Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Marché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
les chats patoirs
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 256
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres -Blacksad
Loisirs : Disparaître. Réapparaître. Backstab. Repetez pour plus de fun
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Le Marché    Mar 30 Juin 2015 - 19:33

Tout d'abord une petite musique pour mettre dans l'ambiance.
https://www.youtube.com/watch?v=sSY5HaXxTgI&index=93&list=PLa5ln3EvGzWw27N-ado8l0E3VSe5k3mE4

(Les comentairent http://ecrire.ingoo.us/t6088-le-marche#156819)


Aujourd'hui est une journée magnifique. Le marché de Noël a enfin ouvert, et la place du General Leilocas reprend vit durant ce rude hiver. Ça fait deux semaines que tout le monde attendait cela. Des averses de pluie et de grêle, qui ont duré deux semaines, ont annoncé l'arrivée de l'hiver. Évidemment, l'ouverture du marché de Noël fut retarder. Il n'a pas encore neigé malgré le mauvais temps prévu. Ce qui soulagea la ville, fut les travaux mener il y a quelques années afin d’éviter les inondations. Sinon la place, les rues et même la ville auraient été sous les eaux.
Je me préparais pour aller sur la place du marché. Un large sourire marquait mon visage a l'instant où je vis la place en vie. Je m’avançais, si heureux de revoir enfin la place avec des lumières, des chalets, la patinoire, la musique et tout les gens, sans qui tout cela serait inutile. Il n'y avait pas trop de monde, heureusement. J'ai peur de la foule... en plus je dois surveiller et faire attention au débordement. C'est bien sûr en temps que Bras Gauche du Droit que j'y vais mais avant tout, comme personne.
Je me sentais vraiment bien. Le froid, la bonne humeur, l’atmosphère chaleureuse... Parfois je croisais le regard avec mes collègues et avant tout amis. Je leur lançais un sourire, une tape sur l’épaule, un pouce levé et pour mon Chef un joli doigt tendu. Bien sur qu'ils comprenaient mon humour assez lourd. Bien sur qu'ils ne m'en voudraient pas. Bien sur qu'ils savent qu'on peut compter les uns sur les autres.
Je continuais de flâner tranquillement tout autours de la place. Il y avait tellement de chalets, je ne savais pas par lequel commencer. Ils y vendaient des bonbons, du vin chaud, des gaufres, des crêpes, des sandwichs ou encore, des bijoux fait main. Il y avait tant d'odeurs, chaque chalets avaient la sienne. Chaque chalets avaient une vie différente. Chaque chalets donnaient envie de vivre et venir là, à s'amuser, rire ou se détendre. La musique retentissait dans tout le marché, pour la plupart, des musiques calmes et relaxantes et d'ambiance. Quelques fois le présentateur faisait des annonces, faisait chanter des enfants ou lançait une chanson qui jurait avec l’atmosphère, sans pour autant la gâcher.
Je m’arrêtais à un stand où on y vendait des gaufres. Je décidais d'en prendre une. Je pensais qu'il allait juste la mettre au micro onde et la remplir de chocolat qui sortait de je ne sais d’où... mais il n'y avait pas de micro onde. Il la prépara sous mes yeux et fis même fondre du chocolat. Âpres quelques minutes, il sortit la crêpe de la machine et versa le chocolat fraîchement fondu. J’étais comme un enfant, je voulais absolument la goûter. Je lui arrachais presque des pattes, payai et m'en allais m’asseoir sur un banc en pierre sous des arches. Quelques rares branches et feuilles ou arbres continuaient de vivre en dépit du grand froid
Je m'assis en croisant mes jambes, pas tant a cause du froid, mais plutôt a cause d'une vieille habitude. Je pris une grande inspiration avant de la croquer a pleines dents. Rien que l'odeur, la chaleur et la fumée de la gaufre me donnaient envie de la manger. Heureusement que mes gants m’empêchaient de me brûler. Je pris d’abord une grande inspiration, croquai dedans, puis expirai. Elle était tellement fondante... jamais je n'avais goutter quelque chose de si bon dans un marché comme ça. C'était incroyable.
Je jetais, malgré mon extase, un coup d’œil sur la place. Tout allait bien. Les enfants glissaient, riaient et tombaient sur la patinoire. Leurs Parents, Amis ou un simple Inconnu, allaient les aider a se relever, les encourageaient à continuer de patiner, et riaient eux aussi. Pour que la journée se passe encore mieux, la neige s'invita a la fête. Je voyais les flocons tomber et fondre sur ma gaufre. Je la mis a l'abri avant de devoir la boire, ou qu'elle ne refroidisse trop rapidement et perde tout son goût et sa chaleur. Tout le monde regardait le ciel, et constatait qu'effectivement il neigeait. Pour la première fois depuis au moins une bonne dizaine d'année. La pluie et le mauvais temps ont du rendre propice la venue de cette neige. D'ici quelque temps une bataille va éclater, les rues vont se remplir de combattants, les balles vont fuser, les balles vont s'empiler et les morts se compter. Bien sur... la neige va changer la donne. Les rues vont se remplir de joueurs, les boules de neiges vont fuser, les rires vont éclater, et les acteurs s’écrouler au sol pour prétendre leur mort ou blessures. Effectivement ça change. Je me replongeai alors dans ma gaufre. Je pris alors une autre bouchée, et elle était encore meilleure que l'autre. Je scannai encore discrètement la place. La neige recouvrait maintenant tout le sol, et de l’épaisseur commençait à arriver. Mon museau commençai à geler et les batailles commençaient a s'organiser.

_________________
Dans un monde rempli de misère et d'incertitude.
C'est un grand confort de savoir qu'il y a,
A la fin, Une Lumière Dans La Nuit
               -Joshua Graham... (spoiler):
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Marché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Avis de marché - Arles - Museon Arlaten - Conservation préventive
» Avis de marché - Bordeaux - restauration d'un spécimen (naturalia - crocodile)
» Avis de marché - Vannes (56) - Lot 2 sculptures
» Avis de marché - Musée du Louvre - Restauration des boiseries du salon de Luynes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: textes contemporains/polars-
Sauter vers: