Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Otaku no video [Animation]

Aller en bas 
AuteurMessage
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 24
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Otaku no video [Animation]   Lun 8 Juil 2013 - 2:40

J'ai revu pour la énième fois ces deux OAV, et j'ai eu absolument envie de les partager. Cet ovni de la Gainax (comment ça c'est un pléonasme? ^^) me remet la patate, et est, un peu comme Gurren Lagann, une réserve impérissable de Nekketsu.

Les ptits gars de la Gainax, qui ont créé Evangelion, Gurren Lagann, et bien d'autres belles séries d'animation, sont de purs otaku. Otaku, dans son sens premier, signifie celui qui va vers la maison. En gros, le gars qui reste à la maison.
Et concrètement, un otaku c'est un geek à la japonaise. Avec un côté en partie sexuel, plus lié à la culture japonaise en général. La vrai différence, c'est que les otakus sont réellement ostracisé, dès leur plus jeune âge.
Là, vous pourriez me dire : c'est pareil pour le geek!

Eh bien, pas exactement. Les geeks ne sont pas franchement appréciés, mais c'est un mépris total pour les otaku qui existe au japon.

Bref, c'était pas la question non plus.

Donc ces deux OAVs racontent le cheminement de Kubo, un jeune étudiant à la fac, qui joue au tennis, et s'ennuie un peu dans sa vie. Mais un jour, il tombe sur un vieux camarade de lycée, qui est un otaku pur souche. C'est la découverte pour lui d'un monde de passion brûlante, de queues interminables et de rejet par la société.

Mais qu'à cela ne tienne. Kubo décide que s'il doit être un otaku, il sera le plus otaku de tous les otakus, l'otaking!
Si je dis que cet anime met de bonne humeur, c'est pour plusieurs raisons. Déjà, une bonne partie d'humour, et d’auto dérision. On rajoute le côté nekketsu, c'est à dire la passion absolue qui surpasse toutes les difficultés! (Un exemple pour ceux qui connaissent Saint Seya, c'est les personnages qui sont presque morts, mais puissent l'énergie au tréfonds d'eux même pour continuer à monter des escaliers!)

De plus, le format est sympa, puisque les parties animés sont entrecoupées de fausses interviews d'otaku. Ces dernières sont un moyen de parler de la face plus sombre de l'otakisme. Du côté reclus, mal aimé, repoussant ou totalement pervers des otakus. En ça, c'est un bel effort pour ajouter un peu d'objectivité.

Parce qu'au final, ces deux OAVs racontent l'histoire du studio Gainax, à quelques aménagements prêt.

En gros, si vous êtes fan d'anime, de Gainax, ou même juste de culture otaku, un must see!

PS : Ces OAVs sont assez dures à trouver. Si vous êtes intéressés, envoyez moi un MP, j'ai un lien Vosta de bonne qualité.

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
 
Otaku no video [Animation]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Otaku no video [Animation]
» Vidéo d'animation
» Otaku no video 1982 , 1985
» Ce que pense les gameuses japonaises des atouts féminins dans les jeux vidéo
» Image par seconde sur une video "Stop Animation Catch"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques-
Sauter vers: