Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Solitude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
rallyebaba
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3658
Loisirs : rater, rater et pour changer échouer
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re: Solitude.   Ven 6 Oct 2017 - 13:29

Peut-être que j'ai tout simplement abandonné l'idée de trouver le bonheur. Je n'attends plus rien de la vie.

J'ai lu ton mp. Je reviendrais ce soir...

_________________
Il meurt lentement; celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre, celui qui ne se laisse jamais aider[...] Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère. Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements. Ou qui ne parle jamais à un inconnu.  Il meurt lentement; celui qui ne change pas de cap lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n'a fui les conseils sensés. Vis maintenant! Risque-toi aujourd'hui! Agis tout de suite! Ne te laisse pas mourir lentement! Ne te prive pas d'être heureux! Pablo Neruda.

Lis un millier de livres et tes mots couleront comme une eau de source. Lisa See - Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1704
Age : 16
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Ven 6 Oct 2017 - 13:48


Citation :
Je me suis plainte durant des années de me sentir seule. Puis d'un coup, j'ai cessé de me battre contre la solitude. Et je l'ai accepté. Ça ne me gêne plus. Je me rends compte que je n'ai plus aucune envie de faire des connaissances, ni de voir qui que soit. Ça ne m’intéresse plus.

Plus le temps passe, plus je deviens misanthrope...
Sur ce forum, justement, tu fais de nouvelles connaissances...

Citation :
Peut-être que j'ai tout simplement abandonné l'idée de trouver le bonheur. Je n'attends plus rien de la vie.
Comment peut-on faire ressentir ça à des gens ? On t'aime nous, rally.

_________________


Djevelen, Djelena, Djenillem ou Djelou, à votre service !
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 428
Age : 26
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Dim 8 Oct 2017 - 14:56

Tu es revenu rallye?

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 15
Localisation : Poudlard
Loisirs : Ecrire et déprimer (ça compte non ?)
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Mar 24 Oct 2017 - 21:46

Bonsoir à tous,

J'entre dans le débat ! La solitude ne m’a jamais perturbé, je me complais dans ma solitude, parfois il m’arrive qu’au lycée (où je n’ai pas de très bonnes amies, toutes étant dans des lycées différents), je passe 2 heures seules, dehors près d’un étang dans le parc de mon lycée. Je m’assois sur une sorte de maison et j’écoute de la musique en lisant ou juste en regardant l’eau et les feuilles d’automne se déplacer sur la surface au grès du vent. Pour moi, la solitude est une nécessité, j’en ai besoin pour me retrouver parfois, pour mettre tout à plat et réfléchir. Bien sûr, certaine fois j’ai juste envie de passer une soirée avec mes meilleures amies, rire jusqu’à pas d’heure et libérer mon grain de folie. Disons que j’ai besoin de ma solitude quand je ne suis pas avec les personnes qui me sont chères. Et comme le dit rallyebaba je n’attends plus rien de la vie donc finalement que je sois avec ceux que j’aime ou seule, je n’y vois plus grande différence à force. Mais disons que la plupart du temps, je me mets moi-même à l’écart parce que je deviens misanthrope ou du moins je préfère ma solitude.

Je préfère fermer les yeux sur ce qui m’entoure, sur la bêtise humaine, sur la destruction de notre Terre, peut-être parce que je suis lâche et que je n’ai pas le courage de le voir en face. Ou peut-être parce que j’ai peur. Peur de ne pas pouvoir assurer l’avenir de mes proches, peur de me forcer à ne pas avoir d’enfants, pour les protéger de leur propre extinction, plutôt que d’en faire le choix. Peur ne pas avoir le temps d’accomplir mon rêve. Je n’ai pas peur de la mort mais j’ai peur de pas pouvoir vivre assez longtemps pour réaliser mon ambition et ce pourquoi je me démène en cours.

Ma solitude exprime beaucoup de choses. Je sais que nous n’avons plus le temps de faire un retour en arrière, que nous n’avons plus le temps pour guérir les blessure, nous n’avons le temps que de les ralentir. Et justement pour ça, je sais que des gens ont déjà baissé les bras et d’autres s’en foutent total. J’ai plus de compassion pour notre Terre qui se meurent que pour les humains qui s’éteignent à petit feu eux-même. C’est de leur faute après tout, pas celle de la Terre, elle elle fait ce qu’elle peut. « La seconde étape, dans les prochaines années 30, sera la plus pénible au vu de l’abaissement brusque de la population mondiale (épidémies, famines, guerres), de la déplétion des ressources énergétiques et alimentaires, de la perte des infrastructures (y aura-t-il de l’électricité en Ile-de-France en 2035 ?) et de la faillite des gouvernements. Ce sera une période de survie précaire et malheureuse de l’humanité, au cours de laquelle le principal des ressources nécessaires proviendra de certains restes de la civilisation thermo-industrielle » Libération (Il n’y a pas qu’eux qui dise cela.) De 2040 à 2050 il pourrait y avoir une période de glaciation à laquelle les humains ne survivront que par poignée, n’étant pas taillé pour supporter -50°C.

Je reste seule pour ne pas voir les personnes que j’aime mourir. Parce que les humains pour moi, sont mauvais de nature et qu’ils existent des exceptions. Parce que je ne vois pas en quoi des relations humaines peuvent améliorer mon existence.

Bon, je pars un peu loin mais l’idée c’est que j’ai plus la force de me faire des connaissances et que j’en ai plus l’envie. Parce que la plupart du temps, ça m’apporte beaucoup d’emmerdes pour peu de douceurs. En plus j’ai un caractère de merde donc bonsoir l’ambiance. Depuis bientôt 1 an j’ai des grosses période de hausses et baisses de mon bonheur, je passe plus souvent dans le rouge que dans le vert d’ailleurs. J’ai eu des idées sombres, des envies de suicides, mais pas parce que j’étais seule. Et puis un jour, je me suis dit que j’attendais plus rien de la vie en fait comme rallyebaba. C’est un sentiment extrêmement satisfaisant de se dire qu’on attend plus rien, qu’on sera plus jamais déçu et qu’on peut vivre sans se dire « Merde, qu’est-ce qu’il m’attend ? ». Du coup quand mes amis me disent « Je peux pas venir déso » je suis en mode « Fais comme tu veux ». Je m’en contre-fiche. Je suis heureuse si tu viens, je m’en fiche si tu viens pas.

Djevelen a écrit:

Comment peut-on faire ressentir ça à des gens ?

Suffit de pas grand chose... C'est à cause de petites actions désagréables de gens que je suis en phase de hausse et baisse depuis Décembre, j'ai plus aucun équilibre du bonheur et limite de mental non plus XD. Suffit d'une accumulation, de gens cons, de gens pas sympa, d'une désillusion et ça part vite. Après je ne sais pas pour toi rallye mais moi c'était ça Wink

_________________
In the kitchen, one more chair than you need, oh
And you're angry, and you should be, it's not fair
Just 'cause you can't see it, doesn't mean it, isn't there
One More Light -Linkin Park

And if we hit on troubled water
I'll be the one to keep you warm and safe
And we'll be carrying each other
Until we say goodbye on our dying day

Brother-Kodaline
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 882
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 25 Oct 2017 - 10:49

Bon. 
Mais maintenant que tu t'en fiches de tout Chloris, puisque de toute façon tu n'attends rien de la vie, qu'est-ce qui t'empêches de rencontrer quelques nouvelles personnes de temps en temps, ne serait-ce que pour voir ce qu'ils ont à dire?

Je pense que la sociabilité, c'est à la fois quelque chose qui nous est nécessaire, mais également qui nous est difficile, cela nous demande des efforts, je dirais même de l'entraînement.
Alors pour le moment, tu n'as pas envie de t'encombrer de gens, ce que je comprends très bien, mais un de ces quatre cela pourrait changer!! Et à ce moment là, tu auras besoin de toute l'expérience possible pour que cela se passe bien!

Donc franchement, puisque tu n'as rien à perdre, autant utiliser les idiots de ton lycée comme des crash test! Manipuuuuuuule-les!!!!
Ça c'est drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 15
Localisation : Poudlard
Loisirs : Ecrire et déprimer (ça compte non ?)
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 25 Oct 2017 - 11:41

Salut a écrit:
Bon. 
Mais maintenant que tu t'en fiches de tout Chloris, puisque de toute façon tu n'attends rien de la vie, qu'est-ce qui t'empêches de rencontrer quelques nouvelles personnes de temps en temps, ne serait-ce que pour voir ce qu'ils ont à dire?

Je pense que la sociabilité, c'est à la fois quelque chose qui nous est nécessaire, mais également qui nous est difficile, cela nous demande des efforts, je dirais même de l'entraînement.
Alors pour le moment, tu n'as pas envie de t'encombrer de gens, ce que je comprends très bien, mais un de ces quatre cela pourrait changer!! Et à ce moment là, tu auras besoin de toute l'expérience possible pour que cela se passe bien!

Donc franchement, puisque tu n'as rien à perdre, autant utiliser les idiots de ton lycée comme des crash test! Manipuuuuuuule-les!!!!
Ça c'est drôle.

Ce qui m'empêche c'est que, il y a deux ans, je tenais le même discours, peut-être un peu plus maladroit mais c'était le même. Penses-tu vraiment qu'une gamine de 13 ans devrait penser comme ça ? Ou même à 15 ? J'ai toujours été plus mature et les gens de mon âge ne m'intéresse pas. Faut que je tombe sur les bons. Alors je veux bien les écouter, ça m'arrive de le faire mais je les trouve inintéressants, la plupart se vante d'être plus mature parce qu'ils se bourrent la gueule chaque week-end et se drogue. Pas de gens qui m'intéresse.

C'est nécessaire certes. C'est devenu difficile, quand j'étais gosse, je parlais à tout le monde maintenant j'observe. Je suis d'accord sur le fait que ça pourrait changer mais il faut trouvé les personnes capables de me supporter, d'avoir à peu près les même points de vue que moi et avec qui j'ai deux-trois choses en communs. C'est mission impossible Razz

Mon lycée est un lycée agricole où les gens sont un poil plus mature qu'en public mais pas encore assez. Disons qu'ils le sont trop pour être manipulé (et pis je sais pas faire) mais pas assez pour avoir des discussions intéressantes de temps en temps...

_________________
In the kitchen, one more chair than you need, oh
And you're angry, and you should be, it's not fair
Just 'cause you can't see it, doesn't mean it, isn't there
One More Light -Linkin Park

And if we hit on troubled water
I'll be the one to keep you warm and safe
And we'll be carrying each other
Until we say goodbye on our dying day

Brother-Kodaline
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 428
Age : 26
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 25 Oct 2017 - 12:48

Citation :
Penses-tu vraiment qu'une gamine de 13 ans devrait penser comme ça ? Ou même à 15 ?

Et toi tu en penses quoi?

Ps: le lycée ne dure pas, l'adolescence non plus. Un jour quelqu'un m'a dit "Dans ma vie, les bas sont très bas et les hauts très hauts. Je vis tout à fond. Peut-être que je savoure plus les bons moments parce que j'ai connu les mauvais". Courage!

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 882
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Solitude.   Mer 25 Oct 2017 - 16:17

T'inquiètes Chloris, je vois très bien de quel genre de personne tu parles et je ne te jette pas la pierre loin de là!!! Mais les gens qui te ressemblent existent aussi (la preuve, tu as des meilleurs amis), et ils sont tellement géniaux qu'ils sont un petit peu plus difficiles à trouver. Ne baisse pas les bras! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Plumage
Chébérienne
avatar

Féminin Nombre de messages : 858
Age : 14
Localisation : Vous voyez le Groenland ? Ben c'est pas là bas, y fait trop froid...
Loisirs : M'instruire dans l'art et la sagesse des archevêques d'antan...c'est une blague, j'aime bien faire chier ma sœur. Et manger des tomates.
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Solitude.   Ven 3 Nov 2017 - 13:38

rallyebaba a écrit:
Peut-être que j'ai tout simplement abandonné l'idée de trouver le bonheur. Je n'attends plus rien de la vie.

Le bonheur se trouve de partout, dans toutes ces petites choses de la vie. Il suffit simplement de le reconnaître  fond

_________________
Because we need magic...
Revenir en haut Aller en bas
http://lespetiteslecturesdethallia.blogspot.fr/
Edwina F. Emerson
Je commence à m'habituer
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 22
Localisation : Bruxelles
Loisirs : Sport, lecture, jeux vidéos, dessin, promenade
Date d'inscription : 13/09/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Ven 3 Nov 2017 - 14:25

Le bonheur il vient tout seul, c'est comme l'amour faut pas attendre, mais faut pas avoir cette mentalité Chloris, le bonheur il viendra quand tu t'y attendras le moins et tu le verras dans les pire moments, faut pas s'exclure comme ça, la sociabilité est un besoin humain, à un moment ou un autre tu vas regretter de t'être éloignée des gens parce que ce n'est pas sans séquelles, faut juste faire gaffe de pas tomber sur des mauvaises personnes/toxiques. ^^

_________________
Mon récit S-F "Pandore"

Synopsis: http://ecrire.ingoo.us/t7102-synopsis-pandore

Chapitre I disponible ici --> http://ecrire.ingoo.us/t7105-pandore

Ici l'extrait de mon polar "L'escapade"


“If one's different, one's bound to be lonely.”
― Aldous Huxley, Brave New World


"One day you'll just be a memory to some people, just do your best to become a good one."

"Everyone has a place that they hold close to their hearts. It's called 'home'."

- Erased anime 2016
Revenir en haut Aller en bas
Maze_n
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 20
Localisation : Nantes / Paris
Date d'inscription : 04/11/2017

MessageSujet: Re: Solitude.   Sam 4 Nov 2017 - 3:59

Salut Chloris. Et peut-être à d'autres qui vivent mal la solitude d'une manière proche de la tienne.

On ne se connaît pas, mais je me reconnais dans ton texte... Du moins je m'y serais reconnu il y a 5 ans. Maintenant moins.
J'ai eu un gros passage à vide comme ça qui a duré un an, accompagné d'un sale sentiment de solitude de type "pas cool" et de magnitude "beaucoup".
Tout n'est toujours pas rose à l'heure actuelle, mais ça va nettement mieux. Du coup j'en profite pour te dire ce qui m'a aidé à l'époque, mais je ne prétends pas avoir la science infuse ça va de soi.

Déjà tu es visiblement introvertie. Or on vit dans un monde d'extravertis. Ça crée un décalage un peu chiant pour les relations sociales dans certains cas, surtout si tu es en avance pour ton âge. Il faut s'en rendre compte et s'adapter. Faire de cette différence une force j'ai envie de dire. Si tu as la motivation d'écrire des choses, de mener à bien des projets perso, c'est déjà une super nouvelle ! Beaucoup de gens sont trop occupés ailleurs et ne développent pas ce genre de capacité comme toi.

Profite donc pour sortir de ta zone de confort intellectuelle ! Lire des nouvelles choses ! Approfondir ta perception du monde ! Perso à cette époque j'ai accroché à des gens comme Pierre Bourdieu, Guy Debord, Frédéric Lordon... C'est plutôt ardu quand on n'a pas l'habitude, mais si on comprend tout bien, c'est lumineux et ça apporte beaucoup d'éclairages nouveaux sur le monde actuel.

Beaucoup d'introspection m'a été nécessaire aussi à l'époque. C'est pas toujours évident. On chiale parfois. Bon, on s'en remet toujours, et on en apprend sur soi. On avance quoi.

Et puis évidemment, le plus important c'est d'en parler. On ne va pas mieux sans confier son mal être à quelqu'un d'attentif. De préférence dans la vraie vie. Internet ça a été pour moi une aide, mais nettement moins efficace qu'une véritable conversation. Et contrairement à ce qu'on peut penser, pas mal de gens sont prêts à écouter ce genre de chose. En général ça n'arrive pas car on ne fait pas le premier pas. C'est pas évident non plus... Mais je t'assure que c'est probablement le truc qui va te faire aller le mieux, si la personne est vraiment attentive en tout cas. Ton environnement ne joue pas en ta faveur visiblement, mais je rejoins ce qui s'est dit précédemment : on en trouve des gens cools, et parfois à des endroits plutôt inattendus.

Ce que tu vis ressemble à une dépression, et peut-être même que s'en est une. Il n'y a aucune honte à en parler à ses parents, ni à aller voir le médecin pour ça. Même si je ne préfère personnellement pas prendre de médicaments, sache que c'est une possibilité et que ça peut être utile pour certaines personnes.

Il faut comprendre que c'est une situation tout ce qu'il y a de plus normal, que beaucoup de gens passent par là dans leur vie, et que ce n'est pas une fatalité. On s'en sort. Il faut réussir à s'en convaincre.

Par contre contrairement à ce que dit Edwina, le bonheur ne tombe pas du ciel magiquement juste grâce au temps. En général ce genre de mal-être prend la forme d'un cercle vicieux qu'il faut réussir à identifier et à combattre. C'est un peu de boulot, mais on y arrive. C'est pas grave de s'exclure temporairement si ça t'aide. Je plussoie en revanche totalement le discours sur les personnes toxiques : c'est vraiment le moment où il faut éviter les gens comme ça, ou les dégager à grand coup de rangers dans le c** si tu en as sur le dos.

Bonne continuation~~~~ ET QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI old

_________________
Il ne faut pas se méfier aux apparences

Mes textes :
Là où qu’on fabrique les éléphants
Khéops (en cours d'écriture)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solitude.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La solitude des nombres premiers, Paolo Giordano
» Sériephile : vos grands moments de solitude.
» HAIKU : SOLITUDE
» [Krakauer, Jon] Into the Wild : Voyage au bout de la solitude
» La solitude en mer

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: