Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

  Ucaria , La Prophétie du Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Sam 18 Mar 2017 - 17:07

(*mise à jour aout 2017)

avant de commencer: l'Avertissement aux lecteurs  

La fantasy a pour don de tout remettre en question, de vous faire voyager dans un monde qui vous parait  inexistant et pourtant, nous ne tirons pas notre histoire de l’imagination pure. Il y a toujours une part de vérité dans un roman. Après avoir lu de tels romans vous ne verrez plus les choses de votre monde comme avant. Vous serrez bouleversé à jamais. Et votre esprit et votre âme s’ouvriront. Si vous vous sentez prêt(e) à plonger dans ce récit alors je vous en laisse le pouvoir. Je viens de désactiver le sortilège de protection, le roman vous appartient et lui va vous posséder petit à petit…



pour commenter c'est par ici: http://ecrire.ingoo.us/t6876-ucaria-recit-commentaire


Dernière édition par Héléna le Ven 25 Aoû 2017 - 14:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Dim 19 Mar 2017 - 22:28

*(mise à jour aout 2017)

Prologue :

« Les dragons sont des créatures très puissantes et leur race est l’une des plus ancienne du monde. Craint de tous, quiconque osant les défier n’es pas sûr de rester en vie. Ce sont des guerriers nés, leur force ancestrale ravage tout sur leur passage. »
Extrait du livre : les Dragons des légendes I

Les sombres yeux noirs de la reine dragonne scrutent les contrebas de la forteresse. Du haut de sa tour, elle voie tout et rien ne lui échappe. Elle observe les horizons bleuâtres couchés sur la verdure que lui offrent les alentours de la cité royale : Dréalounkiéra. Nulle créature n’a jamais franchi les portes de la citadelle, à moins qu’il n’y ai été invité. Parfois il y entre pour diner mais c’est eux qui servent de diners. Ce royaume est la capitale de l’Empire Draconique, les plus nobles êtres présents sur le continent de  Dramaran.  
Ces créatures ailées sont de redoutables guerriers considérés souvent comme des montres qui infligent à leurs adversaires d’innombrables souffrances. La mort elle-même, effrayée par ces massacres, ne s’approche que rapidement, pour ôter la vie puis disparait.
Allongée dans sa tour, nettoyant les quelques pièces de viandes broyé par sa mâchoire acérée, Aurora contemple ce désastre.
Mais elle le sait bien, en tant que Reine Rouge, elle doit savoir montrer l’exemple. Elle adore infliger de terribles souffrances à ces ennemis et aime se délecter de leurs chairs sanguinolentes même si elle a horreur de ça.
 Déjà 1000 ans de combats et d’expériences au côté du haut roi et de la haute reine, dirigeants suprêmes du royaume. Autant de temps passé qui ne suffit pas à la Reine Rouge pour égaler la splendeur et la puissance de ces multimillénaires colosses. L’idée même de défier ce couple en pleine apogée et prétendre à la couronne effraie le plus courageux. Même Korga le vainqueur à répétition de l’arène tremble lorsqu’on lui dit les mots prétendant et couronne.
Le pouvoir de Royaume étant partagé pour mieux régner, nous en revenons a notre dragonne rouge, détentrice d’une modeste couronne.
La fin de son propre règne approche à grand pas et le temps lui est compté pour désigner un héritier ou une héritière. Cependant, seul un puissant dragon, l’esprit vaillant et le cœur pur peut être digne de succéder. Ce que hélas ces milles dernières années n’ont su offrir à la dragonne… Malgré ses éprouvantes recherches, aucun dragon de son peuple n’eut attiré son attention/son œil. Personne. Aurora regarde ses écailles meurtris par le temps et les combats. Le vent du Nord s’engouffrant dans son donjon, elle en profite pour respirer un grand bol d’air frais et hume les odeurs boisées des pins et des séquoias. C’est surement l’une des dernières fois qu’elle pourra contempler ces vastes contrés et apprécier le parfum des forets.
Cela fait longtemps qu’elle y songe. Un rituel interdit et puni de mort, d’une mort terrible.


pour commenter c'est par là: http://ecrire.ingoo.us/t6876-ucaria-recit-commentaire


Dernière édition par Héléna le Ven 25 Aoû 2017 - 14:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Mer 10 Mai 2017 - 16:18

(mise à jour faite en aout 2017)

Chapitre premier : Le Commencement

L’Enfer est le paradis des âmes.
Encore faut-il y croire. Il parait que Dieu décide du sort des vivants comme des morts tandis que Satan s’occupe de son éternel royaume oublié. Autrefois celui des dieux obscurs tel que Hadès.
Doit-on croire à tous cela ? Je me pose souvent la question. Quoi qu’il en soit, s’il y a bien une chose à laquelle je crois c’est qu’il serait possible de parler aux morts. Il existe une multitude de livres et d’ouvrages destinés à prendre connaissance de ce fait. Tout ce qui s’apparente à ce domaine est appelé le spiritisme. On y croit ou on n’y croit pas.
J’aimerai tenter l’expérience un jour, pour pouvoir parler à grand-mère. Elle me manque terriblement. Parfois j’ai l’impression de ressentir sa présence ou es ce le fait que je veux y croire ? Lorsque l’on accepte de croire en une chose, tout est alors possible. Le manoir dans lequel je vis la abrité. C’est un manoir qui appartient à notre famille depuis des lustres. C’est dans ces lieux que nous avons emménagés ma mère et moi. C’était l’une des dernières volontés de ma grand-mère.  C’est une immense demeure, imposante et impressionnante de par sa taille spectaculaire. Elle fait souvent la Une des journaux, ce qui ne nous plait guère car nous préférons rester discrètes. Elle est l’unique représentante de son espèce dans cette ville.
Le manoir est immense mais ce n’est rien comparé au jardin luxuriant qui l’entoure. D’ailleurs ce jardin ressemble plus à un mini parc avec ces nombreuses allées de verdures et d’arbres fruitiers et ces fontaines plus ou moins anciennes. Il est si grand que je n’ai jamais eu l’occasion de le visiter en entier. Je me suis toujours demandé comment grand-mère arrivait à entretenir le jardin. Le jardin flamboyant contraste à merveille avec le manoir qui prend des allures de forteresse sombres et anciennes. J’apprécie énormément ce lieu, qui dégage à mon sens le calme et la sérénité. L’an dernier, beaucoup de mes amis ont trouvés ma demeure terrifiante et splendide à la fois. Beaucoup en sont jaloux. La plupart le trouve bien trop grand pour juste nous deux et ils n’ont pas tort. En effet, il doit y avoir plus d’une trentaine de salles, toute aussi grandes les unes que les autres. Nous sommes loin de toutes les occuper.
Le manoir domine les hauteurs de notre ville. Une ville pleine de vie aux nombreuses rues actives. Nous nous connaissons presque tous de vue. En effet, à chaque nouvelle arrivée, nous organisons une petite fête pour mieux se connaitre. C’est ce qui c’est passez à notre arrivé, lorsque nous avons emménagé au manoir, il y a un an jours pour jours, juste avant ma rentrée en seconde.


pour commenter c' est ici: http://ecrire.ingoo.us/t6876-ucaria-recit-commentaire


Dernière édition par Héléna le Ven 25 Aoû 2017 - 14:54, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 8 Juin 2017 - 12:18

Avec deux de mes amies, nous sommes passionnées par les récits antiques, mythiques et légendaires. Nous nous intéressons à la mythologie aussi. Bien entendue, nous adorons lire des romans de fantaisie, tous aussi merveilleux et spectaculaires les uns que les autres. Ce genre littéraire nous procure un bien fou, et nous les dévorons d’une extrême rapidité. Ah, si seulement au lycée, on pouvait les étudier ! Bon il est vrai que les auteurs comme Zola, Maupassant ou encore Balzac écrivent bien mais…ce n’est pas le genre de romans que nous raffolons. Les romans de fantaisie et de science-fiction nous font voyager d’univers en univers. Ils nous font rêver, on s’évade de notre monde. Les puissants guerriers, les combats épiques, les récits légendaires ! C’est tout simplement grandiose.
Alors forcément je me pose de nombreuses questions comme : les dragons et gargouilles ont-ils vraiment existés ? Comment a-t-on inventé les premières créatures fantastiques ? Il y va-t-il une autre planète semblable à la Terre ? Quand est-ce que a Terre rendra son dernier souffle ? Y aura-t-il une troisième guerre mondiale ? Qui y a-t-il au plus profond de l’abysse et des abymes ? Qui a-t-il après la mort ?
Toutes ses questions restent sans réponses pour la plupart. Et J’aimerai tellement y répondre.
J’aime découvrir des sites d’archéologie et visiter des musées historiques. Trouver des fossiles, les collectionner tout comme les minéraux, cela me passionne. C’est pourquoi je me verrai bien archéologue ou quelque chose qui y ressemble. Jaime apprendre l’histoire de notre monde. Je suis assez scientifique de nature, enfin c’est ce que l’on me souvent. Après, mes amis ont surement aussi remarqué que j’affectionne tout particulièrement les animaux. Il est vrai que j’adore l’aquariophilie, c’est un domaine d’activité très passionnant qui prend énormément de temps.il faut avoir de la patience, beaucoup de patience. Si cela ne tenait qu’à moi, beaucoup de pièces contiendraient de grands aquariums qui illumineraient les salles comme ils illuminent mes journées.
Durant les grandes vacances, j’ai de quoi m’occuper entre le nez plongé dans de fabuleuse aventure et ma passion pour l’aquariophilie. Mes journées sont vites remplies. J’ai même songé un jour à écrire un roman mais je ne trouvais pas l’inspiration nécessaire à son élaboration. J’ai donc abandonné à regret cette idée.
J’ai aussi passé pas mal de temps avec mes amies, nous avons faits diverses activités dans la joie et la bonne humeur. Puis nous nous sommes lancé un défi, qui vas durer jusqu’à la fin de ses vacances, soit trois semaines. Ce défi consiste à créer une histoire à partir d’un lieu de notre choix présent près de chez nous. A partir de ce lieu chacune va élaborer un mythe ou une légende, de quoi passer de très bons moments ! Dès que chacune de nous aura choisi son lieu, la partie commencera. Je sais déjà que l’une de mes deux amis a choisie comme lieux un lac ou une rivière tandis que l’autre a choisi une fontaine ancienne cachée près d’un énorme rocher quant à moi, je n’ai pas encore trouvé. Il me reste encore une journée pour déterminer mon lieu. Je sens que ce projet va s’avérer être fabuleux. J’ai hâte de partager nos histoires ! Donc, dès le début de cet après-midi, je vais partir à la recherche du lieu idéal.


Dernière édition par Héléna le Jeu 24 Aoû 2017 - 11:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 8 Juin 2017 - 12:21

- Héléna, il est l’heure de venir à table !
- j’arrive tout de suite maman !
Me voilà donc quittant ma grande chambre dorée et descendant à toute vitesse les escaliers en bois d’ébène, pour arriver quelque minute plus tard dans une grande salle baignée par les rayons solaire traversant les vitraux.
Une belle nappe blanche au bord dentelé recouvre la longue table rectangulaire. Ma mère est assise et m’attend. Mon assiette à l’air delicieuse.je m’assoie rapidement et on entame le repas.
Après avoir tout ingurgité, je me sens rassasié. J’explique le défi que nous nous sommes lancée avec mes amis. Elle m’autorise à sortir à condition de rentrer avant la tombée de la nuit. Je sors donc en hâte toute joyeuse dehors. Un vent glacial traverse mon corps ce qui me refroidit d’un seul coup. Mais cela n’affecte en aucun cas mon humeur ou mon moral.
Bon je vais faire un petit tour, pour essayer de voir quel lieu pourrait convenir. Hum, réfléchissons, dans les romans de fantaisie ou dans les films, où se passent les évènements particuliers ? Il me semble que cela se produit dans des lieux reculés ou isolés, près d’un point d’eau ou au beau milieu des forets. Dans des lieux calmes et paisibles. Je vais donc trouver cet endroit.
Je traverse donc les divers parcs et forets mais ils ne m’inspirèrent guère. A un moment il m’a semblé reconnaitre le lieu décrit et choisit par l’une de mes amies. Je suis donc passé aux endroits contenants de l’eau et isolés, sans plus de succès. Je suis donc finalement rentrée bredouille à la maison.
C’est donc en observant mon haut portail noir recouvert de roses rouges qu’une idée me vient a l’esprit : et si le lieu que je recherche se trouve être mon jardin ? Je n’ai jamais eu l’occasion de visiter tous ses recoins, et mon instinct me dit que je suis sur la bonne voie.
Il me reste encore du temps pour chercher. Mon jardin est si grand que nous nous méfions, nous n’osons jamais nous balader seules dedans durant la nuit. Si cela se trouve, il y a une autre sortie quelque part qui nous est inconnue !
Je m’enfonce donc dans les verdoyantes allées, au gré de mes envies, emportée par le chant des oiseaux et les danses colorés des papillons. Les hautes haies me fond de l’ombres. Cela fait à présent une bonne dizaine de minutes que je parcours les allées. Elles me paraissent interminables. Je sors enfin de celles-ci, et là stupéfaction ! Je ne reconnais pas le paysage qui s’offre à moi. Une mare d’eau très clair avec une fontaine au centre, le tout entouré par des orangées du Mexique dévoilant leurs magnifiques fleurs blanches et dont le vent dévoile leur saveur sucrés. Le paysage est magique, comme féerique. Un petit portail en bois de couleur bleue attire mon attention. Etant curieuse, je décide de m’aventurer dans le petit chemin qui se dessine derrière entre les rangées d’arbres. Durant cinq minutes, je marche toujours tout droit, pour m’aventurer toujours plus profondément dans la forêt. C’est alors que le chemin s’élargit et je découvre une petite clairière en cercle, cacher et abrité par les hauts arbres.


Dernière édition par Héléna le Jeu 24 Aoû 2017 - 11:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 8 Juin 2017 - 22:16

Toute souriante je me dis à moi-même : voici le lieu où tout va commencer. Maintenant il me faut créer une histoire mythique.
J’effleure les hautes herbes vert tendre et je caresse les majestueux troncs d’arbres. Il y a un gros tronc couché par terre au milieu. Ce sera le lieu idéal pour m’assoir et réfléchir à mon histoire. Ce lieu est calme et isolé donc idéal ! Sans compter ce que je viens de voir avant, tout s’accorde à merveille. Ce lieu est splendide et il va devenir magique et mystique grâce à mon histoire.
Mais je commencerai mon histoire demain car la nuit va bientôt tomber et par conséquent je dois à présent rentrer à la maison. Je quitte donc le mystérieux et majestueux jardin plein de surprise… je remonte les interminables allées, puis les grandes étendues vertes pour arriver au bas de la porte. Je sonne. Ma mère m’ouvre en me faisant un signe de tête. Elle me demande si j’ai trouvé le lieu idéal. Je lui dis que oui, mais je ne précise pas sa localisation. Le lieu que j’ai découvert sera mon petit secret, seules mes deux amies auront le droit de le découvrir à leurs tours.
Durant le repas du soir, ma mère et moi parlons du manoir. Ma mère a retrouvé un ancien plan du manoir ou il y a marqué le nombre de salles et à quoi elles servent. J’en connais pas mal étant donné que j’allais ici durant mon enfance pour voir ma grand-mère.
Le manoir est donc composé de trente-trois salles ou pièces selon leur taille répartie en 3 étages (rez-de-chaussée plus deux étages) : une salle de réception-accueil d’où partent deux escaliers menant à l’étage suivant ; huit chambres : trois au rez de chaussée et au premier étage, et deux au deuxième étage. Il y trois bureaux, six salles de bains, trois cuisines, dix salles de séjours servant à divers objectifs et pour finir deux bibliothèques. Dont l’une reste toujours fermée, et ce depuis le décès de ma grand-mère. Ma mère n’a jamais aimée cette bibliothèque et elle l’aurait bien volontiers brulée pour s’en débarrasser. Mais, étant donné que c’était le lieu favori de ma grand-mère, elle ne l’a pas fait.
Apres le diner chacune nous montons dans nos chambre respectives. Je plonge dans mes songes après avoir lu un roman de fantaisie durant cinquante bonnes minutes. Puis le sommeil me gagna …
Le lendemain dès les premières heures, je sors dehors et je me rends rapidement dans la partie secrète du jardin. Je respire le tendre air frais du matin. Les fleurs commence à s’ouvrit à la vue des premiers forts rayons lumineux. Je m’assoie en silence sur le tronc et je commence à méditer au sujet du début de mon histoire.
C’est donc l’histoire d’une jeune fille qui est attiré par d’étrange bruit durant la nuit. Une nuit, elle décide de suivre ces bruit, cela l’amène dans un endroit cacher aux yeux de tous : une clairière secrète. C’est à cet endroit-là qu’elle va découvrir l’existence d’une licorne. Celle-ci va lui parler et va lui montrer la voie et c’est ainsi qu’elle va découvrir un autre univers bien diffèrent du sien …
Cela semble être un bon début d’histoire. Bon maintenant je vais rentrer chez moi, il doit être l’heure de manger je pense. Je vais venir dans la clairière tous les deux jours à partir de ce jeudi compris, pour forger mon histoire.je pense que j’aurai terminé une semaine avant la rentrée des classes…


Dernière édition par Héléna le Jeu 24 Aoû 2017 - 11:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Mar 13 Juin 2017 - 13:05

C’est ainsi que durant deux semaines, je construisis mon histoire. J’en suis très fière et j’ai hâte de la raconter. Mais pour cela, mes amies et moi-même nous devons nous trouver dans le lieu où se passe l’histoire ! C’est pourquoi, lundi qui arrive, elles viendront ici…
Le lundi venu, je les appelle. Toute deux ont aussi finit leurs histoires. C’est donc moi qui ouvre les portes de la magie.
- venez les filles, suivez-moi, j’ai vraiment hâte de vous montrer le lieu ! Il est tout simplement splendide.
- avec plaisir Héléna, nous te suivons.
- Je trouve mon histoire vraiment fabuleuse, j’espère que cela va vous faire rêver comme cela s’est fait avec moi!
- c’est ce que nous allons voir, nous aussi, on l’espère.
Nous parcourons donc les immenses allées de verdures. J’arrive en première sur les lieux. La fontaine y domine. Je veux que les filles admirent ce lieu. Malheureusement le destin en fit autrement car il n’ai pas de mon avis.
- voici le lieu donc je vous ai temps parlé ! Admirez sa magnificence !
- euh Héléna, s’en vouloir t’offenser, il n’y a rien ici ! Nous voyons juste une bande d’herbe sèche et quelque champignon, rien de plus intéressants. Il n’y a rien de tout de ce que tu nous a comté ! Tu n’a pas le droit de créer le lieu, il doit vraiment exister !
- mais, moi je le vois ! Je … je ne mens pas. Mais, comment est-ce bien possible ? Je ne comprends pas.
- écoute, ces derniers temps tu n’es plus la même. Ton esprit te joue des tours. Tu t’es bien foutu de nous. Bon du coup tu as perdu le défi, désolé pour toi. Nous n’aimons pas les tricheuses et les menteuses. Allez Anaïs, viens on y va. Laissons la seul avec son lieu fabuleux !
- les filles, ne partez pas, ne me laissez pas comme ça. Essayer de comprendre !
- il n’y a rien à comprendre, je suis vraiment désolé Héléna, mais je reste avec Marie. Courage, respire un bon coup et repose-toi d’ici la rentrée. J’aimerai te croire mais c’est impossible. Tu ne peux pas voir un lieu alors que nous non. Avoir de l’imagination, c’est très bien crois-moi, aller je te laisse. Bisous.
- bisous
Bon sang, elles ont raison : comment est-ce possible ? Comment puis voir ce lieu alors qu’elle n’y voit que du feu ? Quel est donc ce lieu alors ? Qui connait son existence ? Me voilà dans de beau drap. Je sais que ce lieu est bel et bien réel et je compte bien savoir tous ses secrets. A présent je ne peux même pas révéler son existence, car personne ne va me croire, tous vont me prendre pour une cinglée.
Tout d’un coup, mon regard se porte vers un ruban noir attaché au portail. Il n’était pas là les dernières fois, ça j’en suis sûr ! Je le retourne, et je découvre de mystérieuses inscriptions : ‘‘la nuit, seule supplice de tous les mots éclaire et montre la voie. l’heure est venue, toi seule sais, toi seule agira. Ecoute ton âme décédée et libère ta puissance’’
Qu’est-ce donc que ce charabia ? Ce message m’est-il destiné ? Qui là écrit ? Je n’y comprends plus rien. Dois-je prendre le risque de suivre les indications laissées par ce message ? C’est à mes risques et périls à mon avis. Mais d’un autre coté, quelque chose en moi me pousse à agir et à suivre les indications…


Dernière édition par Héléna le Jeu 24 Aoû 2017 - 11:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Mar 11 Juil 2017 - 17:08

Je sais que ce jeudi, ce sera la pleine lune. Quelque chose me laisse à penser que c’est durant cette nuit-là que je vais devoir agir. Je suis à la fois excitée d’être ce jeudi mais j’ai un peu peur tout de même. Ce n’est pas courant ce genre de chose tout de même !
Deux jours se sont écoulés, sans que rien ne se produise. Sans nouveaux incidents particuliers. Aujourd’hui, c’est le grand jour où devrai-je dire la grande nuit ! Je m’occupe donc calmement en attenant le moment temps attendu. Le soir arrivant, je raconte un bobard à ma mère qui le gobe à la perfection.
Je sors dehors. La pleine lune brille de tout son éclat. Elle illumine le ciel et domine les étoiles. C’est un spectacle magnifique qui s’offre à moi. L’air est doux, le vent est absent. Il y a un silence total.
Je sais où je dois me rendre : dans la clairière. Dans le lieu où j’ai créé mon histoire. Au fond, j’ai eu un sens de prédilection on dirait. Ce lieu est peut-être spécial après tout ! enfin cela m’entonnerai mais on peut y croire. Je n’ai pas peur de ce que je vais y découvrir. Peut-être que je ne vais rien découvrir. Ce jeudi soir restera unique.
Je traverse donc le petit chemin et je retrouve la clairière. Son aspect à changer, elle n’est plus comme avant. Une épaisse brume est maintenant présente, ainsi que de gros blocs de glace ! waouh, c’est incroyable, comment c’est possible ?!
Je décide de m’assoir sur le tronc, au même endroit que lorsque je créai mon histoire, c’est mon intuition qui me le demande. La ! je veins de voir quelque chose passez !
- qui est la ?
fooooouuu…. Le vent ce lève et son souffle se fait entendre. je vois bien à présent qu’il y a une ombre qui se discerne dans la nuit !
- je le répèterai pas : montre-toi !
- chuttt, tu ne peux pas me voirrrr. Admire ce qui va suivre. Ouvre tes mains vers le ciel puis tends les vers les blocs et observe bien !
L’apparition mystérieuse disparue…. Poussée par une envie surhumaine et inconsciente, j’obéis aux ordres, en ferment les yeux tout de même .et en pardonnant cet acte insensé. Ce qui suit restera graver à tout jamais en moi.
J’entends une explosion, suivit d’une déflagration. Je ressens l’étrange chaleur qui se dégage de mon corps. Je sens une vive odeur de bruler. J’ouvre les yeux au moment même. Et j’observe le spectacle : mes mains ! Elles… elles brulent ! Non plutôt elle dirige du feu ! C’est complètement fou ! Qu’est-ce-que c’est que ça ?! Que m’arrive-t-il ?! Au secours ! Ah oui, c’est vrai, j’ai omis un léger détail : personne ne peut m’entendre ici.
Le mot disait donc vrai ! Mon dieu, qu’ai-je donc fait ? À présent je ne peux plus revenir en arrière ! vite je vais rentrer et quitter cet endroit vite fait. Au non, je viens juste de remarquer que j’ai lancé une boule de feu en direction des arbres ! Un feu d’une noirceur absolue … les arbres, ils brulent ! Ça va attirer tout le monde ici ! vite je dois l’éteindre, mais comment ?! argghh , c’est pas possible !


Dernière édition par Héléna le Jeu 24 Aoû 2017 - 11:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 10:47

bien le bonjour! cela fait un petit temps que je ne suis pas revenue ici, a présent j'ai bien avancé puisque je réecrit le cinquième chapitre. j'ai modifié ( et c'est la derniere fois ^^) le début du roman ce qui comprend: le prologue ainsi que le début du chapitre un. par conséquent je vais supprimer les anciennes publications  pour pas que vous soyez perdus mes chers lecteurs!
a présent toute cette page va être remise a jour, et dorénavant je vais poster moins de 700 mots par messages ::lol:   yeah


Dernière édition par Héléna le Jeu 24 Aoû 2017 - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:21

Mais avant que je ne puisse effectuer le moindre mouvement, le sol se mit à trembler et les troncs d’arbres entrain de flamber ondulèrent ! Enfin c’est ce qui me semble. Puis l’instant d’après, qui suivit ces ondulations, le feu obscur disparu en un clin d’œil, comme par magie ! C’est tout bonnement impossible ça, un arbre ne peux pas absorber ou faire disparaitre des flammes !
Bon, euh vite je dois partir de cette clairière, tout de suite !
Je cours donc à vive allure chez moi, heureusement il ne fait pas trop sombre. Une fois rentrée je fait en sorte d’éviter ma mère. Mais je laisse un indice au sol pour montrer que je suis bien rentrée. Il est 21h30 je crois. J’escalade deux a deux les marches d’escalier puis je m’engouffre dans ma chambre et je ferme aussitôt le verrou. Ouf, enfin seule et tranquille. Je me couche et m’endore rapidement. Mais le lendemain mati je me réveille tôt a cause d’une odeur pas agréable du tout. Et pour cause ! Mes habits sont quasi tout cramés, eux non pas sus se protéger du feu ! j’ai dormi avec, quelle horreur. Ils sentent horriblement mauvais et sont assez salles.
Bon alors, ce qui vient de se produire hier soir, c’est que j’ai développé un don particulier : je possède des pouvoirs magiques. Oui c’est bien ça. Je peux manier la magie ! Est-ce fabuleux ou catastrophique ? Je n’arrive pas à me décider. C’est tellement impossible ça ! Bon je dois me calmer un peu… rien ni personne ne doit être au courant de ce qui m’arrive. De toute évidence c’était prévu, enfin celui qui a écrit le mot est au courant. Est-ce la chose qui m’a parler et dont je distinguai uniquement son ombre ?
Si les autres personnes de cette ville apprennent ça, ils vont m’enfermer dans un hôpital psychiatrique, j’en suis sure et certaine !
J'aimerais énormément m'en passer ou m'en débarrasser avant que cela ne me tue ! Je n’ai pas envie de mourir à l’âge de 17 ans. Je ne me considère plus normale à partir de maintenant, cela va de soi.
J’aimerai avoir rêvé mais ce n’est pas le cas…. Ce qui m’arrive est bel et bien réel ! C’est de la magie ! (Je crois que l'on appelle cela ainsi) cette chose sortie de nul de part de mes mains c’est de la magie ! Et de la vrai, croyez-moi ! Je ne parle pas des tours de passe-passe mais de la vrai et pure comme celle dans les romans et c’est bien autre chose … J’ai ce que l’on appelle communément des pouvoirs même si ce n'est pas commun du tout, car ce n'est pas sensé exister ! Dans quel monde ais-je atterris…
Bon, vite je dois me changer avant que ma mère ne m’appelle pour prendre le petit déjeuner. Ce vendredi doit paraitre normal aux yeux de ma mère.il ne faut surtout pas que je montre sur mon visage une quelconque émotion, qui me trahirait d’office.
Et le bonheur désastreux continue au moment même où j’enlève mon haut…
En effet, je remarque très vite la présence inhabituelle d’une pleine lune sur mon bras droit, juste en dessous de mon épaule. Cette lune bleue-noir semble gravée tel un tatouage mais avec du sang, mon sang ! Oula, c’est quoi ça ?!
Quelque instant après, le sang se met à coaguler, sécher à une vitesse folle ! La blessure vient de cicatrisée ! Je reste sans voix…
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:23

C’est finalement ma mère qui me fait sortir de mon silence en m’appelant. Je lui réponds tout en enfilant un autre haut. En espérant que ma mère ne va pas fouiller à chambre et trouver mes vêtements d’hier.
Ces évènements sont vraiment très perturbants… de plus la rentrée étant mardi prochain, il me reste seulement quatre jours en comptant aujourd’hui ! J’espère qu’il ne va rien m’arriver de plus d’ici-là. Mais j’ai comme qui dirait, un mauvais pressentiment.
Je descends donc les escaliers et je vais manger. Tout ça me donne très faim, c’est étrange d’ailleurs. Durant le repas ma mère ne remarque même pas que je pense à autre chose. Heureusement d’ailleurs. Cela me facilite la tâche. La journée s’écoula sans nouveaux incidents pour mon plus grand soulagement.
Le lendemain une fois remise ou presque de mes émotions et de ces évènements spectaculaires, je prends la décision de me renseigner sur ces évènements très particuliers et pour le moins inattendu. Pour cela, il y a un seul moyen et une seule solution pour y parvenir : entrer dans un lieu qui m’est formellement interdit par ma mère : la mystérieuse et ancienne bibliothèque de notre manoir ! Celle qui est toujours fermée.
Je me suis donc approchée de celle-ci, qui se trouve à l’autre bout du couloir central, au nord, a l’opposer de ma chambre. Je mis rends à pas de loup, sans que ma mère s’en aperçoive, et coup de chance elle va reprendre son travail de la maison dans quelques heures, et va s’enfermer dans son bureau. Oui, ma ee travaille le samedi. Ce qui veut dire que je vais être tranquille d’ici ce soir et avoir un maximum de temps ! Le seul léger gros problème reste le fait que je ne peux pas entrer dans la bibliothèque car elle est constamment fermée ! Et ce depuis un bon bout de temps en fait.
Au fur et à mesure que je me rapproche de la porte je sens un léger courant d’air qui devient de plus en plus intense, ce qui signifie une seule chose : elle est ouverte, cette porte est ouverte, par je ne sais quelle action du saint esprit ou du diable elle est ouverte aujourd’hui ! Est-ce en, relation avec les évènements étrange des jours précédents ?
La dernière fois que je m’y suis rendu jetais beaucoup plus jeune et le fait d’avoir emménagé ici a fort déplus à ma mère qui ne supportait plus sa mère et le fait que j’aille chez elle quelque fois car avec ma grand-mère on se rendaient à la bibliothèque et elle me présentait ces amis, je pensais qu’elle était un peu folle mais à l’époque jetais émerveiller de tout, et surtout de la taille de celle-ci et du nombre inimaginable de livres qu’elle contenait. Elle m’avais présenter les grands couloirs, les thèmes et comment étaient classés les ouvrage et elle men présentait certain, ce qui énervait par-dessus tout ma mère, qui là traitait de sorcière et elle m’a donc interdit de m’y rendre, seul ou accompagner donc on faisait ça en cachette avec ma grand-mère ! Et après la mort de ma grand-mère, la bibliothèque resta fermer, toujours fermé et ce, jusqu’à aujourd’hui !
J’ai vraiment plus que hâte de redécouvrir ce lieu, qui doit être bien poussiéreux à présent. Je pousse avec délicatesse cette grande, haute et large porte de bois doré, puis j’entre et je repousse puis ferme délicatement celle-ci. Je redécouvre à présent ce lieu idyllique de mon enfance, toujours remplit de secrets aussi sombres que passionnants. De toute façon je ne risque rien, cette bibliothèque n’est pas vivante et ne le sera jamais heureusement. Il ne pourra donc rien m’arriver !
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:23

J’ai vraiment plus que hâte de redécouvrir ce lieu, qui doit être bien poussiéreux à présent. Je pousse avec délicatesse cette grande, haute et large porte de bois doré, puis j’entre et je repousse puis ferme délicatement celle-ci. Je redécouvre à présent ce lieu idyllique de mon enfance, toujours remplit de secrets aussi sombres que passionnants. De toute façon je ne risque rien, cette bibliothèque n’est pas vivante et ne le sera jamais heureusement. Il ne pourra donc rien m’arriver !
La bibliothèque ancienne est bel et bien poussiéreuse, il fait très sombre, je décide par conséquent d’ouvrir les vieux rideaux. Des morceaux tombent au moment où je les saisies, signe de leur grande vieillesse. Le soleil envahit alors une partie minime de la pièce, puis j’allume les vieux lustres de cristal, il y en a une dizaine vu la longueur et la profondeur de ce lieu. De plus ils doivent avoisiner les cinq mètres de largeur. Le plafond de cette salle est tout aussi haut !
Cette belle salle contient des livres de fantaisie, de diffèrent romanciers mais cela représentent qu’un faible pourcentage des œuvres présentes dans cette pièce. Les autres livres sont très anciens, et chose étrange, aucun nom d’auteur n’apparaît sur ceux-là ! C’est le cas d’un livre intitulé « Le Nécromancien ».
Ce livre, me faisait très peur à l’époque, lorsque ma grand-mère m’en parlait, elle l’adorait, alors qu’il était glauque ! D’après mes souvenirs, il parlait de tous ce qui était liée de près ou de loin à la mort, et a la sombre magie noire … j’aurai pensé jusqu’à présent que la magie noire n’existait pas mais après tout, j’ai bien balancé des boules de feu donc … tous serait plus ou moins possible en fin de compte. Difficile d’y croire !
En tout cas, maintenant, ce livre m’attire et m’intrigue et j’ai bien envie de le lire. Mais il ne va pas beaucoup m’aider par rapport à ce qui s’est produit. C’est pourquoi je le laisse à sa place. Peut-être que je vais finir par accepter le fait que les pouvoirs existes réellement ? En tout cas il faudrait mieux pour mon bien être personnel … je passe le long des étagères, en enlevant délicatement les gros nuages de poussière et j’observe les interminables ouvrages tout là-haut, inaccessibles que j’aimerai tellement découvrir.
Malheureusement il n’y a aucune échelle et d’après mes souvenirs, il n’y en a jamais eu, ce que j’ai toujours trouvé très étrange. Donc je n’ai aucun moyen d’accéder la haut et je ne vais surtout pas demander de l’aide à ma mère, ça c’est sûr et certain !
Plus je fixe ces hautes rangées et plus mon regard semble attiré par un livre en particulier, et chose étrange il parait briller comme s’il est éclairé de l’intérieur ! J’ai comme l’impression que se livre m’appelle à venir le chercher … j’ai alors une idée : pourquoi ne pas empiler des gros et grands livres larges de façon à me créer des marche d’escalier ? C’est certes risquée et dangereux mais je ne vois aucune autre alternative. J’entreprends donc ma démarche et je parts à la recherche de pleins de grands livres épais si possible, puis je les empile au fur et à mesures. Bientôt un bel escalier forma, digne des plus beaux chefs d’œuvres.
Désolé grand-mère mais je ne peux pas procéder autrement et tu le sais. C’est ainsi que je monte les marches de l’escalier et je finis par m’élever a neuf mètres de haut. Je ne dois surtout pas regarder en bas…trop tard c’est déjà fait. J’étais au même moment entrain de saisir le livre. Je trébuche et bascule tandis que mon escalier s’effondre comme de la poudre.
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:24

Je vois ma mort arriver car le sol s’approche dangereusement de moi. Une fraction de seconde après la vue du sol, je ferme les yeux, et je m’apprête à trépasser. Je vais mourir écraser sur le sol…
Mais il n’y eu aucun bruit, aucune sentence ! J’entrouvre dangereusement un œil puis l’autre et puis j’écarquille les deux en même temps : je suis dans le vide, je suis entrain de léviter ! C’est incroyable ! Tout simplement incroyable, inimaginable ! Limite scandaleux, ah je suis en vie, c’est miraculeux !
Je suis exactement à soixante cm du sol, à l’horizontal ! Bon sang ce n’est pas croyable, je viens de faire apparaitre ou de réveiller en moi un autre pouvoir ! Je peux donc léviter. Ce pouvoir viens de s’activer pour me sauver la vie !instinct de survie je pense. Je me redresse a la verticale et j’atterri saine et sauve sur le sol. J’ai toujours le livre entre les mains, ouf j’y ai échappé belle ! Je vais maintenant pouvoir regarder ce livre qui a failli m’entrainé dans la mort.
Je le dépose donc sur la table. Soudain, il commence à s’agiter, a frémir ! Des espèces de dents qui le recouvre viennent de se dresser et bougent tels des mâchoires ! Je n’en reviens pas ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Cette chose serait-elle vivante ?! impossible.
En voyant les dents grossir je ne peux m’empêcher de crier, et j’observe alors que le son est engloutit par le livre. Je vois le trajet de mon souffle disparaitre à travers les dents du livre ! Ma parole, se livre est bien vivant ! Je ne rêve pas là, car même mes rêves ne sont pas aussi bizarres et fous ! C’est trop énorme pour être un rêve.
Heureusement, les dents ne gesticulent plus à présent comme repus par mon cri. Le livre vient de se calmer. Je peux enfin lire le titre qui réapparait au fur et à mesure que les dents rétrécissent.
« Livre de sorcelleries et autre dons surnaturels »
Tien, ça tombe très bien, c’est justement mon problème en ce moment.
-héléna, où es-tu passé ? Ça fait dix fois que je t’appelle !
Oups on dirai que c’est l’heure d’y aller. Dommage. Vite je vais cacher le livre. Voilà, ici il sera bien.je sort discrètement de la salle et je me glisse dans les couloirs tel une ombre, incognito.
- je suis là ! Pourquoi m’appelles-tu ?
- ah enfin, te voilà ! Où étais-tu donc passé ? Je t’ai cherché partout ou presque !
- désolé maman, jetais aller voir au troisième étage.
- tu sais très bien que tu ne dois pas y aller
- oui je sais, désolé ! (Je préfère mentir car ma mère « préfère » que je désobéisse pour le troisième étage que pour la bibliothèque. Sentence moins grave.)
- bon, allez on va manger. Je t’attends.
Vers la fin de l’après-midi je me décide à retourner à la clairière mais avec des objets particuliers. En effet, juste après le repas je suis allé regarder sur internet « comment se protéger de la magie noire ». Car je ne sais pas s’il va m’arriver ces chose-là étant donné que de la magie débarque dans ma vie. C’est surement des sornettes mais j’aimerais essayer au moins. Par pure précaution.

Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:25

Maintenant je perçois clairement qu’il y a quelque chose de spécial qui se dégage de ce lieu et je pense que c'est peut-être une ancienne clairière mythique ou mystique. Ou du moins qui a servi à quelque chose d’important. Peut-être du temps de ma grand-mère ou des siècles avant…
Aujourd'hui je peux encore m'y rendre mais je n'en aurais plus la possibilité ou presque plus à cause de la rentrée des classes. Cette année je vais entrer en première scientifique.
J'arrive donc à la clairière cachée dont rares sont les personnes, je pense, qui connaissent son existence. Je m'assois dans la pénombre puis je sors des cristaux blancs translucides du sac et je les dépose sur le sol à intervalle régulier. Le soleil se reflète dessus et un rayon intense s'échappe du premier cristal et viens traverser les autres cristaux.
Je trace ensuite un cercle à la craie blanche autour des six cristaux. Je fais cela pour garantir ma sécurité car depuis quelques jours j'ai peur pour ma vie. Je ne peux prétendre et confirmer les bienfaits de cette incantation. En réalité je crains d'être touchée par la folie car ce qui m'est arrivé est tout bonnement impossible et pourtant…
En général tout être vivant désirant diriger le monde veut des pouvoirs, moi je n’ai rien demandé et je n’en veux pas .je ne souhaite diriger personne sauf moi-même. Le monde est vraiment bizarre, il faut croire. Ces maudits pouvoirs vont me pourrir la vie ! je ne connais pas la source de cette magie, pourquoi c’est tomber sur moi !? Suis-je la seule dans cet univers ? À mon avis oui… Ô grand désespoir !
Je ne compte pas mourir maintenant. Pas encore.
Peut-être que le livre que j’ai découvert hier pourrai m’aider ! Bon j’ai assez penser et réfléchit, maintenant il est temps d’agir.je dois rentrer a présent.
Une fois renter, je me change et je me dirige vers la bibliothèque. Interpelé, aussitôt, je m’arrête dans mon élan. C’est ma mère. Elle parle, non, elle cri. De tout façons, ça ne change pas de d’habitude. Les parents crient trop souvent.
- Héléna !
- Oui deux minutes j’arrive ! Moi qui comptait aller à la bibliothèque, c’est raté ! Les parents arrivent toujours au mauvais moment ! nous mangeons.
Bon et bien la bibliothèque ça sera pour demain.
Tout le dimanche, j’aide ma mère dans son travail dans l’espoir qu’elle me laisse tranquille après.
Je peux enfin me rendre quelque minute à la bibliothèque, après le travail finit. Le livre est sur la table. Alors que je m’apprêtai à tirer la chaise celle-ci se recula toute seule ! décidément ! Je m’assois donc avec surprise dessus, je ne suis pas très rassurée. J’effleure le livre, il se met à briller, je l’ouvre et là étonnement : il n’y a que des pages blanches ! Puis d’un seul coup des mots font leurs apparitions :
« Bonjour Héléna, ça fait longtemps que je t’attends. Reviens demain me voir si tu as le temps, et surtout ne me remets pas à ma place, j’y retournerai tout seul… » À ces mots le livre se referma d’un coup, s’envola et se rangea a dix mettre de haut ! Au même endroit où je l’ai déniché. Je clignote des yeux et j’inspire profondément. Je ne dois surtout pas avoir peur, hein. Je vais finir par m’habituer à tout ça. Bon je crois qu’il est temps que j’aille dormis à présent…
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:26

Le lundi, je ne peux pas me rendre à ma bibliothèque comme convenue car je suis trop occupée à faire les préparatifs pour ma rentrée.
Le soir avant d’aller dormir je prépare les vêtements que je vais mettre le lendemain.
Enfin mardi ! je vais pouvoir être dans un lieu normal avec des gens normaux ! …
Le mardi matin, je vais donc à pieds au lycée, car il se trouve à quinze minutes de chez moi. En arrivant au lycée, je découvre la composition des classes et je découvre donc les prénoms de mes nouveaux camarades. Mes deux amies : Marie et Anaïs ne seront pas avec moi cette année, de toute façon, je n’irai plus leurs parler de peur qu’elles dévoilent tout de notre défis. Ça serait trop risqué !
Heureusement pour moi, je me fais rapidement de nouvelles amies. Dix minutes plus tard la sonnerie retentit. On entre donc en cours de français. Une fille avec qui je n’avais pas parlée, nommée Sophie, s’assit à côté de moi. (Je sais son prénom car à côté des noms des élèves figuraient leur photo)
- Salut, tu t’appelles bien Héléna ?
- Oui
- Silence dans la salle, on se croirait dans une basse-cour ! dit M. Bourguin.
Tout le monde se tue et on suivit le cours.
Une heure plus tard :
- On peut passer par ce couloir pour aller au cours suivant ? demandais-je.
- Non, surtout pas Héléna ! rétorqua Sophie.
- Pourquoi donc ?
- Ce couloir me glace le sang, il y a une légende terrifiante à ce sujet …
(À bon ? qu’est-ce donc que cette histoire encore ! Me dis-je à moi-même)
La journée se déroula ensuite normalement. A la fin des cours, en sortant du lycée Sophie s’adressa à moi :
- Passe une bonne soirée Héléna ! s’exclama-t-elle
Merci, à toi aussi ! Répondis-je.
Sur le trajet du retour, je me sentais extrêmement mal. La dernière chose dont je me souviens fut que je sentais que mon cœur s’arrêtait comme si je mourais empoisonnée de je ne sais quoi … tout devint noir.
Quand je me réveillai, j’étais devant le portail de mon jardin. Je ne me souviens de rien par contre j’avais horriblement mal au ventre … Ai-je rêvé d’un malaise ? Je pousse le portail et j’entre. J’arrive dans mon jardin et c’est alors que je compris vite que quelque chose m’arrivait. Je sentis que mon corps se transformait : je grandis petit à petit et je devins une magnifique dragonne rouge je le sais car je vis mon reflet ! Ah !!!!! Qu’es ce que c’est que ça ! Je viens d’acquérir un nouveau pouvoir, oh mon dieu ce n’est pas possible, ce n’est pas finit oui ! Heureusement que ce n’est pas arrivé en plein cours, j’aurai été bien avancé ! Mais maintenant comment je fais pour me retransformer. Peut-être en concentrant mon esprit ?
Oui ça y est, ça à marcher ! Bon, maintenant, je rentre. Heureusement les hautes haies ont pu me cacher et ni ma mère ni personnes d’autres ne m’ont vu. J’étais vraiment trop fatiguée pour aller retrouver le livre magique. Je me renseignerai sur ces mystérieux pouvoirs demain peut-être. Le soir arrivant, ma mère et moi-même, mangeons. Elle remarque tout de suite que je ne me sens pas bien, elle me donna et médicament et elle mon conseilla d’aller dormir. Bien sûr elle ne se doutait pas de ce qui venait d’arriver. Je monte donc dans ma chambre, je me déshabille et je regarde mon ventre, puis l’espèce de marque-tatouage.il y avait maintenant, un œil dessiné à l’intérieur de la lune !
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:26

L’œil était rouge ; un rouge sanguin. Bon, je suppose que c’est en rapport avec la transformation en dragon. Je verrai cela demain. Là, il est temps d’aller dormir…
Le lendemain je n’ai pas eu la force d’aller en cours. Ma mère a donc prévenue le lycée de mon absence. Ce fut pareil jusqu’à la fin de la semaine. Aujourd’hui on est samedi et je me sens bien mieux ! Je peux donc rester tranquillement à la maison et Je vais maintenant pouvoir me renseigner sur ces mystérieux pouvoirs, mais avant cela je vais aller faire les courses. Pour aider ma mère qui est débordé par son boulot. Mais ça ne me tente pas trop, car le magasin est situé sur une place qui a un nom étrange : « place des souterrains oubliée ».
La dernière que je m’y suis rendu il y avait une grotte en construction (oui je sais c’est très bizarre, mais bon pour moi, depuis quelque temps, tout est bizarre !)
Bon, il va bien falloir aller les faire ces courses ! Je décide de prendre un taxi car ces assez loin. J’appelle donc le numéro du taxi … Je sors donc dehors
Mais, hein, quoi ?! Il n’y a plus d’électricité (ou là, ça c’est mauvais signe !)
Je m’apaisais (un peu) car je vis un taxi arriver au loin. Mais lorsqu’il s’approcha de moi, je crus que j’allais avoir un arrêt cardiaque, car, sur le taxi, se tenait une momie ! Cette dernière avait une tête d’homme qui avait un œil crevé et l’autre avec du sang qui coulait.
- Venez mademoiselle, je vous amène à la place des … (cria la momie d’un air lugubre).
- Nonnn ! m’exclamai-je.
[Il se passa quelque chose (soit on m’avait assommée/endormit ou alors je tombais dans la folie.)]
Hé où suis-je ? Je regarde cette rue sinistre et je tombe sur le panneau : « La Rue Maudite ». ! Et là, Ahh ! Des mains pendouillent accrochées à des étendages. Quelles horreurs ! Soudain, une ombre se déplaça et je vis devant moi un Spinosaure. Dans mon esprit, je me dis : « Calme, calme, Héléna, les dinosaures ça n’existent pas, enfin, plus ! » Mais pourtant s’en ai bien un ! Ma magie apparue, je ne sais pas comment, car je ne l’ai pas invoquée. Une petite fiole, apparue, devant mes yeux, et un liquide rouge jaillie et alla entourer le Spinosaure qui tomba raide mort, pouf endormi. Encore une fois, j’étais contente d’avoir de la magie, heureusement qu’elle est intervenue. Bon, il devrait dormit un petit moment, et puis entre combattre et rester zen, je préfère rester zen ! Vite, les courses, j’allais oublier …
Ah voici la fameuse grotte ! Hein, pourquoi les gens ont-ils un regard livide et ne bouge plus ? Nonnn !!!!!!!!! Ne me dites pas que le temps s’est arrêté ! Ce n’est pas vrai !
Je me sens comme attirée par la grotte, comme avec le livre, je devais rentrer à l’intérieur ! … Dedans je vis une pancarte ; sur celle-ci était marqué : « ATTENTION, pour cause de choses bizarres qui se sont produites ici, nous sommes partis. Nous vous déconseillons de pénétrer dans cette grotte, c’est à vos risques et périls. Et ceux qui oseraient défier la chose habitant dans cet endroit, ne pourront plus ressortir vivant ou, au mieux, avec quelque chose en moins ! »
Eh bien, ça ne m’effraie pas plus que ça ! (Après tous, ça ne peut pas être pire que ce que j’ai déjà enduré !) Mais, serait-ce une malédiction ?
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:27

D’abord, il y a eu :
- Les pouvoirs.
- L’histoire du couloir sombre
- La panne de courant.
- Le taxi qui vient tout seul.
- La momie très spéciale.
- Les mains qui pendouillent dans « La Rue Maudite ».
- Puis le Spinosaure.
Et maintenant cette histoire de chose ! Et puis quoi encore ! J’explore la grotte, et puis j’irai faire les courses après car je suis bien trop curieuse ! Je descendis les escaliers et j’avançais dans l’ombre… Le chemin se divisait en deux … Je pris celui de gauche. Jusque-là, pas de choses, puis au fond, apparut brusquement des yeux rouges ! Je pris alors mes jambes à mon cou et courus aussi vite que je le pouvais. La créature me poursuivait ! Je distinguais maintenant les formes, les couleurs, c’était un centaure… Mais où va-t-on ! Je perds la tête ou quoi ?! Je commence à paniquer là. Au secours, au secours ! Centaure, centaure dans grotte ! Je courus (si on m’avait vu j’aurai eu l’ai d’une poule affolée devant un renard affamé !) Il m’en veut peut-être parce que j’ai endormi son copain ! En tous cas, il faut absolument que je sorte d’ici ! En plus lui, il possède des ailes ! Je viens d’atteindre la sortie. Ouf il était moins une ! Oh non le voilà qui revient, il veut me tuer ! Ah oui, j’avais oublié que je possède désormais de la magie … Et tempi pour les courses !
Un long cri draconique s’éleva dans les airs … Un dragon apparut ! Je le fixais. Et lui me répondit en humain (ce qui est assez rare) :
- Et toi cas-tu à me regarder comme ça ? dit le dragon d’un ton agressif.
Je déglutis. En faites, il n’a pas l’air sympa lui ! A l’aide ! Maintenant, deux créatures me poursuivent. Je me transformai en dragonne et je battis des ailes … Vite, toujours plus haut ! On entendait le flap flap des ailes dans le vent. Encore heureux que le temps soit suspendu ! Sinon les gens auraient été tétanisés ! Et il y aurait eu plusieurs arrêts cardiaques ! À ce moment-là je suis passée au-dessus d’un point d’eau, une mare assez sombre. Juste par précaution, je jette un coup d’œil en dessous de moi quand soudains un monstre marin surgit des profondeurs de l’eau et faillit me décrocher une patte ! C’était un monstre préhistorique ! Didonc c’est l’éveil des Titans aujourd’hui ou quoi ?! J’entendis un plouf, je jette un coup d’œil en arrière et là je vois le centaure qui se débat ! Il ne put résister à la mâchoire du monstre et disparut sous l’eau. Il a servi de diner au monstre ! Ce monstre devait être l’ancêtre des baleines et des crocodiles actuels. Au moins il y a un ennemi en moins ! Mais ce n’est pas le moment pour s’assoupir car j’ai toujours le dragon à mes trousses ! Mais d’un seul coup il disparut, après je ne l’aperçue plus … une goutte de sang tomba mais je n’y prêtai aucune attention. Au moins maintenant je suis tranquille ! Je repris forme humaine et le temps repris son cour, les personnes recommencèrent à bouger, personne n’avait vu quelque chose. Ouf ! Je remarque aussitôt que la grotte et l’étang ne sont plus là, évaporer comme par magie ! Ais-je rêver ? Je venais juste de reprendre mes esprits lorsque qu’un groupe d’amie de ma classe fit son apparition. On engagea alors la discussion :
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:28

- Salut Héléna, ça va tu as été absente presque toute cette semaine que fais-tu ici ?
- Oui je me sentais pas bien du tout, mais aujourd’hui ça va beaucoup mieux, j’allais faire des courses pour rendre service à ma mère. Et vous ?
- Nous on se ballades juste, vu qu’il fait beau. Tout a la heure il ma sembler voir une créature mais j’ai dû rêver …
- Oui surement ! (ouf, il ne faut surtout pas qu’elles sachent la vérité !elles ne doivent surtout pas savoir qu’il y avait il y a quelque minute deux créatures et moi !)
Tu sais sa peut arriver de croire qu’on voit des choses ; c’est juste le fruit de ton imagination.
- Oui tu as s’en doute raison Héléna !
- Je suis désolée mais je dois vous laisser, à plus les filles, on se voit lundi.
- Okai, bah à lundi alors !
Le temps s’arrêta encore (un quart d’heure après avoir laissé les filles) et un long grondement se fit entendre, ou plutôt que moi seul pouvais entendre ! C’était le spinosaure qui venait de se réveiller ! Il était en colère après moi ! Je me transformai à nouveau en dragonne et je guettai son arrivée, il ne se fit pas prier (il devait être midi cinquante mais pour moi, le temps et l’heure je m’en fiche, je me préoccupe que de ma destiner) il apparut soudain, et je le vis toujours aussi gros ! Cinq mètres de long sur quatre mètres de hauteur ! Il était assez gros, je battis en retraire dans un magasin je pensais qu’il n’allait pas me détecter mais j’avais tort, car grâce à son odorat infaillible, il me localisa assez facilement ,il fracassa la vitre ou du moins ce qu’il en restait après mon passage( au passage désoler pour le commerçant c’est pas de ma faute !) des éclats de verre jaillirent, il regarda à travers le trou , j’étais tous au fond , dans le noir mais il me vit quand même ! J’essayai de sortir mais il me barra la route. Jetais fichu, et je dus mi résoudre, car c’était la seule solution pour ne pas mourir maintenant : le combattre !

On se mit face à face, je n’avais jamais encore combattu en dragonne (ni en humaine d’ailleurs !) Il avait des dents aussi pointue que des lames de rasoir, il était très grand plus grand que moi sous ma forme draconienne .Moi j’avais des crocs aiguisés .Il me mordait de partout ; referment et claquent sa terrible mâchoire au plus profond de ma chair. Je poussais et j’ hurlais de rage et de désespoir. Mais je continuai à l’attaquer (ou plus tôt à riposter car pour le moment c’est lui qui a le dessus). Je résistais t’en bien que mal. J’essayais de le tuer, en vain ; avec sa terrible mâchoire il me saisit le coup et me balança (et me broya presque le cou en même temps). Je réussi au dernier moment à lui griffer l’œil (au moins il se souviendra de moi !) il me ressaisi et me balança en l’air et je retombai sur le sol dans un énorme fracas … je gis ici, devant le magasin en dragonne a moitié morte …
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:31

J’espère que le temps n’a pas repris son cours ! Sinon mes amies sont en grand danger !et en plus les gens auraient des arrêts cardiaques !
Heureusement, le temps est toujours à l’arrêt. Je crois que grâce à ce combat je suis devenue plus puissante ! Il me reste toujours un peu d’espoir ! Il faut que je le tue ! Je pense a une chose : je serais peut-être immortel en dragonne ou en partie. En tout ça aucun humain ne me résistera ! Bon je dois rentrer. Suis-je bête, j’allais oublier les courses! Vite …une fois finies je rentre chez moi et Quesque je vois ! Un énorme trou ! Ma mère sort de la maison toute affolée et me dit :
- Héléna ! Le malheur est sur nous !
- Maman, déjà calmes-toi je suis là, ça va aller !
- Je sais ma chérie, mais tu aurais dû voir ça! j’ai entendu un gros boum et je n’ai même pas eu le temps de me cacher, lorsque tout d’un coup il y a eu un grondement, puis j’ai vu le plafond qui commençais a dégringolé ! J’ai cru que j’allais y passé ! J’attendais et il ne s’est rien passé, j’ai vu un, un dragon ! et il a créé une bulle autour de moi ! je suis devenu folle au-secourt !
- Oui je pense aussi, attend tu vas gentiment oublier tout sa …
- Quoi ?!
En un claquement de doigt elle oublia tout ce qu’elle a vu et je réparai la maison par la même occasion. Ouf !
- Héléna ? que fait tu là, il est tard !
- Bah je suis revenu, j’étais en cour hier je te rappelle, et là je suis allée faire des courses pour toi, j’ai le droit non ?
- Non ! vas dans ta chambre !
- Ok (oups je croix que j’ai un peu trop effacé sa mémoire la, bon ce n’est pas grave, ça va juste revenir à la normal, bien sûr elle aura oublié l’histoire du Spinosaure ; car j’étais sûr que c’était lui, mais évidemment il s’est enfui comme un lâche !)je monte donc dans ma chambre, de toute façon je n’avais pas faim. J’essayai de trouver le sommeil mais je n’y arrivais pas, jetais surtout préoccupé par le Spinosaure, mais bien sur aucun moyen d’en parler ! Pour une fois je dois me débrouiller toute seule ! de toute façon je n’ai pas trop le choix !
Demain c’est la revanche, ma fureur sera terrible ! Il va me le payer !
[…]
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:31

Le lendemain matin
- Bonjour maman, bien dormit ?
- Oui ça va et toi ?
- Oui ça va.
Le petit déjeuner avalé, je sors de la maison, ce dimanche va être mouvementé, j’en suis sûr ! Bon, allons retrouver le Spinosaure, en mode furtive, je me déplaçais et j’arrivai bientôt à lui…il était dans un parc ! Je le vois !je me transforme alors en dragonne, je l’attaque par surprise, le blessant au flanc gauche (J’ai adopté la manière du vélociraptor), il riposta alors, mais j’évitai son offensive car cette fois ci ont étaient dehors et je peux donc m’envoler !je m’élève au-dessus de lui puis je replonge en piquée sur son cou lui infligeant des dégâts, et maintenant je m’accroche à lui à l’aide de mes griffes ainsi c’est impossible pour lui de m’attraper , j’enfonçais de plus en plus mes griffe dans sa chair  car mes griffes avaient traversé sa peau écailleuse.
Il hurla de douleur, c’était un cri de désespoir mêler a de la colère, c’était maintenant à son tour d’avoir mal ! Il voulut me croquer mais j’esquivais son attaque, et, pour clore en beauté ce combat je lui envoyai en pleine figure le souffle du dragon … très efficace car mortel, hihihi …il s’écroula donc parterre, ces yeux étaient clos, par prudence je le touchai, ne réagissant pas, j’en conclu qu’il était bien mort.je repris donc ma  forme humaine (grande jeune fille, aux yeux bleue et aux cheveux brun ondulés).Vite, je dois cacher le cadavre, mais où ? Et comment faire ?je vais devoir utiliser ma magie, en espérant pouvoir la contrôler ! Je choisis un sort de base : la boule de feu, le l’incantai et je l’envoyai en direction du cadavre,  à son contact, le corps de désintégra et ce réduisit en poussière, et on ne vit bientôt plus rien ! Ouf !heureusement que personne n’était venu dans le parc à cette heure-ci !
Il y a des moments où je sens la créature qui est en moi, et lorsque je me transforme mon cerveau humain dirige mon corps et par conséquent  je parle et j’agis en tant que humaine, du moins pour l’instant mais il a un risque à chaque fois  que mon esprit humain n’arrive plus a contrôle le dragon qui est en moi et que l’esprit et la puissance du dragon deviennent les seules choses qui dirigent et par conséquent je n’aurai aucune pitié et  … je ne peux y penser ! C’est à dire que seul le dragon agira et l’humaine ne pourra plus agir !

pour commenter c'est par ici: http://ecrire.ingoo.us/t6876-ucaria-recit-commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Héléna
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal


Féminin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/03/2017

MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   Ven 25 Aoû 2017 - 22:03

chapitre 2 début:
 
suite chapitre2:
 
suite chapitre 2:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
fin chapitre 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ucaria , La Prophétie du Dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ucaria , La Prophétie du Dragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Prophétie du Dragon Rouge • T2 Maejic d'Hiver • Terie Garrison
» La Prophétie du Dragon Rouge • T4 Danse d'Eté • Terie Garrison
» La Prophétie du Dragon Rouge • T3 Feu de Printemps • Terie Garrison
» La Prophétie du Dragon (Journal de Campagne)
» dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits fantasy :: textes fantasy-
Sauter vers: