Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un Homme à la Mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 868
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Un Homme à la Mer   Jeu 10 Mar 2016 - 19:22

C'est un texte que j'ai écrit l'année dernière pour un concours sur le thème du voyage (oui, j'étais complètement hors sujet). C'est un texte que j'aime bien mais je ne suis pas objective. Smile J'aimerais donc bien savoir ce qui ne marche pas donc si vous avez des remarques je suis preneuse. cheers
Et surtout, moi quand je commence à le lire, je ressens directement une sorte d'angoisse (c'est pas vraiment ça mais j'ai pas le mot) que je ressentais quand je l'écrivais et du coup j'aimerais savoir si cette petite nouvelle arrive à vous faire passer des émotions ou pas du tout.
Merci beaucoup x)
Revenir en haut Aller en bas
Monica20
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 12/07/2015

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Jeu 10 Mar 2016 - 21:16

Salut Salut ! Wink

         Alors j'ai trouvé plein de qualités dans ton texte. D'abord, il est plutôt bien écrit. J'aime bien ces phrases, bien construites (et ne va pas croire que je dis ça à tout le monde parce que je l'ai dit à Dine il y a pas longtemps Wink) et j'ai bien aimé le mot embrun que t'as utilisé, par contre j'ai tiqué sur redoubler de vociférations mais je ne saurai pas te dire pourquoi...c'est pas trop important. Ensuite, à plusieurs endroits j'ai senti de l'énergie dans le texte et je trouve ça cool. Les dernières phrases sont très très très jolies ! Elles m'ont beaucoup plu en tout cas ^^.

          Par contre, j'ai eu un problème avec ton personnage. J'ai eu envie de le baffer très, très, très fort...(bon je suis peut-être une psychopathe, hypothèse à ne pas exclure^^). En fait, c'est pas que je suis insensible à son sort, c'est juste que j'étais là en train de me dire : "Mais va y qu'est ce que t'as à me saouler avec tes déblatérations sur la mer ! D'où tu demandes à la mer quelque chose? D'où tu lui parles même ? T'es un marin ! Un dur, un vrai ! C'est ça un marin, ça aime la mer quitte à lui sacrifier sa vie, c'est connaître cette sauvagerie, cette grandeur ! Et là qu'Est-ce que tu nous fais? Tu t'écroules ? Tu craques ? Je t'en prie épargne toi ça et épargne le nous...et les deux autres là, comme si tu en avais vraiment quelque chose à faire d'eux...la mer est impitoyable, c'est tout...alors viens pas pleurnicher, un peu de tenue que diable!" Voilà ce qui se passait dans ma tête (oui, je devrais consulter...)
                  Après, je ne suis pas contre que t'essayes de mettre en forme la fragilité des hommes et ces moments peu glorieux durant lesquels ils craquent, s'effondrent et divaguent...je trouve que c'est quelque chose de très dur à mettre en forme dans un récit parce qu'il y a toujours le risque que ça fasse ridicule (et j'ai juste eu qu'une seule envie, c'était de le rebalancer à la flotte^^). Je pense qu'une façon de traiter cette scène de façon forte et poignante, c'est de faire en sorte que dans sa folie, il soit emporté par un lyrisme vertigineux. Parce que quelque part, ton personnage m'a fait pensé à Chateaubriand. J'ai imaginé Chateaubriand qui s'échouait sur une plage, seul survivant. Il peut se morfondre au début, pleurer, crier, exprimer cette folie qui commence à le prendre...mais vite après, j'aurais aimé que, comme fait Chateaubriand, il se mette à s'emporter dans le verbe. Parce que de cette façon, il est pitoyable au début d'accord mais après, même s'il craque, même s'il est submergé par sa peine, il se tient et demeure un homme par sa parole. Et précisément, dans ce moment précis où tout lâche, il atteint peut-être une grandeur et une vérité humaine qu'il n'aurait pas pu sinon approcher.
                   
Tandis que là, bah il pleure, il craque. OK. Mais il reste dans son état et même il s'enfonce...Ce n'est pas ce que j'espère voir lorsque je lis, je voudrais voir qqchose de plus grand...de plus extrême peut-être aussi.

                Après, les informations que tu diffuses dans ses paroles sur Alph et le petit...je pense que c'est superflu...surtout que c'est un tout petit récit...j'ai compris que l'utilité d'Alph était dans le fait qu'il ne répondait pas mais le petit, on se doute qu'il est mort (Alph aussi)...pourquoi as-tu voulu créer ce petit? Quel était son intérêt? Par contre, je trouve que t'aurais pu plus utiliser le personnage d'Alph, tu l'abandonnes assez vite je trouve...il n'est plus trop mentionné après et je pense que t'aurais pu faire des choses intéressantes avec lui, par exemple faire croire qu'Alph lui donnait des réponses alors qu'il n'y a personne...

Par contre, ton texte me fait me poser une question : l'essentiel c'est de l'oral. Il donne l'impression d'un dialogue alors qu'en réalité c'est un monologue. A cause de la chute, je comprends que tu veuilles rester discrète sur ce qui entoure le personnage, sur le lieu où il se trouve...Mais quand même, ça m'a manqué de ne pas savoir où il était, ce qu'il y avait autour, pour rentrer dans le récit et continuer à lire son monologue. Je me demande si il y aurait eu moyen d'entrecouper ce monologue d'actions ou de petites descriptions qui porteraient sur des détails, juste pour faire respirer le texte ou faire bouger ton personnage. Parce que les monologues, j'en vois surtout au théâtre, mais ça passe parce que l'acteur fait autre chose pendant qu'il parle, il joue. Dans un texte, un monologue en bloc comme ça sans action ça me paraît très ardu.

        Pour l'émotion du début de texte, j'y ai pas fait attention alors je vais relire et te dirai après. Par contre, vers la fin, j'ai senti comme une gradation qui m'avait plu (très peu avant la chute).

        Voilà ! Bon ça reste un avis personnel, je peux me ramasser complétement aussi mais j'espère que ça t'éclairera un peu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Dine
Grande Vété
avatar

Féminin Nombre de messages : 746
Localisation : un pays froid et humide
Loisirs : En plein travaux, de retour bientôt
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Ven 11 Mar 2016 - 0:24

salut salut,

Alors moi, je n'est pas du tout le même ressentit que Monica ou alors je suis dans les choux, tu me diras, à cette heure^^

alors, il est sur la plage depuis le début en fait, moi j'avais comprit qu'il commençait son monologue après le passage où il regarde l'horizon. Ah, dac, la phrase
salut a écrit:
Une larme coulait le long de la joue de l'homme, tandis que ses yeux fixaient l'horizon
donne un indice, je me demandait aussi pourquoi il pleurait...
Du coup, là, je suis d'accord avec Monica sur l'utilité du petit, il nous embrouille lui!

En tout cas ta fin est surprenante! donc ton pari est réussi même si pour moi c'était pas simple, la faute à ton début et surtout à cette phrase: "Ça ira, y m'a répondu le môme." car j'étais persuadé de son existence à lui!

Mon passage préféré est donc celui où il hurle son dégout, sa haine à la mer, c'était criant de vérité. même le moment où il baisse les bras ne m'a pas choqué, je me suis dit: le mec est désabusé, écœuré, il a perdu ses membres d'équipage, qu'il peut considérer comme sa famille en gros, et le comble, c'est que celui qui doit normalement mourir avec son navire est le seul à s'en tirer, tout ça, pour lui, n'est pas naturel. je le comprends mais bon, après je ne suis pas marin lol

bon voilà pour mon commentaire, désolé, y a eu mieux mais j'ai du le recommencer après une fausse manip...
Revenir en haut Aller en bas
slameur38270
Je commence à m'habituer
avatar

Masculin Nombre de messages : 105
Localisation : Un beau repaire de romancier...
Loisirs : Multpassionnel ; j'aime l'écriture , la photo , les bagnoles , la vie , la généalogie , l'histoire de France , la détection de métaux , internet , les gonzesses , la télé , le vélo , mes animaux ... et je dois en oublier ...
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Ven 11 Mar 2016 - 1:24

Bonjour ,
J'ai lu .
J'ai eu du mal à lire .
Je n'ai pas tout compris.
Après ce que je vais t'écrire ici , penses à éditer ton texte en l'ajourant , en sautant des lignes et pour les dialogues ,pareil . Penses à sauter des lignes entre chaque conversations car je t'avoues que ça pique les yeux .
J'aurais imaginé une autre fin mais ce n'est pas mon texte .
La sensation que tu ressens quand tu te lis c'est l'effervescence et la fierté de ton texte pas une angoisse ( je suppose bien sûr)
Je suis comme ton marin , je suis un imbécile car je n'ai rien compris à ton texte . Peux tu nous développer ton histoire ?
Désolé de la franchise de mon commentaire mais j'ai vraiment vraiment eu du mal à me concentrer pour lire ton texte.

_________________
Ma présentation est ici : minoumyope
Mon jeu du "cadavre-exquis" s'anime bien , merci . Vous pouvez y participer en cliquant sur le lien suivant :
Je suis un jeu d'écriture fantastique


*** Lisez ICI mon essai de type fantastique et dites moi ce que vous en pensez sur son fil de commentaires .
Cherchez aussi quelques essais de poèmes dans les sections adéquates . Merci .


study
Mon slogan :
Deux choses sont infinies : l’Univers et la connerie humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.
– Albert Einstein.


------

Le temps ne fait rien à l'affaire ....
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 868
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Sam 12 Mar 2016 - 0:35

Merci à tous les trois pour vos critiques des plus pointues!
Vous inquiétez pas, vos remarques négatives ne me vexent pas du tout. x)
J'ai dû écrire ce texte en une heure, sans y avoir réfléchis avant, et sans savoir où j'allais donc je comprend tout à fait qu'au final il soit incompréhensible. D'où l'utilité de votre objectivité, puisque pour moi c'est clair comme de l'eau de roche.
Du coup, au vu de ce manque de réflexion préalable, le petit, ben il est là parce qu'il est là, comme les autres, il y à pas de raisons particulières. Je ne comprends quand même pas bien pourquoi lui, spécialement, il vous embrouille. scratch
Et c'est clair que le monologue ne facilite pas la lecture et la compréhension (même pour moi) mais je venais sans doute d'en écrire un pour les cours du coup j'étais dans ma lancée. Mais je me souviens que j'avais vraiment aimé écrire sous cet angle, ça change ça fait du bien, vous devriez essayer Wink
Encore merci à vous et bonne nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Eponine
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 15/03/2016

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Mer 6 Avr 2016 - 17:55

Bonjour Salut,

Tout d'abord quelques détails techniques :

Citation :
On en vu d'autres !
On en a vu d’autres

Citation :
Vas-y, prends-mon bateau si ça peux te faire plaisir !
peut

Citation :
Tu croyais que j'allais me battre, jusqu'au bout, que je ne renoncerai pas. Que tant qu'il y aurai encore un peu de force dans mon vieux corps, je te tiendrai tête ?
Puisqu’il s’agit d’une croyance, j’utiliserais plutôt le conditionnel, donc : renoncerais - aurait - tiendrais.

Citation :
Malgré tout mes efforts, malgré tout ce que je donne, tu gagnerais canaille.
Malgré tous mes efforts…

Citation :
Oui, parce que face à toi, quoique je fasse, je suis vain !
quoi que je fasse

Citation :
Pour le petit, pour Pep, pour Alph, pour tout les autres.
… pour tous les autres.

---

Citation :
C'est un texte que j'ai écrit l'année dernière pour un concours sur le thème du voyage (oui, j'étais complètement hors sujet).
En matière de concours ou d'appel à texte, il faut jouer sur les mots. Selon moi, ça se tentait. Et puis c'était un bon prétexte pour écrire.

Citation :
J'aimerais donc bien savoir ce qui ne marche pas donc si vous avez des remarques je suis preneuse.
Rien ne marchait pas. Le texte est bon, très sensible.
Clairement si ta théorie du "hors sujet" est valide, alors ça suffit amplement pour qu'on te refuse un texte, mais ça ne signifie pas que le texte ne fonctionne pas.

Citation :
Et surtout, moi quand je commence à le lire, je ressens directement une sorte d'angoisse (c'est pas vraiment ça mais j'ai pas le mot) que je ressentais quand je l'écrivais et du coup j'aimerais savoir si cette petite nouvelle arrive à vous faire passer des émotions ou pas du tout.
Ça a sans doute à voir avec l'état d'esprit dans lequel tu te trouvais quand tu as écrit le texte. Si tu étais angoissée, tu y as mis des éléments qui t'angoissent.
Après, le contexte de ton marin tient plus du drame que de la comédie.

En ce qui me concerne, je le trouve assez fort.

Tout d'abord, j'y trouve deux sujets d'anxiété très puissants :
- Premier point : cet homme se sent responsable de son équipage, et pense que la tempête les conduit à la mort. Il se sent donc responsable de cette mort.
- Second point : cet homme aime la mer (ben oui, c'est un marin), mais il va au delà : il personnifie cette mer, pour qui on imagine qu'il a tout sacrifié, et à qui il dédie sa propre vie. J'irai même jusqu'à parler d'une passion amoureuse.  Lorsqu'on écoute ses reproches, on pourrait croire qu'il parle d'une femme, voire indirectement à une femme.

Citation :
Mais la mer, elle est vicieuse la mer, elle vous fait espérer la mer, elle est belle, elle vous tend ses bras, vous croyez que vous l'avez dompté, que ça y est, elle vous appartient, et VLAN ! Elle se jette contre vous, elle trahit toute votre confiance, se moquant de votre prétention, ah ! Elle rigole bien la mer ! Hein ? Elle rigole bien ! »
C'est particulièrement clair ici, le message est pour elle.

Citation :
Et moi, pauvre imbécile, pauvre homme oui, juste un homme.
Là encore avec ce "juste un homme" chargé de regrets.

Je le vois donc comme un amant, mais un amant désabusé, qui sait parfaitement qu'il n'arrêtera pas la mer et qui a conduit ses compagnons vers la mort. Il est donc, à ses propres yeux incapable de se faire aimé, incapable de se faire entendre et incapable de sauver... Pas cool. Il a de quoi être désespéré, et il l'est.

Sans extrapoler, on voit bien que tout ceci s'est passé, qu'il y a eu naufrage, que lui seul a été rejeté sur le sable et qu'à ce moment-là, la tempête est retombée. Le temps est désormais très calme, aucune trace ne subsiste de ce qui s'est passé, sinon des bouts de bois (de son navire naufragé), comme l'indique cette phrase :

Citation :
L'air était calme, les oiseaux chantaient, les bouts de bois imbibés d'eau qui l'entouraient séchaient peu à peu au soleil.

et lui, seul, ulcéré et abandonné.

Son "prends-moi" qui de nouveau me pousse à dire qu'il voit la mer comme une amante, est son ultime moyen de trouver la paix. Il le demande, sachant que ça va lui être refusé.

Alors pour te répondre, oui, des émotions passent. Pas forcément celles que tu cherches à susciter, mais elles passent plutôt bien.

Excellent texte, selon moi. C'était encore un très bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 868
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Jeu 7 Avr 2016 - 19:21

Merci beaucoup Eponine! Razz
Ça me remonte le moral ce que tu me dis là! Wink

C'est pas mal d'avoir une pro de la grammaire et conjugaison dans l'équipe!! Tu as du boulot mais ça nous rend bien service Wink

Ton commentaire me prouve que le fond de mon texte est passé donc c'est tout ce que je demande. Je suis contente *o* !!!!!

Encore merci et à bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1696
Age : 16
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Ven 18 Nov 2016 - 17:15

Ouah ! j'adore ton texte Salut ! Il est poignant et le dialogue est une pure merveille ! Les mots sont magnifiques, magiques... J'ai vraiment l'impression que ton personnage est en face de moi et qu'il hurle ! En fait, même si il n'est pas en pleine tempête, la proffusion de mots donne une allure de tempête à ton texte !

_________________


Djevelen, Djelena, Djenillem ou Djelou, à votre service !
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 868
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Jeu 24 Nov 2016 - 22:38

Sérieux??

Merci beaucoup Djevelen, ton épatement m'épate!! ^^

Tu sais y faire pour les commentaires, en te lisant j'ai l'impression d'avoir écrit un chef d'oeuvre Wink
Je crois que je vais être prudente et rester sur cette bonne note plutôt que d'aller vérifier si tu dis vrai en rejetant un coup d'oeil à ce texte Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
N.A.Balestra
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 32
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Dim 8 Jan 2017 - 20:44

J'ai beaucoup aimé ton texte, après je suis un grand fan des aventures de marin, de pirates etc... d'ailleurs si ce n'est pas déjà fais je te conseil de t'intéresser aux œuvres de Jack London tu vas te régaler si tu aimes ce genre là, voilà je sais pas trop quoi dire, c'est très chouette, les images de la tempête sont efficace, et la fin à bien marcher pour moi Smile

_________________
- La vraie noblesse n'est pas d'être supérieur aux autres, mais d'être supérieur à soi même -
Ernest Hemingway
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 868
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   Lun 9 Jan 2017 - 17:57

Ça doit être un signe, j'ai justement reçu un livre de London à Noël!!! Wink

Merci pour ton retour!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Homme à la Mer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Homme à la Mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: Commentaires-
Sauter vers: