Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fantastique] Šara et Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mithra
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: [Fantastique] Šara et Ethan   Mer 6 Juil 2016 - 23:14

Bonsoir à tous Smile J'ai retrouver dans les méandres de mon ordinateur le manuscrit du premier roman complet que j'avais écris il y a quelques années. Je me suis dit que ça pourrait être intéressant d'avoir vos avis pour améliorer cette histoire ^^

FICHE TECHNIQUE DU ROMAN[/color][/b]
Statut : écrit en entier.
Nombre total de mots écrits à ce jour : 179.041
Nombre de mots postés sur JE : mettre le nombre ici
Commentaires souhaités : Ce que vous jugerez utile Smile

Synopsis : Ethan mène une vie plus ou moins normale de lycée dans une petite ville, jusqu'au jour où Šara débarque dans sa vie, et peu de temps après, des évènements étranges commencent à se produire. Šara est-elle en cause ?

Lien vers les commentaires :
http://ecrire.ingoo.us/t6434-fantastique-sara-et-ethan#158879

1
Je me réveille en sueur dans mon lit. Mais d’où sort ce rêve ? Il m’a semblé si réel. Mais c’est le cas de tous les rêves après tout, non ?
Je finis par trouver le courage de me lever pour aller prendre une douche rapide avant de retourner dans ma chambre. Je n'hésite pas longtemps sur ma tenue :chemise noire, un jean, des converses. Voyant sur mon réveil qu'il est déjà 8h30, je me dépêche d'attraper mon sac de cour qui traînait sur le bureau avant de filer. Grâce à une sorte de miracle j'arrive à atteindre à temps l’arrêt du bus.
Je m’installe au fond du bus, un vieux Berliet à moitié rouillé qui doit dater de la guerre. La banquette de cuir élimé est aussi dure que du béton, mais je suis obligé de le prendre, comme tous les matins depuis ces seize dernières années. Et j’y vois les mêmes têtes depuis toujours. J’observe tous les visages connus qui sont dans le bus. À la première rangée de siège, il y a les geek, une bande avec qui je m’entends bien. Il faut dire qu’à cause de mon anomalie, mon oeil droit est vert et l’autre doré, je suis à peu près aussi populaire qu’eux. Le reste ? C’est une vraie collection de
stéréotypes. Les rangées de sièges du milieu sont le domaine des « neutres » ; ceux qui sont ni geek ni membres du pire gang de la classe. Ce groupe, c’est la meute des blondes platine. Elles se ressemblent au point qu’elles pourraient passer pour des clones de leur chef, Cécile. Elle a des yeux
gris aussi froid que l’acier et c’est une pétasse. Je suis maudit, je dois la supporter depuis la maternelle. Cécile prend un malin plaisir à manipuler les autres comme si elle était la reine du lycée. Je visse les écouteurs de ma radio sur mes oreilles pour m’isoler.
Vingt minutes plus tard, le bus se gare devant le lycée de Wirrawee. C'est une ancienne caserne de la base aérienne qui a donné son nom à la ville. Le complexe n'est pas très grand, une cour modeste autour desquels sont disposés quatre bâtiments de briques roses. Une bibliothèque avec de grandes baies vitrées, une cafétéria et un gymnase dépourvu de fenêtres. Salles de classe et administration se trouvent dans le dernier. C'est vers cette partie que je me dirige sans enthousiasme Quand j’arrive en classe la plupart des places sont déjà prises. Comme d’habitude je m’installe à une des tables en formica libre au fond de la classe, en équilibre sur deux pieds de la vieille chaise en métal qui grince. Je regarde par la fenêtre à côté de moi. Le ciel est clair et d’un bleu azure magnifique, pour une fois.
Ma rêverie est interrompue par le bruit de la porte qui s’ouvre. C’est Mr Awat, le prof de littérature qui arrive. Je m’aperçois que cette montagne de muscles est suivie par quelqu’un. Une fille qui doit avoir mon âge, habillée d’un jean aussi délavé que troué, gris comme les murs de la salle, d’un bustier steampunk en brocart brun et de gants longs en satin blanc qui lui remontent jusqu’au coude. Elle a une peau dorée, son visage finement ciselé est une vraie oeuvre d’art, avec des pommettes hautes et un petit menton délicat. Ses yeux sont fixés sur le sol, mais j’arrive à entrapercevoir leur bleu outremer d’une nuance incroyable. Cette couleur surréaliste déclenche comme une vague de chaleur dans tout mon corps, et l’impression de la connaître me saisit. Qu’estce qui m’arrive ? Non mais sérieusement je suis ridicule, je suis pas dans une de ces comédies romantiques à la noix.

_________________
Mon blog sur la Mésopotamie : baabilu.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Mithra
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: Re: [Fantastique] Šara et Ethan   Lun 11 Juil 2016 - 20:17

’inconnue semble prendre brusquement conscience de l'attention que lui portent les autres, elle met sur son nez la paire de Ray-Ban Aviator qui pendait sur sa poitrine au bout d’une chaîne d’or. Cette fille affiche un air détaché, mais je voit bien qu'elle scrute la classe.
J’entends les blondes cracher leur venim sans même se cacher. Tous les autres mecs sont attirés par la fille aux yeux bleus. Cette nouvelle qui semble irradier. Elle me fait penser à une éclipse solaire, un spectacle superbe, mais qu’on ne peut pas contempler sans se brûler la rétine.
Mais ce risque ne me fait pas peur.

— Taisez-vous ! ordonne Awat. Voici une nouvelle élève…

Il tente de déchiffrer la fiche qu’il tient en main avec un air comique de chimpanzé pris dans
un pot de miel.

— S… ara Lâdja… bredouille-t-il.

Après avoir poussé un profond soupire, la nouvelle s’empare d’une craie et trace sur le
tableau deux mots : Šara Lâdjaward, et se tourne à nouveau vers la classe :

— Mon prénom se prononce Chara, mais appelez-moi Cara, et mon nom de famille Laadjaward, ce
n’est pas compliqué.

Elle avait prononcé ces derniers mots d'un ton à la fois dédaigneux et calme en fixant Axat. Ce dernier s’éclaircit la gorge, gêné. Le prof scrute la classe avant que son regard se pose sur la chaise vide à côté de moi. Je dois être protégé là-haut, l’habitude de m’installer seul me semble d'un coup encore plus agréable.

— Allez vous installer près de Mr Thomas, dit-il à cette Šara en me désignant.

Elle accepte d’un mouvement de tête royal et se dirige vers ma table. Elle est suivie du regard par toute la classe. J’entends la reine des blondes Cécile murmurer un truc du genre : « qu’est-ce qu’elle va faire à côté de ce taré ? », mais ça ne m'atteint pas. Je suis complètement hypnotisé par les effluves de vanille et de cèdre qui émanent de la nouvelle. Elle se laisse tomber sur la chaise à côté de moi et sort ses affaires d’une vieille besace militaire avant de visser des écouteurs sur ses oreilles. Je reconnais aussitôt la musique.

— Faster ? je murmure à ma voisine.
— Pardon ? me demande-t-elle avec un petit accent en retirant ses écouteurs.
— Faster, je répète. De Sofie de la Torre, c’est bien ça ?
— Comment tu l’as reconnu ?
— Je suis fan. Et puis vu le volume c’est étonnant que le prof t’ait pas grillée.
— Vous avez fini de discuter ? nous coupe Awat.

_________________
Mon blog sur la Mésopotamie : baabilu.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
 
[Fantastique] Šara et Ethan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit fantastique à proposer ?
» La Chevauchée fantastique - Stagecoach - 1939
» FESTIVAL FILM FANTASTIQUE + EXPO ALIEN à STRASBOURG
» Le plastique, c'est fantastique...
» [Fantastique] Le clan des Otori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits fantastiques / bit-lit :: textes fantastiques-
Sauter vers: