Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Description d'armures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Altéa
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Localisation : Dans mes pensées
Loisirs : Nature, écriture, lecture, histoire
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Description d'armures   Mar 10 Juin 2008 - 20:46

L'armure d'esprit et de larmes
Les murs de la grotte luisaient, humides, sous la lumière claire et triste de la lune. L'herbe se couchait puis ondoyait en un murmure léger et apaisant que reprenait la douce mélopée du vent dans le feuillage. Au creux de la vallée, une clairière que traversait une rivière pure et limpide, source de vie et de bonheur. Si la grotte était le cœur de ce lieu que nulle carte ne rendait, la forêt en était le souffle, la rivière le sang, le chant des oiseaux sa voix, la pierre son armure.

Une jeune femme marchait dans la nuit, étoilée par les larmes de la lune. Quelques nuages traversaient le ciel, comme quelques songes égarés et solitaires. Elle foulait de son pas léger la moiteur de la mousse, caressant les fragiles pétales des fleurs que seul l'éclat de la nuit révélait. Le jour, si cruel, si brûlant. Elle ne le supportait, car il offrait trop d'ombre, trop d'endroit où cacher son âme et ses mensonges. Il le contraignait à se cacher sous un masque, une armure froide et insensible. La nuit, elle... Oh, si pure! Miroir du cœur, ombre ultime... Elle ôtait toutes les armures que la lumière forçait à porter pour dissimuler mensonges... ou beauté? En elle n'existait que la liberté et le vol sauvage et rieur des rêves.

La jeune femme se mit à rire, courant d'une pierre à l'autre, volant à travers les taillis et bosquets. Si belle, si libre... innocente.

D'un seul coup, son pas s'arrêta, ses yeux baignés de larmes. Elle hurla de désespoir, priant que l'aube ne vienne, suppliant que jamais l'astre maître ne se levât! Mais la lumière se levait, tristement, d'une beauté douloureuse. Lissa, car tel était son nom, retourna parmi le monde des hommes, le monde de la réalité. Elle quitta les bras tendre de la nuit, cette nuit qui abritait son visage, son cœur, son âme, la cachant au regard cruel de ses semblables. Face à son miroir, elle salua l'étrangère qu'elle était, offrant au monde du jour le visage qu'elle avait appris à créer depuis sa venue au monde: la plus parfaite des armures, celle qui ne se voit plus...

Sous ce masque, elle verse les larmes que toute créature pure et de vérité verse, forcée de se cacher derrière un sourire ou un regard aimable et heureux.

La plus triste, la plus tragique des armures, destinée à protéger... si parfaite qu'elle en était devenue invisible, et que plus personne ne pense à l'ôter pour révéler l'être sublime qui se mure derrière sa dureté.

La nature, elle... Sa seule armure est sa beauté et sa douceur, son silence et son chant. Lissa pensa avec nostalgie à la moiteur du crépuscule, elle esquissa un pâle sourir, car aujourd'hui serait différent! Ni le travail ni le natel ne pourraient lui gâcher cet instant, car, pour la première fois, elle ne serait obligée à porter son armure. Aujourd'hui... elle serait protégée par une armure de chair, des mains prévenantes, un regard empli d'amour. L'homme qu'elle aimait.

Elle n'avait plus besoin d’attendre les voiles de la nuit, de craindre la lumière révélatrice. Elle n'avait plus besoin d'armure, elle pouvait redevenir elle-même, enfin…

Une armure de sert que pour protéger, quiconque comprend sa raison d'être et par là même ce qu'elle protège a deux choix: détruire cette chose... ou l'aimer.

I


Dernière édition par Altéa le Mer 11 Juin 2008 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victor
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 914
Age : 24
Localisation : Dans un dojo
Loisirs : Karaté
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Description d'armures   Mer 11 Juin 2008 - 13:52

C'est un très beau texte, un peu trop poétique à mon goût (surtout la phrase "Une jeune femme marchait dans la nuit, étoilée par les larmes versées par l'azur que traversaient les rêves des créatures de la nature. "). A part dire que c'est bien écrit, très joli, je dois quand mêm te reprocher de ne pas avoir décrit une armure, ou du moins imaginaire.

_________________


"You can always find me in the drift"
Pacific Rim

"To hell with circumstances; I create opportunities."
Bruce Lee

Revenir en haut Aller en bas
http://ecrire.ingoo.us/espace-personnel-des-membres-f43/espace-p
Altéa
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Localisation : Dans mes pensées
Loisirs : Nature, écriture, lecture, histoire
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Description d'armures   Mer 11 Juin 2008 - 13:58

Comment décrire une armure qui diffère d'autant qu'il y a d'êtres sur terre? C'est là tout à la fois sa force et sa faiblesse^^. J'ai voulu montrer qu'il ne faut pas forcément fer et cuir pour que naisse une armure, et que de toutes, c'est peut-être celles de matière qui sont les plus honnêtes, car visibles.

Merci pour ton avis. Je suis de plus en plus étonnée qu'on qualifie ma plume de poétique, moi qui n'en lis pour ainsi dire jamais, par manque de goût ::lol: , et peut-être de curiosité. Mais, il est vrai que j'apprécie la force des mots et ce qu'ils évoquent.

La phrase que tu as relevée est un peu... lourde. Merci Super
Revenir en haut Aller en bas
Victor
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 914
Age : 24
Localisation : Dans un dojo
Loisirs : Karaté
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Description d'armures   Mer 18 Juin 2008 - 13:31

Voilà un texte que j'ai créé en partie pour l'atelier, en partie pour mon roman. Je le livre à vos critiques, en espérant qu'il éveille en vous ce qu'il est censé éveiller.

Faïra le guida à travers un long dédale de pavés et d’humbles masures faites de pierre et de bois. Elle fit jouer ses clés, poussa une lourde et massive porte de chêne puis lui fit signe d’entrer.
- C’est la forge de Nela. Elle à quelque-chose à te montrer…
Siltren s’avança dans la pénombre, la pièce étant éclairée par un fin fil de lumière qui s’échappait du brasier, recouvert d’une plaque de métal. Au milieu de la pièce, on peinait à discerner une silhouette vaguement humaine, et Siltren redouta un instant un traquenard. Une autre forme surgit des ténèbres, la femme parla et il reconnut la voix de Nela :
- Tu te demandes pourquoi je t’ai fait venir ici… je crois qu’il faut laisser la lumière te le révéler.
Elle tira la plaque recouvrant le brasier, et une vague de flammes s’envola vers le plafond dans une gerbe de chaleur et d’étincelles. Devant les yeux bleutés du jeune homme apparut, léchée par des langues de feu, la véritable nature de l’autre silhouette. Une armure reproduisant à la perfection les lignes de son corps, le dessin de ses muscles. Son alter-ego d’acier et de blazur. Les articulations étaient surmontées d’un croc de métal luisant de la taille d’un poing, d’un blanc parfait, pointé vers le haut, évoquant la mâchoire dévastatrice de l’Arquin lors de son rugissement. Chaque pièce, d’un bleu marin, s’emboîtait parfaitement dans les autres, sur le poitrail ressortaient trois traits de blazur pur, de la teinte qu’il avait à l’état de minerai, plus clair et lumineux qu’un ciel dégagé. C’était la marque de l’Arquin, trois griffes, le symbole de la rébellion. Siltren sentit son cœur battre de manière plus rapide, presque violente. Les rebelles seraient désormais unis sous un même drapeau, ils porteraient les mêmes couleurs, formeraient un peuple, une nation. Ils n’étaient plus de simples esclaves négligeables, des pions sur un échiquier, mais une puissance indépendante, de stoïques guerriers, l’avenir le prouverait. Au- delà de sa beauté, ce qu’elle représentait le portait aux nues.
A côté de l’armure, sur une tabouret de pierre, était posé le casque, représentant la gueule d’une créature bestiale, reptilienne, unissant brutalité et splendeur, inspirant le respect et la crainte. La teinte mêlait le blanc et le bleu, la neige, la glace et les cieux.
Siltren, lentement, avec émotion, revêtit l’armure pièce par pièce, sentant une ancienne puissance s’emparer de lui, investir ses pensées. Enfin, il mit le casque, qui masqua ses cheveux d’albâtre et ses yeux de glace. Nela lui tendit deux épées, qu’il connaissait bien. Liberté, la lame qu’elle avait forgée, resplendissante, azur, ornée de spirales sans fin. Et Esclavage, sa jumelle obscure, d’un noir d’ébène sur laquelle semblaient dégouliner des gouttes de sang, d’acier écarlate, qu’il avait prise sur le corps encore chaud du baron de Desméra, après un duel farouche.
Siltren se tint dans la lumière des flammes, Esclavage dans la main gauche et Liberté dans la droite, entièrement absorbé par l’armure qui faisait de lui un guerrier de métal, annonciateur d’une ère nouvelle dans laquelle l’égalité et la liberté règneraient sur les cendres d’un empire barbare.

_________________


"You can always find me in the drift"
Pacific Rim

"To hell with circumstances; I create opportunities."
Bruce Lee

Revenir en haut Aller en bas
http://ecrire.ingoo.us/espace-personnel-des-membres-f43/espace-p
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Description d'armures   

Revenir en haut Aller en bas
 
Description d'armures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les armures : Creations humaines?
» Description
» description
» Les chevaliers sacrés d'athéna : Les Armures d'or
» Les Armures : à mi-chemin entre le marchombre et le frontalier?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Exercices d'écriture-
Sauter vers: