Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sans vie - commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hippoppotame
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Féminin Nombre de messages : 11
Age : 22
Localisation : Picardie
Loisirs : Vélo, boxe, musique, lecture !
Date d'inscription : 12/06/2015

MessageSujet: Sans vie - commentaires   Ven 12 Juin 2015 - 22:10

J'espère que mon court texte vous aura plu et j'espère que vos commentaires m'apporteront des critiques constructives !
Revenir en haut Aller en bas
Louen Oldwolf
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 494
Age : 29
Localisation : Morbihan
Loisirs : Ecriture bien évidemment, lecture, un peu de peinture, beaucoup de jeu et j'essaie aussi d'aprendre la cuisine japonaise.
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Sam 13 Juin 2015 - 16:19

Bonjour,

Alors tout d'abord, j'ai une question par rapport à ce que tu as postés : est-ce un texte complet ou le début d'un texte plus grand ?

Citation :
- Qui sont mes parents ? Qui sont mes frères et sœurs ? Ai-je des tantes ? Des oncles ? Ou sont mes grands parents ? Je n'ai aucune famille, aucun amis. Qui suis-je ? Tout ce qu'on nous dit me paraît faux, ce n'est pas clair. J'ai l'impression de retrouver mes esprits, de me retrouver. D'être vivante. Est-ce pareil pour tout le monde ? Sont-ils en train de « renaître » ?

Bon, déjà un gros problème. Tu utilises une narration en Je, ce qui est très bien surtout pour aider le lecteur à entrer dans plus facilement dans la tête du personnage, mais là ce n'est pas le cas. Poser des questions comme ça d’emblée brise totalement l'immersion avant même d'avoir commencé à l'installer. En effet, tu semble raconter une scène de réveil (ou d'éveil de la conscience) et là le personnage ne se « réveille » pas, il se pose des questions (et à mon humble avis pas dans le bon ordre. Je penses que la première question qui me viendrait à l'esprit dans ce genre de circonstance est où suis-je/ que ce passes-t-il ? avant le reste). En plus, en agissant ainsi, tu nous présente un personnage qui se pose des questions et c'est quelques choses qui est je trouves particulièrement chiants en narration en je (mais cela reste personnel.) Du coup, de mon point de vue, cela crée immédiatement une distance avec le personnage ayant pour effet qu'on se moque complètement de lui.

Citation :
- Je regarde devant moi, quelques personnes sont assises. Près d'un grand bureau et d'un tableau se tient une femme. Elle agit comme un robot, ses mouvements sont fragmentées et trop précis. Je tourne la tête, à gauche, à droite. Nous sommes dans une salle aux murs immaculés et au sol trop parfait. J'ai l'impression de connaître ces lieux et pourtant tout me semble inconnu, comme ci on venait de soulever un voile invisible. J'ai envie de crier, de fuir mais aucun muscles ne me le permet et le silence est tellement irréel, comme ci j'étais à l'intérieur de mon cerveau... Pourtant, les crayons des autres élèves sont en mouvements et la craie de notre professeur s'effrite sur le tableau. Elle aligne des formes, des cercles, des traits, des points dans tous les sens et je ne déchiffre aucun de ces signes. Je regarde ma feuille pour voir si moi aussi j'ai écris quelque chose et je remarque que mes mains sont en action, elles reproduisent les mêmes formes que celles au tableau. J'essaye de m'arrêter mais cela m'est impossible, elles n'obéissent pas. Je regarde à nouveau notre professeur qui nous fait désormais face sans cligner des yeux, sans bouger ses lèvres, sans... Ses lèvres ! Elles sont cousu ! Oh mais ?! J'essaye de bouger mes lèvres mais j'en suis incapable. S'en est trop, plus je regarde autour de moi plus je vois des choses étranges. La pièce se met a tourner autour de moi et puis plus rien. Le noir.

Vu qu'on est trop distant du personnage, rien ne me touche et surtout rien ne me paraît surprenant. C'est tellement évident que les choses ne sont pas normal, que cela le devient pour nous. Même les lèvres cousus, je me suis légèrement demandé ce que cela faisait là, mais voila, c'est tout. De plus, encore une fois, la narration en je n'est pas bien utilisé. Tu aurais put écrire tout ce passage à la troisième personne, ce serait exactement la même chose. (Peut-être même mieux, car tu pourrais jouer sur les descriptions et l'éveil de la conscience du personnage qui intervient de plus en plus.)
Et petite question, c'est quoi un sol trop parfait ?

Citation :
- je dois me débattre, je ne peux pas me laisser faire sans me défendre !

La, c'est typiquement une mauvaise utilisation de la narration en je. Vu ce qui ce passe, le personnage devrait paniquer complètement et là non, il énonce simplement un fait.

Bon, je vais pas détailler tout le reste, car cela souffre du même problème. Tu donnes pleins d'informations sur ton monde, mais à ce stade du récit, on s'en moque complètement et surtout on s'y attend. Dès le début on devine ce que tu vas raconter (une société ressemblant visiblement un peu à ce qu'on voit dans le film The Giver, oui j'ai pas encore lu le livre.)

Voilà, j'espère que ce commentaire te sera utile.

_________________
L'écriture c'est comme la Chtouille, ça se partage.
Revenir en haut Aller en bas
Hippoppotame
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Féminin Nombre de messages : 11
Age : 22
Localisation : Picardie
Loisirs : Vélo, boxe, musique, lecture !
Date d'inscription : 12/06/2015

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Dim 14 Juin 2015 - 17:14

Bonjour,

C'est le début de quelque chose, j'ai eu une idée et j'ai écris.
Merci pour le commentaire, en relisant mon texte j'ai remarqué que quelque chose clochait avec les questions du début, c'est dans le désordre. J'aurais dû relire un peu plus mon texte avant de le poster mais j'étais excitée d'avoir enfin des avis sur mes textes.
Je n'écris pas souvent en "il" parce que je n'arrive pas à écrire en étant une spectatrice...

Concernant la ressemblance avec The Giver, la suite n'y ressemble pas, ce n'est pas la seule personne a "s'éveiller" et il n'y a pas qu'un endroit comme celui ci et pas une seule personne qui gouverne. Le passé est spécial ce qui ne donne pas la même histoire.

En tout cas merci pour les commentaires, je vais surement abandonner encore une fois....
Revenir en haut Aller en bas
Louen Oldwolf
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 494
Age : 29
Localisation : Morbihan
Loisirs : Ecriture bien évidemment, lecture, un peu de peinture, beaucoup de jeu et j'essaie aussi d'aprendre la cuisine japonaise.
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Dim 14 Juin 2015 - 17:22

Citation :
je vais surement abandonner encore une fois....

Pourquoi vouloir abandonner directement ?

Citation :
Je n'écris pas souvent en "il" parce que je n'arrive pas à écrire en étant une spectatrice

Tu ne seras pas spectatrice en il, hormis en cherchant à le faire express et là, vu l'idée d'éveil de la conscience du personnage, cela pourrait sans doute être une bonne idée.

_________________
L'écriture c'est comme la Chtouille, ça se partage.
Revenir en haut Aller en bas
Hippoppotame
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Féminin Nombre de messages : 11
Age : 22
Localisation : Picardie
Loisirs : Vélo, boxe, musique, lecture !
Date d'inscription : 12/06/2015

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Dim 14 Juin 2015 - 17:29

J'ai déjà écris d'autres textes, aucun ne se termine... Je n'arrive pas à avancer et à trouver de bonnes idées.
Je vais essayer de le réécrire en il alors !
Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Sunpatty
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 296
Localisation : Quelque part entre le néant et le pays des songes
Loisirs : Ecrire, lire, dessiner mais surtout et toujours ecrire
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Dim 14 Juin 2015 - 20:41

Il ne faut jamais reculer devant la difficulté.

_________________
La vie n'est qu'un long compte à rebours qui débute à notre naissance et se termine à notre mort. Razz

A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire. Razz

"Amis ou ennemi quelle importance...Tous les ennemis du roi deviennent les miens."
"Tu as osé t'en prendre à notre souverain. Je ne te connais plus et ne te considère plus comme un ami"
(Landrin: La légende de Terre-Brune)

" Tu ne me considère plus comme ton ami. tu ne veux pas pardonner mon geste insensé, mais malgré tout je mourrais pour toi."
(Virgile la légende de Terre-Brune)


"Je ne suis pas un prince. Je ne suis que le fils d'un félon fratricide" (Darian, les vilipendes du Sendris)
Revenir en haut Aller en bas
Hippoppotame
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Féminin Nombre de messages : 11
Age : 22
Localisation : Picardie
Loisirs : Vélo, boxe, musique, lecture !
Date d'inscription : 12/06/2015

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Dim 14 Juin 2015 - 21:09

Merci Sunpatty Smile
Revenir en haut Aller en bas
Louen Oldwolf
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 494
Age : 29
Localisation : Morbihan
Loisirs : Ecriture bien évidemment, lecture, un peu de peinture, beaucoup de jeu et j'essaie aussi d'aprendre la cuisine japonaise.
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Mar 16 Juin 2015 - 11:24

@ Sunpatty : même si les encouragements c'est très bien, une petite critique du texte n'aurait pas été mal non plus.

@ Hippoppotame : c'est normal d'écrire des textes et ne pas les finir ou même les mettre à la poubelle une fois finis, en particulier les premiers.

Citation :
j'ai eu une idée et j'ai écris

Ce petit bout de phrase sous entend que tu écris sans préparation, mais je me trompes peut-être. Si c'est le cas, je penses que c'est une des raisons pour lesquels tu n'arrives pas à terminer un texte.

_________________
L'écriture c'est comme la Chtouille, ça se partage.
Revenir en haut Aller en bas
Monica20
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 12/07/2015

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Dim 2 Aoû 2015 - 1:37

Salut Hippoppotame !

Alors tout d'abord je tiens à te dire qu'écrire en soi est toujours positif puisqu'on en tire toujours quelque chose, on avance quoi. Tant pis si tu ne finis pas une histoire, puisqu'à mon sens les histoires ne sont pas faites pour être finies. Pour moi, un auteur c'est comme celui qui allume un barbecue. Il va chercher du charbon, du bois mort, c'est à dire plein d'éléments qui vont permettre au feu(i.e ton histoire) de durer longtemps, d'avoir de grandes flammes et d'illuminer fort. Après il assemble tout ça comme il faut pour constituer un foyer, il ajoute assez d'huile à brûler pour que le feu parte et que le bois s'enflamme. Et plus le feu sera bien préparé, plus il sera chaud et haut, et alors de plus en plus d'invités viendront l'entretenir aussi ce feu, et tout le monde fera des grillades et partagera un bon moment.

Bref, ce que je veux dire c'est qu'on veut tous faire un super feu parce que on veut que ce feu nous plaise et plaise au plus grand nombre puisque la fête en sera d'autant plus joyeuse. Mais avant cela, même le grand chef des barbecues a commencé par aller chercher des brindilles, et il ne les a pas jetés sous prétexte que ce n'étaient que des brindilles. Tout sert pour faire un feu, et les plus beaux sont ceux qui ont la plus grande quantité et la plus grande variété de bois à consumer...

Tu l'auras compris, en ce moment, je rêve de barbecue!

Mais bon trêve de comparaison et place au commentaire !

Je n'ai fait qu'une lecture de ton texte et assez rapide pour ne garder que des impressions sans trop intellectualiser.

J'ai retenu 2 choses que tu as voulu faire et reprends moi si je me trompe.

D'une part tu as voulu décrire l'état de la personne qui narre. Elle se trouve dans une situation où elle n'a plus de repères tant spatiaux, temporels, familiaux, historiques(référence aux ancêtres), voire même moraux. Dans cette situation, elle perd pied. Très bien. Après il y a la manière dont tu traites cette situation. Tu choisis une narration interne sur le papier mais pourtant tu fonctionnes avec l'esprit d'une narration externe presque exclusivement, c'est pour ça qu'à mon sens il y a là un accroc. Je m'explique :

"Qui sont mes parents ? Qui sont mes frères et sœurs ? Ai-je des tantes ? Des oncles ? Ou sont mes grands parents ? Je n'ai aucune famille, aucun amis. Qui suis-je ? Tout ce qu'on nous dit me paraît faux, ce n'est pas clair. J'ai l'impression de retrouver mes esprits, de me retrouver. D'être vivante. Est-ce pareil pour tout le monde ? Sont-ils en train de « renaître » ?
Je regarde devant moi, quelques personnes sont assises. Près d'un grand bureau et d'un tableau se tient une femme. Elle agit comme un robot, ses mouvements sont fragmentées et trop précis. Je tourne la tête, à gauche, à droite. Nous sommes dans une salle aux murs immaculés et au sol trop parfait"

Ici à "Je regarde devant moi, quelques personnes sont assises." Tu utilises bien "je" mais tu penses "Il". Tu aurais pu écrire "quelques personnes sont assises devant elle." La narration en "je" ici n'apporte rien, les deux phrases ont le même sens. Pour preuve à la phrase d'après tu passes carrément en narration en "il" :"Elle agit comme un robot, ses mouvements sont fragmentées et trop précis." même si j'ai bien compris que c'était toujours la fille qui parlait.
La force d'une narration en "je", c'est l'expression des sensations, par ce biais tu peux relater les réactions du corps, du biologique. Et là tu peux capter le lecteur. Mais tu intellectualises trop, à mon sens, dans ce passage.
Pourquoi écris-tu : "J'ai l'impression de retrouver mes esprits, de me retrouver". Plutôt que : "De l'air, enfin de l'air, frais et froid, par mes poumons il passe, ils se gonflent, s'emplissent, s'en nourrissent. Cet air, aussi, il courre sur ma peau, il la taille et la fouette avec la vigueur que lui confère ce froid d'hiver. Ma main caresse ce bras, je le sens, c'est le mien, c'est moi, je suis là, je suis celle qui respire. Je respire, enfin je suis de nouveau là, de nouveau moi. " (par exemple hein, je ne sais pas ce que ça vaut).

Donc voici ma première remarque résumée : la narration interne n'est pas utilisée à sa juste valeur, tu n'exploites pas toutes les possibilités qu'elle te permet. Pour ça, moins d'intellectualisation, plus de sensations. Faut que ça vive.

D'autre part, autre chose m'est apparu à cette première lecture : une critique de la société présente et passée. Tu peux très bien en faire une comme il te plaît mais j'ai trouvé qu'elle aurait pu être mieux amenée. Mais là c'est tout personnel, moi quand j'aborde des choses semblables, j'ai coutume de le faire sur un ton sarcastique, je ne laisse pas mon narrateur ou un personnage en parler. Je mets en scène, de sorte que le lecteur de lui même considère cette situation comme désolante.

Voili voilou ce que j'avais un peu à dire. Après ce n'est que mon avis. Very Happy
M.W
P.S : j'aime bien ton pseudo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Sareth
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 30
Localisation : Marseille
Loisirs : écriture, lecture, théâtre, film
Date d'inscription : 19/03/2016

MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   Mer 23 Mar 2016 - 16:20

J'aime ce type d'histoire qui cherche à imaginer une société avec des être à la fonction bien définie, ça me fait penser à un mélange du "Meilleur des Mondes" et au film "1984".

Hippoppotame a écrit:
Je m'assois et nous reprenons la dernière leçon, « l'histoire des humains ». Ce sont nos ancêtres, ils étaient peu évolué (...)
On se demande également de quelle nature est fait le narrateur, Robot ? Androïde ? Autre ? Peut-être y a-t-il une incohérence, car tu écris "les humains nos ancêtres" et après du reparles de "personnes" ?

En un seul mot : déroutant, je trouve la façon dont le narrateur raconte l'histoire déroutante. On sent bien la déroute du personnage à travers le rythme de la narration et ce qu'il décrit, j'aime bien ce type de narration où on est directement impliqué dans l'action Smile mais on reste sur notre faim, on s'attend à une suite ou une chute Wink Est-ce prévu ?

_________________
« Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis-toi que le Grand Chêne a aussi, un jour, été un gland... »

Venez découvrir mes écrits sur Wattpad Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://mes-ecrits-manu-breysse.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans vie - commentaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans vie - commentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans commentaire .....
» comment decouper des cercles sans crafty?
» Pâte à crêpes sans gluten
» Gâteau au chocolat sans oeufs
» [AIDE] HD qui reboot sans arrêt depuis ce matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits fantastiques / bit-lit :: commentaires-
Sauter vers: