Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le gardien II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarahfee
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Féminin Nombre de messages : 55
Age : 19
Loisirs : ecrire,
Date d'inscription : 24/04/2016

MessageSujet: Le gardien II    Jeu 28 Avr 2016 - 19:57

Bonjour à tous! Merci si vous laissez des commentaires ! Very Happy




























-



-


Dernière édition par Sarahfee le Mar 30 Aoû 2016 - 16:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dine
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 723
Localisation : un pays froid et humide
Loisirs : En plein travaux, de retour bientôt
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: Re: Le gardien II    Lun 2 Mai 2016 - 23:28

Salut sarahfee!

Merci pour tes modifications. Alors j'ai lu ton texte et j'ai eu l'impression que tu en avais passé la moitié au hachoir. Il y a pas mal de fautes d'orthographe, tu travaille avec Word? il corrige les fautes normalement. Je t'ai corrigé ça:

Sarahfee a écrit:

L’école était en haut d’une immense d’une(supprime), d'une quoi? au dessus des nuages il falait fallait avoir  le don de hippogriffe pour pouvoir accederaccéder à cette école.aucun etre humain n’a le droit d’y penetrerpénétrer. D’’ailleurs il est impossible d’escalader cette imensse immense montagne de sable en étant un humain, quiconce esseyerais quiconque essayerait de le franchir tomberaient dans le précipice.Cette falaise était beaucoup trop lisse.
j’étais finalement devenus un gardian de haut niveau,j’étais un imensse immense animal erant dans le ciel pour but d’apprendre à mes éleves ce qu’était le role rôle de guardian.L’école était en forme de chateauchâteau,les éleves était obliger de se transformer en hypogriffe si il voulait arriver pres près de l’encainte.enceinte

La réunion

J’étais dans ma maison qui se trouvait juste à coté des champs de blé en haut d’une minuscule coline.J’ai 40 ans j’ai une femme agé âgé de 38 ans et un petit garcon de dix ans.Mon fils était un mi rapace mi felin mi-félin il était né avec ce pouvoir.Son nom était james.S’était C'était un petit garcon souvent joyeux,il était toujours rempli d’énergie comme si rien ne pouvais l’araiterarrêter.Talia disais sans cesse qu’il me ressemblais,à cause de sa determination détermination à toute épreuve[/u]


Est-ce là le début de ton histoire? je trouve le tout un peu bref, il manque beaucoup de détails sur le paysage et les personnages. J'ai eu beaucoup de mal à m'imaginer à quoi pouvait ressembler ton monde, la colline et l'école. J'ai commenté que ce que tu as écris ici mais j'ai l'impression qu'il manque un morceau, par exemple dans l'autre version tu disais que l'école se situais au Burkina fasso, c'était bien ça. Donc à quoi ressemblent tes personnages au final, sont-ils humains ou pas?

La suite me le diras peut-être, essayes de faire une première correction avant de rajouter la suite Wink
A bientôt Sarahfee

_________________
En plein travaux, de retour bientôt  hippo

"On qualifie d'impossible les choses que l'on n'a pas vraiment envie de faire."

                                                                                                      Mike Horn
Revenir en haut Aller en bas
AndrewTheFunnyBunny
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 37
Age : 19
Localisation : Imaginarium
Loisirs : S'amuser en s'amusant.
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: Le gardien II    Mar 3 Mai 2016 - 0:53

Sarahfee a écrit:
L’école était en haut d’une immense d’une (Peut-être est-ce une dune ?) au dessus des nuages il fallait avoir le don de hippogriffe pour pouvoir accéder à cette école. Aucun être humain n’a le droit d’y pénétrer. D’ailleurs il est impossible d’escalader cette immense montagne de sable en étant un humain, quiconque essayerait de le franchir tomberaient dans le précipice. Cette falaise était beaucoup trop lisse.
J’étais finalement devenus un gardian de haut niveau, j’étais un immense animal erant/errant dans le ciel pour but d’apprendre à mes éleves/élèves ce qu’était le rôle de guardian. L’école était en forme de château,les éleves/élèves était obliger/és de se transformer en hypogriffe/hippogriffe si il voulait arriver près de l'enceinte.

La réunion

J’étais dans ma maison qui se trouvait juste à coté des champs de blé en haut d’une minuscule coline/colline. J’ai 40 ans j’ai une femme âgé de 38 ans et un petit garcon/garçon de dix ans. Mon fils était un mi rapace mi-félin il était né avec ce pouvoir. Son nom était James. C'était un petit garcon/garçon souvent joyeux, il était toujours rempli d’énergie comme si rien ne pouvais l’arrêter. Talia disais/t sans cesse qu’il me ressemblais/t, à cause de sa détermination à toute épreuve.

Tout d'abord, ou plutôt pour commencer, je trouve ton texte court, très court, cela ressemble davantage à un résumé en fait : alors peut-être cela en est-il un ?

Pour les fautes, je te conseille "BonPatron", je l'utilise juste après Antidote, un autre correcteur, mais payant.

Ce début pourrait être mieux, mais tu es là pour t'améliorer Smile. C'est, je trouve, de mon propre point de vue, plutôt hâtif. Mais prenons point par point, comme j'aime si bien le faire, et le dire.

Premièrement :
Tu sembles indécise sur le temps à employer : je vois dans la première phrase "était" et "fallait" puis dans la seconde phrase, ou ligne, je vois "n'a" et "est". C'est assez déroutant pour tout te dire, alors cherches-tu le temps à accordera avec ton texte ? Essaye plusieurs essaie si oui.

Deuxièmement :
Comme le dit Dine, nous avons beaucoup de mal à imaginer la première scène, et même les autres.

Sarahfee a écrit:
L’école était en haut d’une immense d’une au dessus des nuages il fallait avoir le don de hippogriffe pour pouvoir accéder à cette école.
C'est assez flou comme image, ne trouves-tu pas ? Pour ma part, j'essaie de me mettre à la place de mon lecteur, et je peux te dire que, encore aujourd'hui, je n'y arrive pas. Mais en laissant reposer mon texte, je relie et fais comme si j'étais LE lecteur, donc des questions essentielles comme : est-ce que mon lecteur visualise ce que je décris ? Est-ce qu'il comprend la scène ou l'action qui se déroule ?

Les textes sont tellement creux et court, que je n'arrive pas à y entrer, c'est triste, parce que l'histoire pourrait être une bonne histoire, si travaillée. Les seules informations que je possède sont : école/en haut des nuages/accéder/don hippogriffe et peut-être immense dune, qui sait.

Troisièmement :
Les virgules, les majuscules et autres décorations textuelles sont faites pour le plaisir des yeux, à croire que cela s'oublie mais bon, quand nous faisons un texte, il doit être beau : il doit briller de mille feux pour éclater les yeux des lecteurs tard le soir alors qu'ils ont envie de dormir mais qu'ils ne le peuvent pas à cause de ces derniers mots de bonheur que nous leur donnons. 

N'est-ce pas dur de lire cette phrase sans virgule ou point ? Ça nous coupe dans notre récit, pour pouvoir relire la phrase deux ou trois fois. Tes phrases sont parfois comme ça mais comme elles sont courtes de base, je ne peux pas réellement dire qu'elles sont durs à lire, mais je vois des choses comme ça :
Sarahfee a écrit:
J’ai 40 ans j’ai une femme âgé de 38 ans et un petit garçon de dix ans.
C'est court hein ? Mais bon, les virgules ne sont pas nos ennemis.

En conclusion :
Il y a des choses à corriger, l'ensemble est à revoir, pourtant, cela me plairait d'en lire un peu plus sur cette histoire d'hippogriffe et de l'école. 

Tu devrais peut-être prendre plus de temps pour faire ton texte, tu l'écris sans t'arrêter pendant une bonne semaine (ou quand tu as le temps dans la semaine.) et tu n'y touches plus pendant deux semaines environ, à la fin des deux semaines, les phrases te paraîtront sûrement mal tourné, moi, ça m'arrive tout le temps. Nous dirons même que cela ressemble à une bonne recette grand-mère Wink.

Peu importe combien tu veux éviter les descriptions, si tu les évites bien sûr, met en plein, ensuite, essaye d'en supprimer s'il y en a trop. Essaye de nous faire rentrer dans ton monde, dis tout ce que tu veux dire, ne te prive pas, ne penses pas à : Peut-être que ça ils ne vont pas aimer, ou ce genre de chose. Une personne aimera ou n'aimera pas, tu vas perdre des gens, mais tu vas aussi en gagner.

Que ce soit le début, ou la fin, de ton histoire, n'oublie jamais d'aérer ton texte.

Mister Bunny à la rescousse d'un Andrew affamé. Bonne continuation chère camarade !

_________________
« Le fou-rire est une joie qu’il ne faut au grand jamais oublier, si vous ne voulez pas tomber dans l’oubli d’une tristesse étouffante. »
Revenir en haut Aller en bas
Sarahfee
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Féminin Nombre de messages : 55
Age : 19
Loisirs : ecrire,
Date d'inscription : 24/04/2016

MessageSujet: Re: Le gardien II    Mar 3 Mai 2016 - 17:56

Merci beaucoup d'avoir répondu si tu trouve sa court s'est normal s'est parce je n'ai pas mis j'jusqu'au bout ce chapitre. Le chapitre est beaucoup plus grand ou je présente un peu les personnage. Mais comme s'est le deux je ne les est pas décrite complètement. Mais sinon merci beaucoup pour ton avis et pour la correction j'y ferais gaffe à l'avenir et j'améliorais mon texte
Revenir en haut Aller en bas
Sarahfee
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Féminin Nombre de messages : 55
Age : 19
Loisirs : ecrire,
Date d'inscription : 24/04/2016

MessageSujet: Re: Le gardien II    Mer 31 Aoû 2016 - 15:33

Ello
Je voulais encore vous remercier pour tout vos commentaires, pour mon prochain texte qui s'appelle les deux planètes vais faire des efforts sur tout ce que vous m'avez dit. Je pense que je ne vais pas continuer ce texte par ce qu'il est trop compliqué et je vais écrire une histoire plus facile. Merci Andrew the Funny Bunny, pour m'avoir dit que ce texte était un peu court. En fait ce texte est plus long mais je pensais que si je l'écrivais plus court sa donnerais plus envie de le lire. Merci Dine de m'avoir montré un exemple de ce que je devrais refaire ou ameliorée,et je vais en tenir compte, sa m'a fait vraiment plaisir pour vos commentaires si gentiment exprimés, s'est vrai que souvent je ne commente pas souvent ceux des autres, mais la plupart du temps je ne sais pas quoi dire. C'est parce que je trouve vos texte géniaux et j'aimerais arriver à faire autant d'en mes texte. Merci encore A+ study
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le gardien II    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gardien II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» gardien de but
» Mon ange gardien
» Médaille St-Antoine-de-Padoue et l'Ange gardien - XVIIème
» L'Homme-Molécule contre un Gardien
» Le gardien du crâne de cristal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits fantastiques / bit-lit :: commentaires-
Sauter vers: