Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Courbet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Courbet.   Jeu 12 Jan 2012 - 12:19

Je n'aime pas spécialement Courbet ( inventeur du Réalisme qui "enterra" le romantisme à la moitié du 19ème siècle, mais je trouve ses préceptes et son enseignement très intéressant pour tous artistes.

En 1861, au faîte de sa gloire, il ouvrit un atelier à Paris, et instaura 4 préceptes à suivre pour ses élèves :

"1, Ne pas fais ce que je fais.
2. Ne fais pas ce que font les autres.
3. Tu ferais ce qui fit Raphaël autrefois, tu n'aurais aucune existence. Suicide.
4. Fais ce que tu vois, ce que tu sens, ce que tu voudras."


Je trouve que ces quelques directives sont toutes à fait adaptées à notre époque moderne, et à la situation actuelle dans l'art et la littérature. Vous pouvez remplacer Raphaël par n'importe qui ( Tolkien par exemple si vous écrivez de la Fantasy).
A méditer.
Revenir en haut Aller en bas
mérou
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Courbet.   Jeu 19 Jan 2012 - 0:18

Ilàan a écrit:
En 1861, au faîte de sa gloire, il ouvrit un atelier à Paris, et instaura 4 préceptes à suivre pour ses élèves :

"1, Ne pas fais ce que je fais.
2. Ne fais pas ce que font les autres.
3. Tu ferais ce qui fit Raphaël autrefois, tu n'aurais aucune existence. Suicide.
4. Fais ce que tu vois, ce que tu sens, ce que tu voudras."


Je trouve que ces quelques directives sont toutes à fait adaptées à notre époque moderne, et à la situation actuelle dans l'art et la littérature. Vous pouvez remplacer Raphaël par n'importe qui ( Tolkien par exemple si vous écrivez de la Fantasy).
A méditer.
tu veux pas nous expliquer Ilaan ce que tu trouves de pertinent et de stimulant et d'adapté à ces conseils de courbet? (parce que moi au contraire je suis pas du tout convaincu. j'ai tendance à penser qu'il faut s'inspirer à fond des autres, et que c'est comme ça qu'on développe son style, et non pas en se disant d'emblée "je vais faire mon truc, comme je sens, sans chercher à imiter qui que ce soit").
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Courbet.   Jeu 19 Jan 2012 - 10:18

"3. Tu ferais ce qui fit Raphaël autrefois, tu n'aurais aucune existence. Suicide."

Si c'est pour copier, et faire ce que les autres ont fait et ont fait mieux que toi, pourquoi créer ?
Tous les artistes ont copié bien sûr à leur début "pour se faire la main". On recopie, on imite mais c'est la phase d'apprentissage. Personnellement, j'ai recopié des passages entiers de romans de Bret Easton Ellis ou de Cormak McCarthy (tout comme les peintres du XIXème ont passé leur adolescence au Louvre à recopier des toiles de maîtres). On apprend, on voit tout le chemin qu'il nous reste à parcourir pour après s'en éloigner complètement et créer.

Pourquoi faire du sous-Proust alors qu'on peut faire du Jean-Luc Dusapin ?
Pour un historien de l'art, il est facile de reconnaître la patte de l'artiste. On ne dit pas qu'Ingres est du sous-David. Il a développé un style à lui, qui est à l'opposé de son maître ou des peintres de la Renaissance dont il était fan.

En écriture, c'est pareil, tu lis un bouquin de Poivre d'Arvor, tu ne peux pas le reconnaitre, t'as l'impression que c'est seulement du sous... quelque chose. Un roman de Zola, ou d'Ellis, tu reconnais tout de suite l'auteur.

Courbet s'est lui-même inspiré des peintres néerlandais pour fonder l'école du Réalisme. Mais son art a évolué pour devenir le sien propre et pas un vulgaire plagiat. A une époque où la lutte entre classicisme et romantisme perdurait et où les scènes de la vie courante étaient vu comme un truc chiant et sans intérêt, il n'a pas hésité à venir avec sa nouveauté et a étonné le monde. Il a été le point du départ d'un mouvement, et on peut bien sûr comprendre que ça a flatté son égo ( il a d'ailleurs ouvert son propre pavillon à l'exposition universelle de 1855 pour exposer ses toiles à lui et seulement les siennes à la vue du monde).

On voit trop souvent des artistes aujourd'hui qui font du sous-quelque chose parce qu'ils n'ont pas la flamme. Regarde ici le nombre de débuts de romans plagiés sur le Seigneur des Anneaux ou Eragon. Ca a marché pour un type alors je copie et à moi la gloire, les femmes et Hollywood, youpi ! Je ne considère comme artiste que quelqu'un capable d'innover, de n'être pas comme..., de se jouer des règles pour imposer les siennes. Les autres sont des amateurs.

Être influencé oui, prendre pour modèle non. A partir d'un certain moment, il faut se réveiller et d'arrêter de copier son maître, de terminer sa phase de préapprentissage pour se mettre vraiment au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
mérou
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Courbet.   Jeu 19 Jan 2012 - 10:53

lol si il s'agit de dire "il faut s'inspirer de ce qu'ont fait les autres mais en y mettant de soi", c'est bon c'est relativement consensuel - et pas besoin de s'appuyer sur courbet pour dire des choses aussi originales.

mais si on rentre un peu dans le détail, moi je pense que les plus mauvais écrits, c'est pas des écrits de ceux qui disent "je vais faire comme le seigneur des anneaux", c'est plutôt les écrits de ceux qui se disent d'emblée "je vais faire comme je sens".

parce que assimiler l'art de quelqu'un d'autre, ça aide sacrément à comprendre plein de choses. il faut assimiler et digérer. proust connaissait par coeur saint-simon et ruskin, ça l'a énormément aidé à développer son style. sagan a fait un peu du sous-proust, et c'est hyper chouette. gainsbourg a assimilé et digéré chopin, ça l'a bien aidé à faire de la musique originale. lennon a assimilté et digéré cochrane et holly, ça l'a sacrément aidé à faire de la musique belle et originale.

bref, les phrases de courbet : si c'est pour dire "inspirez vous des autres mais mettez y de vous", je trouve que c'est banal, que ça casse pas des briques. si c'est pour dire "tournez le dos aux autres", je trouve que c'est pas très pertinent.

mais fondamentalement, je crois aussi que pour peu que l'on ait un peu de caractère, le risque qu'on reste proche de ses idoles au point de ne rien apporter de nouveau est très faible. le risque de ne rien apporter d'original est beaucoup plus important, réirère-je, si on se dit d'emblée "je vais me lâcher, ça va être original". c'est là qu'on fait le plus banal à mon avis.

"le génie, c'est essayer d'imiter les autres et ne pas y arriver". cette citation de je ne sais plus qui (ça va me revenir :-)), je la trouve pas débile ; et, quelque part, plus stimulante que les phrases de courbet.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courbet.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Courbet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 90 - Belfort - Lycée Courbet
» BONJOUR MONSIEUR COURBET !
» LA VERITE EN PEINTURE - COURBET/CEZANNE
» Courbet au Grand Palais - Palimpseste
» Portrait de Paul Verlaine par Gustave Courbet.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: