortiras vite de cette situation, la solitude imposée ne dure jamais très longtemps, il y aura toujours quelqu'un pour te tendre la main et illuminer ta vie à sa manière  fond
N'oublie pas que nous sommes des oreilles attentives qui sauront t'écouter, t'aider et te soutenir dans les moments les plus durs !

_________________
plum2 


Je pose ici la plus grande énigme jamais résolue au monde :


Mais quel est donc le prénom de Salut ??  Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://lespetiteslecturesdethallia.blogspot.fr/
Rin
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 343
Age : 20
Loisirs : Dormir
Date d'inscription : 03/02/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Mar 4 Avr 2017 - 18:31

Haha de rien ^^
Très jolie phrase d'ailleurs !

Disons que si cette solitude à eu du positif, c'est qu'elle m'a obligé à sortir de mes déprimes en m'inscrivant sur le forum. Je me sens moins seule, même si j'aimerai quand même revoir certains amis ^^
Mais du coup ça me fait me poser la question : est-ce qu'on a toujours un moyen de sortir de cette solitude ? Ou est-ce que lorsqu'elle nous est imposée, on est vraiment obligée de la supporter jusqu'à ce qu'elle nous laisse tranquille ? Parce que la solitude absolue, celle où on ne peut vraiment rien faire, ça doit être horrible ? (même si jusqu'à ce que je m'inscrive ici, j'avais vraiment l'impression que mon seul moyen de plus être seule, c'était de finir mon année, et donc d'attendre que ça passe, or j'ai trouvé une solution, mais est-ce que c'est toujours possible ?)

_________________
"If you can't fly, then run. If you can't run, then walk. If you can't walk, then crawl. But whatever you do, you have to keep moving forward."

Martin Luther King Jr
Revenir en haut Aller en bas
Rima68
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5092
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: Solitude.   Mar 4 Avr 2017 - 23:42

Et mon point de vue a peut-être évolué en 7 ans, ou pas tant que ça ^^

Avec le recul, peut-être que je me rends compte que je suis solitaire et introvertie, que c'est un trait de caractère. Auparavant ça a pu me faire souffrir, non parce que la solitude me faisait souffrir, mais parce que la société autour me faisait comprendre que ce n'était pas normal. En réalité, ce n'est pas une tare d'être solitaire, ce n'est juste pas le cas de la majorité des gens (donc "pas normal", dans le sens "pas dans la norme" et non pas dans le sens "non naturel" ou je ne sais quoi). Et pendant un temps, ça me faisait souffrir car de tout mon corps je voulais ressembler aux autres. Chèvre je regardais le troupeau de mouton espérant pouvoir m'intégrer.
Mais au fond, ça ne me plait pas, j'aime ma tranquillité. Ça fait du bien, parfois, de passer du temps avec des gens, ça peut rebooster, on peut avoir besoin de parler, mais quand on est avec les bonnes personnes cela dit. Mais si je suis longtemps avec trop de monde, en soirée ou autre, je trouve que ça me fatigue et après j'en peux plus.

Et encore un truc, l'écriture, comme beaucoup d'activités artistiques, est en partie solitaire. Quand on écrit on est physiquement seul devant sa feuille ou son clavier (enfin accompagné de ses personnages ^^). On ne peut pas créer un monde, composer un poème au milieu du monde. Enfin, si physiquement oui, dans le sens ou on peut écrire en bibliothèque ou dans un café, il y aura du monde autour, mais on ne sera pas vraiment là, mais aspiré dans notre activité, oubliant tout le reste autour, seul dans notre écriture sans personne d'autre que nous et nos personnages.

Enfin, ce n'est pas parce qu'on est entouré que l'on est pas seul, on peut se sentir seul au milieu du monde, d'un groupe d'ami, quand on s'intègre pas, qu'on se sent différent par exemple. La solitude est un sentiment, si elle nous pèse en tant que tel, si elle cause un mal-être, ou si on s'isole.

Et je terminerai ainsi : un solitaire a peu d'amis mais il en a des vrais, et il est sincère avec eux. Un extraverti en aura plein, mais sans pouvoir compter dessus, juste des copains fun pour s'amuser, il n'est pas sincère avec eux, et eux ne le sont pas avec lui.
Qui est le plus seul des deux ?

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 324
Age : 29
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Jeu 6 Avr 2017 - 17:45

Je trouve ta vision de l'amitié extraverti vs introverti un peu caricaturale Rima. Etre extraverti n'empêche absolument pas d'avoir des amis fidèles avec qui on est sincère, c'est d'ailleurs aussi pour ça qu'il existe une distinction entre "ami" et "pote" ou "connaissance".

J'étais extravertie plus jeune. J'aimais la compagnie des gens parce que je trouvais (et c'est toujours le cas d'ailleurs) l'humain fascinant, plein de multiples facettes et je trouvais ça génial de pouvoir observer le monde et les différentes visions que différents gens pouvaient m'apporter. C'est aussi cette caractéristique qui m'a aidé à être plus ouverte, à ne pas faire de jugement à l'emporte-pièce et à m'apercevoir que ma vision du monde était incomplète et que je m'enrichissais au contact des autres. Même si je ne sors plus et j'essaie de préserver mon espace, j'ai gardé cette curiosité et ouverture pour qui essaierait de passer outre mon apparente indifférence (voire même hostilité) des premiers abords.
Bon attention, je ne dis pas que c'est le cas de toutes les personnes extraverties Wink

Mais en tant qu'extraverti, on n'est pas plus con qu'un autre, on sait encore faire la différence entre une relation sincère avec vocation de perdurer, et une relation éphémère. Et d'ailleurs, on s'entoure des personnes selon aussi ce qu'on recherche à un instant précis de nos vies ou de nos journées. Après, extravertis comme introvertis, on n'est pas à l'abri des surprises sur les personnes qui nous entourent : une personne qu'on pensait être juste un "pote" qui s'avère être plus proche et plus présent dans des moments difficiles qu'une personne qu'on pensait être un "ami". Ça n'a rien à voir avec nos propres caractères, c'est juste tristement ordinaire dans les relations humaines, personne n'est infaillible.


Pour en revenir au sujet de la solitude, en grandissant je me suis plus renfermée et je suis plutôt introvertie aujourd'hui. J'apprécie plus mon espace personnel que celui partagé (l'open-space au boulot est un peu un cauchemar à ce niveau-là d'ailleurs). Même en vivant en couple et en étant follement amoureuse de mon homme, j'aime avoir ma solitude parfois. J'aime (et j'encourage) qu'il décide de rentrer plus tard et que j'ai une soirée à moi, pour me relâcher un peu le psyché, et même si je ne me sens pas forcément oppressée de vivre en couple, c'est quand même important pour moi.
Une soirée de rêve pour moi, c'est une soirée chez moi, à lire un bon bouquin avec du thé et des cookies, seule ou avec l'homme qui ne me dérange pas. Plus jeune, c'était sortir en boîte avec ma bande de potes et danser jusqu'à plus soif, socialiser durant mes week-ends ou mes voyages.

Maintenant, oui il y a une distinction entre solitude imposée et solitude désirée. Ces moments choisis de me retrouver seule avec moi-même, je les savoure et les apprécie beaucoup. Mais je vis aussi à l'étranger depuis peu, et même si mon homme est avec moi, je suis très éloignée et isolée de mon entourage et c'est pesant. Et j'avoue que c'est quelque chose qui m'a toujours terrifiée : finir isolée (et non pas seule), avec cette triste idée que si je disparaissais personne ne s'en rendrait compte (à part le voisin à cause de l'odeur détestable d'un corps en décomposition).
Je pense qu'il faut arriver à trouver un équilibre, pour que la solitude choisie ne devienne pas non plus une solitude imposée car on se serait trop éloigné.

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]


Dernière édition par Dryanide le Jeu 13 Avr 2017 - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylviana
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/04/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Jeu 13 Avr 2017 - 17:20

Ma position se rapprocherait le plus de celle de Barla.
"On peut tout acquérir dans la solitude, hormis du caractère." Stendhal. Nous sommes tous pris dans un paradoxe : nous avons besoin des autres et nous avons besoin de solitude.
Pour moi, j'essaie de résoudre ce paradoxe (si tant est que c'est possible) en ayant des amitiés choisies et des fréquentations obligatoires. Ca donne un résultat assez vivable il me semble. Mais, personnellement, pour découvrir les "perles rares", les personnalités avec qui "ça colle tout de suite", il me faut rencontrer un certain nombres de gens qui, je l'avoue m'ennuient le plus souvent.
Quoique...On a toujours à apprendre de l'observation et de la conversation même avec une personne n'ayant aucun atome crochu avec vous.
Il suffit de découvrir ses passions, ses compétences et de lui poser des questions sur ce sujet. Elle est ravie d'en parler, se sens mise en valeur et nous, on apprend quelque chose sur : le foot, le crochet, le jardinage...que sais-je ? Comme a priori tout m'intéresse (presque), j'y trouve mon compte et la personne aussi. C'est gagnant-gagnant.
Non, on n'est pas toujours seul et si l'on veut progresser, il faut communiquer, mais pas n'importe comment.
Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1608
Age : 15
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Jeu 5 Oct 2017 - 10:46

Sans solitude, on ne se rend pas compte que l'on est accompagné.

_________________


Djevelen, Djelena, Djenillem ou Djelou, à votre service !
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 351
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Jeu 5 Oct 2017 - 11:53

La solitude, c'est un mot bien triste... Et je ne démordrais pas de cette idée!

Oui, on a plus ou moins besoin de moments à soi. Je ressens moi même assez souvent le moment de m'isoler, ne serait-ce que pour une heure. Mais c'est très différent de la solitude.

Qui voudrait d'une existence totalement solitaire? Il faudrait avoir complétement perdu foi dans les relations sociales, et ressentir une profonde aversion pour l'ensemble du reste de la race humaine! Évidement, on peut ressentir de l’énervement devant le comportement de certains, mais de là à vouloir s'isoler de tous... Introverti, extraverti, tout cela n'a pas beaucoup d'importance, l'homme est un animal social. Évidement, il y a des différences de caractères, des variations dans les envies et les attentes d'un individu à l'autre. Et bien, quand bien même?

Vous avez déjà entendu quelqu'un se plaindre qu'il avait trop d'amis? Ou qu'il s'ennuyait d'avoir autant de personne à voir? Parce que l'inverse, on l'entend plus souvent qu'à son tour.

Oui, on peut rechercher la solitude un temps, mais un temps seulement. Personnellement, je suis quelqu'un d'indépendant, qui aime sa liberté de penser. J'aime me sentir sans attache, libre de partir à l'autre bout du monde si l'envie m'en prenait soudain. J'aime avoir du temps à moi pour réfléchir, il y a beaucoup d'activités solitaires que j'apprécie. Je pourrais probablement apprécier la solitude beaucoup plus longtemps que la moyenne... Mais inutile de se mentir, au bout d'un moment, je finirais par me sentir bien seul. 1 heure, 1 semaine, 1 mois, 1 an, 10 ans... combien de temps vous tiendrez avant de devenir fou sans attendre une seule voix, serrer une seule main, sans témoigner ni recevoir d'affection de la part de quelqu'un?




Et puis, personne ne se trouvant sur atelier d'écriture ne me ferra avaler qu'elle recherche avant tout la solitude en venant sur un lieu de partage et d'échange comme ce forum!




_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
rallyebaba
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3658
Loisirs : rater, rater et pour changer échouer
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re: Solitude.   Jeu 5 Oct 2017 - 14:07

Je me suis plainte durant des années de me sentir seule. Puis d'un coup, j'ai cessé de me battre contre la solitude. Et je l'ai accepté. Ça ne me gêne plus. Je me rends compte que je n'ai plus aucune envie de faire des connaissances, ni de voir qui que soit. Ça ne m’intéresse plus.

Plus le temps passe, plus je deviens misanthrope...

_________________
Il meurt lentement; celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre, celui qui ne se laisse jamais aider[...] Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère. Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements. Ou qui ne parle jamais à un inconnu.  Il meurt lentement; celui qui ne change pas de cap lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n'a fui les conseils sensés. Vis maintenant! Risque-toi aujourd'hui! Agis tout de suite! Ne te laisse pas mourir lentement! Ne te prive pas d'être heureux! Pablo Neruda.

Lis un millier de livres et tes mots couleront comme une eau de source. Lisa See - Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Makhai
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 01/10/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Jeu 5 Oct 2017 - 16:30

Ouah.."J'ouvre une porte et je me prends un vent glacial en pleine tronche"..


Tout le monde a son lot de solitude, forcé ou non.

Story time : moment de solitude : je vais dans un commerce de proximité pour commander une 4 fromages. La vendeuse me regarde affolée:
"Je suis désolée, nous n'en vendons pas".
C'est un scandale!


Pour sûr, c'était la boulangerie. La pizzeria se trouvait juste..à côté.
Ah.."



Que la solitude vienne me prendre, j'accepte mais seulement avec de la musique et un verre de vin à la main.  ivrognes



Allez je finis sur une petite chansonnette ! Vous artistes, à vos écouteurs !

Such a lonely day
And it's mine
The most loneliest day of my life

Such a lonely day
Should be banned
It's a day that I can't stand

The most loneliest day of my life
The most loneliest day of my life

Such a lonely day
Shouldn't exist
It's a day that I'll never miss
Such a lonely day
And it's mine
The most loneliest day of my life

And if you go, I wanna go with you
And if you die, I wanna die with you

Take your hand and walk away

The most loneliest day of my life
The most loneliest day of my life
The most loneliest day of my life
Life

Such a lonely day
And it's mine
It's a day that I'm glad I survived




System Of A Down Lyrics "Lonely Day"


Bonne journée à vous! cheers

_________________
"Peace is a lie. There is only Passion"
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 351
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Ven 6 Oct 2017 - 0:29

rallyebaba a écrit:
Je me suis plainte durant des années de me sentir seule. Puis d'un coup, j'ai cessé de me battre contre la solitude. Et je l'ai accepté. Ça ne me gêne plus. Je me rends compte que je n'ai plus aucune envie de faire des connaissances, ni de voir qui que soit. Ça ne m’intéresse plus.

Plus le temps passe, plus je deviens misanthrope...

Voilà qui me fend le cœur Rallye... trist trist

Je vois mal comment on pourrait trouver le bonheur de cette façon... Sorry

On continue à en parler en mp peut-être?

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solitude.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La solitude des nombres premiers, Paolo Giordano
» Sériephile : vos grands moments de solitude.
» HAIKU : SOLITUDE
» [Krakauer, Jon] Into the Wild : Voyage au bout de la solitude
» La solitude en mer

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: