Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Abigaelle
Murène fêlée
avatar

Féminin Nombre de messages : 4577
Age : 44
Localisation : Paris
Loisirs : Ecrire, lire, rêver, le tout en musique, sinon ce serait trop triste !
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Ven 20 Fév 2015 - 13:38

Salut Blendman,

Oui, les modifications que tu as apportées au début du prologue permettent de mieux se rendre compte de la situation, et de comprendre pourquoi, au début, on a l'impression qu'il se trouve dans un désert.

Je vais chipoter, mais vu qu'au début, comme tu le dis bien avec tes modifications, Kay a un peu de mal à avancer et à reprendre le contrôle de son corps, ça m'étonne que ses poursuivants, qui semblent eux en pleine possession de leurs moyens, ne le rattrapent pas plus vite (bon, d'un autre côté, si c'était le cas, tu ne pourrais pas l'amener là où se trouvent les autres, donc ça sert l'histoire).

Une petite correction que j'ai relevée :
Citation :
Je ne vois rien à plus d'un mètre autour de moi, tout ce qui se trouve au-delà est tellement trouble que cela ne ressemble qu'à des grosses masses difformes ou carrés.
"carrées"

Merci pour les autres réponses sur la suite, je vais continuer ma lecture pour découvrir tout ça.

Petite question, ce sera un roman unique ou tu as prévu plusieurs tomes ?

_________________
Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions (et c'est valable aussi bien dans l'écriture que dans la vie !)

"L'homme est un loup pour l'homme... et un gros con pour le loup." Evil or Very Mad

"Et alors la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu..." : http://www.youtube.com/watch?v=_Qg3Rk-B09o
Revenir en haut Aller en bas
http://rachel-fleurotte.blogspot.fr/
blendman
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 90
Age : 87
Localisation : en haut
Loisirs : utiliser des crayons ou des touches
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Ven 20 Fév 2015 - 14:31

Abigaelle a écrit:
Oui, les modifications que tu as apportées au début du prologue permettent de mieux se rendre compte de la situation, et de comprendre pourquoi, au début, on a l'impression qu'il se trouve dans un désert.
merci à toi (et à Morrigan et Sombrefeline), car c'est grâce à vos remarques que c'est plus compréhensible et donc plus agréable pour le lecteur Wink.

Citation :
ça m'étonne que ses poursuivants, qui semblent eux en pleine possession de leurs moyens, ne le rattrapent pas plus vite (bon, d'un autre côté, si c'était le cas, tu ne pourrais pas l'amener là où se trouvent les autres, donc ça sert l'histoire).
comment dire... je ne voudrais pas spoiler, mais qui te dit qu'ils veulent le rattraper tout de suite ^^ ?
Tu sauras tout ça vers le chapitre 23 (houlà, quel suspense lol)


Citation :
Petite question, ce sera un roman unique ou tu as prévu plusieurs tomes ?
Au départ j'avais prévu un seul livre de 250p environ (65 000 mots à peu près). MAis là, j'en suis déjà à plus de 265 pages, et je n'ai pas terminé. Mais je pense que ça fera un seul tome, d'environ 280-300 pages.
Je pense que j'avais largement de la matière pour faire 2 ou 3 tomes, mais je reconnais que ça me faisait un peu peur d'écrire plusieurs tomes ^^.
Je ferais peut-être ça dans mon prochain projet (celui-ci, c'était surtout pour travailler mon écriture ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Ven 20 Fév 2015 - 17:06

Un petit mot pour te dire que j'ai lu toutes les modifs (prologue jusqu'au chapitre 4) : elles me semblent très bien comme ça, je n'ai rien à y redire Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
blendman
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 90
Age : 87
Localisation : en haut
Loisirs : utiliser des crayons ou des touches
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Ven 20 Fév 2015 - 18:16

Ben, un petit mot pour te répondre : "Merci beaucoup !!!!" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3559
Age : 32
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Jeu 26 Fév 2015 - 12:02

Chapitre 5

Citation :
Un étrange ventilateur tourne à bas régime, silencieusement
Chipotage, mais vu qu’on est dans du post-apo et que toute la technologie vue jusque-là est plutôt déglinguée, j’aurais plutôt vu un ventilo qui vrombit et qui crache.

Citation :
L'un d'eux a la tenue d'un garde, une tenue sombre aux bandes pourpres. Un autre a un vêtement différent,
Deux fois « a ».

Citation :
qu'endurent ceux qui vivent d'habitude dans ce camp, mais leur vie ne doit pas être une partie de plaisir.
— Content que tu en sois sorti vivant, me félicite Sharl comme s'il s'y attendait.
Vivent/vivant

Citation :
Seuls certains, les plus gradés sans doute ou ceux qui se situent en haut dans l'échelle des décisions, semblent pourvu d'un quelconque cortex cérébral.
Cortex, c’est un terme assez précis, pour un amnésique qui en plus a grandi dans un monde post apo.

Citation :
Les réparations qu'ont tenté d'opérer ceux qui se chargent d'entretenir ces véhicules, avec des morceaux trouvés par hasard, ne résistent guère plus de quelques semaines
Comment il peut le savoir, vu qu’il est amnésique ?

Citation :
J'aimerai trouvé une issue
J’aimerais trouver

Citation :
qu'on mène à laboratoire
à l’abattoir, non ?

Citation :
Même à terre, le bougre trouve des forces pour essayer de m'étrangler. Ça y est !
J’ai pas trop compris comment Kay arrivait à se dépêtrer du gars.

Citation :
les couleurs blanchissent jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'une immense lueur blanche devant mes yeux
blanchissent / blanche

Alors, je trouve quand même qu’il s’en tire vachement bien, sans séance de torture, ni rien. Moi, si j’étais le Régisseur, je torturerai au moins un peu, histoire d’être sûr que le gars me donne bien des réponses.
Mais bon, je comprends que pour la suite, ce serait compliqué d’avoir un héros déjà diminué physiquement.

Autrement, le chapitre passe bien, les descriptions permettent de bien faire ressentir l’atmosphère pesante de la cellule et du complexe où ils se trouvent.
Par contre, sur la fin et leur tentative d’évasion, je trouve que ça manque un peu de ressenti. Sharl dit « viens, on attaque les gardes » et Kay le suit, sans se poser aucune question, ni rien. J’ai aussi un peu de mal à visualiser comment ils attaquent les gardes, vu qu’ils sont tous enchaînés à la même corde. Ça doit être un peu galère.

Mis à part ces quelques points, un chapitre agréable, qui donne envie de savoir la suite.


_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Jeu 26 Fév 2015 - 17:53

Chapitre 5

(pour la boisson, on peut choisir ? J'veux bien un chocolat chaud, alors Very Happy ^^)

J'avais dix ans, je courrais dans la forêt avec Lise => courais (comme dit Abi, on ne court pas plus vite avec deux "r" ^^)

J'avais dix ans, je courrais dans la forêt avec Lise et Shane pour échapper à un Horde-Gueux, une créature qui nous pourchassait. Puis, je suis tombé, et j'ai ressenti une souffrance déchirante qui m'est familière et que je revis aujourd'hui. J'ai eu quelques visions éphémères d'un individu nommé Oscar => personnellement, je trouve le récap du chapitre qu'on vient juste de lire inutile. Je comprends que tu en as besoin pour amorcer la suite, mais peut-être le résumer plus vite ? Quelque chose du genre "La course en forêt et le Horde-Gueux ; la chute et la souffrance, si familière et que je revis aujourd'hui. Des visions d'un certain Oscar. Je n'y comprends rien". Tu vois ce que je veux dire ? Pour moi, pas besoin de s'étendre, et le côté très rapide donne plus de dynamisme et plus l'aspect de souvenirs qui défilent très vite, comme quand tu te souviens d'un rêve

Je ne suis plus dans cette cellule à l'odeur pestilentielle, et aux murs grignotés par le salpêtre => j'enlèverais la virgule

Ici aussi, l'air paraît plus frais que dans mon ancienne geôle => là, inversement, j'aurais rappelé le moment auquel ça fait référence (mais c'est aussi que je lis de façon plus fragmentée). Quelque chose comme "Comme lors de mon procès, l'air paraît plus frais...". Le détail est assez ancien, et il y a eu bien plus de choses à retenir depuis

 Le dernier individu, plus grand, lui donne des ordres => verbalement ? (et dans ce cas : en chuchotant ? à haute voix ?) ou par signes ? Parce qu'il les distingue, mais la pièce ne parait pas si grande, il devrait donc entendre, non ? (et donc entendre les voix avant de les distinguer, semble-t-il)
 
 À la fin de leur discussion, celui qui dirige se rapproche de ma position => "ma position", ça fait un peu militaire, et surtout pour moi ça évoque davantage le personnage en planque, ou qui a choisi d'être là. Or, Kay n'a rien choisi du tout ^^ "se rapproche de moi" ? tout simplement ?
 
 et vient s'appuyer contre l'une des tables vétustes qui composent ce décor délabré. => tu n'as parlé que d'une seule table, plus haut
 
 Je n'entends qu'un mot que je comprends à peine : Régisseur. C'est ainsi qu'on nomme celui qui commande cet interrogatoire. => le "comprends à peine" : on parle du sens du mot, ou du fait qu'il l'entende à peine ? Si c'est le premier cas, alors il faudrait nuancer un peu plus la suite : "C'est sans doute ainsi qu'on doit nommer..."
 
 Où se trouve ton village ? Qui est le chef des renégats ? me demande-t-il d'un ton animal, en attrapant un instrument sur son bureau. => hmm, c'est quoi un "ton animal" ? Tu veux dire brusque, prédateur, un type qui l'envie du sang et de le faire couler ? Parce que des animaux, y en a plein de différents Very Happy (mais bon, certes, vu le contexte, ça n'a pas l'air d'être celui d'un gentil petit lapin...)
 
 Ce tortionnaire approche dangereusement son ustensile de ma figure => "Le tortionnaire" ?
 
Son ton est sec et ne laisse aucune place pour la pitié => j'aurais dit "à la pitié"

À la seconde où le Régisseur est intervenu, le troisième individu, un garde => "le garde" plutôt, vu que tu l'as déjà désigné au début du passage

Je n'ai pas le temps de souffler que déjà le régisseur a disparu => si tu mets la maj à régisseur, mets-la tout le temps

Je retrouve mes acolytes, qui ne sont plus que six => ils étaient déjà six quand il ressort du premier interrogatoire ^^ (En plus, ils n'étaient que quatre dans le cachot où il était)

il faut d'abord savoir si tu en fais partie, d'où le procès bidon qui permet de réduire le nombre de séances, qui sont loin d'être des séances de relaxation => petite répétition de "séances" ; "qui sont loin d'être relaxantes" peut-être ?

 Ils m'ont posé des questions sur une personne qu'ils recherchent : le chef des Renégats => tu ne mets pas de maj à "Renégats" avant (et idem pour la phrase suivante, maj en trop)
 
 — Aucune idée, je ne savais même pas qu'il y a un dirigeant parmi les Renégats => j'aurais dit "qu'il y avait un dirigeant", pour la concordance des temps
 
 Nos cheveux se décoiffent. => j'aurais plus vu quelque chose comme "s'emmêlent, s'ébouriffent", parce qu'on se doute bien qu'avec ce traitement, de base, ils ne sont pas coiffés ^^
 
Les jets de sables, propulsés par le souffle impétueux de cette tempête, viennent griffer les visages de nos geôliers. => de sable. Mais les visages des prisonniers ne sont pas touchés ?
 
 Bien que nous soyons gênés dans nos mouvements par les chaînes qui nous retiennent, Sharl et moi nous jetons sur l'un des gardes. => peut-être dire que Sharl en désigne un, histoire qu'ils attaquent le même ?
 
 Le vent remue tout et se déchaîne, griffant et lacérant les bras et les lèvres de nos adversaires. => idem : les prisonniers ne sentent rien ?
 
 La violence est telle que l'un des gardes chute maladroitement sur le sol. => une armoire à glace chute à cause du vent, et les prisonniers tout frêles et maigres non ?
 
 Me voilà sur le gardien qui tente de me repousser => la phrase laisse penser que, chronologiquement, le garde essaie de le repousser avant que Kay soit sur lui, ce qui est étrange pour du corps à corps
 
 Même à terre, le bougre trouve des forces pour essayer de m'étrangler => et moi j'ai pas trop compris comment l'autre pouvait l'étrangler alors qu'il est par terre, et que visiblement, Kay est debout
 
 
 
 Comme Sombrefeline, moi aussi j'ai trouvé étrange cette séance : même sans le torturer réellement, en lui faisant juste peur ça suffirait à pas mal de monde pour parler. Mais là, il gigote un coup et le Régisseur est sûr que ce n'est pas lui ? T'as intérêt à apporter une explication, alors ^^
 
 Sur le combat de la fin j'ai également eu quelques soucis de visualisation ; pourquoi les gardes prennent tout le vent / sable et pas les prisonniers ; comment le combat se déroulait. Ça reste un peu flou encore.
 
 Sinon, effectivement, l'ambiance glauque de la nouvelle salle est très bien, encore une fois. Pas de souci pour s'y voir, pour comprendre.
 Le pauvre Kay va en avoir marre de se faire assommer, par contre ^^ Mais du coup, vu que la tentative d'évasion échoue, mais fichtredouille ! comment qu'ils vont s'en aller, ces braves petits gars ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
blendman
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 90
Age : 87
Localisation : en haut
Loisirs : utiliser des crayons ou des touches
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Mar 3 Mar 2015 - 12:06

Merci pour vos commentaires Wink

J'ai corrigé les fautes/répétitions/modifications signalées et ajouter quelques phrases qui manquaient (en rouge dans le texte).

@Sombreféline

Citation :
Citation :
Même à terre, le bougre trouve des forces pour essayer de m'étrangler. Ça y est !
J’ai pas trop compris comment Kay arrivait à se dépêtrer du gars.
j'ai ajouté une phrase pour indiquer qu'il donne un coup à nouveau au garde, ce qui l'assomme.


Citation :
Alors, je trouve quand même qu’il s’en tire vachement bien, sans séance de torture, ni rien. Moi, si j’étais le Régisseur, je torturerai au moins un peu, histoire d’être sûr que le gars me donne bien des réponses.
Mais bon, je comprends que pour la suite, ce serait compliqué d’avoir un héros déjà diminué physiquement.
Tu as raison, il s'en sort plutôt bien ^^.



Citation :
Par contre, sur la fin et leur tentative d’évasion, je trouve que ça manque un peu de ressenti. Sharl dit « viens, on attaque les gardes » et Kay le suit, sans se poser aucune question, ni rien.
J'ai ajouté deux phrases pour ce passage Wink.

Citation :
J’ai aussi un peu de mal à visualiser comment ils attaquent les gardes, vu qu’ils sont tous enchaînés à la même corde. Ça doit être un peu galère.
J'ai changé ça aussi, au début, en expliquant qu'il ont des sortes de menottes, mais qu'ils ne sont plus attachés les uns avec les autres.

@Morrigan

Citation :
personnellement, je trouve le récap du chapitre qu'on vient juste de lire inutile. (...) mais peut-être le résumer plus vite ?
j'ai raccourci ça Wink

Citation :
il faut d'abord savoir si tu en fais partie, d'où le procès bidon qui permet de réduire le nombre de séances, qui sont loin d'être des séances de relaxation => petite répétition de "séances" ; "qui sont loin d'être relaxantes" peut-être ?
là, je voulais faire un "jue de mot" avec séance/séance de relaxation ^^ (ah, Sharl et son humour pourri Smile)

Citation :
Mais les visages des prisonniers ne sont pas touchés ?
si, j'ai ajouté quelques phrases l'indiquant.

Citation :
Bien que nous soyons gênés dans nos mouvements par les chaînes qui nous retiennent, Sharl et moi nous jetons sur l'un des gardes. => peut-être dire que Sharl en désigne un, histoire qu'ils attaquent le même ?
En fait, ils n'ont pas trop le temps, ils sont désorganisés, ils attaquent un peu le premier sur lequel ils tombent. POur montrer que ce n'était pas prémédité, mais qu'ils profitent de cette tempête.

Citation :
La violence est telle que l'un des gardes chute maladroitement sur le sol. => une armoire à glace chute à cause du vent, et les prisonniers tout frêles et maigres non ?
j'ai changé tout ça Wink


Citation :
Comme Sombrefeline, moi aussi j'ai trouvé étrange cette séance : même sans le torturer réellement, en lui faisant juste peur ça suffirait à pas mal de monde pour parler. Mais là, il gigote un coup et le Régisseur est sûr que ce n'est pas lui ? T'as intérêt à apporter une explication, alors ^^
Smile évidemment que tout sera expliqué (ça va en faire des pages d'explication, ^^)

Citation :
Sur le combat de la fin j'ai également eu quelques soucis de visualisation ; pourquoi les gardes prennent tout le vent / sable et pas les prisonniers ; comment le combat se déroulait. Ça reste un peu flou encore.
j'ai modifié ça, dis-moi si d'après toi, il manque encore des détails pour la compréhension Wink.

Citation :
Le pauvre Kay va en avoir marre de se faire assommer, par contre ^^
Smile.

Citation :
Mais du coup, vu que la tentative d'évasion échoue, mais fichtredouille ! comment qu'ils vont s'en aller, ces braves petits gars ? Very Happy
siouspense ^^.
Est-on sûr qu'ils vont s'en sortir ? Mh... on ne sait pas en fait Very Happy.


Merci encore Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Mar 3 Mar 2015 - 18:08

Citation :
Est-on sûr qu'ils vont s'en sortir ? Mh... on ne sait pas en fait
Non, c'est vrai. Mais dans ce cas, ça veut dire que tout le roman devrait se dérouler dans le camp, et probablement dans un laps de temps réduit, vu leur justice expéditive ^^

Chapitre 5, rajouts :

Impecc, comme à chaque fois que tu corriges, je n'ai rien à redire dessus. Elles rajoutent bien les éléments qui m'avaient parus manquer.

Chapitre 6

des sons, des couleurs, et des odeurs se mélangent => j'enlèverais la virgule après "couleurs"

Je respire prudemment, la tête collée à cette rivière dont les flots froids coulent entre mes doigts. => je mettrais "à la rivière" : je trouve ça moins déstabilisant ("cette" faisant référence à un truc précis, tu peux avoir l'impression d'avoir loupé un truc) et puis... je chipote, mais je trouve que ça fait répétition avec "ce passée" (pour ce/cette)

Je me suis vu, enfant, avec un individu que je n'ai jamais rencontré auparavant : Oscar. => s'il pense ne l'avoir jamais vu, il ne devrait pas aussi se demander comment il peut connaitre son nom ?

Lise et Shane se sont arrêtés. Nous sommes poursuivis par un Horde-Gueux. => le "nous sommes poursuivis..." fait trop topo pour rappeler où on en est. Pour plus de subilité, peut-être "on entend toujours/on entend plus le Horde-Gueux (à nos trousses)" ?

Si ce que m'ont raconté les autres est exact, c'est une créature mi-animale mi-humaine, qui est aussi violente qu'elle est laide. => "mi-animale mi-humaine, aussi violente qu'elle est laide" ?

L'animal s'appuie sur ses deux avant-bras, démesurément larges et musclés. Deux yeux craintifs => petite répétition de "deux". Vu que tu le décris comme une sorte de singe, "sur ses avant-bras" suffit je pense

Lorsqu'il s'approche, je découvre que le Horde-Gueux porte autour de ses jambes des morceaux de tissus. => tissu, si je ne m'abuse

Il n'a rien du monstre qu'on nous dépeint dans les fables. /  Il est même tout l'opposé de ce que l'on dépeint dans les contes => petite redondance

Celui-ci vient doucement vers moi, en hochant la tête en signe d'amitié. => "en un signe que je comprends/prends pour de l'amitié" ?
Difficile d'être certain, non ?

Mais alors, pourquoi nous courrait-il après ? => courait

Shane, qu'y a-t-il ? s'inquiète Lise. => J'enlèverais le prénom de "Shane", qui est déjà mentionné juste avant et après

 Au prix de quelques efforts, nous parvenons à gravir une petite butte, ce qui nous permet de nous planquer derrière de grandes fougères. => "la petite butte", celle que Lise a trouvée, non ? "de nous dissimuler" ? Il n'a pas vraiment de langage familier jusque-là, je trouve que ça ressort
 
 Pour la première fois de sa vie, Shane a véritablement peur, mais tente de ne rien montrer. => "Peut-être pour la première fois de sa vie" ? Il n'a pas pu passer tous les instants avec lui pour savoir si c'est arrivé avant ou pas
 
 
 Intéressant retournement avec le Horde-Gueux. Ça m'a bien plu qu'il soit loin d'être aussi terrible que ce qu'on veut faire croire. Je me suis demandée s'il ne connaissait pas Kay (le fameux Oscar...), et qu'en fait, au lieu de créatures "normales", ce soit les résultats d'expérience de modifications. Tout est possible ! ^^
 Le Ténébreux n'a pas l'air d'avoir spécialement d'odorat ou n'avait pas envie de continuer.
 Toute cette faune est intrigante, en tout cas. Je ne sais pas si tu as prévu spécialement d'explications, mais j'avoue que ça m'interpelle qu'elle ait pu évoluer autant (bon, certes, le monde de départ avant l'apocalypse n'était peut-être pas sembable au nôtre, aussi...)
 
 Je me suis posée quelques questions sur la crédibilité de la blessure, mais assez rapidement, j'ai compris qu'il y avait un truc pas net. Je pensais qu'il aurait quand même fallu que Shane et Lise aient l'air de trouver bizarre qu'il récupère aussi vite, mais ils ne sont pas au courant. Peut-être qu'il aurait fallu dire un peu avant qu'ils ne se sont pas rendus compte de la gravité, que ça étonne moins ?
 
 Ah et j'ai trouvé Kay très au courant de ce connait/ressent Shane. Un peu trop omniscient, peut-être (il sait qu'il a peur pour la première fois, il sait que Shane connait la nouvelle bêbête). J'aurais vu ça exprimé avec plus de suppositions.
 
 Sinon ben c'est un chapitre fort sympathique, comme tous les autres. J'aime bien cette alternance passé/présent, ça fait des coupures sympas et ça garde le suspens !
 L'attitude et le potentiel pouvoir de guérion du Horde-Gueux sont plutôt intrigants et intéressants, de même que le Ténébreux. Je suis curieuse d'en savoir plus Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Sunpatty
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 301
Localisation : Quelque part entre le néant et le pays des songes
Loisirs : Ecrire, lire, dessiner mais surtout et toujours ecrire
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Sam 7 Mar 2015 - 11:35

Bonjour,
je ne suis pas du tout fan de SF, avec parfois des mots barbares, scientifique. j'ai été un peu réticente à lire les extraits de cette catégorie. Mais j'aime lire, je lis de tout et même les histoires barbantes, mal écrites , je les termine...j'ai commencé par la tienne car j'ai été happée par le titre.
J'ai lu le quatrième de couverture qui m'a intrigué.
j'aime beaucoup les flash-back, il vit une chose et se retrouve propulsé dans l'autre. Si je ne fais pas erreur dans le premier chapitre il parle d'absence qu'il a de temps en temps., il est aussi naïf en faisant confiance à Bast et semble répéter la même erreur en écoutant Mr Poivre comme tu le surnommes gentiment dans une de tes réponses, certes le contexte est différent et j'espère qu'il sait dire non maintenant. Smile

_________________
La vie n'est qu'un long compte à rebours qui débute à notre naissance et se termine à notre mort. Razz

A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire. Razz

"Amis ou ennemi quelle importance...Tous les ennemis du roi deviennent les miens."
"Tu as osé t'en prendre à notre souverain. Je ne te connais plus et ne te considère plus comme un ami"
(Landrin: La légende de Terre-Brune)

" Tu ne me considère plus comme ton ami. tu ne veux pas pardonner mon geste insensé, mais malgré tout je mourrais pour toi."
(Virgile la légende de Terre-Brune)


"Je ne suis pas un prince. Je ne suis que le fils d'un félon fratricide" (Darian, les vilipendes du Sendris)
Revenir en haut Aller en bas
sombrefeline
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Féminin Nombre de messages : 3559
Age : 32
Localisation : Le Grand Nord
Loisirs : Ecrire, dessiner, coudre et taquiner ses semblables avec des bouts de métal coupant
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Dim 8 Mar 2015 - 11:21

Chapitre 6

Citation :
une créature mystérieuse s'apprête à nous sauter dessus.
Tout à coup, un Horde-Gueux déboule devant nous
pas hyper fan de la transition, je trouve ça un peu abrupt et facile.

Citation :
Je sais que dans moins de deux heures, je serais allongé au fond de mon lit, à rêver de cette folle journée.
Quoi, plus de cage, au final ?

Alors, sur ce chapitre, je n’aurais qu’une seule remarque à faire : pour moi, tout se déroule trop sur le même rythme. Tu n’as pas vraiment de différences entre les moments inquiétants (l’arrivée du Horde Gueux, puis celle du ténébreux) et ceux un peu de répit (la découverte de la véritable identité du Horde Gueux, puis le retour au village).
Pour moi, les enfants ne paniquent pas assez dans ces moments-là, ça manque un peu d’angoisse, de peur…

Par contre, j’ai beaucoup aimé la rencontre avec le Horde-Gueux et le fait qu’on découvre que ce n’est pas une créature sanguinaire. Tout laisse à penser qu’il a même guéri la jambe du garçon.
J’ai bien aimé le retour au village, et les réflexions des gamins, qui se disent qu’ils vont être punis, mais qu’au final, vu ce qu’ils ont vécu, ce n’est pas grave. Ça sonne très juste.

Par contre, petite question : les autres gamins avec eux, ils sont devenus quoi ? Ils sont toujours dans la forêt avec un Ténébreux qui rôde ?


_________________
That is not dead which can eternal lie. And with strange aeons even death may die

There is no "overkill". There is just "open fire" and "time to reload"

Mon site http://catherine-loiseau.fr/
Ma page Facebook https://www.facebook.com/cat.loiseau
Mon Pinterest http://pinterest.com/sombrefeline/
Revenir en haut Aller en bas
Sunpatty
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 301
Localisation : Quelque part entre le néant et le pays des songes
Loisirs : Ecrire, lire, dessiner mais surtout et toujours ecrire
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   Lun 23 Mar 2015 - 20:52

Je viens de terminer de lire ton histoire.Je préfère nettement l'ambiance des souvenirs que celle dans le camps.
Et bien pour de la science fiction, j'aime bien alors que normalement ce genre d'histoire me barbent. La tienne intrigue. On s'interroge, se demande comment il est arrivé dans ce campement.
Pour en revenir au horde-gueux, pour ma part je penserais que c'est quelqu'un qui s'est transformé après avoir touché un être des creux et que c'est ce qui risque d'arriver à Kay.
enfin je vois ça comme ça. Ensuite dans le monde présent, il y a ce camp et le régisseur qui fait cesser la séance de torture... La peur fait-elle se transformer le leader des renégats ? Moi j'imagine ça mais la vérité est peut-être autre, j'ai hâte de savoir Smile)

_________________
La vie n'est qu'un long compte à rebours qui débute à notre naissance et se termine à notre mort. Razz

A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire. Razz

"Amis ou ennemi quelle importance...Tous les ennemis du roi deviennent les miens."
"Tu as osé t'en prendre à notre souverain. Je ne te connais plus et ne te considère plus comme un ami"
(Landrin: La légende de Terre-Brune)

" Tu ne me considère plus comme ton ami. tu ne veux pas pardonner mon geste insensé, mais malgré tout je mourrais pour toi."
(Virgile la légende de Terre-Brune)


"Je ne suis pas un prince. Je ne suis que le fils d'un félon fratricide" (Darian, les vilipendes du Sendris)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfant du néant [commentaires] (Dystopie fantastique post-apo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Commentaires : [Fantastique] La Guilde de nod, T1. (1er jet)
» "Prophéties"- histoire fantastique : les commentaires"
» #29 Une aventure des fantastiques "L'enfant terrible"
» le sourire d'un enfant (post 4x20). ^
» Piñata / pignata anniversaire enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits S-F :: commentaires-
Sauter vers: