Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le roi au château, commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Le roi au château, commentaires   Jeu 29 Déc 2016 - 23:25

Que dire....

J'espère que vous avez passé un bon moment génial !

Mais si ce n'est pas le cas, je suis ouvert à la critique.

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1439
Age : 15
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Ven 30 Déc 2016 - 10:06

Je suis bien contente que tu postes par parties pour la flemmarde que je suis !
Après, pour l'instant, je n'accroche pas trop à ton texte. Les descriptions sont biens et tu donnes une ambiance, mais je ne sais pas trop pourquoi je n'y repond pas.... Voilà, j'essayerais de venir lire la suite pour me faire un autre avis !
Et encore désolé !

_________________
Il existe une heure morte dans la nuit, l'heure la plus froide, la plus noire, celle où le monde a oublié le soir et où l'aube n'est pas encore une promesse, une heure où il est beaucoup trop tôt pour se lever mais si tard que se coucher n'a plus guère d'intérêt.
Anonyme.
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Ven 30 Déc 2016 - 20:22

Djevelen a écrit:
Je suis bien contente que tu postes par parties pour la flemmarde que je suis !
Après, pour l'instant, je n'accroche pas trop à ton texte. Les descriptions sont biens et tu donnes une ambiance, mais je ne sais pas trop pourquoi je n'y repond pas.... Voilà, j'essayerais de venir lire la suite pour me faire un autre avis !
Et encore désolé !

C'est pas grave, je respecte ton avis et ta franchise.

Mais bon, c'est un peu vague pour que j'en fasse quelque chose d'utile!

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 741
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Dim 1 Jan 2017 - 18:13

La bonne année Tassa!

La réaction de l'enfant m'a beaucoup surprise et à partir de là j'ai été accrochée, et je me suis dit qu'il devait y avoir quelque chose de très intéressant là-dessous.

Ça me donne vraiment envie de lire la suite!

_________________
Parce que la rentrée c'est bien des fois, je vous convie à jouer à cet RP de rentrée!  study  canap houra cheers (ah la la, qu'est-ce qu'on s'amuse sur ce forum!)
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Dim 1 Jan 2017 - 22:46

Salut a écrit:
La bonne année Tassa!

La réaction de l'enfant m'a beaucoup surprise et à partir de là j'ai été accrochée, et je me suis dit qu'il devait y avoir quelque chose de très intéressant là-dessous.

Ça me donne vraiment envie de lire la suite!

La bonne année à toi aussi Salut! Je te salue bien bas (ok je sors ::rolling:: ).

Merci de ton commentaire, accrocher le lecteur, c'était le but, je suis content que tu me dises que ça ait marché sur toi Super !

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Plumage
Chébérienne
avatar

Féminin Nombre de messages : 792
Age : 14
Localisation : Vous voyez le Groenland ? Ben c'est pas là bas, y fait trop froid...
Loisirs : M'instruire dans l'art et la sagesse des archevêques d'antan...c'est une blague, j'aime bien faire chier ma sœur. Et manger des tomates.
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Lun 2 Jan 2017 - 13:53

Pour ma part, au début je ne savais pas à quelle époque se déroulait l'histoire...J'ai donc lu les deux premier chapitres en pensant que la scène se passait au temps de Louis XIV, mais c'est quand j'ai lu qu'il y avait des voitures que je me suis dit que j'avais eu un petit soucis de compréhension...mais sinon j'ai bien aimée !
Aussi je n'ai pas trop compris la scène où les enfants se précipitent dans la rue et que la fillette se fait tabasser par le gros-vilain-pas-beau...est-ce que les autres continuent leur route sans se soucier d'elle ? Voilà, c'était un peu flou...
Aussi, pense à mettre des symboles avant que les personnages parlent, sinon on s'y perd un peu !

Bref, sinon ta nouvelle m'a plu, c'était génial !  Super

_________________
plum2 


Je pose ici la plus grande énigme jamais résolue au monde :


Mais quel est donc le prénom de Salut ??  Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://lespetiteslecturesdethallia.blogspot.fr/
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 741
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Lun 2 Jan 2017 - 16:57

Plumage a écrit:
Bref, sinon ta nouvelle m'a plu, c'était génial !
Mais c'est pas fini, si? Ils vont bien en faire quelque chose de cette photographie!

J'avais lu que le premier chapitre en fait! ^^ J'avais pas vu qu'il y avait une suite.

Du coup le fait que ce soit à Jakarta rend la scène précédente un peu moins surprenante (moi je visualisais Paris au début ^^') Mais maintenant je me demande pourquoi se donner tant de mal pour une photo.

J'aime beaucoup ta manière de raconter. Avec des phrases courtes, dénuées de sentiment. Ça donne du caractère à ton texte! Wink

_________________
Parce que la rentrée c'est bien des fois, je vous convie à jouer à cet RP de rentrée!  study  canap houra cheers (ah la la, qu'est-ce qu'on s'amuse sur ce forum!)
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Lun 2 Jan 2017 - 19:24

Oui, désolé pour la ponctuation, le forum les fait toujours sauter, je suis obligé de les remettre à chaque fois que je poste un texte. Mais voilà, c'est réglé!

L'histoire se passe de nous jours, à Jakarta. Et évidement non, ce n'est pas fini, le titre doit encore prendre tout son sens!

@Plume: je ne sais pas trop où tu en es dans la nouvelle alors je réponds à ta question sur Nisrina avec un spoiler partie 4:

Spoiler:
 

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Ametis
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Localisation : Au pays du thé et des corgis !!
Loisirs : Dessin, écriture, théâtre, musique, cocktails...
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Mar 3 Jan 2017 - 2:07

Très sympa à lire ! Moi aussi j'ai cru qu'on était au moyen-âge au début, mais ça fait une surprise de plus en lisant ton texte ^^ On commence directement dans une pièce fermée, du coup ça fait un choc quand les enfants sortent, en fait ça fait comme une bourrasque d'air en sortant de la gallerie genre "SURPRIIIISE !". Mais si ce n'était pas voulu, tu peux peut-être décrire l'accoutrement de l'homme, ou bien préciser quels vêtements porte Asmo ? On sait que ses vêtements sont abîmés et qu'il porte des sandales, ça peut correspondre à différentes époques Smile
Bref, un très bon moment de lecture, est-ce qu'il y aura une suite ? Une nouvelle qui se termine comme ça, je reste un peu sur ma faim ! Qui sont ces enfants ? Pourquoi Asmo est le roi ? Pourquoi ont-ils volé ce tableau ?? Very Happy

_________________
Some people live more in twenty years than others do in eighty. It's not the time that matters, it's the person.


Mon blog perso: Le Soliloque de Tess
Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1439
Age : 15
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Mar 3 Jan 2017 - 8:10

Bon, Tassa, tu me demandais ce qui n'allait pas... J'ai lu la partie deux et ça m'a fait le même effet. Je pense que c'est dû au style d'écriture que tu utilises. Je trouve que tu mets bout-à-bout les éléments sans jamais les developper, sans jamais mettre une émotion.... Du coup ça me perturbe vachement.

_________________
Il existe une heure morte dans la nuit, l'heure la plus froide, la plus noire, celle où le monde a oublié le soir et où l'aube n'est pas encore une promesse, une heure où il est beaucoup trop tôt pour se lever mais si tard que se coucher n'a plus guère d'intérêt.
Anonyme.
Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 29
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Mer 4 Jan 2017 - 11:36

[Extraits 1 à 5]

Je commence la découverte des textes partagés et TADAM, je débute par le tiens Smile

J'ai lu d'une traite les 5 extraits que tu as partagé. Comme les commentaires précédents, au début j'ai eu du mal à situer l'époque, mais je n'ai pas trouvé cela gênant. Ce qui a perturbé Djevelen est ce qui a réussi à m'accrocher. Ton écriture dénuée de sentiments, plus factuelle, presque chirurgicale, m'a surprise et m'a donné envie d'en lire plus. Parce que j'espérais qu'à un moment, un peu plus d'informations sur le ressenti des personnages transparaitrait.

J'avoue que sur ce point, qui est surtout développé sur ton extrait 5, j'ai été du coup un peu refroidie. On aimerait ressentir de la compassion pour Asmo, mais ici j'ai trouvé que le ton factuel desservait justement cet objectif. On a le sentiment d'une liste de malheur, mais ça ne nous touche pas. Peut-être parce que tu le présentes justement de façon factuelle alors qu'on attendrait peut-être davantage de détails sur le point de vue soit de la mère soit (particulièrement) du fils face à ces événements.
Après c'est mon ressenti personnel Wink Et j'ai aussi conscience que garder cette tonalité apporte de la cohérence au texte dans sa globalité, et peut aussi être un parti pris pour montrer la force, l'indépendance et la distance du jeune Asmos sur sa vie. C'est juste qu'à titre personnel, j'aime bien me sentir proche d'au moins un personnage ^^

Plus sur le détail, il y a quelques parties qui m'ont fait tiquer :
Extrait 1 a écrit:
Instinctivement et sans vraiment s'en rendre compte, il détourne les yeux. Il n'a alors plus aucune chance...
Ici je m'attendais à une attaque personnelle contre le galeriste, ce que laisse penser la dernière phrase. Comme si le fait de détourner les yeux indiquaient un signe de faiblesse. Tu présentes Asmos comme fort psychologiquement et tout, on s'attend donc à ce que tu joues sur ce contraste.
On peut se dire que du coup il y a un effet de surprise, mais je trouve que dans ce cas ça tombe à plat face à la véritable action qui s'ensuit.

Extrait 3 a écrit:
On court encore un peu. Voilà ! On y est presque.
L'utilisation du "on" tombe un peu comme un cheveu dans la soupe ici. Ton écriture met de la distance entre la narration et les personnages depuis le début. C'est la première et unique fois que tu crées ce lien d'inclusion entre les personnages et le lecteur. Le reste du temps tu écris "les enfants", "le groupe d'enfants". Passer au "on" ici casse du coup cette dynamique, en plus d'être unique dans ton texte.

Extrait 4 a écrit:
Ici, le spectacle est très différent de ce qu'offrait le centre ville, avec ses grattes-ciels, ses illuminations, sa verdure. Il fait sombre. Les odeurs sont différentes.

Les marches pour descendre dans le bidonville n'ont d'escalier que le nom. Le sol est fait de bosses, de fosses, recouvert de planches, de détritus.
Petit répétition sur le terme "différent".
Sinon peut-être regrouper ça en un seul paragraphe, car cela explique un peu en quoi ça peut être jugé différent. Mis à part ça j'aurais aimé plus de détails, pour comprendre en quoi c'est si différent. Jouer sur les oppositions peut être une piste (opposer les grattes-ciels au à la taille des maisons du bidonville, la verdure à la boue etc...). Tu le fais plus en détails derrière mais dans cette partie précise on en attend plus, que tu survoles comme tu l'as fait pour le centre-ville en somme.
"Les odeurs sont différentes." ça dit tout et rien en fait. On manque d'en savoir plus.

Extrait 5 a écrit:
Mais est-ce vraiment vrai ?
J'ai tiqué sur la tournure de phrase, j'avoue Wink

Voilà voilà ! Désolée pour le pavé. J'espère que tu trouveras mes commentaires utiles dans tous les cas !

J'ai l'air pointilleuse mais j'ai bien aimé ton début de nouvelle et j'ai hâte de découvrir la suite !

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Jeu 5 Jan 2017 - 8:58

Citation :
Je commence la découverte des textes partagés et TADAM, je débute par le tiens Smile

Quelle honneur! Mais tu aurais du commencer par un texte fini, c'est plus agréable (à mon sens) de pouvoir lire jusqu'à la fin! En tout merci merci d'avoir pris le temps de me donner un retour clap ! Et puis, tes remarques sont très justes.

Citation :
J'ai lu d'une traite les 5 extraits que tu as partagé. Comme les commentaires précédents, au début j'ai eu du mal à situer l'époque, mais je n'ai pas trouvé cela gênant. Ce qui a perturbé Djevelen est ce qui a réussi à m'accrocher. Ton écriture dénuée de sentiments, plus factuelle, presque chirurgicale, m'a surprise et m'a donné envie d'en lire plus. Parce que j'espérais qu'à un moment, un peu plus d'informations sur le ressenti des personnages transparaitrait.

J'avoue que sur ce point, qui est surtout développé sur ton extrait 5, j'ai été du coup un peu refroidie. On aimerait ressentir de la compassion pour Asmo, mais ici j'ai trouvé que le ton factuel desservait justement cet objectif. On a le sentiment d'une liste de malheur, mais ça ne nous touche pas. Peut-être parce que tu le présentes justement de façon factuelle alors qu'on attendrait peut-être davantage de détails sur le point de vue soit de la mère soit (particulièrement) du fils face à ces événements.
Après c'est mon ressenti personnel Wink Et j'ai aussi conscience que garder cette tonalité apporte de la cohérence au texte dans sa globalité, et peut aussi être un parti pris pour montrer la force, l'indépendance et la distance du jeune Asmos sur sa vie. C'est juste qu'à titre personnel, j'aime bien me sentir proche d'au moins un personnage ^^

Comme tu l'as très justement souligné, se détacher des événements était un parti pris. Les événements racontés dans le texte sont, et seront terribles. Mais je ne veux pas que le lecteur se focalise dessus. Je cherche à jouer sur deux idées, la pitié et l'admiration que l'on peut éprouver par rapport à la force dont fait preuve Asmo. Et je tiens à ce que la pitié ne soit pas le sentiment le plus fort. Et puis j'aime bien le style que donne les phrases courtes, factuelles, percutantes!

Là où je te rejoins, c'est sur l'extrait 5. Je n'en suis pas satisfait du tout. Les événements sont que je voulais décrire sont là, mais l'écriture est à mon avis est en dessous du reste du texte. Il mérite certainement d'être retravaillé, et je comprends qu'il t'ait fait tiquer!

J'y reviendrais certainement une fois le premier jet du récit terminé.

Citation :

L'utilisation du "on" tombe un peu comme un cheveu dans la soupe ici. Ton écriture met de la distance entre la narration et les personnages depuis le début. C'est la première et unique fois que tu crées ce lien d'inclusion entre les personnages et le lecteur. Le reste du temps tu écris "les enfants", "le groupe d'enfants". Passer au "on" ici casse du coup cette dynamique, en plus d'être unique dans ton texte.

Complétement d'accord.

Citation :
Ici je m'attendais à une attaque personnelle contre le galeriste, ce que laisse penser la dernière phrase. Comme si le fait de détourner les yeux indiquaient un signe de faiblesse. Tu présentes Asmos comme fort psychologiquement et tout, on s'attend donc à ce que tu joues sur ce contraste.
On peut se dire que du coup il y a un effet de surprise, mais je trouve que dans ce cas ça tombe à plat face à la véritable action qui s'ensuit.

Ils sont rares, les gens qui supportent un contact visuel les yeux dans les yeux plus d'une ou deux secondes. Ce que je voulais dire, c'est qu'Asmo a pris l'ascendant psychologique. Lui ose soutenir le regard de l'homme de la galerie.

Citation :
Petit répétition sur le terme "différent".
Sinon peut-être regrouper ça en un seul paragraphe, car cela explique un peu en quoi ça peut être jugé différent. Mis à part ça j'aurais aimé plus de détails, pour comprendre en quoi c'est si différent. Jouer sur les oppositions peut être une piste (opposer les grattes-ciels au à la taille des maisons du bidonville, la verdure à la boue etc...). Tu le fais plus en détails derrière mais dans cette partie précise on en attend plus, que tu survoles comme tu l'as fait pour le centre-ville en somme.
"Les odeurs sont différentes." ça dit tout et rien en fait. On manque d'en savoir plus.

Ok. Je ne voulais pas en faire des tonnes, ni tomber dans le cliché du "oh les pauvres le bidonville c'est vraiment moche" (tout le monde le sait), mais cela mérite certainement plus de détails.

Citation :
J'ai tiqué sur la tournure de phrase, j'avoue Wink

Mais est-ce la vérité, c'est mieux non?


A nouveau, merci de ton analyse!


@Djevelen : Je suis partisan du fait de ne pas décrire ce que le lecteur peut déduire tout seul. Et puis, ça lui donne de la liberté! Il peut s'imaginer les choses à sa convenance.

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 29
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Jeu 5 Jan 2017 - 10:09

Merci pour tes réponses ! J'ai vraiment accroché avec ton style d'écriture, et j'aime ton choix direct et percutant Smile

En tout cas tu atteints déjà bien les objectifs que tu t'étais fixé sur les sentiments sûre tu voulais amener chez le lecteur, en tout cas chez moi. Chapeau ! Je trouve ça très fort d'y arriver juste par un style d'écriture, et pas "juste" par les mots choisis !

Pour le regard, j'avais effectivement bien compris. Mais je trouve que cette phrase conduit le lecteur sur une mauvaise interprétation, justement. Et malheureusement tu n'exploites pas ailleurs (ni sur l'action qui suit) cet ascendant psychologique, c'est ça que j'ai trouvé dommage.
Tu vois, par exemple, quand Asmos fait demi-tour pour aider Nesrina, je pensais que ça jouerais sur la réaction du galeriste, ce qui n'a pas été le cas. C'est juste ça en fait que je voulais exprimer Smile

Et oui, "est-ce la vérité ?" est mieux Wink

Merci encore pour tes réponses, j'ai vraiment hâte de lire la suite !!

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Sam 14 Jan 2017 - 16:58

J'ai corrigé sur le texte les quelques remarques qui m'ont été faites.

J'essaye également une autre approche sur la partie 5 qui s'est vu décliné en une partie 5, une partie 6 et une autre partie 7 à venir (plutôt que de faire un grand flashback, j'essaye des scènes du présent entrecoupés de flashbacks). Je trouvais que je perdais trop de tension avec une énorme flashback contenant toutes les révélations, j'ai préféré les disséminer tout en faisant avancer l'histoire dans le présent!

J'avais hâte de passer à la suite (ça fait un moment qui je piétine dessus) alors j'espère que c'est tout de même compréhensible!

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Ametis
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Localisation : Au pays du thé et des corgis !!
Loisirs : Dessin, écriture, théâtre, musique, cocktails...
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Dim 15 Jan 2017 - 18:30

Je viens de me mettre à jour sur ma lecture.... Ca devient triste ton texte >.< pourquoi tu me fais ça ?? Bouuuuhhh....
*part pleurer plus loin*

goute

_________________
Some people live more in twenty years than others do in eighty. It's not the time that matters, it's the person.


Mon blog perso: Le Soliloque de Tess
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Mar 24 Jan 2017 - 19:08

J'ai beacoup aimé cette petite nouvelle, mais c'est vraiment la fin ? je ne sais pas pourquoi mais ça m'a fait pensé un petit peu à oliver twist et sa petite bande de voleur, en tout cas c'est une oeuvre touchante, même si je trouve qu'il manque certains détails à mon gout (comme par exemple je n'arrive pas à savoir si la petite fille est morte ou est elle juste gravement bléssée?), et à un certain moment peut être que c'est un peu trop répétitif sur la confusion de sa mère avec ses enfants, mais ce n'est que mon avis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Mar 24 Jan 2017 - 21:59

Merci du retour dawnile!

Et non, bien entendu, ce n'est pas fini. Comme je l'ai précisé dans le titre, la nouvelle est toujours en cours d'écriture Smile
Le sort de la fillette sera d'ailleurs révélé sous peu.

Je prends note de ta remarque sur les répétitions, j'y ferrai attention au moment de réécrire la version finale. Si tu as d'autres suggestions, je suis tout ouï.

J'espère que tu continueras à suivre les aventures d'Asmo, et sur ce, au plaisir!

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Mar 24 Jan 2017 - 22:02

Ah zut j'avoue ne pas avoir vu Smile
Avec plaisir, normalement je n'aime pas trop les histoires "réalistes" mais à travers des enfants, c'est tout de suite mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 29
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Jeu 2 Fév 2017 - 18:10

Hey Tassa ! Very Happy

Donc je reviens sur ta nouvelle et je constate avec joie que tu l'as avancée ! Smile C'est un vrai plaisir de retrouver Asmo !

Je vois que tu as pris en compte certaines de mes remarques, je suis flattée Embarassed En tout cas l'extrait 5 me plaît beaucoup comme il est. J'aime le fait que tu aies mêlé flashback et action actuelle. Ça casse moins le rythme tout en distillant des informations intéressantes.

Juste (mon dieu qu'elle est chiante la Drya !) quelques remarques :
Extrait 5 a écrit:
Toujours est-il qu'Indah se retrouva seule du jour au lendemain avec deux enfants sur les bras, désespérée et seule.
La répétition m'a fait tiquer. Il y en a peut-être eu ailleurs avant, mais celle-là m'a accroché alors je te partage l'info Wink

Sinon j'ai été surprise du choix de l'ordre des infos que tu distilles.
Dans l'extrait 5, Asmo se fait appeler Fajar, et tu décris la disparition du père. Dans l'extrait 6 il se fait appeler Banyu mais tu racontes la mort du frère. C'était peut-être fait sciemment mais du coup ça fait super étrange car tu as déjà plus ou moins vendu la mèche de la 2ème tragédie dès l'extrait 5 avec cette phrase :
Extrait 5 a écrit:
Indah revoit souvent son premier garçon dans son benjamin.
Le "revoit" induit implicitement que Fajar n'est plus. Du coup l'info sur la deuxième tragédie perd de son intérêt dans le sens où on se dit "ouais je le savais déjà", tu vois ?

Extrait 6 a écrit:
Aucune prière de sa mère, aucune malédiction
Es-tu sûr que c'est le mot "malédiction" que tu voulais utiliser ?
Larousse a écrit:

Paroles par lesquelles on souhaite un sort néfaste à quelqu'un.
Condamnation au malheur qui semble venir d'une puissance supérieure.
Tu voulais dire "sort", "sortilège" ou même "incantation" peut-être ?

Extrait 6 a écrit:
Peut-être, si elle avait trouvé un médecin avant, si elle avait réuni les fonds plus tôt ?
"Peut-être" induit que tu vas nous décrire une réalité alternative. Genre "Peut-être que si elle avait trouvé un médecin avant, si elle avait réuni les fonds plus tôt, il serait encore en vie ?". Ou alors remplacer le "?" par des "..." pour signifier sa pensée inachevée sur la question ?

Extrait 6 a écrit:
La culpabilité qu'elle mettait sur ses épaules la rongeait.
La tournure de phrase me semble étrange (sans compter que tu as une espère de redondance avec "Indah se sentit  terriblement coupable." 2 phrases avant)

Extrait 6 a écrit:
Indah bannit de sa vie tout ce qui risquait d'ébrécher sa merveilleuse idée.
Idem ici, je ne suis pas sûre que le terme "idée" soit approprié ici. Pour elle ce n'est même pas une idée, c'est une nouvelle réalité, parallèle à celle d'Asmo.

Extrait 8 a écrit:
à quelques allées d'ici
Comme pour le "on", le ici nous inclut dans l'histoire, vu qu'on se repère géographiquement sur notre lieu. Tu devrais le remplacer par "là".

Extrait 8 a écrit:
En perdant son frère, il subit une double peine, car il vit sa mère s'enfoncer dans les ténèbres.
"Subir" une double peine me paraît étrange. "il vécut", "il fut frappé".
Alors c'est très abstrait mais le "double peine" décrit comme ça est pas évident. Parce qu'on lit "il vit sa mère s'enfoncer dans les ténèbres" comme la seule peine qu'il subit. "car il vit en plus" laisse entendre que ça vient s'ajouter à sa peine initiale. Je sais pas si c'est clair ?
Après je suis d'accord avec Invité : on sait déjà que c'est terrible et qu'il a vécu des choses inimaginables. Ça fait superflu ici. Surtout que ça fait un peu tomber dans le pathos, alors que le reste de ton texte ne s'y aventure pas.

Généralement, et c'est la partie délicate des flashback quand ton texte est basé sur le présent, les oscillations en présent et passé est assez perturbant. Je prends surtout cet extrait :
Extrait 7 a écrit:
et il ne pouvait pas prendre le risque de continuer à y aller. Les professeurs veulent toujours rencontrer les parents, et il ne voulait prendre le risque. Car sa plus grande hantise est qu'on découvre un jour l'état de sa mère, et qu'on les sépare.
Outre la répétition sur "pouvoir/vouloir prendre le risque", le changement de temps ici est perturbant je trouve. Après c'est très personnel.

Extrait 7 a écrit:
Il dirigeait sa troupe d'une volonté de fer.
On dirige avec une volonté de fer, ou on dirige d'une main de fer Wink

Extrait 7 a écrit:
Parfois, l'espace d'un instant, elle sortait des ténèbres qui l'entouraient, [...] et son fils était présent pour profiter de ces précieux instants.
Répétition sur "instant" -> "profiter de ces précieux moments" ?

Extrait 7 a écrit:
Il se réveille très tôt le matin, avant même le lever du soleil, couvert de sueur. [...] Et puis, il devrait y avoir moins de monde aussi tôt le matin.

[...]

Ce matin là, Asmo s'est levé très tôt, il arrive donc bien avant les autres enfants.
L'action de son levé avait déjà été décrite avec détail. Pas besoin de le répéter ici, qui plus est au passé Wink
En fait plus généralement, je pense qu'on a perdu le fil de l'action parce que le flashback que tu racontes n'as pas de lien direct avec l'action qui se déroulait. Toute la partie de "Peu sont ceux qui ont du affronter" à "et qu'on les sépare." n'a absolument aucun lien avec "Tou[s] les matins, les enfants se donnent rendez-vous sur leur aire de jeu." Alors que la partie expliquant l'historique de la bande de gamins si, mais ça arrive bien après et tu as eu le temps de nous perdre.

Extrait 7 a écrit:
Asmo commence son attention,
Kezako ? ^^

Sinon en vrac, les fautes qui m'ont sauté aux yeux (pas dit que je les ai toutes vues ceci dit, hein ^^) :
Extrait 6 a écrit:
Pourquoi aurait-elle eu  besoin de leurs aides
"leur aide" au singulier. Chaque personne apporte une seule aide Wink

Extrait 6 a écrit:
Je suis fatigué
"fatiguée" elle est une femme Wink

Extrait 7 a écrit:
Tout les matins
"Tous les matins"

Extrait 7 a écrit:
mais les enfants adorent cette endroit.
"cet endroit"

Extrait 7 a écrit:
Peu sont ceux qui ont du affronter [...]que dut subir Asmo
Répétition du verbe devoir, et pour le premier c'est "ont dû"


Voilà voilà. Encore un énorme pavé, désolée !

En tout cas, comme déjà dit, j'aime beaucoup ta nouvelle et j'ai hâte de lire la suite (encore ^^)

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]


Dernière édition par Dryanide le Sam 4 Fév 2017 - 22:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Sam 4 Fév 2017 - 20:53

Merci beaucoup pour tes remarques, je les ai quasiment toutes adoptées Smile.

Je mettrais le texte sur le forum à jour en postant un nouvel extrait.

Il y a effectivement du progrès en donnant des explications au fur et à mesure du récit, mais je me posais la question de ne rien dévoiler sur le passé de la mère d'Asmo, et de mettre toute cette partie à la fin. On se demanderait alors pourquoi elle l'appelle de trois façons différentes... Et on garderait un rythme de lecture plus naturelle je pense, en évitant tout ces changements de temps. Tu en penses quoi? (Dans tout les cas, je finirai le texte avant de revenir là dessus.)

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 29
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Sam 4 Fév 2017 - 22:32

Je t'avoue que je ne sais pas. A voir sur le résultat final.

Je vais quand même essayer de partager avec toi mon avis (tout subjectif qu'il soit) sur le pour et le contre Wink

POUR
J'aime beaucoup cette idée de ne pas tout dévoiler d'un coup, et qu'on s'interroge sur ce que ça veut dire. Perso, je suis adepte des récits qui ne me donnent pas toutes les clefs en main dès le départ (sauf s'il y a un twist qui arrivera à me surprendre au milieu et qui viendra ébranler mes certitudes ^^).

Cela implique aussi dans l'écriture de montrer qu'Asmo ne s'en formalise pas, comme quelque chose de naturel. Le lecteur sentira qu'il en saura davantage plus loin et il y a moins de risque qu'il ne décroche en mode  "merde j'arrive plus à suivre, c'est qui ce Fajar, c'est qui ce Banyu ??" tu vois ?

CONTRE
Le risque, c'est qu'on se doute déjà assez du drame qui se joue si on sent que la mère est folle et qu'elle appelle son fils de noms différents. Ça risque de donner des pistes (trop ?) évidentes et on pourrait se retrouver à deviner ce qui s'est passé. Le risque, c'est ma réaction :
Dryanide a écrit:
C'était peut-être fait sciemment mais du coup ça fait super étrange car tu as déjà plus ou moins vendu la mèche de la 2ème tragédie dès l'extrait 5 avec cette phrase :

Indah revoit souvent son premier garçon dans son benjamin.

Le "revoit" induit implicitement que Fajar n'est plus. Du coup l'info sur la deuxième tragédie perd de son intérêt dans le sens où on se dit "ouais je le savais déjà", tu vois ?
mais genre deux fois. En soit ce n'est pas bien grave, mais je trouve que du coup ça ne joue plus le rôle que tu sembles vouloir donner à ces infos.

Peut-être -j'insiste, ce n'est que mon avis et est certainement loin d'être la solution qui corresponde à ce que tu veux apporter à ton texte, l'idée serait de ne pas montrer d'autres signes évidents de folie de la part de la mère ? Comme de laisser le flou sur le fait qu'elle se soit coupé de tout le monde et qu'elle vit un peu recluse avec pour seul contact au monde extérieur et la réalité, son fils.
Des mères célibataires pauvres dont les gamins sèchent l'école... Malheureusement c'est très courant dans les pays pauvre, l'Inde ne faisant pas exception.
Sinon le lecteur se doute assez (trop ? -c'est subjectif encore une fois) facilement des drames qui sont induits par le fait d'appeler Asmo de façon différente.

Enfin voilà quelques arguments (ça fait vachement avancer le schmilblick, hein Razz) Je t'avoue qu'à titre personnel, je pense que les deux se valent et je pense que j'aimerais autant les 2 approches. Au final, c'est la façon dont tu vas construire le texte et ce que tu veux sortir de ces infos qui comptent Wink

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 741
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Dim 5 Fév 2017 - 13:04

Salut Tassa!

Même si c'est triste, je trouve le passage avec la mère très apaisant. Il a même quelque chose de rassurant.

Question: c'est fini cette fois? (XD on ne sait jamais avec toi)

En tous les cas, je continue de trouver que c'est une jolie histoire.
Malheureusement, un conte d'aujourd'hui...

_________________
Parce que la rentrée c'est bien des fois, je vous convie à jouer à cet RP de rentrée!  study  canap houra cheers (ah la la, qu'est-ce qu'on s'amuse sur ce forum!)
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Dim 5 Fév 2017 - 16:36

Tu y as cru? Et ben non ce n'est toujours pas fini, il manque encore un bon quart je pense Smile

Du coup, je dirais quand ce sera vraiment fini, parce que tout le monde me demande si c'est la fin à chaque extrait xD!

Tu dis que c'est apaisant/rassurant parce que ça explique le comportement d'Asmo, ou autre?

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 741
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Dim 5 Fév 2017 - 18:33

Non parce que cette scène contraste avec la violence de celle que l'on vient de quitter.

L'enfant qui prend soin de sa mère, le calme, le silence, et finalement, l'amour qui les lie. Même si cela ne va pas, comme la mère s'aveugle sur la réalité, il lui semble que tout va pour le mieux, et ainsi il se dégage de la confrontation des deux personnages une ambiance très apaisée. (je ne trouve pas d'autres mots  Smile)

_________________
Parce que la rentrée c'est bien des fois, je vous convie à jouer à cet RP de rentrée!  study  canap houra cheers (ah la la, qu'est-ce qu'on s'amuse sur ce forum!)
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
J'adore ce forum!
avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Mar 14 Fév 2017 - 22:57

Ce n'était pas spécialement intentionnel, mais maintenant que tu le fais remarquer, effectivement! Voilà qui me fait réfléchir sur la discussion que j'avais avec Dryanide.

J'ai apporté les modifs sur les parties déjà publiées, et je viens de poster la 8ème.

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 29
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   Mer 15 Fév 2017 - 17:44

Hey Tassa !

Cool d'avoir une suite aux aventures d'Asmo !

Bon du coup à chaque fois je relis les premières parties pour me remettre dans l'ambiance, et j'ai noté que tu avais retiré toutes les indications de dialogue dans tes différentes parties (guillemets, tirets etc...). Est-ce volontaire ?

Partie 1 a écrit:
mais elles sont lancées avec toute la furie de son petit cœur.

Partie 2 a écrit:
Et celle-là ?

Celle-

Partie 4 a écrit:
Sa force physique est certes limitée, mais la force de sa volonté, elle, est sans limite.
Beaucoup de répétition. C'est peut-être voulue, mais du coup je trouve que ça sonne étrange. Autant sur d'autres endroits les répétitions sont bien menées, autant dans cette phrase je trouve qu'elles gênent.

Partie 4 a écrit:
Ils sonnent à la porte
Je n'avais pas relevé avant, mais une sonnette dans des maisons construites de bric et de broc sur pilotis dans un bidonville... C'est très peu probable. Ils devraient pouvoir toquer à la porte, ou sur le chambranle de la porte Smile

Partie 5 a écrit:
Il ferrait n'importe quoi pour elle

Partie 5 a écrit:
Les épreuves qu'elle a traversé ont été trop dures, les coups portés trop terribles.
Ici, les coups portés en verbe d'action direct donne l'impression que c'est elle qui les a portés. Elle a subi les coups, ou les coups qui lui ont été portés. Montrer qu'elle n'est pas actrice mais victime.

Partie 5 a écrit:
la cabane de bric et de broc lui servant de maison.
[...]
Les enfants déposent la photographie devant la cabane servant de maison
Petite répétition ici.

Partie 5 a écrit:
laissant leur chef la rentrer lui-même à l'intérieur.

Asmo ne laisse jamais rentrer personne chez lui. [...] chacun rentrant chez soi [...] Asmo se retrouve tout seul devant chez lui
Multiple répétitions encore Wink

Partie 5 a écrit:
lui qui avait bâti leurs maisons.
Enfin je dis ça, c'est qu'on se dit qu'ils n'en ont eu qu'une vu qu'ils ont l'air d'être plutôt extrêmement pauvre (ils vivent dans un bidonville après tout). C'est d'ailleurs corroboré un peu plus loin par ça :
Partie 5 a écrit:
En eut-il assez de cette existence de misère
Après si l'idée est qu'ils en ont eu plusieurs c'est autre chose, mais vu que rien ne l'indique avant ou après, ce pluriel surprend.

Je maintiens mon commentaire de mon post précédent sur la chronologie étrange que tu as choisi pour distiller les informations sur les tragédies qui les ont touchés.
L'info sur la disparition du père intervient sans raison, alors que tu parles du frère aîné. L'info sur la disparition du frère intervient sans raison, alors que tu parles du père. Ça arrive un peu comme des cheveux sur la soupe, ça n'a pas de lien et ça perturbe du coup la lecture (ça a tendance à nous éjecter de l'histoire, on se demande ce qu'on a loupé)

Partie 6 a écrit:
elle s'est aussi mis à le confondre avec Asmo, prenant son fils pour son époux.
Il manquait un mot Wink Sinon ça faisait très inceste Very Happy

Partie 6 a écrit:
Fajar, le grand frère d'Asmo, mourut, emporté par une pneumonie.

Partie 6 a écrit:
Aucune prière de sa mère, aucune malédiction
Ici je maintiens aussi mon commentaire sur le choix du mot "malédiction". Il sonne vraiment comme si la mère maudissait son fils, ce qui paraît étrange dans ce contexte.

Partie 7 a écrit:
et sc'est de sa faute si elle est tombée

Partie 7 a écrit:
Il est tant temps de prendre sa douche.

Partie 7 a écrit:
L'eau n'y est pas potable, et est glacée

Partie 7 a écrit:
mais les enfants adorent cette endroit.

Partie 7 a écrit:
Tous les matins, les enfants se donnent rendez-vous sur leur aire de jeu. C'est plus un tas d'ordure qu'autre chose, situé à la périphérie du bidonville, mais les enfants adorent cette endroit.
Répétition ici aussi.

Partie 7 a écrit:
que celles que subit Asmo. En perdant son frère, il subit une double peine
Petite répétition

Partie 7 a écrit:
Il devient fort,
Le reste du paragraphe est au passé simple. J'imagine que celui-ci aussi devait l'être ?

Partie 7 a écrit:
Il s'endurcit, devenant dur, plus dur que la pierre
Le verbe endurcir signifie déjà qu'il devient dur. Ca fait une répétition pas très agréable. Le reste "dur, plus dur que la pierre" ne choque pas, c'est vraiment le choix de ce verbe qui dérange.
Comme synonyme pour le sens que tu veux donner, il y a "se cuirasser" ou "se blinder" (petite préférence pour le 2ème) sinon.

Partie 7 a écrit:
Les professeurs veulent toujours rencontrer les parents, et il ne voulait prendre le risque.
Toujours mon interrogation sur la concordance des temps? C'est une vérité générale certes, mais c'est aussi une description du contexte, donc utiliser l'imparfait n'est pas incohérent ici.
Sinon il y a une répétition sur le verbe "vouloir". "Souhaiter" comme alternative ?

Partie 7 a écrit:
Car sa plus grande hantise est qu'on découvre un jour l'état de sa mère, et qu'on les sépare.
J'aurais mis "sa plus grande hantise était", car ce n'est pas de l'utilisation du passé en tant que chose terminée, mais en tant que verbe descriptif. Et du coup il y a moins d'incohérence dans la concordance des temps de ce paragraphe.

Partie 7 a écrit:
l'imagination de sa bande de gosses àa tôt fait


Partie 8 a écrit:
qui les observent dans leurs montées
Chaque enfant n'a qu'une montée Wink

Partie 8 a écrit:
L'un des mômes apportent des nouvelles de Nisrina.

Partie 8 a écrit:
son pronostic vital n'est pas en danger
L'expression correcte est "pronostic vital (n')est (pas) engagé", ou "sa vie n'est pas en danger" Wink

Partie 8 a écrit:
En tout cas, celui qui a fait ça à Nisrina, il faisait pas le fier hier !
Vu que tu as supprimé toutes les marques de dialogue, on ne sait pas si c'est quelqu'un qui parle ou la continuité de la narration. Dans le 2nd cas, c'est hyper étrange car ça créé une connivence avec le lecteur qu'il n'y a jamais eu avant.

Partie 8 a écrit:
Elle est cool celle qu'on a volée non ?

Partie 8 a écrit:
Des éclairs fusent de ses yeux alors qu'il fusille du regard le fautif qui devient blanc comme un linge alors qu'il se recroqueville sur lui même.
C'est bien la première fois que tu fais une phrase aussi longue. Du coup elle casse totalement avec le reste du texte. Et ça fait une accumulation pas top à lire je trouve. Tu pourrais le découper facilement en 2 phrases je pense, et ça irait mieux avec le style du reste de la nouvelle.

Partie 8 a écrit:
Il ne peut toutefois pas s'empêcher de serrer les poings en pensant à l'agresseur de Nisrina, et une grimace vient barrer son visage alors qu'il repense à l'hésitation qu'il a ressenti la nuit dernière.
Même remarque pour cette phrase.

Voilà voilà, ça c'était les remarques sur le détail (vu que j'ai commencé comme ça, je continue hein Wink )

Sur le fond, toujours sympa, je suis contente que tu aies décidé de garder les explications, comme te l'a suggéré Salut. C'est vrai que ça fait un petit moment de répit et de douceur.

J'attends donc la suite avec impatience Wink

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le roi au château, commentaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le roi au château, commentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CHÂTEAU DE SALIGNAC EYVIGUES
» Gâteau au chocolat sans oeufs
» Château-Gaillard, trajet court
» Gâteau aux noix
» Château de sable de Frédéric Peeters et Pierre Oscar Levy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: Commentaires-
Sauter vers: