Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Jeu 6 Sep 2007 - 20:29

Je propose, comme certains ont essayé il y un moment, d'écrire le début d'une histoire. (le plus sérieusement possible) et je laisse tous ceux qui le souhaitent continuer le récit, d'une phrase, d'un paragraphe ou d'une page selon l'inspiration du moment, et tous ensemble, lions notre imagination à notre talent d'écriture pour donner naissance à un roman. Un texte pour tous, tous pour ce texte, voyons ce que cela donnera. Etant donné que la Fantasy prime ici, ne nous écartons pas de ce joyeux domaine...


Aldaris ouvrit brusquement les yeux dans l’obscurité, la respiration accélérée. Il resta immobile un long moment, cherchant à dissiper les brumes qui alourdissaient son esprit. Il avait terriblement chaud. C’était la saison des temps chauds et secs mais généralement, les nuits étaient encore fraîches à cette époque. Aldaris se redressa, son torse musclé se soulevant comme sous l’effet d’une panique incontrôlable.
- Calme-toi. C’était un mauvais rêve, dit alors une voix dans l’ombre.
- Je ne crois pas.
Un silence profond enveloppait les lieux.
- C’était différent cette fois, enchaîna le jeune homme, le regard dans le vide.
- T’a-t-il parlé ?
- Qui ?
- L’homme. Celui que tu as vu dans ton rêve…
- Comment sais-tu que je l’ai vu ? s’étonna Aldaris en passant une main dans ses cheveux mi-longs.
- Je le sais. C’est tout ce qui importe.
- Eh bien oui.
- Il t’a dit que c’était l’heure, n’est ce pas ? reprit la voix d'un ton terriblement fatigué.
Aldaris hocha la tête. Ses cheveux noirs retombèrent lentement au-dessus de son front. Sa respiration, bien qu’encore haletante, s’était cependant calmée. Une silhouette se découpa alors dans l’ombre, quittant sa chaise et avançant d’un pas hésitant. Aldaris repoussa ses draps et s’assit sur le bord de son lit. Il passa ses deux mains sur son visage aux traits réguliers et soupira :
- Ces rêves commencent à me faire souffrir. Comment pourrais-je encore les supporter ?
- Tu les supporteras encore car il en a été décidé ainsi, répliqua sévèrement la vieille femme. Bientôt, le monde entrera bientôt dans une ère sombre et tu seras la seule lumière des peuples de Trionyx.
- Je n'ai pas une âme de meneur, grogna Aldaris en se levant. Je ne suis bon à rien sinon à rêver.
- Tes rêves sont la clé de notre destin. Ne l'oublie jamais. Vas trouver les Coamenels et dis-leur ce que tu sais.
Aldaris se mit à marmonner tout seul en terminant de se vêtir. Il avait toujours su que ce moment viendrait, et aujourd'hui qu'il était là, il regrettait d'être un Rêveur. Cela allait l'obliger à prendre des risques, à se révéler au monde et à agir, lui, le Fils des Etoiles, celui qui restait extérieur au monde et au temps.


Dernière édition par le Sam 8 Sep 2007 - 14:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Jeu 6 Sep 2007 - 20:30

Tu propose donc un Rp's?

Cela je l'ai déjà proposé enfin comme vous voulez^^

Mais moi ça sera une section spécial "Rp's" d'après les modos
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Jeu 6 Sep 2007 - 20:33

Bah comme ça avait l'air de stagner, voir de s'arrêter, je me suis dit qu'on pouvait retenter l'expérience avec un autre texte. Mais c'est juste une proposition... Si personne veut, ben je le continuerai toute seule... Sniff...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Jeu 6 Sep 2007 - 20:43

Je ne pourais aprticiper par manque de tempts dsl mais ton idées et bonne malgrè que la mienne soit plus constructive mais ce n'est pas bête Very Happy

Bonne chance aux participants
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Jeu 6 Sep 2007 - 21:18

En tout cas, si tu as ne serait-ce qu'une minute pour ajouter un petit quelque chose, n'hésite pas !!! Tout le monde est invité à participer !
Quant à ton idée, je vais retourner voir ce que c'était car je ne m'en souviens pas bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Jeu 6 Sep 2007 - 21:20

Pourquoi pas, mais ouvre un topic à coté pour qu'on en flood pas et qu'il y est que les texte, ici on pourra mettre nos commentaire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 11:47

- Sors, maintenant, lui dit la vieille femme.
- Oui. À demain soir, fit Aldaris.
Le garçon se drapa dans sa cape bleu roi et abaissa la capuche sur sa tête. Avant de claquer la porte, il adressa un dernier regard à la vieille femme. Puis il sortit.
La vieille femme poussa un soupir. Pourvu que les Coamenels n'épuisent pas trop le garçon avec leurs questions. Elle n'aimait pas le savoir seul au milieu de ces gens-là, mais son corps se faisait trop vieux pour qu'elle puisse l'accompagner au Temple Céleste.
Elle demeura un moment silencieuse, plongée dans de sombres pensées. Puis elle décida de Lui faire son rapport.
Elle s'installa sur la table de la chambre, sortit plusieurs objets de leur tiroir, et commença le rituel. Elle saisit une longue plume blanche, la lissa trois fois entre ses doigts, avant de la tremper dans un encrier. Elle traça ensuite à même la table une série de symboles, dans un ordre précis, jusqu'à ce que l'encre de la plume se tarisse. Puis elle s'empara d'un bâton d'encens. Elle l'agita au-dessus des symboles, avec des mouvements gracieux du poignet. L'extrémité du bâton commença à rougeoyer, et une fumerolle grisâtre s'en échappa. À cet instant, les symboles sur la table se mirent à briller d'une lueur verte. La vieille femme marmonna des incantations gutturales. Ses yeux devinrent entièrement blancs.
La fumerolle du bâton d'encens se tortilla alors étrangement, pour dessiner la silhouette d'un visage d'homme, aux traits marqués et au crâne dégarni. La vieille femme cessa de remuer le bâton et attendit. Au bout de quelques secondes, les lèvres sur le visage de l’homme s'animèrent, et une voix résonna dans la chambre.
- Tu as des nouvelles du garçon, Husha ?
- Oui, Maître, répondit la vieille femme. Il a encore fait un rêve.
- A-t-il parlé avec le Destin ?
- Oui. Le Destin lui a dit que l’heure était venue.
- Je m’en doutais. L’as-tu envoyé voir les Coamenels ?
- Il se dirige en ce moment même vers le Temple Céleste pour les y retrouver.
- Bien. Je compte sur toi pour m’informer du déroulement de sa séance avec eux.
- Je le ferai, Maître.
- Sois prudente, Husha. Les Coamenels tenteront sûrement de nous imposer leurs directives. Il faut suivre le Plan, quoi qu’il en coûte.
- Nous le suivrons.
- Parfait. Les événements vont bientôt commencer à se précipiter. Je compte sur toi.
- Vous pouvez, Maître.
- À très bientôt, alors.
Les symboles s’éteignirent en même temps que la fumée, et le visage de l’homme disparut. Les yeux de Husha reprirent leur couleur d’origine. Le souffle court, la vieille femme se laissa tomber sur sa chaise, des gouttes de sueur perlant sur son visage.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.


Dernière édition par le Ven 7 Sep 2007 - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 13:37

Une petite correction : à la demande de petit asticot, remplaçons Hébraïque (qui ressemble trop à Mimbraïque de la Belgariade) par Coamenel (c'est mon nom en elfique...) : ) Sinon, super suite ! Même excellent !

Aldaris pressa une main sur son coeur. Il avait perçu quelque chose. Une chose étrange qu'il ne pouvait comprendre. Imbu d'inquiétude, il décida de remettre à plus tard le flot d'interrogation qui l'envahissait et se remit en route. Le soleil nimbait de chaudes couleurs l'horizon, tandis que le ciel prenait une teinte céruléenne. Le zéphyr balayait les champs autour de lui, créant une vague ondulante et silencieuse. Le cri perçant d'une rapace tournoyant dans les airs attira l'attention du jeune homme qui s'arrêta pour contempler le balet aérien de l'animal. Dans un soupir, Aldaris songea qu'il aurait donné n'importe quoi pour le rejoindre, là haut, loin des ennuis qui l'attendaient. Mais il devait assumer sa tâche et ce fut le coeur serré qu'il reprit sa marche vers l'ouest. La forêt des Myrtes se situait encore à plusieurs jours de marche, mais Aldaris savait qu'avant de l'atteindre, nombre d'obstacles se dresseraient sur sa route. Les hommes de Galdrish, le souverain déchu, tenteraient par tous les moyens de l'arrêter, sous oublier les cavaliers du Soleil Noir, cette secte aux desseins maléfiques.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 14:34

Merci ! Dans ce cas, il faut éditer nos posts et remplacer Hébraïques par Coamenel.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 15:24

Heu... D'accord mais comment on fait ? Je ne suis pas une habituée des forums, ni du langage informatique.
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 15:36

Tu cliques sur "éditer", en haut à droite de tes posts. Tu modifies ton texte, puis tu cliques sur "envoyer".

T'inquiète, tu t'y feras. ^^

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 16:03

ok, j'y vais. J'espère que je m'y ferai vite. ^^
Mais à ton contact, j'en suis persuadée. Tu as l'air de bien t'y connaître ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 16:27

J'ai juste l'air, parce que je suis une vraie nullité en informatique et tout ça.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 16:34

lol
Je suis sûre que tu es moins nul que moi !! Je suis limitée à Microsoft Word, où j'excelle, mais du reste, j'y connais vraiment rien !!!
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 17:06

Aldaris craignait de faire des mauvaises rencontres. Il savait qu’il n’opposerait qu’une maigre défense face à des hommes rôdés au combat. Oh, il avait bien quelques pouvoirs sous la manche, comme tous les Rêveurs, mais ils n’étaient pas destinés à attaquer et à blesser.
Sa seule véritable arme, c’était son identité. Il lui suffirait de la dévoiler pour qu’on lui laisse la vie sauve. Dans le royaume de Trionyx, les Rêveurs étaient rares, et leur don précieux. Aussi en prenait-on grand soin lorsqu’on avait la chance d’en rencontrer – ou d’en capturer – un.
Mais Husha, la vieille femme, lui avait fait jurer de ne jamais révéler ce qu’il était vraiment. Il la voyait encore en train de lui répéter que s’il tombait entre de mauvaises mains, le peuple de Trionyx serait à jamais perdu, et que le Mal s’abattrait sur toute vie. Aldaris ne savait pas réellement à quel point Husha disait vrai, ni à quel point il la croyait. Il était un peu dépassé par tout cela.
Il se doutait que les rêves qu’il faisait étaient importants. Il ressentait lui-même l’urgence dans ses songes, et l’imminence de l’arrivée de terribles bouleversements. Mais il ne comprenait pas toujours leur sens caché.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 17:30

Vers midi, alors que le soleil se hissait péniblement au zénith, entre quelques nuages d'un blanc cendré, il aperçut les premières maisons d'un village dont il n'avait pas connaissance. Evaluant les environs d'un coup d'oeil circulaire, il nota la présence d'une sombre forêt en amont du chemin mais n'y décela aucune présence maléfique, ce qui ne signifiait pas pour autant qu'il n'y eût aucun danger. A l'ouest, les hautes montagnes de Vérangor se dessinaient, avec leurs sommets brumeux et leurs pentes parsemées de connifères et d'épineux. Aldaris sentit un frisson lui parcourir l'échine : il lui faudrait franchir la passe des aiguilles pour atteindre le Temple Céleste, caché dans les profondeurs de la jungle Thanfy. Les Coamenels ne se laissaient pas facilement trouver, ni approcher, mais le jeune homme n'avait pas le choix. L'heure était grave. De grandes choses étaient en mouvement. Des choses de mauvaises augures. Tout à coup, le vacarme d'une galopade le tira de ses pensées. Il s'immobilisa sur le sentier de terre battue qui serpentait entre les plaines vallonées du territoire de Kelyra, la douce souveraine du petit pays. Plissant les yeux, il essaya de distinguer les cavaliers qui accouraient vers lui. Malheureusement, ils n'arboraient aucune couleur reconnue. Aldaris sentit son coeur s'emballer et il se figea d'effroi. Ennemis ou amis ? Devait-il se cacher ou risquer une mauvaise rencontre ? Incapable de prendre une décision, le jeune Rêveur demeura immobile et ferma les yeux, respirant profondément. Il ne devait pas mourir. Il ne pouvait pas mourir. Husha... Que son esprit le guide et veille sur lui au travers de son périlleux voyage...
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 7 Sep 2007 - 22:44

Un cri majestueux retentit soudain depuis le ciel. Aldaris leva des yeux surpris. Sur le fond embrasé du crépuscule, le rapace qu'il avait aperçu quelques minutes plus tôt tournoyait lentement au-dessus de sa tête. Puis il fendit les airs, en direction des cavaliers qui s'approchaient, et disparut quelque part derrière une colline.
Etait-ce un signe ? Aldaris se mordit les lèvres, proie à l'indécision. Finalement, il s'en remit à l'oiseau, et ne bougea pas du chemin.
Les cavaliers freinèrent dans un nuage de poussières lorsqu'ils le virent au beau milieu du sentier. Les chevaux hennirent de mécontentement face à un arrêt si brutal.
L'homme qui montait le cheval de tête mit pied à terre. Il était grand, avec de larges épaules, et possédait les mains les plus grosses qu’Aldaris eut jamais vues. Son visage inspirait le respect, et ses yeux gris pétillaient d’intelligence. D’une voix forte, il s’adressa à Aldaris.
- Salutations, jeune homme ! Mon nom est Hans.
Le cavalier attendit une réponse d'Ardalis, mais ce dernier resta silencieux. En s'éclaircissant la gorge, l'homme reprit la parole :
- Aurais-tu l'amabilité de m'indiquer le chemin qui mène à la jungle Thanfy ? Mes hommes et moi faisons route vers le Temple Céleste pour y rencontrer les Coamenels.
Aldaris se retint d'afficher une quelconque expression. Intérieurement, il éprouva un grand soulagement. La providence était avec lui ! Peut-être que ces hommes pourraient l'aider à voyager. S'il parvenait à se faire accepter d'eux, il gagnerait beaucoup de temps, et surtout, il serait plus en sécurité que seul. Le tout était de persuader les cavaliers qu'ils devaient le prendre avec eux.
- Je connais le chemin, répondit-il d'une voix impassible.
Le dénommé Hans lui jeta un regard interrogateur et agacé.
- Eh bien, qu’attends-tu ? Parle !
- Cela ne servirait à rien, dit Ardalis en soutenant le regard de l’homme.
- Et pourquoi donc, mon bonhomme ?
- La route est dangereuse, et la passe des aiguilles regorge de brigands
- Mes hommes sont prêts à se battre. La mission qui nous a été confiée est trop importante pour reculer face à de vulgaires brigands. Indique-nous le chemin.
- Je vous déconseille d’y aller par la voie principale. Peut-être que par des chemins détournés, vous pourriez éviter de faire des mauvaises rencontres.
Aldaris fit soudain semblant de s’intéresser à la couleur de ses ongles, pour paraître plus détaché face à la situation. Le stratagème sembla fonctionner, car le ton de Hans se fit plus intéressé.
- Tu connais un chemin moins dangereux, mon garçon ?
- Je crois, oui. Mais il est trop difficile de vous l’expliquer, comme cela. Il faudrait me prendre avec vous, mais vous n’avez sans doute plus de place. Je fais moi aussi route vers la jungle.
Il se tut, de peur que son désir d’être pris en charge se fasse trop évident. Hans le jaugea de ses yeux gris. Aldaris devina que l’homme se méfiait de lui.
- Tu me parais être un garçon bien malin, dit-il finalement. Mais ça ne fait rien. Monte donc avec moi, et montre-nous la voie à suivre. Je te fais confiance. Si jamais j’ai eu tort, tu le regretteras !

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.


Dernière édition par le Sam 8 Sep 2007 - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 11:24

Je en sais pas si c'est volontaire ou pas, mais le prénom du héros est Aldaris. (tu as inversé le "L" et le "R"...) Je trouve qu'Aldaris est lui fluide et plus joli...
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 11:35

Excuse-moi, je me suis trompé ! -_- Je corrige tout ça !

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 11:45

Aldaris soupira de soulagement. Il entendait son coeur battre sourdement dans sa poitrine mais peu à peu, son rythme ralentit. Il saisit la large offerte et l'homme le tira sans la moindre peine pour le hisser devant lui. Dans un cri déterminé, Hans donna le signal du départ et les chevaux, les naseaux fumants de l'excitation de la course, se remirent au grand galop. Aldaris, la gorge nouée, dut se cramponner fermement pour ne pas chuter. C'était la première fois qu'il montait à cheval et son malaise était plus que visible. Chahuté en tout sens, il craignait d'offrir un spectacle lamentable, surtout à mesure qu'il blêmissait...
Mais impossible de faire autrement... Combien de temps galopèrent-ils ainsi ? Aldaris n'en avait pas la moindre idée, mais il fut grandement soulagé lorsque Hans donna enfin ordre de faire une halte. Aldaris descendit à terre mais ses jambes flageolaient tant qu'il faillit s'effondrer.
- Eh bien ! s'exclama Hans avec un sourire narquois en remarquant le comportement du jeune homme. Tu sembles être un bien piètre cavalier ! Aurais-tu le mal du cheval ?
- Peut-être bien, s'excusa Aldaris avec un frisson. Je n'étais encore jamais monté à cheval.
- Vraiment ? s'étonna l'homme avec de grands yeux. Mais où as-tu donc passé ta vie ?
- Heu... Allongé... Ou presque...
L'air perplexe de Hans arracha un faible sourire au jeune homme qui détourna rapidement les yeux. Inutile d'aiguiser sa curiosité. Mieux valait qu'on le prenne pour un paresseux que pour un Rêveur. Autour d'eux, la nuit laissait tomber ses voiles ténébreux, enlaçant la petite troupe de soldats. Deux d'entre eux s'occupaient des chevaux, d'autres se chargeaient de préparer le camp de fortune pour la nuit. Hans abandonna Aldaris pour donner un coup de main à ses hommes et une dizaine de minutes plus tard, un grand feu crépitait joyeusement au milieu du cercle formé par les hommes et les bavardages créaient un fond sonore agréable. Bientôt, la mélopée nocturne vint se joindre à eux. Les stridulations des insectes retentirent, accompagnant le cri de quelque animal nocturne. Une chouette aux grandes ailes blanches passa au-dessus du camp et Aldaris contempla l'oiseau avec une impression étrange. C'était comme s'il avait déjà vu cette chouette tout en la voyant pour la première fois. C'était inexplicable, mais Aldaris en avait la certitude.
- Tout va bien, petit ? interrogea Hans en voyant l'air soucieux qui transparaissait sur les traits du jeune homme.
- Oui, assura Aldaris. C'est juste que...
Il fut interrompu par un long hurlement guttural. Tous les hommes se figèrent d'effroi et tendirent l'oreille, tétanisés. Au second hurlement, certains bondirent sur leurs pieds et dégainèrent leurs armes. Ce n'était pas humain. Aldaris, lui aussi, s'était relevé, le coeur battant. Il connaissait ce cri. Il l'avait déjà entendu dans l'un de ses songes. Pour lui, cela ne signifiait qu'une seule chose : l'avènement de l'ère sombre qui menaçait Trionyx depuis cinq siècles.
- Par le sang du Dagrah ! cria l'un des soldats en levant les yeux vers le ciel obscur. Qu'est-ce que c'est ?
Hans et Aldaris levèrent à leur tour les yeux. Ils aperçurent une gigantesque créature battant l'air de ses immenses ailes. On la distinguait péniblement dans la nuit mais l'éclat de la lune leur permit de mieux la voir lorsqu'elle passa tout près d'eux : une gueule allongée remplie de crocs acérés et luisant de salive, des yeux dorés brillant d'un éclat féroce, quatre cornes dressées sur l'arrière de son crâne plat, des écailles noires probablement aussi dures que de la pierre, et une queue fourchue claquant dans l'air comme un fouet.
- Un dragon du Magma... murmura Hans, effaré. Comment est-ce possible ?
- Seul l'Archimage des Coamenels pourra l'arrêter ! cria Aldaris, la peur au ventre. Nous devons nous presser !
- Il attaque ! hurla l'un des soldats lorsque la monstrueuse bête fondit sur eux.
Aussitôt, ce fut la panique. Les chevaux se cabrèrent en hennissant, les soldats se mirent à courir partout tandis que des colonnes de feu brûlaient tout sur leur passage. Aldaris avait pris ses jambes à son cou, cherchant désespérément un endroit à couvert. Il était prêt à parier que le souverain déchu et son maudit sorcier n'étaient pas étrangers au réveil du premier dragon du Magma.


Dernière édition par le Sam 8 Sep 2007 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 29
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 12:39

Il était prêt à parier que le souverain déchu et son maudit sorcier n'étaient pas étrangers au réveil du premier dragon du Magma.

Aldaris entendit Hans crier des ordres par dessus la démence générale. Il ne les comprit pas mais, une puissante main l'empoigna par le col et il se retrouva sur la selle de Hans. Les flammes s'élevaient à plus de trente mètres du sol, cependant le dragon n'avait pas l'intention d'en rester là. Il vira, s'éleva dans les airs et revint en piqué vers le sol. Une étincelle brilla au coin de ses lèvres reptiliennes. Les soldats galopaient à bride abattue sur l'étroit sentier de forêt. Un crépitement, bientôt suivit par une chaleur infernale, s'élevait tout autour des cavaliers. Les chevaux hennisaient furieusement, de l'écume blanchâtre suintait aux commisures de leurs mords. Le dragon s'éleva à nouveau, battit lentement de ses ailes sombres et redescendit devant les fuyards. Le coeur d'Aldaris battait à tout rompre, ses oreilles étaient emplies du bruit du sang, circulant à toute vitesse. Il avait la bouche sèche, il ne sentait même plus les violentes secousses du cheval. Son regard était fixé sur les yeux dorées du monstre volant. Le dragon ouvrit à nouveau la bouche. Les chevaux se cabrèrent. Le coeur d'Aldaris bondit si haut qu'il aurait pu le toucher en mettant ses doigts au fond de sa gorge. Tout à coup, un éclair jaune percuta le dragon du Magma sur le côté, l'envoyant s'écraser loin des soldats.
- Les Coamenels, murmura Aldaris soulagé.
- Ne trainez pas, hurla Hans. Il peut revenir à tout moment.
Et une folle nuit de course commença.

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 13:24

Personne ne comprit immédiatement ce qui arrivait. L'endroit n'était plus qu'un enchevêtrement de sang, de métal et de feu. Le corps de plusieurs soldats gisaient par terre, carbonisés. L'odeur pestilentielle des chairs brûlées s'élevait dans les airs, effroyable parfum de mort. Aldaris aperçut le dragon qui gigotait sur le dos, cherchant à se remettre sur ses pattes en poussant des hurlements de rage. Un peu plus loin, trois cavaliers approchaient au pas et sous le regard ébahi du Fils des Etoiles, la chouette blanche qu'il avait déjà vue piqua vers eux et prit brutalement forme humaine. C'est une femme magnifique, aux longs cheveux couleur aile de corbeau, vêtue d'une robe noire et rouge. Le visage sévère, les yeux d'un bleu plus sombre que les eaux profondes d'un océan, elle se tourna vers le dragon du Magma et tendit les mains vers lui. Criant quelques mots nés d'un langage qu'Aldaris ne pouvait comprendre, elle jeta un sortilège au dragon, l'emprisonnant dans une tempête d'éclairs bleuâtres. L'animal se tordit de douleur en hurlant désespérément, le regard illuminé d'un éclat de colère indescriptible. Puis, la mystérieuse femme le figea dans une prison d'eau verglaçante aux reflets arc-en-ciel. Immobilisé, le corps encore parcouru de spasmes liés à sa souffrance, le dragon sembla s'endormir, comme si son esprit avait quitté son corps et errait quelque part au-delà du temps.
Soupirant, la dame pivota ensuite sur ses talons et s'approcha d'Aldaris, les trois cavaliers sur ses talons.
- Qui êtes-vous ? murmura Aldaris, certain qu'elle n'était pas une Coamenel.
- Tu n'en as aucune idée ?
- Je ne crois pas, répondit le jeune homme d'un air égaré.
- Je suis une sorcière d'Athagos.
- Quoi ? Mais... Je croyais qu'elles avaient toutes disparu !
- Disparu ? se moqua la femme.
Elle éclata d'un rire méprisant.
- Pas tout à fait. Certaines, peut-être. Mais nous nous sommes seulement retirées du devant de la scène. Le Maître n'aurait pas apprécié de nous voir persécutées et éradiquées par les humains.
- On dit que les sorcières d'Athagos sont des créatures maléfiques, lança Hans en se joignant à la conversation.
- Oui, renchérit Aldaris. Vous tirez vos pouvoirs obscurs de l'Arbre des Ténèbres. Un pouvoir si grand et si maléfique qu'il peut corrompre toute âme s'en emparant.
- C'est exact, acquiesça la femme. Mais les sorciers et sorcières ayant un esprit suffisamment puissant peuvent vaincre la force obscure de l'Arbre des Ténèbres. Seuls les faibles succombent au pouvoir noir. Et ceux-là, les Maîtres de la Haute Sphère les éliminent eux-mêmes. C'est pour cela qu'il est extrêment risqué de se mettre en quête de l'Arbre des Ténèbres dans un but malveillant...
- Quel est votre nom ? demanda Aldaris, curieux.
- Maëlia, répondit la jeune femme d'un ton polaire. Je veille sur toi depuis ta naissance, au même titre que Husha.
- Ne me dites pas que Husha est une sorcière d'Athagos ! s'exclama Aldaris, de plus en plus ahuri.
- Même en tant que Rêveur, tu ne pouvais pas déceler sa véritable nature, et c'était mieux ainsi, répondit Maëlia.
- C'est vous qui êtes allée chercher les Coamenels ? questionna Hans d'un ton grognon.
- Disons qu'ils étaient déjà en route et qu'ils n'étaient plus très loin de vous. Je n'ai fait que le guider. Leur intervention était opportune, non ? railla la sorcière.
- Peut-être, mais c'est vous qui avez vaincu la bête, répliqua Hans.
- Pas tout à fait. Le dragon n'est pas mort. Seulement prisonnier d'un sortilège. Tuer ce genre de créature est un acte très lourd de conséquence.
- Comment ça ? s'inquiéta Aldaris.
- Le premier dragon du Magma est aussi le plus puissant. Si quelqu'un le tue, sa mort libèrera l'armée entière du Magma. C'est une chose à éviter tant que Trionyx n'est pas prête à entrer en guerre.
Les paroles de Maëlia étaient sages et importantes. Aldaris n'avait pas connaissance de tout cela. Incapable de détacher son regard de la jeune sorcière, il se dit qu'il la trouvait aussi belle que froide et détachée. Elle était mystérieuse, intelligente, puissante, sûrement beaucoup plus âgée qu'il n'y paraissait et ravissante... Les trois Coamenels qui avaient gardé le silence jusque là dévisagèrent longuement le jeune Rêveur. Ainsi, c'était lui le Fils des Etoiles, le meneur des armées septentrionales. Enfin le futur meneur...
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 19:41

Dur dur de passer derrière vous. Je viens de tout lire d'une traite,et franchement je ne vois presque pas de différence de style:c'est très fluide et très accrocheur.je pense que vous avez su saisir l'essentiel pour le mettre en scène avec vos talents respectifs,mais le résultat est génial.

vous m'excuserez de ne pas poster tout de suite,mais j'ai besoin de temps pour réfléchir Very Happy enfin,ne vous privez pas pour continuer,je passerais avec plaisir derrière vous quand j'aurais trouvé
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 19:50

Pas de problème. Prends ton temps et poste dès que tu es prête. Je suis sûre que ton talent sera à la hauteur, ainsi que ton imagination alors ne crains rien ! Et merci pour tes compliments... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 29
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 19:51

Oui c'est vrai, c'est dur d'embrayer sur ce passage.

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 20:52

Agacé d'être ainsi dévisagé, Aldaris se racla la gorge et regarda chacun des trois hommes :
- Vous comptez rester là à me regarder pendant encore longtemps ? interrogea-t-il plus timidement qu'il ne l'aurait voulu.
- Nous regardons celui qui est censé sauver Trionyx des armées d'Outre-Monde, et pour l'instant, nous ne voyons qu'un avorton incapable de se protéger lui-même, répondit sèchement le plus grand des trois hommes.
- Modère tes propos, avertit froidement Maëlia avec un regard aussi tranchant qu'une lame. Ce garçon n'a pas encore reçu la Divination. Il n'est pas encore en possession de ses pouvoirs, et n'a aucune conscience de ce qui l'attend.
- Elle a raison, renchérit un autre des Coamenels. Je me nomme Orodan.
- Etes-vous l'Archimage des Coamenels ? demanda Aldaris dans un élan d'espoir.
- Pourquoi veux-tu voir l'Archimage ?
- Parce qu'il le faut. L'êtes-vous ou non ?
- Non. L'Archimage a disparu il y a de cela plusieurs jours. Nous n'avons plus aucune trace de lui, expliqua Orodan. Mes deux compagnons, Elrohir et Calaelen, sont d'origine elfique. Ce sont des Coamenels parmi les plus puissants. Pardonne leur caractère abrupt mais nous sommes sur les nerfs depuis le réveil de l'Esprit.
- L'Esprit ? s'étonna Adaris.
- Le gardien de l'Antre. Il s'agit de l'entrée vers le Magma, d'où est sorti le premier des dragons.
Aldaris médita ces paroles d'un air songeur. Derrière lui, Hans tentait de rassembler ses hommes, réduits de moitié. Puis il vint se placer devant les Coamenels, l'air déterminé :
- Seigneurs, nous étions partis pour vous rencontrer afin de solliciter votre aide.
- Notre aide pour quoi ? aboya Elrohir.
- Pour vaincre le souverain déchu qui menace les royaumes de l'Ouest, répondit Hans, légèrement déstabilisé par la réaction de l'étrange homme.
- Nous n'avons pas le temps pour ces histoires ! Il y a plus important !
- Mais Aldaris et moi pourrions peut-être vous venir en aide, intervint Maëlia avec un sourire sournois.
- Heu... Je ne sais pas si...
- Silence ! ordonna Elrohir. Maëlia est une sorcière extrêmement puissante et l'avorton doit devenir également un allié de poids.
- Je m'appelle Aldaris, maugréa le jeune homme, irrité par le surnom dont on l'affublait.
- Babaris vous suivra et vous aidera à rabattre le caquet de ce faux roi prétentieux ! poursuivit le semi-elfe à l'adresse de Hans.
- Aldaris, bougonna une nouvelle fois le Rêveur.
- Peu importe, coupa Orodan. Séparons-nous ici. Nous avons tous beaucoup à faire et le temps presse.
Aldaris regarda les Coamenels s'éloigner sur le dos de leurs montures. Jamais il ne les aurait imaginés aussi froids et désagréables. Une sorcière d'Athagos était naturellement dotée d'un pareil caractère, mais les sages et puissants Coamenels ? Aldaris secoua lentement la tête lorsqu'une main s'abattit sur son épaule avec une telle force qu'il crut qu'il allait s'enfoncer sous terre jusqu'à la taille.
- Ca va ? lui demanda Hans, l'air soucieux.
- Heu... Jusqu'à ce que vous me déboîtiez l'épaule, ma foi, oui...
- Oh... Désolé. J'imagine que nous pouvons te laisser entre les mains de cette délicieuse créature ?
Aldaris jeta un regard sur Maëlia qui l'attendait, les bras croisés, tapotant le sol d'un pied impatient.
- Je crois, acquiesça le jeune homme.
- Y a intérêt. N'importe quel homme se damnerait pour rester seul avec elle.
- Oui eh bien...
- Allez, ne dis rien, sourit Hans avec un clin d'oeil. Si vous avez vraiment l'intention de nous aider, tous les deux, nous serons amenés à nous revoir. En attendant, sois prudent et attentif.
- Bien sûr.
Et Hans tourna les talons, laissant Aldaris encore chancelant du choc sur son épaule. Les Coamenels avaient déjà fui les lieux et bientôt, il ne resta plus que le jeune homme et Maëlia. Et le dragon... Aldaris soupira lorsque son regard tomba sur la bête immobilisée. Allait-on réellement la laisser là sans rien faire ? Bah, après tout, peut-être que cela ne risquait rien. Mais lui, qu'était-il réellement censé faire avec cette sorcière d'Athagos ? Où allaient-ils aller et pour faire quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les stars posent pour Annie Leibovitz pour les campagnes marketing Disney
» Livres pour les tous petits en peluche et tissu
» [AIDE] Problème pour lire tous les titres sur playlist Grooveshark
» 1301 fond d'écran pour nokia-5800 cadeau pour vous tous
» Manifestation pour le mariage pour tous (argentique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Exercices d'écriture-
Sauter vers: