Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 blocage pour la suite des choses

Aller en bas 
AuteurMessage
LGBT
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: blocage pour la suite des choses   Sam 25 Fév 2017 - 23:51

Bonjour,

je suis rendue à mon 10e chapitre d'une psycho-drame portant sur l'homophobie. En bref, mon personnage principal fut agressé dans le passé, tabassé et poignardée parce qu'elle était homosexuelle. Vous voyez le genre. L'agression lui fit perdre la mémoire de l'événement et elle resta avec un stress post-traumatique...

Pour faire court, elle rencontre par hasard l'individu (devenu aumonier) qui l'a agressée dans le passé. Je la fais avoir une grosse réaction post-traumatique et elle est calmé au moyen de calmant genre. Là où je bloque c'est que je ne sais pas comment amener l'accusation à lagresseur...

Ma première idée était de lui faire faire son mea culpa et de se livrer car il a des remords de conscience ou bien jenvoie mon personnage rencontrer les policiers... ou une toute autre idée!

Je ne sais pas ce qui serait le mieux pour mon histoire... Voilà pourquoi je vous écris pour avoir un petit brainstorming d'idée... de potentielle avenue..

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Plumage
Chébérienne
avatar

Féminin Nombre de messages : 928
Age : 14
Localisation : en Astral
Loisirs : Méditer, méditer et encore méditer
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 9:38

Hum...elle pourrait aller voir un psy qui tente de lui faire se souvenir de son passé vu qu'elle a un traumatisme, il aimerait remonter jusqu'à sa source...et là, à force de longues pratiques, elle se souvient de la scène où elle a agressée et revoit le visage de son agresseur... scratch

_________________
Because we need magic...
Revenir en haut Aller en bas
http://lespetiteslecturesdethallia.blogspot.fr/
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 964
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 16:08

Du coup le lecteur ne sait pas qui est l'aumônier au départ?
Et dans quel cadre le rencontre-t-elle?
Et lui, il l'a reconnue?

Peut-être qu'une nouvelle agression par l'aumônier pourrait avoir lieu, et cette fois, il se fait attraper, ce qui rend au moins partiellement la mémoire à ton héroïne?
Revenir en haut Aller en bas
LGBT
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 16:40

Non, le lecteur ne sait pas que l'aumonier est l'agresseur. Mon personnage ne se souvient de rien au départ de mon récit.

La mort de sa mère va la ramener dans son village natal, quinze ans après son agression. Peu à peu, elle va comprendre des choses sur son passé, rencontrer des gens qui lui rappelleront des moments avant et après son agression... et là je suis rendue au moment où elle rencontre son agresseur, devenu aumonier, purement par hasard.. je vais vous mettre le petit extrait que j'ai écris concernant cette rencontre.. ca va vous donner une idée de l'ambiance... et oui l'aumonier reconnaitre mon héroine..

Mise en situation : mon personnage se trouve à l'hopital où travaille la femme qu'elle aime

"
Émilie suivit Gabrielle, main dans la main. Alors qu’elles s’approchèrent du bureau des infirmières où l’aumônier se tenait, dos à elles, Émilie eut un recul subtil. La charpente de l’homme lui disait vaguement quelque chose. Inconsciemment, elle devint couverte de sueur comme prise de panique. Tout se passait au ralenti dans sa tête. L’homme se retourna vers Gabrielle et montra son profil à Émilie. Cette dernière devint affolée, son cerveau semblait reconnaitre les traits carrés du visage de l’aumônier. Lorsqu’elle aperçut le tatouage que l’homme avait dans le cou, son cœur se mit à battre la chamade. Elle reconnaissait cette marque. Elle l’avait déjà vu quelque part. Lorsque l’homme de dieu se retourna pour saluer Émilie, cette dernière tomba à la renverse et tenta de se sauver en criant. Alors que les gens tentaient de s’approcher d’elle pour la calmer, Émilie, paniquée, tentait de les esquiver. Elle se revoyait, quinze ans plus tôt, agrippée au collet par l’homme tatoué d’une croix. Elle n’avait pas quitté du regard l’aumônier qui sembla comprendre ce qui se passait. Tremblante, incapable de se relever, Émilie rampait, paniquée. Alors, qu’elle tentait de se sauver, elle vit une main planter un objet dans son ventre. Elle saisit cette main et regarda, pétrifiée, Gabrielle qui lâcha la seringue au moment où elle perdit connaissance. "


Mon chapitre se termine ainsi... je commence le prochain en racontant le "flashback" de son agression.... je me demande comment amener la suite... comme vous voyez dans l'extrait.. elle s'est fait comme "endormir" d'un calmant donc mon idée première c'était qu'elle se réveillerait dans une chambre dhopital avec l'aumonier à ses cotés et il ferait son mea culpa... et tout.. mais javais peur que cela fasse trop... comme dire... simple..
Revenir en haut Aller en bas
Hellwing
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 1161
Age : 27
Localisation : Essone
Loisirs : ecrire, dessiner ( parfois ), sport( parfois), role play, lire etc.
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 19:40

Il y a plusieurs manière d'amener la chose. Elle pourrait se réveiller après plusieurs heures ( voir une journée selon la dose) sachant que son épisode traumatique à du durer plus de temps que la scène ne le laisse penser ( j'imagine qu'il faut "tout tenter" pour calmer quelqu'un avant de le piquer, ça parait assez drastique comme solution ).
Si effectivement l’aumônier a compris et à des remords, il peut très bien s'être rendu de lui-même à la police, et être incarcéré en ayant/ou pas laisser un mot à ton personnage principal ou parler a sa compagne devant la chambre où elle dormait. Dans tout les cas, en plus de devoir lui expliquer ce qu'elle fait là, on pourrait aussi lui dire ce qu'à fait l’aumônier avec les conséquences que cela va entrainer.

_________________
J'ai un trous à l'intérieur, est-ce normal ?
Je ne peux le combler, ça fait mal.
Revenir en haut Aller en bas
http://ecrire.ingoo.us/espace-personnel-des-membres-f43/hellwing
Ametis
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 978
Localisation : Au pays du thé et des corgis !!
Loisirs : Dessin, écriture, théâtre, musique, cocktails...
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 23:02

En fait il faut te poser les bonnes questions:
1) Est-ce que ton personnage le reconnait tout de suite ?
-> Si oui, est-ce qu'elle l'ignore ou bien est-ce qu'elle le confronte ?
-> Si non, est-ce que LUI la reconnait ? (elle peut très bien avoir changé depuis, ou alors l'agression s'est passé dans le noir et il n'a pas bien vu son visage...)

2) Ton personnage va t-elle jouer la carte du courage, ou du traumatisme ? Ou les deux ??

3) Quelle va être la réaction de l'aumônier ? Va t-il se repentir ?
-> Si oui, cela veut-il dire qu'il a changé ? Pourquoi ?
-> Si non, comment va t-il défendre ses actions ? Pourquoi ne regrette t-il rien ?

4) Est-ce que ton personnage va faire appel à des personnes extérieures ? Va t-elle se venger ? Le pardonner ? Essayer de lui faire changer d'opinion ?


Toutes ces questions pourront sans doute t'aider à démêler ton histoire, il faut bien te dire que nous on peut te donner des idées, t'orienter vers des scénarios intéressants, mais c'est ton histoire, il n'y a personne qui connait mieux tes personnages que toi, qui sait où tu veux les amener et ce que tu veux transmettre à ton lecteur.
Par exemple, si ton message est plutôt "arrêtez de maltraiter les LGBT", l'aumônier se rendra compte que l'orientation de la fille n'était pas ses affaires, et qu'il n'avait simplement pas à agir comme ça, car elle n'interférait en rien dans sa vie à lui.
Si ton message c'est "regardez ce que les homophobes nous font subir", alors peut-être que ton personnage sera traumatisée à vie, et on vivra son déclin jusqu'à la fin alors que l'aumônier s'en sortira sans problème ?
Si ton message c'est "L'AMOUR GAGNE TOUJOURS" (yeaaaahhh !) alors peut-être qu'une fin heureuse serait mieux ? L'aumônier en prison, et ton personnage qui se marie avec sa chérie <3

Voilà, j'espère avoir pu t'orienter et t'aider ^^

_________________
"We are all stories, in the end. Just make it a good one."


Mon blog perso: Le Soliloque de Tess
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 964
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 23:19

Mais ton objectif LGBT c'est d'amener l’aumônier jusqu'au tribunal et de le voir condamné?

Parce qu'attention, si l'agression a eut lieu il y a vraiment longtemps, il peut y avoir prescription. Il faut que tu fasses gaffe avec les dates Smile
Revenir en haut Aller en bas
LGBT
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 23:25

Salut : Que veux tu dire par prescription?

Ametis : Merci pour les avenues, c'est exatement ce genre de "brainstorming" que j'espérais. Des pistes de réflexion et je sais que c'est mon histoire mais javais besoin de voir les choses d'un oeil différent. Mon idée première était de faire repentir l'aumonier car la chérie de mon personnage est sa cousine... donc... mais j'accrochais sur le fait qu'il n'a rien fait et dit en quinze ans. Je pourrais sortir l'idée que mon personnage n'était plus dans la région depuis.. mais encore... J'en suis rendue la.. je veux bien faire les choses versus mon premier manuscrit (pas quil était mauvais). Je suis présentement tellement satisfaite du résultat de mes 9 premiers chapitres que je ne veux pas brusquer les choses et détruire ma fin. Wink Merci pour les pistes de réflexion je vais m'y attarder.

Ma mère ma proposé que je pourrais écrire 2 versions et de choisir celle que j'aime le mieux... à voir...
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 964
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 23:52

On dit qu'il y a prescription dans une affaire juridique quand le fait pour lequel la plainte a été déposée (ou la personne jugée, je ne sais pas trop) remonte à un certain nombre d'années. La personne ne peut alors plus être déclarée coupable car il s'est passé un laps de temps trop important entre les deux.

C'est souvent comme ça que des victimes de viol notamment, qui mettent longtemps à parvenir à porter plainte, ne peuvent pas obtenir justice.
Revenir en haut Aller en bas
LGBT
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Dim 26 Fév 2017 - 23:59

Ah c'est bon à savoir... un aspect que je ne savais pas... :-/ à penser pour la suite de mon histoire héhé cela amène une nouvelle option à mon histoire tout en compliquant ma réflexion... s'il y a prescription comme tu dis... maintenant je dois me demander comment je peux amener mon idée à se boucler... mea culpa, vengeance...? à voir Wink
Revenir en haut Aller en bas
shas'o vior'la
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/02/2017

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Lun 6 Mar 2017 - 14:38

la prescription, c'est pour le dépot de plainte ou pour la peine. Le coté pour les peine n'est pas intéressant pour le cas et pour le crime c'est à priori 10 ans, donc si elle revient 15 ans après, c'est foutue de ce coté la. après je ne suis pas spécialiste dans le droit, donc il y a peut etre des spécificité pour les agression, surtout qu'elle a était poignarder dans l'histoire.

après pour en revenir a l'histoire, de mon expérience personnelle, les grenouille de bénitier sont rarement du genre a demander pardon pour quoiqu ce soit, mais plutot a ce réfugier dans les juppon de la hiérarchie au nom impossible a ce souvenir en cas de soucis. de plus vue comment l'église a une vision progressisste des chose, en supposant qu'il se souvienne de ce qu'il a fait, qu'il trouve que ce soit, mal et qu'il demande pardon a une homosexuelle, ça fait beaucoup.

et aussi. tu dit qu'elle c'est calmer grace a des médicament,  mais comment? elle se balade avec un pillulier de calmant vraiment très puissant sur elle? ça me parait peu probable, sauf si ça lui arrive souvent et encors même si elle a ça sur elle, ça met du temps a agire. normalement même si elle prend ces médoc elle vas juste s’effondré en pleurant et finir au urgence. après si c'est crise ce manifeste différamment, ou qu'elle ne sont pas trop severe, des pillule peuvent peut etre marcher
Revenir en haut Aller en bas
LGBT
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Lun 6 Mar 2017 - 14:46

Dans mon histoire, j'explique au tout début qu'elle est médicamentée avec des anti dépresseurs, des anti anxyolitique et autres médicaments à cause entre autre à son syndrome post traumique (je me suis informée des médicements qu'on pourrait prendre sans c'est cas là)

ensuite pour la prescription, j'ai regardé avec Éducaloi (site québécois) ce qu'il disait sur les lois québécoises et il est dit :

"Une victime peut avoir 10 ans à partir du moment où elle réalise que son dommage corporel est attribuable à un crime pour poursuivre. Ce délai peut être de 30 ans dans les cas d'agression sexuelle, de violence subie pendant l'enfance ou de violence conjugale. (Mais attention, ce délai peut être différent selon la date à laquelle s'est produit le crime. Il est recommandé de consulter un avocat à ce sujet.)"

mon personnage s'est fait agressée alors qu'elle était mineur donc cela serait plausible de pensée qu'elle pourrait rentrer dans le 30 ans. bref Razz j'ai trouvé une facon de débloquer mon histoire maintenant Wink merci
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 964
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Lun 6 Mar 2017 - 21:00

Et on peut savoir quelle est la solution que tu as choisi? Smile
Revenir en haut Aller en bas
LGBT
Hey, soyez cool, je suis nouveau!


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Lun 6 Mar 2017 - 21:35

Mon option est tournée autour de la menace. Lagresseur menacera mon personnage si elle le denoncait. Il pourrais faire du mal a la femme quelle aimr (il est lié avec cette femme aussi -cousin) donc ds les prochains chapitre elle sera tourmenté entre la verité et risquer la securité de celle kell aime ou le dénie mais qui lamènerait a rompre car incapable de regarder ds les yeux la femme kell aime connaissant la verité.. jen suis la 😊 pour la solution finale cest une surprise 😊


(Dsl pour mon orthographe, je suis sur mon cell et cest plus facile des abréviations)
Revenir en haut Aller en bas
Ametis
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 978
Localisation : Au pays du thé et des corgis !!
Loisirs : Dessin, écriture, théâtre, musique, cocktails...
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Mar 7 Mar 2017 - 14:07

Je me permets d'intervenir: il n'y a JAMAIS prescription. Que ce soit pour des violences, un viol, un meurtre, JAMAIS JAMAIS JAMAIS.
Dans quel monde abominable vivrions-nous sinon ????

_________________
"We are all stories, in the end. Just make it a good one."


Mon blog perso: Le Soliloque de Tess
Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 346
Age : 29
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Mar 7 Mar 2017 - 14:36

En fait Ametis, selon la loi en France, il y a bien des délai de prescription selon les infractions ou les crimes :
les crimes ne peuvent plus être poursuivis par le ministère public après 10 ans. Les délits ne peuvent être poursuivis après 3 ans et les contraventions après 1 an. Pour certaines infractions particulièrement graves, le législateur a prévu un régime dérogatoire.
Exemple de régime dérogatoire : pour le viol, en France "ce délai est de dix ans à partir du jour où l'infraction a été commise. Toutefois, lorsque la victime a moins de quinze ans, le code de procédure pénale prévoit une règle doublement dérogatoire : le délai de prescription ne commence à courir qu'à partir du jour où la victime est majeure, et sa durée est de vingt ans." (source : Senat.fr)

A noter que ce n'est pas le cas pour les "crimes de sang" (meurtre) dans certains pays, mais en France c'est le cas.

Concernant l'action privée (un individu seul qui lance une action indépendamment du ministère public), j'ignore s'il y a prescription. Mais je pense que de toute façon c'est la même chose parce que pour le cas de poursuite, ça veut dire plainte et enquête, donc intervention du ministère public.

Les seuls crimes qui sont imprescriptibles quel que soit le pays, ce sont les crimes contre l'humanité.

Désolée, on vit bien dans un monde abominable...

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]
Revenir en haut Aller en bas
Ametis
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 978
Localisation : Au pays du thé et des corgis !!
Loisirs : Dessin, écriture, théâtre, musique, cocktails...
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Mar 7 Mar 2017 - 15:00

Chaque jour je perds un peu plus de ma foi en l'humanité...

_________________
"We are all stories, in the end. Just make it a good one."


Mon blog perso: Le Soliloque de Tess
Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 346
Age : 29
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   Mar 7 Mar 2017 - 15:21

Après, tout ça a une raison, hein.
L'Etat considère que plus le temps passe, plus le préjudice porté à la société diminue. Et c'est aussi une façon de sanctionner l'Etat lui-même de ne pas avoir entamé les démarches quand il le fallait.

Dans un sens, heureusement aussi : déjà que la justice est lente, imagines-tu comment ça serait si on pouvait porter plainte pour la mort de notre arrière-grand-mère il y a 120 ans ? Le bouchon dans les prétoires et tout... La longueur des procédures etc...
Pour les plaintes impliquant une personne encore en vie et directement impactée par le préjudice (terme général pour désigner infraction et crime), il y a aussi à prendre en compte les preuves qui peuvent être récupérées. Mobiliser une équipe policière pour un crime qui s'est passé il y a plus de 20 ans, c'est autant de personnes qui ne seront pas affectés ailleurs pour des crimes plus récent, avec un risque grandissant avec le temps d'enquêter dans le vent parce que le temps détruit les preuves.

Ça nous paraît abominable, et concernant les viols et les meurtres qui affectent des vies d'autant plus, mais l'Etat doit aussi penser en terme de protection globale de la société, et affectation logiques de ses ressources... Qu'on aime ou pas à titre individuel.

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: blocage pour la suite des choses   

Revenir en haut Aller en bas
 
blocage pour la suite des choses
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petites choses pour l'apéritif, de Fabienne
» code mep2 de déblocage pour un blackberry curve 8520 Bouygues
» La vie est trop courte pour lire de mauvais livres
» [RESOLU] bloquer sur écran HTC au demarage apré task 29
» Cessna 182 1.6M lequel pour la suite?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Problèmes d'écriture-
Sauter vers: