Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ophélie B ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tairngire
Je commence à m'habituer
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Ophélie B ....   Ven 13 Mar 2015 - 13:33

Pour vos commentaires, c'est ici.

Sentez-vous libre.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://asn.tintin@laposte.net
Elann
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1037
Age : 22
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: Ophélie B ....   Sam 14 Mar 2015 - 13:37

Tu peux mettre le lien vers le texte dans ce topic aussi ?

Attention, avis négatif à suivre :

Bon, alors juste un avis sur l'histoire ? Ok... (Y a quand même quelques fautes.)

Le début est assez "classique" (dans le sens présentation du personnage principal, enfance, tout ça), je n'aurais pas continué si je parcourais simplement un livre/récit pour me décider à le lire.
L'oncle un peu bizarre mais trop cool parce qu'il raconte des histoires : encore une fois classique.
La mort de l'oncle ne m'a absolument rien fait, j'ai eu l'impression que le récit m'en détachait dès le début. Pareil pour le reste de la famille. D'ailleurs, on a un peu l'impression qu'Ophélie s'en moque aussi.
Je n'aime pas du tout le principe des points de suspension dans un récit et tu en utilises énormément.
En gros, mon avis sur la première partie : ce récit manque réellement de développement, je ne suis attaché à aucun des personnages et je me moque complètement de la quête d'Ophélie.

Dans le deuxième extrait, on ne comprend pas d'où vient l'admiration d'Ophélie pour son patron, c'est encore un problème de développement.

Troisième extrait et... toujours le même problème : un manque de développement.

A vrai dire, j'ai l'impression d'avoir lu un synopsis : tu as esquissé plusieurs idées, un plan, une succession d'actions. Et il faut maintenant développer, lier les éléments, laisser à ton lecteur le temps de s'imprégner du cadre, de connaître les personnages... 3800 mots pour tout ce que raconte ton texte, ce n'est pas long non, c'est même bien trop court tant il y avait de choses à développer...

_________________
Je suis né pour te  connaître, pour te nommer, liberté.  Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
Sunpatty
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Localisation : Quelque part entre le néant et le pays des songes
Loisirs : Ecrire, lire, dessiner mais surtout et toujours ecrire
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: Ophélie B ....   Sam 14 Mar 2015 - 16:05

Alors voici mon avis.

L'histoire simple d'une jeune femme simple. Rêveuse vouant une admiration sans faille à son oncle.
J'aurais bien aimé savoir quel était le sujet de la dispute entre le frère et la sœur. Pourquoi la mère lui dit-elle de rester à distance de sa fille?
On ne sait pas non plus comment réagit celle-ci lorsqu'elle ne le voyait plus.
J'ai trouvé rapidement expédié le naufrage, trop flou, trop vague.
Pourquoi s'est-il échoué?
Ophélie semble complètement détachée en apprenant la nouvelle. Était-elle en froid avec ses parents? Ou alors ne comprends-t-elle pas ce qui est arrivé?
Elle semble bien proche de son patron, pourquoi?
Un texte qui aurait gagné à être plus développé.
Comme disait Ethan, j'ai eu l'impression , moi aussi de voir un synopsis, des petits épisodes de film.
Une histoire qui aurait pu être agréable plus développée.

_________________
La vie n'est qu'un long compte à rebours qui débute à notre naissance et se termine à notre mort. Razz

A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire. Razz

"Amis ou ennemi quelle importance...Tous les ennemis du roi deviennent les miens."
"Tu as osé t'en prendre à notre souverain. Je ne te connais plus et ne te considère plus comme un ami"
(Landrin: La légende de Terre-Brune)

" Tu ne me considère plus comme ton ami. tu ne veux pas pardonner mon geste insensé, mais malgré tout je mourrais pour toi."
(Virgile la légende de Terre-Brune)


"Je ne suis pas un prince. Je ne suis que le fils d'un félon fratricide" (Darian, les vilipendes du Sendris)
Revenir en haut Aller en bas
Louen Oldwolf
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 494
Age : 29
Localisation : Morbihan
Loisirs : Ecriture bien évidemment, lecture, un peu de peinture, beaucoup de jeu et j'essaie aussi d'aprendre la cuisine japonaise.
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Ophélie B ....   Dim 29 Mar 2015 - 21:26

bon, cela fait bien longtemps que je n'ai rien commenté, et il est temps de s'y remettre.

Citation :
Je pense être le premier à avoir eu l’information sur Paris et je voulais te prévenir.

Comment ce fait-il qu'il soit le premier ? Si une identification à put être fait, les autorités vont directement contacter les membres de la famille.

Citation :
A contrario, elle venait de perdre les trois personnes les plus chères à son cœur.

A contratio n'a rien à faire ici. Cela sous entend qu'elle aurait du être heureuse de voir sa famille morte, mais que ce n'est pas le cas...
Citation :

Les autorités mirent deux jours avant de frapper à sa porte de façon officielle. Entretemps, elle avait commencé à faire son deuil, prit deux semaines de congé afin de regagner St Malo pour organiser les funérailles, … sans corps. Peu de personnes assistèrent à l’enterrement de … ces trois boîtes vides, laissant Ophélie seule au monde.

Elle est rapide en besogne, et les autorités très lentes pour venir la prévenir. Je suis pas un expert en ce qui concerne les disparitions maritimes, mais cela peut durer un certain temps avant qu'on soit certain que les personnes soient mortes. Sans compter que je vois mal un fille admettre aussi rapidement la mort de ses parents et de son oncle. C'est déjà assez difficile à admettre cela quant on à le corps en face de soit. E
Citation :

Ce poème, ce papier, cette prose : une histoire sans queue ni tête ; il était comme ça son tonton. Elle allait jeter le pseudo-parchemin, mais finalement s’y refusa et l’épingla sur un des murs de la cuisine.

On peut peut-être avoir le poème ? Visiblement c'est important pour le début de l'histoire.
Citation :

un livre.

Petite description ? Histoire de se mettre dans l'ambiance.

Citation :
La succession se fit rapidement, Ophélie étant l’unique héritière de la maison bretonne et de celle de Skye, mais également d’une coquette somme d’argent qu’elle décida d’utiliser pour concrétiser un vieux rêve d’enfance, un fantasme inassouvi d’aventures aux couleurs de … son tonton.

Une succession rapide ? Là on est vraiment dans le paranormal ^^.

Citation :
Ils bavaient littéralement devant ce bijou de technologie : une formule un des airs ; une prouesse industrielle en provenance des bancs d’essais. Ce n’était pas un prototype, non ! Mais le tout premier à être construit pour commercialisation, et c’était elle qui se l’était offert

Et ben, elle a vraiment de la tune.

Citation :
Vint le moment de se quitter. Déjà neuf mois que son tonton et ses parents étaient décédés,

J'ai du mal à croire que cela fait aussi peu de temps, rien qu'à cause de son dirigeable. En effet, si l'appareil est si exceptionnel, il y a de forte chance que les premiers modèles soient déjà acheté de longue date.

Citation :
du Times de Paris

Il y a eu un Times à Paris ?

Citation :
Le métier de journaliste lui manquait

Si elle aime tant son métier, pourquoi ne pas en profiter pour l'exercer sur le trajet ? Cela ferait une source de revenu et aiderait sans doute son patron à accepter ce voyage, voir à l'aider dans son entreprise.

Citation :
Était-ce possible encore au vingtième siècle ?

Depuis le début je me posais la question de savoir à quel époque ce déroulait ton histoire et là je dois admettre que j'ai beaucoup de mal à croire que ce soit au vingtième siècle. Et du coup oui, c'est vraiment étonnant.

Citation :
le majordome

Il sort d'où lui ?


Bon, maintenant passons à l'ensemble. Comme Elann, j'ai senti un manque de développement, d'ambiance et surtout un désintérêt total pour ce qui ce passait dans l'histoire. Rien ne semble avoir de l'importance, même pas pour l’héroïne. Surtout avec le début, comme on sait qu'elle est vivante, alors on sait aussi qu'elle s'en sortira, qu'importe ce qui lui arrivera. Il aurait été surement plus opportun de commencer l'histoire plus tard, soit au moment où elle apprend la mort de sa famille, soit quand elle commence à fouiller dans les affaires de sa famille. J'ai une nette préférence pour cette dernière solution, permettant ainsi d'émailler le récit de ses souvenirs.

Dernier détail, je ne vois pas du tout en quoi c'est un texte de Sf ? A la lecture, cela me fait plus penser à un récit d'aventure pulp.

Bon, ce fut une critique très rapide, histoire de se remettre dans le bain.

_________________
L'écriture c'est comme la Chtouille, ça se partage.
Revenir en haut Aller en bas
Tairngire
Je commence à m'habituer
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Ophélie B ....   Lun 6 Avr 2015 - 23:30

Bonsoir à tous.

Désolé pour mon silence ; ce n'est pas du mutisme, simplement une accumulation de difficultés à me connecter réellement (plus qu'en coup de vent et avec tous mes esprits), voir l'absence de capacité à vous répondre.

Je ne m'attendais à vos remarques, et je vous remercie de votre sincérité : c'est grâce à de tels commentaires qu'on se rend compte de nos qualités, mais surtout de nos faiblesses.

Je n'avais pas prévu de reprendre ce texte et je vais peut-être changer d'avis, ce sera un bon exercice personnel.

J'espère que l'absence de réponse de ma part ne vous aura pas blessé ou déçu, ce n'était pas prémédité du tout, et de toute façon ce n'est pas non plus dans mes habitudes.

J'espère que mon prochain texte sera meilleur et que vous prendrez plaisir à le lire.

Encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://asn.tintin@laposte.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ophélie B ....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ophélie B ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ophélie (Arthur Rimbaud)
» Ophélie de Rimbaud
» Ophélie Fontana : Décembre 2007
» Ophélie Fontana : Juin 2008
» Ophélie Winter - Le grand retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits S-F :: commentaires-
Sauter vers: