Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 21:03

Raaaah, j'avais écrit le passage suivant... XD mais trop tard !

Bon, ça ne fait rien, je pourrai le mettre plus tard, si le posteur suivant fait une fin moins "suivable". ^^

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 21:09

mer... ! Je suis vraiment désolée !! : (
La fin de mon passage avait l'air de bloquer les autres, du coup je me suis dit que je devais peut-être continuer un peu pour débloquer le truc !! J'espère que tu parviendras à insérer ce que tu avais écris un peu plus loin !! J'écris rien d'autre jusqu'à ce que qqn ait donné suite ! : D
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 21:33

Non, non, ne sois pas désolée, ça ne fait rien. Je vais essayer de me débrouiller. ^^

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 21:34

oki. J'attends ta suite alors... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 21:54

Mais lui, qu'était-il réellement censé faire avec cette sorcière d'Athagos ? Où allaient-ils aller et pour faire quoi ?

Un flot de questions inonda l’esprit d’Aldaris, mais il était trop fatigué pour y réfléchir. Maëlia l’attendait toujours, et il préféra ne pas la faire patienter plus longtemps. D’un pas traînant, il la rejoignit. Lorsqu’il passa devant le dragon, il fit glisser ses doigts sur la froide paroi de la prison de glace créée par la sorcière d’Athagos. L’impressionnante bête, dont les ailes déployées étaient figées dans une posture majestueuse, paraissait dormir profondément, les yeux clos.

Les paupières d’Husha s’ouvrirent brusquement.
Elle était assise sur son lit, une couverture de laine sur le dos. La lumière tremblotante d’une bougie éclairait la pièce et faisait danser des ombres sinistres sur les murs. Dehors, le vent s’était levé ; les vitres de la chambre vibraient sous les assauts des bourrasques.
Ils étaient là. Husha sentait leurs relents maléfiques. Elle aurait reconnu l’aura de ce pouvoir entre mille : c’était celui de l’arbre des Ténèbres, la source de sa magie. Elle le connaissait bien, pour l’avoir utilisé des centaines de fois dans sa vie.
Mais là, le pouvoir était malsain, empli de vice et de noirceur. Ses utilisateurs ne dominaient pas la puissance conférée par l’arbre des Ténèbres ; c’était l’arbre lui-même qui les dominait.
Et cela ne pouvait signifier qu’une chose…
Quelqu’un toqua à la porte. Sans faire de bruit, Husha se leva lentement, souffla sur la bougie. La pièce fut plongée dans le noir.
- Ouvrez ! fit une voix glaciale.
Husha se dirigea vers la table de la chambre et s’empara de la plume blanche qui s’y trouvait, celle avec laquelle elle avait inscrit les symboles servant à appeler le Maître, pour Lui faire son rapport sur Aldaris. À cet instant, la porte s’ouvrit dans un fracas, et un éclair rouge fendit les airs. Husha eut juste le temps de se baisser pour l’éviter. L’éclair s’écrasa dans une explosion d’étincelles sur le lit, enflammant draps et couvertures.
Husha fit tourner la plume dans sa main. La porte de la chambre se referma aussitôt dans un claquement sec. La vieille femme fit tourner une nouvelle fois la plume, dans l’autre sens, et l’unique fenêtre de la chambre s’ouvrit en grand. Le vent s’engouffra dans la pièce dans un rugissement.
Husha sauta par-dessus le rebord et se retrouva dehors, dans le jardin de l’arrière-cour.
- Tu t’enfuis, sorcière ? lui cria la même voix glaciale de tout à l’heure.
Husha se tourna vers son interlocuteur. Elle ne vit qu’une silhouette sombre, enveloppée dans une longue cape noire. Bientôt, d’autres silhouettes semblables à la première apparurent dans le jardin et se postèrent à ses côtés.
- Où est le Fils des Etoiles ?
- Qui êtes-vous ? demanda Husha. Qui êtes-vous pour oser employer le pouvoir de l’arbre des Ténèbres ?
- Nous sommes les cavaliers du Soleil noir. Nous venons chercher l’enfant. Nous savons que c’est toi qui le caches. Où est-il ?
- Je ne vous le dirai pas !
La plume dans la main d’Husha se mit à briller d’un éclat aveuglant, inondant le jardin d’une lumière blanche et puissante. Les capes des cavaliers du Soleil noir claquèrent autour d’eux. Ils durent se protéger les yeux et lutter contre le terrible vent qui venait de se lever dans le jardin.
La main d’Husha trembla. Elle se demanda si elle y arriverait encore. Etait-elle trop vieille pour utiliser son pouvoir ?
Comme pour lui répondre, la plume s’irisa d’une lueur bleutée, et le vent tourbillonna de plus belle.
- Shar Maha Mun ! cria la vieille sorcière.
Son bras se recouvrit de plumes blanches, puis ce fut son torse, et son autre bras. Ses doigts se courbèrent, pour prendre l’aspect de serres écaillées. Son nez s’allongea en un bec acéré, ses yeux s’agrandirent.
Husha se métamorphosa en une majestueuse chouette aux couleurs enneigées. Avec un hululement mélodieux, elle battit des ailes, et s’envola vers les cieux nocturnes, sous le regard impuissant des cavaliers du Soleil noir, hors de portée de leurs éclairs mortels.

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 22:06

(C'est fantastique ! Félicitation pour ton talent et ton imagination ! Dommage qu'il n'y en ait pas davantage qui se joignent à nous)

Husha vola longuement sous le ciel étoilé. Ses longues ailes blanches battaient silencieusement l'air et elle planait avec grâce au-dessus des plaines et des vallées. Le coeur rongé de colère, elle se demanda ce qu'il lui fallait faire en priorité : rassembler les sorcières d'Athagos et les avertir du danger ? Ou bien recruter des Tueurs Nordiques pour affronter les hommes du Soleil Noir ? Ou alors tenter de mettre en garde les souverains de Trionyx face à la menace ? Et Aldaris ? Le gentil Rêveur s'en sortait-il ? Pourvu que Maëlia veille sur lui ainsi qu'elle l'avait toujours fait... Mais Husha avait confiance en sa vieille amie et ne voulait pas douter d'elle.
A l'horizon, les lueurs de l'aube dessinaient de douces couleurs sur le ciel grisâtre. Epuisée, la chouette blanche commença à perdre de l'altitude puis s'écrasa plus qu'elle n'atterrit sur le sol. Là, elle reprit forme humaine, essoufflée. Tout à coup, elle fut prise d'une quinte de toux si violente qu'elle peina à reprendre son souffle. Elle cracha du sang et son coeur s'emballa. Allait-elle mourir ? Avait-elle trop abusé de ses pouvoirs en dépit de son âge avancé ?


Dernière édition par le Sam 8 Sep 2007 - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 22:07

Je vais revenir, patience, il faut déjà que je rattrape ces passages ^^

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 22:08

ok, ok ! : D
pas de souci, tu reviens quand tu veux, dès que tu peux !!
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 22:46

Peut-être devrions-nous nous mettre d'accord avant de poster ? Par exemple, la personne qui décide de poster le bout suivant se déclare. Elle tape son texte, édite ensuite le post où elle dit qu'elle se déclare (afin de ne pas torp polluer le topic avec des "je fais le suivant") et colle son texte.

Sinon, merci Nighthaven pour tes compliments ! J'avoue que l'histoire me motive bien, je prends du plaisir à écrire. ^^

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 22:49

Je suis en train d'écrire la suite!!!!!!!

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 23:30

Aldaris traversa la lande brulée qui le séparait encore de Maëlia. Une odeur nauséabonde s'empara de son nez. Elle était piquante et suffoquante. Le plus étrange c'est qu'elle ne semblait pas venir des environs immédiat. Le jeune garçon se boucha le nez avec deux doigts et se planta devant Maëlia.
- Que bait-on baintenant?
- Nous allons nous reposer pour la nuit. Demain nous irons voir la requête de tes amis soldats. Grimpe sur mon dos quand je me serais transformé.
- Quoi? fit Aldaris surpris.
La sorcière d'Athagos se pencha légèrement en avant. Lentement, sa silhouette se brouilla et se superposa avec celle d'une chouette blanche géante. Après un petit moment, l'animal immaculé s'ébroua et fit un signe à Aldaris avec son bec. Il hésita un instant puis s'apprêta à grimper. Il attrapa une poignée de plumes, fléchit les jambes et s'élança au-dessus du dos soyeux. Une bourrasque le déséquilibra mais il réussit tout de même à se rétablir et glissa ses deux jambes sous les ailes blanches.
A cet instant, Maëlia s'écroula au sol en reprenant sa forme humaine. Aldaris la suivit dans sa chute et atterit sur des rochers, contrairement à la sorcière, qui avait hérité d'un des derniers pans de mousse encore intact dans cette fournaise. Il se massa les fesses, puis se précipita vers sa compagne.
- Que se passe-t-il?
Maëlia resta immobile, sans répondre.
- Maëlia? Réponds-moi! Que t'arrive-t-il? MAELIA!
Il s'effondra sur le corps inerte de la sorcière et pleura à chaude larmes.
- Que vais-je devenir? Pourquoi ne me réponds-tu pas? Que dois-je faire? Je ne veux pas être seul! Réveille toi je t'en supplie!
Maëlia entre-ouvrit un oeil et tenta de sourire, mais ne réussi qu'à faire une grimace.
- Ne t'inquiète pas, souffla-t-elle d'une voix faible, à peine audible. Une de mes soeurs vient de mourir et tout son chagrin m'a envahi d'un seul coup.
- Est-ce grave?
- Je m'en remettrais, mais je crains que nous ne puissions pas nous déplacer pour ce soir. Veux-tu préparer une pile de bois s'il te plait! Tu serais tellement gentil.
- Tout de suite.
Aldaris se releva, essuya ses yeux rouges d'un revers de manche, et s'enfonça dans le bois à la recherche de brindilles. Il entassa les branches, toute déjà à moitié carbonisée à côté de la sorcière, mais au moment d'allumer le tout, il souffla à pierre fendre.
- Désolé, mais je n'ai rien pour l'allumer, s'excusa-t-il.
- Ce n'est rien. Pousses-toi un peu.
Il s'exécuta, ravalant ses répliques.
Une étincelle rouge illumina la base du tas de bois, et bientôt les flammes léchaient l'air nocturne.
- Comment avez-vous fait ça? hoqueta le garçon.
- Laisse moi me reposer maintenant, s'il te plait. Arrête de poser des milliers de questions.
Aldaris s'assit près du feu et rumina toute les péripéties qu'il avait essuyé en une seule journée. Lui qui n'avait jamais rien fait, il était servi. Les pensées se bousculaient, les unes remplaçant les autres dans un flot interminable, si bien qu'il s'assoupit inconsciemment.
Le soleil le réveilla en sursaut. La scène de la bataille de la veille, prit toute son ampleur à la lumière du soleil levant. De la fumée flottait encore dans l'air, d'immenses arbres n'étaient plus que cendres, des braises rougeoyaient encore sur le sol poussiereux et calciné. Maëlia était déjà levée et regardait l'horizon.
- Bonjour! lança gaiement Aldaris.
Elle ne se retourna même pas pour lui répondre. Elle avait retrouvé son ton froid d'avant sa blessure.
- Comment allez-vous? reprit-il.
- Mal. Très mal.
- Pourquoi celà?
- Le feu.
Maëlia se retourna enfin.
- Le feu. Il a fait fondre la glace qui retenait prisonnier le Dragon du Magma.
Aldaris se figea, en proie à une panique primale.

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Sam 8 Sep 2007 - 23:36

Suspect

Maëlia est assez bête pour ne pas songer que le feu puisse faire fondre la glace ???? Hum, hum...

Et Husha est morte ? Crying or Very sad Méchant ultuant ! Razz

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Dim 9 Sep 2007 - 11:02

mdr !
C'est ça qui est immense d'écrire à plusieurs !!! On ne sait jamais à quoi s'attendre de la part des autres et c'est là qu'imaginer devient la clé du roman !! En plus dans la Fantasy, on a le droit à tout !! Hakkrat, pense Nécromancie si Husha te manque trop ! Wink
En tout cas, bravo à Ultuant ! Je prends le relais !
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Dim 9 Sep 2007 - 11:18

Hakkrat a écrit:
Suspect

Maëlia est assez bête pour ne pas songer que le feu puisse faire fondre la glace ???? Hum, hum...

Et Husha est morte ? Crying or Very sad Méchant ultuant ! Razz
Elle est en train de se faire carboniser par la mort de son ami alors elle pense pas à tout

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Dim 9 Sep 2007 - 11:26

Aldaris se figea, en proie à une panique primale.

Le premier instant de peur passé, Aldaris se tourna vers Maëlia avec un sourire moqueur :
- Dis donc, pour une sorcière d'Athagos, vous n'êtes pas très maligne ! Vous ne vous doutiez pas que le feu...
- Tu veux mon poing dans la figure ou tu préfères que je te transforme en lapin sauterelle ? aboya Maëlia, furieuse, le coupant avant qu'il ne termine sa phrase.
- En quoi ? s'étonna le jeune homme.
- Laisse tomber, grogna Maëlia. Ne m'énerve pas ou je t'abandonne à ton sort !
- Vous oseriez? s'offusqua Aldaris avec de grands yeux.
- Pourquoi pas ? Et cesse de me regarder avec des yeux de poisson !
- Mais... Oh, ce que vous pouvez être désagréable ! s'exclama Aldaris, décidé à jeter l'éponge.
Il tourna les talons et s'éloigna pour reprendre la route.
- Hé ! Où est-ce que tu vas ? cria Maëlia d'un ton agressif.
- J'en sais rien, mais loin de vous en tout cas !
- Tu ignores quels dangers t'attendent au simple détour de ce sentier ! avertit sèchement Maëlia en se dépêchant de le rattraper.
Aldaris s'arrêta, réfléchit un instant, puis esquissa un sourire railleur :
- D'accord, vous avez le droit de m'accompagner mais que je ne vous entende plus me menacer, ni être méchante avec moi !
Maëlia éclata d'un rire sournois.
- Je suis une sorcière d'Athagos ! rétorqua-t-elle. Ne prétends pas pouvoir m'imposer ta volonté ! C'est toi qui viens avec moi, non pas l'inverse !
- Mais...
- Tais-toi et avance ! trancha la jeune femme en prenant la direction du nord.
- Hé !
- Quoi ? s'impatienta Maëlia en se tournant vers lui, les bras croisés.
- Ben... Vous ne vous transformez pas en chouette ?
- Ah non hein ! Finalement, je te trouve trop lourd et en plus, pas question que je froisse mon magnifique plumage pour un avorton comme toi !
- Arrêtez de m'appeler comme ça, grogna Aldaris en se remettant en marche, vexé. Où allons-nous ?
- Retrouver l'Archimage des Coamenels, expliqua Maëlia.
- Vous aviez dit qu'on aiderait les soldats contre le souverain déchu.
- Oui, eh bien plus tard. Le dragon du Magma s'est échappé et nous devons retrouver l'Archimage pour qu'il nous aide à le neutraliser à jamais sans ouvrir l'Antre. Alors chaque chose en son temps. Le souverain attendra.
- C'est quoi exactement l'Antre ? questionna Aldaris.
- C'est l'entrée. Outre-Monde est relié à notre monde par le Magma, un vortex de feu qui mène directement à l'Antre, un portail à sens unique donnant accès à notre monde. L'Antre ne s'ouvre qu'une fois tous les trois mille ans. Lors de la prochaine eclispe lunaire, elle s'ouvrira de nouveau sauf si nous parvenons à bloquer l'entrée pour empêcher les créatures et les armées d'Outre-Monde d'envahir Trinoyx. C'est pour ça que tu es là.
- Ah bon, fit Aldaris, loin de se douter que pareille tâche pesait sur ses épaules.
Ils continuèrent leur progression en silence, sous un soleil ardent. Il leur fallait atteindre la ville pour y manger un morceau et s'y reposer un peu. Ensuite, Aldaris se demandait bien comme Maëlia comptait s'y prendre pour retrouver l'Archimage des Coamenels.

(ouais, moi aussi... lol)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Dim 9 Sep 2007 - 14:25

Wooow, je viens de tout lire, et j'adore !

J'ai hâte de participer, mais bon, faut que je refléchisse à ce que je vais écrire

scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Dim 9 Sep 2007 - 14:34

pas de problème !! C'est déjà super cool que tu aies pris le temps de tout lire et si en plus t'aime, alors c'est le top du top !!! Faut pas oublier, quand qqn se décide à écrire la suite, de le préciser tout de suite avant de commencer. ^^
On attend avec impatience ta participation !!
Revenir en haut Aller en bas
Hakkrat
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 5919
Age : 30
Localisation : Paris
Loisirs : Ecriture, piano, mangas, séries TV, jeux vidéos, jeux de société, roller
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Dim 9 Sep 2007 - 16:21

Ensuite, Aldaris se demandait bien comme Maëlia comptait s'y prendre pour retrouver l'Archimage des Coamenels. Mais il ne doutait pas que la sorcière avait plus d’un tour dans son sac, même si, à cet instant, elle paraissait être la femme la plus triste et la plus fatiguée qu’il eût jamais vue.

Ewoke se dit qu’elle devait être la petite fille la plus fatiguée du monde à l’heure qu’il était. Depuis plus d’une demi-heure, elle marchait sous le soleil de plomb, une main en visière sur le front. La chaleur était infernale. Si elle avait su, elle serait partie de bonne heure pour aller chercher de l’eau à la source.
Avec un soupir d’épuisement, elle posa le lourd seau qu’elle transportait à bout de bras. Une langue d’eau s’échappa du récipient et s’étala sur le sol aride ; elle fut presque immédiatement absorbée par la terre sèche.
A bout de souffle, Ewoke grimpa sur un rocher à l’ombre des arbres qui longeaient le bord du chemin, et s’assit dessus. Elle rejeta la tête en arrière, pour mieux apprécier cet instant de repos. La chaleur l’avait vidée de ses forces.
Les yeux clos, elle écouta les trilles des oiseaux, et savoura la maigre fraîcheur offerte par les ombres des feuilles. Quel bonheur...
Sans s’en rendre compte, elle s’assoupit peu à peu. Son corps pencha en arrière, de plus en plus, et…
Elle roula cul par-dessus tête, tombant du haut de son perchoir. Elle atterrit lourdement sur le sol, bascula sur plusieurs mètres le long d’une pente, avant de parvenir à s’arrêter.
- Ouch, grommela-t-elle.
Des bouts de bois plein les cheveux et de la poussière dans les yeux, Ewoke se redressa tant bien que mal. Son dos était quelque peu douloureux, mais elle n’avait rien de cassé.
En enlevant la terre et les brindilles de ses vêtements, elle remarqua que la paume de ses mains était rouge.
- Zut, j’ai dû me couper, dit-elle.
Avec amusement, elle chercha l’entaille qui avait pu provoquer son saignement. Elle regarda ses doigts, son poignet, ses ongles. Mais ne vit aucune coupure.
Un froncement de sourcils se dessina sur son front.
- Ce n’est pas mon sang, murmura-t-elle.
Elle observa les alentours, proie à un début de panique. Puis ses yeux tombèrent sur le corps inerte d’une personne, et elle poussa un cri d’horreur.
Les vêtements lacérés, une vieille femme gisait au milieu d’une mare de sang. Elle tenait une plume blanche entre ses doigts.

(Oui, oui, j'y tiens, à Husha !!! Very Happy)

_________________
La différence entre ceux qui écrivent des romans et ceux qui n'en écrivent pas, c'est que ceux qui écrivent des romans, écrivent des romans.
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Dim 9 Sep 2007 - 18:32

Les vêtements lacérés, une vieille femme gisait au milieu d’une mare de sang. Elle tenait une plume blanche entre ses doigts.
Ewoke recula précipitamment, en se servant de ses coudes et de ses talons. C'était la première fois qu'elle voyait une morte, et celle-ci n'était pas particulièrement belle à voir.
Se reprenant, elle se rapprocha à nouveau et secoua la vieille femme du bout du pied pour s'assurer qu'elle n'allait pas lui sauter à la gorge. Un rale aiguë s'éleva alors, un bruit déformé par le sang et l'agonie. Ewoke fit un bond en arrière surprise, se retourna et pris ses jambes à son cou, dans un tourbillon de cheveux blonds. Elle fonça chez elle pour prévenir son père qu'une femme était mourrante sur le bord du chemin. Dans sa précipitation, elle oublia les sceaux d'eau en plein soleil sur la petite bute.

Maëlia et Aldaris marchait depuis maintenant une bonne demi-journée, quand, loin à l'horizon, Eldaria s'éleva, majestueuse. Sa tour centrale se découpait dans le soleil de fin d'après-midi, brillant de mille éclats à dominante bleu. De hauts murs entouraient hermétiquement la ville, fendus, à intervalles régulières, de fines meurtrières. De petites silhouettes marchaient de long en large sur les chemins de ronde au dessus des murailles.
Aldaris suivit docilement la sorcière à proximité du poste de garde. Deux soldats leur barèrent le chemin avec des lances
- Qui êtes-vous et que venez-vous faire ici? dirent-ils d'une même voix grave.
Maëlia fit un bref geste et les deux militaires reculèrent rapidement en s'inclinant. Aldaris regarda le spectacle étonné.
- Pourquoi nous ont-ils laissé passer aussi facilement? questionna le garçon.
- Occupe-toi de tes affaires, répliqua sèchement la sorcière d'Athagos.
Le soir arriva vite tandis qu'ils achetaient des provisions en quantité.
- Pourquoi prendre autant de nourriture? demanda Aldaris.
- Nous allons faire un long voyage, il ne faudrait pas que nous venions à manquer de vivres. Bon trouve moi une auberge salubre pas trop loin. Reviens me voir quand ce seras fait, nous dormirons ici cette nuit pour ne pas être dérangé par des brigands.
Le jeune garçon disparu en courant dans une rue. Maëlia le regarda avec amusement, puis reprit les négociations avec un marchand de viande séchées.
Dès qu'il eut tourné au coin de la rue, Aldaris percuta violemment une jeune fille. Ils se retrouvèrent tous deux assis par terre, le front en feu. Le jeune Rêveur se releva et aida la fille à se relever. Elle avait de longs cheveux blonds avec quelques brins d'herbes dans les cheveux, ses coudes était rapés, plein de terre.
- Je suis vraiment désolé, s'excusa Aldaris. Je me nomme Aldaris. Tout a bien?
- Oui, oui, répondit-elle distraitement en se massant le front. Tout va bien. Je suis pressée, pardon.
Et elle se remit à courir dans les rues qui commençaient à se vider.
Le lendemain, la sorcière et Aldaris se remirent en route, après avoir acheté de robustes montures.
- Où allons-nous?
- Dans le repaire des sorcière Athagos, mon petit. Je vais aller interroger les dieux et trouver de l'aide avant de partir à la recherche de l'Archimage.
- Rien que ça!
La ville diminua rapidement derrière eux. Le soleil, lui, se levait lentement sur la plaine qui s'étendait devant les chevaux.

Oups, il faut que je m'arrête, sinon je vais continuer trois pages.
J'espère que vous aurez compris que la fille qu'Aldaris a renversé, c'est Ewoke.

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Lun 10 Sep 2007 - 13:50

lol. T'inquiète, en ce qui me concerne, j'avais compris !! En tout cas, comme pour Hakkrat, bonne suite, bonnes idées ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Lun 10 Sep 2007 - 13:50

je continue
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Lun 10 Sep 2007 - 14:30

Dans les plus hautes tours du sinistre château de Godrak, Raëdrek le Sorcier, plus loyal serviteur du souverain déchu, subissait les foudres de son maître. Car non seulement le dragon du Magma n'avait pas réussi à tuer le Rêveur, mais le voilà qui, par l'intervention inopportune d'une sorcière d'Athagos, s'était soustrait à leur emprise. A présent, il errait librement en quête de nourriture, avide de colère...
- Si quelqu'un tue le dragon, ce sont des milliers d'autres qui envahiront nos terres, gronda Godrak. Voilà une chose que je ne tolèrerai pas. Tu m'avais garanti un contrôle absolu sur la Bête !
- Pardonnez-moi, Maître...
Que pouvait-il dire d'autre ? Il était coupable et devrait même être châtié pour avoir commis une telle erreur. C'est en spectateur silencieux qu'il assista au courroux de son maître, jusqu'à ce qu'il s'épuise de lui-même et recouve son calme.
- Invoque le Gräelion, ordonna-t-il brusquement d'un voix grave et assurée.
Le Sorcier demeura interdit devant cet ordre inattendu et terrifiant.
- Maître, vous...
- Silence et invoque-le ! tempêta Godrak. Je veux qu'il retrouve le Fils des Etoiles et qu'il le détruise ! Je veux qu'il n'en reste qu'un tas de cendre ! Et ensuite, je veux qu'il capture le dragon du Magma ! Qu'attends-tu ? s'exclama le souverain déchu avec un regard plus noir qu'une nuit sans étoiles.
Raëdrek opina de la tête et s'empressa d'obéir aux ordres du seul homme qu'il respectait et servait avec loyauté. Attrapant une dague, il s'ouvrit en surface le bras et fit couler son propre sang pour remplir un calice fort bien ouvragé. Puis il saisit un morceau de tissu pour bander sa blessure et stopper le saignement. Jetant un coup d'oeil sur son maître qui l'observait attentivement, il saisit d'une main tremblante une immense plume noire striée de blanc dont il plongea la pointe dans le calice. Puis sur un parchemin qu'il plaça entre un amas de bougies noires, il commença à tracer d'étranges symboles. Sa main glissait sur le papier, fluide et précise, puis il se mit à murmurer des paroles indistinctes, de plus en plus vite, les yeux roulant dans leurs orbites. Sa main ne s'arrêtait pas, les symboles se multipliant à toute vitesse. De temps en temps, il replongeait la plume dans le sang puis continuait le rituel. L'orage éclata bientôt et se mit à tonner avec une force telle qu'elle ébranla les murs et les vitres du sombre château. Raëdrak transpirait, le souffle court, le coeur battant si vite qu'il craignait de le sentir s'arrêter à tout moment. Brusquement, au coeur de l'immense salle où le Sorcier vaquait à ses occupations, un brasier gigantesque se mit à crépiter avec violence. Une tornade de feu qui monta haut vers le plafond, puis gagna en intensité, augmentant de diamètre à un tel point que le Godrak prit peur et recula jusqu'à la porte, prêt à prendre la fuite s'il le fallait. Raëdrak, de son côté, luttait pour ne pas relâcher son emprise. Invoquer l'un des plus puissants démons d'Outre-Monde relevait de l'exploit et jamais il n'avait entrepris pareille chose. IL était un puissant Sorcier, certes, mais jusqu'où pouvaient aller ses pouvoirs ? Où étaient les limites de sa force vitale ?
Enfin, un rugissement terrifiant couvrit le bruit même du tonnerre et une silhouette noire se dessina à travers les flammes du Magma. Le portail... Raëdrek devait le refermer avant que d'autres créatures ne s'en échappent. Avec un cri, il saisit de sa main libre celle qui écrivait sans discontinuer, puis renversa le calice de sang. Jetant la plume sur la table, il se retourna et murmura une ultime phrase, vidé de ses forces. Aussitôt, le feu disparut et un silence troublant retomba. Entre le souverain déchu et le Sorcier, une bête monstrueuse de tenait sur ses deux redoutables pattes arrières. Jamais Raëdrek n'avait vu plus gigantesque créature. Le regard ambre, comme deux pierres rougeoyant d'une flamme de sang, une gueule allongée remplie de crocs acérées, deux ailes puissantes aux longues plumes noires, une crête hérissée de piques protégeait l'arrière de son crâne, sa large poitrine couverte d'écailles se soulevait au rythme de sa respiration, lente et profonde, et sa queue pourvue d'une pique empoisonnée battait vivement l'air, rendant le démon terriblement menaçant. L'animal claqua ses mâchoires dans le vide et le souverain ne put s'empêcher de sursauter. Tout à coup, la ligne médiane de son dos se contracta et une série de pointes tranchantes en sortit. Tournant sur lui-même pour apercevoir les deux hommes, de la fumée s'échappa de ses naseaux, laissant craindre qu'il ne se mette à cracher le feu.
- Le Graëlion... murmura Raëdrek, tétanisé.
Il avait l'air de garder le contrôle sur le démon. Sinon, celui-ci serait déjà passé à l'attaque. Godrak s'approcha prudemment. Il savait que le Graëlion était bien plus grand, puissant et dangereux que le premier dragon du Magma. Les démons d'Outre-Monde étaient rares mais d'une cruauté et d'une force dévastatrices. Le Graëlion n'était pas le plus terrible de tous, mais il était réputé pour être le plus facile à contrôler.
- Ordonne-lui de trouver le Fils des Etoiles et de le détruire ! lança le souverain déchu sans adresser un regard au Sorcier. Et ensuite, ordonne-lui de tuer toutes les sorcières d'Athagos, ainsi que les Coamenels. Ils sont le dernier obstacle potentiel dans mes projets de conquête. Tôt ou tard, Trionyx m'appartiendra toute entière !
Raëdrek obéit et, utilisant la langue des Ténèbres, traduisit les ordres de son maître. Le démon écouta attentivement et sembla même sourire lorsque le Sorcier eut terminé. Sans attendre davantage, la bête prit son envol et sortit par l'une des fenêtres, la réduisant en éclats en emportant la moitié du mur avec elle. La secousse faillit déséquilibrer les deux hommes qui échangèrent un regard agacé : voilà qu'ils allaient devoir reconstruire la moitié de la façade !! Et encore fallait-il espérer que la tour n'allait pas finir par s'effondrer et détruire une autre partie du château.
- Tu aurais pu penser à ce petit détail, grogna le souverain.
- Maître, je ne pouvais pas l'invoquer ailleurs, se défendit Raëdrek, irrité.
- Tais-toi et laisse-moi penser.
- Le Graëlion aura tôt fait d'accomplir sa mission.
- Je ne partage pas ton optimisme.
Sur ces derniers mots, le souverain tourna les talons et abandonna son Sorcier. Non, il ne partageait pas son optimisme, car il savait très bien qui veillait sur lui et faisait office de garde du corps. Or, cette personne était d'une robustesse et d'une puissance qu'on ne soupçonnait pas. Damnée sorcière ! Qu'elle brûle dans le Magma ! Le souverain déchu lui ferait payer tout ce qu'elle lui avait fait subir...
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 14 Sep 2007 - 14:28

La ville diminua rapidement derrière eux. Le soleil, lui, se levait lentement sur la plaine qui s'étendait devant les chevaux.

Ils firent une pause vers midi près d'un petit ruisseau. Pendant que les chevaux se désaltéraient et broutaient, Aldaris posa tout un tas de questions à Maëlia. Elle ne décloua pas les dents pour répondre et se mura dans un silence total.
- Ca vous arrive de parler? s'énerva Aldaris.
Elle ne lui répondit pas.
- Super, je sens que je vais bien m'amuser pendant ce trajet.
- Tu n'es pas ici pour t'amuser, lança Maëlia sur un ton tranchant.
Aldaris se leva et vagabonda un moment près du ruisseau.

Le soleil jettait ses derniers éclats à l'horizon quand finalement les deux voyageurs s'arrêtèrent dans une petite clairière à l'orée d'un bosquet de chênes. Des bourrasques rendait la nuit plus froide que d'habitude. Le silence de la nuit n'était troublé que par le clapotis de l'eau sur les rochers.
- Ce n'est pas normal, constata Maëlia. Ce n'est vraiment pas normal.
- Quoi donc?
- Ce silence presque palpable.
Comme pour répondre à sa question, les nuages se percèrent et une pluie fine commença à tomber. Maëlia et Aldaris se protégèrent sous une toile cirée positionnée en vitesse et mangèrent rapidement.
-Reposons-nous bien, demain nous ferons encore beaucoup de chemin.
Le Rêveur ferma les yeux et se laissa emporter par le sommeil.
Alors que la lune régnait encore en maître dans le ciel nocturne, un cri perçant déchira la nuit.


Désolé, je n'ai pas trop d'inspiration mais je voulais faire un peu avancer l'histoire. Vous n'êtes pas obligé de faire entrer le Graëlion en scène maintenant, juste un petit loup-garou ou autre suffit pour poursuivre le suspens du combat final. Enfin vous faites ce que vous voulez ^^

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 14 Sep 2007 - 15:43

Ok. On garde le Graëlion pour plus tard... ^^
Je te remercie, même si tu n'as pas trop d'inspiration, d'avoir au moins repris un peu le fil du récit, pour le faire avancer. Je prends la relève !
Revenir en haut Aller en bas
Nighthaven
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 5459
Age : 30
Localisation : Aux abords de la folie avec une famille de dingues que j'adore...
Loisirs : Heu... Flooder ?
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 14 Sep 2007 - 15:59

Aldaris bondit sur ses pieds, le coeur battant la chamade. Avait-il rêvé ou... Un nouveau hurlement brisa le silence nocturne et le Rêveur comprit que c'était bien réel. Maëlia se réveilla à son tour, grommelant toute seule.
- Que...quelqu'un se fait égorger !! balbutia le jeune homme, horrifié.
- S'il se faisait égorger, il ne pourrait pas crier, rétorqua la sorcière en haussant un sourcil.
- Heu... Ben peut-être qu'il se fait éventrer !!!
- Moi, je crois qu'il s'agit plutôt d'un loup. Ou d'une meute. Les loups sont rarement solitaires.
- Quoi ? s'alarma Aldaris. Mais on va se faire dévorer !!!
Maëlia demeura tranquillement dressée sur son séant, l'oreille tendue, tandis que de nouveaux hurlements, bien semblables à ceux d'un loup, s'élevaient en choeur face au ciel piqueté d'étoiles.
- Peut-être que tu devrais aller jeter un coup d'oeil, suggéra-t-elle.
- Hein ? fit Aldaris en écarquillant les yeux. Non mais ça va pas la tête !! cria-t-il en se vissant un doigt sur la tempe.
- Bon, alors j'y vais, soupira Maëlia en se levant.
- Mais...Mais pourquoi vous voulez absolument jeter un coup d'oeil ? s'énerva le Rêveur. Inutile d'attirer l'attention.
- Parce que si ce sont des loups de Raëdrek, il va nous falloir les tuer. Sinon, ce sont eux qui nous tuerons. A moins qu'ils ne se contentent de nous pister pour rameuter les hommes du Soleil Noir jusqu'à nous. Dans ce cas, je te garantis que notre sort n'aura rien d'enviable.
- Bon, bon, capitula Aldaris. Alors allez-y. Je vous attends ici.
- C'est ça.
Et Maëlia s'éloigna d'une démarche gracieuse, ses longs cheveux glissant dans le vent, jusqu'à ce qu'elle soit happée par les profondeurs obscures des bois environnants. Torturé par l'inquiétude, Aldaris s'agita avant de se décider enfin à sortir. La pluie avait cessé et, les jambes flageolantes, il s'aventura à son tour vers les bois. Après quelques minutes d'une marche silencieuse et angoissante, il arriva en bordure d'une grande clairière au centre duquel scintillait un lagon argenté. Saisi de stupeur, Aldaris demeura bouche bée devant l'incroyable spectacle qui s'offrit à lui. Il n'aurait su trouver les mots pour décrire la violence sanglante qu'il contemplait, ni la dimension irréelle qui enveloppait les lieux comme une écharpe invisible. La magie était à l'oeuvre, s'opposant à la férocité de la terrible scène, et Aldaris sut que ce moment, en plus de se graver à jamais dans sa mémoire, allait changer quelque chose dans sa vie.

Hé hé, je vous laisse déployer toute votre imagination pour faire de ce passage un moment magistral et inoubliable. Faites appel à tout votre talent. (enfin, ne vous cassez pas trop la tête quand même, c'est pas capital...) Si vous déclarez forfait, je continuerai. A tous les amateurs du genre !!! Go !


Dernière édition par le Ven 14 Sep 2007 - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   Ven 14 Sep 2007 - 16:09

Les scènes de combat, ça me botte bien.

En attendant : "Torturé par l'inquiétude, Aldaris s'agita avant de sortir à son tour. La pluie avait cessé et, les jambes flageolantes, s'aventura à son tour vers les bois." => tu emploies deux fois l'expression "à son tour" dans deux phrases qui se suivent, ça alourdit le récit

"ni la dimention iréelle" => dimenSion iRréelle
J'espère que ce n'est qu'une faute de frappe Very Happy

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Roman Anonyme : un pour tous, tous pour un...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les stars posent pour Annie Leibovitz pour les campagnes marketing Disney
» Livres pour les tous petits en peluche et tissu
» [AIDE] Problème pour lire tous les titres sur playlist Grooveshark
» 1301 fond d'écran pour nokia-5800 cadeau pour vous tous
» Manifestation pour le mariage pour tous (argentique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Exercices d'écriture-
Sauter vers: