Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Homosexualité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Homosexualité.   Ven 19 Nov 2010 - 2:30

(dépoussière la rubrique)

Un sujet simple à ce qu'il y paraît, mais j'aimerais quand même avoir vos avis sur : l'homosexualité (bouuuuuh ça va faire débat !!! Si ça déborde je laisse le soin aux modos de faire leur boulot, mais y'a pas de raisons). Questions :

Quelle est votre conception de l'homosexualité ? Pensez-vous qu'on naisse tel quel ou qu'on le devient ? Eprouvez-vous des problèmes par rapport à cette orientation ? (je m'abstiens de poser la question fatidique du mariage, de l'adoption, ou de qualifier la chose de "naturelle" ou pas, un éventuel débordement sur l'actualité serait vite arrivé, même si en discuter ne me dérangerait pas, il faut respecter les règles) Pensez-vous qu'on ait tous une part homosexuelle à l'intérieur de nous-même ? Pensez-vous qu'on ressente le même type de sentiment amoureux qu'un hétérosexuel en étant homosexuel ? Les pensez-vous nombreux ? Pensez-vous que c'est un phénomène de société qui s'accentue avec le temps ou un véritable "état d'esprit" (si l'on peut dire ça comme ça) auquel on ne peut pas échapper (sans souffrir en tout cas) ?

Bien sûr vous n'êtes pas obligés de répondre à ces questions comme à un formulaire, c'est juste histoire d'axer le débat et de vous donner une petite idée. Enjoy ! (ou pas)

PS : Je sais que beaucoup ici savent déjà que je suis moi-même homosexuel, alors oui, avant que vous me posiez la question, c'est loin d'être désintéressé Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Wishmaster
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 28
Localisation : Belfort, France
Loisirs : Lecture, écriture, femme (que la mienne hein) et tout le multimédia, musique, film, série, documentaires
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Ven 19 Nov 2010 - 12:17

Pour moi c'est surtout la question "Pensez-vous qu'on naisse tel quel ou qu'on le devient ?", j'ai l'impression que les homosexuels sont de plus en plus nombreux, comme s'il s'agissait d'une mode comme les cheveux en pique ou les jean slim.
De ce que j'ai constaté, je vois de plus en plus d'hommes homosexuels, et de femmes qui deviennent bisexuelles.
Ce sujet étant sensible, surtout en France ou la moindre opinion est jugée par tout le monde, je ne m'étendrai pas sur ma conception et mont ressenti par rapport à ça.

_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son,que les gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con !

Le sage cherche la vérité, l'imbécile l'a déjà trouvée.
Bernard Werber
Revenir en haut Aller en bas
Rima68
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5104
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Ven 19 Nov 2010 - 12:27

Personnellement leur orientation amoureuse et sexuelle ne me dérange pas, on est arrivé à une époque, où je pense qu'on est capable de les accepter après tout les homosexuels sont des être vivants au même titre que les hétéro je ne vois donc pas pourquoi on leur interdirait le mariage, l'adoption etc. Je pense que lorsqu'on est en couple (hétéro ou homo) on a forcément le désir à un moment ou à un autre d'avoir des enfants.
Un jour alors qu'on débattait en ECJS de la question de l'adoption par les homosexuels la prof d'histoire (qui était vraiment exceptionnelle) nous a dit que dans la Grèce antique il était considéré que le seul véritable amour qu'un homme (pas les femmes à l'époque on en parlait pas) était avec un autre homme... Je pense donc que tout le monde a une part d'homosexualité en lui et que ça se "déclenche" à un certain moment de la vie ; enfance, adolescence, âge adulte... Ou alors ne pas se développer ou encore que la personne n'assume pas par peur soit du regard des autre ou je ne sais quoi.
Après savoir si c'est naturel ou non... Je crois savoir que les animaux quand ils ont envie sautent sur tout ce qui bouge (mâle et femelle...) ça ne doit donc pas être vraiment contre nature, je pense que c'est en partie une question de mentalité.
Voilà pour ma façon de penser.

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Homosexualité.   Ven 19 Nov 2010 - 20:43

Wishmaster a écrit:
Pour moi c'est surtout la question "Pensez-vous qu'on naisse tel quel ou qu'on le devient ?", j'ai l'impression que les homosexuels sont de plus en plus nombreux, comme s'il s'agissait d'une mode comme les cheveux en pique ou les jean slim.
De ce que j'ai constaté, je vois de plus en plus d'hommes homosexuels, et de femmes qui deviennent bisexuelles.
Ce sujet étant sensible, surtout en France ou la moindre opinion est jugée par tout le monde, je ne m'étendrai pas sur ma conception et mont ressenti par rapport à ça.

Je dirais plutôt que cet engouement (incontestable, il est vrai) provient plutôt du fait que des libertés grandissantes sont accordées peu à peu aux homos et ce grâce à une tolérance quise consacre de plus en plus. C'est tout simplement quelque chose qu'on cache moins qu'avant à mon humble avis. De là à dire que c'est une mode... S'affirmer homosexuel est loin d'être une chose légère, même si peut-être, certaines personnes aiment se qualifier de ce bord pour se donner une image (ou fuir quelque chose, qui sait ?). Après tout, des faits historiques prouvent que l'homosexualité a plus d'un millénaire à son actif... Alors est-ce réellement une mode ou une volonté d'expression progressive qui ferait sortir les gays de leur trou ? Je pencherais personnellement pour la deuxième solution.

Rima68 a écrit:
Je crois savoir que les animaux quand ils ont envie sautent sur tout ce qui bouge (mâle et femelle...) ça ne doit donc pas être vraiment contre nature, je pense que c'est en partie une question de mentalité.

J'ai bien rigolé ! Very Happy
Tu fais preuve d'une grande tolérance, heureusement pour la communauté LGBT que tous ne sont pas réac' !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Homosexualité.   Ven 19 Nov 2010 - 21:41

Boaf... C'est un peu comme le racisme ça, on nous apprend depuis tout petit qu'il faut être tolérant, et on l'assimile plutôt bien, mais de part d'autre point de cette même éducation (au sens large), on apprend à... avoir une certaine appréhension, resultat on ne peut s'empêcher de désaprouver ça, mais en même temps on culpabilise de désapprouver, on se retrouve donc le cul entre deux chaises, on sait ce qu'on doit penser (faut être tolerant blabla), mais on sait aussi qu'au fond ce n'est pas ce qu'on pense...

Bref, je n'ai pas de probleme avec l'homosexualité en soit, on aime qui on veut, et je n'ai rien contre le mariage gay ou l'adoption, ça me semble même honteux que la France soit tellement en retard sur ce plan, de même je trouve scandaleux que les homosexuel n'ai pas le droit de donner leur sang (au don du sang)... Vraiment, je pense ce que je viens de dire, mais pourtant... si j'ai appris mes cours de moral, que j'ai assimilé la notion de homosexualité = pas de problemes... Ba, j'irais pas jusqu'a dire que ça ne me dérange pas... Bon, déja les personnes dans le stéréotype de la "folle" (qui ne représente qu'une partie de la communauté gay, mais qui est tout de même présent) me mettent franchement mal à l'aise... Et si je sais bien que ce n'est pas leur faute, et bien il peut m'arriver de me dire qu'ils pourraient quand même en faire un peu moins (bon le mecs qui je la joue homme à femmes me gonfle aussi, mais... moins). Ensuite, bon la simple idée d'un rapport sexuel homme/homme me met, là encore, mal à l'aise.

Et je pourrais dire d'autre choses encore... Au final on se retrouve avec le bon vieux stéréotype du "la différence j'aime bien, mais loin de moi'", et, qu'ils l'assument ou non, la plus grande partie des heteros qui ce la joue "pro-gay" sont dans le même cas...

Bref, je l'assume j'ai une certaine appréhension envers l'homosexualité, j'en ai honte, mais ça ne change rien au final...

Pour répondre au questionnaire : Ma conception de l'homosexualité ? Je suis pas sûr de comprendre la question, mais si mon interprétation est juste, c'est le fait d'aimer les hommes, non ? Je suis deterministe dans l'âme, donc je pense evidemment qu'on le devient. Donc oui, j'ai un honteu probleme avec l'homosexualité, mais soit-dit en passant, pas avec les homos-sexuelles (enfin sauf les "folles", mais je ne leur en veut pas vraiment...). Je suis pour le mariage, l'adoption et le don du sang. Ba, je pense qu'au départ on a tout en nous et que c'est notre education qui nous fait cacher certaines et sortir d'autre (le surmoi quoi). Oui je pense qu'on a le même sentiment amoureux en étant homo qu'en étant hetero. Nombreux... Tout est relatif, minoritaire c'est certains, mais plus nombreux qu'on ne le pense, surement. Un phénomène de société, évidemment, puisque qu'on est determiné par son éducation et que son éducation dépend de sa société... Y a qu'a voir comme à certaines époques (grece antique par exemple) l'homosexualité était répandue... Mais, pour en revenir à nous, bien il me semble évident que la consensuallité de notre civilisation permet au gay de s'assumer (du moins plus facilement qu'avant) et que donc certain qui, à d'autre époque ne l'aurait jamais avoué et l'aurait surement même repoussé, ont ici put assumer (et c'est tres bien). Mais, malgré tout le cinéma et la societe continues a répandre le model de l'hétérosexualité, donc sauf changement majeur, hétérosexualité a encore des siècles de dominations outrancières devant elle.

Voila, en espérant avoir répondu le plus clairement possible. Et je ne l'ai pas dis, mais j'ai énormément de respect pour ceux qui ont fait leur comming out (je ne suis même pas sûr que je pourrais avoir le courage de m'avouer mon homosexualité à moi-même, alors à mon entourage... (même si j'aurais tendance à penser qu'ils l'accepteraient (mais la encore, je ne peux pas en être sûr (et c'est bien le problème du coming-out))).

edit : mon dieu, le beaujolais nouveau me fait écrire des pavés
edit 2 : heu... j'ai utilisé le mot deterministe alors que je voulais dire le contraire... j'ai honte... saleté de beaujolais
Revenir en haut Aller en bas
anne
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 564
Age : 53
Loisirs : peinture, écriture, nourrir mes chats,photos
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: hetero avec deux glaçons   Mar 15 Mar 2011 - 15:24

je lis rapidement
il existe un livre surement tres bien, car j'aime ses livres de foucault, sur l'histoire de la sexualité
ainsi je précise que la multiplication des homosexuels peut venir simplement que ce soit licite, admis sauf dans les bureaux, aux rayons poules.
certes les interdits existent surtout pour les malinformés, donc pour une grande partie de la population.

pour le reste je suis née gauchére
a la fin d'une époque ou dans l'éducation on pourchassait la chose pour des concepts vaseux
mon cervaux est organisé à gauche
une tres legere éducation ( on m' a laissé tranquille) me vaut de faire du ping pong de la main droite.

ce que je veux dire c'est que je pense que nous naissons avec une organisation
apres notre éducation, notre expérience construit ou déconstruit (avec le risque d'y laisser des plumes) notre personnalité

jeune j'étais tres proche proche des mes amies vu que coté homme c'était la cata, tres compliqué, de toute façon je devenais posson rouge, j'ai un trop probleme d'émotivité (mais pratique avec du recul, la couleur pourpre était un feu vert)
en fait pendant longtemps j'ai pensé que j'aimerai qui m'aimerai
et puis maintenant je sais que j'aime les hommes...pas forcement viril
l'androgynie est une question qui me fascine
et a tout prendre je crois que j'aimerais être escargot, choisir mon sexe en fonction de la journée.

un escargot plus jeune pour courir apres plus vite, faute à devoir signé, grand mere indigne, le mot grand mere me faisant mal.


Revenir en haut Aller en bas
http://album-club-internet.fr/abfont
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Homosexualité.   Mer 16 Mar 2011 - 8:35

Chouette, un sondage !
lol!
Quelle est votre conception de l'homosexualité ?
On a naturellement tendance à ne voir dans l'homosexualité que la relation physique entre deux personnes du même genre. Pourtant, dans les couples homosexuels, on retrouve une masculinisation et une féminisation des attitudes. Donc réduire l'homosexualité à un duo du même genre est un raccourci. Si je suis un homme "efféminé" qui vit avec une "maîtresse femme", j'inverse les rôles sociaux habituels, et pourtant, même si ma réputation va souffrir (je ne serai pas perçu comme "un mec, un vrai de vrai") je resterai "moralement plus admissible" qu'un homosexuel. Notre psychisme possède une dimension féminine et une dimension masculine, notre histoire nous fait nous rapprocher de ce qui, sur le plan affectif, nous rassure le plus (mais là, ce serait long et complexe à développer). L'homosexualité n'est qu'une façon de trouver son propre équilibre affectif. Ni pathologie ni anomalie, juste une façon d'être qui est jugée amorale depuis 2 500 ans. Mais comme cela est souligné dans le premier post, les Grecs avaient une haute estime pour l'homosexualité.

Pensez-vous qu'on naisse tel quel ou qu'on le devient ?
Le débat sur les poids respectifs de l'inné et de l'acquis à plusieurs centaines d'années...
Pour reprendre ce que disent certains psychologues, je dirais que l'on devient ce que l'on est
Et si je reprend ce que dirait un Biologiste, je dirais que chacun d'entre nous fait avec ses particularités et son milieu, donc s'adapte.
J'aurais nombre d'anecdotes à raconter pour relativiser l'importance de cette distinction entre ce que l'on est et ce que l'on devient.

Eprouvez-vous des problèmes par rapport à cette orientation ?

Aucun d'aucune sorte. J'ai des amis et des amies homosexuel(le)s, mon hétérosexualité ne les dérange pas plus que leur homosexualité ne me pose de problème.

Pensez-vous qu'on ait tous une part homosexuelle à l'intérieur de nous-même ?
Pour les psychiatres, cela ne fait aucun doute. Il y a une période particulière d'expression - sous quelque forme que ce soit - de cette homosexualité latente.

Pensez-vous qu'on ressente le même type de sentiment amoureux qu'un hétérosexuel en étant homosexuel ?
Il m'est impossible de répondre, je n'ai que des expériences hétérosexuelles.

Les pensez-vous nombreux ?
Les homosexuel(le)s ?
Je n'en sais rien. mais quelle importance a leur nombre ?
La normalité ?
Oula, je m'arrête. Sujet très délicat à aborder avec moi, la Normalité. geek lol!

Pensez-vous que c'est un phénomène de société qui s'accentue avec le temps ou un véritable "état d'esprit" ?
Ni l'un ni l'autre.
Je vais essayer de m'expliquer rapidement. Pour cela je vais faire un parallèle.
.
Au début du XXème siècle, le nord de la Grande-Bretagne était envahi par des cheminées d'usine à charbon => nombreuses fumées noires. Dans cette même région (Birmingham, par exemple), il y a avait de nombreux bouleaux (arbres à troncs blancs). ces troncs étaient recouverts de poussières noires issues des hauts fourneaux.

On ne connaissait là-bas qu'une seule sorte de papillon, noirs.

Puis les hauts fourneaux se sont éteints, les troncs des bouleaux sont redevenus blancs.

Les papillons noirs ne pouvaient plus se cacher de la vue des oiseaux en se collant aux troncs des bouleaux => les oiseaux ont tout mangé. Et on s'est aperçu qu'il existait les mêmes papillons (genre espèce et biotype) mais en blancs. En fait, ils existaient "avant", mais ne pouvant se cacher (en se collant au tronc des bouleaux), étaient automatiquement éliminés.
.
Donc : il y a ce que l'on voit et ce qui est : les deux ne sont pas identiques.

Ce que l'on voit "apparaitre" existait avant qu'on ne le voit, mais était réprimé, interdit, éliminé rapidement, caché, certes...mais existait quand même.
.
Je crois donc que l'homosexualité a toujours existé et fait partie de notre fonctionnement psychique à chacun d'entre nous. L'éducation, la morale, les médias lui donnent une certaine "couleur", un taux d'acceptabilité et autres billevesées, mais elle a toujours existé. C'est ensuite notre histoire (à chacun(e) d'entre nous) qui va la faire s'exprimer sur un mode ou sur un autre.
Revenir en haut Aller en bas
barla
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 499
Age : 38
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Ven 18 Mar 2011 - 10:25

A mon avis, la sexualité (quelle que soit sa forme) est comme beaucoup de choses avant tout affaire d'hormones.
On sait qu'en amour, le coup de foudre existe, comme on sait qu'il dure 2 ans (je coris) pendant lesquels certaines hormones agissent sur le cerveau sur les zones de la dépendance, comme pour les drogue, et qu'ensuite, ce phénomène s'arrête (d'où le fait qu'on puisse tomber amoureux de plusieurs personnes, mais a priori, au moins à 2 ans d'intervalle Wink )

A mon avis, mais ce n'est qu'un avis, c'est également des éléments physiologiques et biochimiques qui déterminent l'hétéro ou l'homosexualité.
Il semble qu'effectivement l'homosexualité augmente. Peronnellement, j'y vois plusieurs raison:
- on en parle plus, tout simplement (et on est un peu plus libre des ses choix)
- il y a un côté culturel, en plus du côté physiologique (on trouve des époques précises pendant lesquelles l'homosexualité paraît plus fréquente, et pas forcément des époques plus libres sur le sujet, au contraire)
- la recherche actuelle du plaisir se dissocie de l'amour, et donc pas mal de gens tentent des rapports homosexuels alors qu'il sont plutôt hétéros.

je rejoins ce qui a déjà été dit: on trouve des animaux homosexuels dans pas mal d'espèces (en tout cas de mammifères supérieurs). Personnellement, je connaissais une jument comme ça. C'était d'ailleurs gênant car elle avait jeté son dévolu sur une autre jument de club, donc pendant les cours, il fallait faire bien attention quand on avait cette autre jument de ne pas se trouver devant son "amoureuse" (sans quoi, c'était escalade sur le dos, pas génial pour les cavaliers ^^)

Quand à la place dans la société, je me pose la question: comment peut-on être "pour" ou "contre"? Il s'agit d'un choix et d'un mode de vie personnel, ça relève de la sphère privée. ça ne concerne perosnne, ça n'a aucun rapport avec les qualités de la personne dans la société ou au travail. Alors qu'on laisse les gens tranquille avec ça!
Revenir en haut Aller en bas
elgringo
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 2279
Age : 33
Localisation : Nice/Bordeaux/pays des merveilles...
Loisirs : Machouiller une prise électrique.
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Ven 18 Mar 2011 - 16:24

Citation :
(d'où le fait qu'on puisse tomber amoureux de plusieurs personnes, mais a priori, au moins à 2 ans d'intervalle )
Si seulement c'était aussi simple... Une liaison de 2 ans et hop au suivant... mais j'imagine que tout les cerveaux ne fonctionnent pas pareil. ( j'aimerais bien connaitre la méthodologie d'une telle expérience, paske j'ai des doutes sur la facilité à mettre en place une étude en double aveugle)

La grande difficulté à déterminer la fréquence de l'homosexualité dans l'histoire c'est que pendant très longtemps la chose étant interdite on n'en a pas parlé, mais on trouve à toutes les époques des livres un peu libertins sur ce genre de chose et ça semble avoir toujours existé...
Revenir en haut Aller en bas
barla
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 499
Age : 38
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Ven 18 Mar 2011 - 17:59

Citation :
Si seulement c'était aussi simple... Une liaison de 2 ans et hop au suivant... mais j'imagine que tout les cerveaux ne fonctionnent pas pareil. ( j'aimerais bien connaitre la méthodologie d'une telle expérience, paske j'ai des doutes sur la facilité à mettre en place une étude en double aveugle
e fait c'est très scientifique, en étudiant les zones d'activité du cerveau (sur ce point, on fait des choses incroyables maintenant). A partir de ces deux ans, l'amour -passion ou coup de foudre ou on l'appelle comme on veut (mais celui qui crée une vrai dépendance + forte attirance sexuelle) disparaît. Par contre, c'est une autre zone du cerveau qui entre alors en jeu: celle de l'attachement durable (donc comme l'amour familial, maternel...)

c'est ce qui fait dire à certains (que l'idée arrange) que l'être humain n'est pas naturellement un animal fidèle. Par contre, ça c'est oublier le côté moral et sentimental.
Ce n'est pas parce que les deux ans sont écoulés qu'on va forcément passer à quelqu'un d'autre ni qu'on en a envie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Homosexualité.   Mer 30 Mar 2011 - 19:00

Un article tout à fait intéressant sur le sujet est paru sur RUE89. C'est ICI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Homosexualité.   Dim 3 Avr 2011 - 15:31

Je pense surtout que dans un pays qui prone l'égalité, on devrait tout simplement s'en foutre et laisser les gens faire ce qu'ils veulent.

Et moi j'dis, qui se ressemble s'assemble ! Même s'il est vrai que les hommes et les femmes s'emboitent plutôt bien.

...

::dehors::

Revenir en haut Aller en bas
elgringo
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 2279
Age : 33
Localisation : Nice/Bordeaux/pays des merveilles...
Loisirs : Machouiller une prise électrique.
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Dim 3 Avr 2011 - 19:34

::angel:: ... mouais c'est vraiment de la construction modulaire tout ça

::dehors::


Le vrai problème c'est les gens qui se sentent agressés dans leur propre identité par les choix de vie des autres....
Revenir en haut Aller en bas
Rima68
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5104
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Dim 3 Avr 2011 - 19:48

Bien dit gringo ! vengeons nous de ces gens ! tuons les tous ! Aidons les homosexuels à vivre leur vie ! Je suis d'accord avec Banshee, laissons-les faire ce qu'ils veulent !!! ::dehors::

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
elgringo
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 2279
Age : 33
Localisation : Nice/Bordeaux/pays des merveilles...
Loisirs : Machouiller une prise électrique.
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Dim 3 Avr 2011 - 20:40

Je milite pour l'abolition de la normalité. Tous avec moi !
Revenir en haut Aller en bas
PandoraBox
J'adore ce forum!
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 34
Localisation : Les Limbes Ecarlates (ou Les Noires Ténèbres, ça dépend des jours!)
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Jeu 28 Avr 2011 - 4:24

elgringo a écrit:
Je milite pour l'abolition de la normalité. Tous avec moi !
J'en suis! cheers

*Arrow retourne dans son placard*

Plus sérieusement, je vous assure que c'est n'est pas un choix, demandez donc aux hétéro s'ils l'ont choisi! Et tout ce que nous, braves homosexuels (qui payons nos impôts comme tout le monde), demandons, c'est à vivre tranquillement nos vies.
Moi, je voudrais une petite maison avec un jardin, et plein de chats! (oui, je voudrais devenir une vieille folle à chat, et alors? affraid )

_________________
O fond de la boîte de Pandore! ô espérance! où êtes-vous?
Voltaire - Lettre à Mme de Lutzelbourg

"Elle passa le reste de la nuit le regard perdu dans les flammes qui dansaient, dansaient, et se reflétaient dans ses yeux tristes."
Revenir en haut Aller en bas
Rima68
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5104
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Jeu 28 Avr 2011 - 9:48

PandoraBox a écrit:

Moi, je voudrais une petite maison avec un jardin, et plein de chats! (oui, je voudrais devenir une vieille folle à chat, et alors? affraid )

Tu me rappelleras de venir squatter chez toi !

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Homosexualité.   Lun 2 Mai 2011 - 19:44

Ah ah, ça me rappelle ce qu'on me rabache souvent : "Hein ? T'es jamais sortie avec un mec ? Mais comment que tu sais que t'es lesbienne alors ?"
On m'a même dit que je manquais d'ouverture d'esprit... comme si j'avais besoin de ça pour me confirmer tiens, on demande jamais aux hétéros de tester une relation homo pour s'assurer qu'ils soient bien homos justement.

Au fond, OSEF que ce soit une maladie, un mauvais développement de la sexualité normale du citoyen lambda ou que sais-je. Moi tout ce que je sais c'est que j'ai vraiment du mal avec la sexualité homme-femme ou homme-homme et que les rares approches que j'ai eu avec des mecs m'ont mis dans une colère folle ; dans la mesure où je suis pas la seule à ressentir ça, je vois pas qu'est-ce que ça peut foutre au bon chrétien.

(j'ai l'air remontée mais en fait pas du tout ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Rima68
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5104
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Lun 2 Mai 2011 - 19:57

De toute façon, et ce n'est pas qu'avec l'homosexualité, lorsqu'on est différent ça gêne ! On est roux dans un monde de châtains, gros dans un monde de maigre, homo dans un monde d'hétéro, noir dans un monde de blanc, écolo dans un monde où la société de consommation règne, ouvert d'esprit dans un monde d'esprit fermé, écrivain-rêveur dans un monde où la réalité est importante, des bègues dans un monde ou tout le monde parle normalement, petit dans un monde de grands, ou grand dans un monde de petit.
Bref, on sera toujours la touche noire su la feuille blanche (ou l'inverse la tache blanche sur la feuille noire), voilà, il faut toujours un bouc émissaire, il y aura toujours des gens pour nous critiquer, qui ne nous aimerons pas pour des raisons arbitraires, le tout est d'être bien dans ses basket et d'envoyer balader ceux qui pensent comme des idiot !

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Homosexualité.   Lun 2 Mai 2011 - 20:09

Pensez à citer vos sources, surtout. Un peu de sérieux, que diable.

Mais je suis d'accord avec vous. Ce matin, au travail, des types se sont moqués ouvertement de toutes les musiques qui passaient à la radio. Musique chrétienne, classique, rap, variété française... c'est un peu la même chose. Ils jugeaient tout selon leurs propres critères subjectifs, et ce qui ne répondait pas à leur notion de normalité et de beau était immédiatement jeté aux orties.
Ça m'a fait de la peine pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Homosexualité.   Mar 3 Mai 2011 - 13:27

Ca me fait penser que j'ai pas répondu aux questions, du coup.

Quelle est votre conception de l'homosexualité ?
Huùm... c'est à dire ? Les couples homo sont pas différents des autres, je pense.

Pensez-vous qu'on naisse tel quel ou qu'on le devient ?
Un peu des deux, au plutôt soit l'un soit l'autre. Par contre, en aucun cas c'est un choix.

Eprouvez-vous des problèmes par rapport à cette orientation ?
Du tout.

Pensez-vous qu'on ressente le même type de sentiment amoureux qu'un hétérosexuel en étant homosexuel ?
Non, je pense surtout que les sentiments diffèrent selon le type de relation, que ce soit pour les homo ou pour les hétéro. Chaque relation est diffèrente, et tous les sentiments qui y sont liés sont eux aussi différents.

Les pensez-vous nombreux ?
Aucune idée, ça a pas d'importance à mes yeux.

Pensez-vous que c'est un phénomène de société qui s'accentue avec le temps ou un véritable "état d'esprit" (si l'on peut dire ça comme ça) auquel on ne peut pas échapper (sans souffrir en tout cas) ?
Comme ce qui a déjà été dit, comme les mentalités évoluent on prend moins la peine de se cacher ce qui peut donnerl'impression qu'on estplus nombreux, mais je crois pas que ça ai spécialement évolué.


C'est l'un des rares sujets où à mon avis, le débat n'a pas lieu d'être. Pas parce que c'est un tabou, mais parce que sincèrement... on s'en fout, c'est comme débattre pour savoir si c'est condamnable de préférer la vanille au chocolat, on s'en contrefiche !
Revenir en haut Aller en bas
elgringo
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 2279
Age : 33
Localisation : Nice/Bordeaux/pays des merveilles...
Loisirs : Machouiller une prise électrique.
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Jeu 5 Mai 2011 - 22:51

Nan mais le débat n'est pas d'être "pour" ou "contre" l'homosexualité (question aussi intéressante que : es tu pour ou contre la gravité ?), mais plutôt qu'est ce que ça veut dire se définir comme "homosexuel" ou "hétérosexuel" ? Est ce que le sexe de la personne dont on est amoureux définit notre identité profonde ? sociale ?

Surtout, pourquoi est ce que les "gens normaux" peuvent se sentir aussi aggressés dans leur identité par l'existence de "gens anormaux" ? (j'utilise le terme sans aucun sens péjoratif hein, juste pour cadrer le débat Wink )

Moi la question que je me pose le plus souvent c'est... si on tombe complètement amoureux de quelqu'un, le sexe de cette personne compte-t-il tant que ça ? (je suis en phase bisounours excusez moi.)



Banshee lève un autre point intéressant aussi :

Citation :
n demande jamais aux hétéros de tester une relation homo pour s'assurer qu'ils soient bien homos justement.
ça c'est une bonne question, comment on peut savoir qu'on préfère un truc, si on a pas essayé l'autre hein ? Smile


(gringo en mode grande réflexion identitaire)
Revenir en haut Aller en bas
Rainette
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 3991
Age : 37
Localisation : Ginestas
Loisirs : squatter le forum et faire la blonde.
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Lun 23 Mai 2011 - 18:19

A mon avis, la définition normal/anormal de l'homosexualité tiens au fait que biologiquement parlant, pour la reproduction, ça marche mieux avec un homme et une femme... donc l'homosexualité peut être classifiée "anormale" paske biologiquement parlant, ça marche pas...

personellement, j'ai pris conscience assez récemment de mon côté homosexuel. Bah ouais, et après? Tant qu'on se sent bien avec quelqu'un, quelle importance si c'est un homme ou une femme? Je peux tomber amoureuse d'une femme, et ça m'empêche pas d'être mariée et heureuse. Bon. Pourquoi le sentiment amoureux serait-il différent pour un hétéro et pour un homo? Aimer, c'est aimer.

Bon je vais me taire là paske j'ai pas eu 6 en philo au bac pour rien, je sais pas m'exprimer.
En tout cas, homo ou pas, ici sur le fofo ça se voit pas, et je vous apprécie tous pareil ^^, donc y a pas de normal ou pas normal qui tienne: on est tous pareils!
(non, non, je n'ai pas bu, contrairement à ce que mes pensées décousues pourraient faire croire, et au fait, je t'adore mon phyllou ^^)

_________________
J'observe, et je suis toujours là.
:swap:

Rhacophorus vampyrus !

"nous ne changeons pas avec le temps ; nous sommes pareils aux fleurs qui s'ouvrent, nous ne faisons que devenir un peu plus nous-mêmes."

Revenir en haut Aller en bas
http://la-rainette-rouge.skyrock.com/
milivice
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Féminin Nombre de messages : 1495
Age : 33
Localisation : Haute-Savoie
Loisirs : rêver (quand mes trolls m'en laisse le temps)
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Jeu 20 Oct 2011 - 22:28

Vieux sujet mais:

Alors les filles, il parait, selon un étude scientifico-sociologique, que nous sommes toutes bi. C'est une capacité que la nature nous a offerte si les hommes venaient à disparaitre. Un peu à l'image des amazones. Donc les hommes eux, un problème de gènes? autres? tant que chacun le vit bien, on s'en moque non?

Le but de nos vies aujourd'hui c'est la quête du bonheur. Alors seul, ou non. Avec le même sexe ou non, profitez de la vie qui est bien trop courte quand on est heureux ^^


Et pour le premier post: ce n'est pas un phénomène de société. Aujoud'hui on offre la possibilité (dans notre pays) d'être libre. D'exister. Il est donc normal que le silence s'efface et la proportion d'homosexuel augmente avec la population mondiale, rien de "tendance".


_________________
« En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas.
Il nous parle à travers les rêves et nous fait savoir qu'il nous voit bien différemment de ce que nous croyons être. » Carl Jung
http://voyageursdereve.canalblog.com
Venez voyager avec moi!
Revenir en haut Aller en bas
lulli
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Nombre de messages : 432
Localisation : paris, paris, paris.
Loisirs : Poterie.
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Dim 15 Jan 2012 - 17:26


Citation :
A mon avis, la définition normal/anormal de l'homosexualité tiens au fait que biologiquement parlant, pour la reproduction, ça marche mieux avec un homme et une femme... donc l'homosexualité peut être classifiée "anormale" paske biologiquement parlant, ça marche pas...

La biologie dit plus que cela : elle dit qu'on est supposé protégé l'espèce avant tout, or le fait d'être homosexuel ne met pas en danger l'espèce ni la reproduction de celle ci. Déjà pas mal d'homo on des mômes (ne nous voilons pas la face, les adoptions sont interdites en France mais ça veut pas dire qu'il n'y a pas bon nombre de famille homoparental femme et homme), ensuite il y a aussi le fat que c'est une proportion pas si énorme que ça (il y en a plus à certain endroit, plus qui s'assume ici qu'ailleurs mais c'est loin d'être une majorité de cas).


Je tenais juste à ajouté une chose : un scientifique à étudié le monde animal afin de savoir si l'homosexualité était uniquement humaine (vu sont nom ou pourrai le croire). Quelque soit l’espèce étudié il en a trouver (de la drosophile à l'éléphant sans parler des chiens qui l’assume dans les parcs !).

On peu réduire la question à est-ce normal mais savoir que ça n'est pas inhérent à l'espèce humaine me semble important dans le débat.

_________________
amicalement et dyslexiquement votre,
Lulli
Revenir en haut Aller en bas
mérou
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité.   Lun 16 Jan 2012 - 12:31

milivice a écrit:

Et pour le premier post: ce n'est pas un phénomène de société. Aujoud'hui on offre la possibilité (dans notre pays) d'être libre. D'exister. Il est donc normal que le silence s'efface et la proportion d'homosexuel augmente avec la population mondiale, rien de "tendance".
+ 1
la chape de plomb qui a pesé sur l'homosexualité pendant longtemps se lève un peu (un peu seulement). c'est pour ça que l'homosexualité est un peu moins cachée qu'avant.
Cool
et même ça, il faut sacrément relativiser. se découvrir homosexuel.le, s'affirmer homosexuel.le, s'afficher homosexuel.le, s'assumer homosexuel.le, je crois que ça reste souvent très (très!) compliqué. dans les cours d'écoles, "pédé" et "enculé" sont les insultes préférés; dans les vestiaires de foot, "tarlouze" et "pédale" fusent à tout propos ; des jeunes qui sont chassé.es de chez leurs parents parce qu'ils se découvrent et s'affirment comme homosexuel.les, ça n'a rien d'exceptionnel ; le taux de tentatives de suicide est je crois sensiblement plus élevé chez les jeunes homosexuel.les que chez les jeunes hétérosexuel.les ; on peut penser que c'est lié au climat de réprobation autour de l'homosexualité.
y a de temps en temps des faits divers sordides, clairement homophobes (cf. l'homosexuel qui a été brûlé il y a qq années). des discriminations au travail liées à l'orientation sexuelle, ça existe aussi. last but not least ,les homosexuel.les n'ont pas les mêmes droits (mariage, adoption) que les autres, dans un Etat de droit c'est quand même assez hallucinant, et c'est un symbole fort (et triste). Cool

c'est pas de la "tolérance" qu'il faut. c'est de la pleine et entière reconnaissance de toutes les manières de vivre sa sexualité dès lors que ça se passe entre adultes consentant.es

par ailleurs, la frontière entre hétérosexuel.les et homosexuel.les mérite elle même d'être questionnée. peut-être après tout que les hétérosexuel.les sont des bisexuel.les qui manquent de curiosité, ou d'audace, ou qui ont du mal à s'affranchir des normes sociales. je dis ça je suis hétérosexuel, je n'ai pas l'impression d'avoir d'attirance particulière pour des hommes, mais en même temps ça me fait un peu bizarre qu'on me mette pour toujours dans une "case" en matière d'orientation sexuelle. enfin j'en sais rien, je dis ça un peu au pif (contrairement aux paragraphes au-dessus qui s'appuient sur des faits avérés :-) )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homosexualité.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homosexualité.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: