Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Horde du Contrevent ; Alain Damasio.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lemli
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 385
Age : 26
Loisirs : Créer. Tout, tout le temps.
Date d'inscription : 08/04/2012

MessageSujet: La Horde du Contrevent ; Alain Damasio.   Dim 16 Déc 2012 - 18:53

Bien obligé de faire cette critique, maintenant que j'ai éparpillé la moitié du roman un peu partout sur le forum. Voilà d'ailleurs deux extraits, et la critique du style.

Alors, que n'ai-je pas dis que je ne remettrais pas afin de ne pas ressasser des répétitions ? L'histoire, nous débutons en compagnie de 23 personnes qui, envoyées par le conseil de l'Extrème-Aval, l'Hordre, ont pour mission de contrer sur toute la longueur de leur monde, afin de trouver l'Extrème-Amont et de voir ce qu'il recèle. La seule difficulté : le vent. Il souffle, souffle d'amont en aval, à des puissances variant de la simple brise à la plus virulente des tornades ; classé sous neuf formes, dont six formes physiques (qu'ils peuvent contrer), et trois formes encore inconnues. Les personnages, et là, il y aurait bien plus à dire, trop. La plupart d'entre eux ont été "entrainé" dès l'enfance par l'Hordre, souvent de façons assez sèches : chacun possède un rôle propre, transcrire les vents sur un carnet, anticiper et comprendre ces mêmes vents, protéger la Horde, trouver de la nourriture, de l'eau, faire du feu (et à manger, n'est-ce pas), éclaireur, géomaitre, fauconnier, soigneuse, jusqu'aux crocs, les tracteurs. Un défi de mémorisation, certes, bien qu'aidé par la liste en début de livre, comportant le signe, le nom, et la fonction de chaque membre de la Horde.
Une des forces du roman est telle, le récit est à plusieurs voix, des voix souvent très distinctes les unes des autres. Il y a l'écriture raffinée, véritable glisse, de Sov le scribe (un peu l'écrivain du groupe), celles aussi belles mais moins recherchés d'Aoi et d'Oroshi, celle maitrisée - comment dire - courte, phrase par phrase, du prince Pietro, celle entrecoupé de parenthèses de Larco, il y a l'écriture de Golgoth, familière-argotique inimitable, très crue et souvent très drôle ; puis il y a Caracole, le troubadour, juste indescriptible, regardez-le à l’œuvre dans l'extrait.

Quelques (autres) points positifs. Les personnages, donc, Golgoth et Caracole en tête. La volonté omniprésente d'être original. La diversité des pensées entre membres de la Horde. La bataille littéraire d'Alticcio, c'est tellement énorme de mettre ça là, juste comme ça, dans un roman qui n'a pas grand chose en rapport, mais c'est tellement bien trouvé, ça en devient même réaliste !

Quelques points négatifs. La fin de l'histoire, n'attendez rien de fracassant, étant donné que c'est un "livre-univers", il n'y a pas de gros méchant pas beau à déglinguer, pas d'armées à vaincre, le seul but est d'atteindre l'Extrème-Amont - d'ailleurs, l'auteur prévient à de nombreuses reprise au fil des pages, il nous prépare. Certaines explications "scientifiques", qui apparaissent un peu comme ça, en plein combat. J'ai vu une critique qui parlait de l'influence de la philosophie, mais comme je n'ai jamais lu de livre de philosophie, peux pas dire.

_________________
Citation :
Si tout est sombre autour de toi, est-ce parce que l'ampoule est cassée, ou parce que tu as éteint la lumière ?
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La Horde du Contrevent ; Alain Damasio.   Dim 16 Déc 2012 - 19:28

Une très belle découverte et un énorme coup de cœur pour moi aussi.
J'ai été réellement plongée, du début à presque la fin, dans cet univers sans avoir envie d'en décrocher. Les vents à contrer, les dangers à affronter, les disparitions à gérer, les pièges de cet univers (la tour et le chrone en pleine "mer" a sans doute été le passage qui m'a le plus marquée, avec la traversée tout court de l'entendue).
C'est vraiment une histoire et des personnages très forts. Golgoth a été mon favori, avec Erg, Sov et Aoi. Caracole j'ai eu beaucoup plus de mal, parce qu'il en fait vraiment beaucoup trop pour moi. C'est son personnage et on comprend pourquoi, mais trop quoi...

Par contre, en effet, la fin m'a laissée sur ma faim (sans mauvais jeu de mot). Pour moi, c'est retombé comme un soufflet, et j'avais envie de dire "encore !" tout en sachant que c'était totalement impossible.
Mais un excellent moment de lecture que je recommande à mon tour Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Elann
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1037
Age : 23
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: La Horde du Contrevent ; Alain Damasio.   Ven 5 Sep 2014 - 1:02

Je donne aussi mon avis !
Je savais que c'était un livre reconnu avec un style très fort. Mais honnêtement, je m'attendais à un livre lourd et... pas du tout ! Mais alors tellement pas...
J'ai beaucoup aimé et c'est sacrément prenant ! Deux jours après l'avoir fini, j'y pense encore avec émotion (parce que les passages tristes... ça ne manque pas trop). J'adore Caracole (qui n'aime pas Caracole ? (Ok, Morrigan  Very Happy )), Sov, Oroshi, Pietro, Coriolis, Calli, Aoi, Te Jerkka... !
Un point négatif quand même (et ce sera le même que mes VDD) : la fin est prévisible, en tout cas, je l'avais devinée depuis un bout de temps. (Depuis une certaine citation, c'était même certain.)

De "la horde du Contrevent", j'ai trouvé qu'il en ressortait une forte impression de "vrai". C'est de la Fantasy (SF ?), certes mais les personnages sont très humains... et mêmes les moins humains d'entre eux.
Un exemple tout bête, c'est la manière relativement crue de voir le sexe dans ce livre. L'auteur ne nie pas que dans une horde mixte à 23 qui Contre depuis plus de trente ans... bah les personnages font l'amour entre eux (enfin, c'est pas une orgie non plus, j'ai pas dit tous en même temps et avec tout le monde !), des fois juste par besoin...
Et en même temps, c'est simplement un "détail" du récit, personne ne s'y attarde (les personnages comme l'auteur)... c'est humanisant !

J'ai beaucoup aimé les idées abordées, celles de Caracole mais de Sov aussi... Et même l'existence de cette horde, de ce Contre infernal encore et toujours. Tout ça pose des réflexions, (jusqu'où faut-il aller pour ce qu'on croît être bon ? Ce que nous voulons provient-il réellement de nous ou de la société/des puissants/de l'éducation ? Faut-il sans cesse se ré-inventer pour survivre (dans tous les sens du terme) ?...) Certains personnages se posent directement ces questions, ils ont quelques fois leur réponse, différente de celle des autres parfois...

Je ne sais pas en ce qui concerne mes VDD mais lorsque j'ai acheté le livre, la liste des personnages se trouvait sur un marque-page (comme celui-ci, recto verso : http://eric-vasseur-classe.fr/ev/wp-content/uploads/2012/01/horde_du_contrevent_damasio_marque1.jpg ), avec à chaque fois : symbole, nom, fonction dans la horde. L'effort de mémorisation évoqué par Lemli en est amoindri, on retient tout seul et très vite à qui appartiennent les symboles récurrents (et on en vient même à attendre impatiemment la venue d'un symbole) !

_________________
Je suis né pour te  connaître, pour te nommer, liberté.  Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Horde du Contrevent ; Alain Damasio.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Horde du Contrevent ; Alain Damasio.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA HORDE DU CONTREVENT d'Alain Damasio
» La Horde du Contrevent, Alain Damasio
» La Horde du Contrevent ~ Alain Damasio
» La Horde du Contrevent - Alain Damasio
» La Horde du Contrevent ; Alain Damasio.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques-
Sauter vers: