Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ubik, de Phil.K.Dick.

Aller en bas 
AuteurMessage
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 24
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Ubik, de Phil.K.Dick.   Mar 12 Mar 2013 - 15:57

Je sens que je vais faire plaisir à certains avec cette critique. ^^

Tout d'abord, je casse le suspense : Ubik est un chef d'œuvre de la science fiction. Si j'arrive à écrire un bouquin qui s'approche même seulement de ce niveau, je crois que je serais le plus heureux du monde.

Ensuite, pour évacuer les points importants, on ne lit pas Ubik pour le style. Évidemment, il est très bien écrit, mais ce n'a jamais été l'important pour Dick. Il se fout de la phrase parfaite.

Par contre, ce qu'il fait d'une main de maître, c'est te retourner la tête. Voyage dans le temps, pouvoir psionique, voyages vers la lune, retard de la mort par maintien d'un signal psychique qui permet le dialogue un certain temps. Dick aborde ici quasiment tout le spectre des idées ancrées dans la SF, les utilise pour vous prendre à rebours, en sort même un certain nombre de morceaux de bravoure intellectuelle devant lesquels on est juste sur le cul.

Bien sur, je pourrais vous parler de l'histoire, vous expliquer la situation de départ et quelques personnages. Seulement, je ne peux pas me permettre de vous en gâcher même une miette. Sans compter la fin. Je crois que j'ai débattu pendant des jours avec un pote sur ce qui arrive à la fin, tant c'est ambigu.

Car le tour de maître de l'auteur, c'est de vous transmettre, le temps d'un roman, sa paranoïa galopante sur la nature de la réalité, la manipulation et le grand voile de l'illusion.

Pour finir, je vous recommande d'utiliser Ubik. Vous pouvez le trouvez en spray au milieu des produits ménagers. Une vaporisation d'Ubik, et vos problèmes disparaissent.

Pour plus d'informations, veuillez lire le roman joint.

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3559
Age : 32
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Ubik, de Phil.K.Dick.   Mar 12 Mar 2013 - 16:13

Ce roman m'avait bien retourné la tête, j'avais adoré... Définitivement, un must de la SF

_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
 
Ubik, de Phil.K.Dick.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Mondes de Philip K. Dick (Documentaire Arte)
» Petitou de Dick Laan
» [Rickman, Phil] Les reliques d'Avalon
» La (petite) collection du Dick.
» Phil Photographe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques-
Sauter vers: