Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 soigner la dépendance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anne
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 564
Age : 53
Loisirs : peinture, écriture, nourrir mes chats,photos
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: soigner la dépendance   Mer 1 Fév 2012 - 9:23

Baclofene : pourquoi tant de haine ?(doutes de l'AFSSAPS)
(France 5 : c'est à dire
avec le docteur olivier Ameseing- mardi 31 janvier)

certes on pourrait commencer par
elle regarde encore France 5 ?
qu'allait elle faire dans cette galère?

las!
je vis dans mon trois pièces
parfois
j'ouvre la fenêtre de la télévision
prés à zapper
sauf que
l'interview était l'interview
du docteur Ameisein
voila presque trois ans que date les premiers articles du Monde sur ces recherches
dans la foulée, mes médecins m'ont prescris du baclofene, de leurs propres initiatives
je n'ai jamais tenu aussi longtemps un sevrage absolu!
aujourd'hui je ne prend plus ce médicament
je le sens moins efficace, mais il y a des raisons sur lesquels je vais revenir.

quel est l'apport du baclofene dans un sevrage?
il diminue les sentiments de manque
le manque, le vrai , je dirais
le pur et dur
le physique, que les psy distinguent avec raison du manque psychologique
ce dernier tient a une accroche qui tient a des réactions émotionnels
qui nous fait rechuter
car l'alcoolique est confronté a ces deux problèmes
- un manque physique
le corps qui réclame
qui réclame simplement sa dose
pour fonctionner, pour être en paix
pour éviter l'idée fixe : boire
- un manque psychologique
exemple simple
j'ai encaisser un refus d'exposition
= deux doses de whisky
ici c'est aux psychothérapeutes, ou psychologue d'intervenir
travail analytique
traitement comportemental
un suivi psy est nécessaire, il peut être tres long
(pour ma part je sais déjà le contenu de ma prochaine séance dans une semaine.
j'ai un rendez vous tous les mois)

le baccifère agit sur le manque physique est pour moi,
c'est déjà beaucoup.
malheureusement
il semble que ceux qui se mêle d'alcoolisme
avec un succès de guérison que l'on connait tous
ont décidé que le baclofene soit un médicament annexe
se moque d'entreprendre des recherches
se moque en vérité des malades qu'ils prétendent soigner.
hors dans l'affaire, ils ont beau jeu.
l'organisation privée la plus connu ne s'appelle t elle pas
"les alcooliques anonymes"?
puisque l'alcooliques se cachent comme des lépreux
parfois je rêve de manifestation
d'alcooliques non anonymes
pour rappeler que notre dépendance est aussi une maladie
une maladie mal maitrisée
d'autant plus mal maitrisée
que l'alcoolique est honnis
un de mes psychiatres
n'a pas manqué de me rappeler
que le baclofene ne saurait remplacer
la volonté
c'est une évidence!
mais devons nous cracher sur une petit coup de pouce à la volonté ?
ma psychiatre a du reste évoluée
elle suit de prés les recherches sur ce médicaments (en fait tout les médecins que je côtois suivent ces recherches avec attention)
car il y a bien des recherches en cours
ces recherches répondent à la raison pour laquelle j'ai laissé ce traitement pour le moment
actuellement le conditionnement du baclofene
répond a son usage initial ; c'est un décontractant musculaire
les doses sont calculées en fonction
hors il ressort des dernières recherches que les doses
qui seront prescrites en matière d'alcoolisme soient beaucoup plus importantes
haro sur les plaquettes !
ainsi j'attends donc une mise sur le marché d'une formule plus adaptée
à notre besoin ( et puis cela me fait un peu bobo au ventre)

je crois qu'il serait tant que les alcooliques non anonyme
réclame une prise en main de leurs destins
que notre guérison cesse d'être une rédemption
mais la guérison simple d'une simple maladie.
( deux fois simples très volontairement)

Revenir en haut Aller en bas
http://album-club-internet.fr/abfont
Rainette
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 3991
Age : 37
Localisation : Ginestas
Loisirs : squatter le forum et faire la blonde.
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: soigner la dépendance   Mer 1 Fév 2012 - 10:12

Je suis d'accord avec toi! En tant que médecin généraliste, j'ai des patients alcooliques dans ma patientèle... et c'est une maladie très difficile! Mais un seul est sous baclofène et il est tellement content (après avoir essayé d'autres traitements) que ça me donne envie d'en savoir plus sur ce médicament.

_________________
J'observe, et je suis toujours là.
:swap:

Rhacophorus vampyrus !

"nous ne changeons pas avec le temps ; nous sommes pareils aux fleurs qui s'ouvrent, nous ne faisons que devenir un peu plus nous-mêmes."

Revenir en haut Aller en bas
http://la-rainette-rouge.skyrock.com/
lulli
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Nombre de messages : 432
Localisation : paris, paris, paris.
Loisirs : Poterie.
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: soigner la dépendance   Ven 17 Fév 2012 - 8:03

Je connaissait pas se traitement mais il semble interessant... Mon père lui, il avait pas de dépendance physique alors qu'il buvais depuis ses 15piges des quantité importante tout les jours... Quand il a arrêter, ce fut comme toujours : du jour au lendemain à la différence qu'il n'a pas rebus 6 mois après (quand j'étais enfant, il faisait des pause de temps à autre pour prouver qu'il était pas alcoolique... mais il finissait toujours par y revenir, 6 moins plus tard en commençant par un petit verre - ce petit verre qui lui rappelais la "dose" à laquel il avait habitué son corps)
Enfin, lui c'est une chance et sa reste très rare à priori (les docteurs ont été bleffer qu'il arrête sans syndrome de manque après plus de 40 ans de consommation élevé !).

Si ce genre de traitement existe, le savoir me semble important, tout ce qui peu aider est important.. Tel que : sortir de la honte ! C'est pas une faute que d'être alcoolique...

_________________
amicalement et dyslexiquement votre,
Lulli
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: soigner la dépendance   

Revenir en haut Aller en bas
 
soigner la dépendance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment bien digérer pendant les fêtes et soigner les excés
» Manière simple de soigner les brulures.
» Darren qui se fait soigner par une sorcière/Mélany
» Aromathérapie : Se soigner par les Huiles Essentielles
» Si vous êtes amené à soigner un pédophile,... un criminel ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: