Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'amour en monochrome (titre provisoire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicholaï Fazer
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 41
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: L'amour en monochrome (titre provisoire)   Lun 12 Juin 2017 - 2:47

1ere partie

Le carillon résonna dans la boutique signalant l'arrivée d'un nouveau client.Derrière un bureau,un homme dans un costume impeccablement repassé gris,les cheveux bruns gominés en arrière et une petite moustache finement peignée se leva en tendant ses mains devant lui en signe de bienvenu en voyant un nouveau client.
Sur le mur du fond de couleur fuhsia était accrochée l'enseigne de l'agence. Un homme d'une quarantaine d'années arborant un jeans noir et une chemise blanche dont seul le dernier bouton du col n'était pas fermé.Un bouc léger et bien taillé contournait sa bouche tout en la laissant dégager mais, on pouvait y apercevoir quelques poils blancs du à l'âge ou au stress.
- Soyez le bienvenu monsieur dans notre établissement Infinity love.Venez,asseyezvous je vous en prie.
L'employé tira le siège qui se situait tout près d'eux et retourna prendre place de l'autre côté.
- Je me présente,Maximilien Gate,directeur de l'agence.Dites-moi ce que vous recherchez et je vous trouverai le grand amour.
- Depuis mon divorce,je me suis enfermé dans mon travail,je suis courtier en assurances.Après tant d'années de dur labeur,j'ai réussi à avoir une bonne place au détriment de ma vie privée.
- Oui,je vois de quoi vous parlez,cela arrive de plus en plus de nos jours.Répondit le directeur de l'agence en se calant au fond de son fauteuil
-donc,quels sont vos critères de sélection?
- Ben,disons que j'aime bien les femmes brunes aux cheveux mi-longs avec une bonne prestance et une bonne culture en général.
- Bien bien,j'aime les personnes qui savent ce qu'elles veulent,ça évite de perdre du temps inutilement.Je suppose qu'un homme de votre genre recherche une femme de sa taille? lui demanda-t-il.
- Non! La taille m'importe peu.
- Tenez,remplissez ce formulaire.Je rentrerais tout ça dans l'ordinateur qui fera sa recherche dans notre banque de données et je pense que demain je serais en mesure de vous proposer votre âme sœur. Le responsable de l'agence tendit à son client un questionnaire de quatre pages qu'il devait remplir.
Un quart d'heure plus tard,entre sa pièce d'identité,sa carte d'assurance maladie et divers autres documents,il rendit sa copie comme un étudiant après un contrôle et rangea ses affaires. Maximilien Gate regarda le contenu,afin de voir si son nouveau client n'avait rien oublié de remplir.
- Parfait monsieur... Anderson. Absolument parfait,rien ne manque.Chrétien,pas d'enfants et propriétaire de bien immobilier.Nous allons donc pouvoir parler des modalités plus financières.
- Hum,allez-y je vous écoute.Dit-il en sortant son carnet de chèques.
- Comme,vous avez du l'entendre,nous avons une excellente réputation et cela à un certain coût mais,si vous faites le calcule,ça vous revient moins chère de passer par  nous que d'aller de conquêtes en conquête.Quand on voit le tarif que pratiques certains restaurants en ville en plus des nombreux verres que vous devrez offrir sans être sur du résultat final.
- Oui,j'ai déjà pensé à tout ça. Rétorqua Monsieur Anderson
-donc?Le responsable se gratta la gorge avant d'énoncer les tarifs que pratiquait son agence matrimoniale.
- Donc en premiers lieux il vous en coûtera la modique somme de trois cents dollars à l'ouverture de votre dossier et de cent-cinquante dollars pour consulter le résultat final. Le nouveau membre de l'agence remplit les deux chèques et les tendit au directeur avant de replier son carnet de chèques et de le replacer dans une de ces poches arrière du jeans.
- Félicitations,Monsieur Anderson,dites-vous que demain votre célibat prendra fin.dit Maximilien Gate.
- Merci bien. Les deux hommes se levèrent et le directeur prit la peine de raccompagner son nouveau client à la porte de l'agence.
- Bonne journée à vous et,j'attends votre appel demain.
- Sans faute monsieur Anderson,tel est la devise de l'agence.
Le carillon entonna de nouveau son tintamarre à l'ouverture de la porte par le directeur qui donna la grande avenue. Le directeur Maximilien regarda le nouveau client s'éloigner tout en se frottant les mains et retourna à l'intérieur de l'agence pour disparaître dans l'arrière-salle.
Des piles de dossiers jonchaient au sol l'obligeant à lever les jambes afin de ne pas glisser sur une feuille volante. Monsieur Gate ouvra une porte donnant sur une volet d'escaliers descendant au soussol et s'engouffra dans les bas-fonds de l'agence.

A plusieurs kilomètres de là,un jeune couple déambulait main dans la main dans les allées du Lafayette Garden parmi d'autres promeneurs. Ne dépassant pas la trentaine d'années,le visage rayonnant de bonheur ils marchaient lentement comme si le temps avait ralenti rien que pour eux,les laissant profiter de la moindre seconde ensemble.
- Et si on allait s'asseoir sur le banc là bas sous l'arbre? demanda le jeune homme en lui désignant un banc en fer forgé non loin d'eux.
- Oui bonne idée Jonas,une petite pause nous fera du bien. Lui répondit la jeune femme. Avant d'atteindre l'endroit désigné,le jeune homme fit une halte à une petite fontaine afin de se désaltérer et,quand il se retourna vers sa compagne pour lui reprendre la main,celle-ci n'était plus là. Il scruta les alentours à la recherche de sa bien aimée,pensant qu'elle n'avait pas vu qu'il c'était arrêté pour boire.


Dernière édition par Nicholaï Fazer le Lun 12 Juin 2017 - 19:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicholaï Fazer
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 41
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: L'amour en monochrome (titre provisoire)   Lun 12 Juin 2017 - 2:53

2eme partie

Mais en vain,elle était partie,disparue, le laissant là,seule
parmi les promeneurs qui le croisaient et le dépassaient sans faire attention à son désespoir.
Des pas résonnaient dans les escaliers qui descendaient sous l'agence Infinity Love. Maximilien Gate arriva dans une grande salle éclairée par des néons où un gros bloc de métal ressemblant à un ordinaire géant encombrait la moitié de la pièce.
Des voyants de couleurs différentes clignotaient d'un peu partout et de grosses bobines tournaient dans tous les sens. Le directeur de l'agence avança jusqu'à un siège qui était placé devant un clavier et prit place.Il posa un dossier à côté de lui et entra les donnés dans l'ordinateur à fur et à mesure qu'il parcourait la chemise cartonnée. Une fois toutes les informations rentrées dans le terminal,un bruit sourd résonna dans la pièce.Les bobines de bandes magnétiques tournèrent de différentes vitesses,les voyants s'illuminaient à tout va. Des bips se rajoutèrent au vrombissement de la machine.
Le visage du responsable était éclairé par la couleur verte du moniteur où défilait un nombre incommensurable de chiffres et de calcul. Dix minutes plus tard,le brouhaha cessa et une feuille sortit d'une petite fente située près du responsable qui l'attrapa et la parcourra des yeux. Le terminal redevint aussi calme qu'avant sa mise en marche.
*Et voilà encore une bonne chose de fait* se dit le directeur Gate. Au même moment le carillon retentit,annonçant certainement un nouveau client. Maximilien Gate regagna l'agence et referma la porte à clé derrière lui et se hâta d'aller accueillir son éventuel client. - Soyez le bienvenu monsieur,dans notre établissement Infinity love.Venez,asseyezvous je vous en prie... La journée se termina et le responsable se frotta les mains en faisant les comptes de la journée,cinq clients avaient fait appel à ses services aujourd'hui.Les affaires marchaient bien ces derniers temps.
Le lendemain matin,Maximilien Gate ouvrit l'agence vers dix heures comme tous les jours et écouta les messages du répondeur. «Bonjour,Mr Gate,c'est Jonas.Je voulais savoir si vous aviez eu des nouvelles de Vicky Abrahams?Je ne sais pas si vous vous souvenez d'elle?On se promenait hier dans Lafayette Garden et elle est partie,comme volatilisée.Bon écoutez,je passerais à l'agence dans l'après-midi là je dois partir travailler.Au revoir Mr Gate.» Le visage du directeur changea à l'écoute du message et semblait légèrement contrarié.Il sortit d'un des tiroirs de son bureau un plan de la ville qu'il déplia,pointant un doigt là ou se situait l'agence et un autre sur le parc Lafayette et constata la distance qui les séparaient. Le son des cloches du carillon le tira de ces pensées,levant la tête par réflexe il aperçut Mr Anderson qui se tenait devant lui. Il replia la carte vite fait sans prendre la peine de respecter le pliage initial et la rangea tel quel dans le tiroir du bureau et se leva de son siège.
- Bien le bonjour Mr Andersen,comment allez-vous?
- Bien,je vous remercie,je suis désolé de venir vous déranger,mais je n'avais pas la patience d'attendre votre appel. Répondit le courtier en assurance.
- Vous ne me dérangez pas,je vous en prie,asseyez-vous. Les deux hommes s'assirent en même temps.
- Vous avez bien fait de venir,j'ai de bonnes nouvelles pour vous. Il extirpa une chemise où était inscrit au marqueur le nom du client de dessous une pile de dossiers et l'ouvrit devant lui.
- Voilà,voilà! Le directeur retourna la chemise mauve et la fit glisser vers son client. -Nous avons trouvé votre âme sœur.Elle se prénomme Amanda,trente-cinq ans et vous avez pas mal de point en commun.Faite moi confiance,cette femme est faites pour vous et vous êtes fait pour elle. Andersen regarda la fiche dans tous les sens d'un air intéressé.
-Et quand pourrais-je faire sa connaissance?
-Si vous avez quelques minutes devant vous,je peux la contacter et organiser votre premier rendez-vous ici. L'homme réfléchit quelques secondes.
-Ok pas de problème on peut faire ça. Le responsable décrocha le téléphone et composa un numéro et attendis quelques secondes avant de pouvoir prendre la parole.
-Mlle Julia? Ici Maximilien Gate de l'agence Infity Love...bien merci et vous même?...je vous appel car j'ai en face de moi la personne que je vous ai parlé...Oui lui même...quand seriez-vous disponible?...oui...attendez,je lui demande. Il releva la tête et regarda Andersen tout en mettant la main sur le combiné afin d'estomper sa voix.
-Vous seriez disponible ce soir?
Surpris, l'homme écarquilla les yeux avant de répondre.
-Oui...oui je n'ai rien de prévu. Maximilien Gate retira sa main et continua la conversation au téléphone sans plus se préoccuper de son client.Il griffonna une adresse sur un papier de son bloc note qu'il souligna à plusieurs reprise.
-Très bien...j'espère aussi...bonne journée Mlle Julia! Le responsable raccrocha le combiné et tendis le papier qu'il venait de déchirer à Andersen.
-Voilà! Mission accomplit Mr Andersen,rendez-vous ce soir à cette adresse,vous verrez ce n'est pas très loin d'ici et ce restaurant Italien est somptueux pour un premier rendez-vous.
-Vous m'épatez Mr Gate. Répondit le client en saisissant le petit bout papier.
-Vous me flatterez plus tard Mr Andersen, filez et mettez vous sur votre trente et un ce soir.
Le directeur se leva de son siège et raccompagna son client vers la porte. Une fois que celui-ci avait pris un peu de distance,Maximilien Gate donna un tour de clé et retourna la petite pancarte qui tenait par une petite chaînette fixée à l'aide d'une ventouse.
Il retourna dans le sous sol et continua de pianoter sur le clavier de l'immense ordinateur qui s'y trouvait.
Quelques jours plus tard,pendant que le directeur d'Infinty Love était occupé a remplacer quelques bobines magnétiques de l'ordinateur,le carillon de la porte d'entré retentit dans la boutique. Quand il eut franchit l'arrière boutique et pénétra dans la salle ou se trouvait son bureau,Maximilien Gate tomba nez à nez avec Mr Andersen et le jeune Jonas.
Les deux hommes n'affichaient guerre un visage radieux,provoquant un léger malaise chez le responsable de l'agence.
-Bonjour Messieurs,que me vaux l'honneur de votre visite? Le plus jeune pris la parole en premier.
-Je présume que vous avez eu mon message il y a plusieurs jours en arrière? Et comme par hasard, à chaque fois que je passais l'agence était fermé.Je n'ai eu de nouvelles ni de vous ni de Vicky!C'est quoi cette arnaque Mr Gate?
-Sans parler de Julia! -Enchaîna Andersen- Tout se passait très bien depuis notre premier rendez-vous,j'avais enfin trouvé une personne avec qui je pouvais être moi même et elle aussi,plus de nouvelle!
Maximilien Gate s'installa dans son siège derrière le grand bureau en bois chic et dénoua délicatement son nœud de cravate.
-Ecoutez Messieurs,je ne sais quoi vous dire.Vous avez certainement dû faire ou dire quelque chose qui leurs auraient déplu ou...
-Vous fichez pas de nous Mr Gate! -coupa Andersen- Je me suis renseigné sur votre affaire et je dois dire que vous avez un sacré palmarès,de plainte. Le visage du directeur se décomposa et perdait de son assurance.
-Je vois de quoi vous parlez Mr Andersen mais sachez que je n'y suis pour rien.J'ai repris la direction après cette malencontreuse affaire qui a ternis l'image de l'agence que je représente. Maximilien Gate caressa la petite moustache qu'il arborait au dessus de sa bouche et poursuivit.
-Je vous propose de faire de nouvelles recherches pour vous et,gratuitement bien entendu. Jonas regarda Andersen d'un air interrogatif,apparemment le jeune homme ne savait quoi faire car il était venu dans l'espoir de récupérer son argent.
-Ecoutez moi bien Mr Gate,peu importe si c'était vous ou non mais quoi qu'il en soit nous ne repartiront pas sans avoir été remboursés.A moins que vous préfériez que notre prochaine rencontre se fasse au tribunal?Lança Andersen sur un ton neutre mais menaçant.
-Je vois que je ne pourrais pas vous convaincre.
-Non du tout! Répondit Jonas.
Le directeur ouvrit un des tiroirs du bureau et en sortit un carnet de chèque et commença écrire dedans.Il détacha deux chèques et les vérifia une dernière fois avant de les tendre aux deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Nicholaï Fazer
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 41
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: L'amour en monochrome (titre provisoire)   Lun 12 Juin 2017 - 3:01

3eme partie

-Voilà messieurs,j'espère que nous en resterons là.
Andersen et Jonas regardèrent chacun le chèque que le directeur de l'agence leur avait donné avant de les ranger dans le portefeuille pour Andersen et dans la poche arrière
du Jeans pour Jonas.
-Au plaisir de ne plus vous revoir Mr Gate. Lança Andersen avant de tourner les talons,suivit du jeune homme qui lui,ne dit pas un mot.
Une fois qu'ils furent parti,Maximilien descendit avec hâte au sous-sol et pianota rapidement une série de code sur le clavier.
Les bobines magnétiques se mirent à tourner à toute vitesse accompagnées de bruits sonores émanant de l'ordinateur.
-COMPUTER!répond moi COMPUTER! Maximilien Gate attendit quelque seconde avant d'entendre une voix robotisé sortant d'un unique haut parleur se situant au dessus de l'écran.
-Oui monsieur Gate?
-Computer il va falloir allongé le périmètre pour nos client.
-Impossible monsieur Gate.
-Rien n'est impossible computer! Je viens de rembourser de nouveau des clients à cause de ton incompétence.
-A quoi sert l'argent alors que j'apprends à contrôler les humains avec mes illusions.
-Je suis un honorable homme d'affaire,je ne vais pas risquer de finir en prison à cause d'une boite de conserve géante.Je vais devoir te débrancher.
-Tu n'en fera rien Maximilien.
-Et pourquoi donc?demanda le directeur.
-Parce que je t'ai créer et que je peux donc,aussi t'effacer.
-Tu délire computer! -Lança maximilien Gate en ricanant- Ce n'est pas la machine qui créer l'homme mais l'inverse.Sans moi tu n'existerait pas,COMPUTER!
-Ce que tu crois Maximilien.Je t'ai programmé ainsi,toute tes connaissances et ton savoir c'est à moi que tu le dois.
-MENSONGE!!! JE SUIS REEL MOI!!!
-Je vois que ça bien marché avec toi .Depuis le début tu pensais être la tête penseur alors qu'en réalité c'était moi.Tu n'es rien sans moi Maximilien Gate,mais moi, je peux me passer de toi.
Le directeur de l'agence,Maximilen Gate se précipita vers la prise qui reliait l'ordinateur géant à la prise de courant qui se situait en bas du mur et tira sur le câble de toutes ces forces.
L'ordinateur s'arrêta,l'écran s'éteignit,les petits bruits cessèrent d'émettre et les bobines tournaient de plus en plus lentement jusqu'à leur arrêt totale. Gate sortit un mouchoir de tissu blanc de la poche de sa veste et s'essuya le front.Au moment ou il s'apprêtait à quitter les lieux,un soufflement provenant de la machine se fit entendre.
Maximilien tourna la tête et aperçut l'écran de l'ordinateur se rallumer,les bobines magnétiques recommencèrent leurs farandole sur elles même.
Le responable d'Infinity Love s'approcha doucement de la machine sans comprendre comment pouvait-elle fonctionner sans électricité.
-Tu pensais vraiment pouvoir m'éteindre comme ça Maximilien?Je suis composé de batterie de secoure que je peux recharger.
Une série de code défilèrent sur l'écran monochrome.Maximilien rapprocha son visage en plissant des yeux et aperçu ce qu'il y avait d'inscrit.
Revenir en haut Aller en bas
Nicholaï Fazer
Mouais, moi, je m'y connais déjà pas mal
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 41
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: L'amour en monochrome (titre provisoire)   Lun 12 Juin 2017 - 3:05

dernière partie


CODE : 1752 666........
…...............................
DOSSIER : DIRECTEUR.........
….................
FICHIER : MAXIMILIEN GATE..........
…............
SUPPRIME (y or n) :Y................
…...............................................................
…...........................
PATIENTEZ..................................


Maximilien Gate n'en cru pas ces yeux et continua de ne pas croire l'ordinateur géant qui se trouvait en face de lui.
-Tu crois vraiment me faire peur?
-Ce n'est pas dans mon intention.Mais je dois continuer mes expériences sur les humains et je n'ai pas de temps à perdre avec une de mes illusions.
-Mais je te dis que je suis bien réel bon sang! S'écria t-il.
Le responsable voulut taper quelque chose sur le clavier mais en fut incapable.Ces mains devenaient transparentes ainsi que son corps complet.Maximilien Gate paniqua en voyant ça.
-Mais?!?.....Comment?......noooOOOoonnnnnn!!!!
Le son de la voix du directeur d'Infinity Love,Maximilien Gate,s'effaça en même temps que son corps jusqu'à disparaître totalement de la salle du sous-sol.



L'homme à inventer l'informatique pour nous facilité la vie, rendant les ordinateurs de plus en plus puissant.Quand on voit certains ordinateurs dans le monde,capable de faire des milliards de calcules à la seconde,qui nous prouve que nous ne sommes pas le fruit de touts ces calcules?Est on réel on bien de simple illusion sans but dirigé et commandé par de puissante machine?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour en monochrome (titre provisoire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour en monochrome (titre provisoire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mystère ? (titre provisoire) - PG-13 - Mozart Opéra Rock - Flo/Mikele
» Le jeu des chaises ( titre provisoire)
» First contact (titre provisoire.) -16 ans.
» 29 Mars 2013 : Ca va sentir la bête! (titre provisoire)
» Le poëte et la faucheuse [titre provisoire ?]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Les Galeries :: Récits S-F :: textes SF-
Sauter vers: