Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 "Ne pas savoir dissimuler, c'est ne pas savoir vivre" (Christine de Suède)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylviana
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/04/2017

MessageSujet: "Ne pas savoir dissimuler, c'est ne pas savoir vivre" (Christine de Suède)   Ven 14 Avr 2017 - 6:26

"Ne pas savoir dissimuler, c'est ne pas savoir vivre" (Christine de Suède)

Christine de Suède, en parlant de « savoir vivre », voulait sûrement parler de la politesse, du respect, de la modération, etc. qualités qui nous permettent de vivre en paix avec les autres, s’ils ont autant de savoir vivre que nous-mêmes.
Le problème, c’est que je ne sais pas si, à l’époque, on utilisait déjà le terme de « savoir vivre » pour dire « bien élevé ». Je pencherais plutôt vers la négative, car la citation dit : « ne savoir pas vivre » au lieu de « ne pas savoir vivre », ordre qui vient plus naturellement s’il s’agit de l’expression moderne. Dans le doute, je ne serai pas prudente et je supposerai que l’expression n’existait pas encore.
Je préfère d’ailleurs la citation dans cette acception, car la signification y gagne en extension et « ne savoir pas vivre » ne se limite alors plus à la simple politesse, mais fait allusion à « un art de vivre » en général. Autrement dit, la citation nous dirait, d’après moi, qu’il faut savoir maîtriser ses émotions pour se garder un « jardin secret » et non que le mensonge est une bénédiction.
La codification du comportement va bien sûr à l’encontre de la sincérité de l’individu, mais la question qu’il faudrait se poser est celle-ci : Que serait un individu totalement sincère, et ne se rapprocherait-il pas d’un animal sans langage. La subtilité de son langage parlé ne serait-elle pas affectée de cette parole « à fleur de peau » ? L’homme, de par l’existence d’un inconscient qui lui permet non seulement de mentir consciemment aux autres, mais également de leur mentir inconsciemment (lorsqu’on « oublie » de dire quelque chose…) et même de se mentir à eux-mêmes La sensibilité et les émotions peuvent, et à mon avis doivent, être éduquées. Mais plus on a de charge émotionnelle, moins on doit pouvoir la maîtriser, c’est logique.
Le « savoir vivre », à mon avis, consiste précisément à savoir dans quel cas il vaut mieux mentir, dans quel cas dissimuler ses émotions, dans quel cas taire ce que l’on sait ou ce que l’on projette de faire, etc. C’est le savoir de « l’homme prudent »qu’Aristote pose comme modèle.
L’homme prudent sait juger de l’attitude à avoir dans tel ou tel cas et c’est son expérience et sa réflexion qui l’instruit. Comme le dit Stendhal : « On peut acquérir du savoir dans la solitude, mais jamais du caractère ».

Revenir en haut Aller en bas
 
"Ne pas savoir dissimuler, c'est ne pas savoir vivre" (Christine de Suède)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savoir placer des chandelles au bon endroit
» [AIDE]Comment savoir si mon HD est desimbloqué? (histoire de fou!..)
» Livre à disposition: Savoir tout faire avec Photoshop
» [Livre] Manuel de savoir vivre à l'usage des rustres et des malpolis
» Tout savoir sur la photo...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Au coin du feu :: Philosophons-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: