Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Roman] Une femme en devenir (suite2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lahna paine
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2016

MessageSujet: [Roman] Une femme en devenir (suite2)   Ven 13 Mai 2016 - 21:08

(suite et fin chapitre 1)

Maman sent que la situation lui échappe, elle se jette dans la mêlée.

- "Ha mais, Lahna, tu ne dois pas connaître Maxime !" Je la sens toute frétillante et heureuse d'avoir elle aussi son petit truc à raconter. Enfin un ascendant sur moi.
- "C'est le nouveau stagiaire, il est là pour huit semaines, il va faire le tour du service pour découvrir nos méthodes, nos petits secrets... Et on l'a confié à mes petits soins !" Gloussement qui doit se vouloir ingénu, voire espiègle.
N'empêche que ça fait beaucoup de "petits", voit plus grand ma belle.
Elle se lève de son fauteuil, ajuste sa jupe, tire sur sa veste pour en accentuer le décolleté et défaire les plis qui marquent la taille un peu épaissie, se rengorge, large sourire, toutes dents en avant. Perchée sur ses escarpins aux talons qui affinent et allongent la jambe, dixit la vendeuse, elle s'avance d'une démarche qu'on imagine chaloupée et gracieuse vers le sus-nommé Maxime.
Je coule de nouveau un regard vers lui. Il sourit à maman, même s'il se crispe un peu quand elle vient glisser son bras sous le sien et se colle juste ce qu'il faut de trop contre lui. Un coup d’œil fugace nous réunit.
- "Je vais lui faire la visite des bureaux, qu'il prenne ses marques. Je suis ta marraine ici, Maxime, si tu as la moindre question, le moindre doute ou quoique ce soit... N'hésites pas, je suis là pour toi..."
Un roucoulement dans la voix, une œillade de biche affolée par le long brame du mâle. Maman est à fond et se sent forte à croire me damer le pion.
Je souris de plus belle, d'autant plus quand je vois la mine déconfite de ce pauvre garçon. J'en aurais presque de la peine. Va, petit homme, courage.
Je les regarde franchir la porte, elle toute pimpante et rebondissante, montée sur les ressorts de l’excitation ; lui traînant les pieds, conscient du supplice qui l'attend.
Dernier clin d’œil de maman par dessus l'épaule.
Oui, oui, j'ai vu ! Tu assures, t'as mené ça de main de maîtresse ! Mouarf, je rigole de plus belle. Mais je me contente de lui rendre son coup d’œil entendu.

Bon, me voilà de nouveau face à mon ennui profond, à ce vide qui me colle au bide depuis...
Hop, mouvement de tête pour rejeter la mèche et les idées noires.
Je croise mon reflet dans la vitre, détourne le regard.
Je sors vite fait de ce bureau, regagne le mien sans conviction. Plus trop envie de parler en fait. Autant travailler un peu. Ça me prend jusqu'au déjeuner.
J'hésite. Resto d'entreprise et sa dose de lourdingues, dragueurs, humoristiquement déprimants, de bellâtres cravatés, de jeunes premières brushinguées, bimbos déguisées en intellos, ou l'inverse, aussi.
Et ça c'est pour le plus plaisant.
Non décidément, pas aujourd'hui.
Vais aller m'aérer la tête. Pas forcément évident au milieu de cette multitude d'existences qui s'entremêlent et se bousculent.
Me voilà sur la parvis, et je regrette. Chaque visage, chaque silhouette, même ces mouvements sur le coin de ma rétine m'agressent. Trop de vies, d'histoires, de possible et d'impossible qui me sautent à la figure. Je les regarde, les vois, et ça me renvoie à moi. Merde. Je vais plus mal que je ne le pensais.
Je bats en retraite.

http://ecrire.ingoo.us/t6406-roman-une-femme-en-devenir#158726
Revenir en haut Aller en bas
 
[Roman] Une femme en devenir (suite2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Roman] Une femme en devenir (suite2)
» Chrétiens: Enseignons-nous (La femme pasteur?)
» [Monfils, Nadine] La vieille qui voulait tuer le bon dieu
» DEVENIR UNE VRAIE FEMME!
» [R, Sabrina] La gifle, ma vie de femme battue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: textes contemporains/polars-
Sauter vers: