Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les lames du cardinal, Pierre Pevel

Aller en bas 
AuteurMessage
sombrefeline
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3559
Age : 32
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 17:18

Résumé

Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne.
Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume : les dragons ! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes…
Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger : les Lames du Cardinal !
(note : merci à Elbakin pour ce superbe résumé, je n’aurais pas fait mieux).


Ces temps-ci, j’entends beaucoup dire que la fantasy, c’est toujours des histoires de prophéties, de magiciens, d’elfes, de nains et de barbares en pagnes. J’entends aussi également que la fantasy, c’est un style littéraire pauvre et sans éclat, du consommable en somme.
A tous ces grincheux, je dis lisez « Les lames du cardinal » de toute urgence !

« Les lames du cardinal » pourrait être résumé par l’équation suivante : les trois mousquetaires + des dragons. C’est un bon début, car l’originalité de ce roman est d’arriver à mêler les codes du roman de cape et d’épée, à ceux de la fantasy, le tout dans un contexte purement français. Et puis, avouons-le, avoir des mousquetaires qui combattent les ennemis de la France avec rapière, dague et mousquet, le tout en ayant la classe, on ne va pas bouder son plaisir. (En tout cas, en tant qu’escrimeuse, j’ai adoré ce point-là. Et je veux une rapière en dent de dragon).

Mais ce serait un peu réducteur de résumer « Les lames du cardinal » à cet aspect, car ce serait laisser de côté les intrigues de cours et les jeux de pouvoir soigneusement mis en place, les scènes d’action haletantes. Mais surtout, ce serait oublier la peinture vivante du Paris du XVIIème, émaillé d’anecdotes historiques.
C’est d’ailleurs l’une des choses que j’ai préférées dans le roman. Pierre Pevel arrive à faire vivre son décor, sans lui donner l’aspect carton-pâte qu’ont d’ordinaire les histoires de capes et d’épées.

On a affaire à une galerie de personnages au caractère bien trempés, sans toutefois tomber dans la caricature, car on pressent pour beaucoup une histoire sombre et complexe (Ma préférence personnelle va à Saint Lucq, métis dragon tout de noir vêtu…).
L’un de mes petits regrets pour ce tome, est qu’on n’a pas beaucoup d’informations sur le passé des personnages, c’est par moment assez frustrant.

Idem pour les intrigues qui se mettent en place. A la fin du premier tome, les Lames ont déjoué un premier complot, mais on se doute que les dragons n’en resterons pas là, et que leur plan final est beaucoup plus vaste et ambitieux que ce que les personnages semblent penser.

L’écriture est, selon moi, l’un des autres points forts de ce livre. Pierre Pevel a une belle écriture, à la fois fluide et riche, aux tournures raffinées sans jamais être lourdes. Franchement, après quelques livres au style un peu plat à mon goût, cette lecture a été un bienfait.

En résumé
Un très bon livre, à l’univers original et si familier en même temps, de bons personnages, une intrigue rondement menée, dont on a envie de savoir la suite à tout prix, le tout servi par une très belle écriture.

Rendez-vous bientôt pour la critique des tomes 2 et 3.

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 17:42

Ouah, ça donne envie ! C'est exactement comme ça que je m'imagine la Fantasy française.
Ça fait des mois que je recherche un bon bouquin de Fantasy à lire, que je fais le tour des librairies en essayant de trouver un truc sympa, mais c'est toujours pareil, les mêmes thèmes, les mêmes intrigues, les mêmes couvertures, les mêmes titres (!), mais là... je veux lire ce roman !
Des mousquetaires, le Paris de Louis XIII, un univers historique, des dragons... ça fait combien de temps que je n'ai pas vécu une vraie aventure ?

Merci pour le partage !
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3559
Age : 32
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 17:45

Ecoute, vas-y, à mon avis, tu ne seras pas déçu.

Et du même auteur, tu peux lire les enchantements d'Ambremer (steampunk à tendance féérique) et les Ombres de Wielstad (Guerre de trente ans dans un monde fantasy). c'est à mon sens moins abouti que les lames du cardinal, mais c'est une lecture très agréable.

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Iron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3286
Localisation : Inconnue
Loisirs : Inconnus
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 17:46

Ah, les Lames du Cardinal, génial ! Le récit est vraiment bien mené, l'ambiance est parfaite et l'histoire est vraiment prenante, mais le gros plus de cette trilogie c'est les les descriptions : à chaque fois qu'un personnage débarque dans un paragraphe, c'est un festival et l'image du personnage nous apparait petit à petit. Grand roman de cape et d'épées dans un univers parisien ou mousquetaires et fantasy se mêlent sans problème Smile

_________________
C'est un crapaud je vous dis, un crapaud ! Pas une grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 17:55

Ça fait un moment que j'entends plein d'éloges sur ce cycle, que je me dis moi-même qu'il a l'air chouette... mais après mon énorme coup de cœur des "Lames du Roi" (pas tout à fait pareil, faut que je fasse une critique si elle n'y est pas déjà, tiens), je n'ai jamais réussi à m'y mettre.

Pourtant, je sais que c'est différent, que ça a l'air super, que j'aime la période et le genre... raaah, mais j'attends quoi ? ^^

Saviez-vous au fait que pour les amateurs, il existe (ou va exister ? je ne sais plus s'il est sorti) un JdR sur cet univers Smile Si vous voulez prolonger l'aventure !

Par contre, les autres livres que tu cites de lui me tentent pas mal, Sombrefeline. Faut que je me penche sérieusement sur la question...
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Wishmaster
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1442
Age : 28
Localisation : Belfort, France
Loisirs : Lecture, écriture, femme (que la mienne hein) et tout le multimédia, musique, film, série, documentaires
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 18:07

Même qui ne lit pas de fantasy (ou extrêmement peu) tu m'as donné envie de lire cette trilogie !
Merci

_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son,que les gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con !

Le sage cherche la vérité, l'imbécile l'a déjà trouvée.
Bernard Werber
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3559
Age : 32
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 18:41

Citation :
mais après mon énorme coup de cœur des "Lames du Roi"
J'ai lu le 1er tome, que j'avais bien aimé. faudrait que je lise les autres quand j'aurais du temps, c'est à dire... euh...

Citation :
Saviez-vous au fait que pour les amateurs, il existe (ou va exister ? je ne sais plus s'il est sorti) un JdR sur cet univers Si vous voulez prolonger l'aventure !
Oui, il me semble que l'auteur va en présenter une partie à Zone Franche

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 18:47

Oui, tout à fait, il sera présent à ZF et il y aura une table ronde là-dessus je crois (raison de plus pour y aller Razz)

Pour les Lames du Roi, même si ça n'est pas le sujet, je te les conseille fortement, d'autant plus que les 3 tomes sont indépendants mais liés (surtout le 2 et 3)
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Abigaelle
Murène fêlée
avatar

Féminin Nombre de messages : 4577
Age : 45
Localisation : Paris
Loisirs : Ecrire, lire, rêver, le tout en musique, sinon ce serait trop triste !
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 21:17

Je les ai sur mon Kindle, plus qu'à me mettre à leur lecture maintenant, ils m'avaient donné envie dès que j'avais lu le résumé.


_________________
Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions (et c'est valable aussi bien dans l'écriture que dans la vie !)

"L'homme est un loup pour l'homme... et un gros con pour le loup." Evil or Very Mad

"Et alors la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu..." : https://www.youtube.com/watch?v=_Qg3Rk-B09o
Revenir en haut Aller en bas
http://rachel-fleurotte.blogspot.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Jeu 7 Fév 2013 - 22:39

Ca m'a l'air sympa, comme livre. J'ai déjà lu un livre qui mêlait histoire et fantastique mais pas un avec de la fantasy. L'histoire me plaît donc, je pense que je vais y jeter un coup d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3559
Age : 32
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 20 Mar 2013 - 21:46

Et on continue la trilogie : Les lames du cardinal : l’alchimiste des ombres (T2), Pierre Pevel


Résumé
Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d'Europe. Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d'élite, une compagnie clandestine d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal.
Mais alors qu'ils ont rendez-vous, par une nuit d'orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d'un complot à venir, ils sont loin d'imaginer l'ampleur de la tragédie qui va s'abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l'Alchimiste des ombres...

2ème tome de la trilogie « les lames du cardinal », « L’alchimiste des ombres » est pour moi le digne successeur du 1er livre, que j’avais beaucoup aimé.

On retrouve la même qualité d’écriture, à la fois fluide et travaillée, les dialogues sont toujours aussi bons, à la fois vifs, et sonnant « d’époque » (sans jamais trop en faire). On retrouve aussi les descriptions émaillées de faits historiques qui donnent une réalité à cet univers et permettent (au passage) d’approfondir un peu sa culture générale.

Côté intrigue, on nage justement en plein milieu d’une série d’intrigues de cour assez complexe. J’ai beaucoup aimé la peinture de la vie de la noblesse, des alliances qui se font et de défont autour du Roi et de la Reine.
Ce 2ème tome est moins centré sur l’action et plus sur les jeux de pouvoir, malgré quelques moments de bravoure et quelques combats épiques. L’intrigue est très subtile, il faut être attentif car Pierre Pevel lâche au fil du texte des informations précieuses qui permettent de comprendre le dénouement (personnellement, je n’ai commencé à entrevoir la vérité qu’à la dernière partie du livre).

Côté personnages, le roman approfondit le passé de certains, même si de grosses zones d’ombres subsistent pour la plupart (pourquoi Agnès n’a-t-elle pas fini son noviciat ? Comment Leprat a-t-il attrapé la Ranse ? Qui est vraiment Saint Lucq, le sang-mêlé ?). De ce côté-là, je trouve que le livre est assez frustrant, car j’aurais aimé qu’il réponde à certaines de mes questions.

Heureusement pour moi, il y a un tome 3, et j’attends beaucoup de la conclusion de ce cycle, d’autant plus que « L’alchimiste des ombres » se termine sur un gros cliffhanger.

En résumé : Une lecture agréable, qui confirme la bonne surprise du 1er tome. Je lirai la suite avec grand plaisir.

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Abigaelle
Murène fêlée
avatar

Féminin Nombre de messages : 4577
Age : 45
Localisation : Paris
Loisirs : Ecrire, lire, rêver, le tout en musique, sinon ce serait trop triste !
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Dim 24 Mar 2013 - 21:17

Ca y est, je m'y suis mise, c'est vrai qu'on est très vite happé dans l'histoire et qu'elle donne envie d'avancer rapidement pour savoir ce qui va se passer, d'autant que les premiers chapitres contiennent de nombreux teasers, donc forcément on a du mal à le lâcher.

_________________
Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions (et c'est valable aussi bien dans l'écriture que dans la vie !)

"L'homme est un loup pour l'homme... et un gros con pour le loup." Evil or Very Mad

"Et alors la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu..." : https://www.youtube.com/watch?v=_Qg3Rk-B09o
Revenir en haut Aller en bas
http://rachel-fleurotte.blogspot.fr/
sombrefeline
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3559
Age : 32
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 3 Avr 2013 - 19:05

Et hop, critique du dernier tome de la série "Le dragon des arcanes"

4ème de couverture
Paris brûle-t-il ? On pourrait le croire, si l'avenir funeste dont Sœur Béatrice a eu un aperçu prophétique se réalise. Déjà un dragon a survolé Paris et est passé à l'attaque. Face à lui, un homme a péri dans un dernier acte de bravoure et de sacrifice : Almadès, le maître d armes espagnol des Lames du Cardinal. La bande de Lafargue est en deuil et la colère appelle la vengeance. L'action reprend très vite ses droits. Agnès et Ballardieu veulent en savoir plus sur la vision de Béatrice et la menace qui pèse sur la capitale. Direction : le Mont Saint-Michel, repaire des Châtelaines, où Béatrice est cloîtrée...

Dernier tome de la trilogie « Les lames du cardinal », « Le Dragon des arcanes » conclut avec brio cette série.

On reprend l’action là où on l’avait laissée dans le tome 2 (A savoir sur un beau cliffhanger) et le lecteur est plongé directement dans une série de péripétie. Pierre Pevel ne lui laisse que le temps de souffler avant de le réembarquer dans la conclusion finale de cette aventure.

La plume de l’auteur fait toujours des merveilles, travaillée mais jamais lourde, avec des dialogues vifs, des descriptions émaillées de petits détails historiques et des scènes d’action menées avec brio.

J’ai trouvé ce tome plus sombre que les précédents, à la fois parce qu’il y a des morts (je ne dirai pas lesquels pour ne pas spoiler), mais également parce que les personnages sont confrontés à leurs passés, à des choix douloureux. Ils doutent, ils souffrent et certains devront sacrifier beaucoup.
A ce titre, « Le Dragon des arcanes » a répondu à certaines de mes interrogations concernant les personnages, notamment au sujet d’Agnès dont on découvre ici le véritable destin (et quel destin !). Je regrette juste qu’on n’en sache pas plus sur le passé de certains personnages, notamment Saint Lucq (mystérieux jusqu’au bout) et Leprat.

Le roman est très rythmé, assez porté sur l’action, avec une bataille finale magnifique, mélange de combat épique contre un dragon (non, je ne spoile pas, vu le titre du roman, vous deviez vous en douter) et de combats de rue haletants. Et connaissant la propension de Pierre Pevel à maltraiter ses personnages (ceux qui ont lu Wielstadt comprendront), le suspense et l’inquiétude sont maintenus jusqu’au bout.

En résumé : un beau final pour une belle série. La fin est douce-amère car malgré la victoire, les sacrifices auront été nombreux, et parce qu’on quitte à regret cette troupe de bretteurs à laquelle on s’est attachée.

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
barla
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 499
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 19 Juin 2013 - 9:18

J'hésite à le lire. Je suis une fan absolue du début du XVII è s. Oui, on peut être fan d'une époque Wink. J'ai lu énormément de biographies des grands personnages de l'époque, des essais divers et variés, j'ai une petite collection de livres anciens (rien de mieux que de découvrir les règles de l'escrime, du savoir vivre, de l'honneur, de l'éducation ou même du droit... dans des livres d'époque). J'ai même situé mon propre roman de fantasy dans un monde très très XVIIè.
Mais...

Mais l'idée du mélange me gêne. J'aime les romans historiques quand ils sont réalistes et précis (j'ai la fâcheuse tendance quand je lis un roman historique de traquer les anachronismes, notamment au niveau de la pensée. Mon sujet préféré. Je trouve que trop souvent, les personnages "historiques" dans les romans conçoivent le monde de façon trop moderne, et pas en adéquation avec la réalité de l'époque -il suffit souvent de voir le rôle des femmes).

Alors des dragons face à des mousquetaires... :|. Si encore c'était dans une sorte d'autre monde, une ambiance XVIIè, de cape et d'épée, mais avec de faux personnages et lieux, pas des ayant existé!
C'est ce qui me retient, et me retient même beaucoup. 


J'adore quand même une bd comme de Cape et de Croc (pour ceux qui ne la connaissent pas, je conseille vivement), mais elle est sur el ton de l'humour, truffée de références. Il est même assez conseillé de connaître les œuvres de l'époques (et celles se référant à l'époque) pour apprécier pleineement)
Revenir en haut Aller en bas
Louen Oldwolf
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 494
Age : 30
Localisation : Morbihan
Loisirs : Ecriture bien évidemment, lecture, un peu de peinture, beaucoup de jeu et j'essaie aussi d'aprendre la cuisine japonaise.
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 19 Juin 2013 - 11:32

Le problème est peut être que tu envisage ça comme un roman historique alors qu'il ne l'est pas plus que n'importe quel roman de fantasy, le roman n'affirme d'ailleurs pas être historique. Faire ce genre de rapprochement c'est comme regarder un indiana Jones dans l'espoir d'y voir le récit fidèle de la seconde guerre mondiale. 

en tout cas, j'ai commencé à le lire et cela prendra surement du temps avant que je ne le finisse, je n'ai pas été happé par l'histoire, du coup il n’arrête pas de descendre dans ma liste de lecture.

_________________
L'écriture c'est comme la Chtouille, ça se partage.
Revenir en haut Aller en bas
barla
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 499
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 19 Juin 2013 - 12:02

Sans doute, mais si je vois "Louis XIII" ou "Richelieu", moi je pense Histoire. Sinon, pourquoi ne pas faire un monde qui fonctionne de façon identique, mais avec d'autres personnages plutôt que les existants? Si c'est complètement différent de la réalité, je ne vois pas trop l'intérêt de reprendre de "vrais" gens pour en faire un truc qui n'a rien à voir avec eux.

En plus, faire un monde presque identique mais sans être le vrai permet de prendre plus de libertés, je trouve (c'est ce que j'ai fait, parce que je ne me sentais pas capable d'écrire un vrai roman historique).
Revenir en haut Aller en bas
Louen Oldwolf
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 494
Age : 30
Localisation : Morbihan
Loisirs : Ecriture bien évidemment, lecture, un peu de peinture, beaucoup de jeu et j'essaie aussi d'aprendre la cuisine japonaise.
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 19 Juin 2013 - 12:16

L’intérêt ? Une projection plus facile dans le monde et surtout moins besoin pour l'auteur d'expliquer certaine chose. Puis cela permet aussi de profiter de l'aura de ces personnages. Qui compte un peu calé en culture général connait le cardinal de Richelieu (même si ce n'est qu'à travers Albert le cinquième mousquetaire.) L'auteur dispose alors d'un bagage déjà crée et d'une facilité à nous surprendre bien supérieur que dans un monde inventé, vue que les bases que nous croyons acquise sont détournés et modifiés. Ancrée son récit dans l'histoire de notre monde n'en fait pas un récit Historique. L'exemple type étant 300 de Frank Miller, la bataille des thermopyles à bien eu lieu, mais il n'y a jamais eu d'ogre et de monstre chez les perses, ou les récits pulps d'aventure se déroulant pendant la seconde guerre mondiale.

C'est le principe des uchronies et des terres parallèles énormément utilisé dans le domaine des comics books.

_________________
L'écriture c'est comme la Chtouille, ça se partage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 19 Juin 2013 - 12:45

ha ben je voulais le lire celui là . merci des critiques, je pense que je vais m'y atteler ^^
Revenir en haut Aller en bas
barla
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 499
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 19 Juin 2013 - 12:50

Ben oui, mais justement, je n'ai pas du tout aimé 300 Rolling Eyes

Les urchronies ne me gênent pas, parce que, justement, c'est une uchronie, pas "notre" monde (idem pour les terres parallèles) et une uchronie intelligente est comme une anticipation intelligente: sous couvert de montrer des différences, elle souligne en fait les problèmes et faiblesses du monde réel (à moins qu'elle ne soit qu'excuse à du tout action, dans ce cas, j'aime moins et n'en vois pas l'intérêt).

Quant à la projection plus facile... hum, plus facile par rapport à quoi? Par rapport au véritable Richelieu (très différent en réalité de ce qu'il est dans les ouvrages de fiction) ou justement par rapport à un personnage qui est déjà un personnage de fiction avec le même nom? Après, on arrive, comme dans les films, à des remakes de remakes, et finalement le dernier n'a plus rien à voir avec l'original que personne n'a vu.

je ne trouve pas qu'il soit difficile de créer un personnage avec l'aura souhaité, il suffit de bien l'exposer au lecteur. ça fait partie du métier d'auteur, non?

Donc ça ne me convainc pas, au contraire. Du coup, j'ai l'impression d'un auteur qui aurait pris ce contexte pour plus de facilité. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Louen Oldwolf
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 494
Age : 30
Localisation : Morbihan
Loisirs : Ecriture bien évidemment, lecture, un peu de peinture, beaucoup de jeu et j'essaie aussi d'aprendre la cuisine japonaise.
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 19 Juin 2013 - 13:16

Après je comprends qu'on n'aime pas, mais y voir de la fiction historique n'est pas rendre hommage à l’œuvre, car ce n'en ai pas.

Pas d'accord Uchronie comme terre parallèle sont notre monde qui a pris un chemin divergent. Cela reste "notre" monde, mais dont l'auteur change les paramètres pour créer de nouvelle histoire. Et pour moi, l'un comme l'autre n'a pas forcement besoin de chercher à justifier ou expliquer quelques choses, lire pour se détendre et juste s'amuser c'est possible.

Plus facile par rapport à la vision du monde. Dans un monde de fantasy inventé de toute pièce, aucune règle de notre réalité, notre monde ne s'applique tant que l'auteur ne le dit pas ou ne le montre pas. Changer notre histoire pour y rajouter des éléments fantastique ou de fantasy fait l'inverse : les règles de notre monde s'y applique tant que l'auteur ne dit pas le contraire.

Concernant le rendu des personnages à partir du moment ou l'histoire change et que c'est bien fait, qu'il ne soit pas identique à l'original est pour le mieux. Rien n'est sacrée, tout peut être changé du moment que c'est de bon gout.

Le terme de difficulté est sans doute mal choisie de ma part, je le concède.

_________________
L'écriture c'est comme la Chtouille, ça se partage.
Revenir en haut Aller en bas
barla
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 499
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   Mer 19 Juin 2013 - 13:54

Non, je n'arrive pas à adhérer au principe. 

L'uchronie n'est pas notre monde dans le sens où c'est un monde possible si...  (mais un 'si'  étant  ce qu'il est,  c'est justement lui qui en fait un autre monde).  Par contre,  il respecte nos règles (physiques)  et à le même passé que le nôtre,  c'est tout. 
Il n'est pas obligatoire de prendre notre monde pour avoir les mêmes règles,  justement parce que la fantasy permet tout.    Il suffit d'indiquer par le récit que les règles sont identiques,  voilà tout. 
Franchement je ne vois pas l'intérêt de donner le nom d'un personnage historique à un personnage de fiction qui diffèrera de lui.  Qu'est ce que ça coûte de s'inspirer de Paris mais de l'appeler Machin truc ou de Richelieu et de l'appeler Bidule.  Au moins,  ce ne sera qu'un modèle inspirant librement,  et permettant cependant toutes les fantaisies. 

C'est un peu comme les Disney : je me demande pour certains pourquoi ils gardent un titre de conte existant.  C'est tellement différent qu'ils changeraient le titre et les nom des personnages,  personne ne saurait que c'est la 'même'  histoire.  


Enfin voilà,  on peut aimer ou pas,  pour diverses raisons,  mais moi le principe me gêne trop et risque de m'empêcher d'y croire et du coup,  d'y plonger complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les lames du cardinal, Pierre Pevel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lames du cardinal, Pierre Pevel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les lames du cardinal, Pierre Pevel
» LES LAMES DU CARDINAL - L’INTÉGRALE de Pierre Pevel
» Les Lames du Cardinal, tome 1 de Pierre Pevel
» La trilogie de Wielstadt - Pierre Pevel
» Pierre Pevel "le chevalier de wielstadt"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques-
Sauter vers: