Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Emmanuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mango
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 19/02/2016

MessageSujet: Emmanuelle    Mer 20 Avr 2016 - 7:36

Emmanuelle

Ce simple prénom me donne envie de plonger en direction de l’abîme. Une douleur forte, violente et lancinante. Un mal inconnus qui me fait crever à petit feu.

Appuyé contre le comptoir, je songe à cette petite fée. Un mal inconnus qui me fait crever à petit feu.

Ses longs cheveux blonds ou noirs voire marron selon les époques sont doux contre mes larges doigts rugueux de petit gros. Sont visage mutin et son sourire coquin donnerait la trique à un eunuque. Son accent, propre aux demoiselles du Vieux port,de l'Estaque ,et de la belle de mai , est un délice pour mes oreilles endurcis à la musique brutale et méchante.

Une femme aimant les bars et qui a une époque s'habillait au quotidien en Minijupe, talons haut et décolletés plongeant avec une bouteille de whisky dépassant de son sac a main, et qui le Week end , aller boire des verres de Jaunes au bistrot à 100 mètres de cher elle, en Pyjama et pantoufles rose ne peut pas être mauvaise .

Ma main potelée au doigt chargé de grosses bagues morbides se lève. L'élixir commet alors un génocide dans ma gorge. Les pensées pour la petite princesse se mettent à m’assaillir d'avantage.

Mes épaules et ma poitrine grasse et dodue ont étaient inondé de ses larmes un très grand nombre de fois. Ses sanglots ont perpétré des Tsunami sur mes vêtements sombres. Car la nénette aimant les salopards, la souffrance et la peine sont donc inévitablement au rendez-vous et la poussière d'étoiles ne donne qu'une solution éphémère. Étrangement dans les heures ou les jours qui suivent l'effondrement émotionnel de la reine, mes mains et mes avant-bras se retrouvent éclabousser du sang du coupable.

Et si nous devons renaître à nouveau, comme dit un guerrier au cheveu vert et a l'armure blanche, qui marche seul dans la neige le corps en sang, je souhaite de tout mon cœur pouvoir conquérir cette princesse qui m'est si chère et mener une vie heureuse à ses côtés.

J'espère que plus tard, loin de cette existence abominable et affreuse, nous pourrons ressusciter et être les amants que nous aurions dû être.

Peut-être même qu'au cœur de la Géhenne où nous finirons tous les deux, nous pourrons peut-être nous aimer.

La rive Ouest de l'enfer est parait il le lieu idéal pour un Mariage.
Revenir en haut Aller en bas
 
Emmanuelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rigon, Emmanuelle] Turbulent, agité, hyperactif : vivre avec un enfant tornade
» STROM (Tome 3) LA 37ème PROPHÉTIE d'Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas
» [Maisonneuve, Emmanuelle] Tom Patate - Tome 1: La Socièté secrète des Granmanitous
» LE TEMPS DES FEMMES (Tome 1) LE SALON D'EMILIE de Emmanuelle de Boysson
» Soeur Emmanuelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: textes contemporains/polars-
Sauter vers: