Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand le temps ne vient pas, la méthode prime

Aller en bas 
AuteurMessage
Ectoplasmick
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 38
Age : 24
Localisation : Pays de la Loire
Loisirs : Lecture, écriture, jeu vidéo, natation
Date d'inscription : 12/10/2017

MessageSujet: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Ven 20 Oct 2017 - 22:49

Hello, mina-san !

Cette question peut nous concerner tous, et elle me turlupine depuis quelques années.
Je suis sur mon projet depuis bientôt 10 ans, avec un premier jet déjà terminé et de profondes modifications à faire (parce que les choses évoluent pas mal entre 14 et 24 ans !)

Seulement, j'envie l'époque de mes débuts, où j'étais capable d'écrire une dizaine de pages ou plus en une journée. Les mots coulaient tout seul, et je ne m'intéressais qu'à l'histoire au détriment du style. Aujourd'hui, c'est l'inverse. Même si l'histoire a déjà beaucoup maturé, je n'arrive pas à avancer et ne fais qu'attendre que l'inspiration me vienne... le peu de fois où j'ai réellement le temps de me poser devant une feuille ou mon écran.
Pareillement, je me pose des questions au sujet de vos méthodes d'écriture. Je sais que chacun a la sienne, mais celle que j'ai adoptée ne me conviens pas ; je n'avance pas assez vite, et je bloque. En gros, j'écris d'abord à la main par souci de ne pas me fatiguer les yeux trop vite (mais à la place je me fatigue le poignet ^^), puis je recopie sur word et j'en profite pour faire une première correction/réécriture. Si elle a des avantages, elle est beaucoup trop chronophage, et si je continue à ce rythme, je finirai mon premier bouquin à 70 ans. Dommage, quand on prévoit une quadrilogie mdr

Peut-être que vos réponses me permettront de trouver enfin chaussure à mon pied et de finir enfin mon premier pavé.
Merci et bonne soirée ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
FiorDiLatte
J'adore ce forum!
avatar

Féminin Nombre de messages : 205
Age : 33
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Sam 21 Oct 2017 - 13:11

Bonjour Ectoplasmick,

Ton post est très intéressant, je me suis beaucoup retrouvée dans ce que tu dis.
Moi aussi je traîne un projet depuis de nombreuses années et l'histoire a été réécrite maintes et maintes fois. Comme toi, je m'attachais surtout à l'intrigue au départ et beaucoup moins au style qu'aujourd'hui, si bien que finalement dans ma réécriture actuelle je ne garde que peu de passages en l'état.
Au fond, ce n'est pas un mal. Je crois même que c'est pour le mieux. La maturité qu'on y apporte ne peut que servir nos écrits.
Quand j'ai commencé, moi aussi je pouvais écrire pendant des heures sans perdre l'inspiration. Aujourd'hui, je suis dans la vie active, j'ai un chéri, un petit garçon... Autant dire que le temps me fait cruellement défaut et que parfois, quand j'en ai pour écrire, c'est très frustrant quand ça ne vient pas.

Perso, j'ai pris l'habitude de songer à l'évolution de mon histoire pendant que je tente de m'endormir. C'est comme un petit théâtre. Je mets en scène ce que j'ai écrit, j'écoute mes personnages réciter les dialogues, et je vois ce qu'ils sont le plus susceptibles de faire ensuite. L'avantage de traîner un projet depuis si longtemps, c'est que tu connais vraiment bien tes personnages maintenant. Par moments, les miens prennent pour ainsi dire leur propre direction. Je me rends compte que j'avais l'intention de leur faire faire une chose et finalement ils en font une autre. Je les laisse faire [EDIT : et je les suis, surtout ! Je leur fais confiance], et ensuite je me débrouille pour les ramener sur la route que j'avais tracée.

Je crois qu'il faut apprendre à se détacher de l'histoire de base, accepter de renoncer à certains chemins qu'on avait pris, parfois un peu comme des raccourcis, et en emprunter d'autres. Comme on dit, tous les chemins mènent à Rome : tu finiras toujours par raconter l'histoire qui te trotte dans la tête depuis le début.

Une autre chose que je commence à comprendre depuis pas si longtemps, c'est que quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Ça ne sert à rien de rester devant l'écran pour forcer une écriture qui ne vient pas et que je risque de remanier entièrement par la suite parce que ça ne me plaît pas. Souvent, c'est quand je lâche prise que l'inspiration vient. Quelques heures, quelques jours après. Parfois au compte gouttes, un mot, une phrase. Une action. Et alors je peux retourner écrire et faire quelque chose qui me satisfait.

Voilà pour ma petite méthode, j'espère qu'elle t'apportera quelques pistes de réflexion.

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
http://ecrire.ingoo.us/t6934-espace-personnel_fiordilatte
Tassa
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 462
Age : 26
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Sam 21 Oct 2017 - 13:35

Salut!

Ha, l'inspiration, cette maitresse capricieuse!

Personnellement, je pense que privilégier l'histoire au style est un mal pour un bien. Cela permet d'avancer plus vite. A trop vouloir trouver le mot juste, on piétine, on réécrit encore et encore les même passages, et au final on se retrouve à avoir passé un temps fou sur quelques malheureux paragraphes. Et le pire, c'est que cela ne sert à rien!

Je m'explique. Une fois le premier jet (intégralement) fini, c'est là où l'on ré attaque pleinement la réécriture. Et pas seulement au niveau du style! L'histoire a de forte chance de subir des modifications. Tel et tel personnages peuvent se voir fusionner, untel peut disparaître ou prendre plus d'importance dans le récit. Les lieux peuvent être changé, l'ordre de la narration bouleversée, bref des changements apparaissent. Et c'est là où l'on doit détruire ce que l'on a construit précédemment. Plus on a passé de temps sur son texte, plus on s'est attaché à nos mots et plus cela est difficile. Hors j'affirme qu'un bon manuscrit doit forcément passer par une réécriture. Il y a aura forcément des éléments à éliminer, des liens à peaufiner, des intrigues à développer et d'autres à éliminer. Et une fois le mot fin posé, tout devient beaucoup plus clair.

Mon conseil est donc le suivant (si tant est que vous visez à finir un roman complet, et non à écrire simplement pour le plaisir) : ne passez pas trop de temps à chercher le texte parfait du premier coup. Acceptez que ce que vous avez écrit n'est pas aussi bon que le voudriez. Vous reviendrez dessus plus tard. Mais en attendant, continuez à avancez!

@Ecto: il m'arrive aussi de commencer à écrire à la min pour recopier sur un traitement de texte, même si généralement j'écris directement sur l'ordinateur. Je trouve la méthode assez bonne, on peut apporter quelques corrections en faisant le transfert, mais comme je l'ai dit plus tôt, il ne faut pas y passer trop de temps, juste aller à l'essentiel! Je recopie 90% du texte brut, ne changeant que quelques détails.

@Fior: Je suis plutôt d'accord avec toi, sauf concernant le passage quand ça ne va pas. Je pense au contraire qu'il est bon de se forcer. Écrire à un rythme régulier est le meilleur moyen d'avancer. Et même si un passage est moins bon que les autres car on manquait d'inspiration, il fait son office de jointure entre l'avant et l'après : on peut continuer d'avancer, peut-être sur un autre passage beaucoup plus inspirant. Tout cela dans l'optique d'aller écrire le mot fin, pour pouvoir revenir travailler sur l'ensemble.

Ps: tout cela ne concerne que les projets de grosses envergures. Je pense que la méthode pour écrire une nouvelle est par exemple très différente!

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Ectoplasmick
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 38
Age : 24
Localisation : Pays de la Loire
Loisirs : Lecture, écriture, jeu vidéo, natation
Date d'inscription : 12/10/2017

MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Sam 21 Oct 2017 - 16:06

Merci pour ces retours Smile

@FiorDiLatte : je passe par une phase de ce type depuis environ 4 ans. La vie étudiante et mes autres distractions prennent beaucoup de place, si bien que je n'ai parfois pas l'énergie pour écrire, à plus forte raison avec ma méthode si chronophage. En vérité, c'est plus par empressement d'en arriver là où je veux en arriver que je me laisse gagner par la frustration. Parce que se contenter de raconter les choses de manière factuelle et précipitée s'appelle un synopsis détaillé, pour moi, et non un roman.

Le plus gros des soucis des écrivains architectes comme moi, c'est qu'il faut souvent revoir en profondeur tout le background d'un événement pour rendre une éventuelle modification cohérente. Heureusement, comme tu l'as justement souligné, je connais pas mal mes personnages (du moins les principaux parce que j'en ai beaucoup ^^), mais c'est l'univers qui continue à me poser des inconnues. Non que ça me dérange tant que ça. Je suis du genre à m'imprégner pas mal de ce qui m'entoure pour imaginer un lieu.

@Tassa : je suis très souvent tenté de me dire "osef du style" quand j'écris, mais je n'y arrive tout simplement pas. Trop de perfectionnisme, ma phrase doit être plus ou moins nickel dès le début. Et ça contribue à me bloquer, ça, j'en suis conscient. C'est pour ça qu'abandonner le papier me tente aussi... En tous cas, ce que tu m'as dit renforce ma résolution à continuer, même si le chapitre que je viens de finir n'est pas 100% parfait Smile Mais c'est une résolution très (trop ?) difficile à tenir pour moi...

Le fait de revenir sur le début n'est quand même pas la principale raison de mon blocage : le temps passé pour finalement produire une petite quantité, de même que l'inspiration souvent absente au moment où j'ai du temps disponible n'aident pas non plus. Parce que les idées continuent quand même d'affluer, et mon petit carnet rouge continue de se remplir, sans que le roman en lui-même n'avance ! Je crois que je vais réellement finir à 70 ans xD

_________________
"My brother has his sword, King Robert has his warhammer and I have my mind... and a mind needs books as a sword needs a whetstone if it is to keep its edge." GRR Martin, auteur d'une saga méconnue qu'il bien trop original de citer Wink

Lien vers mon roman : Que s'élève un Royaume (en recherche d'un meilleur titre ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 462
Age : 26
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Sam 21 Oct 2017 - 16:16

Tu connais le nanowrimo? C'est un défi annuel entre écrivains, qui consistent à écrire un livre d'au moins 50 000 mots, en 1 mois. Certains de ses participants arrivent à ce chiffre en un ou deux jours...

Moi, j'en suis complétement incapable. Mais savoir que certains en sont capable, ça m'a fait changer ma façon de voir l'écriture. Et ça m'a donné envie de me donner un cadre, un rythme. Écrire tout les jours. Me fixer un objectif de longueur sur la semaine. Avancer, avancer, toujours avancer! Planifier davantage. C'est plus facile d'écrire quand on en prend l'habitude.

Moi aussi je suis sur mon roman depuis longtemps. Mais une chose est sûr, je compte bien le terminer avant 70 ans! Et je crois qu'il n'y a pas de secret. Il faut s'y mettre! Parfois se forcer. Mais il y a aussi des moments très agréables Smile

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Djevelen
Apprentie Marchombre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1743
Age : 16
Localisation : Dans les vapes...
Loisirs : Etre ici, tout simplement.
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Dim 22 Oct 2017 - 10:47

Malheureusement, mon avis ne va pas t'avancer à grand chose : Je suis encore dans la phase où l'inspiration vient toute seule. Je n'ai d'ailleurs pas vraiment de façon d'écrire. J'écris au fil de la plume et je ne connais jamais la fin avant de l'écrire, ce que je ne fais jamais...

_________________


Djevelen, Djelena, Djenillem ou Djelou, à votre service !
Revenir en haut Aller en bas
Ametis
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 978
Localisation : Au pays du thé et des corgis !!
Loisirs : Dessin, écriture, théâtre, musique, cocktails...
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Lun 23 Oct 2017 - 17:05

A chacun sa méthode, effectivement. Personnellement, j'ai trouvé une astuce pour écrire pendant des heures sans m'arrêter ! C'est tout simple: ne pas faire ça à la maison.
Je n'ai jamais su rester concentrée très longtemps, même à l'époque où j'avais des devoirs à faire, les distractions autour de moi étaient trop nombreuses. Donc hors de question de "travailler" à la maison !
Depuis quelques semaines j'ai trouvé la technique imparable: aller écrire dans un café/pub/bar, dans un parc (s'il ne fait pas trop froid) ou un endroit publique. Et si j'ai vraiment la flemme, mon jardin fait l'affaire.
J'emmène juste mon ordinateur et mon cahier de notes, et comme ça mon cerveau ne va pas chercher à penser/faire à autre chose ! Et ça marche du tonnerre !! La dernière fois, j'ai réussi à débloquer un problème que j'avais dans mon scénario depuis des semaines ! Et j'ai écris au moins deux chapitres (donc une douzaine de pages) !

Quant à ma méthode en elle-même, généralement j'écris un paragraphe sur ce qu'il doit se passer, puis je le peaufine, j'ajoute des détails, des dialogues ect jusqu'à ce que ça ressemble à une vraie scène.

_________________
"We are all stories, in the end. Just make it a good one."


Mon blog perso: Le Soliloque de Tess
Revenir en haut Aller en bas
Tassa
Accro au forum ? Oui, pourquoi ?
avatar

Masculin Nombre de messages : 462
Age : 26
Localisation : Tout au bout de la terre, en face de la mer!
Loisirs : Chevaucher l'imagination vers de nouveaux horizons
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Mar 24 Oct 2017 - 20:37

Je plussoie fortement Aemtis, sortir de chez soi pour écrire est un excellent moyen de débloquer une scène difficile!

_________________
"On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas" Invité, ou peut-être bien Victor Hugo, je ne sais plus



Revenir en haut Aller en bas
Ectoplasmick
Hey, soyez cool, je suis nouveau!
avatar

Masculin Nombre de messages : 38
Age : 24
Localisation : Pays de la Loire
Loisirs : Lecture, écriture, jeu vidéo, natation
Date d'inscription : 12/10/2017

MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   Mar 24 Oct 2017 - 20:52

@Ametis : Une idée à tenter ! Je me souviens que JK Rowling avait l'habitude d'écrire dans des cafés (surtout parce qu'elle n'avait pas les moyens financiers de chauffer sa maison, en fait xD )

J'ai déjà demandé à une amie de me parler des bars nantais les plus sympas pour travailler, et j'ai une jolie liste. A voir si cela me débloque pour de bon !

J'ai déjà eu un petit déblocage ces deux derniers jours (1 page avant-hier, 5 pages hier, et 1 ce matin... en plein cours ! Quel étudiant sérieux !)

Merci pour ce retour Smile

PS : Instant pub : j'ai posté le second chapitre de mon roman samedi aprem, pour ceux que ça intéresse Smile

_________________
"My brother has his sword, King Robert has his warhammer and I have my mind... and a mind needs books as a sword needs a whetstone if it is to keep its edge." GRR Martin, auteur d'une saga méconnue qu'il bien trop original de citer Wink

Lien vers mon roman : Que s'élève un Royaume (en recherche d'un meilleur titre ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le temps ne vient pas, la méthode prime   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le temps ne vient pas, la méthode prime
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le temps ricochait
» shinydresseur
» KAWAKAMI Hiromi, "Les Années Douces" et autres oeuvres.
» Quand vient l'automne
» Quand vient la nuit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Lorsqu'écrire devient aussi impérieux que respirer - Atelier d'écriture :: Problèmes d'écriture-
Sauter vers: