Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 concours n°24-2nd tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quel texte vous donne le plus envie de connaitre le suite ?
Texte 1
17%
 17% [ 4 ]
Texte 2
46%
 46% [ 11 ]
Texte 3
13%
 13% [ 3 ]
Texte 4
24%
 24% [ 6 ]
Total des votes : 24
 

AuteurMessage
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: concours n°24-2nd tour   Lun 4 Juil 2011 - 18:51

Et voici nos quatre finalistes ! cheers

Texte 1

Une bonne raison


"Naaan, c’est quoi ça ?!"

Kevin n’en revenait pas : Josh, son meilleur pote – depuis toujours, ce qui ne remontait pas à si loin que ça, mais quand même – avec Patti ? Avec elle ? Il croyait rêver : non mais ça n’était pas possible… ! Et pourtant, il les voyait, devant le collège, main dans la main, comme si tout était normal…

"Y’a des baffes qui s’perdent, mon vieux ! Bordel de m***e !"

Il avait parlé tout haut et un petit de sixième qui passait par là le fixa sans comprendre. Le gosse s’enfuit, apeuré, quand Kevin lui fit un geste de la main, prêt à passer sa mauvaise humeur sur le mioche.
Il entendit Josh l’appeler, mais fit la sourde oreille : il n’allait pas lui répondre, et puis quoi encore ? Pas quand il était avec elle, comme si de rien n’était ! Sans se retourner, Kevin accéléra le pas et rentra chez lui, courant presque.

Il balança son sac dans l’entrée de l’appartement vide – sa mère était encore au travail – et s’installa devant l’ordinateur. Il n’en revenait toujours pas : Josh, avec elle… Kevin se sentait trahi : et tous ces beaux serments, du vent que c’était ? Son ami lui avait pourtant promis, il lui avait promis, bon sang !
Le regard dans le vide, affalé sur sa chaise, il ressassait l’horrible trahison de Joshua. "Mon meilleur ami, pffff, tu parles !" pensa-t-il, dépité.

Il alluma l’ordinateur, se connecta sur facebook et alla voir la page de Joshua. "Eh bien, il ne perd pas de temps !" ragea-t-il pour lui même : son soi-disant ami avait en effet changé son statut de "célibataire" pour passer à "en couple".
Un petit bruit lui annonça qu’il avait un message : Josh, évidemment. Kevin n’ayant aucune intention de répondre, il se déconnecta et alla se servir du coca dans la cuisine. Il réfléchit : il lui faudrait bien parler avec Josh, mais pour le moment il devait déjà essayer de digérer la trahison.
Ça n’allait pas être facile, Kevin lui en voulait à mort de sortir avec Patti. Patti ! Kevin secoua la tête, en colère. : comment Joshua pouvait avoir oublier ce que cette… fille… avait fait subir à Kevin ? C’était intolérable !
***


Les jours qui suivirent, Kevin évita Joshua, le fuyant comme la peste. Son ami essaya plusieurs fois de lui parler, et finit un matin par le coincer : Kevin n’avait pas d’autre choix que de l’affronter enfin.

"Tu veux quoi, Josh ? Fous moi la paix !
- Kev, vieux… (Joshua secoua la tête, ne sachant visiblement pas par quel bout commencer.) m***e, ça fait des jours que j’essaye de te voir, pour t’expliquer…"

Ainsi, il ne niait même pas ! "Enfoiré…", pensa Kevin, serrant les poings. Sans remarquer, l’autre garçon continua :

"Je sais que tu crois que je t’ai trahi, mais pas du tout ! Je…"

Kevin sentit une brusque bouffée de rage l’envahir. N’y tenant plus, il se ramassa et bondit poings en avant sur Joshua. Les deux garçons roulèrent à terre, s’empoignant et se frappant de toutes les façons possibles. Kevin bourrait Josh de coups de poing, tandis que l’autre essayait de se relever et de parler.

"Kev ! Ecoute-moi ! purée, j’ai une bonne raison…"

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich


Dernière édition par Niko le Lun 4 Juil 2011 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Lun 4 Juil 2011 - 18:52

Texte 2


Claire me tira d’un début de sommeil alors que je commençais tout juste à me laisser aller. Elle devait aller aux toilettes.

— Bonne idée, ça fera du bien de prendre l’air, approuvai-je Claire, résigné à l’idée de ne pas savoir me reposer, en regardant à l’arrière Benjamin, bientôt dix-huit mois, qui dormait profondément.

Il a de la chance, pensai-je tandis que j’essayais de me reposer depuis que j’avais donné le volant à ma copine deux heures auparavant. On avait pris la route le soir après manger car on préférait rouler de nuit, c’était plus calme. Et plus fatiguant, rajoutai-je mentalement.
Claire ralentit et s’engagea sur l’aire d’autoroute.

— Y a personne, dit-elle machinalement.

Je lui rappelai qu’on était en plein milieu de la nuit et que les vacances scolaires étaient terminées. Elle se gara.

— T’aurais pu te mettre encore plus loin des toilette, dis-je en plaisantant alors qu’elle s’était garée sur l’une des places les plus éloignées, près du seul lampadaire qui semblait fonctionner, un îlot de lumière luttant pour garder les ténèbres éloignées.

— T’façon ça ne nous fera pas de mal de marcher un peu j’en peux plus. » se plaignit-elle.

Je la rassurai en lui disant que je prendrai le volant pour qu’elle puisse dormir.

— T’as même pas réussi toi t’es pas trop crevé ?

Je haussais les épaules en lui répondant que ça allait et sortit du véhicule.

— Vas-y d’abord pendant que je reste près de la voiture » dis-je en regardant à travers la vitre si Benji ne s’était pas réveillé.

Il n’avait pas bougé.

— Okay je me dépêche, dit-elle alors qu’elle trottinait déjà vers les toilettes.

Je fis quelques talons fesses tout en marchant autour de ma Xsara pour bien me dégourdir les jambes. Je regardai impatiemment vers les toilettes, sentant que ma vessie se mettait elle aussi à protester. Si ça ne tenait qu’à moi, j’y serais allé en même temps mais connaissant Claire, je savais qu’elle préférait que l’un de nous reste dans les parages pour surveiller au cas où, bien qu’il n’y eut personne à part sans doute quelques camions garés sur la parcelle appropriée. Je la vis revenir et quand elle arriva à ma hauteur je pus distinguer une expression de dégoût sur son visage.

— Ça schlingue là-dedans, dit-elle en pinçant son nez pour accompagner le geste à la parole.

— Le jour où on trouvera des chiottes qui sentent rien sur une aire d’autoroute c’est qu’on aura perdu l’odorat, dis-je en rigolant tandis que je me dirigeai à mon tour vers les latrines, laissant Claire qui ouvrait le coffre très doucement, certainement pour prendre à boire ou à manger dans notre sac de provisions.

Alors que je passais à travers l’obscurité, j’espérais ne pas tomber sur une crotte de chien qu’un propriétaire malavisée n’aurait pas ramassée. Tandis que j’arrivais à l’entrée des sanitaires, je regardais sous mes chaussures pour voir s’il n’y avait pas d’excréments. Simplement un chewing-gum qui s’était bien incrusté dans les rainures de ma semelle droite.

— Fait chier, pestai-je tandis que, n’ayant rien pour l’enlever, je décidai d’attendre d’être retourné à la voiture pour le retirer à l’aide du canif que j’avais dans ma boîte à gant.

J’allai faire ma petite commission, sifflotant et retenant ma respiration tout en pensant à la bague qui attendait sagement dans son écrin, lui-même placé dans le sac à main de ma future femme qui ne l’avait pas encore vue. Elle le verra demain matin quand elle voudra se remaquiller, espérai-je, ça faisait quand même plus de deux jours qu’elle était au fond mais il était énorme, c’était limite si elle ne transportait pas toute son identité dedans. Je me lavai les mains à l’eau qui était glacée et sortit, m’arrêtant un instant pour contempler le ciel. Il était couvert, je ne voyais aucune étoile ni même la Lune.

Je me remis à marcher, pensant aux belles journées d’été qui suivraient bientôt. Je savais que je retrouverais Claire en train de chercher la meilleure position pour récupérer sans attraper de torticolis. Je me préparais à lui lancer un sourire plein de vitalité pour lui montrer que j’étais paré pour rouler quand je vis qu’elle n’était pas dans la voiture.

Je contournais doucement la Citroën, m’apprêtant à la voir accroupie, prête à bondir pour me faire peur.

— Tu ne m’auras pas ! criai-je en surgissant de l’autre côté.

Elle n’était pas là.

— Claire, appelai-je tout en sondant les ténèbres environnantes. Je croyais que tu n’aimais pas laisser le bébé seul, rajoutai-je en pensant qu’elle râlerait et sortirait de sa cachette. Tu ne pourras pas échapper à l’œil de Varta, rigolai-je en m’approchant de la portière côté passager pour prendre la lampe torche située dans la boîte à gant.

Elle était verrouillée.

— Hé hé, t’as pensé à tout, continuai-je en rentrant dans son jeu.

Je fis semblant de regarder à l’arrière et lançai en mentant :

— Le bébé s’est réveillé et il doit être changé.

Pas de réaction. Pourtant, elle ne plaisante jamais quand il s’agit du bien de notre enfant.

— Bon ce n’est pas drôle, hurlai-je, feignant de m’énerver sachant qu’elle détestait ça.

Elle n’a pas pu retourner aux toilettes. Pourquoi faire? Me demandai-je tandis qu’elle ne se montrait toujours pas. Je rejoignis d’un pas vif l’entrée des WC pour femme.

— T’es là mon cœur ? m’écriai-je en m’approchant des deux seuls cabinets qu’il y avait. J’ouvris les portes des deux. Elle n’était pas là non plus. Bon, elle va s’être réinstallée et faire comme si de rien n’était, comme si elle ne s’était pas éclipsée.

Je rebroussai chemin, espérant que c’était bien le cas même si j’en doutais. Elle n’aurait même pas penser à faire ça vu comment elle semblait épuisée, me rendis-je compte.

Elle n’était pas revenue. Je regardai à l’arrière… Benji n’était plus là.

— Claire ce n'est pas drôle, hurlai-je à pleins poumons. Si tu voulais me tester pour voir comment j’allais réagir ben maintenant tu le sais alors reviens !

C’est pas possible elle n’aurait jamais fait ça, me convainquis-je de nouveau, l’énervement laissant place à l’inquiétude.

Je tentai une dernière chose, pour être sûr que ce n’était pas une mauvaise plaisanterie. Dans le pire des cas ça ferait une demande originale.

Je me mis à genoux :

— Alors voilà, je ne voulais pas faire ma demande comme ça mais tu m’y obliges.

Après un silence pour voir si elle ne réagissait pas, je poursuivis :

— Claire, veux-tu devenir ma femme ?

Pour toute réponse, j’entendis, provenant des ténèbres qui recouvraient l’aire de pique-nique, des gémissements, puis des hurlements de terreur. C’était Ben.

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Lun 4 Juil 2011 - 18:52

Texte 3


Le gamin à l’uniforme taché de brun se glisse dans l’ouverture. Allongé sur le ventre, il attend quelques instants, le temps de se situer dans la vaste carte mentale qu’il a du établir. Il n’aime pas beaucoup ce côté-là, parce qu’il n’y a qu’une seule autre issue à proximité et que les chemins pour y accéder ne sont pas très nombreux. Il se redresse sur ses coudes et commence à progresser en rampant à demi. Ici, on est encore près du dehors et l’air est frais et humide, avec une odeur de terre meuble et de déchets qu’il reconnaîtrait entre mille tant elle lui est devenue familière. C’est elle qui lui fait savoir qu’au-dessus de lui la lumière s’éloigne de plus en plus, et elle aussi qui lui annonce la proximité d’une sortie. Mais il s’enfonce encore et encore, à la recherche d’un autre parfum. Il le hume comme les bêtes sauvages doivent humer celui d’une proie. Question d’instinct de survie, pense-t-il en se rappelant de ses livres de classe. Il n’aurait pas cru qu’il se souviendrait encore de choses comme ça. Dans sa tête, ça se mélange un peu à la peur du noir et à la faim qui lui donne le tournis pour donner une mixture étrangement stimulante. Instinct de survie, j’ai faim, j’ai froid, j’ai peur, les parois se sont resserrées autour de lui pendant ce temps mais il continue à progresser sans trop savoir comment, au rythme des pensées qui se cognent à son crâne. Il avance tout seul dans le conduit qui racle sa peau et ses vêtements, avec le sentiment trouble de s’engloutir dans un élément visqueux, la tête juste assez occupée pour ne pas faire attention à l’étroite solidité des surfaces qu’il heurte à chaque mouvement. A aller ainsi dans le vague il a presque manqué le premier embranchement, et d’un seul coup le boyau est redevenu implacablement dur et fermé autour de lui. Il s’arrête quelque secondes, le temps de s’empêcher de paniquer. Bientôt il arrivera au passage le plus difficile, là où il a tout juste la place de respirer quand il s’arrête. S’il s’est trompé, il faudra qu’il remonte tout le couloir à reculons. Mais il ne faut pas qu’il pense à ça. Il a fermé les yeux pour ne pas voir l’obscurité et s’agrippe des pieds et des mains pour descendre, la tête en bas, en respirant de toutes ses forces le noir silencieux devant lui. Il ne faut pas penser à la suite. Ramper instant par instant. Ne pas savoir que le couloir continue devant, tout en prévoyant ses moindres détours. L’instinct de survie. Le froid. La paroi contre la hanche. L’odeur est là. Il a trouvé. Il se rapproche, à présent, dans le conduit élargi. Il a peur, mais le but n’est pas loin. Il sent l’air devenir de plus en plus sucré et écœurant. Le plus dur reste à faire, mais maintenant il ne fera que remonter. Il est engagé jusqu’aux épaules dans ces relents de pourriture et les renifle avec un réconfort mêlé de lassitude. Il y a longtemps que le dégoût qu’il éprouvait face à ces découvertes a fait place en lui à la satisfaction, et la satisfaction à une habitude presque rassurante. Chaque cadavre qu’il découvre lui promet de nouveau la vie. Pas celle que le peu de nourriture qu’il reçoit entretient en lui malgré la fatigue et le froid. Celle qu’il cherche désespérément à la fin de chaque tunnel. Une vie qui n’est que le contraire de l’obscurité et de la peur. Regagner la surface. Il a réussi à passer devant ce qu’il n’a touché que comme un tas de hardes en lambeaux. La chose est encore assez solide pour être attachée par les poignets. Il avance à quatre pattes, aussi rapidement qu’il peut, dans l’impatience du moment où la corde lui sciera la poitrine et les épaules. Vite, tirer ce mort paresseux jusque là-haut et en avoir fini. Et à présent il monte, par saccades. Il sait que l’autre n’est qu’un sac d’os comme ils le sont tous, un corps ratatiné, desséché, réduit à sa plus simple expression. Mais comme à chaque fois c’est trop pour lui, il lutte et croit qu’il épuise ses dernières forces à lutter contre ce poids et la terre qui le retient. Il s’arrête encore un instant, les bras allongés devant lui. Il a l’impression que c’est fini mais c’est la même chose à chaque fois. Ne pas penser à tout ce qu’il reste et à ces tonnes de terre au-dessus de sa tête. Ne pas penser à tous les chemins qu’il ne faut pas prendre. L’instinct de survie.
Un bruit, à sa droite. Il tourne la tête dans le noir, vers l’embranchement qu’il essaie de dépasser. Quelque chose se déplace maladroitement dans sa direction, rampant dans le conduit avec un frottement irrégulier.
-Hé ! C’est qui ?
Il attend un peu, mais l’autre continue.
-Hé, t’as entendu ?
Toujours pas de réponse. Si l’autre continue, il va le gêner.
-Arrête ! Arrête ça !
Cette fois-ci il a presque crié. Il sent la peur lui éclater dans la tête. Pas normal, pas normal, ça n’arrive pas ils disaient… Et maintenant il sait que ça ne sert à rien. Plus le temps. Trop près. L’instinct de survie… Il n’arrive pas à dénouer cette corde. Il ne peut plus respirer… trop étroit… Il voudrait hurler. Pas le temps. Libre… Remonter. Vite… Il se heurte sans cesse aux parois. Pas ça. Tout mais pas ça. Il est à bout de souffle et il fait si noir, l’instinct de survie, tout mais pas ça. Il se débat pour avancer encore un peu, les bras tordus entre son corps et le conduit qui lui meurtrit les épaules. Coincé. Non…

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Lun 4 Juil 2011 - 18:53

Texte 4


American Dream



A seize ans, le bac en poche, j'ai pu réaliser l'un de mes rêves.

Une tante que je ne connaissais guère m'avait trouvé un job de fille au pair à la Nouvelle-Orleans.
La mère était thérapeute, le père artiste, avec trois enfants.
Moi, j'étais ravie ! J'adore les enfants et l'art sous toutes ses formes... Rien que la perspective de vivre à la Nouvelle-Orleans m'emballait.
De toutes façons, j'avais bossé dur pour me payer le voyage, donc rien n'allait gâcher mon séjour.

Je suis arrivée en début d'été, après un long voyage en charter, classe éco.
A la sortie de l'avion, j'ai compris ce que peuvent ressentir les dindes entrant dans un four préchauffé. Une chaleur moite, étouffante...
Tout de suite, j'ai eu envie de poser mes affaires et prendre une bonne douche.

Mais Mrs Oakland, venue me chercher à l'aéroport avec ses enfants, a visiblement d'autres projets.

Une fois installée dans le break familial, elle m'explique que nous allons tous manger une glace histoire de faire mieux connaissance. Au passage, elle me dit aussi qu'elle a invité son neveu John à passer deux mois avec ses enfants, cela ne pose pas de problèmes n'est-ce pas ?
Non, non, aucun.

Pendant que nous tentons de communiquer, les garçons, Mikee et John, se battent à coups de manchettes et de coups de pieds, avec force insultes et grognements, pour savoir qui aura la place près de la fenêtre.
L'ainée, Tasha, une jolie brunette leur hurle de fermer leurs gueules pendant qu'elle téléphone.

Heureusement, il y a Bryan, le petit dernier, un angelot de quatre ans, aux boucles blondes et aux grands yeux bleus, sagement assis dans son siège auto, qui chantonne à mi-voix.


Une demi-heure plus tard, on arrive au Ice Cream Palace.
Avant même que la mère ne soit sortie de la voiture, je vois les enfants passer les portes vitrées avec des hurlement d'indiens et entrer dans la salle. OK, à priori, l'éducation ici est vraiment différente, mais je sais m'adapter.

Par chance, Mrs Oakland arrive pile au moment de payer les énormes glaces que Tasha et les garçons ont déjà commandé.
Sans remercier, les garçons filent s'installer à une table pour dévorer leurs glaces sans attendre, tandis que Tasha, toujours connectée à son portable, va s'installer le plus loin possible de sa petite famille.

Alors qu'on commande les nôtres, le mignon petit Bryan entre en transe. Un peu comme dans les films d'horreur.
Sa mère refuse de lui acheter une glace pour quatre personnes, un énorme truc d' un mètre de haut, dont la photographie trône sur un des murs.

« Mon chéri, c'est trop gros pour toi, tu ne vas jamais tout manger ! »

D'un coup, il se raidit, les yeux à demi révulsés, et se laisse lourdement tomber au sol, agité de soubresauts. Sur le coup, je redoute une soudaine crise d'épilepsie. Mais non, il va très bien.
Face au visage impassible de Mrs Oakland, je comprends que tout est normal.

Comme pour me prouver sa bonne santé, il hurle de toutes ses forces – ouf, les poumons fonctionnent – et se met à tournoyer sur le carrelage. Les gens s'écartent pour lui laisser la place de tracer un cercle parfait dont le centre est son crâne appuyé sur le sol. Ses petits talons trépignant lui fournissent la vitesse nécessaire à l'exécution de cette nouvelle figure.
Sérieux, je suis impressionné.
« Je veux la glaaaace, je veeeeeeeeeeeeeux laaaaa glaaaaace ! »
Wow, ça, c'est de la motivation.

Visiblement très entraînée à l'ignorer, elle passe commande. Tout le monde nous regarde, sauf le frère, la soeur et le cousin qui ont l'air d'en avoir vu d'autres.
Un peu inquiète, je prends le plateau et rejoins la table des garçons, qui s'amusent à faire des bruits affreux en mangeant leur glace.
Mrs Oakland arrive aussitôt, traînant Bryan toujours allongé et hurlant, sur le carrelage.

Tout en admirant son calme et sa maîtrise, je me demande si c'est possible de cumuler les diplômes de thérapeute et maître zen. Mais je n'ai pas le temps de m'interroger davantage, Mrs Oakland s'assoit en face de moi – petit sourire crispé - et demande de sa voix la plus douce : « Bryan chéri, peux-tu t'asseoir s'il te plaît ? »
Non, Bryan-chéri ne veut pas s'asseoir.
« Reste debout si tu préfères. »
L'enfant se redresse lentement, le visage rouge et strié de larmes.
« Regarde comme ta glace a l'air bonne, avec tout ce chocolat. »
En fait, c'est exactement la glace de l'affiche, mais à taille humaine.
Reniflant, il s'approcha de la glace, les mains tendues.
La moitié de la salle observe ce show impromptu et se demande, comme moi, si la crise est terminée.

Bryan-chéri prend la coupe en plastique, regarde sa mère bien en face et, de toutes ses forces, jette glace, coupe en plastique et cuillère dans les airs. La glace, après une courbe parfait, s'écrase sur le sol avec un bruit mou.

Avec un soupir, Mrs Oakland attrape la boite en acier pleine de serviettes en papier : « Bryan, vraiment, tu n'aurais pas ...
Bryan prend une grande inspiration. Mais au lieu du long hurlement informe, ce sont des mots qui sortent de sa bouche.
« Pute, Pute, Puuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuute ! »

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Lun 4 Juil 2011 - 18:56

On vote comment ? :o

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Victor
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 914
Age : 24
Localisation : Dans un dojo
Loisirs : Karaté
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Lun 4 Juil 2011 - 19:23

... Jveux voter !

_________________


"You can always find me in the drift"
Pacific Rim

"To hell with circumstances; I create opportunities."
Bruce Lee

Revenir en haut Aller en bas
http://ecrire.ingoo.us/espace-personnel-des-membres-f43/espace-p
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Lun 4 Juil 2011 - 21:07

Erreur corrigée.
Désolé

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Cry Noir
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 455
Age : 24
Localisation : Glandland
Loisirs : Glander
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Lun 4 Juil 2011 - 21:21

A voté génial
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Mar 5 Juil 2011 - 9:52

Décidement j'ai tout oublié : fin des votes samedi 16 juillet au soir

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Mysticus
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 32
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Mar 5 Juil 2011 - 14:25

A voter

_________________
Mysticus

La Chasse ... à l'homme
Revenir en haut Aller en bas
Rainette
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 3991
Age : 36
Localisation : Ginestas
Loisirs : squatter le forum et faire la blonde.
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Mar 5 Juil 2011 - 14:27

le choix est toujours aussi difficile... mais a voté ^^

_________________
J'observe, et je suis toujours là.
:swap:

Rhacophorus vampyrus !

"nous ne changeons pas avec le temps ; nous sommes pareils aux fleurs qui s'ouvrent, nous ne faisons que devenir un peu plus nous-mêmes."

Revenir en haut Aller en bas
http://la-rainette-rouge.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Jeu 7 Juil 2011 - 14:03

A voté ^^
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Sam 9 Juil 2011 - 13:30

J'ai manqué le premier tour, mais je vote pour le second ^^

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Victor
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 914
Age : 24
Localisation : Dans un dojo
Loisirs : Karaté
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Sam 9 Juil 2011 - 15:20

Texte 2 pour la victoiiiire Very Happy

_________________


"You can always find me in the drift"
Pacific Rim

"To hell with circumstances; I create opportunities."
Bruce Lee

Revenir en haut Aller en bas
http://ecrire.ingoo.us/espace-personnel-des-membres-f43/espace-p
Feher
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 728
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Sam 9 Juil 2011 - 23:46

A voté! (choix difficile... c'est pas le concours dont les textes m'inspirent le plus votationnellement parlant ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Dim 10 Juil 2011 - 12:55

J-7 avant la fin des votes.
Les textes 2 et 4 son au coude à coude. Qui va gagner ?

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
surya
Je commence à m'habituer
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 25
Localisation : Très loin au-dessus des nuages
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Lun 11 Juil 2011 - 21:25

ça y est ! Ai voté ^^

_________________
"L'étude du beau est un duel où l'artiste crie de frayeur avant d'être vaincu" Baudelaire [i]in Petits poèmes en prose[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Mar 12 Juil 2011 - 13:24

C'était vraiment dur à choisir affraid
A voté =)
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Ven 15 Juil 2011 - 10:16

A voté !

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7356
Age : 29
Localisation : Un pied à Minath Tirith, un autre à Riva, le coeur à Port-Réal et la tête sur tatouine
Loisirs : Me prendre pour un rongeur, embêter le chat et faire plein de câlins
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Sam 16 Juil 2011 - 21:51

Et voilà, le moment est venu pour moi de déclarer le vainqueur.
*Roulement de tambour*

Et le vainqueur du 24ème concours est...

FreedomEarth!!!

Elle (la Terre) et il devient donc le nouveau lauréat des AEfficiels.

Je laisse au autres le soin de se démasquer.

::crazy::

_________________
Killing folks is easy, being politically correct is a pain in the ass... Achmed, The Dead Terrorist

I will draw you, Saruman,  as poison is drawn from a wound.
Gandalf
-Je... Je n'arrive pas à y croire ! -C'est pour ça que tu échoues...
Star Wars, Episode V, L'Empire Contre-Attaque

Vous avez un nom qui commence comme une caresse et fini comme un coup de cravache. Cocteau à Marlène Dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Sam 16 Juil 2011 - 22:17

Bravo à Freedom, c'est complétement mérité ! J'ai beaucoup aimé ton texte, j'avais voté pour toi ! Félicitations !


Dernière édition par Ilàan le Dim 17 Juil 2011 - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Feher
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 728
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Sam 16 Juil 2011 - 23:20

Bravo ^^

J'avais voté pour le texte numéro 4, et le mien, ô surprise, était le 3 (du glauque, des gosses martyrisés, un style digne de l'arrière d'une boîte de corn-flakes, youhou itize mi ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Dim 17 Juil 2011 - 6:51

Bravo !!
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Dim 17 Juil 2011 - 10:11

Bravo Freedom Smile

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Dim 17 Juil 2011 - 16:45

J'avais voté pour le tiens alors Feher ^^. Merci mais j'ai remarqué nombre de répétitions et quelques fautes qui plombent le texte...
Revenir en haut Aller en bas
PandoraBox
J'adore ce forum!
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 33
Localisation : Les Limbes Ecarlates (ou Les Noires Ténèbres, ça dépend des jours!)
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   Dim 17 Juil 2011 - 18:21

Félicitations Freedom ! Very Happy

(Moi c'était le 1 ^^)

_________________
O fond de la boîte de Pandore! ô espérance! où êtes-vous?
Voltaire - Lettre à Mme de Lutzelbourg

"Elle passa le reste de la nuit le regard perdu dans les flammes qui dansaient, dansaient, et se reflétaient dans ses yeux tristes."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: concours n°24-2nd tour   

Revenir en haut Aller en bas
 
concours n°24-2nd tour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tour du monde en voilier
» Tour 3: Orcs & Gobelins contre Elfes-Noirs
» Impact de foudre sur la Tour Eiffel
» Le tour du Monde de Micho
» Le tour du monde de Lydie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Concours :: Les AEfficiels-
Sauter vers: