Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Ecrire engagé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 693
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Ecrire engagé   Sam 25 Mar 2017 - 12:13

Bien le bonjour chers Aetiens!

Je souhaiterai connaître votre opinion sur ce sujet: La littérature, et à plus grande échelle, l'art engagé.

*Qu'en pensez-vous?  Considérez-vous que c'est là la plus haute mission de l'art que de transmettre un message, de se changer en moyen d'expression ou au contraire, que cela dénature sa beauté, sa naïveté, sa pureté?

*Est-ce que l'artiste doit profiter de sa visibilité pour attirer l'attention de l'opinion publique sur des sujets qui lui tiennent à cœur, ou doit-il rester à sa place et, comme tout le monde, garder ses opinions pour soi?

*Et vous, en tant qu'écrivains, ressentez-vous le besoin d'exprimer vos convictions dans vos textes, ou trouvez-vous cela déplacé?

Enfin, si une oeuvre en particulier vous a marqué et vous a fait réfléchir sur le monde, n'hésitez pas à nous la faire partager! 
Je suis curieuse de lire ça!  houra

_________________
Salut susurra sa sorcellerie et s'immisça sciemment dans ses songes...   Rin
Revenir en haut Aller en bas
Tsubomi
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Sam 25 Mar 2017 - 19:28

Bonjour Salut !

Pour moi c'est une évidence que de devoir exprimer ses convictions et ses principes à travers l'écriture. Avec toutefois un dosage, ni trop ni trop peu. L'important c'est d'être sincère, car je pense que cela se ressent quand on lit le texte de quelqu'un.
Je dirais même que l'art devient plus puissant lorsqu'il est utilisé comme moyen d'expression.
Et puis, on a tous la liberté d'expression alors autant en profiter !

_________________
"Nous n'existons sur Terre que depuis une fraction de seconde et,
si, demain, nous devons disparaître, notre absence passera inaperçue."

Ian Malcolm, Jurassik Park de Michael Crichton (1990)
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Noire
Je commence à m'habituer
avatar

Féminin Nombre de messages : 104
Age : 20
Localisation : Ici ou ailleurs
Loisirs : Lire en hiver puis écrire face à la mer et surtout rire de l'univers!
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Lun 27 Mar 2017 - 0:40

Bonsoir Salut !

Je pense que la création est un acte engagé, et que l'oeuvre est le résultat de cette revendication.
Une oeuvre d'art est donc en permanence engagée puisqu'elle est l'affirmation d'un sentiment émanant de soi.

Particulièrement en littérature, puisque lorsque l'on écrit c'est l'inspiration puisée dans notre quotidien ou dans nos expériences de vie qui nous guident.
C'est une sensation particulière que nous somme libres d'exprimer ou non.  
La liberté est donc pour moi la plus haute mission de l'art.

Écrire un texte et faire le choix de sa visibilité aux autres, c'est une affirmation de nous-mêmes et de nos idées.
La traduction d'une confiance en ses capacités que nous sommes encore fois libre d'acquérir.
Quelque soi les critiques ou la censure dans nous pouvons être victime, c'est donc une forte revendication du désir de s'exprimer.

Créer c'est aussi laisser une partie de nous-mêmes, puisqu'elle existe grâce à notre imagination et aussi grâce à un travail plus ou moins important fournit.
C'est là un fort engagement personnel dans ce processus.

Et puis l'écriture est un moyen de figer nos pensées immatérielles et éphémères de manière réelle et concrète sur le papier. C'est cette fois-ci un engagement pour soi-même.

Enfin la pureté, la naïveté et la beauté c'est aussi une forme de revendication puisque c'est le choix de l'artiste dans son oeuvre.
Dans la pratique d'une discipline artistique, rien n'interdit de mélanger naïveté, beauté et revendication politique. Le street art de Banksy est un bon exemple de ce propos.

Finalement, l'art qu'il est une visée politique, esthétique ou même technique sera toujours engagé puisque c'est la libre revendication de l'artiste.

Voilà ! j'espère avoir été claire dans mes propos.
La philosophie était ma matière préférée en terminale, ça me manquait de ne plus pouvoir débattre !
Je te remercie pour ce sujet très intéressant circ
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 693
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Lun 27 Mar 2017 - 11:05

Merci pour vos réponses les filles!

La Rose Noire => Je trouve ta vision de l'art très intéressante, je ne l'avais pas vu comme ça. Wink Pour moi, dans l'idée d'engagement, il y a tout de même un processus conscient qui est de savoir au final, pourquoi on crée car il y a l'objectif de servir une idée/cause. 

Je comprends ce que tu veux dire par "engagement" dans son oeuvre, quelle qu'elle soit, mais du coup ce n'est plus vraiment l'engagement (plus terre à terre) que j'avais en tête.
Peut-être tout artiste s'engage-t-il soi-même dans son oeuvre, mais de là à y engager avec lui la société (ou au moins, un groupe de personne), je ne crois pas que tous y parviennent, ni que tous en aient le désir.

Cela peut être un parti pris, en effet, de ne pas chercher à remuer les consciences, de rester dans les clous, d'offrir un simple échappatoire à la réalité, et oui, du coup, c'est une sorte d'"engagement", mais une nature morte, ce n'est quand même pas la même chose que Guernica!  old

Est-ce que communément, lorsque l'on dit "art engagé", on ne veut pas dire "art politique"?


Et j'ai pensé à un truc qui me semble assez paradoxal! Very Happy
Je ne sais pas si vous connaissez les petits livres de nouvelles que sort les restos du cœur depuis deux-trois années à Noël, dans lesquels des auteurs écrivent gratuitement une nouvelle autour d'un thème, et le bénéfice des ventes revient bien sûr à l'association.

Je me demandais dans quelle catégorie se plaçait ce recueil et ses auteurs? Car c'est bel et bien un acte assez militant que d'écrire bénévolement pour soutenir des gens qui n'ont pas assez d'argent pour se nourrir! Mais en même temps, ces nouvelles en elle-même sont généralement extrêmement niaises  (c'est mon avis en tout cas  Twisted Evil) et ne véhiculent pas grand chose (j'abuse, il y a des exceptions)

A mon avis, cette initiative a dû créer un trou noir quelque part dans l'espace! XD

Et Tsubomi et Rose Noir, du coup, est-ce que vous vous sentez "engagée" dans vos textes? (Dans mon sens ou celui de Rose Noir, as you want)

_________________
Salut susurra sa sorcellerie et s'immisça sciemment dans ses songes...   Rin
Revenir en haut Aller en bas
Rima68
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5060
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Lun 27 Mar 2017 - 11:57

Intéressante question, je ne peux m'empêcher d'y répondre (comment ça je suis censé réviser ? )
Et pour le coup, je suis assez d'accord avec la Rose Noire en fin de compte.

Pour moi, je pense que de toute façon, de manière inconsciente, nos idées, convictions, transparaissent dans nos écrits, ou dans toute production artistique. Il est impossible d'être totalement objectif. Et l'engagement n'est pas forcément politique, il peut-être social, moral, ça peut-être la transmission d'idées ou de valeurs.

Un écrit engagé, ce n'est pas forcément quelque chose qui ressemble aux poèmes d'Hugo contre Napoléon III, ni aux fables de La Fontaine avec une morale explicite à la fin. Ce n'est pas forcément un essai ou un bouquin qui est explicitement engagé, la fiction peut l'être aussi.

Quel que soit le choix qu'on fait, même si le but premier n'est pas d'être engagé ou de défendre une cause ou de faire réfléchir, on finit par laisser transparaître des idées. Que ce soit la mise en scène d'une romance homosexuelle, l'utilisation d'un personnage féminin qui casse les codes traditionnels de ce genre de personnages, la mise en scène d'un vilain qui est inspiré d'un personnage historique.
Ça peut-être aussi un personnage qui défend une cause, la lutte contre l'esclavage, les inégalités ou le racisme, ou un personnage qui a une façon de vivre précise, un communiste, un anarchiste, un écolo (et du coup la façon de traiter ledit personnage laisse une idée de la façon dont on perçoit ladite cause).
Un peu à l'image de Dickens qui mettait en scène la misère de l'Angleterre de son époque, pour la dénoncer.

Tous les personnages ne sont pas les reflets des convictions de l'auteur, bien sûr, et toutes les œuvres de fiction n'ont pas vocation à avoir un quelconque engagement, encore que (je me demande l'engagement de Cinquante nuances de Grey... le sadomasochisme peut-être  devil2 ou encore celui des romans à l'eau de rose). Même un Disney transmet des idées, des valeurs ou des opinions, très ancrés dans la vision d'une époque. Rien que le rôle des princesses et leur évolution, entre Blanche Neige et la Reine des Neige il y a une différence et une évolution rien que de la vision de la femme et de sa place dans la société.

J'ai entendu dire que bien souvent les messages des romans/fictions à destination de la jeunesse (pas forcément des petits enfants, mais de la jeunesse en général) pouvait avoir des messages bien plus profonds que la plupart des fictions pour adulte (on en revient à la profondeur du message de Cinquante nuance de Grey, ou des romans à l'eau de rose, c'est bien souvent "les filles, trouvez-vous un mec c'est votre seul but dans la vie, et les mecs pareil, votre but c'est de trouver l'amour de votre vie" mais il n'y a pas que ça dans la vie).
Dans ce registre, on peut vouloir montrer quelque chose de différent pour le coup, et ce serait également un engagement, montrer que la recherche de l'amour ou du plaisir n'est pas une fin en soi, ou que l'amour ce n'est pas forcément uniquement romantique. C'est donc un sujet moins sérieux que la lutte contre le racisme par exemple, mais ça reste un engagement.

Prenez Harry Potter, roman pour adolescent par excellence, il y a plein de messages, de la lutte contre le racisme à celle contre un Etat oppresseur en passant par le rejet de l'esclavage. Ce qui prétendent que ça mène les enfants à devenir satanistes ou adepte de la sorcellerie n'ont rien compris. Et pourtant, lorsqu'on en parle, les gens ne pensent pas forcément que c'est un roman engagé, mais une simple saga de fantasy comme les autres, sinon qu'elle a marqué une génération.
Pareil pour Star Wars (c'est pas un roman, je sais) avec la démocratie détruite de l'intérieur par un pouvoir corrompu et calculateur, le message politique est clair. La démocratie y est clairement louée et vantée contre l'empire autoritaire, donc il y a un parti pris. Et pareil, la plupart des gens ne le citeraient pas comme film engagé en premier.
On peut faire de même pour Hunger Games ou Divergente avec la vision du monde dystopique qu'on nous présente.

Au fond, je pense que, quelque soit la façon dont on s'y prend, on laisse forcément une part de nous dans nos écrits, un part de nos convictions donc aussi. Que ce soit volontaire ou non, on est tous engagé, parce qu'on a tous un ressenti sur des thèmes plus ou moins important, à défaut d'avoir toujours des opinions. Car par nos écrits nous transmettons des images et des émotions, et elles ne sont jamais objectives.

Enfin, je terminerai par dire que ce n'est pas pour rien que les régimes autoritaires, dictatoriaux ou totalitaires interdisent ou brûlent des livres, y-compris des romans ou autre oeuvre de fiction. C'est bien que ceux-ci font passer une ou plusieurs idées qui déplaisent. Ils en promouvaient d'autres qui s'accordaient à leur vision du monde.
Dans une moindre mesure, un scandale autour d'un film, d'une scène ou d'un roman présente les mêmes caractéristiques, des idées qui déplaisent, ou un traitement de ces idées qui déplaisent.
Donc forcément la fiction fait passer des messages, des idées, des opinions et fait réfléchir. Le message peut aller de la mise en avant d'un régime démocratique, à la lutte contre le racisme, mais peut aussi promouvoir une religion et la faire découvrir, changer notre point de vu sur le monde alors que nous partageons l'esprit d'un personnage qui pense totalement différemment de nous.

Même en voulant être le plus neutre possible, il y a toujours un parti pris. Le mieux reste encore d'être honnête avec soi-même et d'admettre qu'on laisse transparaître nos idées dans nos productions.

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Noire
Je commence à m'habituer
avatar

Féminin Nombre de messages : 104
Age : 20
Localisation : Ici ou ailleurs
Loisirs : Lire en hiver puis écrire face à la mer et surtout rire de l'univers!
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Mar 28 Mar 2017 - 23:09

En ce qui concerne l'engagement plus "terre à terre" c'est aussi à nous, en tant que lecteur de trouver le parti pris de l'artiste.
C'est seulement de cette manière que son oeuvre devient engagée.

Car lorsque notre oeuvre devient publique, elle ne nous appartient plus totalement, mais elle appartient au regard des lecteurs. En postant mes premiers poèmes ici, j'ai été étonnée des retours !
Car certains avaient vus des choses dans mes textes que moi-même je n'avais pas remarquée !
Partant de ce principe, un écrivain qui prend un engagement politique dans son écrit, cet engagement pourrait passer complètement inaperçu par le lectorat.
Ou bien le lectorat pourrait trouver une autre revendication que l'artiste n'a même pas imaginé.

Pour reprendre ton exemple Salut, oui c'est vrai qu'il y a une différence entre une nature morte et Guernica yes

Mais une oeuvre qui semble à première vue pas ou peu engagée, peut le devenir selon le contexte et l'époque.

La nature morte :
je trouve qu'à notre époque cette oeuvre devient fortement engagée contre la faim dans le monde.
La représentation d'un plateau de fruit pourri peut montrer à quel point la nourriture n'est pas abondante et comme nous elle est mortelle et éphémère.
Il faut donc arrêter de gaspiller pour lutter contre les famines.

Pour reprendre l'exemple de Rima, je suis d'accord sur le fait que dans Harry Poter et Star Wars il y a un fort engagement pour la tolérance et la liberté face au racisme ou encore face à l'oppression de l'état.
Mais c'est nous-même qui y avons vu ces revendications, car cela à toucher notre sensibilité propre.
D'autres n'ont pas cette sensibilité et n'auront vu que de la sorcellerie ou du SF.
Et si aucun spectateur n'avait remarqué les différents engagements, ces films ( et romans ) auraient eu beaucoup moins d'impact.  

Mais il y a aussi des oeuvres qui ont été créer dans la but claire et net de revendication comme Guernica pour reprendre ce que tu dis. Ou des genres qui n'existent que pour cela, comme les utopies, dystopies ou bien conte philosophique. C'est pour cela que l'on dit que c'est de l'art engagé car le message est très clair et que ces oeuvres soulèvent plus rapidement les foules.

Pour moi toutes les oeuvres d'art sont bel et bien engagées car chacun que ce soit l'artiste ou le spectateur y trouvera les revendications qu'il souhaite.

Bon après il y a des navets, la revendication de cinquante nuances de grey n'est pas très engagée positivement !
Outre le fait de générer de l'argent, je ne vois pas ! 

Donc oui je me sens toujours engagée dans mes écrits. Mais certains plus que d'autres car parfois j'y critique ouvertement la société.

Et vous tous et toutes alors, vous sentez vous systématiquement engagées dans vos écrits ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Rima68
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5060
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Mer 29 Mar 2017 - 9:40

Citation :
Pour reprendre l'exemple de Rima, je suis d'accord sur le fait que dans Harry Poter et Star Wars il y a un fort engagement pour la tolérance et la liberté face au racisme ou encore face à l'oppression de l'état.
Mais c'est nous-même qui y avons vu ces revendications, car cela à toucher notre sensibilité propre.
D'autres n'ont pas cette sensibilité et n'auront vu que de la sorcellerie ou du SF.
Et si aucun spectateur n'avait remarqué les différents engagements, ces films ( et romans ) auraient eu beaucoup moins d'impact.  

Après tout, la fiction en général (roman, film, BD) mais surtout les mondes imaginaires (de SF ou de fantasy/fantastique) ne sont-ils pas des immenses métaphores de la réalité, de notre univers ?
Au final, c'est normal que les gens y détectent des messages que l'auteur aura laissé, volontairement ou non. Après tout le monde ne creuse pas et beaucoup restent sur le 1er degré.

Ensuite je suis aussi d'accord sur un autre point, l'interprétation et la signification personnelle d'une oeuvre, d'un personnage. Selon nos sensibilités, notre vécu, on va accrocher, ou non, voir certains messages ou pas, voire extrapoler pour faire coller la réalité du personnage à la notre, même si elle est différente et donc créer des parallèles, des comparaisons pour se reconnaître ou y lire ce qu'on veut y lire. On peut y voir des messages personnels, que l'auteur n'a pas forcément voulu faire passé puisqu'il n'a pas écrit directement pour nous.

Peu importe en fin de compte, pour moi, la fiction est aussi là pour faire réfléchir (bien sûr, pas toutes les fictions, mais beaucoup), que ce soit sur nos expériences personnelles, notre vie ou sur le monde qui nous entoure et son fonctionnement. Et je pense que, la plupart des grandes fresques qui ont marqué, sont avant tout des œuvres qui résonnent en nous, qui nous permettent d'extrapoler, d'interpréter et qui nous demandent d'y repenser. Même pour la comédie, ne rie-t-on pas de nous même, tout comme les bourgeois qui s'esclaffaient devant les pièces de Molière qui dépeignaient leur ambition dans le bourgeois gentilhomme ? Une bonne comédie c'est aussi une satire de la société.

Enfin, il y a les messages qu'on s'évertue de faire passer consciemment en se disant soudain "je suis pour le mariage gay et que les homosexuels soient mieux acceptés dans la société, je vais mettre un couple gay dans mon roman", et qui peuvent très mal passer (on va pouvoir dénoncer les clichés et penser à de la moquerie si la mise en scène est maladroite). Et il y a aussi les messages inconscients. Au fond, quand on écrit, on est parfois tellement aspiré par son monde, son texte, poème ou récit, et quand on se relit, parfois des semaines ou des mois après, on déniche des choses très bien amenées dont on se rend compte qu'elles sont des causes ou messages qui nous tiennent à cœur et qu'inconsciemment on a mis en scène.

Et bien sûr il y a toujours eu et aura toujours les fictions ou textes ouvertement engagés, la ferme des animaux ou 1984 par exemple, qui ont tout autant leur intérêt, mais qui, si c'est mal fait, peuvent tourner à la morale ou ce genre de chose. En fait, je trouve bien plus beau un message caché dans une oeuvre qui parle à tous et qui a plusieurs niveaux de lecture, je pense qu'elle touchera plus de monde, au moins sur le plan inconscient, qu'un texte ouvertement engagé qui pourra agacer ou dont certains lecteurs se diront "ce n'est pas pour moi, je lis pour me détendre, pas pour entendre la critique de mes mœurs/de l'organisation de l'état/d'un régime politique ou autre" et donc laisseront le livre de côté.
Je préfère un livre ou un film dont on ne soupçonne rien, qu'on prend pour se détendre, qui a l'air gentillet comme ça, de loin, qu'on lit/regarde en entier et qu'après coup on se dise "oh bon sang la claque !" Honnêtement, ça ne m'est pas arrivé souvent, mais ce que ça fait du bien.
Mais après, ça dépend du public visé.

Enfin, pour répondre à la dernière question, je ne sais pas si je suis toujours engagée dans mes romans, je veux parfois faire passer des idées donc je suppose que je le suis sans doute. En tout cas j'aspire à vouloir faire réfléchir mes lecteurs, mais c'est pas forcément toujours évident.

_________________
"'I wish I had a hundred years' she said very quietly. 'A hundred years I could give to you.'" Patrick NESS A monster calls

https://mescarnetsdecrivain.wordpress.com

Moi, Rima, chatte pottée je fais régner l'ordre sur ce forum, tremblez floodeurs et trolls ! Je veille au grain !
duel

modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 693
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Jeu 30 Mar 2017 - 8:42

Ah non!
Là je ne suis pas d'accord! >< 

Si on réalise une oeuvre engagée à son insu ce n'est pas vraiment une oeuvre engagée! C'est éventuellement l'inconscient, peut-être le hasard, peut-être cela dépend-t-il du public, ok, mais si l'artiste n'avait même pas conscience de ce qu'il faisait, si lorsqu'il l'a réalisée il n'était pas impliqué dans le message qu'au final il fait passer, on ne peut lui faire le cadeau du titre d"artiste engagé", qui pour moi est tout de même une marque de reconnaissance et d'une certaine façon de respect.

Par contre, je suis persuadée qu'en ce qui concerne les œuvres fantastiques comme Harry ou Le Seigneur des Anneaux, le message est absolument conscient et étudié, ce qui pour moi en fait en effet des œuvres engagées! Wink

Oui, j'ai envie de faire passer des messages dans mes textes, ou au moins de faire réfléchir! Après, vous l'aurez compris, ma définition est un petit peu plus restreinte que la votre alors de là à me considérer comme engagée je ne sais pas, mais il me semble évident que mon roman devra véhiculer certaines de mes convictions, sinon, j'ai l'impression qu'il ne servira à rien Smile

_________________
Salut susurra sa sorcellerie et s'immisça sciemment dans ses songes...   Rin
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Noire
Je commence à m'habituer
avatar

Féminin Nombre de messages : 104
Age : 20
Localisation : Ici ou ailleurs
Loisirs : Lire en hiver puis écrire face à la mer et surtout rire de l'univers!
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Ven 31 Mar 2017 - 22:27

Oui c'est vrai que l'oeuvre doit faire preuve d'une certaine qualité pour recevoir le titre " d'art engagé ".

Toutes les oeuvres que nous citons depuis le début sont très bien travaillées et riches de sens. Elles véhiculent des messages intemporels qui parlent à tous ( tolérance, liberté, paix etc..) .
Que ce soit de manière implicite ou non. C'est pour ça qu'elles sont dites " engagées "

Ce que je voulais dire c'est qu'une oeuvre pour obtenir son titre " d'art engagé " doit être comprise par le lectorat, sinon le message ne passera jamais.
À un certain moment une oeuvre peut ne pas être considérée comme engagée.
Puis le temps passe et les préoccupations du moment peuvent résonner avec cette oeuvre qui devient engagée.

Dans Paris au XXe siècle de Jules Verne, l'auteur dépeint une société qui semble parfaite ou l'avenir de l'humanité serait assurée par l'élite des scientifiques, et le confort du quotidien par d'innombrables machines.
Lorsqu'il est sorti en 1860, ce roman a été considéré comme le moins bon de JV et comme une oeuvre mineure d'aventure SF.
Tout simplement parce que la société n'était pas encore assez avancée pour comprendre ce livre.
Les lecteurs ont donc lu ce livre uniquement au 1er degré.
En vérité c'est un roman d'anticipation qui montre les dangers de le révolution industrielle et des progrès technologiques.
Le plus choquant c'est que la plupart des ses dangers émergent dans notre société.
Les hommes tellement assistés par les machines, finissant par être manipulés par l'élite scientifique.
Les seules personnes susceptibles de faire réfléchir tout ce petit monde sont les artistes.
Mais la science est tellement mise en avant que ceux-ci finissent par disparaître ainsi que toutes les oeuvres d'art. La population devient aliénée et ne sait même plus ce qu'est un livre.
( vous imaginez l'enfer pour nous! affraid)  

L'auteur avait déjà 1 siècle et demi d'avance sur ses contemporains gnn  
Sont oeuvre était bien engagée mais elle n'a pas été qualifiée de telle puisque le publique ne l'as pas suivie et même son éditeur. Aujourd'hui pourtant, c'est bien le cas.
Quand il a écrit ce roman JV n'était pas non plus totalement inconscient de l'engagement qu'il prenait.
Pourtant il lui était impossible de savoir ce qu'allait devenir notre société et à quel point son roman serait engagé

Je suis d'accord avec Rima sur le fait qu'un message implicite dans un livre et bien plus pertinent qu'une approche frontale.
Une approche trop frontale rend le message moralisateur et agressif, le lecteur n'a donc pas envie de s'engager pour la cause en question.
L'auteur impose littéralement sa pensée ce qui donne le sentiment qu'aucune nuance n'est possible et que nous lecteur, ne pouvons plus penser par nous-même. Ce qui est très désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Salut
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 693
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Dim 2 Avr 2017 - 10:27

J'avais jamais entendu parler de ce roman de Jules Verne! Ça me donne bien envie de le lire Smile

_________________
Salut susurra sa sorcellerie et s'immisça sciemment dans ses songes...   Rin
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Noire
Je commence à m'habituer
avatar

Féminin Nombre de messages : 104
Age : 20
Localisation : Ici ou ailleurs
Loisirs : Lire en hiver puis écrire face à la mer et surtout rire de l'univers!
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Dim 2 Avr 2017 - 14:43

Il est super ! pas très long avec un univers SF / steampunk, je te le conseille circ
Revenir en haut Aller en bas
Ametis
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 777
Localisation : Au pays du thé et des corgis !!
Loisirs : Dessin, écriture, théâtre, musique, cocktails...
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Ecrire engagé   Mar 4 Avr 2017 - 15:25

Hey !
Moi aussi je pense qu'il est important de partager ses convictions à travers ses écrits ! Je pense que peu d'auteurs se retiennent de toute façon Wink Il doit être particulièrement difficile quelque chose sur lequel on est pas d'accord... Par exemple dans mon roman "L'Ordre", Arcane a une vision complètement opposée à la mienne. Mais le but est là: elle va évoluer et ses opinions aussi, entraînant (j'espère) le lecteur avec elle...!
Sinon personnellement mes écrits sont un défouloir, c'est mon moyen à moi de dénoncer les injustices de la société et d'ouvrir les yeux à mes lecteurs. En l'occurrence sur des sujets qui me portent à coeur comme le racisme, le sexisme, ou encore la discrimination des LGBTQ+

_________________
Some people live more in twenty years than others do in eighty. It's not the time that matters, it's the person.


Mon blog perso: Le Soliloque de Tess
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecrire engagé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrire engagé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment ecrire?
» Les chansons engagées
» Ecrire à Cablecom
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée
» [manga engagé] Les Vents de la Colère de Tatsuhiko YAMAGAMI

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: