Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ils se marièrent et...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FiorDiLatte
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 32
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Ils se marièrent et...   Mar 2 Mai 2017 - 21:39

Un bar enfumé et bruyant. Dans un coin, sur une banquette, trois femmes sont assises et viennent de se retrouver pour une soirée entre copines.

- Alors, comment tu vas, ma chérie ?
- Oh, tu sais... la routine : mon père est venu dîner hier. Ambiance de chiotte, comme d’habitude.
- Il a remis ça, hein ?
- Ouais. Il fait exprès, c’est sûr. Il dit que non mais il finit toujours par plomber l’ambiance avec sa blague pourrie.
- Ding-diiiing, driii-ding, cling.
- Qu’est-ce qu’elle a dit ?
- Comment veux-tu que je le sache ? C’est Alice qui parle le fée, pas moi.
- Elle est où, d’ailleurs ?
- Partie se chercher un truc à manger.
- Encore ?
- Tu la connais : quand elle a un problème elle le règle avec la bouffe.
- Ouais, ouais, je sais… les biscuits pour passer la porte, les carottes pour sortir de la maison, le champignon pour échapper à la reine… M’enfin à force, elle va davantage tenir de la bavaroise que de l’aristocrate anglaise, quand-même.
- Lui dis pas ça, tu vas l’achever !
- Diiliing-diiiing, driii-ding, diling.
- Mmmh ?
- J’sais pas, laisse tomber.
- Bref, on disait ?
- Mon mec. Tu sais, je me demandais… Si j’arrête de l’aimer, il redevient une bête ? Parce-que le sortilège prévoyait le truc dans un sens, mais si je me casse, après, il se passe quoi ?
- Alors là ! Aucune idée…
- Diiliing-diiiing, driii-ding, diling.
- Mais quoi, Clochette ? On comprend rien, d’accord ?
- Elle dit que vous n’avez pas de quoi vous lamenter, vous au moins vous êtes casées.
- Elle a Peter, de quoi elle se plaint, elle ? – salut, Alice. C’est quoi, ce truc que tu manges ?
- Salut. Hum ? J’sais pas. C’était sur le bar et y avait marqué « mangez-moi » dessus, alors je l’ai pris. C’est pas dégueu.
- Drrrriiiiiiiii-diling.
- Quoi ?
- Elle dit qu’il est toujours fourré avec les sirènes et qu’il la délaisse.
- Elle est libre de ses mouvements, elle au moins. Je vous rappelle que mon mec m’a lancé la garde royale aux fesses quand j’ai voulu rentrer chez moi à notre premier rencard, alors je vous laisse imaginer la vie que je mène au château. J’arrive à m’échapper quand il est en voyage, mais le reste du temps, walou !
- Oh, arrête un peu Cendrillon, t’as quand-même fini par l’épouser, tu devais pas être si impressionnée que ça !
- Ouais, bah quand on regarde d’où je viens c’était assez inespéré, j’allais pas dire non. Ce que je voulais dire, en tout cas, c’est que Clochette pourrait plaquer Peter et rentrer chez elle.
- Diling, diling, diling, ding.
- Elle dit qu’elle peut pas, elle s’est fait bannir de sa communauté – tu finis pas tes frites ?
- Bah si elle avait pas introduit le travail à la chaîne au Pays Imaginaire elle en serait peut-être pas là – non, vas-y tu peux finir.
- Vous parliez de quoi, au fait ?
- Du mec de Belle.
- Ah, il a recommencé, c’est ça ?
- T’as tout compris. Tu te souviens, quand j’ai voulu te laisser crever dans mon cachot ? Ahahahah… Il se fend la poire, avec sa connerie. Et mon père, bein… il dit rien parce-que je suis là mais bon, je sens bien que ça le fait pas tellement rire, quoi.
- Ça se comprend, remarque.
- Et toi, Alice, comment tu vas ?
- Je vois des lapins blancs qui portent des vestons, comment je vais à ton avis ?
- T’es peut-être bien la plus heureuse d’entre nous, finalement.
- Guiling, gling, gling, guiling ding.
- T’as raison, Clochette. Les contes de fée, ça vend du rêve mais on si on y regarde de plus près c’est vraiment la galère !

Espace avis
Revenir en haut Aller en bas
http://ecrire.ingoo.us/t6934-espace-personnel_fiordilatte
 
Ils se marièrent et...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Film] Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants
» Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants
» Dilemmes shippinesques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits contemporains/polars :: textes contemporains/polars-
Sauter vers: