Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Absolute Destiny: Atlantide - Commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
J.Hearl.Hinger
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/09/2016

MessageSujet: Absolute Destiny: Atlantide - Commentaires   Jeu 15 Sep 2016 - 2:40

Et voilà, l'espace commentaire pour Absolute Destiny: Atlantide est désormais créer !
Merci à toi Dine ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dine
Grande Vété
avatar

Féminin Nombre de messages : 744
Localisation : un pays froid et humide
Loisirs : En plein travaux, de retour bientôt
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: Re: Absolute Destiny: Atlantide - Commentaires   Jeu 15 Sep 2016 - 11:21

Coucou, J.Hearl,

Je pense que tu as bien fais de venir déposer le début de ton texte ici, car un œil extérieur est parfois utile, et les forums pour ça, c'est trop bien!

De ton texte, j'aime bien l'histoire globale. l'ensemble parait prometteur, c'est un premier bon point

Ensuite, ton synopsis est bien fait, surtout la dernière phrase qui donne vraiment envie. il manquerait juste une petite phrase d'intro, après "A l'aube du XXIIIeme siècle...du genre: le temps de la conquête spatiale...juste pour bien situer l'action dans son contexte. Voilà, rien de méchant, ça roule!

C'est après que ça se complique scratch

Je vais reprendre tout ton prologue pour ça, c'est parti:

Spoiler:
 

Concusion: J.Hearl, ton roman à tout pour séduire, on sent toute une fabuleuse histoire derrière tout ça, donc côté scénario, tu es tranquille je pense.

Mais le début d'un texte, c'est ta vitrine, tu n'as qu'une chance de faire une bonne impression, c'est là qu'il faut accrocher le lecteur! il doit donc être HYPER travaillé! il ne doit pas y avoir d'erreurs basics comme celles que j'ai vu sur les races et espèces, sinon tu perds en crédibilité. Je pense que ça, c'est ton premier problème.

Le deuxième: Souviens-toi que nous ne sommes pas dans ta tête, ton texte dois être clair, limpide (je dis cela pour le passage planète inconnue qui nous embrouille).

Le troisième: Quand on lit le début de ton texte, du synopsis à la fin du prologue, on observe une baisse de qualité d'écriture allant crescendo, ça c'est très mauvais.

Le dernier: Doses bien le suspense! Tu as failli te griller tout seul sur ce coup!

Bref, C'est ton prologue qui pèche! A revoir donc.

Désolé de t'avoir ainsi assassiné de reproches mais c'est uniquement dans le but de t'aider. Je suis un monstre! hin hin hin devil2

A bientôt J.Hearl geek

_________________
En plein travaux, de retour bientôt  hippo

"On qualifie d'impossible les choses que l'on n'a pas vraiment envie de faire."

                                                                                                      Mike Horn
Revenir en haut Aller en bas
J.Hearl.Hinger
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/09/2016

MessageSujet: Re: Absolute Destiny: Atlantide - Commentaires   Jeu 15 Sep 2016 - 23:43

Merci pour tous ces précieux commentaires Dine !
Je savais bien que quelque chose clochait au début et que s'était bon pour la suite. Je m'occupe actuellement de la réécriture finale de mon histoire. Quand cela sera fait, je reviendrai sur le début. J'ai d'ores et déjà apporté quelques modifications au début, tu pourras me donner ton avis !
Au passage, j'en profite pour ajouter des cadratins, ce qui est tout de même une norme pour un livre de qualité !
Si tu le souhaites, je pourrai te fournir un lien vers le livre entier lorsque celui-ci aura été mis à jour ! Wink

Voici les changements :


*PROLOGUE*

Je m’appelle Lergus Heda Na.

Vous me connaissez, ou peut-être que vous m’avez connu un jour, ou que vous me connaîtrez dans une autre vie. Et il vaut mieux pour l’instant que l’endroit depuis lequel j’écris demeure inconnu de vous.
Je rédige cette histoire en l’an 2230 de la Terre, soit deux années après la fin des longs évènements qui vont vous êtres contés.
Mais cette planète-là, la Terre, existe-t-elle encore au moment où je m’apprête à vous parler de cette histoire qui s’est déroulée bien avant maintenant ?
Vous le saurez, un jour.
Je ne suis pas un ancien habitant de la Terre, et pourtant, l’histoire que je vais vous raconter concerne une race dont je ne faisais partie qu’à moitié. Celle des humains, et des races humaines dont la planète d’origine était bien celle que l’on nommait la Planète Bleue.
On disait qu’un jour arriverait l’Âge d’Or de l’Humanité.
Mais quelle civilisation humaine ? Celle qui naquit sur la Terre voilà des millions d’années ? Ou peut-être une autre ?
Ce que l’on savait d’eux, en tout état de cause, c’est que l’Âge d’Or de des humains de la Terre n’était pas encore arrivé, loin de là.
À l’ère du monde moderne, de nombreuses civilisations terrestres étaient entrées dans les mythes et légendes populaires. Certaines avaient prospéré, tandis que d’autres avaient failli pour de mystérieuses raisons. Quoi qu’il en fût, à cette époque, elle existait toujours. Il fut un temps où l’Homme pointait l’œil vers une simple pierre pour créer le feu, puis vint l’art du dessin, puis de l’écriture. Puis enfin, en l’espace de quelques centaines d’années seulement, tout s’accéléra.
À partir du XIXème siècle, les yeux de leur monde se tournèrent vers la toute-puissance de la machine à vapeur qui révolutionna l’industrie humaine, et au-delà, leur mode de vie, à tout jamais.
Quand tout s’accéléra à la fin du XXème siècle avec l’explosion des technologies numériques, cette fois-là, le tournant n’était plus de savoir vers où ces humains allaient, mais quand est-ce qu’ils y arriveraient.
Mais arriver à quoi donc ?
Tout simplement parvenir à pousser la technologie jusqu’au seuil qui permettrait à leur Humanité de ne plus seulement pointer leur regard vers les étoiles, mais d’embrasser l’une de leurs destinées : d’y vivre. Si la race humaine dominait la Terre, peut-être que d’autres dominaient d’autres mondes. Si des guerres avaient lieu sur Terre, peut-être que d’autres se déroulent ailleurs au moment même où vous, lecteur, vous lirez ces lignes.
C'est donc maintenant que commence l’ultime histoire de l’Humanité. Mais pas seulement l’histoire de cette espèce-là, celle de bien plus que cela, au-delà de nos rêves et fantasmes les plus fous, mais aussi de nos pires cauchemars. Une aventure épique sans limite, dans laquelle la seule frontière est celle de votre imagination.
Un fantastique périple qui mena la plus incroyable mission spatiale jamais imaginée par les humains de la Terre aux confins de leur système stellaire, et qui révéla à ses explorateurs des secrets dont nul n’aurait pu soupçonner l'existence.




*CHAPITRE I – AILLEURS*

Sur une grande planète, quelque part dans l’Univers.
Des millions de petites lumières parsemaient la surface d’une planète qui ressemblait beaucoup à la Terre. Mais contrairement à l’astre de l’Humanité, celle-ci était deux fois plus large et était recouverte à près de quatre-vingts pourcents d’eau. De nombreuses petites formes de vie lumineuses paraissaient exister partout à l’intérieur de l’un des deux océans géants qui couvraient une bonne partie de la planète. D’étranges villes à moitié souterraines surmontaient en grande partie les continents. À leur surface, de très grands bâtiments de toutes les formes étaient recouvert de plantes vertes. Leur végétation était en parfaite symbiose avec leurs cités, au point même qu’il était difficile de distinguer ce qui était artificiel et ce qui ne l’était pas. Tout était vert brillant et somptueux. D’étranges créatures à poils gris et à six pattes étaient surmontées par une forme de vie qui était dissimulée à l’intérieur d’un halo d’énergie blanche. Les jambes et les bras de cette étrange entité étaient tendus sur des harnais qui lui permettait de tenir l’animal. C’était comme si un fantôme ou un ange était dissimulé à l’intérieur de cette lumière.
Soudain, l’animal et son maître stoppèrent face au rebord d’une cascade qui s’écoulait sur plusieurs kilomètres de profondeurs dans une pleine multicolores qui était envahie d’une végétation luxuriante.
Une seconde créature à six pattes s’avança derrière elle. Cette dernière était tout autant surmontée par une autre forme d’énergie vivante. Une voix stridente raisonna dans une langue inconnue.
— Ils sont tous à l’abri maintenant, commença celle qui était le plus au bord des chutes d’eau et qui apparemment avait senti la présence de l’un de ses semblables juste derrière elle.
— Oui, mais nous avons perdu le contact avec toutes nos colonies dans ce système et les autres alentours.
— Et pour la première attaque ?
— Une partie de la population a pu être évacuée juste à temps. Elle a été transférée en toute sécurité vers la planète refuge principale, Lordamon. Tout le monde a été accepté. Un territoire nous a été octroyé.
— Nous sommes sauvés. Notre race est sauve, pour l’instant en tout cas.
— Certes, mais tout n’est pas encore terminé : nous n’avons pas perdu la guerre.
— La guerre non, mais toutes les batailles précédentes, nous les avons toutes perdues. Comment dire à ceux de notre propre peuple restés ici qu’ils n’ont aucune chance ? Crois-tu que je puisse faire une telle chose ? Leur ôter tout espoir alors qu’ils espèrent tous que nous pourrons les faire partir d’ici ?! demanda la première créature qui scrutait le ciel, toujours au bord de la cascade.
En observant le ciel, on pouvait observer un étrange halo de lumière orangé tout autour de la planète, comme si un bouclier magnétique entourait ce monde tout entier.
— Tu sais que nous ne pouvons pas évacuer tout le monde, nous sommes des milliards, c’est impossible. Nous n’avons plus le temps !
— Je le sais, acquiesça bien malgré elle l’autre créature.
À l’intérieur de son halo d’énergie, elle pouvait observer ce qui se passait dans le ciel, et au-delà. Elle ressentit un phénomène dans l’air. Quelqu’un… ou quelque chose, était en train d’arriver.
— Tu vas bien ? demanda la créature juste derrière elle.
Celle-ci ne répondit pas. Puis après quelques instants, elle annonça la nouvelle… la pire.
— Ils sont là …
Une flotte de milliers de vaisseaux spatiaux de guerre sphériques, blancs, d’environ un kilomètre de diamètre chacun, attendait patiemment qu’un avènement se produise. Et cela arriva.
Brusquement, face à eux en orbite de la planète, une lumière aveuglante commença à émerger de quelque chose qui n’était pas là auparavant. C’était une sorte de portail gris blanc scintillant et tourbillonnant qui s’ouvrit dans l’espace, vers un autre monde.
Quelque chose s’apprêtait à s’introduire dans ce système stellaire …
Revenir en haut Aller en bas
Dine
Grande Vété
avatar

Féminin Nombre de messages : 744
Localisation : un pays froid et humide
Loisirs : En plein travaux, de retour bientôt
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: Re: Absolute Destiny: Atlantide - Commentaires   Sam 17 Sep 2016 - 13:22

Coucou J.hearl,

Il y a du mieux dans ce que tu as fais. Un nouveau chapitre est né, donc! Tans mieux. Je pense que tu seras amené à revoir ce chapitre et l'étoffer mais le mieux est de ne pas se prendre la tête avec ça maintenant. Continuer à avancer sur ton texte et les idées pour le restructurer viendront toutes seules avec le temps.

Les tirets cadratins!! Oui c'est carrément l'idéal! Moi je n'ai pas l'option avec mon Word, snif.

Je ne promet pas de lire ton livre en entier, pas tout de suite car je suis déjà sur plein de textes en plus du mien et des exos, mais je ne t'oublie pas Wink

A bientot! cat

_________________
En plein travaux, de retour bientôt  hippo

"On qualifie d'impossible les choses que l'on n'a pas vraiment envie de faire."

                                                                                                      Mike Horn
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Absolute Destiny: Atlantide - Commentaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Absolute Destiny: Atlantide - Commentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dollhouse : avis et commentaires
» [Leroy, Jérôme] Un dernier verre en Atlantide
» De Grand teton à Glacier en passant par Yellowstone - Vos commentaires
» Discussions, commentaires et prévisions sur Occupation Double...ici
» Disney Atlantide - Splash Adventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits S-F :: commentaires-
Sauter vers: