Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 animal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
camcam1996
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 20/02/2010

MessageSujet: animal   Sam 20 Fév 2010 - 19:31

le principe est de decrire un animal qui d'ordinaire ne fait pas peur en un animal féroce, immonde ...
en une vingtaine de lignes .

merci d'avance pour vos histoires.
Bonne chance !!!

CAMILLE
Very Happy

dsl mais j'ai oublié de dire qu'il fallait decrire l'animal.


Dernière édition par camcam1996 le Mer 24 Fév 2010 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Dim 21 Fév 2010 - 12:58

Coucou,
J'ai commencé hier soir le sujet.Simpas a faire.
Merci de l'idée.
CECILE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Mar 23 Fév 2010 - 19:24

Peu d'êtres dans la Création bénéficient d'un attirail d'outils aussi parfait, lui permettant de mener à bien sa mission primaire...l'assassinat!
Une souplesse inégalée couplée à une discrétion hors du commun lui permettent d'approcher ses victimes même les plus alertes sans plus de bruit qu'un courant d'air, les laissant ignorant quand au funeste destin qui les attends. Il ne lui reste plus qu'à bondir à même sa proie, la déchiquetant de ses armes les plus redoutables, laissant la carcasse baignant dans une humeur sombre et froide.

Puis, après une pause pour fourbir ses armes et les nettoyer de l'atrocité passée, il repart en quête de quelque chose qui pleure à se mettre sous les crocs. Depuis la nuit des temps le carnage se poursuit, dans l'insouciance des masses, ignorantes quand au danger le plus terrible qui n'ait jamais posé ses griffes hideuses sur notre destin de pauvres humains. En effet, non content d'amasser des qualités qui feraient frémir d'horreurs les créatures les plus coriaces, il détient aussi un sens du machiavélisme très poussé, car malgré les innombrables décès qui jonchent son histoire il a réussi à s'infiltrer parmi nous, à se faire aimer!

Viendra la jour ou tout ses frères attaqueront de concert, leurs griffes rétractiles acérées prêtent à plonger au plus profond de nos chairs molles et bientôt sanguinolentes, poursuivis le jour, abattus la nuit! en effet mes pauvres humains, il est le meurtrier le plus perfectionné de tous les temps car il voit aussi la nuit...
Je vous le dit tout net, débarrassez vous dès maintenant de vos chats!


Dernière édition par crazy scribe le Mer 24 Fév 2010 - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
camcam1996
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 20/02/2010

MessageSujet: Re: animal   Mar 23 Fév 2010 - 20:44

c'est un beau texte, jusqu'a la fin on pense à un animal féroce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Mer 24 Fév 2010 - 14:11

Super ton texte.Tres bien ecris !!!!
BRAVO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Mer 24 Fév 2010 - 19:02

Voici mon premier essaie ;Meme si je sais qu'il ne respect pas exactement le sujet.Escusez moi pour les nombeuses fautes d'orthographes qu'il doit y avoir.

::rolling:: Un jour alors que je me trouvais avec mes brebis;j'aperçus au loin un animal.Malheuresement;il se trouvait tros loin pour que je puis-ce distinguer correctement la race a laquelle il appartient.Je ne puis envisager d'aller chercher mes jumelles,il serait deja partis.Je me resolus donc a pensé que cela ne devait etre qu'un loup.Contrairement à ce que nous pouvons penser un loup n'est pas méchant losque nous ne le sommes pas avec lui.
::rolling:: Quelques jours plus tard;je décidai donc de lui donner assez à manger pour faire en sorte qu'il ne s'attaque pas à mes brebis.Petit à petit,il devint tres gentil,je lui donnais à boire et à manger jour après jour;j'en oubliai donc que c'etait un loup.
::rolling:: Malheuresement la dur réalité,je me revînt bien plus vite que je ne l'attendai.UN jour,un maudit jour,joubliai de lui donner sa nourriture.Le loup se sentit trahi et umilié,il mangeat donc deux de mes brebis.Cela sonna en moi comme un signe d'avertissement;j'étais prise au piege.
::rolling:: Si je ne donnais à boire et à manger au loup sans exempt un seul jour mes brebis serait manger,les unes après les autres;mais mes richesse s'apeuvraient.Combien de temps pourrais-je continuer ainsi ?
::rolling:: Ce jour fut pour moi:le jour ou l'on mouvrit,vite,tros vite les yeux sur la dure realité de la vie.Qu'il n'y a rien de plus suave que d'être libre,rien de plus beau que la nature,rien de plus surnois que le loup.


N'hésiter pas à donner votre avis,même mauvais c'est comme cela qu'on progresse.
Revenir en haut Aller en bas
camcam1996
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 20/02/2010

MessageSujet: Re: animal   Mer 24 Fév 2010 - 20:08

il n'y a pas de description mais sinon ton texte est pas mal
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Mer 24 Fév 2010 - 20:26

camcam1996 a écrit:
il n'y a pas de description mais sinon ton texte est pas mal
Oui je l'ai un peu modifié sur la fin mais je vais en refaire un un peu mieux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Ven 26 Fév 2010 - 13:18

A l’affût du sang…

Il est là ! Pas loin. Je le sens ; je l’entends. Son aiguillon fait le tiers de sa taille. En quelque secondes il t’injecte son poison puis se délecte de ton sang. Il peut être ici ou là… c’est dans le noir qu’il me fait le plus peur.
Il est là ! Pas loin. Je le sens ; je l’entends. Il nous traque par la chaleur, avec des capteurs visuels qui détectent jusqu’à notre respiration. Ses capteur visuels ; quel beau mot pour parler de ses énormes yeux !!!
Il est là ! Pas loin. Je le sens ; je l’entends. Nous sommes deux peut être s’en prendra t il qu’à ma femme… Moi ? Lâche ? Vous avez vu ces pattes ? Squelettiques certes mais si nombreuses, si crochues. Et ses articulations… de quoi pauser des questionnements à un physiologiste.
Il est là ! Pas loin. Je le sens ; je l’entends. La recherche d’hôtes à dévorer constitue une étape décisive pour leur espèce. Son bruit est caractéristique. De quoi rendre dingue plus d’un d’entre nous. Rien ne lui résiste et bon nombre de techniques de défense sont dérisoire. Il se moque de nous.
Heureusement il se déplace lentement mais comment fait il pour faire mouche a chaque fois ??? J’ai peurs.
Il est là ! Pas loin. Je le sens ; je l’entends ça y est !!! Il m’a pique, ce moustique m’a encore chopé ! Je me gratte vaincu une nouvelle fois par cette bête monstrueuse et dire que ma femme n’a pas un bouton ! c’est trop injuste !!!
Revenir en haut Aller en bas
severine
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: animal   Ven 26 Fév 2010 - 13:31

j'aime ce style d'écriture : simple, épuré, phrases courtes et dynamiques.

pour l'histoire, j'aurais préféré ne pas me douter tout de suite qu'il s'agissait d'un moustique.
et il n'est pas si effrayant finalement.
as-tu essayé de le décrire comme un vampire?
Revenir en haut Aller en bas
http://mademoisellegreeny.blogspot.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Ven 26 Fév 2010 - 13:45

severine a écrit:

as-tu essayé de le décrire comme un vampire?

Heu non, je n'y ai pas penser une seconde, j'ai fais ça pendant ma pause au boulot...
Juste histoire de passer le temps
Ha! c'est quand même pas mal d'être fonctionnaire... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Lun 1 Mar 2010 - 9:27

Quelle ne fut pas ma surprise, à mon réveil, lorsque je la vis sur ma poitrine.Tout près, si près de mon visage. Depuis quand était-elle sortie de sa cage, où sa rage n'avait pour seules victimes, que les barreaux rouillés par le temps ?

Elle restait là à me regarder de ses grands yeux ronds, dont nulle émotion ne sortait. Elle claquait ses longues dents, en mâchouillant je ne sais quel morceau de quelque chose ou de quelqu'un. Moi peut-être ? Non. Je ne ressentais aucune douleur. Mais Elle restait là. Impassible. Elle me fixait avec convoitise.

Je sentais se griffes acérées agrippées à mon épiderme. Je sentais ses longs poils,qui me démangeaient. Mais je ne pouvais me permettre d'esquisser le moindre mouvement, de peur que sa rage ne s'éveille. Elle aurait pu être blanche comme un ange et je l'aurais regardée avec admiration. Mais ses poils étaient tachetés de noir, de marron et d'ocre, comme des tâches de vieux sang; probablement celui de ses victimes.

J'émis alors une respiration de trop et Elle se rendit compte que j'étais réveillé. C'est alors, qu'elle émit un couinement hypnotique, destiné à m'amadouer. ce fut pour moi le signal; si je devais mourir, ce serait en combattant la créature. Je me levais de mon lit, jetant à terre la bête immonde, et j'attrapais mon réveil pour le jeter sur elle d'une force décuplée par la terreur. Le choc fut fatal et la chose mourut sur le coup.

"Ho ! M.... ! Fifine !" Shocked

Ce n'était que mon cochon d'Inde. Encore ces foutus cauchemars qui me font faire n'importe quoi ! Il faudra vraiment que je prenne des vacances.
Revenir en haut Aller en bas
severine
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: animal   Lun 1 Mar 2010 - 11:43

Elles avancent doucement sur leurs longues pattes, le dos incliné vers l’arrière, le ventre en avant, la crinière tombant jusqu’aux épaules.
Puis, elles se regroupent en éventail, grognant, les mâchoires retroussées. Elles jaugent l’environnement, elles prennent leur repère ; évaluent les autres.
Soudain, elles attaquent. Elles ont choisi la plus fragile, la plus vulnérable des proies. L’une d’elles atteint les jambes pendant que les autres attaquent le ventre. La proie est à leurs genoux, immobilisée. Elles ne la lâcheront plus!
Surexcitées, elles la broient, la dévorent de leur sourire carnassier. Elles rient. Elles rient.

La sieste des petits est terminée, il est temps pour les mères de retourner à leur progéniture laissant la femme stérile, main sur le ventre vide, sécher ses larmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://mademoisellegreeny.blogspot.com/
Boukineuse
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Nombre de messages : 95
Localisation : Nord - France
Loisirs : Lecture
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: animal   Mar 9 Mar 2010 - 22:51

Panique ! Le voilà ! On peut entendre le choc de ses larges ongles sur le sol. Les longs poils qui recouvrent sont corps souple servent à le protéger du froid piquant de l’hiver. On pourrait croire que les poils qui recouvrent ses oreilles le handicapent. Et bien non ! Il possède une ouïe très développée. Même un bruit très éloigné est perçue par ses capteurs d’oreilles. Alors, lentement et sans un bruit, il s’approche de l’entrée, aux aguets. Il émet un grognement sourd pour prévenir du danger si on approche de trop prêt son territoire. C’est l’attaque assuré si le prévenu ne l’écoute pas. A chacun de ses déplacements, les plantes frémissent. Il faut dire que l’année dernière, certaines d’entre elles y ont laissées des feuilles, et même étaient dépotées. La voracité de cet animal n’a pas de limite. Sa puissante mâchoire peut briser un os de côte de porc avec une facilité et une rapidité déconcertante. Souvent, sa gourmandise le rend malade pendant plusieurs jours : il vomit jaune. C’est une crise de foie ! Beurg ! Alors, partout où il se déplace, traîne son haleine fétide. Mais le pire, c’est quand il faut l’enfermer. Il s’en prend aux éponges, aux maniques, aux torchons… il a même dévoré l’anse de la poubelle recyclable. Déchirer un carré de papier peint dans l’entré, des sacs et j’en passe… Pourtant, je n’ai pas le cœur à m’en débarrasser. Il est comme mon fils. Il fait des bêtises comme un enfant, et comme un enfant il sait se faire pardonner. Il dépose son amour à vos pieds… qu’il n’oublie pas de lécher avec ferveur. Vous fait la fête pour 5 minutes d’absence et sème des gouttes de joie quand on le libère de la cuisine. Cooki, un amour de chien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Jeu 11 Mar 2010 - 15:31

Blurps ! Le bruit viens de raisonné dans ma chambre. Il fait nuit, ya pas un bruit chez moi...
ça sort d'où ce truc ! J'ouvre les yeux, sort là tête de la couverture... Oh ! Il est là il me regarde de son Oeil torve, une sorte de déformation du visage, ses bajoues pendante prennent un reflet étrange avec ce rayon de lune...
On dirais qu'il fait les cents pas...
Toute les nuits c'est la même chose... Il ne dort pas, il me guette.
A le regarder de plus près, il est horrible, la tête déformé, et des cicatrices laisser par d'autre monstre comme lui... il les à tous tuer... Il me fait peur.
Bon, ça peut plus durée... demain, je me débarrasse de ce poisson rouge de malheur...
Revenir en haut Aller en bas
PandoraBox
J'adore ce forum!
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 34
Localisation : Les Limbes Ecarlates (ou Les Noires Ténèbres, ça dépend des jours!)
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: animal   Lun 25 Avr 2011 - 3:02

Un grattement. Puis un autre. Le silence, plus oppressant encore. Je tends l’oreille, je guette un bruit, quelque chose. Rien. Le temps s’étire et s’allonge. Je sens qu’il est là, pas loin. Il attend son heure – je le sais ! Mes yeux se ferment, mon cœur s’apaise enfin. Brusquement, un bruit : des griffes contre du métal. Mon corps se tend. Mon cœur s’emballe et cherche à sortir par ma gorge. Je transpire. Un cliquetis malveillant, un bruit sourd, puis plus rien. Mais que fait-il ?
Je n’y tiens plus. Je me lève, trébuche mais ne tombe pas, arrive à la fenêtre et saute : je ne plus supporter cela ! Toutes les nuits ! Toutes les nuits depuis des semaines, la même chose ! Les mêmes bruits ! Il faut en finir ! L’herbe tendre amortit malheureusement ma chute. La fenêtre est ouverte. J’entends qu’il s’approche, ses pattes griffent le parquet de ma chambre. Il arrive ! Je tremble. Je n’arrive pas à me relever. Mon corps ne m’obéit plus. Il s'arrête au bord de la fenêtre. Ses yeux rouges me fixent. Un rictus haineux découvre ses dents. Mes doigts griffent la terre. Je vais mourir !

Soudain, la lumière s’allume et j’entends la voix douce de ma mère qui s’exclame : « Polly, tu es un petit lapin très futé, te voilà encore sorti de ta cage ! » Elle regarde par la fenêtre de ma chambre, au rez-de-chaussée et secoue la tête. Je rentre et me recouche, penaud.

Morale : qui pense le lapin crétin en est bien loin !

_________________
O fond de la boîte de Pandore! ô espérance! où êtes-vous?
Voltaire - Lettre à Mme de Lutzelbourg

"Elle passa le reste de la nuit le regard perdu dans les flammes qui dansaient, dansaient, et se reflétaient dans ses yeux tristes."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Jeu 7 Juil 2011 - 12:56

- Non mais regardez-moi ça !
- Un vrai monstre
.

Je m'approche du sujet d'observation. Elle se déplace lentement, comme pour nous endormir dans notre contemplation. Elle tend le cou, un si long cou, comme si elle était démembrée. Elle avance sa tête vers nous, montrant l'intérieur de sa gueule. Elle nous montre qu'elle n'a pas de dents pour nous berner, la bête, mais il ne faut pas se laisser prendre au piège, elle n'en ai pas moins dangereuse. Que votre doigt arrive dans son bec et elle vous le compressera avec ses mâchoires tranchantes !

Si vous êtes pourchassé par l'un de ces spécimens, surtout, ne bougez pas, car sa vision a beau être faible, elle possède un véritable capteur de mouvement interne. Et à la moindre attaque, elle se cache, la maline, elle se planque sous son bouclier rigide !

Mais n'essayez pas de lui faire du mal ! Car cet animal, aussi dangereux soit-il est protégé et en voix d'extinction. Alors pas touche la mouche, si vous croisez une tortue sur votre chemin.


C'est un peu court mais une tortue c'est tellement mignon !!
Revenir en haut Aller en bas
Potage
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 39
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: animal   Ven 8 Juil 2011 - 15:09

Elle s'avance, sinistre, imposante, silencieuse. si affreuse qu'elle en paraît belle. Sa peau roussâtre, humide, évoque des digestions laborieuses. Elle n'est que faim. Son cervelet minuscule la pousse à dévorer tout ce qu'elle rencontre. Rien ne l'arrête. Rien ne l'effraie. Elle est implacable. La mort dans toute sa stupide perfection.
Ses sens surdéveloppés ont repéré sa proie. L'adversaire n'a aucune chance. Au petit jeu de la course-poursuite, la feuille de salade perd à tous les coups. En cent-cinsquante coups de cuiller à pot, le prédateur a fondu sur elle.
La mise à mort sera lente. La limace se délectera longtemps de toute cette souffrance.

(à lire avec la voix de Pierre Arditi)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: animal   Ven 8 Juil 2011 - 15:13

Mwahaha, les gastéropodes au pouvoir !!! C'est bien écrit ^^
Revenir en haut Aller en bas
Potage
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 39
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: animal   Ven 8 Juil 2011 - 15:27

Merci ! Il faut se diminuer à la taille de la limace pour sentir le tragique de la situation, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Croc'
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 19
Localisation : Dans un monde où l’énergie principale est la vapeur. (Steampunk en force ! )
Loisirs : Vivre, je trouve cela déjà très divertissant..
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: animal   Dim 13 Avr 2014 - 18:07

Il rugit. De sa voix rauque et puissante. Que fait il ? Il nous avertit, nous pauvres humains, nous privent de sommeil.
Vicieux, il répètent ce cri strident afin de s'assurer que non ! Nous ne nous rendormons pas !
Ma journée s’annonce monotone, longue et barbante.
Lui, il chassera pour se nourrir choisissant les plus roses de ses victimes, les piquant de sa gueule qui bien que dénuée de dents, n'en est pas moins redoutable, il bombera le torse pour montrer toute sa supériorité, aiguisera ses cerfs qui poussent au bout des ses membres sans chair...
Il semble heureux quand ses petits yeux dénués de toute sympathie me fixent en train de partir, il s'amuse de ma malheureuse routine.
Lui ne vit pas comme moi, Lui ! Il est le maître ! Lui ! Il impose sa volonté ! Créant autour de lui un harem, rempli de pucelles qu'il s'amusera à violer nuit et jour afin de faire naître d'autres pucelles qu'il pourra à nouveau violer et ce sans aucun remords. Si par malheur, son enfant est un mâle alors il finira rôti, puis dévoré !    
Mais certains ne passeront même pas l’étape de la détermination du sexe, il seront écrasés, battus, brûles vifs et finiront dans mon assiette !
Oui, la voisine me donnes souvent ses œufs pour se faire pardonner le réveil matinal de son coq, sans doute..


------------------------------------------

Voila c'est mon premier texte ce sur ce forum !
Au vu de mes quelques lectures préalables, j'ai essayé de donner un peu de force à mon texte.
En espérant que celui-ci vous plaira Very Happy
J'ai essayé de créant une comparaison entre la vie de l'homme, du narrateur et entre celui du gallinacé. Et je pense que c'est assez réussi, mais ce n'est que mon ressenti..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: animal   

Revenir en haut Aller en bas
 
animal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel est votre animal préfére?
» L'ANIMAL LE PLUS HEUREUX
» Sejour avec son animal de compagnie
» Animal shelter
» Disney's Animal Kingdom à Walt Disney World Resort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Exercices d'écriture-
Sauter vers: