Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'exercice de la goutte d'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Sam 4 Aoû 2007 - 16:26

*Renifle avec mépris*

On assiste à la dégradation de ton cerveau, mon pauvre.

Et à ma décrépitude en orthographe

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Sam 4 Aoû 2007 - 16:33

C'est la déchéance de l'humanité du milieu d'après-midi, le soleil tape trop fort c'est pour ça

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Sam 4 Aoû 2007 - 18:07

Moi j'ai la clim' alors ça va.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Sam 4 Aoû 2007 - 18:12

Et moi cloitré derrière les volets fermés. Ca doit être l'enferment alors

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Sam 4 Aoû 2007 - 18:13

Toutes les excuses sont bonnes.

Je suis en train de songer que j'aurais pu sortir le calembour nullard suivant: je prendrai bien une goutte, moi !

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Sam 4 Aoû 2007 - 18:16

Au moins ça recadre un peu dans le sujet!
C'est fou ce que tous les sujets par en flood.

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
akira
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 5466
Age : 27
Localisation : dans les plaines ou la suisse normande ...
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Dim 5 Aoû 2007 - 1:04

Hakkrat, ton texte est vraiment très sympatique ! Tu revisites avec succès ce sujet !

_________________
Les arbres timides et forts
La nuit parlent à haute voix
Mais si simple est leur langage
Qu'il n'effraie pas les oiseaux... . . . . ./\. . . . .Marcel Béalu, L'air de la vie
Revenir en haut Aller en bas
http://peinture-noire.over-blog.fr/
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Dim 5 Aoû 2007 - 6:56

Merci ! Content qu'il y en ait au moins une qui ne marmonne pas sur mon hors-sujet...

ultuant a écrit:
C'est fou ce que tous les sujets par en flood.
C'est fou ce que tous les sujets parTENT en flood.

Si je ne m'abuse.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Dim 5 Aoû 2007 - 10:45

On peut arrêter le flood et les chamailleries s'il vous plaît ?

Et revenir au sujet principal...
Merci.

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Dim 5 Aoû 2007 - 12:38

Iron nous ne faisons que nous corriger sans autre pensée que de nous améliorer

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Lun 27 Aoû 2007 - 13:29

Voici ma version.
Je suis assez contente de l'avoir achevé, car je m'étais interdit de lire les autres propositions, afin de ne pas être influencé. Et, maintenant que j'ai terminé, je vais enfin pouvoir vous lire.

======================
Du robinet au goulot... Une simple chute?

Elle ne fut, au tout début, qu’un éclat de lumière. Minuscule soleil émergeant enfin d’un tortueux tunnel de ténèbre, une goutte d’eau venait de voir le jour. A l’aube de sa vie, elle se tenait, timide, encore trop attachée à sa sombre existence passée pour oser considérer l’idée d’en aborder une autre. Cependant, avec le temps, la goutte d’eau s’arrondit. Et alors qu’elle gagnait en substance, elle semblait aussi se gonfler d’une soif nouvelle. Toujours chevillée à son goulot, elle s’étirait peu à peu, frissonnante. Partagée entre crainte et curiosité, elle se mit à osciller doucement vers le vide qui lui semblait désormais plein de promesses. Comme pesant le pour et le contre, elle prit le temps de se balancer légèrement au bout du robinet encore quelques secondes. Puis, arrivée au terme de sa croissance, emplie de désirs et d’ambitions, elle se tendit, s’allongea et s’étira tant et tant qu’elle parvint enfin à se libérer. Se détournant définitivement de son passé obscur et labyrinthique, elle ne laissa derrière elle qu’une infime partie d’elle-même. La part congrue de sa personnalité qui n’avait pas voulu - ou n’avait point osé - défier l’immensité lumineuse.

Tête en avant, la goutte d’eau avait donc plongé dans le vide. L’air ambiant, soudain devint brise. Elle eut peur tout d’abord et se rétracta donc autant qu’elle pu. Elle regretta son enthousiasme et se roula d’avantage sur elle-même comme si elle n’avait plus d’autre souhait que de retourner dans l’ombre rassurante de son ancienne prison. Seulement voilà, le mouvement était amorcé et elle dut se rendre à l’évidence : il lui était impossible de faire marche arrière. Elle fit donc contre mauvaise fortune bon cœur et, s’arrondissant autant qu’elle put pour se protéger, elle continua sa chute en avant.

L’habitude aidant, elle parvint, petit à petit à accepter l’influence du vent sur son être. Elle parvint même à comprendre que ce vent qui lui arrachait sournoisement d’infimes bouts de son être à chaque caresse, lui faisait également le cadeau de freiner sa chute. Dépassant ses peurs et ses doutes, elle se mit à apprécier sa course à travers l’espace et le temps. Virevoltant, pirouettant et tourbillonnant dans les airs, elle profita du moindre changement dans le souffle d’air qui l’entourait. S’amusant à décomposer chaque rayon de lumière en milliers d’arcs-en-ciel, elle se mit à briller autant qu’elle put tel un diamant.

Elle crut sa vie brisée lorsque, dans une brutalité effarante, elle fut stoppée net par la surface froide et intransigeante du fond de l’évier. Sous le choc, elle explosa, littéralement ; éparpillant autours d’elle la plus grande part de ce qu’elle avait si brièvement été en quelques gouttelettes iridescentes. Réduite à sa partie congrue, frémissante, surprise d’exister encore, la goutte d’eau se laissa glisser de quelques millimètres. Un hasard heureux lui permit de retrouver un fragment de son ancienne existence. Elle réintégra cette parcelle avec un bonheur non dissimulé, et se mit, avec enthousiasme, à chercher ses pareilles. Guidée par l’instinct, elle se mit donc à zigzaguer d’une gouttelette à l’autre, regrettant de ne pouvoir remonter l’irrésistible pente qui avait mit un terme si cruel à sa si douce chute. Contrainte et forcée de laisser derrière elle quelques éclaboussures, elle continua, tant bien que mal son avancée.

Elle fut troublée lorsque, pour la première fois, elle rejoignit un éclat d’eau qui provenait certainement d’une autre goutte dont le destin, similaire au sien, avait été de tomber longuement avant de se briser sur l’émail craquelé d’un évier oublié. Hésitante, elle commença par s’accoler timidement à la brisure de cette autre infortunée, s’interrogeant sur la marche à suivre. Puis, finalement, dans elle sursaut elle fusionna avec la gouttelette. Inquiète tout d’abord de devenir ainsi un peu différente, elle réalisa rapidement qu’en acceptant ainsi de changer, elle augmentait ses chances de progresser un peu plus loin encore dans cette existence parfois cruelle mais toujours pleine de surprises. Elle gagna en assurance et se tendit vers une autre gouttelette, l’absorba, grossit, et avança encore.
Progressant de plus en plus vite, avec de plus en plus d’enthousiasme, la goutte d’eau eut vite fait de retrouver sa taille d’antan. Devenue avide, elle glissait d’une éclaboussure à une autre, se gonflant et s’arrondissant toujours plus. Arriva alors le moment où elle atteignit cette limite imperceptible où pour avancer encore d’avantage, elle n’eut d’autre choix que de laisser un peu de lest derrière elle. Comme toujours lorsqu’un changement s’imposait, la goutte d’eau manifesta d’abord quelques réticences, n’abandonnant dans son sillage que d’infimes et minuscules larmes. Mais, l’habitude aidant, elle accepta de se débarrasser de bien plus que cela. Et c’est ainsi que la goutte d’eau continua de progresser, de rencontre en rencontre, s’enrichissant de la différence des autres en laissant derrière elle ce dont elle estimait ne plus avoir besoin.

Toutefois, ses pérégrinations l’amenèrent à croiser la route d’une autre goutte solitaire et aventureuse. Leur cheminement erratique les conduisit sur des routes parallèles et même si leurs circonvolutions les conduisirent à s’éloigner quelques fois, elles devinrent bientôt si proches et intimes que l’inévitable survint. Inéluctablement attirées l’une vers l’autre, elle finirent par fusionner. Parvenue ainsi au sommet de son évolution, la goutte d’eau continua sa fuite en avant avec un sentiment de profonde satisfaction. Ignorant gouttelettes et autres éclaboussures, elle traça son chemin sans plus hésiter. Et, lorsqu’en fin de course, elle parvint au fin fond de l’évier, sur le seuil d’un trou obscur, elle comprit que son existence allait, une nouvelle fois, prendre un virage à la fois inexorable et radical. Cependant, cette fois, elle se sentait prête et c’est presque avec exaltation qu’elle fit le grand plongeon…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Lun 27 Aoû 2007 - 13:42

...

Je sais que je dis ça maintenant presque à chaque fois, mais la je pense que je ne changerais pas d'avis de sitot.

C'est un des meilleurs textes !
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Lun 27 Aoû 2007 - 14:28

Ouhao. Là, je dis chapeau... Shocked

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Mer 5 Sep 2007 - 0:13

/se ramène discrètement
sympa l'idée Very Happy

_________________________________
Seule, dans le noir, elle cheminait encore, toujours plus loin, toujours plus bas.
Seule aujourd'hui, mais non hier : elle avait simplement saisit l'occasion d'échapper à la masse, au troupeau, à l'inévitable, au courant qui entraîne...
Elle s'était accrochée à la première prise qu'elle avait trouvée, luttant contre le flot inexorable qui menaçait de l'entraîner à tout instant ; heureusement, cela avait finit par décroître puis s'arrêter.
Elle s'était alors retrouvée seule, enfin.
Pour qui a toujours vécu en groupe, la solitude peut paraître cruelle et redoutable. Mais il est des esprits que la liberté seule exalte, des esprits qui ne peuvent vivre pleinement qu'hors du groupe, hors des contraintes et du monde. Elle était de ceux là.

Le groupe, c'étaient sa mère et ses sœurs, qui ne faisaient qu'un.
Dans le flot continu, elle était dans le ventre de sa mère, ballottée, aveugle et impuissante ; mais sitôt qu'il se divisait et se divisait encore et encore, elle et ses sœurs naissaient de lui, petit à petit.
Dans le ventre d'une mère, elle était prisonnière ; en tant que sœur, elle était libre.

La pente s'inclinait de plus en plus, et elle avançait rapidement à présent. Elle sentait le vent de la course sur elle, elle sentait cet espace immense et vide, qui n’attendait que d’être parcouru, exploré, étudié. Parfois elle allait à une vitesse folle, heureuse de se sentir ainsi maitre de ses pas ; parfois, elle cheminait doucement, goûtant cette indépendance si nouvelle encore, et si fragile.
La liberté la galvanisait, mais le destin guidait ses pas. Non qu'elle ne le sût pas, tout au contraire. Bien que libre de quitter ses sœurs pour un temps, elle n'était pas libre de quitter le monde. Bien que libre de choisir son chemin, elle n'était pas libre de choisir son destin...
Elle tomberait...
Bientôt la lumière grandirait, la pente s'inclinerait, la course se ferait plus rapide encore. Puis ce serait le gouffre...
la chute...
la fin.

La fin d'un rêve, la fin d'une vie.
Cela approchait à présent. Elle sentait se produire ce qu'elle avait toujours redouté. Elle glissait de plus en plus rapidement, perdant le contrôle, s'écorchant, laissant derrière elle le liquide coulant de ses blessures. Voulant ralentir, elle n'en trouvait pas le moyen.
Non.
Non, ce n'était pas possible, allait-elle finir maintenant la liberté tout juste acquise ? N'y avait-il rien à faire d'autre que céder et se laisser tomber, pour revenir ensuite mourir en ce groupe qu'elle haïssait ?

Un brusque virage survint, la lumière grandit de plus en plus, elle tombait presque à présent, s'efforçant de toutes ses forces de rester contre la paroi pour aller moins vite. Avec une brutalité inattendue, elle arriva au bord du gouffre lumineux et terrible.
Avec une soudaineté plus inattendue encore, elle parvint à s'arrêter.
Elle resta là, tremblante, hésitante, devinant qu'elle ne pourrait jamais retourner en arrière, mais refusant d'aller de l'avant.
Elle était là, fragile, éphémère, brillant dans la lumière du petit matin : les rayons du soleil la caressaient, la traversaient, la faisait briller de milles feux, comme une étoile éternelle.
Alors, elle comprit.
Son destin était tracé, mais entrer dans l'arène la tête haute était différent que d'y être trainée. Elle avait le choix. Son destin était de tomber ici, mais elle choisirait quand le faire, elle choisirait comment se battre une fois en bas. Elle avait quitté les autres, elle serait capable de le refaire, car jamais la masse des innocents n'emprisonnera un esprit aussi libre que le vent.
Elle était en paix à présent, brillant doucement sur le bord argenté.
Un rayon de soleil passa, la faisant luire délicatement ; ce serait le dernier.
Elle tomba.
La chute était terrible, le vent de la course l'oppressait, elle voyait le fond se rapprocher à une vitesse terrible.
Mais elle tint bon, tombant avec courage vers le sol blanc immaculé.
Lorsque vint l'impact, elle explosa en un millier de fragments, tous aussi brillants que les étoiles, aussi légers que le vent.
Elle avait réussit. Par sa mort, elle était à jamais libre, donnant elle-même la vie à un millier de sœurs, qui une par une choisiraient leur chemin.

Le destin d'une goutte d'eau.

Car même le plus infinitésimal des êtres est libre de choisir sa voie.

___________________________________________
EDIT : waw, j'ai relus mon texte et édité pour corriger plein de fautes d'orthographe, et je me suis aperçue que j'avais mis plein de métaphores sans même m'en rendre compte Shocked

Luciole
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Jeu 6 Sep 2007 - 11:15

/revient après avoir tout lu
J'ai beaucoup aimé tous vos textes,
mes préférés sont les textes d'ultuant et de kalystah, surtout celui de Kalystah avec le message de tolérance et du fait que la petite goutte a finalement plein de chose à apprendre de sa différence avec les autres gouttes Smile
et j'aime aussi la façon dont Akira a mit des rimes à l'intérieur des phrases Very Happy

Luciole
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Jeu 6 Sep 2007 - 14:08

Ton texte en empreint de beauté également. Faire d'une goutte d'eau le symbole de la liberté et du droit à la différence, c'est beau!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Jeu 6 Sep 2007 - 14:52

Je viens enfin de trouver le temps de lire tous les textes.

Et je vais me permettre une remarque sur l'un des tous premiers textes :

tout d'abord, celui d'Iron.

Tu parles plusieurs fois des effets de la gravité sur la goutte d'eau. Tu dis notamment :

Citation :
La gravité – agissant sur elle bien plus puissamment que sur les êtres humains –
ou encore :
Citation :
la pression de l'attraction terrestre doubla également.

c'est faux: la gravité est une force constante. Elle agit de la même façon sur toute chose, humain, fourmi, goutte d'eau, feuille morte.... et ce quelles que soient les circonstances. Que l'on soit accrochés à quelque chose ou que l'on tombe.

ensuite, celui de Darth Globi.

tu dis :
Citation :
Pourtant, à l'échelle de la goutte d'eau, si celle-ci avait pu penser comme un homme, elle aurait eu le temps de hurler, aussi longtemps qu'un homme chutant du haut de la tour Eiffel.

c'est faux: le temps de chute dépend de la distance parcourue par l'objet. Et non pas de la taille de l'objet. Si un homme devait sauter du haut de la Tour Eiffel, il lui faudrait sans doute plusieurs secondes avant de venir s'écraser au sol. La goutte d'eau, quand à elle, va parcourir, tout au plus 30 cm... Et sa chute va durer à peine une seconde.


Pour finir, j'aimerais faire une petite remarque à Hakkrat dont j'ai beaucoup aimé la prose.

Dans le paragraphe qui s'intéresse à la goutte d'eau au niveau atomique, tu utilises deux images : celle d'un système solaire et celle d'une danse. N'aurait-il pas mieux valu n'en choisir qu'une ?
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Jeu 6 Sep 2007 - 15:02

Pourquoi donc ? ^^

Le ballet astral, ça existe, et au niveau atomique, je pousse jusque-là la comparaison.

Je me dis que pour le coup, j'ai vraiment fait un truc trop scientifique. XD

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Jeu 6 Sep 2007 - 17:45

ah vi vu comme ça Razz
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Ven 7 Sep 2007 - 12:37

Mais tu es scientifique ^^
J'ai vraiment aimé les textes de Luciole et kalystah

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Ven 7 Sep 2007 - 12:48

suis marié à un scientifique Wink
Revenir en haut Aller en bas
anne
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 564
Age : 53
Loisirs : peinture, écriture, nourrir mes chats,photos
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: la solitude de la goutte d'eau avant de plonger   Jeu 13 Mar 2008 - 17:53

Déja c'est une goutte d'eau,
c'est sobre,
mais chaste comme l'eau à dit saint françois,
translucide.
En elle, a bien la regarder, elle reflete le monde et l'homme qui s'y voit,
juste une difformation,
juste une loupe,
une effet d'optique.
La goutte va faire son seule et unique numero, une vie en un éclair.
Si bref qu'elle voudrait le retenir,
au temps suspend ton vole, comme disait une précedente,
et la goutte s'accroche, se concentre,
elle respire, à fond, une derniére fois.
En bas, le vide, un siphon gris et cela n'inspire pas confiance.
Mais certaines choses sont irreversibles,
et la goutte sait qu'elle va tomber, juste une question de temps.
Un flash,
un dernier,
hop,
trou noir bouffeur de galaxie.
Et you, collecteur des eaux usées,
recyclées moi, recyclées moi,
je veux croire en la reincarnation !
Revenir en haut Aller en bas
http://album-club-internet.fr/abfont
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Jeu 13 Mar 2008 - 18:51

Hey vraiment pas mal!

Bon c'ets très court :/ mais qu'est ce que c'est bon Wink

Bravo pour l'originalité Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Ven 21 Mar 2008 - 11:41

Une goutte de vie

C’a y est, la bouteille était renversée. Elle venait de tomber de mes mains. Et, je tentais de me retenir au rebord du lavabo. Mon esprit semblait prendre ses distances. Il plongeait dans les abîmes. Mes sensations s’atténuaient. Mais Je tenais bon. Ne pas Lâcher, pensai-je. Ce n’est qu’une crise passagère. Le temps semblait comme ralenti. Je savais comment faire pour passer cette épreuve. Ce n’était pas la première fois que cela m’arrivait. Et, Je me concentrais sur tout ce que je pouvais. Je m’accrochais aux objets qui nous entouraient pour ne pas perdre conscience.

La bouteille tournait sur le rebord du lavabo, puis freina sa course au pied du robinet. Maintenant, elle était immobile, et seuls quelques tressaillements lui donnaient encore vie. Puis, Plus rien. Une immobilité froide et glacée du monde qui l’entourait. Je dois tenir, me répétais-je. L’intérieur du goulot orienté vers le bas était encore couvert d’une fine couche d’eau. La lumière qui la traversait été déformé. Lentement, des formes apparaissaient, se tordaient, puis disparaissaient. Une force donnait au liquide une vie propre.

Peu à peu, l’eau descendait sur le bord inférieur du goulot, formant un bourrelet qui grossissait et s’arrondissait. Une goutte ovale était en train de naître. Elle était très gourmande et aspirait toute l’eau qui l’entourait. Elle prenait du poids et se dirigeait vers le bas. Dans cette goutte, l’eau se déversait et donnait naissance à des vagues. De courbes se créaient, fusionnaient et se multipliaient à l’infini. A chaque instant, la goutte s’effondrait et pendait au dessus du vide, s’approchant du point critique.

Puis soudain, le haut de la goutte rétrécit et se sectionna. Son cordon ombilical était coupé, et la goutte venait de prendre son indépendance. Durant un instant, elle parut suspendue au dessus du vide. Et sa forme changea encore, pour devenir une sphère parfaite. Pourtant, je savais qui sa vie se mouvait inexorablement vers sa fin. Lors de la descente, le vent formait des rides à la surface, qui remontaient le long de la goutte. La vie continuait à se mouvoir en son sein. Et dans sa chute continue, ses rondeurs laissèrent place à des formes plus effilées.

Enfin, lorsqu’elle atteignit le siphon, Elle perdit sa solidité et s’aplatit comme une boule informe, avant de rebondir pour ensuite exploser. Un feu d’artifice sortit de son ventre, comme un adieu à son auditoire. Elle avait fait son spectacle pour moi. Heureusement, son sacrifice n’avait pas été vain. Je me sentais déjà mieux.
Revenir en haut Aller en bas
anne
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 564
Age : 53
Loisirs : peinture, écriture, nourrir mes chats,photos
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: la petite goutte d'eau   Sam 7 Juin 2008 - 10:16

Je suis une petite goutte d’eau transparente.
J’ai peur, je frisonne.
L’air est froid et je crains l’avenir.
Doucement, malgré moi, je glisse.
Mes doigts sont démunis de griffes,
à quoi servirait-elle ? Je ne suis pas faite pour le combat.
Le métal est si dur.
Ainsi je coule, je me noie.
Hop ! l’espace d’un instant,
Silence, je chute sans plaisir.
Boum et je m’écrase, des morceaux de moi se désagrégent et partent par-ci, par-là, sur la surface blanche de la faïence.
C’est aseptisé comme un hôpital,
Je roule à la recherche d’un échappatoire,
Comme un torero perdu dans l’aréne.
Là, un monstre noir me guette.
Sombre, immonde, avide.
Mais les murs me rejettes et je fonds, j’abandonne.
Je suis une petite goutte d’eau,
Sans force devant le Moloch,
Je m’évanouis et je m’efface.
Revenir en haut Aller en bas
http://album-club-internet.fr/abfont
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   Jeu 19 Juin 2008 - 22:39

Cool... J'ai tout lu, c'est fou comme on peut faire des choses avec une infinitésimale quantité d'eau... affraid Bon, je m'y suis collée aussi, mais bon... Suspect l'essentiel c'est de se faire plaisir, hein? ^^ Donc...

Tourbillon invisible dans une cascade d'argent, elles arrivent, portées par le courant.
En fins chapelets, elles glissent; leur surface lisse est le reflet du ciel.
Elles
glissent

et tombent,
leur silhouette se bombe,
et dans un éclair qui chatoie,
elles tournoient
en un ballet liquide et aérien.

Virgules d'azur
dégringolent à vive allure
et perdent cette rondeur qui rassure.
Vertige!
Le vent du vide torture
ces sphères
où l'oeil espère
un monde ancien, un monde nouveau

Ô

Petites gouttes...
Ecoute!
L'écho de leur chute sur l'émail
détaille
le temps qui s'écoule
comme le liquide coule
jusqu'au fond
du siphon.

Mouais, j'ai pas tout à fait joué le jeu : ce sont plusieurs gouttes et puis j'ai pas essayé de faire dans la longueur (non, la typographie c'est pas pour rallonger ^^). C'est assez bizarre : j'ai pensé à ce texte en me brossant les dents... Je crois que j'en referais bien un autre sur la goutte, un de ces jours, à la Bacon... Bon, assez barbouillé pour aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'exercice de la goutte d'eau   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'exercice de la goutte d'eau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'exercice de la goutte d'eau
» Exercice de diction.
» "COLD RESPONSE" : exercice de l'armée de Terre
» exercice corps pastel
» Mon premier essai d'une goutte d'eau dans une rose...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Exercices d'écriture-
Sauter vers: