Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Accident-Nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1696
Age : 16
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Accident-Nouvelle   Lun 30 Jan 2017 - 16:13

Salut salut !!! Merci à ceux qui passeront par ici !

_________________


Djevelen, Djelena, Djenillem ou Djelou, à votre service !
Revenir en haut Aller en bas
clodia
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 29/01/2017

MessageSujet: Re: Accident-Nouvelle   Lun 30 Jan 2017 - 16:28

J'ai lu... et j'ai mal au ventre de tant de justesse de description de ressenti.
Peut-être un "s" de trop à la fin de la ceinture serrée. A part ça, je n'ose plus aller relire au risque de souffrir davantage.

_________________
"La vie a plus d'imagination que n'en portent nos rêves." Ridley Scott reflechie
Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1696
Age : 16
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Accident-Nouvelle   Lun 30 Jan 2017 - 17:27

Vraiment, merci beaucoup, ça me touche vraiment !

_________________


Djevelen, Djelena, Djenillem ou Djelou, à votre service !
Revenir en haut Aller en bas
QuinnLesquimau
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 18
Localisation : Dans un livre avec une très mauvaise intrigue mais des personnages très attachants qui s'appelle la vie.
Loisirs : Capturer les nuages, manger des pommes
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Accident-Nouvelle   Lun 30 Jan 2017 - 21:56

Très bien écrit ! L'ensemble est tenu, tu ne te perds pas, et ça c'est l'essentiel ! Evidemment le texte manque un peu de techniques, mais c'est normal. Le plus important est là.

De manière générale, il y a beaucoup de phrases très courtes et à la construction simple, voire même sans verbe. C'est une manière de donner un rythme et d'appuyer sur une certaine partie du texte, mais le faire trop souvent donne un côté haché, on perd en fluidité.

" laissant place à une noirceur sans fond happant mon âme de sa traction si puissante."
Hum, c'est lourd cette formulation, et ça n'a pas beaucoup de sens. Qu'est-ce que tu veux dire exactement ? C'est toujours comme ça qu'il faut procéder. D'abord savoir ce que tu veux dire, et ensuite trouver les mots qui l'expriment au mieux, tout en évitant les fioritures. L'objectif n'est pas de montrer que tu sais bien écrire, mais de transmettre ce que tu veux transmettre. Là, tu veux dire qu'elle s'évanouit, mais le fait qu'elle ait une traction puissante n'a pas vraiment d'importance, ce n'est pas ce que tu veux dire. Mettre alors l'emphase sur le mot puissant par cette construction est étrange. Il faut aussi éviter de reprendre des formules beaucoup utilisées (noirceur sans fond), et des mots trop vagues (âme), même s'ils sonnent bien.

"Ce n’est pas ma volonté qui le souhaite, non. C’est un besoin. Une obligation. Ma volonté suit." C'est un très bon exemple de groupe de phrases qui auraient pu être liées, surtout qu'elles sont assez répétitives. Elles disent toute à peu près la même chose. (oui je fais de la répétition pour parler de répétition  Razz )

"Si proche, si loin, je suis dedans. Plongé." Même commentaire.

"Douleur." Dans la phrase suivante, tu parles aussi de la douleur, tu n'as pas besoin de le mettre, il faudrait trouver une autre transition, si tu veux en mettre une. En plus, cela prend le pas sur la suite, quand tu évoques le fait que la douleur apparaît peu à peu.

"Un doigt bouge, lentement, plus comme un spasme douloureux, un dernier hoquet de vie. Une douleur sourde remonte dans mon épaule. C’est le mien. Je gémis." Plus comme un spasme douloureux que quoi ? Il faut terminer la formulation. De plus, un spasme est rapide, alors que le doigt bouge lentement. Le dernier hoquet de vie irait d'ailleurs très bien tout seul, puisque la douleur est évoquée à la phrase suivante.

"Il est couché sur le sol et les affaires qui reposaient dessus sont tombées, s’éparpillant allégrement sous lui." Le mot allègrement est positif, il évoque l'entrain, alors dans une scène horrible cela pourrait créer un contraste avec le reste, mais comme tu n'appuies pas dessus, ou que tu ne fais pas d'autre effet comme celui-là dans cette partie, on a l'impression que c'est maladroit.

"C’est là que je remarque un détail surprenant. Un goût de métal envahi ma bouche." envahit  Razz . Et c'est quoi le détail surprenant, le fait qu'un goût de métal envahisse sa bouche ? Si c'est le cas, il faudrait plutôt lier les deux phrases par deux points. Et surtout, c'est du réchauffé ça ! Pense à la multitude de choses qu'elle peut ressentir à ce moment-là : les odeurs, le toucher... On veut en apprendre davantage sur ce qu'elle ressent, pour pouvoir se mettre à sa place, mais pas quelque chose qui est déjà partout.

"Douleur." Pareil que l'autre "Douleur." Comme la douleur n'a pas encore d'importance à ce moment-là, cela semble étrange de faire cette effet de répétition, d'appuyer autant dessus.

"Mon bras bouge dans le silence pesant du bus" Lequel de bras ? Puisqu'un des bras semble être en mauvais état, c'est important de préciser. Et l'expression "silence pesant" est beaucoup utilisée, et donc imprécise ! Qu'est-ce que toi tu veux dire ? Bon je chipote un peu d'accord, ça dérange pas.

"Non. Ce n’est pas un silence. Il y a du bruit. J’en suis sûre." Pareil, lier les phrases.

"une douleur en forme de flèche" Il me semble avoir déjà entendu cette formule, mais j'avoue que pour moi elle n'a aucun sens Rolling Eyes

"Et je crie. Dans le silence" Mais je croyais que ce n'était pas un silence Razz .

"Une larme coule lentement sur ma joue. Je la lèche, essayant vainement d’happer la tristesse, de l’aspirer de mon être, de mon âme." Être ou âme ? Ou est-ce la même chose ? Il faut être précis, ne pas essayer d'envoyer plein de fléchettes sur la cible en espérant que l'une d'entre elles touche le milieu !

"La douleur s’efface, docile face à la toute puissance" La toute puissance du feu ? Toujours faire attention aux mots que tu utilises, il faut essayer de garder un cadre. Ce que tu évoques là, la force d'un élément, tu n'en parles qu'à cet endroit-là. Les phrases doivent être cohérentes, aucune ne doit être orpheline ! (mon dieu ce que j'écris doit être incompréhensible, je suis désolé mdr )

Bon, je me suis beaucoup répété sur la fluidité. C'est peut-être un style que tu as choisi, mais c'est surtout un style facile : il faut savoir construire les phrases avant de les déconstruire, car sinon on ne prévoit pas les effets que l'on provoque sur le lecteur ! Il y a un problème de rythme, alors il faut au moins varier entre phrases longues et phrases courtes, en sachant que des phrases longues créent un ralentissement et des phrases courtes une accélération, et jouer sur ça.
Je précise quand même, malgré le fait que ce soit évident, que tout ça c'est mon avis, et donc c'est subjectif.
Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1696
Age : 16
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Accident-Nouvelle   Mar 31 Jan 2017 - 7:59

Merci de t'être autant penchée sur mon texte. Alors, les formules que tu m'indiques comme "trop utilisées", pour moi, ne le sont pas toutes. Par exemple, "douleur en forme de flèche" je ne me souviens pas l'avoir déjà lu. Autre exemple, le mot "âme". Evidemment qu'il a été souvent utilisé. Comme le mot "car", "tomate" et "ceinture"... Je suis désolé si je parais brusque, mais je n'ai pas bien compris pourquoi tu t'acharnais là-dessus. Ensuite, merci pour la correction !
Je n'ai pas compris ce que tu reprochais au feu et à sa toute puissance parce que je rappelle que c'est une adolescente, voire une enfant, qui raconte qu'elle se retrouve dans un car en flamme et que, donc, elle va mourir...

Pour ce qui est des phrases courtes, je trouvais cela plus percutant. Mais, quand j'écris un texte, je le lis à haute voix. Peut-être donc que notre désaccord n'est dû qu'à une lecture différente.

Voilà, encore merci à toi !

_________________


Djevelen, Djelena, Djenillem ou Djelou, à votre service !
Revenir en haut Aller en bas
QuinnLesquimau
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 18
Localisation : Dans un livre avec une très mauvaise intrigue mais des personnages très attachants qui s'appelle la vie.
Loisirs : Capturer les nuages, manger des pommes
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Accident-Nouvelle   Mar 31 Jan 2017 - 19:46

Je n'ai pas dit que le mot âme était trop utilisé, mais trop imprécis. En plus, c'est un mot très fort symboliquement parlant, et tu l'utilises deux fois dans ton texte. Pour l'expression de douleur en forme de flèche, elle n'est pas trop utilisée non plus. Je disais que j'avais l'impression de l'avoir déjà entendu parce que si je l'avais déjà entendu, c'est que c'est probablement moi qui ne comprends pas l'image de la douleur en forme flèche mais que les autres gens aiment bien.

Le problème n'est pas les mots trop utilisés mais les groupes de mots, surtout quand c'est souvent dans les mêmes situations. Amour est un mot beaucoup utilisé, mais c'est un mot, donc c'est normal. Par contre, l'expression "amour impossible" est trop utilisé, et quand on la reprend on n'évoque plus ce que les mots veulent dire, mais les situations dans lesquels ils sont utilisés, c'est à dire les paroles des autres.

Au sujet de tes phrases courtes, le problème est qu'en français scolaire il y a beaucoup de cas dans ton texte où devrais les lier, comme par exemple : "Je suis couchée. A terre. Comme le siège vide.".
Ce n'est pas un problème de casser ça si c'est pour donner un effet, le problème est que tu le fais très souvent, et pareil pour des énumérations "C’est un besoin. Une obligation." Tu le lis à haute voix, mais je suppose que tu dois le lire de manière libre, sans respecter fidèlement la ponctuation du texte, car sinon tu sentirais que c'est très haché. Enfin, je dis ça un peu péremptoirement, c'est que mon avis, mais c'est quelque chose qui me dérange beaucoup.

Pour le feu, oublie ce que j'ai dit ! Je crois que ce qui me dérange, c'est que tu n'as pas besoin d'utiliser des termes aussi forts. Un car en feu est déjà une image forte, et tout le reste (les corps, les blessures, les émotions) sont également puissants, il ne me semble pas que tu as besoin d'appuyer dessus. La simplicité est souvent plus marquante Razz
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 943
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans poulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Accident-Nouvelle   Mer 1 Fév 2017 - 16:40

Bon, la grenouille ninja qui commente les textes est là  vent

C'est un encore un beau texte que tu nous livres. Mais j'ai toujours une préférence pour notre texte avec Karagorn et Serpentaire où je trouve que tu as écris divinement bien. C'est meilleur que Et si je comprenais pourquoi je vis, qui est pourtant bien écris.

Djevelen a écrit:
Mes paupières se ferment et la réalité disparaît, laissant place à une noirceur sans fond happant mon âme de sa traction si puissante. Césure
Le mot Césure, seul, me gêne un peu. D'autant plus qu'en allant faire un tour sur internet, je ne lui ai pas trouvé de rapport avec la situation mise à part, le sens "coupure"


Devant moi, entre les tâches que fait la lumière sur ma rétine, je vois le chaos. Remplace "entre" par "dans", ça passera mieux. Pour la phrase qui suit " Si proche, si loin, je suis dedans", tu devrais mettre des "..." entre chaque, ça montrerait que le personnage n'a pas encore totalement reprit ses esprits face à l'accident qu'elle vient de vivre.

s’éparpillant allégrement sous lui.Par soucis de gravité, les affaires tombent sur le siège et non en dessous X)

le silence pesant du bus "Plus que pesant" passera mieux et sera plus fort.

 les jambes de Charles, le petit roux avec son si beau pantalon jaune C'est bien que tu mettes en évidence ce détail insignifiant qu'est la couleur du pantalon de Charles. Déjà, c'est le seul élément "heureux" de cette nouvelle puis dans ce genre de situation, on peut penser que le personnage principal n'en a plus pour longtemps à vivre.

Devant nous, la route est encore longue. Longue jusqu’au musée où nous devions aller. Ma mère est loin aussi, mais derrière nous. Belle opposition et qui montre d'autant le chemin en dehors de cet enfer.

Alors oui maman, oui papa. J’y suis. Dommage, non ?La façon dont parle le personnage à ce moment me gêne un peu mais en même temps si c'est son caractère, on ne peut rien y faire.

Pour les deux dernières phrases, je les aurais plutôt vu au passé simple pour plus d'impact surtout que le texte est au présent.

Voilà, j'ai fini Smile. J'espère ne pas avoir été trop dure même si j'ai pas trop l'impression.  J'ai hâte de voir ton prochain écrit Smile

_________________
Sept soeurs, une seule identité 
Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1696
Age : 16
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Accident-Nouvelle   Mer 1 Fév 2017 - 19:31

Comme je t'ai dit, merci beaucoup pour ton petit commentaire ! Grenouille Ninja, ROMPEZ !

_________________


Djevelen, Djelena, Djenillem ou Djelou, à votre service !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accident-Nouvelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accident-Nouvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: Commentaires-
Sauter vers: