Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Loïc et moi. [Court récit.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Croc'
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 19
Localisation : Dans un monde où l’énergie principale est la vapeur. (Steampunk en force ! )
Loisirs : Vivre, je trouve cela déjà très divertissant..
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Loïc et moi. [Court récit.]   Ven 2 Mai 2014 - 17:59

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits fictifs ou réel est purement fortuite de ma part. Bonne lecture:

Partie 1
« Je suis une chaise.
Mais attention ! Pas n'importe quelle chaise : Je suis en bois d'acajou, moi messieurs ! Recouverte d'une belle peinture noire et portant comme couvre-chef un cousin rouge sang et moelleux. Fabriquée en France, tout le savoir-faire de ce pays est en moi, je suis une pièce unique ! Et oui !
Et je dois dire que bien que je porte un lourd  passé, en effet, j'ai accueilli divers gros postérieurs humains pleins de cellulite, de graisses et d'excréments ( Oui, oui certains humanoïdes ne savent se servir de ce qu'ils appellent communément ''PQ''.), et ce plusieurs fois ! Et bien je suis encore en forme.
Malgré tous ces culs ! Je résiste ! Je ne flanche point ! Et mes quartes pieds sont encore biens droits et ce pour longtemps !

Malheureusement, mes actuels propriétaires ne semblent pas avoir pris connaissance de mes incroyables atouts, et ;alors que je devrais siéger au bout de table; je me retrouve dans un coin de la pièce servant de simple meuble ! Ils ont osé posé une plante sur moi, une vulgaire plante ! Sur du bois d'acajou !  
Et autour de la table ! Quartes tabourets ! En plastique !  ''Made in china'' ! Sans âmes et sans charme ! Me narguant à chaque repas en accueillant les humains, la famille Wellinger !

Je ne connais pas grand chose de cette famille, j'ai ouï dire que c'était une famille d'aristocrates allemands, qu'ils étaient tous assez cultivés et pleins de bonnes manières et qu'ils possédaient un prestigieux haras. En tous cas c'est ce que me raconte le pot de fleur. Je l'aime bien, lui. Malgré le fait que je le rejette, l'insulte et que parfois même que je le fasse tomber, il s'est toujours montré courtois et aimable envers moi. C'est un bon gars. Mais ne lui répétez pas ceci, que penserait il de moi ? Que je vieillis ? Que je me ramollis ?  
Pour en revenir à la famille Wellinger, donc. Comme je le disait, je ne connaît pas grand chose de celle-ci mais ils on tous de magnifiques fesses, croyais moi. Le père en a des biens fermes, fortes et musclés ; son fessier raffermi me faisait chaque jour rêver. La mère, elle, et bien.. son postérieur est assez imposant, Que dis-je ? Il est énorme ! plein de graisse ! Ce n'est certes pas, mon style de croupe favorite mais ici, l'hiver est très froid et il faut se réchauffer un minimum. Donc je ne cracherais pas sur ce dargeot. Quand aux deux filles, des jumelles, elles possèdent de mignons petits et minuscules popotins.

Bon trêve de descriptions, si je prends la parole aujourd'hui c'est pour parler d'un événement auquel j'ai assisté. Mais avant de commencer à vous narrer, il faut que je vous présente un tout dernier membre de famille , et quel personnage ! C'est un homme et malgré cela je l'ai toujours apprécié, et il est vite devenu un de mes meilleurs amis à son insu, bien évidement . Mesdames et Messieurs voici donc Loïc Wellinger ! […] »

_________________
Merci à Craig Bruyn pour cet avatar, je me suis permit de "l'emprunter" pour une durée indéterminée, tout ceci en accord avec ma conscience corrompue.
Sur ce; et comme disent les ricainds'; good day !
Revenir en haut Aller en bas
Croc'
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 19
Localisation : Dans un monde où l’énergie principale est la vapeur. (Steampunk en force ! )
Loisirs : Vivre, je trouve cela déjà très divertissant..
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Commentaires Loïc et moi.    Ven 2 Mai 2014 - 18:03

Une question, correction ou remarque c'est ici ^^

Le texte.

_________________
Merci à Craig Bruyn pour cet avatar, je me suis permit de "l'emprunter" pour une durée indéterminée, tout ceci en accord avec ma conscience corrompue.
Sur ce; et comme disent les ricainds'; good day !
Revenir en haut Aller en bas
Flo
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 19/02/2014

MessageSujet: à fusionner   Sam 3 Mai 2014 - 20:22

Intro original de par son point de vue. Elle plante bien le décor et donne envie de connaître la suite.
Juste un truc qui me semble étrange: "Quartes ( quatre) tabourets ! En plastique !  ''Made in china''".
Il me semble que des chaises "made in china" font un "cheap" pour une famille d'aristo. Quitte à avoir des chaises en plastique, je les imagine plus avec des chaises prétentieuses et à un prix exorbitant de design italien genre http://kartellstorela.com/shop/louis-ghost/.
Encore bravo et bon courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Aurine
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Masculin Nombre de messages : 22
Age : 20
Localisation : Nord
Loisirs : Ecriture, lecture, Basket-ball
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Dim 4 Mai 2014 - 12:31

Salut à toi Croc' (monsieur) ! Smile

Alors pour commencer, j'ai trouvé original ton début de texte, mais il y a quelques hics :
Code:
 Je suis en bois d'acajou, moi messieurs !
---> Cela montre que la chaise à un certain prestige, mais après tu emploies le mot "cul" qui casse tout : je trouve donc qu'il y a un paradoxe.

Ensuite, attention aux procédés typographique ! il faut mettre espace avant et après les deux points, points virgules, points d'interrogation et points d'exclamation.

Pour finir, je peux te signaler quelques fautes qui m'ont chatouillé l’œil, tel que :
Comme je le disait, je ne connaît pas grand chose de celle-ci mais ils on tous de magnifiques fesses, croyais moi a écrit:
---> DisaiS ; ConnaiS ; onT ; croyEZ. Je ne vais pas m'éterniser trop de longtemps sur ce point, puisque j'en fais aussi (ouille).

Sur ce Bonne continuation, et continue ainsi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Croc'
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 19
Localisation : Dans un monde où l’énergie principale est la vapeur. (Steampunk en force ! )
Loisirs : Vivre, je trouve cela déjà très divertissant..
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Dim 4 Mai 2014 - 16:41

Salut a toi aussi ^^

Le bois d'acajou ne montre pas que la chaise à un certain prestige mais sa façon de le préciser démontre qu'elle pense en avoir un (En tout cas, c'est l'effet que je voulais donner). Quand au mot "cul", et bien le vocabulaire d'une chaise est le même que celui de ses proprios' on peut donc en conclure que celle-ci en a eu de très différents.

Je connais pourtant ces règles de typographie ! J'ai du taper trop vite, voila tout..

Maintenant que tu le dis, cela me choque aussi..
Comme je te comprends pour les fautes..

Merci à toi ^^

_________________
Merci à Craig Bruyn pour cet avatar, je me suis permit de "l'emprunter" pour une durée indéterminée, tout ceci en accord avec ma conscience corrompue.
Sur ce; et comme disent les ricainds'; good day !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Dim 4 Mai 2014 - 17:17

Citation :

« Je suis une chaise.
Mais attention ! Pas n'importe quelle chaise : Je suis en bois d'acajou, moi messieurs [et les mesdames ? si c'est une chaise machiste tu peux le rendre clair plus bas. sinon, tu viens de négliger la moitié du genre humain]  ! Recouverte d'une belle peinture noire et portant comme couvre-chef un cousin rouge sang et moelleux. Fabriquée en France, tout le savoir-faire de ce pays est en moi, je suis une pièce unique ! Et [Eh] oui !
Et je dois dire que bien que je porte un lourd [deux espaces] passé, en effet, j'ai accueilli divers gros postérieurs humains pleins de cellulite, de graisses et d'excréments ( Oui, oui certains humanoïdes ne savent se servir de ce qu'ils appellent communément ''PQ''.), et ce plusieurs fois ! Et bien je suis encore en forme. [Ces phrases sont bancales, si je synthétise on a : "Bien que je porte un lourd passé. Et bien je suis encore en forme." Donc soit tu mets tout en une seule phrase, Bien que je porte un lourd passé - exemples - je suis encore en forme, soit tu coupes en deux : Je porte un lourd passé + exemples. Malgré cela, je suis toujours en forme., ou Je suis toujours en forme. Pourtant je porte un lourd passé + exemples.] [Le coup du PQ... comment dire, je ne suis pas très fan ? ;)Si ta chaise est "distinguée", elle doit parler "distingué". Elle ne s'attardera pas sur ce sujet mais le sous-entendra. Il y aussi un problème de ponctuation : pas de majuscules et de point dans une parenthèse à l'intérieur d'une autre phrase]
Malgré tous ces culs ! Je résiste ! [ces deux phrases ne devraient en faire qu'une] Je ne flanche point ! Et mes quartes [sacrément vieille orthographe ! ça m'a paru "beaucoup", il me semble que c'est encore plus daté que "point", mais je ne suis pas spécialiste. Cela dit, ça contraste avec le reste du texte] pieds sont encore biens droits et ce pour longtemps !

Malheureusement, mes actuels propriétaires ne semblent pas avoir pris connaissance de mes incroyables atouts, et ;alors que je devrais siéger au bout de table; [emploi idiosyncratique du point-virgule ? ;)virgules ici] ["en bout de table" ou "au bout de la table"] je me retrouve dans un coin de la pièce servant de simple meuble ! Ils ont osé posé une plante sur moi, une vulgaire plante ! Sur du bois d'acajou !  
Et autour de la table ! Quartes tabourets ! En plastique !  ''Made in china'' ! Sans âmes [singulier]et sans charme ! Me narguant à chaque repas en accueillant les humains, la famille Wellinger !

Je ne connais pas grand chose de cette famille, j'ai ouï dire que c'était une famille d'aristocrates allemands, qu'ils étaient tous assez cultivés et pleins de bonnes manières et qu'ils possédaient un prestigieux haras. En tous cas c'est ce que me raconte le pot de fleur. Je l'aime bien, lui. Malgré le fait que je le rejette, l'insulte et que parfois même que je le fasse tomber, il s'est toujours montré courtois et aimable envers moi. C'est un bon gars. Mais ne lui répétez pas ceci, que penserait il de moi ? Que je vieillis ? Que je me ramollis ?  
Pour en revenir à la famille Wellinger, donc [style oral qui ne me paraît pas très adapté à notre chaise prétentieuse]. Comme je le disait, je ne connaît pas grand chose de celle-ci mais ils on tous de magnifiques fesses, croyais moi. Le père en a des biens fermes, fortes et musclés ; son fessier raffermi [répétition avec ferme] me faisait [pourquoi du passé ?] chaque jour rêver. La mère, elle, et bien.. [eh bien...] son postérieur est assez imposant, Que dis-je ? Il est énorme ! plein de graisse ! Ce n'est certes pas, mon style de croupe favorite mais ici, l'hiver est très froid et il faut se réchauffer un minimum. [style relâché] Donc je ne cracherais pas sur ce dargeot. Quand aux deux filles, des jumelles, elles possèdent de mignons petits et minuscules popotins. [on est soit petit soit minuscule]

Bon trêve de descriptions, si je prends la parole aujourd'hui c'est pour parler d'un événement auquel j'ai assisté. [style, encore une fois] Mais avant de commencer à vous narrer [verbe transitif auquel il faut un COD], il faut que je vous présente un tout dernier membre de famille , et quel personnage ! C'est un homme et malgré cela je l'ai toujours apprécié, et il est vite devenu un de mes meilleurs amis à son insu, bien évidement . Mesdames et Messieurs [Mesdames cette fois ?] voici donc Loïc Wellinger ! […] »

Première remarque : RELIS-TOI. Ta ponctuation est chaotique, il faut que tu la soignes. Tu abuses aussi beaucoup des points d'exclamation, et il y a quelques double espaces. Pour l'orthographe, tu as http://bonpatron.com/ - pas d'excuses. J'ai essayé de relever les fautes en passant, mais il doit en rester.
Deuxième chose : tu oscilles entre le registre soutenu et un ton beaucoup plus familier et moderne. C'est la chaise qui raconte l'histoire, on doit l'entendre de sa voix : il faut que tu te décides. Le problème, c'est qu'on a l'impression que tu ne maîtrises pas du tout le registre soutenu, et on a beaucoup de mal à y croire.
L'idée est pas mal, il y a des passages assez drôles, mais tu mets la barre très haut et la technique ne suit pas. Tu ne peux pas emporter ton lecteur si il est occupé à relever les fautes d'orthographes et les virgules mal placées.
Revenir en haut Aller en bas
Croc'
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 19
Localisation : Dans un monde où l’énergie principale est la vapeur. (Steampunk en force ! )
Loisirs : Vivre, je trouve cela déjà très divertissant..
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Dim 4 Mai 2014 - 19:14

Merci d'avoir pris le temps de composer un tel commentaire ^^

Ma ponctuation est en effet chaotique, je n'ai jamais pris le temps de rechercher pourquoi on utilise le point-virgule. Je pense que je l’utilise, naïvement, parce-que j'aime le fait que ce soit un hybride. En ce qui concerne les espaces, c'est surement dû à la retranscription papier-ordi, en effet l'ordinateur n'est pas vraiment mon ami (le pauvre doit se venger des kilos de films que je lui ai confié ^^).

Les registres, j'ai envie de te dire que ce principe, je le trouve assez flou. Ranger les langages par types ou utiliser ou non certains mots ou certaines figures de style selon la personne qui parle, ce n'est pas la vraie vie !
Dans la vraie vie les gens utilise les mots qu'ils aiment et qu'ils veulent utiliser. Outre l'époque et la situation ; pour moi ; ces registres n'ont pas lieu d’être.
ici, la chaise se parle à elle même donc qu'importe les mots, c'est un peu le même registre que dans un dîner de famille, un mix entre tous tes registres ^^
Bon, après c'est mon avis..^^

Dans ce cas à moi de relever mon niveau pour atteindre cette fameuse barre et je pense pouvoir y arriver en partie grâce à tes conseils donc merci ! ^^

PS: Je vais de ce pas voir ton tuyau pour l’orthographe ^^

@Flo: Désolé, je n'avais pas vu ton commentaire. Quartes en effet, je me suis trompé de mot ^^

_________________
Merci à Craig Bruyn pour cet avatar, je me suis permit de "l'emprunter" pour une durée indéterminée, tout ceci en accord avec ma conscience corrompue.
Sur ce; et comme disent les ricainds'; good day !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Dim 4 Mai 2014 - 19:31

Croc' a écrit:
Les registres, j'ai envie de te dire que ce principe, je le trouve assez flou. Ranger les langages par types ou utiliser ou non certains mots ou certaines figures de style selon la personne qui parle, ce n'est pas la vraie vie !
Dans la vraie vie les gens utilise les mots qu'ils aiment et qu'ils veulent utiliser. Outre l'époque et la situation ; pour moi ; ces registres n'ont pas lieu d’être.
ici, la chaise se parle à elle même donc qu'importe les mots, c'est un peu le même registre que dans un dîner de famille, un mix entre tous tes registres ^^
Bon, après c'est mon avis..^^

Je ne suis pas sûre que ton patron soit très content si tu lui racontes (en lui cirant les bottes) que putain tu t'es fais chier à mort pendant les vacances et t'as vachement content d'être de retour au taf.
C'est justement ça, la vraie vie : des vocabulaires différents selon la situation et la personne qui s'exprime. Si tu lis un roman qui raconte la vie de Jean, paysan analphabète du 13e siècle, et qu'il s'exprime comme le roi, tu ne vas pas y croire, et tu auras raison.
Oui, la chaise utilise les mots qu'elle aime et qu'elle veut utiliser. Il faut justement que tu te demandes ce que sont ces mots, pourquoi elle les utilises eux et pas d'autres. Sinon, la chaise n'est qu'une coquille vide (auquel le lecteur ne croira pas et ne s'attachera pas).
Un dîner de famille n'est pas un mix entre tous les registres. Il y a des choses qui se disent et ne se disent pas, et ça dépend des familles. Je ne me verrais pas dire à ma mère qu'elle "me saoûle", alors que j'ai vu ça dans d'autres familles... Tout comme je peux dire "le film était chiant" à mes parents, mais dans une autre famille ça me vaudrait des regards effarés. De même, si je dis "elle m'a lancé un regard effaré" en racontant ma semaine, je vais sûrement faire rire mes parents...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Registres_de_langue_en_fran%C3%A7ais
Revenir en haut Aller en bas
Mamzelle
Je commence à m'habituer
avatar

Féminin Nombre de messages : 165
Age : 25
Loisirs : éclater les boutons, et manger des poulpes vivants
Date d'inscription : 22/04/2014

MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Jeu 8 Mai 2014 - 10:18

Je vois qu'on t'a déjà tout dit sur la forme alors je vais simplement te donner mon opinion. Je t'avoue que de prime abord j'ai trouvé ça un peu étrange, une petite intro aurait été la bienvenue. Simplement savoir où l'on se trouve, quitte à faire parler la chaise sur son environnement. Ensuite j'ai trouvé ça un peu cru, sans doute parce qu'on est tout de suite piqué à vif. Et puis, j'ai trouvé ça trouve, surtout quand la chaise parle de son ami le pot de fleur ça m'a agréablement surpris et fait sourire. Le style est simple, fluide, ça se lit bien. Tu es en train d'écrire une nouvelle/roman, ou c'est juste un petit morceau pour avoir une opinion ?
Revenir en haut Aller en bas
hardkey
Tueur de caniches
avatar

Masculin Nombre de messages : 1626
Age : 23
Localisation : Ankh-Morpok bien sur!
Loisirs : Manger, dire n'importe quoi, écrire n'importe quoi, n'importe quoi n'importe quoi
Date d'inscription : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Sam 28 Juin 2014 - 23:29

Petit commentaire :

"Et je dois dire que bien que je porte un lourd passé, en effet, j'ai accueilli divers gros postérieurs humains pleins de cellulite, de graisses et d'excréments ( Oui, oui certains humanoïdes ne savent se servir de ce qu'ils appellent communément ''PQ''.), et ce plusieurs fois ! Et bien je suis encore en forme."
Ok, la ponctuation part en sucette. Le point d'exclamation n'a pas de sens, puisque tu coupes la phrase en plein milieu, ce qui rend la structure grammaticale fausse.

"Malheureusement, mes actuels propriétaires ne semblent pas avoir pris connaissance de mes incroyables atouts, et ;alors que je devrais siéger au bout de table; je me retrouve dans un coin de la pièce servant de simple meuble !"
Problème pour le dernier mot : de toute manière, une chaise est un meuble. Le soucis, c'est plus qu'elle sert de promontoire ou d'étagère, pas de chaise.

"Et autour de la table ! Quartes tabourets ! En plastique ! ''Made in china'' ! Sans âmes et sans charme ! Me narguant à chaque repas en accueillant les humains, la famille Wellinger !"
Bon, j'aime bien les phrases courtes avec des points d'exclamation, mais là c'est simplement trop. A exagérer autant, ta narration perd toute crédibilité et en devient un gloubi boulga haché et infâme.

"Je ne connais pas grand chose de cette famille, j'ai ouï dire que c'était une famille d'aristocrates allemands, qu'ils étaient tous assez cultivés et pleins de bonnes manières et qu'ils possédaient un prestigieux haras."
Répétition de famille.

"Pour en revenir à la famille Wellinger, donc. Comme je le disait, je ne connaît pas grand chose de celle-ci mais ils on tous de magnifiques fesses, croyais moi. Le père en a des biens fermes, fortes et musclés ; son fessier raffermi me faisait chaque jour rêver. La mère, elle, et bien.. son postérieur est assez imposant, Que dis-je ? Il est énorme ! plein de graisse ! Ce n'est certes pas, mon style de croupe favorite mais ici, l'hiver est très froid et il faut se réchauffer un minimum. Donc je ne cracherais pas sur ce dargeot. Quand aux deux filles, des jumelles, elles possèdent de mignons petits et minuscules popotins."
Passage mine de rien assez drôle. ^^

"C'est un homme et malgré cela je l'ai toujours apprécié, et il est vite devenu un de mes meilleurs amis à son insu, bien évidement "
Phrase trop longue, double "et" lourd, en gros un problème de rythme ici.

Commentaire général : c'est marrant, pas très compliqué ou recherché mais j'ai souri à la lecture. Après, je suppose qu'il y a une histoire quand même. J'attends la suite. ^^

_________________
"Sad is happy for deep people"
Sally Sparrow

"Time is like a drug. To much of it kills us"
Terry Pratchett

"Les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s'obligent à comprendre au lieu de juger"
Albert Camus

"J'ai toujours jugé l'imbécilité d'un homme à son niveau de certitudes."
Iron
Revenir en haut Aller en bas
Nanshee
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 09/07/2014

MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Mer 9 Juil 2014 - 22:18

Salut,
Je trouve l'idée marrante mais je suis d'accord avec la remarque de 147 sur les registres de langage. Cependant j'ai connu des gens hyper chics qui parlaient hyper bien en famille, hyper mal entre amis. Tout ça pour dire qu'on peut maîtriser différents registres ou niveaux de langage et tous les utiliser. Mais souvent pas de façon aussi chaotique que ta chaise. Ce qui pourrait aider peut être c'est se demander à qui elle s'adresse : au lecteur ? À elle-même ? Au pot de fleur ? Changer de registre en fonction de son interlocuteur me semble correct. Elle peut aussi avoir une très haute opinion d'elle même mais mal parler et vice versa. On peut aussi imaginer qu'elle craque et finisse par utiliser le mot cul parce qu'elle devient folle ou qu'elle s'énerve, mais là, il faudrait un genre de crescendo... Et ce serait entrer dans la psychologie de la chaise :p

Par contre j'adore le côté abrupt de l'entrée en matière. Je trouve même que le fait que ce soit une chaise peut être confirmé plus tard dans la narration, laisser le lecteur comprendre tout seul ce qu'il en est...
Revenir en haut Aller en bas
Cerise
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Féminin Nombre de messages : 967
Age : 23
Loisirs : Prétendre être une feuille d'automne.
Date d'inscription : 01/05/2013

MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   Dim 13 Juil 2014 - 13:35

Je ne lis pas les commentaires précédents pour être sûre de rester objective, donc il risque d'y avoir des redites, mais au moins tu verras ce qui se répète et donc ce que tu dois vraiment travailler ^^
Croc' a écrit:
Toute ressemblance avec des personnages ou des faits fictifs ou réel est purement fortuite de ma part. Bonne lecture:

Partie 1
« Je suis une chaise.
Mais attention ! Pas n'importe quelle chaise : Je suis en bois d'acajou, moi(,) messieurs ! Recouverte d'une belle peinture noire et portant comme couvre-chef un cousin rouge sang et moelleux. Fabriquée en France, tout le savoir-faire de ce pays est en moi, je suis une pièce unique ! Et oui !
Et je dois dire que bien que je porte un lourd  passé, en effet, j'ai accueilli divers gros postérieurs humains pleins de cellulite, de graisses et d'excréments ( Oui, oui certains humanoïdes ne savent se servir de ce qu'ils appellent communément ''PQ''.), et ce plusieurs fois ! Et bien je suis encore en forme. (Cette phrase est trop hachée à mon goût, elle est mal agencée à mon avis. Essaye peut-être en commençant par J'ai accueilli divers gros postérieur, puis en amorçant la transition "mais malgré ce lourd passé".)
Malgré tous ces culs ! Je résiste ! Je ne flanche point ! Et mes quartes pieds sont encore biens droits et ce pour longtemps !

Malheureusement, mes actuels propriétaires ne semblent pas avoir pris connaissance (conscience?) de mes incroyables atouts, et ;alors que je devrais siéger au bout de (la? ou en bout de table) table; je me retrouve dans un coin de la pièce servant de simple meuble (je pense que de simples virgules suffiraient ici, au lieu des points virgules)! Ils ont osé posé une plante sur moi, une vulgaire plante ! Sur du bois d'acajou ! 
Et autour de la table ! Quartes tabourets ! En plastique !  ''Made in china'' ! Sans âmes et sans charme ! Me narguant à chaque repas en accueillant les humains, la famille Wellinger ! (Pour moi ici il y a trop de point d'exclamation. Je comprend bien que ta chaise puisse être outrée, mais trop d'exclamation tue l'exclamation.)

Je ne connais pas grand chose de cette famille, j'ai ouï dire que c'était une famille d'aristocrates allemands, qu'ils étaient tous assez cultivés et pleins de bonnes manières et qu'ils possédaient un prestigieux haras. En tous cas c'est ce que me raconte le pot de fleur. Je l'aime bien, lui. Malgré le fait que je le rejette, l'insulte et que parfois même que(deuxième que en trop) je le fasse tomber, il s'est toujours montré courtois et aimable envers moi. C'est un bon gars. Mais ne lui répétez pas ceci, que penserait il de moi ? Que je vieillis ? Que je me ramollis ?  
Pour en revenir à la famille Wellinger, donc. Comme je le disait (disais), je ne connaît (connais) pas grand chose de celle-ci mais ils on tous de magnifiques fesses, croyais (croyez) moi. Le père en a des biens fermes, fortes et musclés ; son fessier raffermi me faisait chaque jour rêver. La mère, elle, et bien.. son postérieur est assez imposant,(point?) Que dis-je ? Il est énorme ! plein (majuscule?) de graisse ! Ce n'est certes pas,(virgule inutile je pense) mon style de croupe favorite mais ici, l'hiver est très froid et il faut se réchauffer un minimum. Donc je ne cracherais pas sur ce dargeot. Quand(Quant) aux deux filles, des jumelles, elles possèdent de mignons petits et minuscules popotins.

Bon trêve de descriptions, si je prends la parole aujourd'hui c'est pour parler d'un événement auquel j'ai assisté. Mais avant de commencer à vous narrer, il faut que je vous présente un tout dernier membre de (la?) famille , et quel personnage ! C'est un homme et malgré cela je l'ai toujours apprécié, et il est vite devenu un de mes meilleurs amis à son insu, bien évidement . Mesdames et Messieurs voici donc Loïc Wellinger ! […] »
Bon, je ne suis pas trop sûre d'accrocher à ce texte, même si je reconnais que le concept est original et que la fin me rend curieuse. Ceci dit je pense qu'il faut que tu fasses attention au ton que tu emploies : choisis le bien, mais essaye de ne pas en faire trop, et tiens le tout du long.
Bon, ce n'était qu'une introduction, et c'est assez difficile de juger des personnages qui ne sont décrits que par leur postérieur, donc j'attends de voir comment tu t'en sortiras pour la description de Loïc et surtout la narration de ce fameux évènement!
La suite, donc!

_________________
Si vous vivez le rêve comme une réalité, alors il se pourrait que votre réalité ne soit qu'un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loïc et moi. [Court récit.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loïc et moi. [Court récit.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Château-Gaillard, trajet court
» Le retour des court-métrages Disney !
» Court métrage Tokyo Mater
» Court séjour sur l'Ile de Ouessant
» Logorama (Oscar 2010 du meilleur court-métrage d'animation) du studio H5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Archives fantastique/bit-lit-
Sauter vers: