Atelier d'écriture

Communauté d'écrivains en herbe
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 farenheit 451

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: farenheit 451   Ven 21 Mar 2008 - 13:50

Pour celles et ceux qui aiment la SF, la lecture, l'écriture et les livres en général, je le conseille fortement. (A mon avis, vous en faites tous partie)

C'est un livre de notre ami Ray Bradbury, déja cité plus haut. En gros, ca se passe dans un monde futuriste (version soixanteeses Smile, où toutes les formes de culture artistique (surtout la littérature) sont interdites...sous peine de mort affraid

Personellement, il m'a appris l'amour des livres. Pas lecture, mais l'objet "livre".

Je crois qu'il y a déja eu un film dans les années soixante-dix, une bonne adaptation à mon avis. On a même parfois l'impression que le film "Equilibrium" s'en est inspiré.

Bref, A dévorer sans vergogne! geek
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: farenheit 451   Ven 21 Mar 2008 - 14:05

C'est un de mes livres de chevet!
Je n'ai pas grand chose à ajouter au commentaire de Totoch sinon qu'avec 1984 (que j'ai moins aimé) et Le meilleur des mondes (le meilleur des livres Smile ), il forme une trilogie sur la thématique de la tyrannie absolument incontournable. C'est en lisant ces trois livres (et un quatrième, un peu différent, Les animaux dénaturés) que j'ai voulu faire de la SF.
Ce sont de grands classiques et même si nous ne sommes plus au Moyen Âge et que nous discutons nos "Autorités", franchement, ce serait dommage de passer à coté de ces bouquins là!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: farenheit 451   Ven 21 Mar 2008 - 14:07

Equilibrium est en effet dans le même genre, très bon film. Je crois qu'il est sorti en même temps que Matrix ce pourquoi il n'a pas toujours eu la célébrité qu'il mérite.
Revenir en haut Aller en bas
ultuant
Vous pouvez m'appeler Dieu ou Maître...
avatar

Masculin Nombre de messages : 9037
Age : 30
Localisation : Quelque part dans mon esprit
Loisirs : Ecrire écrire et encore écrire
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: farenheit 451   Sam 22 Mar 2008 - 15:06

Oui je confirme qu'il y a eu un film sur le livre mais je ne sais pas vraiment la date de tournage et toutes les broutilles ^^

Sinon j'ai adoré également moi aussi, très beau livre

_________________
Alliance Chipotage en route!
Faites attention à vous!!!

L'elfe aux Trente Mille Titres et Le Diseur de Vérités
Tortionnaire professionnel
L'elfe qui arrivait à flooder tout seul !!!

FOLIE, GUERRE, TORTURE et BONNE HUMEUR =
Revenir en haut Aller en bas
Victor
Roi des posts ? Oui, ça me va
avatar

Masculin Nombre de messages : 914
Age : 25
Localisation : Dans un dojo
Loisirs : Karaté
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: farenheit 451   Lun 24 Mar 2008 - 18:09

Oui, c'est un bon livre, qui m'a laissé une bonne impression, sans trop me marquer non plus. Tu parles du Meilleur des mondes, et Farenheit 451, selon moi, ne tiens pas la comparaison, dans le genre. C'est sans doute pour ça qu'il ne m'a pas trop marqué, parce qu'il en y a des mieux.

_________________


"You can always find me in the drift"
Pacific Rim

"To hell with circumstances; I create opportunities."
Bruce Lee

Revenir en haut Aller en bas
http://ecrire.ingoo.us/espace-personnel-des-membres-f43/espace-p
Morrigan
modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 8596
Localisation : entre la terre de Bretagne et la Scandinavie
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: farenheit 451   Mar 26 Jan 2010 - 21:00

J'ai commencé à le lire, alors mon avis ne sera qu'un demi commentaire, mais pour l'instant, je suis assez déçue ... On en fait tellement de foin que je m'attendais à mieux niveau qualité littéraire pure.
Sur le fond, ça a effectivement l'air très intéressant, mais l'écriture ne me plait pas beaucoup. C'est pas super clair, des images à tout va qui ne veulent pas dire grand chose (oui je sais: en tant que littéraire je devrais être capable de voir ce que ça veut dire quand même, mais ça me fait trop penser aux mauvaise textes de roman contemporains français que je dois traduire en thème ...).
Sans compter que la mise en page n'aide pas, mais ça, c'est pas la faute de Bradbury ^^

Sur le principe par contre, je répète que ça s'annonce prometteur. J'espère juste que le style n'est pas tout le temps comme ça, mais ça a l'air mal barré :|
Revenir en haut Aller en bas
https://roxannetardel.wordpress.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: farenheit 451   Mar 4 Oct 2011 - 8:17

Victor a écrit:
Oui, c'est un bon livre, qui m'a laissé une bonne impression, sans trop me marquer non plus. Tu parles du Meilleur des mondes, et Farenheit 451, selon moi, ne tiens pas la comparaison, dans le genre. C'est sans doute pour ça qu'il ne m'a pas trop marqué, parce qu'il en y a des mieux.

François Truffaut, 1966, pour le film.

Sinon, pour le livre...

451 degrés Fahrenheit. La température à laquelle un livre s’enflamme selon Bradbury. Et le symbole, avec la Salamandre (animal de feu), des pompiers dans la société décrite ici.
Fahrenheit 451 est publié aux États-Unis pour la première fois en 1953. On est en plein dans le maccarthysme, la poussée la plus extrême de la peur du “péril communiste” née quasiment aussitôt après la Seconde Guerre Mondiale. L’affaire la plus retentissante de cette période fut celle des époux Rosenberg, arrêtés en 1950, condamnés en 1951, et finalement exécutés en 1953. Il est fort probable que Bradbury ait imaginé Fahrenheit 451 après les débuts de cette affaire,et après les premières persécutions dans le milieu littéraire et artistique envers les personnalités soupçonnées de sympathie communiste (le maccarthysme a poussé Charlie Chaplin à s’exiler, par exemple, et Philip K.Dick a développé sa paranoïa du fait de ses sympathies communistes).
On pouvait alors se faire arrêter sur simple dénonciation sans preuves, tellement on avait poussé la peur et le fascisme.

Bon, je devine que je vous emmerde avec mes leçons d’Histoire, mais il est parfois important de resituer le contexte d’une œuvre. Surtout pour celle-ci.
Car on entre ici dans une société totalitaire, dénuée d’esprit critique et de réflexion, qui n’hésite pas à nier son Histoire, et qui cristallise tout cela par la prohibition du média qui permet le plus, depuis bien longtemps, de transmettre des idées et de faire réfléchir, en plus d’imaginer : le livre.

Nous sommes non seulement dans une critique ouverte du maccarthysme, mais aussi de la société en général, qui est encore valable aujourd’hui. Dans la société selon Bradbury, on a annihilé tout esprit critique, toute possibilité de réflexion.
Par la prohibition, bien sûr, mais aussi par la technologie, le matraquage publicitaire…

Pas une fois on a le temps de réfléchir, ici. Pris dans la vitesse (les voitures roulent à un minimum obligatoire de 80 kilomètres/heure, et on est plus souvent dans les 150…), le matraquage publicitaire (pubs agrandies pour s’adapter à la vitesse, messages répétés dix fois…), et un incessant verbiage vide (la télé est remplacée par les murs qui transmettent d’affligeantes banalités vides de sens et de réflexion), le peu de temps libre qu’on peut avoir est en fait du temps de cerveau disponible pour du formatage par la pub et la société.
Tiens, ça me rappelle ce que l’ancien patron de TF1 disait vendre à Coca-Cola à travers ses espaces pubs… Quand je disais que le propos restait valable.

Société mécanisée, fascisée, automatisée, paranoïaque… Une description bien pessimiste, mais tel était le maccarthysme. Et telle est (enfin, moins ^^) notre société actuelle, entre pubs et télé-réalité.

Il suffit d’un grain de sable, d’une seule prise de conscience, pour gripper et contrarier la machine. Et ici, ce grain de sable s’appelle Guy Montag. Un pompier qui va commencer à avoir des doutes sur le bien fondé de sa mission, et va se rebeller lentement contre le système en voulant faire la lumière sur lui-même et ses doutes.
Et il va découvrir comment on en est arrivé là grâce à un autre personnage…

C’est simple. On y est arrivé en se taisant, en ne réagissant pas, et la majorité fascisante a pris le pouvoir.
Ce livre n’est pas un simple livre de SF. C’est un cri d’alerte, une invitation à réagir face à ce qui ne va pas, une demande à se lever et se battre pour ce qui est juste et pour préserver l’Histoire, le patrimoine, la réflexion…

Et il est toujours aussi actuel.
Bien plus qu’un simple livre, c’est une pièce maîtresse de la société et de la liberté d’expression et de pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: farenheit 451   Mar 4 Oct 2011 - 16:45

Tu me donnes envie de l'acheter, ce bouquin ! Je le lis et on en parle !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: farenheit 451   

Revenir en haut Aller en bas
 
farenheit 451
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fei Lun Hai (Farenheit) twpop
» [Groupe] Fei Lun Hai (Farenheit)
» farenheit 451
» La dystopie en littérature
» Fahrenheit 451

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atelier d'écriture :: Le monde littéraire :: La boîte à critiques :: Science-Fiction-
Sauter vers: