Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Utopia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thormis
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 15/05/2013

MessageSujet: Utopia   Ven 2 Déc 2016 - 16:12

Voici le début d'un récit en cours de réalisation, fruit d'un long projet. Voici le prologue, c'est court, mais c'est de là que tout part. Je voudrai simplement, avant de poursuivre, avoir des avis sur la façon dont j'amène les deux dernières phrases de ce texte. Est-ce suffisamment clair ? Y a-t-il des phrases bancales ? Ou à reformuler ?

merci d'avance !

_________________________________________________________________________________________________________

UTOPIA

"- Vous désirez quelque chose ?"

Une douce voix me tira de ma torpeur. Je levai les yeux et croisai le regard de l'hôtesse de l'air qui me fixait avec un large sourire.

"- juste un jus de tomate, merci, fis-je, répondant à son sourire par le miens".

Je me saisis du verre tendu et replongeai dans les profondeurs de ma pensée. Une multitude d'idées se bousculaient dans mon esprit et je ne parvenais pas à y mettre de l'ordre. Par où commencer ? Tant de choses s'étaient déjà déroulées. Le passager situé devant moi s'agita soudain, puis se retourna pour me faire face. Je ne le connaissais que trop bien :

" -Avez-vous finis votre rapport ? Nous arrivons dans moins d'une demi-heure, et je souhaite avoir bouclé tout cela avant d'atterrir.
- Presque, répondis-je avec un sourire forcé, je suis en train de conclure, mais si vous persistez à m'interrompre toutes les cinq minutes, j'ai bien peur de ne pouvoir terminer dans les temps."


Je posai mes mains sur la tablette devant moi et m'y agrippa fortement. J'espérais, par ce procédé, éviter de trahir les tremblements qui parcouraient mes mains. Mon interlocuteur me jeta un regard noir, mais ne pipa mot, puis se remit dans le sens de la marche et vaqua à ses occupations. Je réprimai un soupir de soulagement et repris ma triste besogne. Le rapport que je rédigeais portait sur l'avancée de l'étude sociologique sur laquelle je travaillais. Contrairement à ce que j'avais énoncé, je l'avais déjà terminé. Une dizaine de pages relatant les faits et gestes de sujets d'études que nous venions d'analyser au cours de ce voyage. Pourtant, je continuai à écrire, écrire une page de plus, une unique page sur un sujet totalement différent. Je me devais de raconter, de dénoncer la supercherie en cours. Mais pour cela, il me fallait être prudent. Très prudent. Depuis maintenant deux ans, je m'appliquais à écrire une page de plus, recto/verso, au cours de chaque vol que j'empruntais. C'était le seul moyen que j'avais trouvé pour échapper à la surveillance continue des hommes qui m'accompagnaient, et le seul moment où j'avais, dans le même temps, du papier et un stylo pour m'exprimer. A présent, j'étais sur le point de conclure. il ne me manquait plus qu'à dissimuler cette page dans mes vêtements, puis, lorsque je serai de retour dans ma cellule, rassembler les autres écrits pour n'en faire qu'un. Désormais, une seule question se posait : à qui allai-je bien pouvoir donner ces mémoires, comment relever ce dernier défis et trouver LA personne à qui révéler la vérité, avec un grand V. Si je réussis, alors le monde s'en trouvera bouleversé.

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant.
B. Fontenelle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Utopia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Axell] Utopia
» Sortie Gakuen Utopia - Manabi Straight 01
» utopia
» [Marvel] X-Men et séries mutantes
» La chanson que vous aimeriez nous faire découvrir....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits fantastiques / bit-lit :: textes fantastiques-
Sauter vers: