Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Texte à trous 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mysticus
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 32
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Texte à trous 2   Jeu 9 Juin 2011 - 10:16

J'ai bien aimé le premier, alors j'en met un second.
J'espère qu'il vous donnera de l'inspiration.

Un jour alors qu’il (ou elle) se rendit ………., ……….. comprit ce qui venait de ce passer cette …….. Il (ou elle) avait perdu ……….lors d’un ………Malheureusement, ce ………. avait une valeur particulière à ces yeux. En effet ……. Son père ne lui faisait plus confiance. ……… devrait la regagner rapidement, s’il (ou elle) ne voulait pas…..
En repensant à tout ça, ………. S’écroula. Tout son ………. et sa seule satisfaction fut……Lorsque ….. arriva enfin à destination il (ou elle) ne pu que se rendre compte du …….. qui se déroulait devant ces yeux. Plus rien ……………. C’était Certain.

_________________
Mysticus

La Chasse ... à l'homme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Texte à trous 2   Ven 8 Juil 2011 - 15:54

Un jour alors qu’elle se rendit dans sa chambre, devant son miroir, elle comprit ce qui venait de ce passer cette nuit. Elle avait perdu son cheveu blanc lors d’un changement de position pendant son sommeil. Malheureusement, ce cheveu avait une valeur particulière à ces yeux. En effet c'était son premier. Son père ne lui faisait plus confiance depuis qu'elle s'était teinté les cheveux en noir. Elle devrait le regagner rapidement, si elle ne voulait pas gâcher sa surprise…..
En repensant à tout ça, elle s’écroula. Tout son temps perdu à espérer l'apparition rarissime de ce cheveu… et sa seule satisfaction fut son nouveau pot à peinture. Lorsque son cheveu noir peint en blanc arriva enfin à destination elle ne pu que se rendre compte du scandale qui se déroulait devant ces yeux. Plus rien ne ferait plaisir à son père, elle portait la couleur du mal et n'arrivait même pas à avoir un seul cheveu qui porte la couleur du bien, il allait lui raser les cheveux, c'était certain.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Texte à trous 2   Dim 2 Juin 2013 - 15:35


Un jour alors qu’il se rendit au bal, où se rencontrait toutes les grandes personnalités, Nam comprit ce qui venait de ce passer cette après midi. Il avait perdu son bonheur lors d’une dispute avec sa fiancée. Malheureusement, les yeux de cette princesse avaient une valeur particulière à ces yeux. En effet, ils arrivaient à calmer et à convaincre tous ceux qui croisaient ce regard ardent. Son père ne lui faisait plus confiance sans ce pouvoir spécial. Le prince devrait la regagner rapidement, s’il ne voulait pas finir ses jours enfermé dans sa chambre triste.
En repensant à tout ça, Nam S’écroula. Tout son bonheur venait de s'envoler avec la belle et sa seule satisfaction fut de savoir qu'elle n'avait nul part où vivre. Lorsque sa première larme arriva enfin à destination il ne put que se rendre compte de l'horreur de la situation qui se déroulait devant ces yeux. Plus rien ne serait jamais comme avant. C’était Certain.


Merci bien à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Texte à trous 2   Dim 2 Juin 2013 - 20:47

"Un jour alors qu’il se rendit à son travail, dans le bureau de sa maîtresse il comprit ce qui venait de ce passer cette dernière semaine de travail avant les vacances. Il avait perdu toute crédibilité amoureuse lors d’une malheureuse soirée dans un bar. Malheureusement, ce soir, cette bêtise avait une valeur particulière à ces yeux. En effet il venait de perdre sa nouvelle conquête. Son père ne lui faisait plus confiance. Il devrait la regagner rapidement, s’il ne voulait pas que la jeune femme influente soit mise au courant.
En repensant à tout ça, il n'eût plus le courage de se lever et d'aller vers son propre bureau. Il s'écroula. Tout son amour partit avec cette pinte de bière de la veille et sa seule satisfaction fut de voir le visage de sa belle lorsque celle-ci partit en claquant la porte et que lui fit de même. Il arriva enfin à destination il ne pu que se rendre compte du mal qu'il avait fait et de l'horreur qui se déroulait devant ces yeux. Plus rien ne pouvait être pire maintenant. Plus rien ne pouvait le rendre heureux après la mort de la jolie secrétaire. C’était Certain."

Voilà le texte d'une petite nouvelle!
Revenir en haut Aller en bas
rhynn
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 10/10/2015

MessageSujet: Re: Texte à trous 2   Dim 11 Oct 2015 - 18:16

Un jour alors qu’elle se rendit dans une petite boutique poussiéreuse du centre de Tokyo , elle comprit ce qui venait de se passer cette nuit là dans ce rêve hallucinant qui lui avait laissé un gout étrange sur la langue, un parfum indéfinissable dans les narines et des images derrière les paupières comme un tatouage indélébile. Elle avait perdu pied avec la réalité lors d'un instant fugace en se rendant dans cette boutique, en suivant le souvenir de ce rêve comme le fil d'Ariane, elle se mentait bien entendu, niant la réalité de cette compulsion, prétendant être attirée par les babioles miteuses au cours de cette promenade improvisée à travers les bas fond de la ville. Elle ignorait qu'en tendant la main à travers la vitrine pour saisir ce médaillon, elle bouleverserait toute son existence.Malheureusement, ce médaillon avait une valeur particulière à ses yeux. En effet ,il ressemblait comme deux gouttes d'eau à celui que portait sa défunte mère, celui à l'intérieur du carton d'affaire qu'elle avait vendu sans états d'âme poussée par une rancœur illogique, celle de l'enfant abandonné et qu'importe que cela soit à cause d'une chose aussi inévitable que la mort. La jeune femme qu'elle était l'avait vue comme une trahison, tout comme son père s'était senti trahi en apprenant qu'elle avait vendu tous leurs souvenirs. Son père ne lui faisait plus confiance. Avec cet achat symbolique, elle devrait la regagner rapidement, si elle ne voulait pas passer le reste d'années qui lui restait  avec lui gâchées par la rancœur et les non-dit. Si elle ne voulait pas qu'ils restent tous les deux seuls avec leur chagrin, vivant dans la même maison mais aussi éloignés l'un de l'autre que l'Arctique et l'Antarctique.
En repensant à tout ça, elle referma ses doigts autour du métal étrangement chaud c'est alors que l'univers s’écroula. Tout son corps oscilla alors que le sol tanguait dangereusement,  les murs ondoyant comme un drapeau au vent, un tremblement de terre ? Pensa t-elle sonnée. La lumière transperça ses rétines tandis qu'elle tombait à quatre pattes sur une surface humide. Le parquet usé avait fait place à une herbe trempée de rosée, un ciel d'un gris néfaste emplis de fumées acres remplaçait le plafond de la minuscule boutique. Son ouïe lui revint dans une explosion de violence, elle gémit tandis que retentissait la clameur martiale de milliers d'hommes se jetant les uns contre les autres dans un fracas métallique. Hébétée, elle vit un géant dans une armure noire rappelant la carapace luisante de quelque effrayant insecte s'écraser au sol dans un nuage de poussière, elle s'attarda un instant sur le samurai dont le beau visage avait atterri à quelques centimètres de ses baskets et leva les yeux pour voir son adversaire brandir la lame ensanglantée d'un redoutable sabre, elle souffla : merde alors et sa seule satisfaction fut de voir le guerrier rouler sur lui même pour éviter la lame juste avant de s'évanouir.
Elle se réveilla ballottée sur le dos d'un étalon, calée inconfortablement sur les genoux de son samurai. Clignant des yeux, elle regarda l'immense cité asiatique vers lequel ils se dirigeait. Un rire joyeux et un charabia qui ressemblais vaguement au japonais. Les guerriers savouraient le plaisir de rentrer chez eux. Un aigle fendit le ciel, survolant la ligne sinueuse de milliers de cavaliers à travers les plaines verdoyantes avant de disparaître dans l'ombre des montagnes enneigées. La jeune femme se força à refermer la bouche, se pinçant discrètement, la vive douleur la força à admettre que ce paysage qui ressemblait en tout point à celui de son rêve était bel et bien réel.
Lorsque leur troupe dépenaillée arriva enfin à destination  elle ne put que se rendre compte du tour extraordinaire que venait de prendre sa vie. Serrant toujours le médaillon dans sa main, elle ne put réprimer son ravissement à la vue du spectacle qui se déroulait devant ses yeux. Une foule bigarrée où d'incroyables soieries côtoyaient les frusques les plus loqueteuses les entouraient, acclamant les hommes victorieux.Plus rien ne serait jamais pareil à présent,c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
slameur38270
Je commence à m'habituer
avatar

Masculin Nombre de messages : 105
Localisation : Un beau repaire de romancier...
Loisirs : Multpassionnel ; j'aime l'écriture , la photo , les bagnoles , la vie , la généalogie , l'histoire de France , la détection de métaux , internet , les gonzesses , la télé , le vélo , mes animaux ... et je dois en oublier ...
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Texte à trous 2   Jeu 26 Nov 2015 - 5:52

Un jour alors qu’il (ou elle) se rendit enfin invisible, l'homme peu visible comprit ce qui venait de ce passer cet après-midi. Il (ou elle) avait perdu ses lunettes.lors d’un Week End d'intégration .Malheureusement, ce modèle de TchinTchin d'Afflelou avait une valeur particulière à ses yeux. En effet Atoll Son père ne lui faisait plus confiance. Ce myope devrait la regagner rapidement, s’il (ou elle) ne voulait pas finir avec des lentilles jetables accuvue .
En repensant à tout ça, son pote M Pokora S’écroula. Tout son stock de branches interchangeables et sa seule satisfaction fut revendue dans un pays pauvre.Lorsque le container de binocles arriva enfin à destination il (ou elle) ne put que se rendre compte du FLOU qui se déroulait devant ces yeux. Plus rien ! Il ne voyait plus rien ! C’était Certain.
Vu qu'il avait revendu toutes ses lunettes , il ne voyait plus rien ...

J'adore vraiment ce jeu .
merci


_________________
Ma présentation est ici : minoumyope
Mon jeu du "cadavre-exquis" s'anime bien , merci . Vous pouvez y participer en cliquant sur le lien suivant :
Je suis un jeu d'écriture fantastique


*** Lisez ICI mon essai de type fantastique et dites moi ce que vous en pensez sur son fil de commentaires .
Cherchez aussi quelques essais de poèmes dans les sections adéquates . Merci .


study
Mon slogan :
Deux choses sont infinies : l’Univers et la connerie humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.
– Albert Einstein.


------

Le temps ne fait rien à l'affaire ....
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 947
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans poulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Texte à trous 2   Jeu 17 Nov 2016 - 17:45

Un jour alors qu’il se rendit en Laponie voir les lutins du père noel et Germaine, Jean-Jack comprit ce qui venait de ce passer cette nuit. Il  avait perdu son dentier lors d’une partie pôle-dance fièrement exécutée par ses nobles soins. Malheureusement, ce modèle fait mains et tenant debout par la force de tous les esprits sur terre ainsi que celui de Germaine, Janine et Marie 2.0 avait une valeur particulière à ces yeux. En effet, une grenouille-ninja faisant du vélo la tête à l'envers habillé tel un drag queen et munis d'un attrape-saucisse tout en buvant du jus de pomme de la main droite et de la soupe de la main gauche, tout en chantant du Claude François et du Gilbert Montagné était plutôt cool Son père ne lui faisait plus confiance. Jean-Jack devrait la regagner rapidement, s’il ne voulait pas finir par ne plus avoir son abonnement mensuel à Femina.
En repensant à tout ça, notre papy Jean-Jack nationale S’écroula. Tout son monde et sa seule satisfaction fut explosé tel un film de Michael Bay. Lorsque Gilbert Montagné arriva enfin à destination il ne put que se rendre compte du spectacle noir qui se déroulait devant ces yeux. Plus rien n'était pareil. C’était Certain.

_________________
Sept soeurs, une seule identité 
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 880
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Texte à trous 2   Sam 26 Nov 2016 - 19:18

Un jour alors qu’il se rendit à la librairie pour se procurer le nouvel essai du seul et unique auteur qu'il n'avait jamais lu et qu'il considérait peu ou prou comme son maître spirituel, Philippe comprit ce qui venait de se passer cette matinée-là, au café de la rue Guilbert. Il avait perdu le fil de ses idées lors d’un débat houleux avec Patrick, un gars un peu niais qu'il adorait écrabouiller grâce à sa rhétorique parfaite inspirée de celle de son maître. Malheureusement, ce sujet sur lequel sa pensée s'était arc-boutée pour finalement ployer avait une valeur particulière à ses yeux. En effet, ils en avaient déjà longuement débattu en famille et le résultat de sa réflexion complexe avait fait fondre sa mère en larme et fortement perturbé le reste du foyer. Son père ne lui faisait plus confiance. Sa pensée, si droite habituellement, et si violente parfois pour les âmes sensibles, Philippe devrait la regagner rapidement, s’il ne voulait pas s'oublier lui-même et faire honte à I.D.O, son auteur préféré.
En repensant à tout ça, Philippe prit la résolution de ne plus jamais se laisser détourner de ses certitudes si justement ancrées dans son cerveau grâce à la lecture de I.D.O au profit des sentiments. Et alors qu'il comprenait clairement que c'était les larmes de sa mère qui l'avaient fragilisé face à Patrick, tout s’écroula. Tout son argumentaire en faveur de la supériorité de la raison sur les sentiments ne lui sembla subitement plus si judicieux, sans prévenir, toute sa conception du monde venait d'être chamboulée et sa seule satisfaction fut de n'être remarqué par personne quand il éclata en sanglot. Lorsque ayant continué son chemin en vacillant, il arriva enfin à destination il ne put que se rendre compte du mal que la lecture acharnée des œuvres d'I.D.O lui avait causé dans sa vie et fut éberlué de découvrir l'immensité des rayons remplis de livres tous si différents qui se déroulait devant ses yeux. Plus rien, plus aucune idéologie ne lui semblerait évidente ou incontestable à partir de ce jour. C’était Certain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texte à trous 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte à trous 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Texte à trous!
» texte word en JPG
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» Télévision numérique: Télétexte uniquement sur les 2 TSR
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Exercices d'écriture-
Sauter vers: