Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Far We$t

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Far We$t   Mer 1 Mar 2017 - 18:36

Voici l'espace commentaire de Far West, j'espère que vous avez aimé ^^. Dites moi surtout que vous pensez du shérif Elvis Billington XD, j'ai vraiment besoin de savoir.

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1338
Age : 15
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Far We$t   Ven 3 Mar 2017 - 9:33

Spoiler:
 
Tu parles de ses méthodes, mais dans le contexte, il n'a que son chapeau sur les yeux et un cigare au bec, quelles sont-elles donc ? Parce que si ses méthodes pour faire fuir les gens ne sont que porter un chapeau et fumer, moi aussi je peux le faire !!!


Spoiler:
 
Tu disais sans Trump, mais là, j'ai l'impression de le voir, une minette au bras et sa meilleure amie la bouteille dans une autre !!! lovyou

Spoiler:
 
Tu vois ? Qu'est-ce qu'j'disais...


Spoiler:
 
Fais-moi plaisir, s'il te plaît !!! Dis que c'est écrit "Ne tirez pas sur le pianiste" !!!!shiny

Spoiler:
 
Ben, où sont passées les brutes ? scratch

Pour l'instant, l'histoire est pas mal du tout, il y de l'action et j'aime beaucoup le dialogue entre les deux combattants. Cependant, tu devrais plus mettre l'accent sur l'ambiance et l'atmosphère "cowboy". On devrait plus sentir qu'ils sont à l'époque du far west, tu vois ?


_________________
Il existe une heure morte dans la nuit, l'heure la plus froide, la plus noire, celle où le monde a oublié le soir et où l'aube n'est pas encore une promesse, une heure où il est beaucoup trop tôt pour se lever mais si tard que se coucher n'a plus guère d'intérêt.
Anonyme.
Revenir en haut Aller en bas
Tsubomi
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Far We$t   Ven 3 Mar 2017 - 16:53

Je suis loin d'être une habituée des histoires de cowboys, mais j'aime beaucoup le début de ton histoire Smile
Il y a de l'action, un décor hostile, des dialogues spontanés et parfois piquants, et des personnages aux caractères différents et bien définis.
Elvis est un personnage carrément cool ! D'après ton texte, je le vois comme un solitaire épris de justice, respectueux, méfiant et prudent, qui réfléchit avant d'agir, et à sang-froid.
J'aime bien aussi John, le barman sympa, heureux de vivre, pas prise de tête.
Par contre, petit conseil pour le personnage de Dallas : si tu comptes en faire le principal ennemi d'Elvis dans ton histoire, fais attention à ne pas le rendre trop ridicule. Je pense notamment au fait qu'il n'est pas bon tireur. Pour mettre en valeur Elvis, il faut que son principal ennemi soit à la hauteur.

Ensuite, quelques fautes que j'ai repérées ou suggestions :

"Son chapeau lui cachant légèrement les yeux, lui donnait un regard menaçant, obligeant tous ceux qui le croisaient à le détourner immédiatement."
Si j'ai bien compris, "le" renvoie au regard. Sauf que tu parles du regard d'Elvis et non pas de celui de ceux qui le croisaient.

"il n’hésitait nullement à l’utiliser ses méthodes."
Ses méthodes, c'est-à-dire ? Juste le chapeau et le regard ? Normal qu'il n'hésite pas dans ce cas.

"L’été était proche, ce qui voulait dire que les réserves allaient être moindres comparées au reste de l’année."

"Elle est calme pour le moment mais … ça va pas durer"

"une beauté venue des contrés lointaines devait faire son apparition ce soir-là pour la première fois."

"Malgré qu’il soit sur le côté, il pouvait toujours garder un œil sur la salle grâce à ses nombreuses années de service."
Je pense que cette phrase mérite une reformulation, à cause du "malgré qu'il soit" qui ne sonne pas très bien.

"Plusieurs hommes avaient fermé leurs yeux pour se laisser porter par la musique qu’il entendait."
J'ai du mal à imaginer ça dans ce contexte. Peut-être que tu pourrais préciser que certains ferment les yeux mais que d'autres sont moins respectueux et corrects. Certains pourraient s'impatienter et lui demander de danser pour animer un peu, je ne sais pas.

"Tous les hommes de la salle se levèrent pour l’applaudirent."
Même réflexion qu'au-dessus.

"Un homme baraqué, vêtue entièrement d’habits sombres prit la parole."

"Le bandit avait beau être planté là, au centre de la salle, il avait quand même ses mains sur ses flingues tandis que le shérif, lui, restait immobile, ne dédaignant même pas de lever son chapeau pour mieux voir son ennemi."
Je crois que ce serait plutôt "ne daignant même pas lever"

"Tu crois vraiment que ces nanas m’intéressent ?"

"Le shérif, quant à lui, ne bougeas pas d’un millimètre, de sa chaise, préférant de nouveau se concentrer sur son cigare. Il ne daigna même pas à se lever quand Dallas Bonney fut enfin arrivé à sa table après sa traversée de la salle."

"J’ai pas bien entendu, tu veux pas te battre ?"

"Au lieu de chialer comme un gosse, vient plutôt te battre et me montrer que t’en as dans le pantalon !"
Il le provoque délibérément, et ensuite il veut arrêter ce combat inutile... Pas très logique.

"Il partit ramasser son chapeau qui avait volé sous le premier coup de Dallas."
"Les clients regardaient toujours la scène mais ils avaient cessé d’émettre le moindre son d’encouragements."
Il aurait fallu faire mention de ces deux choses déjà auparavant je pense.

"En sortant du saloon, le shérif remarqua que plusieurs personnes s’étaient agglutinées dehors pour voir le raffut"
Il faudrait reformuler, car on ne peut pas voir le raffut mais ce qui en est à l'origine.

"De retour au saloon pour prendre son cheval, le shérif entendit les paroles d’une chanson. Il crut reconnaître la voix de la chanteuse."
Bon alors, pourquoi s'en va-t-il alors qu'il avait lui-même expliqué qu'il devrait maintenir l'ordre avec les hommes qui ne sauraient pas garder des manières correctes face à la gente féminine ? Il s'est battu, il est fatigué, alors du coup il s'en fiche et il se barre ?
Et pourquoi c'est encore la chanteuse de tout à l'heure ? Le numéro de French cancan est déjà fini ? Et elle fait deux numéros en une soirée ? Bon pourquoi pas.

J'ai repéré pas mal de petites choses, j'espère que cela ne te fera pas peur... En tout cas, tu pars avec un bon début d'histoire et de bons personnages Smile
Revenir en haut Aller en bas
Salut
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 656
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Far We$t   Dim 5 Mar 2017 - 18:20

Coucou Mentalius!!  ogard

Je dois te dire que j'aime trop l'ambiance de ton histoire!! J'ai l'impression de me replonger dans Lucky Luke! XD
Ce qui est bien c'est que comme tu reprends des codes que l'on connaît déjà, que l'on a vu si souvent, et que pour la plupart des gens, on apprécie, c'est très facile de se mettre dans l'histoire et de se figurer les scènes, de se laisser porter par le contexte! 

Pour ce qui est de Billington, je le vois un peu comme un Lucky Luke aussi x) Il est redoutable dans son métier, très bon tireur, avec un flegme qui lui donne encore plus de prestance, mais ce n'est pas une brute loin de là! Il a l'air de respecter les femmes et de ne pas aimer se battre pour se battre. C'est l'archétype du bon cow-boy quoi  yeah


Au début de la bagarre entre tes deux protagonistes, le ton est vraiment sérieux, Dalla paraît extrêmement dangereux, et les deux ont l'air de se haïr profondément. En revanche, je suis d'accord avec Tsubomi pour dire que pendant la baston, l'image que l'on se fait de Dallas change. On dirait en fait deux gamins dans leurs dialogues et leur haine l'un pour l'autre paraît tout de suite beaucoup moins sérieuse. 
Je m'attendrai presque à ce qu'ils deviennent meilleurs potes plus tard!  :ivrognes:D'ailleurs, pour la suite, je ne m'attends pas à ce que Dallas soit le grand méchant. Je pense plutôt que ce perso n'était qu'une mise en bouche pour introduire des personnages encore plus dangereux. (après tout, un tueur de chinois rode  devil2)

Pour ce qui est de l'écriture, il y a quand même pas mal d'erreurs, et de mots mal choisis, et de phrases bâclées. Néanmoins, ça ne m'a pas freiné dans la lecture parce qu'encore une fois, j'ai vraiment aimé l'ambiance far-west, et comme tu décris un univers connu, on a besoin de moins de précision. Mais quand même, RELIS-TOI!!!!!!!! 
Le dernier dialogue surtout, je crois qu'il y a un décalage dans les tirets, on ne sait plus trop qui dit quoi...

A part ça, où est le chinois???  jap

_________________
Salut susurra sa sorcellerie et s'immisça sciemment dans ses songes...   Rin
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Far We$t   Lun 6 Mar 2017 - 22:58

Bien le bonjour mesdames ! Merci pour vos merveilleux commentaires qui me vont encore une fois droit au coeur ^^.

Djevelen
Citation :
Tu parles de ses méthodes, mais dans le contexte, il n'a que son chapeau sur les yeux et un cigare au bec, quelles sont-elles donc ? Parce que si ses méthodes pour faire fuir les gens ne sont que porter un chapeau et fumer, moi aussi je peux le faire !!!
Quand tu connais le personnage, ces maigres détails ont toutes leurs importances. C'est pas juste un shérif quelconque, c'est Elvis Billington ! Quand tu liras la suite, tu te diras : ah oui, je comprends pourquoi il arrive à calmer les gens juste avec ça.

Citation :
"Ne tirez pas sur le pianiste" !!!
Grâce à Elvis, personne ne tire sur les pianistes dans sa bourgade =D.

Citation :
Cependant, tu devrais plus mettre l'accent sur l'ambiance et l'atmosphère "cowboy". On devrait plus sentir qu'ils sont à l'époque du far west, tu vois ?
Je fais beaucoup de recherches pour rendre au mieux l'ambiance far west mais je trouve malheureusement pas grand chose :/. Les seules infos concrètent qu'on a sur cette période se trouve dans les films. Je n'ai malheureusement pas eu le temps encore d'aller à la médiathèque pour prendre des dvds :'(.

Tsubomi : Merci pour ton commentaire, j'irais faire de même pour tes histoires même si c'est un peu la course chez moi.



Citation :
Il y a de l'action, un décor hostile, des dialogues spontanés et parfois piquants, et des personnages aux caractères différents et bien définis.
Elvis est un personnage carrément cool ! D'après ton texte, je le vois comme un solitaire épris de justice, respectueux, méfiant et prudent, qui réfléchit avant d'agir, et à sang-froid.
J'aime bien aussi John, le barman sympa, heureux de vivre, pas prise de tête.
Bwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhh, je décède de bonheur en lisant ça pleurO surtout la partie sur Elvis.



Citation :
Par contre, petit conseil pour le personnage de Dallas : si tu comptes en faire le principal ennemi d'Elvis dans ton histoire, fais attention à ne pas le rendre trop ridicule. Je pense notamment au fait qu'il n'est pas bon tireur. Pour mettre en valeur Elvis, il faut que son principal ennemi soit à la hauteur.
Je vais rassurer tout le monde, Dallas n'est pas le principal ennemi d'Elvis. Il est beaucoup trop bête pour ça. Les ennemis futurs d'Elvis seront beaucoup plus dangereux que ça et lui mettront beaucoup de bâtons dans les roues. 


Merci pour les fautes, je les corrigerais Smile.


Citation :
Bon alors, pourquoi s'en va-t-il alors qu'il avait lui-même expliqué qu'il devrait maintenir l'ordre avec les hommes qui ne sauraient pas garder des manières correctes face à la gente féminine ? Il s'est battu, il est fatigué, alors du coup il s'en fiche et il se barre ?
Et pourquoi c'est encore la chanteuse de tout à l'heure ? Le numéro de French cancan est déjà fini ? Et elle fait deux numéros en une soirée ? Bon pourquoi pas.
Je voulais pas trop qu'Elvis s'éternise au Saloon mais maintenant que tu fais la remarque, c'est vrai que c'est idiot.
Pour ce qui est de la chanteuse, elle ne fait qu'un numéro. Elle est partie après avoir fait le sien et s'être changée. Je modifierais pour que se soit plus claire.

Salut :
Citation :
Il est redoutable dans son métier, très bon tireur, avec un flegme qui lui donne encore plus de prestance, mais ce n'est pas une brute loin de là! Il a l'air de respecter les femmes et de ne pas aimer se battre pour se battre. C'est l'archétype du bon cow-boy quoi  
Je t'envoie à toi aussi, tout plein d'amour et du jus de pomme en masse. Prends en soin, Salut ! C'est ma consommation personnelle.

Citation :
Je m'attendrai presque à ce qu'ils deviennent meilleurs potes plus tard!  ivrognes D'ailleurs, pour la suite, je ne m'attends pas à ce que Dallas soit le grand méchant. Je pense plutôt que ce perso n'était qu'une mise en bouche pour introduire des personnages encore plus dangereux. (après tout, un tueur de chinois rode  )
ouais peut-être qu'à un moment donné, ils se prendront une cuite ensemble XD. Pour la suite, on aura plusieurs grands méchants dont 2 vraiment balèzes.

 

Je modifierais les fautes et les phrases bâclées. J'enverrais tout à mon bêta-lecteur (car oui, j'en ai un). Je lui avais envoyé le premier jet du chapitre mais je ne l'ai pas fait par la suite >.> mes excuses.

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 301
Age : 28
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Far We$t   Mar 7 Mar 2017 - 16:09

Hola Mentalius Smile

Du coup je passe sur ton texte après avoir lu le synopsis. Comme je l'ai dit, j'adore vraiment les policiers donc c'est avec grand plaisir que je découvre ton histoire ! Very Happy

Je ne vais pas reprendre les points/corrections déjà remontés par Tsubomi. Mais voici des remarques supplémentaires sur la forme :

Généralement, tu oublies les virgules entre la narration et la parole d'un personnage, dans tes dialogues :
Citation :
_ Le fameux calme avant la tempête, rigola le barman.
Citation :
_ De vrais porcs, lâcha Elvis avec une certaine colère
Citation :
_ Mais regardez qui voilà, assis seul dans son coin ! C’est notre bon vieux shérif Billington, annonça avec joie Bonney en levant les bras au ciel.
Citation :
_ Ferme-là Bonney, dit Billington d’un ton las.
Citation :
_ Si tu me dis ça pour me faire peur, c’est raté. D, dit-il en commençant de boire
Citation :
_ Mais c’est qu’il se fiche de ma gueule, ce p’tit con, s’énerva le truand.
etc...

Citation :
Son chapeau lui cachant légèrement les yeux, lui donnait un regard menaçant, obligeant tous ceux qui le croisaient à le détourner immédiatement.
D'accord avec la remarque de Tsubomi sur "le". Je rajouterais que j'aurais placé la virgule ailleurs pour plus de clarté :
"Son chapeau, lui cachant légèrement les yeux, lui donnait un regard menaçant obligeant [...]"

Citation :
Oui, cet homme savait comment donner une forte impression aux gens et il n’hésitait nullement à l’utiliser ses méthodes.
Aussi ok avec tout le monde sur "ses méthodes" qui ne rapportent à rien en fait. En plus, avec "l'utiliser", le "ses méthodes" sont superflues. Le " l' " est suffisant je pense. Ça ne t'empêchera pas de pouvoir développer plus tard sur à quel point il a du charisme et fait peur.

Citation :
L’été était proche, ce qui voulait dire que les réserves allaient être moindre comparés au reste de l’année.
Je ne reviendrais pas sur la correction de Tsubami, mais juste : les réserves de quoi ??? On ne comprend pas trop l'objectif de la phrase du coup.

Citation :
Voyant que sa bouteille de wishy était vide, le shérif, Elvis Billington, se força à se lever
je supprimerais la virgule entre "shérif" et "Elvis". Après ça sonne bizarre de dire "Shérif Elvis Billington". Je remplacerais plutôt par :
"Voyant que sa bouteille de wishy était vide, le shérif Billington se força à se lever"
Tu peux très bien introduire son prénom plus tard, comme après le premier dialogue (le contexte fait qu'on comprends parfaitement qu'Elvis et le Shérif Billington sont la même personne.)

Citation :
Il allait devoir tourner le dos à toutes les personnes de la salle. Dans ce genre d’endroit, on n’était jamais à l’abri d’une balle dans le dos surtout si on était garant de la paix.
Répétition qui fait un peu lourd. Tu peux reformuler autrement : "Il ne serait plus face à la salle/face aux personnes présentes", un truc du genre.

Citation :
Par reflex
Par réflexe

Citation :
Voyant le shérif mais surtout ami de longue date au bar, le barman
Ici il manque une virgule entre "shérif" et "mais". La description qui suit est une incise, qui donne un peu plus de détails.

Citation :
De plus, grâce à son métier, il pouvait glaner des informations qui pouvaient s’avérer intéressantes pour son ami.
Répétition. Le premier n'est pas nécessaire. "Il glanait des informations" donne la même info, vu qu'à priori il le fait.

Citation :
On n’était jamais à l’abri
Tu utilises par deux fois cette expression:
"il n’était jamais à l’abri du moindre danger."
"On n’était jamais à l’abri d’une trahison"
N'était pas une expression commune, une telle répétition alourdit le texte je trouve. Il faudrait que tu en trouves une autre avec la même idée. Mais là ça ne rend pas le texte naturel.

Citation :
il pouvait glaner des informations qui pouvaient s’avérer intéressantes pour son ami.
[...]
Elvis tourna le dos à son ami, il lui faisait pleinement confiance même s’il savait au fond de lui qu’il ne devrait pas.
[...]
Tout en prenant une bouteille, John questionna son vieil ami.
Répétition... Je pense que le lecteur a compris qu'ils étaient amis Wink Essaies de trouver d'autres qualificatifs pour les désigner.

Citation :
Il sentait que quelque chose allait arriver. Au fond de lui, il le savait. Son instinct le travaillait beaucoup depuis quelques jours déjà. Il était à l’affut du moindre signe suspect mais rien n’arrivait.
Répétition

Citation :
Il eut du mal à se déplacer à travers la foule, la raison était simple. La population du saloon avait fortement augmenté, il était en effet bientôt l’heure du show.
La première phrase n'a pas de sens comme ça. Si tu l'isoles, elle ne veut rien dire. L'explication ne devrait pas être isolée dans une phrase distincte de son introduction. Cette structure a plus de sens :
"Il eut du mal à se déplacer à travers la foule. La raison était simple : la population du saloon avait fortement augmenté, il était en effet bientôt l’heure du show."

Citation :
Elvis allait devoir faire maintenir l’ordre
Est-ce que "faire" est vraiment nécessaire ici ? S'il est accompagné d'assistant ça aurait du sens, mais rien dans le texte en amont ne laisse cette idée (il a peur de se retourner c'est donc qu'il n'a personne avec lui pour le protéger en cas de position de faiblesse).

Citation :
Les filles célibataires optaient souvent pour la prostitution donnant ainsi une mauvaise image à toutes leurs comparses
Le terme comparses n'est pas correct ici. Il induit une relation personnelle avec les autres. "Compatriotes" serait plus approprié.
Idem pour l'expression mauvaise image ("de" et pas "à" d'ailleurs) : ici, si tu veux dire que du coup les mecs ont tendance à penser que toutes les filles d'une assemblée sont des prostituées, c'est une généralisation, une mauvaise interprétation d'une situation.
Essaie de remplacer par "Pour survivre dans le grand ouest des Etats-Unis, les filles célibataires optaient souvent pour l'entrée dans les ordres", et tu verras que le terme "mauvais" n'est pas du tout correct dans ce contexte. Tu veux dire que ca donne "une fausse idée", une "fausse impression", ça induit "une mauvaise interprétation". Ce qui n'est pas du coup pas la même chose.

Citation :
Dès qu’il vit le pianiste arrivéer

Citation :
Le musicien fit craquer ses doigts avant de jouer quelques accords, histoire de s’échauffer un peu.

Citation :
Elle baissa la tête avant de la relever pour commencer à chanter.
Pourquoi ce mouvement ?

Citation :
Plusieurs hommes avaient fermé leurs yeux pour se laisser porter par la musique qu’ils entendaient.
Outre l'erreur de conjugaison ("il" réfèrent à "plusieurs hommes" ; si ça réfère au shérif, ça n'a pas de sens) : je suis d'accord avec Tsubomi. Ça ne va pas avec l'ambiance que tu plantes. Les hommes, le shérif en premier, ont peur de tourner le dos aux autres clients (et donc ne pas voir), mais ils n'ont pas de souci à réellement et explicitement fermer les yeux ?

Citation :
Devant la beauté de la voix
J'aurais préféré "de sa voix", vue que tu parles de la chanteuse sur toutes les phrases d'avant.

Citation :
A cause de ce manque d’attention, il ne remarqua pas l’entrée du truand de la région : Dallas Bonney. Ce bandit était soupçonné de nombreux vols mais à cause du peu de preuves
La tournure sonne étrange et un peu enfantin, en plus d’amener une répétition.
"Son manque d'attention/son inattention ne lui permit pas de remarquer"
“Ce bandit était soupçonné de nombreux vols mais le peu/manque de preuves dont disposait la justice ne permettait pas qu’on le mette sous les barreaux”

Citation :
Il était aussi réputé pour la violence qu’dont il pouvait faire preuve, surtout quand il avait bu.

Citation :
Le truand s’était dit qu’il allait en profiter pour l’embêter et peut-être même le pousser à bout, car après tout, les agents de la paix n’ont pas le droit de lever la main en premier.
- Je ne suis pas convaincue par le terme “embêter”, dans un contexte de Far West et de violence. Ça fait trop enfantin vu le contexte. “Le narguer”, “le provoquer” paraît plus adapté.
- "lever la main", j'ai eu une image scolaire dans la tête, un élève qui essaie de se faire remarquer du professeur. J'ai pas d'équivalent en tête par contre pour le moment, désolée :/

Citation :
Le bandit avait beau être planté là, au centre de la salle, il avait quand même ses mains sur ses flingues
Le “il avait beau, il avait quand même” sous-entend une contradiction. Je ne comprends pas en quoi il y a contradiction dans ce contexte. À la limite si on savait qu’avoir les mains sur ses armes est interdit dans le bar, ça donnerait une idée de “je m’en fous de vos règles” et montrerait la contradiction. Ce n’est pas le cas ici.

Citation :
Le silence était pesant, rendant la tension plus que palpable.

Citation :
La dernière fois que ces deux-là avaient eu une altercation, ils avaient combattu avec leurs poings jusqu’à l’épuisement de l’un d’eux, peut-être que cette fois-ci, ils dégaineraient leurs armes.
La phrase est longue je trouve. Je la couperais en deux, à partir de “Peut-être” et finirait (éventuellement, à voir) par un point d’interrogation. Comme la question muette que se pose toute la salle.

Citation :
laissant ainsi la place au prochain numéro, celui de french cancan. […] profite du spectacle qui va venir.
La première partie laisse penser que le numéro a commencé. La deuxième qu’il n’a pas commencé… Il faudrait que tu reformules la première partie du coup pour que ça soit plus clair.

Citation :
Le shérif ne dit rien pendant quelques instants, préférant plutôt boire un verre.
_ Si tu me dis ça pour me faire peur, c’est raté. Dit-il en commençant de à boire
Contradiction ici. Tu écris qu’il ne dit rien et boit son verre, et tu te contredis tout de suite après en indiquant qu’il parle en commençant à boire. Il faudrait reformuler.

Citation :
_ Je veux juste te mettre en garde, shérif, il se peut bien qu’un jour, tu te retrouves avec une balle dans le corps.

Citation :
Bien au contraire, tu seras mort.
Cette phrase fait perdre de l’impact à la menace je trouve. C’est un peu Captain Obvious là. Elle n’est pas nécessaire à mon sens.

Je continuerais plus tard sur les corrections, mon commentaire est déjà bien long. Désolée :/
Cela dit, comme pour tous les textes que j'ai commenté jusque-là, la longueur de mes remarques ne remettent pas en cause le fond de l'histoire hein Wink Ce sont des remarques de formes.
Je te fais mon retour sur le fond et notamment le shérif Billington à part, pour pas mélanger les infos Wink

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]


Dernière édition par Dryanide le Mer 8 Mar 2017 - 14:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 301
Age : 28
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Far We$t   Mar 7 Mar 2017 - 16:34

Alors j'ai beaucoup aimé le shérif Billington. Je ne sais pas si tu as déjà vu Fargo (la série en l'occurence, pas le film). Billington me fait penser au flic principal dans la saison 2, le trooper Solverson.
Droit et intègre, avec un grand sens de la justice. Mais qui ne se laisse pas faire et qui est redoutable aussi au combat.

Sinon en terme d'introduction à l'univers Far West c'est très sympa. Tu décris bien la scène de combat, c'est très visuel. Ça aide à se plonger au coeur de l'action.

J'aime bien aussi John, qui contraste bien avec l'image du tenancier taciturne qu'on a tendance à voir dans les western. Ça apporte de la fraîcheur et allège aussi un peu l'ambiance générale ^^

Comme Salut, j'ai remarqué beaucoup de mots mal choisis, d'expressions étranges etc... Il y a déjà une partie dans mon commentaire précédent (en plus de ceux relevés par Tsubomi). Fait vraiment attention à ça parce que si ça n'a pas gêné Salut, moi ça m'a fait perdre le fil plein de fois et fait sortir de l'univers aussi sec. C'est dommage.

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]
Revenir en haut Aller en bas
Dine
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 722
Localisation : un pays froid et humide
Loisirs : En plein travaux, de retour bientôt
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: Re: Far We$t   Mer 8 Mar 2017 - 10:29

Coucou Menta! :swap:

mon long commentaire:
 

_________________
En plein travaux, de retour bientôt  hippo

"On qualifie d'impossible les choses que l'on n'a pas vraiment envie de faire."

                                                                                                      Mike Horn
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Far We$t   Mer 8 Mar 2017 - 14:34

Merci beaucoup Dryanide et Dine \o/,

Dryanide : Vue la taille de ton commentaire, je ne te ferais aucune remarque sur ton double post ^^.
Je développerais ses méthodes pour que tout le monde comprenne bien l'effet qu'il fait sur les autres.
Je te remercie pour toute tes remarques, elles vont beaucoup m'aider pour la réécriture de la partie 1. Je pense surement te revoir pour la suite ^^.

Je n'ai malheureusement pas vu Fargo. Je m'excuse de t'avoir fait décrocher plusieurs fois :'(. J'espère que cela ne se reproduira pas dans les prochains chapitres.

Dine : \o/ 

Parlons de Dallas mes desmoidelles ! C'est un idiot sur toute la ligne et Elvis se moque de lui. Il se met à son niveau intellectuel. Le récit en lui-même sera beaucoup plus sombre avec des histoires de famille et des meurtres. Notre tueur de chinois comme le dit si bien Salut ^^.

J'ai jamais joué à Red dead redemption >.<. J'irais regardé des vidéos dessus pour m'en inspirer. Merci pour le coup de pouce.

Encore Merci tout le monde, je pensais pas recevoir autant de commentaires surtout pour cette histoire  pleurO pleurO

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Dryanide
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 301
Age : 28
Localisation : Berlin
Loisirs : Danser et virevolter, sur la musique, sur la pensée, sur la mélodie des mots
Date d'inscription : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Far We$t   Mer 8 Mar 2017 - 14:49

Pour revenir sur Dallas, peut-être indiquer justement qu'il est un peu con le mec, pour que le lecteur sache comment interpréter l'échange qui va suivre ?
Tu le présentes comme "le truand de la région" qui réussi à échapper à la justice. Du coup on se dit qu'il doit être quand même pas mal malin pour pas laisser de traces derrière lui et qu'il n'y ait que des soupçons sur ses méfaits, tu vois ?
On s'attend un peu (en tout cas moi c'est le sentiment que j'ai eu) à un mec plutôt diabolique, comme le Dr Arliss Loveless dans Wild Wild West (oui j'utilise beaucoup de référence ciné/série ah ah ::lol: ) or en fait il n'en est rien.
Du coup peut-être en retravaillant son introduction, on ne risque plus d'être un peu surpris de l'échange, et le ton du texte sera plus clair ?

_________________
Quand la vie vous tend un citron, il faut dire : "Mmmhhh... J'adore les citrons. Vous avez quoi d'autre ?" [Henri Rollins]


Dernière édition par Dryanide le Mer 8 Mar 2017 - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mentalius
Grenouille Ninja
avatar

Féminin Nombre de messages : 809
Age : 19
Localisation : Sur Kibou, dans une taverne entrain de boire mon jus de pomme sans pulpe
Loisirs : décès mental mais je reviendrais !
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: Far We$t   Mer 8 Mar 2017 - 15:53

Je viens de voir que j'avais pas répondu à Dine sur Biff Tannen. Dallas est bien inspiré de ce personnage XD. Je suis démasquée ... mais voilà j'étais obligée de la sortir.

Pour en revenir à toi Dryanide, je vais plus d'indication sur Dallas pour qu'on comprenne vraiment qu'il y est. Ne t'en fais pas pour les références, j'en sors souvent aussi. 

Bon bah, je vais retravailler la partie 1 et tenter de vous mettre la partie 2, ça serait plutôt cool non ?

_________________

"¡Apagando las luces!" 
Revenir en haut Aller en bas
Dine
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 722
Localisation : un pays froid et humide
Loisirs : En plein travaux, de retour bientôt
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: Re: Far We$t   Jeu 9 Mar 2017 - 10:53

Mentalius a écrit:
Je viens de voir que j'avais pas répondu à Dine sur Biff Tannen. Dallas est bien inspiré de ce personnage XD.

Mah oui on ne me la fais pas à moi Ting! Mais c'est impecc! Du coup, je suis entièrement d'accord avec Dryanide pour glisser une info comme quoi il est un peu idiot.

Ne lâche rien ma belle, je reconnais que je t'ai un peu assassiné avec mon commentaire mais ça ne voulait pas dire que je n'ai pas aimé ton texte, au contraire ::copain::

_________________
En plein travaux, de retour bientôt  hippo

"On qualifie d'impossible les choses que l'on n'a pas vraiment envie de faire."

                                                                                                      Mike Horn
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Far We$t   

Revenir en haut Aller en bas
 
Far We$t
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: Commentaires-
Sauter vers: