Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au delà des barrières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Au delà des barrières   Sam 3 Sep 2016 - 18:59

Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle histoire. Bonne lecture à tous, on se retrouve dans les commentaires !

Chapitre 1 Partie 1:
 

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Au delà des barrières   Mer 7 Sep 2016 - 18:18

Chapitre 1 Partie 2:
 

P.S : je pense illustrer l'histoire

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Au delà des barrières   Dim 6 Nov 2016 - 21:08

Chapitre 2 Partie 1:
 

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Au delà des barrières   Ven 11 Nov 2016 - 3:00

Avant toute chose, Djevelen ne me tue pas si les phrases écrites en japonaises sont fausses. Ne sachant dire que quelques mots, j'ai du utiliser google traduction. Si tu veux corriger, n'hésite pas.

Chapitre 2 Partie 2:
 

P.s : On n'oublie pas de dire un grand merci à Tassa qui m'a permis de finir ce chapitre et qui m'a donné plein d'idée pour la suite.

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Au delà des barrières   Jeu 17 Nov 2016 - 22:15

Chapitre 3 Partie 1:
 

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Au delà des barrières   Jeu 24 Nov 2016 - 19:32

La journée s’acheva sous les rires des discussions plus qu’endiablés des clients. Inezia fit comme elle avait dit : elle s’occupa de la fermeture du magasin laissant le groupe sur le pas de la porte. Mizore lui fit un petit coucou avant d’être embarquée par Brook.

_ Dakara wareware wa nani o shimasu ka ? (alors que faisons-nous ?) questionna le français.
_ Anata wa hoteru ni totatsu suru mae ni machi ni aruku koto ga dekimasu. Wareware wa mada kochi kara mongen made no jikan o motte imasu. (On peut se promener dans la ville avant de rejoindre l'hôtel. On a encore le temps avant le couvre-feu de l'entraineur.) répondit Nakaya
_ Okay, tu nous accompagnes Mizore ? Je te ramènerais après si tu veux.
_ Pour…pourquoi pas
_ Génial, watashitachiha, shinai chushin-bu ni totatsu suru tame ni michi o ikimasu (on va descendre la rue pour se rendre dans le centre ville)

Les japonais acquiescèrent et suivirent leur guide pour cela ils traversèrent la rue artisanale de la ville de Boifaisan-sous-bois. La ville avait une particularité qui la rendait unique. Elles favorisaient beaucoup les commerces du passé. C’est pour cela qu’on trouvait des épiceries au comptoir, des cordonniers, des marionnettistes, des limonadiers, … Toutes possédaient une devanture d’antan Les rues pavées dataient de l’époque du moyen-âge et étaient accompagnées de lampadaire fonctionnant au gaz rappelant ceux de l’époque Victorienne. La mairie organisait même des week-ends historiques où une période était mise en avant. Dans quelques semaines, ça allait être au tour de la Belle Epoque. Tous les vendeurs allaient se vêtir d’habits réalisés par les couturières ou par les commerçants eux-mêmes. Tout le monde attendait l’événement avec impatience car cela voulait dire que la ville allait voir sa population doublée grâce aux habitués et aux curieux qui viendraient jetés un œil.

Une fois arrivé dans le centre-ville, le groupe se promena dans la grande artère, s’arrêtant parfois devant des vitrines pour pouvoir les observer plus en détails. Ils posaient aussi quelques questions sur les statues qu’on trouvait à intervalle régulier. Brook leur expliqua qu’elle provenait d’un atelier de sculpteur de la rue artisanale. Ses œuvres étaient toutes des représentations des personnes qu’il admirait le plus comme Zola et Manet. La plus connue était celle qui mettait en scène Victor Hugo et Jules Verne. Elle se trouvait dans un parc non loin de l’immeuble de Mizore. Bien évidemment, certains d’entre eux prirent des photos : seul ou accompagné. Ils prirent des poses que Brook trouva bizarre. Son amie l’informa qu’elles provenaient d’un manga du nom de Jojo’s Bizarre Adventure. Le judoka français lui annonça qu’il regarderait chez lui ce que l’escrimeuse approuva fortement !

_ Chotto, kite, watashitachiha issho ni shashin o okonaimasu (hey, venez on va faire une photo tous ensemble) annonça Nakaya

Le français acquiesça et poussa son amie avant qu’elle ne prenne la fuite. Comme à son habitude, elle dut être devant. Heureusement, elle n’était pas seule cette fois-ci. A ses côtés, se trouvaient Takato, Nakaya,Ono et Baker puis derrière, ils y avaient le reste du groupe. Brook demanda à des passants de les prendre en photo. Une fois qu’elle fut prise, le français la posta sur les réseaux sociaux.

Ils vaguèrent encore quelques temps avant de voir qu'il était l'heure de rentrer. Comme promis, Mizore fut raccompagnée chez elle. Elle remercia les garçons puis entra dans le bâtiment. Arrivée dans son appartement, elle fut accueillie par son chat qui lui tourna tout autour. Il ne fit même pas attention au husky qu’il ignora royalement comme à son habitude. Sa maîtresse comprit tout de suite son message : le dieu de la maison avait faim ! Elle se dépêcha alors de lui servir de la nourriture à lui et à Winter. Enfin, elle s’occupa d’elle. Elle se prépara des petites croquettes de pomme de terre avec de la viande. En attendant que tout soit chaud, elle continua sa lecture du soir. Bien évidemment, elle jetait de temps en temps un coup d’œil à la cuisson pour éviter que ça déborde. Plus question que les épisodes des nouilles et du riz à la mer se reproduisent. C’était beaucoup trop pénible à nettoyer.

Quand elle eut mangée, elle prépara ses affaires pour le lendemain. Elle allait enfin pouvoir s’entrainer avec les autres. Elle n’attendait plus que ça. L’escrime faisait parti de ses petits plaisirs de la vie, pas aussi important que la lecture, le dessin et le violon mais quand même. De plus l’idée de battre Nicole était assez tentent bien qu’elle ne lui traversa l’esprit l’espace de quelques secondes. Elle rigola à cette pensée. Non, elle n’était pas sadique, loin de là. Elle voulait juste se venger sur la rastagirl qui l’avait abandonné dans la journée sans un mot

Voyant qu’elle n’avait reçu aucun de ses messages de ses amies pour la prévenir qu’un live était prévu, elle partie directement au lit avec comme lecture du soir, le tome 1 de Tara Duncan. Elle s’était fixée comme objectif de lire tous les tomes avant la sortie du onzième. Elle se sentait plutôt confiante. Comme à leurs douces habitudes, KuroSleepSloth et Winter se mirent sur la couette. Le chat ne mit pas longtemps à s’endormir tandis que la chienne luttait contre le sommeil.

Quand elle eut lu une bonne centaine de pages en 1 heure, Mizore se dit qu’il était tant de dormir. Mais quelqu’un en décida autrement. En effet, son portable vibra. C’était Nicole qui venait de lui envoyer un message.

_ Hello, ma demie japonaise préférée comment ça va ? =D
_ Il est 22 heures, tu sais è_é répondit Mizore
_ Ouep ouep, mais moi je me couche plus tard.
_ Pourquoi t’es partie de la boutique :’(
_ Je voulais te laisser avec ton prince charmant =D
_ Mon prince charmant ? ?_ ? O_o Tu parles de Brook ? Je t’ai dis que je ne l’aimais pas >.< Faut te le dire en extraterrestre.
_ Je te parle pas de lui, banane.
_ Je ne suis pas une banane T_T
_ Je te parle du Ryu !!!!!!!!!! T’es plus aveugle que tous les aveugles réunis !! C’est grave à ce niveau-là
_ C’est pas plutôt toi qui es amoureuse de lui, tu ne fais que parler de lui depuis qu’il est là !
_ Normal, je te taquine parce que quand il est dans les parages ou qu’on parle de lui, tu deviens rouge comme une tomate. Puis ça se voit hyper bien sur ton teint blanc. Continue comme ça et tout le monde le saura !
_ Mais je suis pas amoureuse de lui nom de diou, je le connais même pas !
_ Un coup de foudre, ça peut arriver n’importe quand et sur n’importe qui ! Allez, je te fais un bisous et je vais au lit. Comme je jubile à l’idée que tu vas sans doute réfléchir à mes paroles toute la nuit. Tant pis, si demain je me fais exploser à l’entrainement XD. C’est tellement bon de te voir comme ça.
_ Mais euh, t’es méchante >_<
_ Je sais.

Ne recevant point de nouveau message, Mizore se mit sur le ventre pour dormir tout en serrant dans ses bras, sa peluche préférée qui était un Monokuma, emblème du jeu vidéo Danganronpa. Alors qu’elle commençait à s’endormir, elle reçut un autre message de son amie

_ P.S : J’en ai parlé à Inezia et Martine Razz Sans rancune.
_ Je la déteste ! maugréa la franponaise

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Au delà des barrières   Ven 25 Nov 2016 - 17:54

Les phrases en gras sont celles des japonais, elles ne sont pas encore traduites.
Chapitre 4 Partie 1:
 

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au delà des barrières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au delà des barrières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Stevens, Shane] Au-delà du mal
» [Lovecraft, H.P.] Par-delà le mur du sommeil
» Titanic, au delà d'une malédiction
» MAMMUTH Réalisé par Gustave Kervern, Benoît Delépine
» Au-delà (de Clint Eastwood)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: textes contemporains/polars-
Sauter vers: